Nous avons 561 invités et 11 inscrits en ligne

Hongrie : les Tokaji

  • Messages : 6611
  • Remerciements reçus 609

Yves Zermatten a créé le sujet : Hongrie : les Tokaji

GEOGRAPHIE DU VIGNOBLE

imagizer.imageshack....

imageshack.com/a/img...

imagizer.imageshack....

La région prend son nom de la ville de Tokaj, ancien centre de commercialisation des vins du vignoble se situant au confluent de fleuves Tisza et Bordog. Le vignoble de Tokaj est situé au Nord-Est de la Hongrie, à 48°15’ Nord et 21°20’ Est, soit à peu près à un degré au nord de Dijon et à 30° au sud du vignoble du Rhin. Il s’étend sur 27 communes, qui couvrent 5500 ha.

Les vignes se situent sur des pentes du sud et de l’Est de la montagne Zemplén, entre 150 et 300 m d’altitude, à proximité des rivières Tisza et Bodrog.

imagizer.imageshack....

Terroir : la roche était crée par divers activités volcaniques il y a entre 8 et 10 millions d’années. Sols argileux ou loess (dépôts sédimentaires apportés par les vents)

Climat : continental, précipitation moyenne, 520-550 mm caractérisé par des étés chauds et secs, des hivers frois et un automne particulièrement long, alternant des périodes humides et brumeuses, avec des phases ensoleillées idéales pour la botrytisation et le passerillage des grains

HISTOIRE

imagizer.imageshack....

1571 : premier document mentionnant un vin « aszú »

1732 : mise en place du système de classification des vignobles par Matolai.

1737 Création de l’appellation de Tokaj. Première délimitation d’une région viticole dans le monde, par décret royal de Charles III.

XVII-XIX ème : le Tokaj aszú devient le vin des rois et le roi des vins (Louis XIV. Il devient la boisson favorite de Pierre Le Grand, de Catherine la Grande, de Frédéric II de Prusse.

1889 – 1892 : Phylloxéra. Le vignoble de Tokaj est entièrement détruit.

1892 – 1908 : replantation de la région avec les 3 cépages principaux (Furmint, Hárslevelu, Muskotály)

1945 – 1989 : ère communiste. Production et mise en bouteille deviennent un monopole d’Etat.

1990 : fin du communisme, la Hongrie devient la République de Hongrie. C’est le début de la Renaissance et de la privatisation.

1991 – 1993 arrivée des premiers investisseurs étrangers dans la région : AXA, GMF, GAN, Vega Sicilia.

Rétablissement des domaines historiques : Disznókö, Hétszölö, Oremus, Degenfeld, Dereszla

Les producteurs locaux démarrent leur production : Szepsy, Orosz, Erzébet Pince,

Fin 1990 – Début 2000 : naissance de nouveaux domaines : Béres. Dobogó, Patricius

1995 : fondation de Tokaj Renaissance – Union des Grands Crus de Tokaj

2002 la région de Tokaj devient un site du patrimoine mondial de l’UNESCO

LES CEPAGES

Le Furmint

imagizer.imageshack....

Ancien cépage, le plus important de la région, il couvre le 60% de la superficie.
Maturation tardive (octobre), il conserve son acidité au cours de la botrytisation.
Très adapté au développement de la pourriture noble. Il produit également d’excellents vins secs.

Le Hárslevelü

imagizer.imageshack....

Ancien cépage, couvre 30% de la superficie. Aromatique, il est moins propice au développement du botrytis que le Furmint.

Le Sárgamuskotály

imagizer.imageshack....

5% de la superficie.
Muscat jaune - muscat blanc à petits grains, originaire du Sud de la France et connu à Tokaj depuis le XVIIème siècle.

Le Zéta

imagizer.imageshack....

3 % de la superficie
Nouveau cépage, croisement de Furmint et de Bouvier, autorisé depuis 1986
Maturité précoce (début septembre), bien adapté à la botrytisation

Le Kövérszölö
Kabar (=Hárslevelü + bouvier)

LES VENDANGES ET LES VINS

Vendanges de raisins sains : vins secs, demi-secs, vins de cépage. Les vins sont appelés Tokaji furmint, Hárslevelü.

Sélection de grappes ou de bouts de grappes botrytisés avec pressurage direct des raisins : Szamorodni, Late Harvest

Tri grain par grain de raisins botrytisés ou passerillés (grains aszú). Les vins sont les Tokaji Aszú 3, 4, 5, 6 Puttonyos, Tokaji Aszu Eszencia, Tokaji Eszencia, Eszencia.

Les grains aszú

Les raisins aszú, véritable concentré de sucres naturels, d’acidité et d’arômes, sont obtenus soit par pourriture noble (Botrytis) soit par passerillage (concentration par dessèchement = Hárslevelü + bouvier).
Les baies aszu sont des raisins botrytisés qui se dessèchent sur la vigne. La récolte s’effectue grain par grain par tries successives dans la vigne (3-4 passages). Un vendangeur récolte environ 5 – 10 kg d’aszu en une journée. On considère habituellement qu’un kilo de grains aszu est obtenu à partir de la botrytisation ou du passerillage de 5 kg de raisins sains.

Monsieur Meszaros avait emmené avec lui quelques grains aszu de la dernière récolte, simplement conservés au réfrigérateur, afin de nous les faire goûter. La dégustation est surprenante : c'est très doux, évidemment, mais le plus frappant est l'aspect pâteux et la quasi absence de liquide. Le goût est intense, avec une sensation allant du raisin de Corinthe à un moût, avec une belle acidité et le croquant surprenant des pépins.

imagizer.imageshack....

imagizer.imageshack....

imagizer.imageshack....

imagizer.imageshack....

La vinification des Tokaj aszu

Le principe de base réside dans le contact entre les baies aszu et le vin ou moût de base (macération). Les baies ont une consistance pâteuse, sèche et presque solide. Il est impossible de les presser directement. On recourt donc à la macération, qui va extraire les sucres, les acides et les arômes.

Les baies aszu sélectionnées une par une sont entreposées dans des cuves jusqu’à ce que les vendanges soient achevées. C’est dans ces cuves que l’on recueille l’Eszencia, un nectar pressé uniquement par gravité qui contient environ 600-900 g de sucre au litre !

Les baies aszu sont ensuite immergées dans un moût en fermentation ou dans du vin nouveau pendant 12 à 60 heures. On effectue des remontages ou des pigeages pour augmenter le contact avec les peaux. Pendant la macération, les baies aszu forment une pâte qui est ensuite lentement pressée. Le jus est écoulé pour être mis à fermenter jusqu’à ce que le vin atteigne l’équilibre souhaité. Suivent trois années de vieillissement en fûts de chêne dans les fameuses caves de Tokaj.

La nature de l’aszu ou son vignoble d’origine déterminent le choix entre l’utilisation d’un moût en fermentation ou d’un vin de base, de même que la proportion de baies aszu et la durée de la macération. L’idée est d’obtenir un maximum d’arôme et une structure pure et précise.

imagizer.imageshack....

3 types de vinification des aszu :

Edes Szamorodni : au moins 15.12% d’alcool potentiel, 12% d’alcool, plus de 45 % de sucres résiduels, 23g d’extrait sec par litre et 24 mois d’élevage.

Tokaji Aszu : au moins 19% d’alcool potentiel, 9% d’alcool, 120 g de sucres résiduel, 35 g d’extrait sec par litre et 24 mois d’élevage.

Aszu Eszencia : 27.75% d’alcool potentiel, 1.2% d’alcool, 450 g de sucres résiduels, 5o g d’extrait sec par litre.

L’élevage des Tokaji Aszu

Les Tokaji Aszu sont élevés en fûts de chêne dans des caves souterraines, creusées dans le rocher. Ces caves sont profondes, très fraîche et leur température est constante pendant toute l’année (entre 11 et 13 °), avec une humidité de 85-90%. Les murs de ces caves sont souvent recouverts d’une microflore, le Cladosporieum Cellare (Zasmidium Cellare) et le temps d’élevage est de trois ans au moins, dont deux années en fûts de chêne.

imagizer.imageshack....

L’Eszencia :

le jus des grains aszu est récupéré au fond des cuves par un petit robinet. La fermentation est extrêmement lente en raison de la richesse énorme en suctres (500-900g/l) et l’alcool acquis et seulement de 1 à 3 %. L’Eszencia est également utilisé dans l’assemblage des Aszu, et surtout de l’Aszu Eszencia.

imagizer.imageshack....

imagizer.imageshack....

Les vendanges tardives (Late Harvest), Szamorodni

Ce sont des vins issus d’une vendange tardive, mais sans sélection grain par grain. Les grappes sont en partie botrytisées et on pratique un pressurage direct des raisins ou éraflage suivi d’une courte macération pelliculaire.

Deux noms :

Vendanges tardives (Late Harvest/késöi szüret) : ce sont des vins de style élégant, fruité, avec un élevage de quelques mois en petits fûts.

Szamorodni : ce sont des vins riches, plus complexes, avec au moins deux ans de vieillissement avant commercialisation.

L’association Tokaj Renaissance/Union des Grands Crus de Tokaj

imagizer.imageshack....

C'est une association de producteurs de qualité fondée en 1995. Elle vise à protéger la notion de Grand Vin de Tokaj fondée sur l’authenticité des terroirs et le respect de la tradition. Elle compte 16 membres : ALANA, BARTA, BERES, DERESZLA, DISNOKÖ, DOBOGO, DUSOCZKY, ERZSEBET PINCE, FÜLEKI, GRÖF DEGENFELD, OROSZ, PATRICIUS, SAUSKA, TINON, TOKAJ CLASSIC, TOKAJ NOBILIS

www.tokaji.hu/fra/in...

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3118
  • Remerciements reçus 3

DidierT a répondu au sujet : Re: Tokaj Aszu Disnoko 5 puttonyos 1993, Hongrie

Yves, il est bien tard pour poster! :-))

Il y a un article intéressant dans le dernier Gault Millau spécial vin sur les Tokaj. Pour un profanne comme moi, cela m'a permis de comprendre les puttonyos. J'en ai goutté seulement une fois il y a environ 5 ans et j'ai le souvenir d'un vin d'une extrême concentration et de parfums exacerbés qui m'avaient beaucoup surpris. J'avais moyennement apprécié. Mais au vu de ton post, il faut que je goutte une nouvelle fois.

Cordialement,
Didier
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6611
  • Remerciements reçus 609

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR:Re: Tokaj Aszu Disnoko 5 puttonyos 1993, Hongrie

salut Didier

d'après la  faible expérience que j'ai des Tokaji, il me semble que la qualité de la vinification importe plus que le nombre de puttonyos. Mieux vaut choisir une bouteille d'une bon producteur; je préfère personnellement les Tokaji new style - ceux de Pajzos (Arcaute-Rolland) et de Disnoko (Axa) par exemple - qui ne présentent plus ce côté oxydatif et ces fameuses notes de rancio (que certains recherchent). Ils ne deviennent vraiment fabuleux pour l'amateur de liquoreux qu'à  partir de 5 puttonyos et il est difficile de faire la différence à  l'aveugle entre un 5 et un 6 puttonyos. Ils ont tous du botrytis.

Quoi qu'il en soit, voici la réglementation :

un puttonyos (panier) représente environ 25-26kg de grains aszu, cette pâte foulée incorporée aux moùts de base (dans un fût de 136l) durant 48 heures. Après 48 heures de macération, la pâte aszu est pressée et le jus mis en fût où il fermente lentement.

3 puttonyos (= 75-80 kg d'aszu dans 136 l de moût) = 60g sucre/l et 30g d'extrait sec sans sucre
4 puttonyos 90/35
5 puttonyos 120/40
6 puttonyos 150/50
Aszu Eszencia 180/50

IL ne faut pas confondre les Aszu Escenzia avec les fameux Eszencia, qui atteignent régulièrement des teneurs en sucre de 500-700g et ne tirent que 3 à  6% de vol.d'alcool.

Autrefois l'Eszencia mûrissait une vingtaine d'années en fût et et 5 ans au moins en bouteilles. Aujourd'hui, cela a beaucoup changé: a Paszos, L'eszencia fermente 42 mois avant la mise en bouteilles; on estime que la fermentation n'apporte plus à  partir de 4 degrés d'alcool et que prolonger le processus augmente les risques de déviation aromatique (influence bordelaise ?).

A Oremus, elle demeure en bonbonne beaucoup plus lontemps (infos tirées de la revue DIVO de septembre 97)

Il faut savoir que depuis la chute du régime communiste en 1989, les rendements ont baissé en moyenne de 50 %. 1993 est le premier grand millésime de ces temps nouveaux.

Encore de grands vins liquoreux passionnants à  découvrir, les plus connus sont relativement bien distribués. Miam.

cordialement

Yves Z
 

 
  

Yves Zermatten
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6611
  • Remerciements reçus 609

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: Tokaji Szamorodni 1977

c'était une vieille bouteille de Tokaji Szamorodni 1977, datant de l'ère du Bor-Kombinat (coopérative d'Etat); elle présentait un tel dépôt que je n'avais jamais eu envie de l'ouvrir.

Le Szamorodni n'est pas produit comme les Aszu. il  provient d'une vendange non-triée de baies mûres, surmûres et (parfois) botrytisées. c'est un vin beaucoup moins doux que les Aszu et dont la qualité est très variable.

Robe caramel très sombre aux reflets orangés. légèrement trouble. On dirait un très vieux cognac. Nez énorme, madérisé, très complexe, puissant et pur, noix, caramel, orange amère, pamplemousse confit,  avec des notes iodées. Pas de botrytis ou très peu.

La bouche est dense, avec un peu de sucre résiduel, mais ce n'est pas un liquoreux. Très structurée mais pas très ample, elle se caractérise surtout par un somptueux soutien acide, qui apporte beaucoup de fraîcheur et de pureté. On retrouve les notes de rancio mais je dois avouer qu'elles me dérangent assez peu tant la bouche est belle d'équilibre et de vivacité.

Pas de botrytis, peu de gras, beaucoup de caramel, un peu de café et toujours cette acidité mordante, ce côté bonbon acidulé qui pique la langue. Belle finale très expressive et vive. Quelle fraîcheur et quelle vigueur pour un vin de 25 ans qui n'a pas dû être produit dans des conditions optimales..

Etonnante expérience qui démontre une fois de plus qu'il n'y a guère de règles en matière de vins. Il faut aussi savoir se défaire de ses préjugés "culturels" et de la pression de l'environnement quand on déguste.  Peut-être qu'en d'autres circonstances, ce vin aurait fini à  l'évier. De tels vins demandent de la concentration et de l'ouverture d'esprit, mais ils peuvent littéralement nous subjuguer une fois que l'on s'est défait de certains préjugés.

Yves Z

Yves Zermatten
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3118
  • Remerciements reçus 3

DidierT a répondu au sujet : Re: Tokaj Aszu Disnoko 5 puttonyos 1993, Hongrie

Yves merci pour toutes ces infos. Tu nous mets vraiment le Tokaj à  la bouche!
Amicalement,
Didier
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Château Megyer Tokaji Szamorodni 1989

Château Megyer Tokaji Szamorodni 1989
Une bouteille de derrière les fagots qui m'a beaucoup intriguée hier, jusqu'à  ce que je lise ce matin le CR d'Averroes sur un autre Szamorodni, qui a éclairci bien des choses dans mon esprit.

La robe est vieil or. Le nez est épanoui, complexe, un peu miellé, avec beaucoup de fruits secs et un peu de caramel.
De prime, la bouche surprend car je m'attendais à  un vin liquoreux. Mais c'est un festival de saveurs subtiles soutenues par une belle acidité et une longueur prodigieuse, que vient équilibrer le sucre résiduel.
C'est extraordinaire de richesse et de concentration.
Une bouteille que je qualifierais volontiers d'extra-terrestre tellement je n'avais aucune notion de ce que j'allais boire.

Merci au petit Léo et à  ses parents qui m'ont offert cette bouteille de rêve.

Olif
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6611
  • Remerciements reçus 609

Yves Zermatten a répondu au sujet : Site Web sur les Tokaji

voici l'adresse du site web de l'union des grands crus de Tokaji

Yves Z

Yves Zermatten
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6611
  • Remerciements reçus 609

Yves Zermatten a répondu au sujet : Charte de l'Union des grands crus du Tokaji

tiré du site web www.tokaji.hu/

CHARTE DE TOKAJ RENAISSANCE (signée par les meilleurs producteurs : Disznoko, Oremus, Pajzos, etc)

UNION DES GRANDS CRUS DE TOKAJ

Un Grand Cru de l'Union est situé sur un terroir particulier, limité et original, apte à  produire un grand vin hautement personnalisé, associant une très grande finesse à  une aptitude exceptionnelle au viellissement. 
 
Le terroir, d'une superficie plantée minimum de 5 hectares, doit être directement et personnellement exploité et contrôlé par le vinificateur du Grand Cru, qu'il en soit propréitaire ou simplement exploitant dans le cadre d'un contrat en bonne et due forme.

L'achat de grains aszàº à  d'autres propriétaires, tradition ancestrale de la région de Tokaj, reste bien entendu autorisé pour l'élaboration des Grands Crus. 

La sélection de ces grains nobles devra cependant être minutieusement opérée parmi les qualités supérieures exclusivement.

Tout vin issu de raisins sains, de moûts ou de vins déjà  élaborés ne provenant pas de ce terroir ne pourra en aucun cas prétendre à  la mention de Grand Cru de l'Union.

Au terroir sont attachés des installations de cuviers et de chais permettant la vinification et l'élevage traditionnel des vins sous la responsabilité du Maître du Domaine. 

Un Grand Cru de l'Union doit disposer des moyens d'accueil suffisants pour respecter les traditions de réception et d'hospitalité attachées à  la notion de Tokaj.
 
Le nom du Grand Cru a été consacré par l'histoire et il ne peut être dissocié de son terroir, il est garanti par les marques et étampes figurant sur les caisses, les bouchons, les capsules et les étiquettes.

Les sociétés ou particuliers sont membres de l'Union pour un Grand Cru spécifique et non pour l'ensemble de leur production. Seuls les vins issus de ce Grand Cru peuvent donc se prévaloir de cette marque de distinction et en arborer les mentions et signes distinctifs.

Seul peut porter ce nom le vin parfaitement sélectionné provenant de vignes cultivées selon les usages locaux anciens et constants.

Ce vin est élevé naturellement, en total respect avec la tradition de Tokaj et la législation hongroise. Il est exclusivement commercialisé en bouteilles traditionnelles, l'étiquette portant la mention du nom du propriétaire ou exploitant. 

Le vin d'un Grand Cru de l'Union est donc essentiellement le reflet de son terroir, de l'harmonie de ses cépages et de l'amour apporté par le maître d'oeuvre à  la sélection de ses cuvées.

Les conditions climatiques de chaque année confèrent au vin des caractiristiques propres qui font la personnalité d'un millésime. Un Grand Cru de l'Union se doit de respecter ces données naturelles en précisant sur les étiquettes le millésime correspondant à  chaque récolte.

La qualité du Grand Cru de l'Union apporte ainsi à  l'amateur la garantie de l'oeuvre d'art authentique.

Les membres fondateurs

Yves Zermatten
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6611
  • Remerciements reçus 609

Yves Zermatten a répondu au sujet : Les MILLESIMES de Tokaji

Les MILLESIMES

je parle ici des Tokaji Aszu :

Extraordinaire, rechercher : 93, 88, 83

Réussi à  très réussi, : 99, 96, 90, 89, 82

moyen à  réussi : 98, 95, 81

A éviter, moyen à  raté : 97, 94, 92, 91, 87, 86, 85, 84

Yves Z

Yves Zermatten
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hongrie. les Tokaji

Surtout les Essencia 1993. Une simple gorgée et le gout dure des heures en bouche , incroyable.
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Tokaji ancien

Après une soirée dédiée aux sauternes, une petite merveille pour clôre la soirée.
Une bouteille originale de CR: TOKAJI ESZENCIA 1947, un des vins parmi les plus rares de la planète! Les grains botrytisés ayant atteint une concentration optimale sont récoltés un à  un et déposés dans des bastes en bois à  double fond permettant de récupérer le précieux liquide libéré goutte à  goutte par le raisin, ceci par simple gravité! Suivi d'une légère fermentation naturelle, l'Eszencia reste sans intervention aucune durant plusieurs années (parfois jusqu'à  dix ans!) dans des fûts de chène. Le taux de sucre résiduel est monstrueux. Il faut un minimum de 500g/l pour prétendre à  l'appellation Eszencia. Par conséquent, ce nectar ne peut être réalisé que lors de millésimes exceptionnels. Certaines années, le niveau de sucre monte jusqu'à  700g/l ! Ce vin de légende était d'ailleurs tellement prisé par les Tsars qu'ils envoyaient leur garde personnelle protéger leurs précieux stocks lors des troubles occasionnels qui secouaient l'empire russe.
La robe de cet elixir est excessivement foncée, presque noire, très épaisse et ultra-concentrée. Incroyablement complexe, le nez exude des arômes délicats de fraise des bois, de miel avec une touche florale parmi tant d'autres choses délicieuses... Une fois en bouche, le liquide est sirupeux et envahit complètement les papilles, détruisant tout sur son passage! Une sensation unique.. Jusqu'à  un certain point, il offre une réelle saturation de sucre, mais comme par magie, tout finit par retrouver un équilibre grandiose alors que la longueur en bouche s'étire comme à  l'infini. Je n'ai jamais connu de vin aussi long de ma vie. Même plusieurs minutes après avoir avalé ce breuvage des dieux, les sensations en rétro-olfaction sont toujours aussi puissantes! Autre détail stupéfiant: après le repas, j'avais laissé les verres de dégustation en place durant la nuit, dans lesquels reposaient parfois encore quelques gouttes du précieux breuvage. Le lendemain matin, une délicate fragrance fruitée flottait majestieusement dans la pièce. Encore mieux: même après avoir rincé généreusement les verres à  l'eau tiède, ces derniers continuaient à  restituer les arômes inimitables de ce Tokaji. De toute évidence, ce vin ne peut s'accorder avec aucun mets. Sa puissance phénoménale écraserait tout. Mon seul repère approchant fut un vieux vin de Samos (1934) dégusté il y de nombreuses années. La texture de ce Tokaji peut éventuellement être comparée à  quelques antiques Xérès ou autres Solera, la magie du raffinement en plus.

Alain
www.winemega.com
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17771
  • Remerciements reçus 1597

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Tokaji ancien

Cela pourrait être le vin d'une vie de dégustateur!
Est-ce que tu sais de quel château iu domaine venait cette essencia?

Jérôme Pérez
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Yves dans les millésimes tu oublies de citer le 72

Pourquoi je le cite : et bien mon frère a un stock d'Oremus 6 Puttos de ce millésime.

Et je dois avouer que la première expérience est assez intéressante.

Et qu'à  chaque fois cela se renouvelle.

Quant aux Escenzia la l'effet est démoniaque.

Enfin j'aime, et plus encore mon frère

Au fait il faut savoir que les domaines en Hongrie sont très vastes et que mme à  l'échelle du bordelais, les premiers crus font pâle figure.

Et il est vrai que la technique a bien changée, pour preuve Oremus 6 de 72 il fait plus de 20 ans de bois et ou bonbonne.

Alors qu'actuellement il est vrai que déjà  une 20 mois est exceptionnel.

Seul hic regardez les prix pour ces merveilles
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 685
  • Remerciements reçus 5

Tophe a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Yves,

A propos du Disnoko 5 puttonyos, de quel millésime s'agit-il?

Tophe

Tophe
"Je préfère le vin d'ici à l'au-delà" (Francis Blanche)
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6611
  • Remerciements reçus 609

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

oups, j'ai oublié de préciser le millésime, sorry.(jjj)

c'était un 93.

amicalement

Yves

Yves Zermatten
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2309
  • Remerciements reçus 76

jeanclaude a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Yves,

Si je me réfère à  ta carte millésime, je n'ai pas beaucoup à  attendre des quelques Disnoko 5 puttonyos 1992 qui sont en ma possession. C'est après avoir goûté et m'être régalé des 96 et 99 de ce producteur que j'avais pris ces bouteilles et ce sans idée de la valeur du millésime. Vu le coût peu élevé, je ne perdrai pas grand chose si elles ne sont pas à  la hauteur (jjj).
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8442
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Que savez-vous des vins de la "Royal Tokaji Company", cooperative qui appartient en partie a Hugh Jonhson et Mate Szepsy ?

Je viens d'acheter une bouteille d'Aszu 5 Puttonyos de 1999 et aimerais savoir quand il faudrait l'ouvrir et si je dois m'attendre a un vin de haut niveau ou simplement a un bon Tokaji ?

Anthony
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6611
  • Remerciements reçus 609

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Anthony

je ne connais pas cette bouteille mais tout cela m'a l'air bien sympathique. Il ne te reste plus qu'à  l'ouvrir et à  découvrir ces merveilles. Je pense que les tokaji 4 puttonyos et plus ne gagnent pas à  être comparés à  d'autres liquoreux. L'acidité toujours importante leur confère un équilibre différent, qui peut atteindre des sommets.

amitiés

Yves

Yves Zermatten
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8442
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : CR: Royal Tokaji Aszu 5 Puttonyos 1999

Royal Tokaji Aszu 5 Puttonyos 1999, The Royal Tokaji Company, Mad

La robe est ambree, orangee.

Le nez est deroutant pour un debutant. Tres oriente peche-abricot-pomme verte, avec une vivacite provenant d'une acidite importante. Pour un non-habitue, on commeterait l'erreur de dir que le fruit n'est pas mur.

En bouche, c'est redoutable. Les fruits se declinent sur leur version seche, et il me semble trouver des notes des abricots secs de Turquie dont je raffole. L'acidite mord la langue et me laisse l'impression d'un sorbet nature ou d'un tarte aux abricots sur laquelle on n'a pas mis de sucre. Grande bouche, finale extreme.

C'est effectivement un liquoreux hors-norme. Diffiicile a comparer, il me frappe quand meme par un manque d'equilibre que plusieurs annees en bouteille devrait lui conferer. La je pense que ce sera grandiose.

On verra comment cette bouteille se comportera sur les prochains jours.

Anthony
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8442
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Je comparais mon CR avec celui laisse il y a 8 mois a Nendaz avec un 5 Puttonyos 1993. Autant les fruits confits avaient pris la mesure de l'aine, autant ici ce sont les fruits secs qui predominent.

Y-a-t'il un migration des saveurs de l'un a l'autre avec le temps en bouteille ? ces aromes sont-ils typiques des 5 Puttonyos ?

Ce Tokaji est en tout cas nouveau-style car pas de cote oxydatif ou rancio.

Anthony
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6611
  • Remerciements reçus 609

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Anthony,

Ce n'est pas à  mon avis un manque d'équilibre que l'on trouve dans les Tokaji, mais tout simplement un AUTRE équilibre, avec en colonne vertébrale cette acidité mordante. C'est ce que j'aime dans les Tokaji !

amitiés

Yves

Yves Zermatten
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8442
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Yves, j'avais bien lu cela sur un de tesposts precedants mais je pensais aussi que (a) cette bouteille n'est probablement par le meilleur Tokaji 5 Puttonyos produit et (b) elle est encore jeune. Je crois que cet autre equilibre se retrouvera plus dans d'autres bouteilles de superbes millesimes que dans celle-la.

J'ai adore a part cela (aaa)

Anthony
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8442
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : Re: Royal Tokaji Aszu 5 Puttonyos 1999

Suprenant comment ce 5 Puttonyos n'a pas bouge sur 100 heures (je l'ai fini hier). Le 2e jour, il donnait l'impression de prendre un cote oxydatif mais les 2 derniers jours, c'etait de nouveau les fruits secs.

L'acidite mordante s'est un peu integree et a donne une meilleure complexite au vin car la finale se fait plus sur ce concentre d'abricot.

Tres belle bouteille, meme s'il est difficile de juger de la qualite d'un type de vin que l'on boit pour la 3e fois.

Anthony
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6611
  • Remerciements reçus 609

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Anthony

le côté oxydatif, il est là  dès le départ. C'est d'ailleurs pour ça que ces vins se gardent bien.

amitiés

Yves

Yves Zermatten
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8442
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Il ne ressortait en tout cas pas.

Anthony
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Royal Tokaji Aszu 5 Puttonyos 1999

Anthony,

J'ai eu l'occasion de boire il y a 3 ou 4 ans ,un tokay 5 putt 1983 offert à  mes beaux parents par un ami hongrois. Petit détail : il avait ete conservé debout , en appartement , à  Paris , depuis plus de 1 an !!!!!!!!!!!!
N'osant pas l'offrir à  des amis , je l'ai ouvert seul (apres l'avoir mis 8 jours dans ma cave) ,pret à  le mettre à  l'evier : stupefaction , il avait encore tout ce qui cractérise les tokays ,à  peine moins acide et un peu plus confituré + une petite pointe de rancio.
Et ,ouvert , il est resté délicieux encore 2 jours !!

Je suis bien incapable d'expliquer la chose mais je crois que peu de vins,meme liquoreux pourraient supporter un tel traitement !
(peut etre les vins jaunes ? J'ai cru comprendre depuis que j'ai rejoint LPV
qu'il y a un specialiste du Jura ! )
RaymondM

PS Bravo pour les informations sur les vins chiliens . Heureux d'apprendre que je ne me suis pas trop trompé en achetant qques clos Apalta 99 que je n'ai pas encore bus
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8442
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

RaymondM,

c'est peut-etre une impression a la noix (rien a voir avec les vins du Jura sur ce coup-la), mais j'ai toujours pense que les liquoreux supportaient mieux les changement d'environnement que les vins rouges ou les blancs secs.

Je te raconterais cela d'experience dans 3 mois quand mon conteneur avec mes bouteilles aura parcouru la moitie de la terre pendant 2 mois et ou les temperatures auront oscille (sans trop monter, esperons-le) (eee). Sans parler du roulis.

Pour Clos Apalta, je suis comme toi et n'ai pas encore ouvert ma bouteille, chose qui se fera en 2005 ou 2006 dans une horizontale de ce millesime au Chili. Ce vin est qualifie par tous comme excellent mais peut deplaire par son cote assez puissant. Ce n'est pas non plus un grand rapport qualite / prix.

Au plaisir de te lire.

Anthony
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

bonjour raymond

vu sur Tokaji dans les caves, des bouteilles d'azsu parfois centenaires, conservées debout

l'explication tient en une sorte de moisissure qui recouvre les parois de certaines caves et les bouteilles et les protegent, ne me demander pas comment !

de memoire, ce champignon est cladosporium cellare

jull
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Merci Jull ,je n'imaginais pas que les bouteilles puissent etre conservées debout même dans les caves de tokaji !
De toute façon , personnellement, depuis que j'ai découvert ces vins (grace
à  des degustations inoubliables chez JF Ragot - DIONIS près de Lyon )
j'ai beaucoup de mal avec l'immense majorité des Sauternes .

Malheureusement, l'epoque des Tokaji à  8.5 €(tant mieux pour Jerome!) et même à  15€ est terminée
et il faut s'attendre à  ce que les prix rejoignent ceux des autres grands vins
europeens ce qui apres tout ne serait que justice ,surtout en comparaison
avec le niveau dementiel de certaines "références" .Je ne citerai personne
mais suivez mon regard vers le nord de l'Italie par exemple.....................

RaymondM
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8442
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

En lisant un CR sur le site a Squires a propose d'une degustation de plusieurs Tokaji, j'ai ete surpris d'apprendre que les personnes allergiques a la peniciline ont interet a se passer de ces nectars.

Quelque chose dans la pourriture (noble) qui fait que ces petites bombes fruitees ont un taux de peniciline assez haut, trop pour ceux qui y sont allergiques.

Dommage car c'est 'achement bon comme breuvage (jjj)

Anthony
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120Gildasjean-luc javauxMartinezPBAESVougeotstarbuck