Nous avons 619 invités et 12 inscrits en ligne

Domaine Alain Graillot

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Merci, Miguel, pour tes impressions décrites dans ta note détaillée.
La violette me semblait présente hier soir, mais les fruits noirs s'imposaient, je pense, ce soir.
Je suis plutôt d'accord avec ta conclusion. ;)

Bien cordialement,
Thierry
#181

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1085
  • Remerciements reçus 0

raphael a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Thierry ,
le Crozes classique de Graillot en 07 est superbe aussi ! Je suis tombé sous son charme ! Tout y est : élégance , profondeur , pureté .. une gourmandise à l' état pur !
Je vais en reprendre c' est sur !
2007 est vraiment un millesime plaisir je pense . Combier en cuvée de base est tres réussi mais un ton en dessous de Graillot .

Amitiés ,
Raphael.
#182

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Merci pour ce complément d'information, Raphaël.
Des dégustateurs étrangers notent très bien en 2007 Coursodon, Y. Chave et Bonnefond... D'autres pistes d'achats également ;)

Bien cordialement,
Thierry
#183

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Alain Graillot: Crozes et Saint-Joseph 2007

CR: Je n'ai pas résisté bien longtemps à la tentation de comparer les 2007 de Graillot ;)

Saint-Joseph 2007 - Graillot
Le nez est élégant, sur le cassis, la violette, le poivre avec des touches minérales.
La bouche est fraîche, concentrée, savoureuse et longue, au premier contact.
Ensuite, le vin se montre riche en tannins, marqué par les fruits noirs, avec une matière imposante qui répond à l'acidité pour donner un ensemble équilibré et long...

Crozes-Hermitage rouge 2007 "cuvée classique" - Graillot
Le nez est séduisant, sur le cassis, la mûre avec des notes poivrées et fumées.
La bouche est pleine, savoureuse, dotée d'une belle acidité et d'une longue finale riche en fruits noirs, au premier contact.
Ensuite, le vin se montre flatteur grâce à l'alcool et la matière qui dominent légèrement l'acidité. L'équilibre est cependant conservé pour ce vin rond, ample, mais qui semble moins concentré que le Saint-Joseph.

Ce soir, le Crozes est plus flatteur, plus facile à aborder. Mais le Saint-Joseph me semble plus concentré. Le premier convient à l'amateur pressé, le second à celui qui peut attendre, à mon avis. Il me semble logique que le Saint-Joseph soit proposé 2 euros plus cher que le Crozes...

Mais il faut souligner, en conclusion, que ce sont deux très belles bouteilles :)

Cordialement,
Thierry
#184

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 316
  • Remerciements reçus 1

julien dubertret a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Thierry,

il ne faut pas trop parler du Saint-Jo de Graillot, il en a très peu ;)

Mais je me sens comme toi une inclinaison particulière pour ce dernier.

Julien
#185

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1597
  • Remerciements reçus 3

bernardo a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

julien dubertret écrivait:
> Thierry,
>
> il ne faut pas trop parler du Saint-Jo de
> Graillot, il en a très peu ;)
>
> Mais je me sens comme toi une inclinaison
> particulière pour ce dernier.
>
> Julien

Et que dire alors de son Hermitage :D

Bernardaud
#186

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

J'ai oublié de dire que les deux vins, qui reposaient au même endroit dans la cave, ont été bus à même température ( 16-17°) et qu'ils avaient tous les deux 13° d'alcool...
Une excellente façon de vérifier la différence entre un Crozes et un Saint-Joseph ;)

Cordialement,
Thierry
#187

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 231
  • Remerciements reçus 0

doudou82 a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

J'ai acheté hier le st joseph d'Alain Graillot sur les conseille de mon caviste. J'ai oublié de lui demander: carafer ou non? A épauler?

Merci de vos conseil, je goute ce vin demain midi.

Antoine B.
#188

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

le st joseph d'Alain Graillot

Dans quel millésime?
Si c'est le 2007, tu peux le mettre en carafe une heure...

