Nous avons 1304 invités et 89 inscrits en ligne

De la dégustation à l'aveugle

  • Messages : 6457
  • Remerciements reçus 263

Yves Zermatten a créé le sujet : Déguster à  l'aveugle ?

Je pense que la dégustation à  l'aveugle est la meilleur façon d'avoir une approche d'un vin dénuée de tout préjugé.

Elle comporte néanmoins des inconvénients et ses détracteurs soutiennent qu'elle favorise les vins riches et concentrés, au détriment de ceux qui privilégient l'élégance et l'équilibre.

qu'en pensez-vous ?

merci de vos aimables contributions

Yves Z

Yves Zermatten
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21556
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Yves,

Et la dégustation totalement à  l'aveugle avec les verres INAO noirs que tu as achetés chez les Montagne?

Qu'est-ce que ça change?

Amitiés
Thierry
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6457
  • Remerciements reçus 263

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Thierry,

je dois avouer que je ne les ai pas encore utilisés.

Je pensais les utiliser pour montrer qu'il n'est pas toujours facile de distinguer un vin rouge d'un vin blanc, où les prendre lors de visites de cave en Valais pour déguster les rouges sans a priori forgé par la couleur.

J'ai parfois l'impression que j'ai un a priori négatif envers des vins qui ne sont pas assez colorés d'après les standards de dégustation. Cela est parfois injuste, même si la couleur est souvent révélatrice de la concentration d'un vin.

amitiés

Yves

Yves Zermatten
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1456

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

J'aime beaucoup déguster à  l'aveugle, mais je considère qu'il faut bien faire la différence dans les buts de telles dégustations.

Si le but est d'occulter tout élément subjectif pour donner à  chaque vin sa vraie chance d'être jugé pour ce qu'il est exactement, je pense qu'ill n'y a guère d'autre moyens d'être aussi juste, à  condition que les différents échantillons soient comparables: millésime, appellation, etc.

Si ces éléments sensables ne sont pas réunis, c'est à  dire que les vins proviennent de régions différentes et de millésimes différents, alors là , le but revient à  se confronter à  ses connaissances, et du coup, on est moins concentré sur le vin que sur soi-même. L'intérêt de ce type d'exercice est certain, mais ressemble plus à  un challenge ou à  une compétition.
Personnellement, j'aime assez, mais il ne faut pas le répéter trop souvent, car on prend de sacrés coups au moral!!

Le plus difficile est de se concentrer sur le vin, c'est le respect qu'on lui doit, et d'oublier pour un moment son statut et son égo.
J'ajouterais que les meilleures conditions possibles sont des dégustations où l'on est aveugle, sourd et muet. Mais aveugle des étiquettes: La robe fait partie entière de l'examen de dégustation.

Jérôme Pérez
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Entièrement d'accord avec Jérôme, la dégustation à  l'aveugle est le seul moyen de comparer objectivement et sans a priori des crus d'origine et de millésime équivalents. Il faut néanmoins faire effectivement attention que le critère de puissance ne prenne le pas sur tous les autres, ce qui est souvent le cas. Les verres totalement noirs ne peuvent avoir qu'un seul intérêt, c'est de voir si on est capable de reconnaître un blanc d'un rouge.
On me fait souvent déguster des vins à  l'aveugle quand je suis invité chez des amis et c'est un plaisir réel de trouver de quoi il s'agit... mais malheureusement le plus souvent un juste retour sur terre après un échec parfois grossier. Cela permet de mesurer le chemin encore à  accomplir avant de pouvoir rivaliser avec les meilleurs...

Luc
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6457
  • Remerciements reçus 263

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Luc,

les verres noirs n'ont pas que pour seul intérêt de jouer à  distinguer les blancs des rouges.

Ils permettent aussi de déguster un vin rouge, ou blanc, en faisant totalement abstraction du paramètre couleur. Cela peut aussi être très instructif. Cf débat . " de l'importance de la couleur sur le jugement"

amicalement

Yves Z

Yves Zermatten
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Je dispose aussi de verres INAO noirs et leur utilisation est parfois très instructive.
Je me demande s'ils n'incitent pas à  une plus grande concentration pour la phase nez.
C'est dommage, le plus souvent, de se passer du coups d'oeil qui informe aussi, mais c'est un exercice intéressant et sans commune mesure avec un jeu du style collin-maillard!...

PhR
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21556
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Je partage assez l'avis de Jérôme.

Je distingue deux catégories de dégustation à  l'aveugle:
-la comparative: exemple "les GCC de Pauillac 2000", utile pour choisir les vins qu'on mettra en cave et pour confronter son opinion aux jugements des guides.
-la leçon de modestie: un vin du monde posé sur la table avec la fatidique question: "c'est quoi?"... Et la perplexité et des réponses fausses dans la grande majorité des cas.

Cordialement
Thierry
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8441
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Deguster a l'aveugle ne veut pas forcement dire deguster dans un ordre aleatoire.

Si votre soiree regroupe plusieurs vins de caractere differents, alors demandez a une tierce personne de numeroter les bouteilles en suivant une certaine logique.

De mon cote, je procede a des degustations a l'aveugle quand les prix et les noms sur les etiquette different grandement, car, quoi qu'on en dise, on est toujous influence par par un domaine connu. Une recherche de la confirmation pour flatter son ego probablement ....

Ma prochaine degustation a l'aveugle, par exemple, sera celle des Carmenere du Chili, car il y aura sur la table des vins allant de 5 a 25 Euros.

Mais si les vins se valent en prix et en qualite, alors je pense que deguster a l'aveugle n'est pas un must, ce d'autant plus si une des buts de la soiree et d'apprendre (sur une nouvelle region, un nouveau domaine, etc.).

Je n'ai jamais utilise les verres INAO noirs, mais je ne pense pas que cela me plairait beaucoup. La robe est importante pour moi et j'aurais l'impression que l'on m'enleve mon premier plaisir seance ....

Salutations,
Anthony

Anthony
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1456

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Ce soir je plonge à  nouveau dans l'inconnu, après des blancs, le mois passé, des rouges ce soir. Evidemment, vous serez les premiers informés.

C'est amusant, les membres de mon club rafolent de ces soirées où chacun amène sa bouteille.
Personnellement, je trouve ça intéressant mais moins pédagogique que des dégustations thématiques.
De plus chacun espère voir son vin briller ou pièger les membres de la communauté.
De toute façon cet exercice est terriblement difficile.
Mais c'est aussi un bon test pour évaluer son indépendance de jugement, car chacun y va de son petit commentaire, sa petite phrase qui oriente ou désoriente. On est plus concentré sur ses connaissances ou sur des éléments autres que sur le vin, comme la forme de la bouteille, ou des indices grapillés ici ou là .
Ce qui est le plus gênant c'est cette espèce de concurence, voire de concours tacite, non dit.
Nous choisissons en général de dévoiler la bouteille dès qu'elle est dégustée, avant de passer à  la suivante, après bien sûr avoir donné son avis, et sur le vin et sur son origine (ou son identité).

Jérôme Pérez
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6457
  • Remerciements reçus 263

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

B. Ginetest, La Bouiile bordelaise, 1975, p. 161

"il vaut mieux savoir quel type de vin l'on déguste afin de le situer dès le début dans son origine. Car il est très difficile, en vérité, de deviner celle-ci lorsque l'on n'a qu'un seul vin en face de soi. Le manque d'éléments de comparaison est un handicap trop sérieux pour que le plus fin palais s'aventure à  l'identification " à  l'aveugle "; les marges d'erreur sont considérables. Je trouve bien préférable de faire l'analyse critique du vin en sachant ce qu'il est afin de se rapprocher de lui au lieu de prendre de la distance pourune devinette hasardeuse. Et puis, si l'on vous montre un tableau de Rembrandt, vous l'appréciez d'emblée beaucoup mieux si l'on vous en dit la signature. Un ensemble de valeurs universellement reconnues viennent tout de suite étayer votre impression propre dont la fixation, étrangement, sera plus objective."

intéressante réflexion, non ?

cordialement

Yves Z

Yves Zermatten
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1456

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Je suis absolument d'accord et la dernière exérience en la matière confirme cette façon de faire.
La dernière séance de dégustation au club est tombée dans tous ces travers même si les vins étaient magnifiques pour certains.
Les personnalités fortes sont capables à  elles seules de tourner complètement une assemblée à  un avis.
Dans ces cas là , il est intéressant de se taire et d'observer ce qui se passe.

Un exemple: Corbières Pech Latt Alix 99 servi à  l'aveugle. Un des pilers du club s'exclame, "c'est beau!" au premier coup de nez, et tout le monde de se gausser d'aimer ce vin.
Je fais part de mon sentiment que derrière le fût très classe, il n'y a pas grand chose: et d'un seul coup revirement de situation, on y décèle de la sécheresse en fin de bouche!
Arrive le Carerades de Mas Amiel, le même pilier déclare péremptoirement, grenache pur, vin de cuve. Je me tais et je lui ai envoyé la fiche technique le lendemain: toujours pas de réponse.
Le problème de ces dégustation, c'est que certains y viennent pour briller, voulant faire croire qu'ils sont capables de reconnaître telle appellation, tel château.
Combien sont capables de telles prouesses? Que l'on reconnaisse un vin parce qu'on l'a déjà  goûté, certes, une région, un cépage dominant, tout le monde sait que l'on ramasse des claques épouvantables.
Au cours de la même soirée, nous avons tous dit Médoc âgé pour un Corbières assez jeune au manque de matière!
J'ai vu lors d'un reportage sur le concours de meilleur sommelier du monde un type se planter en confondant du rhum avec du cognac! (c'était pourtant une pointure!)

Jérôme Pérez
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Personnellement, je trouve quatre intérêts à  ce genre de pratique:
On se retrouve entre 'amis', l'idée fédère cette rencontre.
On joue entre adultes à  un jeu d'enfants.
On découvre des vins.
On s'exerce à  déguster donc on progresse sur plusieurs plans.
Ceci dit, je suis du même avis que Ginestet, je suis même entièrement d'accord.
Pour moi , la seule approche pertinente d'une dégustation à  l'aveugle, la seule qui la justifie, c'est le côté ludique.
Car rien ne vaut le vin au cours d'un repas servi
' normalement ' où l'on retrouve trois des quatre intérêt de la dégustation à  l'aveugle.
Pour info, j'ai bu hier un simone descamp 95: fabuleux!!!
Dans une dégusatation à  l'aveugle il aurait sûrement causé d'immenses dégats, une vrai catastrophe....et après!
JMM
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Averroes, O.K. a 100%.
Ma petite experience, 25 ans de passion du vin, avec, grace a mon metier, de tres nombreux contacts avec les professionnels du vin en Gironde, m'a permis d'observer les comportements.
Lorsque les professionnels se rencontrent au cours d'un repas (viticulteurs, negociants, courtiers, acheteurs etrangers...), ils ont en face d'eux la bouteille AVEC son etiquette.
Cela leur permet de situer immediatement le liquide en fonction de son appellation, son millesime, le nom du chateau et du proprietaire et, ainsi de mieux situer le produit dans son environnement, face a ses congeneres.
Il y a une quinzaine de jours, repas avec degustation au milieu des pros:
sur la table, Pavie, Trolong Mondot, Tertre Roteboeuf, Vallandraut, Clos Dubreuil, Rol Valentin, Figeac, Ausone, L'Angelus,.... et j'en passe.
Dans ces conditions les differences s'affirment et les faiblesses apparaissent au grand jour, sans appel!
Mais au moins, on sait de quoi on parle.
Petite contribution au debat,
A+
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1363
  • Remerciements reçus 2

DidierD a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Deux exemples vécus des limites de la dégustation à  l'aveugle :

1. Dernier cours d'oeno de l'année; thème : "Les vins mousseux du Monde".
Le prof sert comme à  l'habitude les vins à  l'aveugle. Chacun est venu avec ses flûtes à  Champagne. Les deux premiers vins servis sont des vins tranquilles (des chardonnays). Certains des élèves, tellement persuadés qu'ils n'auraient que des vins mousseux s'indignent : Beurk, c'est dégueu, il est tout plat!
Ils étaient tellement conditionnés qu'ils n'ont pas pu apprécier les vins pour ce qu'ils étaient. Et pourtant, à  défaut d'être grandioses, ces vins étaient quand même plaisants.

2. Lors d'une dégustation que j'ai récemment organisé sur les vins du Prieuré de Saint-Jean de Bébian (commentaires en ligne prochainement), je sers à  l'aveugle et côte-à -côte deux blancs du domaine; La Chapelle de Bébian (2nd vin) et Le Prieuré blanc, tous deux dans le millésime 2000. Ces 2 vins sont totalement opposés, le premier étant plein de fraîcheur, vin d'apéro ou de fruits de mer, le second étant beaucoup plus riche et chaud, vin de haute gastronomie, de volaille à  la crème.
Aucun des convives n'imagine qu'il s'agit de deux vins différents; il a suffit que quelqu'un lance qu'il devait s'agir du même vin, l'un très jeune et l'autre plus âgé pour que tout le monde embraie, certains allant jusqu'à  dire que le Prieuré 2000 est passé et présente des notes oxydatives (ce qui n'est pas du tout le cas).

Alors, oui, la dégustation à  l'aveugle à  un côté ludique (et dans les deux cas, je me suis bien amusé), mais elle n'est pas sans danger.

Didier
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 120
  • Remerciements reçus 0

franckrc a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Jeune dégustateur, je n'ai pas encore pratiqué de dégustations pour la dégustation, je n'ai suivi aucun cours, et ne consomme le vin qu'accompagné de mets que j'essaie de choisir les plus en adéquation.

Et vu que :
- l'accord met/plat est très précaire,
- le palais n'a pas la même sensibilité à  des moments différents,
- notre ego nous pousse à  tendre vers 'j'ai-tout-bu-et-j'ai-tout-compris',
- nos jugements nous incitent toujours à  ramener à  chose bue à  nos référants de dégustateurs (rail sensoriel),
- qu'on se fait souvent écraser par un 'plus-malin-que-soit-qu'a-tout-compris',
- qu'on veut briller en société,
- qu'il faut avoir l'équivalent de la bibliothèque d'Alexandrie oenologique pour bien évaluer un vin,

Résultat :
- il faut avoir à  l'esprit le coté ludique de la dégustation,
- savoir la fermer quand il le faut,
- rester humble,
- savoir dire : 'j'ai pas le palais aujourd'hui', ou 'putain ce pinot il va bien avec le chapon' ou 'j'ai merdé dans le choix de la bouteille' (c'est en gros les expressions que j'emploie). Disons que je suis un dégustateur 'rustique'... qui aspire comme tout vassal de Bettane à  s'acheter une particule.

Bon tout ça c'est un peu décousu, mais je suis au boulot, c'était dégueulasse à  la cantine, et tous mes collègues sont en vacances...

Franck, désenchanté aujoud'hui.
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

sources d'achat de verres INAO noirs en Suisse?
Que veut dire INAO abrev? Merci d'avance
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Institut National des Appellations d'Origine.

C'est un organisme de contrôle des vins français. Ils ont créé un verre de dégustation petit format, que l'on peut qualifier de verre à  dégustation standard.

Olif
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6457
  • Remerciements reçus 263

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Déguster à  l'aveugle ?

Marc Albert,

Je n'ai pas acheté ces verres en Suisse mais à  Lille, au Petit Caveau de Sainte Catherine.

En principe, on trouve ces verres dans les commerces spécialisés dans les accessoires de dégustation. J'en ai vu récemment à  Berne, mais je n'arrive pas à  me souvenir où.

cordialement

Yves

Yves Zermatten
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

Halte au grandes dégustations à  l'aveugle ! Sauvons les vins élégants possédant une discrétion de qualité! Attention ! J'ouvre un débat de la plus haute importance. :-)

Point de départ : A partir des résultats de la dégustation des bordeaux 98 du GJE et des comparaisons que l'on fait avec les avis de Parker et d'autres.

On note que les vins de Perse sont les grands gagnants et qu'ils sont très bien notés par tout le monde.
Des vins de grande corpulence, fins et avec une grande longueur…

D'où l'idée qu'il se développerait une mode au niveau du goût, une goût international , un goût Parkerisé.

D'où vient cette évolution ? Une seule et unique réponse : les notes et donc le palais de Parker ont influencé les amateurs en les dirigeants vers les vins puissants, mûrs…etc.

Du coup, on associe cet amour pour ces vins au goût de Parker.

Je tiens à  dire que personnellement, je n'ai jamais donné un crédit disproportionné à  cette thèse, pour moi, elle ne pouvait pas suffire.

Je pense que Parker sait tout autant apprécier les grands vins tout en élégance et discrétion que les vins démonstratifs.

Alors ? Et bien , j'en suis arrivé à  la conclusion que tous les vins fins et élégants à  la puissance discrète avait disparu…sans disparaître et que le palais de Parker n'y était pour rien.

J'ai cherché à  savoir quel phénomène faisait disparaître ces vins qui existent bel et bien et qui était tout aussi à  la mode que ce soit disant goût international et j'ai trouvé : ce sont les grandes dégustations à  l'aveugle.

Ce sont ces grandes dégustations qui font disparaître les grands vins fins, ces derniers ne peuvent exprimer leurs qualités, leurs personnalités dans ce fatras de vins aux styles différents, car ils sont par nature plus discret ; comme, lors d'un rassemblement festif, une personne si discrète qu'on oublie qu'elle était là .
Un excellent vin fin qui s'en sort bien dans ce genre d'exercice doit être pris pour un héros.

Ainsi, il me semble que le problème vient de cet exercice, donc d'une méthode, qui s'apparente à  une véritable machine infernale à  juger les vins et non pas des soit disante sensibilités d'un palais qui serait discriminatif après une perception objective et honnête.

Il vient de là  car cet exercice à  pris de l'ampleur au fur et à  mesure que l'influence de Parker grandissait, les courbes se confondent. Qui aujourd'hui ne fait pas ce genre de dégustation ?

Et je pense donc que les mêmes causes produisant les mêmes effets, tout dégustateur , quelque soit le palais et les sensibilités en arrive dans ce genre d'exercice à  ne voir que les vins démonstratifs. L'uniformisation , elle est là , et intrinsèque à  cet exercice.

C'est moins une uniformisation du goût qu' une uniformisation des méthodes, des habitudes dans la façon de déguster.

Mettait sous le nez un grand vin fin, à  maturité à  tout amateur, va-t-il le refuser ? Je ne le pense pas.

Pour conforter ce que je suis en train de dire, je suis persuadé que s'il n'y avait plus de dégustation à  l'aveugle mais uniquement des dégustations lors d'un repas et un vin à  la fois et bien les vins fins élégants retrouveraient une autorité, ils existeraient bien davantage ( les autres aussi évidement ) .

Ceci doit donc , à  mon avis nous interroger, car les grandes dégustations à  l'aveugle se multiplient et qu'on le veuille ou non, tout en sachant les limites et la place difficile que vivent les vins élégants dans ce genre d'exercice, on s'imprègne fortement des résultats finaux.

Pour moi, donc, désormais ce sera :
Dégustation à  l'aveugle coeff 1 .
Dégustation d'un vin au cours d'un repas coeff 3.

En réfléchissant cela amène à  poser d'autres questions :

Un vin très élégants, plus rectiligne qu'en volume, plus complexe que long en bouche.
Le jugerez-vous mieux ou moins bien qu'un vin puissant , plus volumineux que rectiligne, plus long que complexe ?
Doit-on les hiérarchiser, cela a-t-il un sens ?
Car c'est ce que l'on fait dans une dégustation à  l'aveugle.

Jmm

(aaa)(aaa)
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

Pfff... à  cette heure-ci, c'est un peu compliqué pour moi (il est minuit et demie!)

D'ailleurs, je ne parle jamais de sujets aussi vastes avant mon Cacolac matinal (aaa) !!

Bon dodo..
A.
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1456

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

Avant d'aller plus loin, je réfute le postulat:
le goût parkerisé tel qu'on le définit est un cliché. Il est faut de dire que Parker n'aime que les vins puissants etc.... et qu'il passe à  côté de la finesse. Regardez attentivement les meilleurs résultats obtenus sur Bordeaux et revenez nous en parler ensuite.
Margaux, un vin parkerisé? Cheval Blanc, Haut Brion?

Maintenant, au sujet des dégustations à  l'aveugle, personnellement je dissococie totalement dans cet exercice la hierarchisation qui en est souvent le but et la définition précise de la qualité, qui dans pareil cas est très difficile à  approcher.

Dernièrement, j'ai souvent remarqué qu'un vin que j'ai trouvé moyen lors d'une dégustation comparative aurait sans doute pu me régalé s'il avait accompagné le repas dominical: en prenant un exemple précis sur un certain Saint Chinian haut de gamme, un vin dont justement on aurait pu dire qu'il était extrait, boisé, parkerisé (si vous le voulez dans l'idée commune et erronée), son côté asséchant l'a pénalisé lors d'une dégustation comparative alors que je crois que j'aurais pris beaucoup de plaisir à  le boire seul, je crois même qu'il aurait pu m'impressionner.
Donc, attention aux préjugés et vivent les dégustations comparatives à  l'aveugle.

Jérôme Pérez
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1456

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

Dis Martinez Jmm, tu as reçu la new letter de Domergue?(aaa)

Désolé, mais c'était plus fort que moi.
Je pense que si tu n'as pas bu de vin depuis 3 mois et que tu t'ouvres un préfontaine 3 étoiles pour ton ton dimanche sans comparaison, tu risques de lui trouver des qualités (bon, j'exagère un peu c'est vrai). On peut se masturber l'esprit autant que l'on veut sur une bouteille unique, se dire que les tanins un peu raides, finalement s'harmonisent sur le roti de belle maman, que l'acidité importante relève bien ce plat un peu gras, etc.... C'est toute la différence de jugement entre un sommelier et un dégustateur à  mon avis qui est mise en évidence ici. Et je crois que l'oenologue a encore une dégustation différente, plus critique encore, recherchant plus le défaut que la qualité.

Jérôme Pérez
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

Moi je ne remets pas en cause les dégustations à  l'aveugle, mais le nombre de vins dégustés. Comment gouter et classer à  la suite 100 vins... comment dire à  la fin que untel fait 92,14 et un autre 92,16...

Enfin. C'est mon point de vu.
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

Message edité (12-08-2004 19:44)
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

Message edité (12-08-2004 19:45)
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 0

Jean-Marc Quarin a répondu au sujet : Re: Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

A l'attention de martinezjmm

Bonjour,

Un petit mot pour vous dire que je suis très sensible à  votre question et que l'on ne peut pas la faire taire d'un revers de la main.

Il faudrait beaucoup de temps pour y répondre et je ne le peux.

Toutefois voici quelques idées.
-La dégustation à  l'aveugle est un moyen et pas une fin en soi. On peut lui faire dire tout et son contraire.
-On n'apprend qu'en goûtant comparativement.
- On apprend encore sur le goût du vin et sa propre manière de goûter en dégustant à  l'aveugle.
-Les grandes dégustations suscitent une fatigue qui elle même entraîne un besoin de ressentir des stimulations plus fortes pour être excité et donc peuvent valoriser maladroitement les gros vins. Il suffit de le savoir pour être libéré de la tyrannie du résultat et moduler son ressenti.
- Un vrai vin fin résiste à  ce type de dégustation, si on ne confond pas la finesse avec la faiblesse. S'il ne résiste pas, cette soi-disant finesse ou élégance, n'était que dilution. Ce qui ne veut pas dire qu'un vin fluide n'a pas de charme. Je préfère parler de raffinement que de finesse car ce terme n'exclu pas la matière qui est, finalement, la dignité du vin.
-Une certaine vérité du vin, via le plaisir de boire, se remarque à  table, mais pas toute. Tout dépend à  quel âge on boit les bouteilles. Tout dépend de la culture gustative dans laquelle chacun évolue.

Enfin, en tant que critique je valorise les vins raffinés.
Ils sont moins ennuyeux que les vins massifs. De plus dans l'esthétique du vin, le raffinement est la valeur la plus forte car la plus rare.

En conclusion je dirai qu'au premier abord, on pourrait croire que les grandes dégustations à  l'aveugle ont anéanti les vins légers dits fins. En fait elles ont permis aux ethnologues de la dégustation de redéfinir le concept creux de finesse. Par exemple sans l'aventure des vins de garage à  Bordeaux, je ne crois pas que des vins tels que Château Margaux 2000 aurait pu exister. Il aurait manqué une certaine densité.

Je pense que mes derniers propos sur la notation des vins vous interpelleront, voir chronique du jour sur www.quarin.com

A bientôt.

Jean-Marc Quarin

JMQuarin
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2250
  • Remerciements reçus 0

M@nuel a répondu au sujet : Re: Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

Quand je vous disais que JM. Q. a toujours un discours très intéressant et jamais polémique ....... (bbb)

C'est décidé, je lui décerne le prix du meilleur critique de l'année 2003 !!

Euuuuh, j'en fais pas un peu trop Là  ? (aaa)

Amitiés,
M@nuel.
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

Je me demandais aussi si tu avais des actions chez lui ;o)
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2250
  • Remerciements reçus 0

M@nuel a répondu au sujet : Re: Halte aux grandes dégustations à  l'aveugle !

Stéphane,

Des actions, non mais du respect oui.
Mais promis, je vais arrêter de coller des affiches publicitaires dans toutes les rubriques .... (aaa)(aaa)

Amitiés,
M@nuel.
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck