Nous avons 816 invités et 19 inscrits en ligne

De la dégustation à l'aveugle

  • Messages : 3619
  • Remerciements reçus 44

totolouga a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Effectivement Hannibal c'est de très mauvais gout, quelle horreur!

edit: Je précise car mon message peut prêter a ironie. Il n'y a aucune ironie la dedans je trouve cet étui vraiment vulgaire.

Raphael (Singapour) à l'aise dans tous les milieux mais n'appartenant à aucun
#601

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4670
  • Remerciements reçus 285

tarkan a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

ça fait nouveau riche mais ça cadre bien avec le personnage!
#602

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4203
  • Remerciements reçus 674

HERBEY 99 a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Je déteste franchement ce "cérémonial" toc autour du vin, quel que soit le vin. On débouche simplement et on ne sort pas sa bouteille fût-elle rare et précieuse d'un étui de violon, beurk!!! ça fait effectivement terriblement parvenu:S
#603

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3398
  • Remerciements reçus 526

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Pardon d'avance, mais désormais, entre gens de bonne compagnie, on ne dira plus "pisser dans un violon", mais "pisser dans un magnum de Fombrauge"... la classe ! (je ne pense pas être le premier à lui faire, celle là... j'ai pensé à d'autres, mais la bienséance m'oblige à l' "époché")
Mais je ne comprends pas, où sont donc passés les cinq Stradivarius ? c'est bien beau les étuis, mais sans les violons qui vont à l'intérieur... ? Ont-ils disparu ?
Futile et toc, effectivement, Rachid. Et un magnum de Fombrauge 2008, ce n'est pas rare, c'est juste prétentieux, car le mettre au même plan qu'un Stradivarius, c'est plutôt un enfantillage. Certes, au final, l'important reste que le Stradivarius "Fombrauge" de Monsieur Magrez soit entre de bonnes mains.
O tempora, o mores, Cicéron, qu'en penses-tu ?
#604

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3619
  • Remerciements reçus 44

totolouga a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

flog
ils comparent des vins de St Emilion sur un même millésime... tu voudrais quoi ? qu'ils comparent des 06 avec des 90 ?

Pas du tout mais tu as très bien compris ce que je voulais dire....

Tu sais pertinemment qu'il y a des vins qu'il faut attendre pour qu'ils s'expriment pleinement en particulier a Bordeaux. Je n'ai pas de Fombrauge en cave mais pour avoir goute une fois, je crois que c'était 2006 en plus, je n'en garde qu'un vague souvenir...
Par contre, Cheval Blanc j'en garde de bons souvenirs mais il est vrai que je n'ai bu quasi exclusivement que des millésimes anciens comme 1964 et 1970.
Aujourd'hui si nous comparions Ausone et Fombrauge sur 2005 est ce que Fombrauge serait "considéré" comme meilleur? Je ne peux pas le dire n'ayant pas goute Ausone 2005 mais tout les connaisseurs disent que ce serait un infanticide de le gouter actuellement.....

Raphael (Singapour) à l'aise dans tous les milieux mais n'appartenant à aucun
#605

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4203
  • Remerciements reçus 674

HERBEY 99 a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Raph
je confirme pour le Ausone 64 bu chez toi, un vin "évident". Il ne sortait pas vulgairement d'un étui quelconque mais a été débouché sans aucun cérémonial, juste pour boire et manger de la manière la simple et la plus évidente possible. Encore merci.
R
#606

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1049
  • Remerciements reçus 1

Fred B. a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Mais je ne comprends pas, où sont donc passés les cinq Stradivarius ? c'est bien beau les étuis, mais sans les violons qui vont à l'intérieur... ? Ont-ils disparu ?

Ils sont vendus dans un superbe écrin: la caisse bois des Fombrauge.

Delenda carthago est, comme disait Caton l'Ancien, qui voyait souvent rouge... :D

[size=x-small]Oliv', tu l'as celle-là...? :D[/size]
#607

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1168
  • Remerciements reçus 50

E-mane a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Bonsoir ; pour moi le gros défaut de la dégustation à l'aveugle, c'est l'effet séquence ; la succession de bouteilles modifie forcément nos perceptions, par rapport à une bouteille que l'on boirait sans avoir rien bu depuis plus d'une heure ;

après une bouteille puissante on peut passer complètement à coté d'une bouteille plus raffinée qui va suivre.... etc.

Emmanuel
#608

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17987
  • Remerciements reçus 2841

Eric B a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Emmanuel,

Tout à fait d'accord. C'est exactement ce que je disais à un LPVien en MP ;)

Je pense que Cheval Blanc souffre à cause de cela. Trop subtil...

Eric
Mon blog
#609

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 912

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Pas tout a fait convaincu pour ma part...
Vous pouvez par exemple placer Rayas après Janasse Vieilles Vignes, ça ne le dérangera nullement.
De plus, si l'effet de séquence existe, il sera le même étiquette découverte.

Luc
#610

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3619
  • Remerciements reçus 44

totolouga a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

C'est tout a fait vrai Emmanuel, la perception est souvent relative a ce que l'on a goute avant mais je ne pense pas que l'on puisse passer a cote d'un grand vin.
On peut le percevoir en dessous de ce qu'il eut été bu seul ou au dessus.

Raphael (Singapour) à l'aise dans tous les milieux mais n'appartenant à aucun
#611

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 262

Martinez a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

A l'inverse, il est extrêmement difficile de comparer un vin bu seul au souvenir que l'on a d'autres vins. Je pense qu'il m'arrive souvent d'exagerer la puissance, l'intensité d'un vin car bu seul en étant sûr qu'il sortirait grandi lors d'une confrontation avec d'autres vins ( surtout quand les appellations sont différentes ).

L'aveugle pour commencer puis un retour étiquette découverte reste pour ma part la moins mauvaise des procédures.

Jmm

Jmm
#612

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2190
  • Remerciements reçus 68

kalmah a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

N'oubliez pas que Pape Clément 2001 a fini devant les grosses cavaleries avec Smith Haut lafite lors du dernier GJE.


Pour ce qui est des vins de l'écurie Magrez, j'ai eu de souvenirs mémorable avec la Tour Carnet 2004 et 2009.

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
#613

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1168
  • Remerciements reçus 50

E-mane a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Effectivement Luc , aveugle ou pas , l'effet séquence va jouer. Mais cela ôte ce côté "impartialité totale", "dégustation pure", "le vin pour le vin" allouée à la pratique de l'aveugle, parce qu'on n'est effectivement pas sous l'influence d'une étiquette, mais du vin précédent. Même si, effectivement, lorsque tu prends Rayas comme exemple (que je n'ai pas eu la chance de goûter), la grandeur de la bouteille va effacer un peu cet effet.

Quoi qu'il en soit, même si la dégustation à l'aveugle en série n'est pas pour moi, pour cette raison d'effet séquence, un "gold standard", cela reste quand même sacrément plus efficace que la dégustation étiquette découverte.

Bonne soirée !

Emmanuel
#614

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19964
  • Remerciements reçus 697

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

De plus, si l'effet de séquence existe, il sera le même étiquette découverte.

pas vraiment Luc, il sera gommé par l'effet d’étiquette :)
#615

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 342
  • Remerciements reçus 1

sepul64 a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Beaucoup de remarques intéressantes dans vos remarques, j'accorde que la séquence peut jouer sur une dégustation à l'aveugle, mais là on parle d'une même appellation sur 2 années différentes.
Oui la RVF n'est peut-être pas impartiale mais ce n'est pas la première fois qu'un vin moins côté bat de grands crus classés.
Personnellement je sais que je pourrai être aveuglé par une belle étiquette, l'effet placebo existe bien dans la pharmacologie.
Donc je suis pour que les journalistes goutent et notent à l'aveugle.

SéB
#616

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1568
  • Remerciements reçus 220

docadn a répondu au sujet : Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Bonsoir,

Quelques jours après la parution de cet article sur la RVF (que je n'ai pas lu), un des mes cavistes avait ouvert un Fombrauge 06 (mais pas le Cheval-Blanc qui allait avec B).
Le moins que je puisse dire, c'est que si Fombrauge est "meilleur" que Cheval-Blanc "selon les résultats de la dégustation RVF", je n'achèterais ni l'un ni l'autre !!
Si le nez était complexe, relativement aguicheur, assez évolué, la bouche s'est révélée effectivement suave, puissante, fraîche, boisée, mais à l'amertume extravagante et rédhibitoire
pour une quelconque appréciation positive !!
Après, aucun plaisir à boire du bordeaux aussi jeune dans l'absolu !! C'était une "dégustation pour la science", vu la surface boisée, il va falloir du temps pour y tailler
une clairière...
#617

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 395
  • Remerciements reçus 22

poucmabon a répondu au sujet : Re: Les problèmes de la dégustation à l'aveugle

Félicitations, Messieurs, pour cet échange passionnant, et pour votre culture, que je découvre aujourd'hui.

Je suis aussi mélomane, audiophile et oenophile. Je ne bois pas de vin en écoutant de la musique. Une remarque concernant le matériel d'écoute : l'émotion de l'artiste passe beaucoup mieux sur une chaîne bien constituée

Je me souviens de "La tribune des critiques de disques" comme si c'était avant-hier. Parce que hier au soir "Disques en lice" sur Espace2 comparait à l'aveugle un quatuor de Janacek, par différents interprètes. ICI .
Vous pouvez télécharger, transférer sur un baladeur mp3 et le brancher à votre préampli. Ainsi que quelques-unes des émissions précédentes! Bien du plaisir!
#618

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 15
  • Remerciements reçus 0

Sezo a répondu au sujet : Dégustation à l'aveugle : des caractéristiques de différenciation ?

Bonjour à tous,

Je m'adresse à vous aujourd'hui pour obtenir un petit morceau de votre savoir et de votre expérience de passionnés.

Avec mon groupe d'amis (nous sommes encore en école, membres d'un club de dégustation étudiant) nous tentons de nous entrainer assez régulièrement par le biais de dégustations à l'aveugle.
Nous prenons des notes à chaque dégustation et tentons d'apprendre de nos erreurs, ce qui n'est pas évident de par nos moyens financiers assez limités et de par notre jeune âge, qui implique une expérience encore limitée.

J'aurais ainsi quelques questions concernant des éléments permettant de différencier des régions/sous-régions ou des cépages.

- Premièrement, j'aimerais savoir quelles sont les grandes caractéristiques qui permettent d'aider à différencier un Bordeaux rive gauche (Saint Julien, Pauillac, Margaux, etc) d'un Bordeaux rive droite (Saint Emilion, Pomerol, etc), en vin rouge bien sur.
Nous travaillons actuellement là-dessus, et je dois vous avouer que ce n'est vraiment pas simple. Y aurait-il des techniques permettant de faire la séparation ?

- Deuxièmement, j'aurais aimé savoir, selon votre expérience, quelles sont les caractéristiques ou adjectifs qui décrivent le mieux les vins de Bordeaux des appellations suivantes : Saint Julien, Saint Estèphe, Pauillac, Margaux, Pessac Léognan, Haut Médoc, et Moulis. Nous travaillons beaucoup sur les rives gauches actuellement et, encore une fois, il nous est assez difficile de donner des caractéristiques pour chaque appellation qui nous permettent de la trouver à l'aveugle, si ce n'est les termes assez généraux comme la puissance pour un Pauillac, par exemple, ou le caractère plus raffiné et féminin des vins de Margaux. Votre expérience de dégustateurs vous permet-elle de faire des classifications par catégories ?

- Enfin, du côté des raisins blancs cette fois, comment différencier efficacement à l'aveugle le cépage Chenin blanc (type Vouvray, Montlouis) du Chardonnay bourguignon (nous avons déjà fait plusieurs fois la confusion à l'aveugle, ce qui est quand même embêtant) ?

Si vous pouviez m'éclairer, je vous en serais extrêmement reconnaissant.
La vin, c'est avant tout le partage.

Je vous remercie pour la lecture de cet écrit de débutant et j'espère apprendre beaucoup sur ce beau forum.

Bonne soirée à tous !
#619

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 202

whogshrog43 a répondu au sujet : Re: Dégustation à l'aveugle : des caractéristiques de différenciation ?

Perso pour le Chenin, c'est l'aromatique fruits blancs, poire, coing (la pâte de coing quand elle est là => chenin) qui m'orientent vers le Chenin à l'aveugle. En plus je trouve que le Chenin monte vite en alcool...donc quand j'ai l'aromatique précitée, des watts mais de la fraicheur je vais Chenin en Loire à l'aveugle.

Pour le Chardo c'est plus compliqué je trouve vraiment que c'est un cépage qui peut prendre mille facettes en fonction de là où il est vinifié et qui le fait...j'aurais du coup du coup plus de mal à poser des mots sur mes sensations...

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#620

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 395
  • Remerciements reçus 22

poucmabon a répondu au sujet : Re: Dégustation à l'aveugle : des caractéristiques de différenciation ?

Quand il y a une forte proportion de Merlot dans un Rive droite, ou qu'il y a une forte proportion de CabernetXSauvignon dans un Rive gauche, c'est relativement aisé!
Basez-vous, pour affiner les idées, sur les teneurs déclarées des assemblages, qu'on trouve maintenant sur les sites des domaines.
Par contre il y a une petite proportion des domaines rive gauche qui ont bcp de Merlot, en fonction de préférences de jadis, ou des sols de leur propriété, et alors là, il faut des LPViens bien plus au fait que moi et qui ont dégusté des milliers de Bx.
Un exercice, peut-être: chercher des Rive gauche à forte proportion de Merlot et les comparer avec des rive gauche à faible pourcentage de Merlot, puis à des rive droite avec des proportions croissantes de Cabernet franc.
#621

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17987
  • Remerciements reçus 2841

Eric B a répondu au sujet : Re: Dégustation à l'aveugle : des caractéristiques de différenciation ?

Premièrement, j'aimerais savoir quelles sont les grandes caractéristiques qui permettent d'aider à différencier un Bordeaux rive gauche (Saint Julien, Pauillac, Margaux, etc) d'un Bordeaux rive droite (Saint Emilion, Pomerol, etc), en vin rouge bien sur.
Nous travaillons actuellement là-dessus, et je dois vous avouer que ce n'est vraiment pas simple. Y aurait-il des techniques permettant de faire la séparation ?


Un Médoc est en général issu en majorité de cabernet sauvignon sur graves alors qu'un vin du Libournais est à dominante Merlot sur argilo-calcaire. Normalement, ça ne se ressemble pas vraiment.

- le Médoc est normalement plus tendu, avec une acidité plus saillante, et une aromatique plutôt cassis/cèdre/cigare (il y a bien sûr des faux-amis style Lascombes qui contient 50 % de Merlot très mûr et est vinifié selon des méthodes " rive droite" )

- un Saint-Emilion/Pomerol a plus de rondeur et de velouté, avec une acidité plutôt discrète, et une aromatique plus fruits noir (mûre, myrtille, cerise noire). S'il provient du plateau calcaire (genre Canon), il sera plus fin et tendu, et plus fruits rouges/floral, surtout si la proportion de cab franc augmente. Evidemment Figeac est un cas à part, puisqu'en partie sur graves et 1/3 cab franc et 1/3 cab sauvignon.

- Deuxièmement, j'aurais aimé savoir, selon votre expérience, quelles sont les caractéristiques ou adjectifs qui décrivent le mieux les vins de Bordeaux des appellations suivantes : Saint Julien, Saint Estèphe, Pauillac, Margaux, Pessac Léognan, Haut Médoc, et Moulis. Nous travaillons beaucoup sur les rives gauches actuellement et, encore une fois, il nous est assez difficile de donner des caractéristiques pour chaque appellation qui nous permettent de la trouver à l'aveugle, si ce n'est les termes assez généraux comme la puissance pour un Pauillac, par exemple, ou le caractère plus raffiné et féminin des vins de Margaux. Votre expérience de dégustateurs vous permet-elle de faire des classifications par catégories ?

C'est une sacrée gageure de différencier une appellation médocaine d'une autre, car l'on retrouve les mêmes sols dans les différentes appellations. Il y a des différences marquées entre un vin issu de graves sur argiles d'un vin issu de sols sablo-graveleux. Mais dans les deux cas, ça peut être un Saint-Julien, un Pauillac, un Margaux...

Sur Saint-Estèphe, les terroirs sont aussi très variés. Par contre, c'est la seule appellation à avoir autant d'argilo-calcaire. Donc si tu as un vin typé Médoc viril limite rustique (faut dire que certains osent planter du cab sauvignon sur ces sols), il y a une certaine chance que ce soit un Saint-Estèphe.

Pour les Listrac/Moulis, leur chance d'avoir une maturité moins aboutie est plus importante que dans les autres appellations (ça ne marche pas dans les grands millésimes).

Il est impossible de distinguer un Haut-Médoc sur sols sablo-graveleux d'un Margaux sur les mêmes sols.

Eric
Mon blog
#622

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 15
  • Remerciements reçus 0

Sezo a répondu au sujet : Re: Dégustation à l'aveugle : des caractéristiques de différenciation ?

Merci à tous les 3 pour ces informations et témoignages !

Pour le chenin, nous allons essayer de nous baser sur ces arômes caractéristiques.

Merci Eric pour cet écrit détaillé qui va beaucoup nous aider. Néanmoins, en concours, à l'aveugle, on nous demande réellement de savoir différencier ces appellations qui se ressemblent quand même beaucoup...

Si d'autres membres ont des informations ou autres expériences à partager, ce serait avec grand plaisir.

Bonne soirée à tous !
#623

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17987
  • Remerciements reçus 2841

Eric B a répondu au sujet : Re: Dégustation à l'aveugle : des caractéristiques de différenciation ?

Néanmoins, en concours, à l'aveugle, on nous demande réellement de savoir différencier ces appellations qui se ressemblent quand même beaucoup...

Ben c'est du foutage de g... Car il n'y a pas grand chose de commun entre Palmer et Arsac, entre Talbot et Las Cases, entre Latour et Batailley ou entre Meyney et Lilian Ladouys.

Eric
Mon blog
#624

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 898
  • Remerciements reçus 7

Clément Charignon a répondu au sujet : Re: Dégustation à l'aveugle : des caractéristiques de différenciation ?

Bonjour Sezo,

Ton sujet est intéressant. Je me suis posé les mêmes questions au début de ma passion pour le vin. D'ailleurs, je me les pose encore aujourd'hui. On n'a jamais fini d'apprendre et de découvrir de nouveaux vins et de nouveaux arômes.
Pour les Bordeaux, j'avoue avoir le même problème pour faire la différence entre les appellations. Je ne pourrais pas trop d'aider de ce côté là.
Par contre, je trouve que l'arôme de pomme est caractéristique du cépage chardonnay. On le retrouve presque à chaque fois, ce n'est pas le cas pour le cépage chenin.

Amicalement,

Clément
#625

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4277
  • Remerciements reçus 45

o_g a répondu au sujet : Dégustation à l'aveugle ... même les amateurs de soda se font avoir !

Que celui qui me dit après cela qu'il arrive à "filtrer" les mises en condition de la dégustation étiquette découverte aille boire 3 maxi-soda chez Mc Donalds de ma part (je lui offre !).

Dégustation à l'aveugle de soda, IRM compris !!

Olivier

[size=x-small]PS : je re-tente le coup du point d'exclamation !![/size]
#626

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17987
  • Remerciements reçus 2841

Eric B a répondu au sujet : Re: Dégustation à l'aveugle ... même les amateurs de soda se font avoir !

Dans les commentaires, l'auteur fait un lien sur un autre article :

blog.slate.fr/globul...

Eric
Mon blog
#627

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2225
  • Remerciements reçus 80

oenoJB a répondu au sujet : Re: Dégustation à l'aveugle ... même les amateurs de soda se font avoir !

En fait je suis assez dubitatif sur le protocole.

Ce n'est pas une surprise, combien d'exemples ou l'on sert le même produit (voire vin), à des températures identiques ou plus souvent encore différentes et ou le dégustateur trouve que ce ne sont pas les mêmes.

La aussi, il y a une espèce de biais car on fait sciemment croire que les produits sont différents et donc le dégustateur s'attache à trouver des différences.

J'ai le souvenir d'expérences de dégustation sensorielle avec un test triple (3 verres, 2 identiques, 1 différent mais similaire) qui est selon moi beaucoup plus probant en terme de résultats pour déterminer si il y une différence significative gustativement parlant.
#628

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2190
  • Remerciements reçus 68

kalmah a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

Hop...et c'est reparti. Hier, j'ai invité un membre de ma famille avec pleins d'idée préconçue, genre que les Syrah Valaisanne sont mieux que les françaises car les français, c'est Parker, c'est maquillé, trop extrait et j'en passe. Bref , je lui sert DOmaine du Tunnel - Cornas - 2007. Son commentaire "C'est bien, mais c'est vachement boisé"... Ah bon ? Non, il n'y a aucun boisé perceptible dans ce domaine. Pour ne pas me fâcher, j'ai rien dit, mais la prochaine fois, je lui sers à l'aveugle un vin.

Donc je pense que c'est idem avec certains, c'est IDEM. Quand c'est marqué Magrez, c'est forcément un vin de castor.

Bref, de plus en plus, il faudrait servir à l'aveugle. Les préjugés dans le vin sont beaucoup plus présent que l'on imagine.

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
#629

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1814
  • Remerciements reçus 0

DamienH a répondu au sujet : Re: Des mystères de la dégustation en aveugle ... ou pas

j'ai invité un membre de ma famille avec pleins d'idée préconçue
Mais quelle idée aussi! ;)

"Damien pour ce soir, va nous chercher une bouteille de précision à la cave."
Ma grand mère, 89 ans.
#630

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck