Nous avons 1918 invités et 71 inscrits en ligne

Vignobles de la Coulée de Serrant

  • Messages : 2515
  • Remerciements reçus 1518

Réponse de GILT sur le sujet Coulée de Serrant

J'ai également beaucoup pratiqué le domaine mais c'est fini depuis quelques années; le domaine semble plus régulier dans les derniers millésimes.
La visite a peu d'intérêt .
Rendre visite à Patrick Baudouin est une bonne idée.

Curnonsky disait également que le Jasnières est le plus grand vin blanc du monde trois fois par siècle.
Le domaine de Bellivière est également une bonne idée mais il y en a tellement.

Gilles
23 Juil 2019 21:43 #961

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 643
  • Remerciements reçus 179

Réponse de f.aubin sur le sujet Coulée de Serrant

allez donc rendre visite à Eric MORGAT, ses Savenniéres sont top !
LPVment,
Franck
23 Juil 2019 23:05 #962

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3795
  • Remerciements reçus 1175

Réponse de agitateur sur le sujet Coulée de Serrant

Curnonsky a classé le terroir à son époque, pas le vin qui y est y fait maintenant. C'est pas pareil.....
24 Juil 2019 00:40 #963

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 116
  • Remerciements reçus 81

Réponse de Antoine Mougin sur le sujet Coulée de Serrant

En tout cas, en lisant vos précédents messages, et sachant que beaucoup d'entre vous sont des dégustateurs expérimentés, j'apprends que dans des verticales il y a peine 1/4 des bouteilles qui valent la peine d'être bues, c'est inquiétant. Des avis qui vont du coq à l'âne (un qui dit que le 1997 est très mauvais, un autre qui dit qu'il est excellent...)
Peut t'on prendre le risque sur un millésime plus récent, par exemple un 2013, un 2014, un 2015 que j'ouvrirais en 2025 ? A mon avis, vu ce qui est arrivé au Clos Rougeard et ses prix maintenant délirants, la Coulée de Serrant va subir le même sort dans peu de temps. Pour ça que je me dis que je devrais en profiter.

C'est pas normal que ce vin soit rapidement oxydé au bout de 10 ans, avec un terroir pareil... J'ai goûté un Riesling Schlossberg 1996 de Weinbach qui travaille lui aussi en biodynamie (certes depuis 2005 en totalité) et il était tous sauf fatigué, bien au contraire !. Et quand j'observe dans les comptes-rendus de dégustation à quel point les Clos Saint-Hune de Trimbach ou les Auslese d'Egon Muller (pas le même budget, je sais...) sont des monstres de complexité à 40 ans passés. Il paraît même que les Sancerre de Cotat peuvent se garder 20 ans ! Les Hermitage blanc de Chave 30 ans... Bref
Apparemment, ce serait soit à cause des méthodes de vinification, soit à cause des bouchons... (ou des deux).
24 Juil 2019 01:22 #964

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18762
  • Remerciements reçus 3894

Réponse de Eric B sur le sujet Coulée de Serrant

la Coulée de Serrant va subir le même sort dans peu de temps

Franchement, ça m'étonnerait. La Coulée de Serrant n'a pas du tout la même réputation que Rougeard auprès des amateurs. Il n'y a aucune chance que le prix flambe, à moins que la famille Joly pète un cable façon Liber Pater ;)
Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Coqauvin
24 Juil 2019 07:13 #965

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2515
  • Remerciements reçus 1518

Réponse de GILT sur le sujet Coulée de Serrant

Tout est dit dans les précédentes réponses!
Deux beaux terroirs avec clos Rougeard mais un contexte très différent comme le dit Eric.
Pour rester dans la région, je dirais comme Franck de se concentrer sur les vins d'Eric Morgat qui sont très beaux à mon goût et qui ont une très belle garde.

Gilles
24 Juil 2019 07:42 #966

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7299
  • Remerciements reçus 6340

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Coulée de Serrant

C'est pas normal que ce vin soit rapidement oxydé au bout de 10 ans, avec un terroir pareil... 

L'oxydation n'a rien à voir avec le terroir. Elle dépend de la vinification, puis de la conservation en bouteilles.

Jean-Loup
24 Juil 2019 08:26 #967

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3915
  • Remerciements reçus 1968

Réponse de Vougeot sur le sujet Coulée de Serrant

Tout est dit dans les précédentes réponses!
Pour rester dans la région, je dirais comme Franck de se concentrer sur les vins d'Eric Morgat qui sont très beaux à mon goût et qui ont une très belle garde.

Gilles


Effectivement. Mais ils ont aussi, parfois, un poil d'amertume qui peut rebuter le consommateur. Si l'on n'y est pas sensible, une visite chez Eric MORGAT vaut le coup.
Tout comme un passage chez Tessa LAROCHE me paraît... incontournable. Et c'est juste à côté, en plus. :)
Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
24 Juil 2019 10:56 #968

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 116
  • Remerciements reçus 81

Réponse de Antoine Mougin sur le sujet Coulée de Serrant

"L'oxydation n'a rien à voir avec le terroir. Elle dépend de la vinification, puis de la conservation en bouteilles "

C'est ce que je dis, il y a un véritable problème de vinification, et qui gâche justement un très beau terroir (tel qu'il est considéré ). Qu'une bouteille soit défectueuse, oxydée. D'accord, ça peut arriver. Mais quand c'est presque tout le temps...cela pose question. Comment ça se fait que la presse n'a rien dit ? Le vin est toujours une affaire de subjectivité, mais je n'ai jamais vu un domaine aussi controversé que celui-ci et qui fait presque l'unanimité contre lui hormis quelques fulgurances exceptionnelles (1995 en moelleux, 1996, 2000)

Combien vend Eric Morgat ses Savennières Fidès actuellement ? Il est vrai que je suis tenté par le domaine aux Moines - ils font également des Savennières moelleux avec les Cuvées des Nonnes- avec des prix plus de deux fois moins chers que la Coulée de Serrant, d'autant plus que le site est magnifique.
J'étais attiré par Baudouin mais je trouve ses Anjou blancs très chers quand même (jusqu'a 60 euros un Saulaies en 2005) quand bien même son Maria Juby en CdL doit en valoir la peine. Dans cette même appellation, je voulais aller chez Delesvaux mais il aurait pris sa retraite apparemment (ses SGN seraient des nectars, sans parler de son Anthologie).

Ce n'est pas tout le temps qu'on à l'occasion de passer dans l'Anjou et il faut faire un choix.

Antoine
24 Juil 2019 12:00 #969

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12016
  • Remerciements reçus 2113

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Coulée de Serrant

Si c'est pour donner des bonnes adresses en "Loire", on peut déplacer la discussion.
Car, ici, on est sur la page "Coulée de Serrant". ;)

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: arnault
24 Juil 2019 12:12 #970

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12639
  • Remerciements reçus 193

Réponse de PBAES sur le sujet Coulée de Serrant

Pour Nicolas Joly, vigneron de la Coulée de Serrant, l'appellation contrôlée, qui permet de valoriser "l'originalité géologique et climatologique" d'un lieu, est menacée par la chimie :

www.larvf.com/nicola...


Philippe
31 Juil 2019 17:34 #971

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18762
  • Remerciements reçus 3894

Réponse de Eric B sur le sujet Coulée de Serrant

Pour Nicolas Joly, vigneron de la Coulée de Serrant, l'appellation contrôlée, qui permet de valoriser "l'originalité géologique et climatologique" d'un lieu, est menacée par la chimie :

www.larvf.com/nicola...


L'amoncellement de clichés est impressionnant. Si Nicolas Joly produisait chaque année des vins exceptionnels, il serait audible, mais lorsque tu vois que des "conventionnels" font meilleur que lui, tu as comme un doute...
Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
31 Juil 2019 18:09 #972

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3795
  • Remerciements reçus 1175

Réponse de agitateur sur le sujet Coulée de Serrant

Pour Nicolas Joly, vigneron de la Coulée de Serrant, l'appellation contrôlée, qui permet de valoriser "l'originalité géologique et climatologique" d'un lieu, est menacée par la chimie :


Citation de l'article en italiques
Sans micro-organismes, une racine de vigne est en famine. Les désherbants les tuent.
Nicolas Joly est aussi fort que les désherbants. Lui aussi peut tuer la vigne.
sinon, pour tuer les micro organismes, il y a mieux que les herbicides = le Cuivre !

On a une récolte oui, mais on est obligés de faire passer au cellier un homme brillant pour qu'elle soit vendable, sans cela elle n'a pas de goût.
On peut s'en passer, des hommes brillants au cellier, et pour autant à la Coulée de Serrant celà à du goût. Celui des défauts.
01 Aoû 2019 00:50 #973

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6309
  • Remerciements reçus 2438

Réponse de Marc C sur le sujet Coulée de Serrant

J'aime beaucoup celui-ci :
La vie arrive sur Terre grâce à des fréquences et des longueurs d'ondes. Quel est le vrai coupable du changement climatique ? C'est pas le CO2, mais les pollution hertziennes. La vie arrive moins sur la Terre. La Terre inverse ainsi les polarités magnétiques, c'est en cours, le pôle magnétique est à 800km de l'endroit où il devrait être, et s'accélère

Ca doit être manifestement plus clair pour le journaliste que pour moi...

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, mgtusi, Jean-Loup Guerrin, Kiravi
01 Aoû 2019 07:34 #974

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5865
  • Remerciements reçus 393

Réponse de Martinez sur le sujet Coulée de Serrant

L'articulation de son discours est basée sur des comparaisons, des images, des parallèles qui donnent de la cohésion, du gras à son raisonnement.
Le lecteur doit juste se poser la question suivante pour chaque comparaison : est-ce vrai ?

''40% d'oxygène et les poumons brûlent'', c'est un peu comme quand on met un tout tout petit bouchon pour séparer le vin de l'air ambiant.... moi aussi j'aime les comparaisons hasardeuses !
Jmm
01 Aoû 2019 10:23 #975

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 945

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Coulée de Serrant

La règle de base : ne rien faire au cellier


Au moins, une chose est certaine, on ne peut pas lui reprocher de ne pas appliquer ses principes de base...


Luc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B.
01 Aoû 2019 11:03 #976

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18762
  • Remerciements reçus 3894

Réponse de Eric B sur le sujet Coulée de Serrant

Le point de vue d'André Fuster :

vitineraires.blogspo...
Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux
09 Aoû 2019 08:44 #977

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2809
  • Remerciements reçus 581

Réponse de Cédric42120 sur le sujet CR: Clos de la Coulée de Serrant - Coulée de Serrant 1966

CR: Clos de la Coulée de Serrant - Coulée de serrant 1966

« Apprêtez vous à entrer dans une nouvelle dimension, qui ne se conçoit pas seulement en terme d’espace, de goût, de sensation, mais où les arômes entrebâillées du temps peuvent se refermer sur vos papilles à tout jamais… Il est une dimension où peuvent se glisser les notes plus foxées, les plus folles. Une zone où l’imagination vagabonde entre la déception et l'admiration, le réel et le fantastique. Pénétrez avec nous dans cette zone entre évier et pureté par le biais… de La Quatrième dimension ...

Un vin carafé 3H avant service, qui nous a fait passer par tous les stades. Il a été servi à l'aveugle, mais rapidement dévoilé au moment de son" vrai-faux" naufrage.

Le nez était, au premier abord, totalement dominé par le bouchon et a failli voir son contenu finir sans autre forme de procès dans l'évier, mais ceci sans un contraste flagrant avec une bouche plus nette et juste marquée par une touche de champignon.
Une bête intrigante à deux visages, dont mon hôte finit par révéler l'identité rapidement.
On agite, on repointe son nez, on ré-agite et cette sensation bouchonnée s'estompe petit à petit, laissant place à des notes de pomme, de citron, de mirabelle... Passeront même des notes plus friandes sur les fruits secs . Le nez restera légèrement marqué par des notes de mousseron. Pas de miel, ni de pomme blette mais une pointe de verni.
Longiligne, la bouche est toute en tension. Tout d'abord aqueuse, elle s'élargit en attaque sur un fruit bien présent avec une sensation "glycérinée" puis s'affine brusquement et s'étire sur une grosse acidité à la persistance XXL, dont la pointe citronnée, tendue comme un arc, fait oublier une matière peut-être un peu courte.
C'est assez déroutant car si la matière manque de complexité aromatique, c'est tout de même assez propre sur un fruit assez net et nullement altéré par l'oxydation.
Un petit calcul rapide, 53 ans... Que dire ? A part une bonne expérience...

Bof/Très Bien

Cédric

Edit: Les photos sont vraisemblablement restées dans la 4 ième dimension ....:O!
Je ressaie plus tard
Cédric - LPV FOREZ
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, romu, Frisette, DaGau, YOC
03 Déc 2019 17:49 #978
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3769
  • Remerciements reçus 118

Réponse de totolouga sur le sujet Clos de la Coulée de Serrant - Coulée de Serrant1966

Le ''bof'', je comprends tout à fait au vu du nombre de qualificatifs négatifs ou approximatifs [bouchon , glycérine, champignons, court, manque de complexité, ...).
Mais le Très Bien je ne saisis pas... Est-ce à cause du pédigrée?
03 Déc 2019 18:15 #979

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6134
  • Remerciements reçus 3775

Clos de la Coulée de Serrant - Coulée de serrant 1966

Bof/Très Bien


:DD :DD :DD
Flo (Florian) LPV Forez
03 Déc 2019 18:48 #980

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2809
  • Remerciements reçus 581

Réponse de Cédric42120 sur le sujet Clos de la Coulée de Serrant - Coulée de Serrant1966

Le ''bof'', je comprends tout à fait au vu du nombre de qualificatifs négatifs ou approximatifs [bouchon , glycérine, champignons, court, manque de complexité, ... ).
Mais le Très Bien je ne saisis pas... Est-ce à cause du pédigrée?


Non, c'est tout simplement une note décalée en rapport avec mon préambule... Tout dépend dans quelle dimension tu te situes pour l'apprécier ou non... ;)
Je ne sais tout simplement pas quoi en penser et j'ai choisi cette incohérence pour conclure.
Le prestige (ou pas !?), de l'étiquette n'y est pour rien...
Cédric - LPV FOREZ
03 Déc 2019 19:10 #981
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3568
  • Remerciements reçus 984
Si tu veux approfondir le sujet mon cher Cédric, je te fais une ch'tite verticale en 2020
Didier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gibus, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120
03 Déc 2019 19:54 #982

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1193
  • Remerciements reçus 545

Réponse de DaGau sur le sujet Coulée de Serrant

Prenez un vin, blanc de surcroit, qui se goûte bizarre (bof). Buvez le après cinq décennies de garde, pour ne pas le trouver plus que bizarre (bof) il en devient exceptionnel (Très Bien) :roll:
04 Déc 2019 00:26 #983

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1896
  • Remerciements reçus 3453
Bu ici lors de l'acte 6 www.lapassionduvin.c...

CR: Coulée de Serrant 2006 - Savennières-Coulée de Serrant



Marc: Robe évoluée, presque ambrée.
Le nez laisse croire à un liquoreux, exhalant des arômes de miel, d'abricot ainsi qu'une petite pointe de fruits secs.
La bouche est raccord sur les saveurs avec un peu moins d'expressivité, assez salivante, quoique manquant peut-être un poil de vivacité, avec malgré tout un équilibre général satisfaisant.
Nous nous orientons vers un chenin de Loire lorsque le pape du contrepet dit avec solennité " C'est pas la Coulée de Serrant parce que c'est pas oxydé! " :whistle:

Patrick: Jaune doré foncé.
Arômes au nez sur les fruits murs, le coing, l'abricot, le miel. Attaque ronde mais tendue. Une belle fraîcheur due à l'acidité présente. Arômes de fruits confits, d'abricot, de mangue de miel. Quelques notes de grillé et toasté également. Très long en bouche.
J'ai bien aimé.

Michel: Une Coulée de Serrant certes pas oxydée mais raplapla et sur une aromatique miellée que je n'aime pas.
Marc, assez vieux débutant
09 Mar 2020 21:34 #984
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 389
  • Remerciements reçus 150
CR: Clos de la bergerie, Savennières-roche-aux-moines, Nicolas Joly, 2012

Belle robe jaune or qui tend avec des reflets orangés,
nez les amandes, la pomme, le coing, avec des notes oxydatives.
Bouche ample, attaque assez grasse, avec une légère acidité qui s'installe et prolonge doucement la dégustation sur les mêmes tendances que ressenties olfactivement.
Jolie maturité qui conduit à un bel équilibre bien senti entre la sensation de vin sec et doux.
J'aime bien.

PS: j'ai cherché où placé ce CR sans trouver dans l'outil de recherche la chateau de roche aux moines, donc je le place ici.
Mes excuses à la famille, patrie et admin si j'ai fait fausse route et que cela nécessite un recalage :)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Garfield
07 Oct 2020 13:15 #985

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 578
CR: Coulée de Serrant 2009 - Savennières-Coulée de Serrant
À l'aveugle

Robe dorée.
Nez évolué, cire, pointe oxydative (noix).
En bouche l'oxydation est moins présente mais on reste sur une aromatique d' encaustique/cire. L'acidité est assez élevée, belle longueur, ça laisse la bouche nette mais ca chauffe sérieusement en fin de bouche!
Ca reste bon à très bon, assez plaisant, pas très hyper complexe bien qu'ayant déjà pas mal d'évolution.

Cette grosse charge d'alcool me fait partir directement dans le sud. Je pars sur un vieux château Simone, cépage clairette, d'une dizaine d'année. Tout faux!
Mon compère de dégustation, a trouvé le domaine (il en a déjà bu) mais, faute de puissance, a pensé à une cuvée moins ambitieuse.
L'étiquette découverte indique un taux d'alcool de 15,5 degré... et bien, ça se sent!
Si vous en avez... buvez les avant qu'il ne soit trop tard.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, leteckel, Vesale
27 Nov 2020 23:27 #986

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9114
  • Remerciements reçus 498
CR: Clos de la Coulée de Serrant 1987 3 bouteilles

Chaque été en Normandie depuis plus de 30 ans je suis invité par un viel ami pour un diner toujours bien arrosé.
En août 2020 par hasard la conversation est arrivée sur la Coulée de Serrant et je parlais des problèmes si souvent évoqués sur LPV . Je ne pensais pas si bien tomber.
Aussitôt mon ami descend à sa cave et remonte avec 3 bouteilles de Coulée de Serrant 1987 dont il me raconte l'histoire .
Il avait acheté une caisse de 1987 sur la réputation du cru ( à une époque déjà lointaine) et comme tant d'autres était allé de déception en déception sur les premières bouteilles toutes oxydées.
Furieux , après quelques années , il avait téléphoné au domaine . Nicolas Joly lui avait expliqué qu'il conservait mal ses bouteilles et avait daigné lui envoyer une bouteille du même millésime 87 de sa propre cave pour comparer .
Ecoeuré mon ami n'avait plus jamais rebu de Coulée de Serrant et connaissant ma passion pour le vin il m'offrait 3 bouteilles pour s'en remettre à mon expertise : 2 Coulée de Serrant 1987 restantes de sa propre caisse plus la Coulée de Serrant provenant directement de Nicolas Joly .
A mon retour de vacances je pensais bien organiser un repas-dégustation autour de ces 3 bouteilles ( et de quelques autres ) avec quelques amis . Hélas le virus que l'on sait ne nous a pas laissé de répit et j'ai été obligé ( B) ) de boire les 3 bouteilles lors de repas de famille.
Chacune a été bue sur 3 jours et 6 repas car je suis pratiquement seul à boire .
Voici mes observations:
1)Les robes étaient similaires , or avec reflets cuivrés
2)Les 3 bouteilles étaient incontestablement oxydées avec des petites nuances mais en apparence rien d'anormal pour des bouteilles de 34 ans . Sauf que mon ami avait constaté l'oxydation dès les premières années et que moi même j'ai la chance de connaitre les millésimes antérieurs vinifiés par Mme Joly et notamment le formidable 1983 qui s'améliore à chaque ouverture de bouteille pour devenir stratosphèrique ...au moment ou il ne m'en reste plus qu'une !Des vins qui n'ont rien d'oxydé !!!!
3)Les bouteilles n'étaient pas imbuvables sauf pour les réfractaires à tout goût de "vin vieux" . Et chose curieuse, d'un repas à l'autre on avait des petites impressions fugaces d'amélioration comme si le vin se remettait un peu en forme ce qui n'arrive pas avec un vrai vin trop vieux et d'ailleurs il restait assez stable sur 3 jours au lieu de s'effondrer. Qualité du terroir peut être ?
4)La 3ème bouteille , venant de Nicolas Joly avait le premier jour surtout un net sucroit d'acidité peu agréable , avec de la verdeur . Résidu de vitalité ou simple aléa de bouteille ???

Conclusion : il n'y a pas eu de miracle mais quel gâchis pour un des plus grands blancs de France . Et contrairement à ce que j'ai lu, si le domaine était repris par de gros investisseurs je suis sûr que le prix du vin passerait en quelques années à 150 ou 200€ largement plus justifiés (à mon goût) que pour Chateau Grillet
Raymond
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dt, mgtusi, HERBEY 99, Jean-Loup Guerrin, GILT, vivienladuche, LucB, Papé, flupke14, leteckel
12 Fév 2021 12:26 #987

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 58
  • Remerciements reçus 20

CR: Clos de la Coulée de Serrant 1987 3 bouteilles
Conclusion : il n'y a pas eu de miracle mais quel gâchis pour un des plus grands blancs de France . Et contrairement à ce que j'ai lu, si le domaine était repris par de gros
investisseurs je suis sûr que le prix du vin passerait en quelques années à 150 ou 200€ largement plus justifiés (à mon goût) que pour Chateau Grillet


Pour l'anecdote, j'ai retrouvé mon vieux livre de cave, le 83 était à 65 francs au domaine en 1985 (et j'ai écrit en 1993 que c'était un vrai 'jus de citron'...). Le Clos Rougeard 83 m'avait coûté 27 francs au domaine, en 1986... Autre époque !
12 Fév 2021 14:28 #988

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9114
  • Remerciements reçus 498
Plusieurs choses :
1)65frs à l'époque ça n'était pas donné . C'était même proportionnellement plus cher que le prix actuel qui est autour de 65€ .
2)J'ai déjà rappelé sur LPV que Mme Joly avait joint une petite lettre manuscrite à ma caisse de 1983 dans laquelle elle écrivait:"A ne surtout pas ouvrir avant au moins 10 ans"

J'ai malheureusement ouvert la moitié de mes bouteilles entre 10 et 20 ans alors que c'est à partir de 20 ans et plus encore de 30 ans qu'elles ont donné le meilleur .
Je suis sûr que la bouteille qui me reste dépassera allègrement les 40 ans et même les 50 ans ........ mais là c'est moi qui ne suis pas sûr de suivre .
Raymond
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Galinsky, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Papé, flupke14, leteckel
12 Fév 2021 14:52 #989

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 432
  • Remerciements reçus 451
CR: Savennières-Coulée de Serrant - Clos de la Coulée de Serrant 2015

Mes deux expériences sur le millésime 2013 avaient été assez décevantes et m'avaient éloigné de ce vin surcoté et dissocié (à mon goût). Un déjeuner avec des amis chers me confronte à niveau à l'expérience de cette dégustation.
Je précise d'emblée que le vin n'a pas été longuement oxygéné au préalable, ce qui pour ce vin est un préalable essentiel.
Pour autant, le bouchon est très largement imbibé et victime de plusieurs coulures, ce qui est une constante, semble-t-il, mais quelque chose d'inacceptable pour un vin de ce prix.
Le nez est discret sur les fruits blancs, la pomme, la prune, quelques notes florales et miellées. l'oxydation est perceptible mais non rédhibitoire. Fruits mûrs et sucrosité. En bouche, même tableau avec un volume comprimé et une longueur courte.
Il est probable qu'avec une oxygénation plus longue, le vin aurait pris davantage de volume ; pour autant, des sensations assez voisines de celles ressenties sur le 2013, le désagréable goût d'eau de vie de mirabelle en moins.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, flupke14
22 Fév 2021 10:22 #990

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck