Nous avons 2781 invités et 48 inscrits en ligne

Hongrie : les Tokaji

  • Messages : 2732
  • Remerciements reçus 38

Go6s a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Quoi qu'il en soit, si tu en trouves, je te suggère d'attendre au moins 10 ans pour les ouvrir.
30 ans, c'est déjà tellement peu dans la vie d'un Esszencia, mais c'est le minimum pour l'apprécier à sa juste valeur, un peu comme pour Yquem.

Je dis ça car sur le fil de ce dernier, on débat sur l'intérêt ou non de débourser 500€ pour le 2001...à ce prix-là j'aurais eu 3 Pajzos 93 et un Lafaurie 2001 !
Pour moi, y'a pas photo !

Gaultier (62)......................Amateur de vins liquoreux rares ou hors-normes !
#181

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 335
  • Remerciements reçus 54

jfrdz a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Dégusté à Noël 2008 chez un particulier qui liquidait une cave reçue en héritage. C'était la première fois que je tentais l'expérience et j'avais trouvé ce Pajzos Essenzia 1993 vraiment hors norme: la viscosité d'un miel liquide, des arômes pratiquement indescriptibles d'encens, d'abricot de figue, une longueur en bouche rencontrée avec aucun autre vin dégusté jusqu'à aujourd'hui. Une expérience marquante.

J'ai acquis auprès de ce particulier sa dernière bouteille de 50 cl fixée dans dans son étrange cadre en bois pour un prix que je considère raisonnable, vu la rareté de ce genre de produit (250 CHF). Cette bouteille se trouve aujourd'hui encore debout dans le coin le plus reculé de ma cave. Vais-je l'ouvrir et la boire un jour ? Probablement pas, certains vins méritent de nous survivre.

jfrdz

_____________________________________________________________________________________
« Avez-vous déjà bu une bonne bouteille avec un connaisseur en vin ? C'est un supplice. » Nicolas Bouvier
#182

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2732
  • Remerciements reçus 38

Go6s a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Cette bouteille se trouve aujourd'hui encore debout dans le coin le plus reculé de ma cave. Vais-je l'ouvrir et la boire un jour ? Probablement pas, certains vins méritent de nous survivre.

Mes 2 flacons d' Eszencia sont en évidence en bonne place dans une cave à vin.
Pour moi, c'est ça le Grâal ! La quint...essenzia !
Mais trouverais-je l'occasion de les ouvrir.....pas sûr !

Gaultier (62)......................Amateur de vins liquoreux rares ou hors-normes !
#183

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 335
  • Remerciements reçus 54

jfrdz a répondu au sujet : Hongrie : les Tokaji

"(...) Pour moi, c'est ça le Grâal ! La quint...essenzia ! "



Il faut tout de même garder à l'esprit que l'eszencia est traditionnellement utilisé à Tokaj comme "vin-docteur" (il sert à renforcer les aszús des millésimes les plus faibles) et n'est pas destiné à la consommation courante. La consommation d'eszencia pure est un pénomène récent qui répond à la demande restreinte d'une minorité de geeks fortunés. Mais ressentir au moins une fois dans sa vie de dégustateur les sensations organoleptiques procurées par ce sirop magique, c'est se frotter à une sorte de mètre étalon.

jfrdz

_____________________________________________________________________________________
« Avez-vous déjà bu une bonne bouteille avec un connaisseur en vin ? C'est un supplice. » Nicolas Bouvier
#184

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82011
  • Remerciements reçus 7472

oliv a répondu au sujet : CR: Kevago Estate, Tokaji Aszu 6 Puttonyos, 1996

CR: Kevago Estate, Tokaji Aszu 6 Puttonyos, 1996

La robe est bronze, à la limite du marron.
Le nez est beau, sur des notes d'abricot, de mangue confite, de miel et de fruits secs.
La bouche est un peu fluide, construite autour d'une belle acidité mais elle semble manquer un peu de fond.
La finale a tendance à se déliter assez vite, tant au niveau tactile qu'aromatique.
Moyen.
#185

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1814
  • Remerciements reçus 0

DamienH a répondu au sujet : CR:Sarga Borhàs - la maison Jaune - 5 Putonyos - 2004

CR: Sarga Borhàs - la maison Jaune, 5 Putonyos - 2004

ce vin n'est pas une bête de concours. Sans défaut aucun, il reste un peu court en bouche, et présente une sucrosité massive, en rupture avec la majorité des Tokaji, équilibrés par une acidité mesurée mais présente. Là, le vin appelle tout de suite un plateau de fromages, et s'y accorde assez bien, les légères notes de saponisation (© FA) étant vite masquées par la douceur toute en puissance. Faut aimer... et j'ai aimé, les notes mielleuses sur l'abricot sec. Simple, efficace.

"Damien pour ce soir, va nous chercher une bouteille de précision à la cave."
Ma grand mère, 89 ans.
#186

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1000
  • Remerciements reçus 2

abistodenas a répondu au sujet : CR: Royal Tokaji Aszu 5 Puttonyos 2007

CR issu de la dégustation Soirée nîmoise autour de belles bouteilles...

Vin n°6

Robe or, nez très expressif, du coing, de l’orange, de l’abricot, marmelade. En bouche, de la goyave et des notes plus exotiques, du gingembre. Belle acidité qui contrebalance un sucre contenu. Un poil simple et monolithoque, mais très bon tout de même. Je propose Tokaji et me confronte à une fronde sauternaise, et j’hésite avant de revenir en arrière… Dommage car les hongrois était à table…

Il s’agit de Royal Tokaji Aszu 5 Puttonyos 2007

16/20
#187

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82011
  • Remerciements reçus 7472

oliv a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Hongrie
La Hongrie et ses vins.

gje.mabulle.com/inde...
#188

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3398
  • Remerciements reçus 525

PtitPhilou a répondu au sujet : CR: Tokaji Aszù Eszencia 1988 de Disznokö

Tokaji Aszù Eszencia 1988 de Disnokö

Dernière bouteille, probablement. L'un de mes premiers liquoreux mis en cave. Une envie ce soir de voyager et de se changer les idées en retrouvant le goût qui m'avait étonné et ému il y a déjà prêt de quinze ans.

Bouchon très court, mais plutôt de qualité.
La robe est foncée, de couleur caramel, ambrée, mais reste brillante.
J'avais peur que le vin soit mort. Ouf, le nez est plaisant, évoquant les fruits secs (noix, abricot, etc.), la gelée de coing, le miel, l'ensemble réhaussé par une note fumée.
L'équilibre me semble satisfaisant, entre un sucre présent, contrebalancé par l'acidité et une matière correcte. Léger creux en milieu de bouche, mais à table, c'est pas mal, et la longueur en bouche est correcte dans un style "vénérable".
Pas un grand liquoreux, mais une expérience en soi, un voyage des sens en quelque sorte : quoi de mieux pour illustrer cette semaine du goût ?

Phil
#189

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1111
  • Remerciements reçus 353

Nicoco a répondu au sujet : CR: Tokaji Aszù 5 Puttonyos 2000

Ouvert une bouteille de CR: Tokaji Aszù 5 Puttonyos 2000 pour accompagner une tarte aux pommes maison.

Perso, je suis pas un grand fan de ces vins trop liquoreux qui manque d'equilibre entre acidite et mouelleux, neanmoins une fois mis en accompagnement du dessert le vin s'est revele sympatique. Peut etre qu'un vieillissement supplementaire aurait permis d'accroitre la complexite du vin, a voir...

Note 88 / 100

Nicolas
#190

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 202

whogshrog43 a répondu au sujet : CR: Tokaji aszu 4 puttonyos 1995 du Domaine Tornyos Burhaz

Bonjour à tous,

Bu dans la série de mardi soir ( http://lapassionduvin.com/phorum/read.php?40,728439 ) un CR: Tokaji aszu 4 puttonyos 1995 du Domaine Tornyos Burhaz.

Moi :

Le dernier vin de la série (qui a dit "ouf" ?? winking smiley ) présente une nez de jus de poire, de fruits secs, de figues, de pomme avec une pointe de pralin et de noix. C'est intense, précis complexe.
En bouche c'est moelleux mais surtout d'une grande vivacité, la bouche virevolte au dessus de ses sucres bien intégrés grâce à une acidité redoutable. L'équilibre est donc parfait et le vin s'étire très très loin...
Un vin plein d'originalité à la fraicheur parfaite pour cette fin de série. J'ai adoré ce Tokaji aszu 4 puttonyos 1995 du Domaine Tornyos Burhaz : 17.5/20

Pascal :

Tokay 95 4 puttonyos , il a parfaitrement rempli son rôle , grande buvabilité , complexe et équilibré il nous a laissé la bouche fraîche , bouteille achetée en Hongrie et offerte je ne peux donner de renseignements dessus mis à part que c'est très bon ;-)

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#191

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 540
  • Remerciements reçus 0

nicolas mayet a répondu au sujet : Re: CHATEAU DERESZLA Tokaji Aszú 5 Puttonyos 2003

Quelqu'un sait ou je peux trouver des bons takaji aszu en belgique (producteurs réputés).
#192

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18
  • Remerciements reçus 0

spounz a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Bonjour

Je viens d'acheter par curiosité une demi bouteille de tokaj st stephan's crown de 2004
Je n'y connais strictement rien.
Est ce que cela se boit frais ? au dessert ? apéritif ?
Quelle est la qualité de ce vin selon vous ?

Merci pour votre aide.
#193

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 976
  • Remerciements reçus 155

mauss.th a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Bonjour Spounz,

Pour évaluer la qualité du vin, il manque quelques informations: est-ce un 4/5/6 Puttonyos? Plus ce chiffre est élevé, plus la qualité est grande, d'un point de vue général, même si pour moi l'effet milésime joue beaucoup dans mon appréciation de ces vins (et donc un 5 putt peut être meilleur, pour moi, qu'un 6 Putt). Le nombre de puttonyos indique surtout la concentration du vin.
Je ne connais pas st stephan's crown, et je crois que 2004 n'est pas un grand millésime.

Laissez le au frigo avant de le boire. Commencez bien frais (6/8°). Vous finirez la bouteille lorsque le vin sera à 10/12, je pense que c'est l'intervalle parfait. Vous pouvez le boire en apéro, mais sans doute que ce vin sera plus intéressant sur un fromage fort (roquefort, gorgonzola) ou un classique gâteau au chocolat. Il sera très bon sur une volaille en crème aussi!

Tokaj ne fait pas de demi bouteille: tous les liquoreux du coin font 0,5l. Ces mêmes bouteilles n'existent malheuresement ni en demi, ni en magnum.
#194

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18
  • Remerciements reçus 0

spounz a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Un grand merci pour ces infos
il est indiqué 5 puttonyos sur l'étiquette, et en effet, c'est une bouteile de 0,5l.....à cette taille j'ai plutot l'habitude des 0,37 bordelais.
Je vais la sortir ce soir sur une tarte au chocolat
#195

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 212
  • Remerciements reçus 0

num a répondu au sujet : CR: Tokaji Aszú - Disznókö - 5 puttonyos 2000

Tokaji Aszú - Disznókö - 5 puttonyos 2000

Bue le 22/02/2013.

Choun :
Un vin que je commence à bien connaître, une valeur sûre en liquoreux. Superbe nez, pas lourd du tout en bouche. J'avais quand même peur que ça fasse un peu lourd sur la tarte pêche/abricot/miel/amaretto/amande, mais personnellement j'ai bien aimé l'accord.

Gueva :
Premier Tokaji. Joli nez présentant des notes de miel, de fruits confits. La bouche a su garder de la fraîcheur et a accompagné sans lourdeur une tarte aux abricots.

Nico20sur20 :
Premier Tokaji pour moi aussi. Des notes de miel effectivement bien présentes. Trés trés agréable.

Num :
Pour moi aussi c'est le premier tokaji. Pour le coup ce vin-ci ne fait pas son âge, mais il est arrivé à maturité tout de même. Moins évolué en bouche que le précédent, on sent toutefois de belles notes prononcées de fruits rôtis et de miel. Très bel équilibre entre sucre et acidité, matière en finesse et belle persistance en font un vin de plénitude. Mon liquoreux préféré, même si le précédent n'était pas très loin.

Cordialement.

Manu

Cordialement.
Manu
#196

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 15
  • Remerciements reçus 1

David 42 a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Bonjour à tous.Je suis nouveau sur le forum.A force de lire les posts je ne peut y ajouter ma touche personnelle.Ancien amoureux des rouges et indifférent des liquoreux,voila qu'il y a deux ans j'ai trempé mes lèvres dans un vin de glace.Révélation faite,la machine s'est embalée.J'ai complaitement délaissé les rouges au profit des vins de glace,cidre de glace,vendanges tardives,sélection de grains nobles et bien sur les Tokaji.Le chemin est encore long.Mais quel bonheur.Souvent j'entend parler de ce fameux Pajzos eszencia 93.J'en ai aquis 11 flacons en janvier au prix de 100 euros l'unitée.Il me tarde de le déguster!!!Chose sera faite en mai pour mon anniversaire.Au programme:vin de glace autrichien,cidre de glace canadien,SGN 2007 de la maison Hugel (noté 20/20 au meme titre que Ausone et Yquem 2005,Montrachet DRC 2006 et la turque de Guigal 2005).Un Yquem 98.Pas un grand millésime mais je pense que la soirée s'annonce plutot pas mal.Et pour finir,ce fameux Eszencia 93.
PS:Je souhaite aller à Budapest en septembre pour le salon du vin.Est ce qu'il y a du monde qui y va?
#197

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 15
  • Remerciements reçus 1

David 42 a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

J'allais oublier.
Quel est le taux de sucre résiduel du Pajzos eszencia 93?
Merci d'avance.
#198

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 32
  • Remerciements reçus 0

GuillaumeLkarpatt a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Voila, je croit que j'ai un peu craquer en se mois d'aout.

Je vais recevoir dans les semaines qui arrivent :

Disznoko 1992 5 puttonyos 12 bouteilles
Disznoko 1999 6 puttonyos 6 ou 12 bouteilles pas encore décidé mes deja 6 de précommandé :)
Disznoko Tokaji Edes Szamorodni 1999 12 ou 24 bouteilles selon les stock du caviste je pense qu'il peux encore bien vieillir pour peu d'investissement
2 bouteilles de 5 puttonyos 1981
2 bouteilles de 5 puttonyos 1975

Hâte de tout recevoir et surtout de les dégustés :)

Qu'en pensez vous?

Savez vous ou es que je pourrais trouver des Tokaji disznoko kapi?

Amateur de Liquoreux, Amoureux du Tokaji
Normand de sang, Toulousain de cœur ;)
#199

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 335
  • Remerciements reçus 54

jfrdz a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

1999 est un très bon millésime à Tokaj. Il a donné des aszú avec une acidité vraiment très élevée et avec pas mal de volatil, mais ces taux élevés sont normaux dans cette région. Le 6 p. et le szamorodni devraient être splendides, Disznókö; étant une maison sérieuse. Un petit CR sur le szamordni édes pourrait intéresser les amateurs, les szamordni vieillissent parfois admirablement bien.

Je n’ai jamais goûté 1992 qui a la réputation de ne pas être un bon millésime à Tokaj et 1975 et 1981 ne me disent rien non plus (à la différence de 1956, 1972, 1983, 1988, 1993, 1999 et 2000 qui sont eux des millésimes à rechercher).

jfrdz

_____________________________________________________________________________________
« Avez-vous déjà bu une bonne bouteille avec un connaisseur en vin ? C'est un supplice. » Nicolas Bouvier
#200

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 976
  • Remerciements reçus 155

mauss.th a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Et 2005!!!!

Le grand trio depuis la chûte du rideau: 1993, 1999, 2005. A rechercher en priorité pour leur acidité qui écarte tout côté "lourd" au vin.
#201

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 32
  • Remerciements reçus 0

GuillaumeLkarpatt a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

je recherche du kapi 2005 mais pas trop en vu sur internet et dans les cavistes de le havre. si quelqu'un peu me dire ou je peux m'en procurer je serai pas contre.

1992 est peux etre une année moins bonne mais il parait que à 20 euro la bouteille avec le niveau intact sur 10 flacons je pense que des personnes qui connaissent pas le tokaji et qui auront leur première expérience avec un millèsime qui est dit "assez moyen" serons surpris par la suite, vaut mieux commencer bas pour monter en gamme que de faire l'inverse.
Car quand l'on connais le meilleur du meilleur la seul possibilité c'est que de redescendre.
Il ne faut pas sauter trop vite la marche du vin de table au 6P 1999 de disznoko (je suis jeune (24ans) et mes amis ne sont pas aussi amateur que moi)

Amateur de Liquoreux, Amoureux du Tokaji
Normand de sang, Toulousain de cœur ;)
#202

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82011
  • Remerciements reçus 7472

oliv a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Hongrie
Trois jours dans le Tokaj.

jusqualalie.com/2013...
#203

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17771
  • Remerciements reçus 1597

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

j'ai passé moi aussi 3 jours à Tokaj ...
compte rendu à suivre mais pour patienter quelques photos.

https://lh4.googleusercontent.com/oLE_OIddprtlIB6osxdgNPVaAXicIwJg1mXjpOHZun0=w263-h197-p-no

https://lh6.googleusercontent.com/XoYf0tLHvXo1Y8_t9TGptcuf3KVy2Dx1NPvEfPym_6U=w280-h210-p-no

https://lh4.googleusercontent.com/YSDGapRooWZOR2DeHhj_lUnkJZ3rKkw2R3skbWw0Sww=w156-h207-p-no

https://lh5.googleusercontent.com/IHp8JUZvodyZcvd1t5cnKu41XO11LrbWa_0beCpsvww=w283-h212-p-no

Jérôme Pérez
#204

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 657
  • Remerciements reçus 3

Thibaultmmm a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

jolie baie surmurie!! Très saine!!!!(tu)

Thibault
Un homme qui ne boit que de l'eau a un secret à cacher à ses semblables...
#205

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 976
  • Remerciements reçus 155

mauss.th a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Jolies photos Jérôme!

Hâte de lire le compte rendu!
#206

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17771
  • Remerciements reçus 1597

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Hongrie : les Tokaji

Merci Thierry. Il y aura d'autres belles photos. Elles ne sont pas de moi. Le photographe est très doué.

Il n'y avais eu depuis longtemps un tel taux de grains aszu. A tel point que l'équilibre vins de base / puttonyos n'était pas si évident à réaliser.

Jérôme Pérez
#207

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17771
  • Remerciements reçus 1597

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Tokaj, octobre 2013

Tokaj octobre 2013
[/b]
https://lh6.googleusercontent.com/WFYKT2WMFREJuOZ614auzYvDZfZwKUGEvcjeiF19-jg=w275-h223-p-no

Venir à Tokaj, c’est pour tout amateur de vin liquoreux, une quête du Graal, une sorte de pèlerinage : découvrir l’autre terre du Botrytis, cet endroit qui fait naître le vin des rois, le roi des vins, quand bien même cette maxime a été souvent empruntée, ne peut qu’émerveiller et cette toute fin d’octobre alors que les vendanges battent leur plein était un moment bien propice.

Tokaj, c’est le nom d’un village. Tokaji, peut être traduit par « de la région de Tokaji ». Mais si l’on regarde la carte de près, le village de Tokaj se trouve à la toute fin Est Sudiste de cette longue bande de terre, que l’on pourrait croire coulée de lave puisque le terroir est d’origine volcanique, partant au Nord Est de Slovaquie et d’Ukraine sur 70 kilomètres vers le Sud Ouest en Hongrie, plongeant dans la plaine magyare.
https://lh3.googleusercontent.com/PopOsURAzMAHy8t6IpNEpXzeglQsIKDFWdwqezXlOPc=w365-h199-p-no

[size=small]
le vignoble borde la plaine de Hongrie qui s'étend à perte de vue sur plus de 400 km
[/size]

Bien entendu, la plupart des amateurs sait que cette zone est très propice au développement de la pourriture noble grâce à la présence de deux rivières, dont la fameuse Bodrog dont les eaux froides génèrent des brumes matinales qui sont généralement suivies de très belles journées. Mais je ne veux pas me borner à plaquer ici des données que de nombreuses sources très pointues donnent avec rigueur. J’ai voulu vivre Tokaj plus que l’étudier, sans doute parce qu’à ce moment de cette passion pour le vin, le plus important apparaît ailleurs que dans des données froides.
https://lh3.googleusercontent.com/KT4eUBo2Sf7dtiEUco27FwceJ9ZVe9lgQwWbm2POdgA=w274-h205-p-no
Partir à la recherche du Tokaj ...
https://lh5.googleusercontent.com/c5dilIjHxJRpLwkrgwV_r0KTM4lGmjRpqywvUURZEGU=w274-h205-p-no
[size=small]
... une belle invitation au voyage
[/size]

Cette année 2013 est une année très particulière parce qu’elle est marquée par un taux de pourriture noble hors du commun. De très nombreuses grappes sont entièrement couvertes de grains « aszu », ce qui est très rare. La plupart du temps, sur chaque grappe, on peut avoir tous les stades non pas de maturité, mais de surmaturité du furmint et du harslevelu.
Cette grappe est assez représentative de ce que l'on trouve d'habitude :
https://lh6.googleusercontent.com/sw33DQ1uZMunq8YiDamHCn-PRykNHP82zHFYO5lS5yg=w275-h205-p-no

ce qui donne les différents degrés surmaturité du furmint et du harselvelu, les deux principaux cépages du Tokaj avec le muscat jaune : ici du Furmint
https://lh3.googleusercontent.com/SilkL3xELhlizt49v6LkQCLSmtISfZrWDYSw34uv8S0=w278-h207-p-no
.

Mais en ce millésime 2013, Laslo Meszaros, directeur du domaine Disznoko, souligne que le taux de raisin "aszu" par grappe est le plus important qu'il n'ait jamais vu.
Un grain "aszu" n'est pas seulement un grain atteint de pourriture noble. Ce grain doit être complètement desséché. La qualité des grands Tokaj dans les grands millésimes tient donc à la conjonction de la pourriture noble et du passerillage sur pied. Il faut le voir pour le croire : ce sont des raisins quasiment secs qui sont ramassés, grains par grains, triés par les vendangeurs : ces grains sont d'ailleurs un délice à croquer, à la fois puissants, très riches, mais très acidulés, surtout quand ils sont de furmint.
https://lh3.googleusercontent.com/jxAlzhgXhXlNnta217SB7Idy9qQ2uRgrPAxLPTKBot4=w263-h197-p-no
[size=small]un raisin aszu est un raisin presque sec : botrytis et passerillage[/size]

Sur un domaine comme Disznoko qui possède un vignoble d’un peu plus de 100 hectares, le nombre de vendangeurs est de 250. Ces vendangeurs forment des équipes qui travaillent à récolter les grappes, mais surtout à les trier. Ce tri est nécessaire pour élaborer les différents types de vin et surtout pour séparer les grains « aszu » des autres, qui vont donner à la fois l’eszencia mais aussi qui fourniront les fameux puttonyos qui seront ajoutés à des quantités de vins secs pour donner les Tokaj aszu. Les autres raisins, en fonction de leur degré de maturité seront destinés à l’élaboration des vins secs, vins de bases, mais aussi des vendanges tardives et un peu plus riches, des « szamarodni ».
https://lh4.googleusercontent.com/i3qUS9kj_p4-DQxox-7EhBR8AR1vVbYomMFAKIlvPWo=w156-h207-p-no
https://lh6.googleusercontent.com/-8aHTPh7MBSJwlVKCBNYYYs_6x3z6yOoFIR6t2On-dY=w277-h207-p-no

Chez Disznoko, les parcelles sont répertoriées et ramassées séparément et chaque équipe est identifiée et il est vraiment étonnant de voir comme Laslo est capable d’attribuer à coup sûr, uniquement en voyant le résultat final un nom d’équipe à une production.
Le travail humain est absolument considérable quand on sait qu’une caisse de 15 litres de raisins aszu représente la cueillette d’un jour pour trois personnes ! Il est bien évident que de tels procédés de récolte ne seraient pas possibles en Europe occidentale sauf à produire des vins qui atteindraient des prix stratosphériques eu égard au coût de production.
https://lh5.googleusercontent.com/l1mzvGgTDUCy8I-KJnAx5ON6OgmoTA8v6x-gMxyUO-I=w263-h197-p-no
https://lh6.googleusercontent.com/0AVOS8R66jH4LEWPGFe2mxhuW6hwvWwdxyAtMrLuAyE=w264-h197-p-no
[size=small]chaque parcelle est identifiée ainsi que le nom de l'équipe qui en a rammasé et trié les grappes. (domaine Disznoko)[/size]

Comprendre une région, un terroir, des traditions, c’est aussi essayer d’en percevoir les nuances, les différences d’interprétation, celles des hommes qui œuvrent justement sur ces terroirs. Et comme je déteste les marathons, j’ai préféré me concentrer sur deux domaines différents qui ont choisi aujourd’hui des voies différentes mais aussi des styles différents.
Disznoko pourrait à tort être perçu comme le novateur parce qu’il représente en quelque sorte le symbole des investisseurs étrangers qui sont venus après la chute du communisme. Mais chez Disznoko, on prône un Tokaj aszu avant tout. Cependant, on tient ici à privilégier la pureté et l’élégance en produisant des Tokaj qui ne sont pas les plus riches et souvent d’un degré d’alcool un peu plus élevé que chez les autres producteurs (équilibre moyen à 12 / 12.5 degrés d’alcool et 170/180 grammes de sucre résiduel). Disznoko, s’il n’est pas un domaine moderniste n’est pas pour autant un traditionaliste.
https://lh4.googleusercontent.com/MwiwVg-JgLEfRGMhw9_HIsyduevsxx27QFfIcE4lj34=w257-h192-p-no
[size=small]Disznoko : de gros investissements en 1992 pour une vision à la fois traditionnelle et élégante du Tokaj[/size]

Istvan Szepsy est quant à lui la figure emblématique des producteurs de Tokaj hongrois, de tradition familiale. Passionné par les terroirs, optant pour une démarche quasi bourguignonne, il est convaincu aujourd’hui du potentiel des vins blancs secs de la région, alors qu’il accepte de reconnaître que dix ans auparavant, il n’aurait jamais affirmé cela. Il produit donc de nombreux secs mais perpétue également la tradition des riches Tokaj : chez lui les 6 pt flirtent allègrement avec les 260 grammes de sucre résiduels !
https://lh5.googleusercontent.com/TbZAKKP7QxuZrswuZiZuxLK4EoW77sMr9VXbalm8dlI=w160-h212-p-no
[size=small]Istvan Szepsy : la nouvelle voie des vins secs, mais aussi la tradition du Tokaj riche et puissant[/size]

Ce sont donc deux visages bien différents de Tokaj qui permettent d’en comprendre la complexité mais surtout la richesse.

Disznoko :
[/b]

Dégustation 1 : horizontale
https://lh4.googleusercontent.com/w8Xd2PN5OD4ymMMuEd_bXG95sVA_MEF-SGRY-la4OmU=w266-h199-p-no

Tokaji Dry Furmint 2012 : un vin au nez discret, essentiellement minéral, avec une bouche ample, long, un vin de structure que j’ai trouvé légèrement chaud en finale. Bien

Tokaji Late harvest 2011 : le nez annonce le botrytis avec des notes d’ananas, de truffe blanche. La bouche est belle et suave qui possède une belle fraîcheur et qui se paie le luxe d’une vraie finale que l’on n’attend pas forcément dans ce niveau de gamme. Très bien.

Tokaji Edes Szamarodni 2011 : un léger boisé au nez avec des notes de tilleul. La bouche est plus structurée, plus puissante avec de belles saveurs d’écorce d’orange confite. Longue finale qui laisse déjà apparaître le beau compromis de Tokaj entre acide et amer. Très bien.

Tokaji Aszu 5 puttonyos 2007 : la robe est déjà plus ambrée. Le nez oscille entre épices et orange amère. Magnifique bouche aux tonalités légèrement caramel. Grande pureté et grande élégance en finale de même que longueur remarquable.

Tokaji aszu 6 puttonyos Kapi 2005 : le nez est ressemblant mais présente plus de complexité avec une fine note de truffe blanche. La bouche est à la fois suave et fondu avec un fond évident : grande amplitude, grande éloquence, grande élégance : ce vin a tout pour lui. Evidemment grand.

Tokaji eszencia 2005 : la robe est ambrée, caramel. Le nez évoque le miel d’acacia, le thé et la figue. En bouche ce nectar riche est caractérisé par une grande complexité de saveur : thé, miel, pruneaux. Une expérience de dégustation inoubliable.

Dégustation 2 : verticale aszu 6 puttonyos
https://lh6.googleusercontent.com/Pgvd3FBJOVhiPZNSD36nJYdx62YKQAufXNYRmEwmmZk=w284-h212-p-no

2008 : un nez boisé qui s'ouvre sur le tilleul. De l'orange amère en bouche, beaucoup de pureté ressentie en bouche grâce à une belle vivacité. Grande longueur sur la fraîcheur. Ce vin me semble la parfaite illustration du style Disznoko.

2005 Kapi : Cette fois, ce vin se montre sous des arômes de cire, d'épices, il est marqué en bouche par une très belle onctuosité, une grande suavité et une race évidente. Les saveur d'orange amère sont d'une grande pureté et la finale est éblouissante. On touche le sommet.

2003 : Le nez est moins précis, plus épicé. En bouche, le vin est très ample avec des saveurs d'orange amère et un roti évident. L'abricot est aussi bien distinct. C'est une bouche large et solaire. Belle finale sans lourdeur.

2002 : les arômes sont marqués par la poire et l'abricot. C'est un vin élancé, noble qui possède une grande fraîcheur. La structure est marquée et la finale est éblouissante. Un grand vin absolument magnifique.

2000 : c'est un millésime très chaud à Tokaj, plus encore que 2003. Le nez est boisé ; il évoque aussi l'abricot et le miel. La bouche est très large. Il perd un peu en vivacité ce qu'il gagne en largeur. Longue finale sur les fruits secs, l'amande.

1999 : millésime classique. Belles notes d'évolution au nez : café, miel. C'est la bouche qui surprend par sa très grande qualité, une sorte de feu d'artifice avec une acidité superlative qui porte le vin. Superbes amers en finale, longueur exceptionnelle : grand vin, encore un !

1999 Kapi : la robe est plus confite, tout comme le nez. Un léger rancio trahit une évolution plus importante de cette cuvée. Mais cela reste néanmoins frais et long, sans atteindre toutefois la grandeur pour mon goût.

1997 : année froide, maturité et botrytisation tardive. Réduit à l'ouverture, le vin s'ouvre noblement sur l'abricot. Beaucoup de fondu en bouche. Une acidité qui gomme totalement l'impression de sucrosité. Si c'est moins impressionnant que 1999, le style se rapproche.

1995 : notes de cires, de menthol et d'épices. C'est très complexe, patiné. Belle bouche ample mais le fruit est moins précis sur de saveurs un peu blettes.

1993 : la robe est très ambrée, pour ce vin historique ! Des notes de sous bois, de coing et de fruits rouges. La bouche est évoluée, délicieusement décadente avec de beaux arômes de thé et une belle amertume.

Istvan Szepsy
[/b]
https://lh4.googleusercontent.com/GNsUwC2_9cu7BzYuUtmdY5WxVZHQlI77enRU4n7FDHU=w284-h212-p-no

2011 Estate furmint : vin sec : un vin fermenté en fûts. Le nez est fumé, boisé, avec cependant une belle fraîcheur. La bouche est assez belle, avec une belle matière et un équilibre élégant.

2011 Nyulaszo : premier grand cru : vin issu des trois cépages principaux. Très beau nez qui s'il fait ressortir l'élevage, évoque également la pêche. La bouche est bien plus complète que celle du vin précédent, très équilibré avec une finale qui procure des sensations minérales. (malo non faite et donc belle fraîcheur ressentie). très bien

2011 Szepsy : furmint. Un nez très élégant, plus discret que celui du vin précédent davantage sur des notes florales. La bouche est élancée, racée avec un très bel équilibre. très bien.

2001 Urban : furmint vieilles vignes. Le nez présente une relative fermeture, une certaine réduction à la bourguignonne. D'ailleurs le style pourrait tout à fait être confondant. C'est un vin vibrant, de grande intensité. J'ai beaucoup aimé, cette austérité prometteuse alors que son géniteur semblait gêné par cette réduction. Excellent.

2012 Furmint : très grand nez d'une complexité rare, à la fois floral et fruité, d'une grande délicatesse. Ce vin qui est une sorte de quintessence de trois terroirs est très complet à la fois ample et élancé, il devrait donner une belle bouteille dans 5 ans.

2008 Szent Tomas : un vin qui a fait sa fermentation malolactique. Le nez est étrange : du bois, des notes de pêche mais un peu brouillon. En bouche c'est large, très sec avec des amers prononcés et même s'il est long, j'avoue ne pas avoir réellement accroché.

2003 Uragya : un superbe nez de truffe blanche et de citron, il peut aussi évoquer l'olive verte comme certaines marsannes. Bouche délicieuse avec un très grand caractère et un goût bien marqué et unique. Grande longueur, très beau vin.

2009 Szamarodni : 160 grammes de résiduels, 8 grammes d'acidité. Le nez est marqué par la fleur d'oranger et l'abricot. On retrouve ses saveurs en bouche, c'est un vin très parfumé : facile et aromatique, il plaira facilement même si ce n'est pas réellement ce que j'apprécie le plus.

Aszu 6 puttonyos 2006 : nez très intéressant avec des notes de graphite. Bouche très large, massive à la limite de la lourdeur. Mais ce qui est remarquable, c'est l'intensité des saveur et la longueur de ces vins ultra traditionnels qui flirtent avec tous les excès ! (240 grammes de résiduels 10.5 degrés d'alcool 9 grammes d'acidité)

Aszu 6 Puttonyos 2007 : malgré les 260 grammes de sucre résiduel, ce vin paraît bien plus léger que le précédent : voilà, on atteint avec celui-ci la grandeur parce qu'il y a de l'équilibre et des saveurs d'une complexité incroyable. Longueur phénoménale. Quand c'est réussi, c'est admirable !
https://lh4.googleusercontent.com/Yk5GJvknJTkS5iFC2FMSR4A_kw_sYnTYgoWOraWdPoE=w284-h212-p-no

Jérôme Pérez
#208

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3549
  • Remerciements reçus 64

lbb.contact a répondu au sujet : Re: Tokaj, octobre 2013

Très joli reportage qui donne envie de se plonger dans ces liquides fabuleux ! (tu)

Benoît L. - LPV Lyon 2 : Les Avinturiers
#209

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17771
  • Remerciements reçus 1597

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Tokaj, octobre 2013

et quelques belles photographies du voyage :

https://lh6.googleusercontent.com/b8-lWtgpHwoIuMg-8oM1pE6C-LoMzXyvd4dhQl0UnMo=w168-h223-p-no
[size=small]vue insolite sur les chais de Disznoko ...[/size]

https://lh5.googleusercontent.com/W96m1H5VJFvOfbeZhWWpPz5po66GcY-_SKkvLIl8oFc=w145-h192-p-no

https://lh6.googleusercontent.com/ziU1ir0qssVgTS3g5rb9_b9VBCMu65nWwc-lfwWzN5U=w282-h211-p-no
[size=small]la maison jaune, très bonne table.[/size]

https://lh5.googleusercontent.com/YW9d7AvNC9DRZvgE-RL-L-UkNkgot4tzUrTKoa90wso=w263-h197-p-no
[size=small]derrière les arbres, les fameuses parcelles de Kapi, parmi les 44 du domaine Disznoko[/size]

https://lh3.googleusercontent.com/LvXNjW1PBVVjDpm6-dxx5HziNkqO0aCeY_HklHVoJRA=w284-h212-p-no
la variété des roches chez Szepsi

https://lh4.googleusercontent.com/kKh9pw_BsLFFzEjGdhkOyEhQAueRv3Iisp4MQn8LX6U=w266-h199-p-no
[size=small]eszencia de l'année[/size]

https://lh5.googleusercontent.com/9YOb5lhJIrY3BcbLUa8slQXa4l6Ua31_1bedGA9dXmM=w277-h207-p-no
[size=small]au fond, la montagne de Tokaj[/size]

Jérôme Pérez
#210

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120Gildasjean-luc javauxMartinezPBAESVougeotstarbuck