Cordialement,
Thierry
#189

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 231
  • Remerciements reçus 0

doudou82 a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Oups.......... Pardon. Oui c'est bien le 2007.

Merci pour le conseil. Je vais tenter cela demain.

Antoine B.
#190

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 231
  • Remerciements reçus 0

doudou82 a répondu au sujet : CR: Alain Graillot Saint Joseph 2007

Donc dimanche dernier j'ai ouvert une bouteille de Saint Joseph 2007. Bouteille ouverte une bonne heure avant le repas et en carafe sur les conseils de Thierry Debaisieux.
La robe est relativement sombre, en même temps le vin est jeune aussi.
Le nez assez discret mais agréable. En bouche les aromes agissent sur mes papilles, une matière présente mais qui je pense, ne révèlera son potentiel que dans quelques années. Bizarre mon caviste ne m'a conseillé que 3/4 ans de garde. Bref un vin agréable à regouté dans un an ou deux, en attendant de voir pour un croze hermitage Graillot.

Antoine B.
#191

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 316
  • Remerciements reçus 1

julien dubertret a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Je te rejoins concernant ton caractère dubitatif quand à l'appréciation du potentiel de garde. De manière générale il semble souvent convenu que les saint-joseph se consomment jeunes. Mais jeune par rapport à quoi? si c'est par rapport à un Hermitage de bonne facture alors la jeunesse c'est entre 5 et 10 ans ;) Pour ma part je trouve que les beaux Saint-Jo ont un portentiel de 7-10 sur les belles années, pour être à leur plénitude. Ceux de Faurie vieillissent magnifiquement, bien que Dieu BOB qui les apprécie recommande de leur casser la figure dans les deux ans qui suivent la commercialisation. Le Saint-Jo de Graillot est peut-être moins dense et puissant, mais il est doté d'un fond minéral bien assis. Les 2007 devraient donc à mon avis se bonifier sur 7-8 ans sans soucis.

Julien
#192

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Je pense également que certains Saint-Joseph peuvent vieillir sans problème:
mes Granits 1995 rouge de Chapoutier sont encore aptes à affronter quelques années de garde supplémentaire ;)

Bien cordialement,
Thierry
#193

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4338
  • Remerciements reçus 1110

HERBEY 99 a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Bernardo

vous évoquiez l'Hermitage de Graillot. J'en ai une bouteille dans le millésime 1999. Il me semblait qu'il n'en produisait plus du tout, qu'en est-il?

Cordialement
#194

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 229
  • Remerciements reçus 0

bgv2001 a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Je lisais le catalogue d'une célèbre cave de Lyon mercredi dernier, et j'y notais des millésime post 2000 de son Hermitage.

Cordialement,
Bruno

«On distingue dans l'eau son propre visage; mais dans le vin on aperçoit le cœur d'un autre.»
#195

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

On verra cela samedi......>:D<

La certitude tue, le doute te préserve.
#196

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 145
  • Remerciements reçus 0

Miguel a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Pour ma part j'ai en cave des bouteilles d'Hermitage de Graillot dans le millésime 2005.
Par conséquent, Alain Graillot doit continuer à produire dans cette appellation, mais de manière très confidentielle.
#197

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : CR: Domaine Graillot Crozes Hermitage « La Guiraude » 1995

CR:
Crozes Hermitage Domaine Graillot « La Guiraude » 1995

La robe est rubis foncé à reflets orangés.
Le nez est très ouvert, juteux comme les belles syrah, fin et complexe sur les épices, la confiture de cerise, la boite à cigare, le cappuccino, le tout avec beaucoup de fraîcheur. A l’aération s’invite la viande fumée et le menthol. Très beau nez.
La bouche est fondue, tout en souplesse mais avec du ressort, poivrée. L’ensemble est gourmand, bien équilibré avec une finale de longueur correcte avec un pointe d’amertume. Fond de verre sur les épices et le foin. Un très beau Crozes à maturité. Très Bien.
#198

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Merci , Laurent, pour ce commentaire: je ne connais la Guiraude que depuis 1998.

Amicalement,
Thierry
#199

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4653
  • Remerciements reçus 251

aquablue a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Laurent, tu me fais envie sur ce coup là. J'adore La Guiraude et n'en ai bu que des "jeunes"..

Arnaud.
#200

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

ça confirme que c'est une cuvée qui vieillit très bien en fait!
Arnaud, doit m'en rester une!;)
#201

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : CR: XIVème OPUS du CRV - Graillot, une histoire de famille

Le domaine GRAILLOT : une histoire de famille.

C'est par une matinée fraîche bercée par le soleil que nous revenons dans l’appellation Crozes – Hermitage.

Il pourrait paraître évident pour les amateurs que nous sommes que cette appellation ne dispose pas de domaines « réputés ». Toutefois, il en existe un qui rayonne dans les caves des amateurs des vins rhodaniens. Entendez par là, le domaine Alain GRAILLOT. Nous nous permettons un petit rappel quant à l’appellation Crozes – Hermitage.

TERROIR

Crozes est le plus grand vignoble parmi les appellations septentrionales avec un peu plus de 1200 hectares. Il s´étend sur pas moins de 11 communes situées dans la Drôme (26) sur la rive gauche du Rhône.

Le terroir est constitué au nord de coteaux granitiques exposés plein sud, comparables à ceux du voisin Hermitage, tandis qu´au sud, les sols sont à dominante alluviale avec quelques terrasses de cailloux amenés par le Rhône.

Nous sommes ici dans la plaine des Chassis faite de galets alluvionnaires.

En 1952, il est réalisé une révision de l’appellation, elle est conclue par une extension de l’appellation vers le sud depuis la colline de l’Hermitage.

Aujourd’hui, le domaine dispose de 2.5 hectares pour le blanc composés pour 80 % de marsanne et 20 % roussanne et de 22 hectares pour le rouge.

1 hectare de Crozes Hermitage planté sur Larnage (parcelle de rouge travaillée au treuil).

Le domaine des Lises (domaine de Maxime) s’étend également sur une parcelle de blanc (60 % roussanne et 40 % marsanne) sur le lieu – dit Les Pends.

Depuis 2003, le domaine Alain GRAILLOT produit également du Saint Joseph avec une parcelle de 0.9 hectare située sur la commune de Saint Jean de Muzols. Les vignes sont exposées plein sud (au dessus de la ligne ferroviaire du Mastrou - pour ceux qui connaisse).

Enfin, le domaine dispose d’un droit de fermage sur une parcelle de Saint Joseph de 0.8 hectare sur la commune de Saint Désirat. Le domaine dispose également de 0.1 hectare sur la parcelle des Gréffieux en appellation Hermitage.

Ici tout se mélange ou presque. Le chai de Maxime est contigü à celui du domaine de son père. Cette immixtion matérielle et inter - générationnelle ravira pour notre plus grand bonheur nos palais d'amateurs.

L’achat du domaine se fait par Mr Alain GRAILLOT en 1985, cet achat passera par l’acquisition de 17 hectares dans la plaine des Chassis. Les vignes furent plantées par l’ancien propriétaire dans les années 70. A ce sujet, l’espacement entre les rangs est important entre 2.50 à 3.00 mètres afin de faciliter le travail mécanique.

A l’époque, l’ancien propriétaire vendait intégralement la vendange à REVOL TAIN. Lors de l’achat, les infrastructures de la cave étaient particulièrement petites par leurs surfaces. A ce jour, le chai s'agrandit. Maxime développe également une activité de négoce par l'intermédiaire de la société EQUIS.

La progression du domaine oblige l’extension des infrastructures immobilières avec la création d’une nouvelle cave.

Les travaux d’excavation nous offrent une coupe géologique du terroir de la plaine des Chassis dans l’appellation Crozes Hermitage.

1er sol : argile rouge sur 0.80 à 1.00 mètre.
2ème sol : gravillon sur 40.00 mètres.
3ème sol (d’après Maxime) : nappe phréatique.

LA VIGNE

Les vignes sont plantées en double cordon de royat, le palissage est effectué. Le sol travaillé n’est jamais désherbé chimiquement, il est décavailloné et pioché par une équipe qui était déjà présente au rachat du domaine. L’intercep est passé. Le domaine effectue une lutte raisonnée. Sélection massale des plants, Porte Greffe 3309.

LA VINIFICATION

Les chais du domaine Alain GRAILLOT et du domaine des Lises sont composés par des cuves béton. Elles sont revêtues pour la plupart par une résine époxy ou sont en béton brut.

La vendange est effectuée à la main. La vendange entière est foulée à la pompe avec une visse sans fin. Fermentation et macération de 20 à 25 jours. Maintien de la vendange entre 25°C et 26°C. Travail des levures et bactéries indigènes. Aucun usage de soufre. Aucun pigeage n'est effectué pour la vendange entière.
Soutirage et entonnage.

LES DOMAINES ET CUVEES

Le domaine Alain GRAILLOT produit un vin blanc en Italie sur une île - lagune de Venise au doux nom de SAN TERASMO. Les cépages : Malvoisie Istriana - Vermentino - Fiano compose le vin blanc. Il s'agit d'une aide d'Alain GRAILLOT dans la vinification.

Le domaine produit également au Maroc la cuvée TANDEM, leur association porte sur la sélection des raisins, l'assemblage et le conseil.

En 2004, Maxime créé le domaine des Lises et dernièrement le négoce EQUIS qui porte sur l'achat de raisins en Cornas et en Saint Joseph. La vendange est egrappée. Maxime impose un cahier des charges strict sur la qualité du raisin à obtenir. A la création de son domaine en 2004, 2/3 des raisins était vendu au négoce. En 2006, l'ensemble de la vendange est conservée pour la production.

DEGUSTATION ALAIN GRAILLOT/DOMAINE DES LISES/EQUIS

1er vin / Equinoxe 2008 - Equis (cuve - macération courte 10 à 12 jours - achat de raisins) : nez sur le poivre gris, le vin en bouche est friand. Maxime le compare au vin de Pétanque du Mas de Libian.

2ème vin / Crozes Hermitage 2008 - Domaine des Lises (fût - malo terminée - sulfité à 3 voire 4 gr - 3 mois de cuve) : nez sur le poivre, matière plus importante, belle acidité.

Une petite pause sur ce millésime qui s'annonce compliqué donc cher. Les 300 mm d'eau tombés les 06, 07 septembre 2008 n'ont pas arrangé le raisin et l'état sanitaire de la vigne. Il a imposé un tri important dans la vigne. Le raisin était de maturité correcte mais Maxime estime que la matière est plus diluée.

3ème vin / Saint Joseph 2008 - Domaine des Lises - 2 approvisionnements composent ce vin. La typicité veut qu'un est en culture bio et l'autre non. L'ensemble est vendangé par le domaine (rendement de 20 hl/ha, malo terminée) : la matière est fine, la pierre à fusil domine en arôme. Un vin tendu.

4ème vin / Cornas 2008 - Domaine des Lises - cuvée composée par les parcelles Chaillot/La Côte et Sabarotte, 8 pièces de production : vin réduit qui s'ouvre à l'agitation. La bouche est sur le fruit et le poivre. Le vin est gras.

5ème vin / Cornas 2007 - Domaine des Lises - 23 mois d'élevage : arômes de thym et romarin, fruits rouges, trame serrée, belle acidité.

Fût n°1 AG/ Saint Joseph 2008 : nez réduit, belle matière, le vin est fin sur le cassis.

Fût n°2 AG/ Crozes Hermitage 2008 (70 % de vendange entière) : belle matière sur le poivre. Le vin est fruité et gourmand.

Bouteille n°1 EQ/ Saint Joseph 2007 : nez sur le kirsh, arome dominant de pruneau. Matière assèchante.

Bouteille n° 2 DDL/ Crozes Hermitage 2007 : vin très fruité et fin. Un côté minéral se dégage.

Bouteille n°3 AG/ Saint Joseph 2007 : vin fin sur la minéralité. La bouche est marquée par les épices, belle acidité. Beau vin.

Bouteille n°4 AG/ Crozes Hermitage 2007 : arôme de réglisse prononcé, les tanins sont plus importants, équilibré par une superbe acidité et une belle fraîcheur.

Bouteille n°5 AG/ Crozes Hermitage - La Guiraude 2007 : le poivre gris emplit le nez, en bouche, le vin est fin et plus long. Belle mâche.

Bouteille n°6 AG/ Crozes Hermitage 2001 : Au nez le vin est réduit. A l'agitation, la puissance se dévoile. La bouche est équilibrée, elle est marquée par une matière fine.

Bouteille n°7 AG/ Crozes Hermitage 2008 (blc) : arômes de fleurs blanches, pêche. Touché de bouche citronné.

Orto / Venezia 2006 (blc) : nez sur le vernis et acétate. Arôme amylique. Bouche sur la poire.

Une petite précision sur la Guiraude : sélection unique de fûts "guiraudéables".

Nous filons au restaurant Le Quai qui fait face au Rhône. Le thème du déjeuner est le Crozes Hermitage.

1ère bouteille : Domaine du Colombier - Cuvée Gaby 2007 (blc) : le vin est assez fin sur les épices. Il est un peu court. Finale sur le citron.

2ème bouteille : Domaine Combier - Clos des Grives 2007 (rge) : nez sur les fruits rouges, la matière est noble légèrement boisée. Le tout est assez fin et frais.

3ème bouteille : Domaine du Murinais - Vieilles Vignes 2006 (rge) : fruit plus prononcé que le précédent, marqué par la réglisse, matière pulpeuse.

4ème bouteille : Domaine Les Hauts Chassis - Les Galets 2005 (rge) : nez réduit, il s'ouvre sur une matière surmûrie. Il est marqué par les épices.

5ème bouteille : Domaine Delas - Le Clos 2004 (rge) : Nez fin. En bouche, le poivre et des notes tertiaires dominent.

6ème bouteille : Cave de Ruoms - VDP Coteaux de l'Ardéche (viognier passerillé/vendange d'octobre) 2007 : nez floral, arômes de miel et agrumes. Bouche sur l'ananas et le pamplemousse confits.

Merci à tous pour cette nouvelle aventure. Merci au domaine GRAILLOT pour leur simplicité et leur disponibilité.

La certitude tue, le doute te préserve.
#202

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 229
  • Remerciements reçus 0

bgv2001 a répondu au sujet : Re: XIVème OPUS du CRV - Une histoire de famille

Merci pour ce Compte Rendu de visite on ne peut plus documenté.
0,1 hectare en Hermitage, ça fait 1000 m2 ? On s'étonne moins de ne le trouver quasiment nulle part !
Cordialement,
Bruno

«On distingue dans l'eau son propre visage; mais dans le vin on aperçoit le cœur d'un autre.»
#203

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Merci pour ce compte-rendu de visite et pour les notes de dégustation.

Je suis un peu surpris par le petit nombre de participants, sur les photos, pour visiter ce beau Domaine...
Si j'habitais la région, je n'aurais pas manqué l'événement ;););)

Cordialement,
Thierry
#204

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 316
  • Remerciements reçus 1

julien dubertret a répondu au sujet : Re: XIVème OPUS du CRV - Une histoire de famille

gerardmansoif écrivait:
> Le domaine effectue une
> lutte raisonnée mais n’est pas certifié en bio
> dynamie. Les traitements se font à base de fongicide et d’insecticide

deux précisions : la lutte raisonnée n'est pas de la biodynamie, ni même de l'agriculture biologique donc la phrase devrait être : Le domaine effectue une lutte raisonnée ET DONC n'est pas certifié en biodynamie.
deuxième précision : comme le terme lutte raisonnée offre un gradiant extémement important dans la quantité et les usages de produits de synthèse il est important à mon sens de situer le domaine Alain Graillot dans cette échelle : En effet le domaine utilise extèmement peu de produits, les désherbants sont bien sur bannis, et pour ce qui est des traitements, la majorité est compatible avec la certification en Agriculture Biologique. Seulement, concernant certaines attaques ponctuelles, le domaine utilise des produits de synthèse mais biodégradables. Donc dans la démarche le domaine est tout a fait dans une vision biologique/ biodynamique, mais avec de rares écarts qui empèche toute certification. D'ailleurs la certification n'est pas recherchée par le domaine.
Je pense que la phrase de Gerardmansoif voulait exprimer ceci mais elle pouvait aussi introduire un certain questionement quand aux pratiques du domaine.

Julien
#205

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 1

LaurentM a répondu au sujet : Re: XIVème OPUS du CRV - Une histoire de famille

la majorité est
> compatible avec la certification en Agriculture
> Biologique. Seulement, concernant certaines
> attaques ponctuelles, le domaine utilise des
> produits de synthèse mais biodégradables.
>
> Julien

C'est bien là aussi qu'il faudrait être plus précis, sinon, on est vite dans le blabla "bio ou presque" ....

bonne journée

Laurent - Caviste
Mes blogs Vinature et
BrutdeCrayon
#206

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: XIVème OPUS du CRV - Une histoire de famille

Merci pour ces précisions, à croire que Julien était présent....8-) A l'avenir, nous tâcherons d'être plus précis.

A Thierry, il y a eu un schisme au sein du Cercle Rhône Vallées. Il existe désormais un second.

Sébastien

La certitude tue, le doute te préserve.
#207

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Sébastien,

Merci de nous indiquer:
A Thierry, il y a eu un schisme au sein du Cercle Rhône Vallées. Il existe désormais un second.

Il en existe un second, d'accord, mais comment différencier les deux CRV?
Ne faut-il pas envisager deux noms différents et indiquer qui est dans quoi?

Au fait, qui avait créé le CRV?
Il me semble que le nom devrait rester à "l'inventeur"...

Cordialement,
Thierry
#208

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Il existe le Cercle Rhône Vallées créé au départ par Jean Louis et moi - même.

Désormais, il y a LPV Rhône que Jean Louis a créé. Il n'y a pas d'ambiguité ni même de confusion, du moins je l'espère.

Pour ce qui est d'indiquer qui est dans celui - ci ou bien celui - ci, je passe la main aux participants respectifs desdits cercles.

Pour ma part, c'est le CRV qui reste ouvert à toute personne (voir par MP si besoin).

Sébastien

La certitude tue, le doute te préserve.
#209

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18542
  • Remerciements reçus 3541

Eric B a répondu au sujet : Re: Alain Graillot

Pour poursuivre ce que disait Julien au niveau de la viti, la partie vinif ne me parait pas non plus d'une grande clarté :S

Aucun pigeage n'est effectué pour la vendange entière.

Mais ils font quoi pour extraire, des remontages? ou rien (si si, c'est possible)?

Pour la vendange entière, il font du pigeage? du remontage?ou rien?

En début de fermentation, ils conservent la vendange froide

Naturellement (c'est pas facile longtemps)? Artificiellement (circulation d'eau froide, carboglace)? Combien de temps?

La malo lactique dure 4 à 5 jours

Ca me paraît super court. Même avec des bactéries super sélectionnées ils arrivent tout juste à ça. Avec des indigènes, ça me semble quasi impossible.

Les vins stockés en cuve seront ré - assemblés en fût.

Je comprends bien l'inverse (des vins en fûts assemblés en cuve), mais là, je ne comprends pas. Les fûts sont plus gros que les cuves?

Eric
Mon blog
#210

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck