Nous avons 1179 invités et 45 inscrits en ligne

Château d'Yquem

  • Messages : 5840
  • Remerciements reçus 344

Martinez a répondu au sujet : Re: Yquem

On ne parle pas d'étiquette mais d'objectivité face à une bouteille, c'est fou comme ce système de défense déplace les lignes sur lesquelles reposent la contradiction.

Jmm

Jmm
#151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5840
  • Remerciements reçus 344

Martinez a répondu au sujet : Re: Yquem

Et puis le problème de fond n'est pas de trouver Yquem, pétrus ...magique. C'est bien de ne trouver que les grands noms de magique qui plus est à l'avance !
Quelque part , être le Saint-Bernard des vieux vins, c'est bien, mais n'être le Saint-Bernard que des grands noms, ça coince pour moi.
A quand une grande dégustation relatée sur 200 lignes de Languedocs , de Jurançons, de madirans....

Jmm

Jmm
#152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 917

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Yquem

François,

Qu'Yquem soit une institution, à vrai dire, je m'en moque un peu.
Ce que je vois, c'est qu'on me demande 400 € voire plus pour une bouteille de 2001. C'est sans doute un futur grand vin, admettons, mais c'est beaucoup trop cher par rapport à ce qu'on trouve ailleurs pour une qualité à mon sens au moins équivalente.
On me demande aussi 100 à 150 € pour le 1991 ou le 1993 qui, sur les échantillons que j'ai pu déguster (qui étaient peut-être défectueux, c'est possible), ne valaient pas tripette.
Je pense que je peux le dire, que ce n'est pas un crime de lèse-majesté.
Vous me dites vous-même que pour vous, il n'est pas important d'être objectif avec ce vin, ce n'est pas moi qui l'ai inventé. Vous êtes amoureux d'Yquem, je le comprends parfaitement et vous avez certes une bien plus grande expérience que moi du cru. Il n'empêche que cela revient effectivement à dire que vous passez outre les éventuels défauts pour ne retenir que la "magie" d'Yquem. Aucun mépris dans mon propos, simplement l'affirmation que ce n'est pas ma vision du vin. Mais vous êtes bien entendu libre d'avoir la vôtre, ce n'est pas un jugement de valeur de ma part.

Luc
#153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Yquem

Que vous n'ayez pas compris n'est pas très important.
Martinez, vous maniez la mauvaise foi, mais ce n'est pas grave. Je peux me vanter d'avoir plus de 5.000 références de vins différents dans ma cave (une référence est : un vin et une année). Et on ne peut pas avoir 5.000 références avec les seuls vins à étiquettes.
Il faut avoir de tous les vins.
Et c'est mon cas.
C'est ce qui m'a permis de faire un dîner d'un éclectisme total le 31 janvier.
Mais si vous ne voulez pas le voir, ce dîner, vous ne le verrez pas.
Or je l'ai fait pour que les opposants systématiques comme vous le voient aussi. Mais vous ne voulez pas. On ne va pas en faire une maladie.
Je n'arrête pas de mettre dans mes dîners des "petits" des "sans grade" que j'aime faire briller.
Alors, on peut le nier, comme vous le faites.
Comme le sujet de ce chapitre est Yquem, on parle plutôt d'Yquem. Non ?

Sur l'objectivité. Je me suis dit que Luc n'allait peut-être pas comprendre, alors je vais prendre un autre exemple que je pense Luc comprendra. Pas Martinez, mais Luc peut-être.

Je suis dingue des vins du Jura en qui je trouve des saveurs inoubliables. Alors, avec les vins du Jura, je perds toute objectivité. Et là, mon cher Martinez, j'en ai bu tellement que peu de gens qui ne sont pas jurassiens peuvent se vanter d'en avoir vu plus que moi, sur un tel spectre d'années.
Et là, allez vous dire qu'aimer les vins du Jura au point d'en perdre toute objectivité c'est aimer seulement les étiquettes du vin du Jura ? C'est quoi une étiquette de vin du Jura ?

J'adore les Banyuls, et j'ai cherché à en avoir du 19ème, pas par esprit Saint-Bernard, mais parce que c'est délicieusement bon.
Est-ce qu'un amoureux des Banyuls est un amoureux des étiquettes ? C'est quoi une étiquette de Banyuls ?

Je considère totalement à égalité mon amour pour les vins du Jura, pour les Banyuls et pour Yquem (et évidemment pour d'autres, mais on parle d'Yquem). Je me sens si bien avec ces vins que j'en perds toute objectivité, car c'est mon privilège de les aimer.

Vous, vous voulez être totalement objectif devant chaque vin (mais qu'est-ce que l'objectivité si on fait intervenir l'argent comme vous le faites ?). Moi, je n'ai pas besoin d'être objectif. Alors je jouis des vins selon mon humeur qui est le plus souvent joyeuse.
Je revendique le droit de ne pas être objectif. Encore une fois, c'est mon privilège.


Cordialement,
François Audouze
#154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4262
  • Remerciements reçus 1

Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Yquem

Luc,

Hormis 28, 29, 86, j'ai toujours eu la chance de goûter Yquem à l'aveugle et en comparaison avec ses pairs ou d'autres, il est TOUJOURS sorti loin devant! Si je devais répondre à une question idiote du genre "quel est le plus grand vin au monde?" ma réponse serait sans aucun doute: Yquem.

blg
#155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 917

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Yquem

François,

J'ai bien compris, et il m'arrive parfois moi aussi de perdre de mon objectivité devant des étiquettes pour lesquelles j'ai un lien que je qualifierais d'affectif. Et le prestige de l'étiquette n'a rien à voir là-dedans. Mais je sais alors que mon jugement est faussé et qu'il se réfère davantage à l'étiquette (dans le sens large, c'est-à-dire le domaine, son histoire, la sympathie du viticulteur, d'éventuels liens d'amitié...) qu'au contenu. Je deviens donc dans ce cas un buveur d'étiquette dans le sens ou je l'entends, il ne faut donc pas y voir une forme de mépris de ma part. J'essaie autant que possible d'éviter cet écueil et de tenter de me rapprocher le plus possible de l'objectivité quand je déguste, et c'est pour cette raison que j'aime le faire à l'aveugle. Je n'ai aucun lien affectif particulier avec Yquem, il m'a été facile de me détacher du mythe pour n'essayer de retenir que la qualité de ce qui se trouvait dans le verre.

Bertrand,

Je ne doute pas de ton jugement, je relate mon ressenti sur cette dégustation en particulier, en faisant cependant le parallèle avec une dégustation récente de TBA d'Aloïs Kracher (que je découvrais) où la qualité des vins présentés m'a bien plus impressionné que lors de cette dégustation d'Yquem. Peut-être que j'en attendais trop, c'est possible et que j'attendais moins de celle de Kracher.
Cependant, je suis quasiment convaincu qu'à l'aveugle, les vins d'Yquem que je viens de déguster n'auraient pas fait le poids par rapport à ces magnifiques vins autrichiens.
#156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Yquem

Vous connaissez tous les syllogismes.
J'en fait un :
Bertrand n'est pas un buveur d'étiquette et il aime Yquem.
François aime Yquem.
Donc François n'est pas un buveur d'étiquette.

C'est pas beau !

Nota pour Bertrand : je partage ce point de vue, sauf Suduiraut 1928 qui est tellement hors norme que je l'ai préféré à Yquem.

Et j'ai écrit ce qui est un paradoxe, et peut être jugé comme un paradoxe choquant, mais on se fait mieux comprendre quand on extrémise le langage, que Yquem est de loin le meilleur rapport qualité prix parmi les grands vins.
Pourquoi ?
Parce que lorsqu'on parle de vins anciens, si on ouvre Haut-Brion 1928 ou Latour 1929, il y a toujours un risque que la qualité soit à 70% ou à 50%. Alors qu'avec Yquem, on est à peu près sûr qu'on aura un vin extraordinaire.
C'est évidemment choquant parce que je parle de vins extrêmes (et donc chers), mais pour quelqu'un qui va vers ces vins rares et anciens, c'est de loin Yquem qui est la sécurité.

Nota : si on peut faire à Bertrand le reproche d'être un buveur d'étiquettes et me laisser tranquille, j'achète. Je sais, c'est lâche. Mais je prends. C'est pas beau, mais je prends.


Cordialement,
François Audouze
#157

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Yquem

Luc,
Quand j'ai fait la séance de l'académie des vins anciens, j'ai classé le Riesling SGN 1915 de Hugel très nettement au dessus de Yquem 1937 qui est pourtant une grande année. Et j'ai même mis Suduiraut et surtout Rabaud avant Yquem.
On peut avoir ses petits chouchous et rester objectif s'il le faut.
Comme j'ai dit ci-dessus, je préfère Suduiraut 1928 à Yquem 1928. Mais il faut être objectif et dire : "sur les bouteilles que j'ai bues".

On peut avoir la coquetterie de dire "j'adore tel vin", et garder son droit à ne pas systématiquement l'encenser.
Je crois qu'on se comprend bien en fait.
Le Riesling était absolument éblouissant.

J'ai un faible pour le DRC, parce qu'il y a une histoire, un mythe. Mais si un vin est meilleur, je le dirai, tout en gardant cette affection pour le Domaine.


Cordialement,
François Audouze
#158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2301
  • Remerciements reçus 49

M@nuel a répondu au sujet : Re: Yquem

Il fait du vin Tintin ??!!

Amitiés,
M@nuel.
#159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1051
  • Remerciements reçus 0

ericevreux a répondu au sujet : Re: Yquem

Il fait du vin du Rhin, Tintin. D'où l'allusion au Riesling ;)

Eric

mon blog
#160

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Yquem 28 et 29 + 47 (en 2 versions)

le cr était de Pierre Citerne :

CR: Château d’Yquem 1929 : avril 2002
DS : 16 - PC : 16,5-17.
- Robe très brune, brillante, centre roux acajou.
- Nez de vieux Jerez, explosif, très complexe : vieux meuble de sacristie ciré, un peu humide, avec une pointe de moisissure, une touche de vergeoise, de crème brûlée.
- Le vin est tenu par sa très belle acidité, la bouche apparaît cohérente, avec une dominante ranciotée profonde, expressive, racée, mais déparée par une légère pointe métallique.

CR: Château d’Yquem 1928 : avril 2002
DS : 16,5 - PC : 17.
- Robe brune, brillante, minces bords ambrés.
- Nez très puissant, rancio profond : caramel, vergeoise, banane flambée, épices douces, bois ciré, une expression proche du 1929, avec peut-être un peu plus de vivacité, de panache.
- La matière est encore bien en place, soutenue par une remarquable fraîcheur, épicée, sapide. Ces deux derniers vins sont dominés par le rancio, auquel le fruit a cédé sa place ; malgré leur noblesse structurelle et aromatique, leur tenue, ils ne possèdent ni l’éclat, ni le charme souverain du 1947.

CR: Château d’Yquem 1947 (bouteille sombre) :
DS : 18 - PC : 18.

- Robe très sombre, centre brun-acajou, bordure ambrée intense.
- Nez expressif, avec un rancio évident, racé, qui évoque les grands amontillados de Jerez : confiture de noix vertes, écorce d’orange séchée, jambon fumé, fruits confits…
- Enorme présence en bouche, un corps svelte mais présent, une gamme aromatique superbe, très oxydative (toujours le rancio, les fruits secs, les viandes séchées et fumées), le tout magistralement équilibré par une acidité salvatrice, étonnante de pureté et de droiture (la fameuse acidité de 1947, que l’on retrouve - souvent avec moins de bonheur - dans les rouges). Un petit goût métallique trahit un vieillissement un peu chaotique (exposition à la lumière ?), qui pourrait expliquer la robe particulièrement foncée.

CR: Château d’Yquem 1947 (bouteille claire) :
DS : 20 - PC : 19,5.

- Robe très solaire, orange doré intense, lumineux.
- Pratiquement aucune trace d’oxydation au nez, au contraire une fraîcheur explosive, une jeunesse presque insolente ; on est happé par une première bouffée énorme de marmelade d’orange, qui se complexifie à l’aération, déployant une profondeur et un charme subjuguants, des notes de bergamote, de thé earl grey, de noix de coco, de miel, de menthe fraîche…
- La bouche confirme cette extraordinaire jeunesse : une très grande richesse de texture, un fruit abondant et frais (écorce d’orange confite, abricot) – d’une finesse, d’une netteté aromatique exceptionnelle, une rémanence succulente. La perfection semble atteinte, grâce à une acidité que l’on peut qualifier de miraculeuse.
#161

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2969
  • Remerciements reçus 133

winaddict33 a répondu au sujet : Yquem 2002

Chateaunet annonce la sortie du 2002 à 175.00 euro le flacon
livrable en avril 2006

Même à la moitié du 2001, ca reste cher. Merci l'effet LVMH !

Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
#162

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2653
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Re: Yquem

Cest pour "arroser" le top 10 des plus grosses fortunes ...je change de fournisseur , donc plus d'achat pour Yquem ! Je vais faire un petit tour du côté du CHENIN ...
#163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Winemega - Alain a répondu au sujet : Re: Yquem 2002

Faudra voir verre en main.
Mais franchement, je doute qu'il y ait tant d'écart qualitatif entre 2001 et 2002, cette dernière année étant également reconnue par les "insiders" comme une TRES belle réussite chez d'Yquem!

Peut-être un 97/100 Parker pour 2002 contre 100/100 pour 2001?

En tout cas, mon choix devrait être vite fait..!

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
#164

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Winemega - Alain a répondu au sujet : Re: Yquem

milleret a écrit:
> Cest pour "arroser" le top 10 des plus grosses
> fortunes ...je change de fournisseur , donc plus
> d'achat pour Yquem ! Je vais faire un petit tour
> du côté du CHENIN ...

Tu as raison sur le fond, Jean-Luc.. mais la chair est faîble et les tentations nombreuses!

175 EUR, c'est compétitif par rapport aux Cheval-Blanc et autres cadors du Médoc, non?

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
#165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1319
  • Remerciements reçus 1

aidan a répondu au sujet : Re: Yquem 2002

Eh bien moi je vais me rabattre sur les liquoreux valaisans !;) C'est très bon et bien meilleur marché !!:D

"Les préjugés sont fréquents chez les amateurs de vin. Mais prenez garde, un préjugé n'est rien
d'autre qu'une erreur qui a pris racine" (Anonyme)
Sébastien
#166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9629
  • Remerciements reçus 1227

claudius a répondu au sujet : Re: Yquem 2002

placez une partie de votre caisse de pension en actions LVMH, peut-être que sur demande ils payent un dividende en bt de Latour et d' Yquem ;)
#167

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 917

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Yquem 2002

"175 EUR, c'est compétitif par rapport aux Cheval-Blanc et autres cadors du Médoc, non? "

Pas tout à fait, surtout si on tient compte du fait que les 1ers Crus Classés 2002 se vendaient 90 € dans les FAV...

Pour vous consoler, quelques photos de la verticale récente organisée par Eric Boschman (à droite sur la première photo).







Luc
#168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Winemega - Alain a répondu au sujet : Re: Yquem 2002

Superbes photos, Luc!
Ne manque plus sur cette page que les arômes se dégageant des verres..

Ceci dit, tu as raison, mais pas tout à fait!
Mise dans une perspective historique, la qualité du millésime 2002 "Sémillon-Sauvignon" sûr-maturé est probablement meilleure que celle du millésime 2002 "Cabernet-Merlot".

Il serait probablement plus correct de comparer les prix des Liquoreux bordelais 2002 avec un excellent millésime de rouge pour les 1GCC et assimilés. Je te laisse le choix du millésime selon tes affinités.

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
#169

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Winemega - Alain a répondu au sujet : Re: Yquem

Frédéric a écrit:
> Alors bien sûr, Yquem 2002 vaudra peut-être 500
> euros en 2018, mais qu'importe??

C'est tout le problème..
En 2018, j'aurai 58 ans. J'espère bien alors, si entretemps je ne suis pas rappelé à la "grande salle de dégustation céleste", avoir conservé toutes mes capacités d'appréciation et profiter d'ouvrir cette belle bouteille avec de bons amis!

Même en plaçant aujourd'hui mes 175 EUR aux taux de rendement actuariels courants, je ne pourrai JAMAIS me payer cette bouteille en 2018.

Comme je disais, la tentation reste grande et la chair est faîble..

Alain

PS: pour la petite histoire, je viens d'acheter aujourd'hui une belle bouteille d'Yquem 1989, millésime magnifique manquant jusqu'ici à mon inventaire..
Elle vaut aujourd'hui probablement près de 2.5x son prix initial. Et malgré mon plaisir de l'accueillir bientôt en cave, je me dis que j'ai été bien bête de ne pas en avoir acheté il y a 15 ans!

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
#170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Winemega - Alain a répondu au sujet : Re: Yquem

Cruel dilemme.. en effet.

J'essaie de le résoudre en achetant les 2002.. et les 1990.
Bref: toute cette logique fait qu'on passe bientôt toutes nos vacances à la maison.. ;-)
Ca me fait d'ailleurs penser que ma femme est soit:
- une sainte
- une passionnée qui s'ignore..

A partir d'un certain âge, il devient inutile d'acheter des vins dont l'apogée se situera clairement après notre disparition. J'arrêterai probablement d'acheter de jeunes vins de longue garde dans 10 ans.
Je dis probablement.. car je me connais..!

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
#171

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2269
  • Remerciements reçus 0

20sang a répondu au sujet : Re: Yquem

"Ce qui interpelle, c'est que pour presque aucun vin, même parmi les 1ers, vous n'avez un 2002 et un 1990 au même prix. Latour 2002, c'était 85 euros en FAV, Latour 1990, un bon 200 euros. Las Cases 2002, 60/70 euros, et 150/200 euros pour le 1990. Ne parlons même pas de Montrose... "

au prix actuel ou au prix des FAV ?

Parce que les 1990 valaient un prix juste c'est à dire env 200 FRANCS pour Latour pas 200 euros. Et Montrose coutait 75 francs. J'ai hésité devant des Angelus 1990 à 80 francs je trouvais ça très cher. :S

J'ai juste acheté 1 Mouton R 1990 à 180 francs... mais ça les valait à peine pour ne pas dire que ça ne les valait pas) à la dégustation en 2000 !!

«Un homme se doit de croire en quelque chose... Moi, je crois que je vais boire un autre verre !»
#172

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 867
  • Remerciements reçus 0

bibibi0 a répondu au sujet : Re: Yquem

ou as tu trouvé du latour 2002 a 85 euros?
JE SUIS PRENEUR DE SUITE
#173

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : CR: Yquem

Je viens de faire un voyage à Bordeaux de quelques jours, et en une semaine j'ai bu des Yquem très différents :

CR: Yquem 1950 chez moi : très brun, très caramel au début et puis le fruit apparait progressivement. J'avais peur du fait de la couleur, mais il fut grandiose le deuxième jour

CR: Yquem 1957 à Yquem : bouteille d'un repas d'il y a plusieurs jours que m'a fait goûter Sandrine Garbay, juste pour se changer l'esprit après l'émotion de l'ouverture de Yquem 1861 de ma cave. Vin sans histoire, un peu court du fait du temps d'aération

CR: Yquem 2001 à Yquem : c'est vraiment le Yquem le plus parfait que l'on puisse imaginer

CR: Yquem 1961 à Yquem : magnifique. Nez intense, de fruits mûris au soleil, en bouche la vision historique d'Yquem. très beau et très classique. Profond et dense

CR: Yquem 1861 de ma cave à Yquem : grosse peur qu'il soit caramel du fait de sa couleur. En l'ouvrant, la joie de ma vie : il est parfait. Un parfum absolument unique. Pas de défaut au nez. Poivre, fruits bruns. En bouche, pruneaux, quelques agrumes, café, fruits légèrement confits. Une longueur impossible à imaginer. Après m'être lavé les dents, je l'ai eu en bouche toute la nuit et le matin suivant.
Bien sûr influencé par le millésime, mais qu'importe, c'est mon plus grand Yquem.
Ce qui ne trompe pas : le verre utilisé à l'ouverture que j'ai senti huit heures après avait gardé un parfum de l'absolue perfection d'Yquem. Le parfum rêvé.
A noter que dans les annales d'Yquem c'est une année immense. J'ai bu ce qui en est dit.

CR: Yquem 1997 bu chez Jean Luc Thunevin avec Jean Marc Quarin. Quel délicieux Yquem : beaucoup moins puissant que d'autres années, il a un charme redoutable en jouant sur la diversité des suggestions.

ça fait une belle semaine en hommage à Yquem.


Cordialement,
François Audouze
#174

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 37
  • Remerciements reçus 0

olive19 a répondu au sujet : Yquem 99 vs Fargues 99

Bonjour,

petit message suite à une degustation comparative (pendant le diner) entre Yquem 99 et Fargues 99 (ca tranche avec le précédent message mais malheureusement je n'ai pas la chance de gouter de tels millesimes d'yquem).

Bu en debut de repas sur un foie gras puis la deuxieme moitié des bouteilles sur un roquefort fermier.

Soyons franc de suite, les deux sont tres bons, mais la préférence vers Yquem est tres nette pour tous (x4).

CR: Fargues 1999: beau jaune or dorée, tirant legerement sur orange. A nez, ca sent les fruits exotiques, l'ananas, et une legere touche de pain grillé. Trés puissant, j'ai personnellement sentit un leger desequilibre entre le fuit et l'alcool. En fait, c'est plus par rapport à son grand frere Yquem qu'on s'en rend compte. La finale est ontueuse et de longueur moyenne.

CR: Yquem 1999: beau jaune or dorée, il semble moins evolué en terme de couleur que Fargues. Au nez, ca ressemble tres fortement à Fargues, avec des senteurs d'ananas et d'orange. En bouche, c'est souple, et l'on sent vraiment un equilibre parfait entre fruit et acidité, ce qui lui donne une grande fraicheur.
La finale est de longueur moyenne.

En bref, on sent l'air de famille, les deux sont excellent, l'Yquem est devant pour le moment mais je serais curieux de regouter Fargues dans 5 ans. Personnellement, j'ai trouvé ces vins encore meilleurs sur le roquefort que sur le foie gras.

Cordialement et bonne semaine.
#175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2969
  • Remerciements reçus 133

winaddict33 a répondu au sujet : Re: Yquem 99 vs Fargues 99

olive19 a écrit:
> Bonjour,
/cut bu sur un roquefort fermier. /cut
============= Ca existe encore le roquefort fermier ????

JP Coffe pourrait consacrer une émission à ce produit et le jeu des accords viniques serait instructif

Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
#176

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Yquem

En fait, le roquefort va moins bien qu'une pâte bleue plus discrète de type stilton ou fourme.
Le bleu de termignon s'il n'est pas trop salé va bien aussi.
le seul roquefort qui pourrait aller (et encore) c'est le Carles.
le mieux, c'est stilton.


Cordialement,
François Audouze
#177

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 199
  • Remerciements reçus 0

VinorumCodex a répondu au sujet : Re: Yquem 1787

Effctivement, la plus-value est importante, mais elle a attendu longtemps. C'est moi qui a vendu cette bouteille vers 1994, pour environ 36.000 euros à l'époque. Pas à un collectionneur d'ailleurs, mais à un négociant qui a du attendre plusieurs années avant de pouvoir en tirer un bénéfice. Je me souviens que nous avons déjeuné dans une pizzeria de Paris avec la bouteille entre nous, et que je n'étais pas très fier, vu la minceur du goulot...

Cel dit, ce n'est pas le vin le plus cher, car un Lafite du début XIX° ou de la fin XVIII° s'est vendu un million de francs il y a 15-20 ans. Les prix de ces très vieux vins étaient alors déjà très élevés. La bouteille de Lafite a été entreposée dans un coffre d'une banque de N.Y. ... debout!
Et le bouchon est tombé dedans.

Gilles

nidal a écrit:
> Une bouteille de d’Yquem devient la bouteille la
> plus chère jamais vendue dans l’histoire.
> Article extrait de DECANTER Magasine, 10 février
> 2006 :
>
> Une bouteille vieille de 200 ans, vient d’être
> vendue pour 90,000 US Dollars, devenant ainsi, la
> bouteille de vin la plus chère jamais vendue.
> Antique Wine Company basée à Londres a vendu ce
> château d’Yquem 1787 à un collectionneur américain
> privé. Le directeur de gestion de la compagnie
> Stephen Williams a dit que la commission réalisée
> grâce à cette vente fut particulièrement
> gratifiante. Il a acquis la bouteille auprès d’un
> collectionneur privé en France et la livrera
> personnellement à son client basé aux USA. En
> plaçant l’age de la bouteille dans le contexte
> historique de la date de sa mise, il a précisé que
> quand les raisins ont été sélectionnés pour le
> vin, James watt venait tout juste de développer le
> moteur à vapeur, George III était roi de
> l'Angleterre, George Washington était président
> des Etats-Unis, et la tête de Marie Antoinette
> était toujours sur ses épaules.
> On doit se rappeler qu'il y a une nostalgie
> considérable liée à une telle bouteille, a-t-il
> précisé. Les seuls deux propriétaires précédents
> connus de ce d’Yquem 1787 sont, Raymond Beaudouin,
> un des plus célèbres négociants de vin en France
> et le fondateur de La Revue des Vins de France,
> Didier Segon.
> A un certain moment, la bouteille a été retournée
> au château, acheté par LVMH en 1997. Elle a été
> inspectée et re-bouchée en 1980 et encore en 1991
> par le Comte Alexandre Lur Saluces au château. Il
> ne l’aurait seulement fait que s’il pensait que la
> bouteille était dans une bonne forme, a précisé
> Williams, ajoutant que le Yquem le plus ancien
> qu'il avait goûté était le 1865, et c'était
> 'remarquablement jeune.
> Williams, délivrera lui-même, en main propre, la
> bouteille. Il la transportera dans son avion privé
> qu'il pilotera lui-même. Ce pourrait être le
> compagnon de voyage plus cher et le plus choyé que
> je n’ai jamais eu à transporter.
> Mais fournir le service le plus personnalisé est
> notre job. A 15,000 US Dollars le verre, je dois
> m’assurer personnellement du fait que notre client
> est livré avec un goût doux de satisfaction dans
> la bouche.
>
> Source : DECANTER Magasine.
>
>
>
> Antique Wine Company, la même société qui a
> réalisé cette vente, est maintenant à la
> recherche, pour le compte du client qui a acheté
> cette bouteille, d’un foie gras de canard, vieux
> de 200 ans pour accompagner ce beau Sauternes, ou
> à défaut, d’un vieux canard de 200 ans pour
> éventuellement le gaver au maïs sans OGM. (Un
> canard du Sud-Ouest bien évidemment !).
>
> Avis aux amateurs ! Et collectionneurs de vieux
> gallinacés…
>
> Nidal
>
>
>
>
>
>
> Edité 1 fois. Dernière modification le 11/02/2006
> 11:20.
#178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1789
  • Remerciements reçus 46

Perronnet a répondu au sujet : D'Yquem 2002

Bonjour,

sortie du château d'Yquem 2002, ce jour :
La bouteille autour (selon je pense les vendeurs) de 175 euros TTC.

Hervé.

"La beauté intérieure est sans doute importante pour les personnes, mais plus encore pour les bouteilles de vin…" (Le Chat… Philippe Geluck)
#179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 0

paski55 a répondu au sujet : CR: Yquem 1981

CR: Yquem 1981

La robe est jaune foncée.

Le nez est sur la cire et les fruits exotiques avec une touche de miel.

En bouche, on retrouve les mêmes arômes mais curieusement de façon moins intense. Je lui trouve même un côté "autoroute" assez lassant, manquant à mon goût de complexité.

J'ai plutôt eu l'impression de déguster un demi-moelleux qu'un sauternes.

Une déception me concernant (partagé par les convives de la table puisque la bouteille est restée à moitié pleine !!).

Quelqu'un peut-il infirmer ou confirmer cette impression ?


Santé - Pascal
#180

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck