Nous avons 1491 invités et 56 inscrits en ligne

Domaine Pierre Gonon

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259

Réponse de tonioaja sur le sujet Domaine Pierre Gonon

Comme aurait dit Ferré, Gonon se vend mieux que du cochon.


Les îles Ferré ?

::out::

Antoine. Passionné tout court
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gerard58
11 Sep 2018 21:01 #631

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3261

Réponse de mgtusi sur le sujet Domaine Pierre Gonon

Sur les 3 lots de 2015 vendus aux enchères, le lot de 3 est parti à 300 € (soit 360 TTC), celui de 2 à 200 € (240 TTC), celui de 1 n'a pas trouvé preneur (à 100 €)

Deux remarques :


1) Lors de la vente à prix fixe (même période), deux lots de 3 bouteilles ont été proposés et vendus 221 € (pas de frais), soit 74 € le col (contre 120 aux enchères), ce qui laisse à penser que le prix de 100 € a été fixé par le vendeur.
2) Il y a un an, la même bouteille partait à 60 €

Michel
13 Sep 2018 19:00 #632

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 744
  • Remerciements reçus 113

Réponse de alain_vin sur le sujet Domaine Pierre Gonon

Donc 2 transactions à 120€ le col... Les 130€ ne sont pas loin.
Il faudrait voir en combien de temps sont parties les 6 bouteilles à prix fixe, certainement très vite.
Cf. le lien ci-dessus, si ça sort à $130 aux US et que ça part, un importateur aura tôt fait de les acheter à 60-80€. Même si ça ne fait que x2 ou x1.5, ça fera plaisir à qques clients et ça fait marcher le commerce.

Je pense que l'on atteint le plafond pour ce genre de vin (petite production à la mode), mais il y a des chances pour que ça se stabilise dans ces eaux-là. On va voir ! ;)

Alain
13 Sep 2018 21:15 #633

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3261

Réponse de mgtusi sur le sujet Domaine Pierre Gonon

Des magnums se sont également vendus à 200 € le col

Michel
13 Sep 2018 21:33 #634

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 789
  • Remerciements reçus 813

Réponse de David Chapot sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon : Saint-Joseph Les Oliviers 2014

Bu ce soir un CR: Saint-Joseph Les Oliviers 2014 de Pierre et Jean Gonon :
Robe : Paille foncée, reflets dorés, brillante.
Nez : retenu dans un premier temps, marqué par la crème patissière, de la frangipane, de l'amande, des notes d'herbes sêchées (sans être aussi vertes/médicinales que dans Simone), des amers nobles. Superbe de pureté.
Bouche : le début de bouche est une caresse, un délice, une gourmandise : le gras enrobe la bouche, avec une tension fraîche, arômes de crème patissière; jamais lourde, jamais excessive, même à température ambiante de 20°C.
Conclusion : Excellent++. Ce vin possède les qualités de richesse des Rhône blancs mais avec une bonne buvabilité à cet âge y compris pour l'amateur de vins plus tendus, merci le millésime 2014. J'adore les millésimes frais des roussanne/marsanne du Rhône Nord comme 2014 et jadis 1996, qui sont à mon goût plus équilibrés que les millésimes plus riches pourtant classiques et représentatifs des vins de la région. Je ne suis pas capable de percevoir/deviner à ce stade dans ce vin le potentiel de vieux millésimes (1995 et 2001) que Jean m'a offerts, mais l'équilibre de départ me semble magnifique et propice à produire un vin qui vieillira merveilleusement. J'ai envie de comparer 2014 et 2015 à 15/20 ans d'âge.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
05 Oct 2018 22:58 #635

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 676
  • Remerciements reçus 154

Réponse de Laurent Chénier sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon : Saint-Joseph blanc Les Oliviers 2015

CR: Domaine Pierre Gonon : Saint-Joseph blanc Les Oliviers 2015

Servi en bouteille à l'aveugle (bouteille ouverte 2 heures avant)

Robe or paille. Nez sur l'abricot, la pêche, le miel et l'aubépine.
On retrouve ces flaveurs en bouche dans une texture grasse et une amplitude intéressante. L'équilibre est relativement sudiste et la fin de bouche est suave, manquant de fraîcheur et de finesse pour moi, avec toutefois une belle présence. C'est bien fait mais pas du tout le style de vin blanc que j'aime.
Je m'oriente vers le Rhône Nord, évoquant un Saint-Joseph de Cuilleron. Pas loin de la vérité pour une fois.
Je pense que c'est une belle bouteille pour les amateurs du genre.

Cordialement,

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, YOC
07 Oct 2018 18:23 #636

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 789
  • Remerciements reçus 813

Réponse de David Chapot sur le sujet Domaine Pierre Gonon : Saint-Joseph blanc Les Oliviers 2015

Compte-rendu qui reflète bien ma pensée.
J'ai immédiatement pris 6 bts du blanc 2014 quand je l'ai dégusté, il était compatible avec mes habitudes de dégustateur de rieslings; 15 blanc sera davantage pour les amateurs du genre comme tu dis - alors qu'il est évident en rouge; le genre est intéressant mais hors du cadre de mes habitudes, j'en ai conscience, mais je m'accroche car un 1995 et un 2001 étaient magnifiques à 15 ans d'âge; Ce qui sera intéressant, c'est de regoûter 2014/2015 à 20 ans d'âge et de se remémorer nos impressions.
David Chapot.
07 Oct 2018 23:31 #637

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8
  • Remerciements reçus 6
Pour le blanc Monsieur Gonon conseille de les attendre au moins 10 ans.
Il m'arrive au domaine d'en gouter qui ont passé ces 10 ans ou s'en rapprochent (2009 en début d'année) et je suis convaincu que c'est un vin qui gagne vraiment à vieillir.
10 Oct 2018 18:15 #638

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 558
  • Remerciements reçus 18
Les Oliviers 2010 sont très bon en ce moment,je ne peux que recommander à ceux qui en possèdent d'en ouvrir une. Les vins ont certes un potentiel de vieillissement intéressant (j'en ai bu quelque uns de 15 ans d'age & plus au domaine effectivement), mais j'aime aussi ces vins sur leur jeunesse et leur richesse qui permet de beaux accords à table. 2015 s'est particulièrement bien comporté sur une lotte au chorizo en août dernier.

Nicolas
11 Oct 2018 11:33 #639

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5858
  • Remerciements reçus 455
Le 2011 est aussi extra et digne d’un vin pour un repas gastro.

Cordialement

Sylvain
11 Oct 2018 11:53 #640

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7351
  • Remerciements reçus 6705

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon – Saint-Joseph – 2003

CR: Domaine Pierre Gonon – Saint-Joseph – 2003

Bue lors de la Paulée de David Duband

Un vin confortable et riche, chair très fruitée et teintée de belles épices.
Très Bien ++

Jean-Loup
15 Déc 2018 12:35 #641
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 882
  • Remerciements reçus 210

Réponse de lutembi sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon – Saint-Joseph – 2011

CR: Domaine Pierre Gonon – Saint-Joseph – 2011



Ouvert le midi pour le soir.
Nez sur le cassis, assez sanguin, du graphite, garrigue et olives noires.
Bouche bien charnue, avec un peu d'acidité pas dérangeante et des tanins bien assouplis.
Jolie longueur, finale assez suave sur le cassis, un trait fumé et les olives noires.
Un millésime assez accessible à ce jour, bien fondu et très plaisant.

François
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
23 Déc 2018 18:22 #642
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1539
  • Remerciements reçus 1477
Les millésimes 2017 et 2018 au domaine Pierre Gonon

Avec la nouvelle année, il est temps de reprendre le clavier pour continuer à narrer notre récente excursion rhôdanienne. Nous entamons notre seconde journée avec une visite qui est désormais tout aussi incontournable que la place du domaine dans l'appellation, voire au-delà.
Nous voici donc à Mauves et c'est un visage qui nous est moins habituel qui nous accueille. C'est pourtant une personne avec laquelle j'ai déjà échangé à plusieurs reprises de façon dématérialisée.

- Bonjour, Pierre Gonon.
- Bonjour Monsieur. C'est votre frère Jean qui nous a reçu les années précédentes.
- Nous partons cet après-midi et il doit finir quelques préparations.

Nous verrons au fur et à mesure de notre discussion que les éclairages apportés par Pierre sont grandement complémentaires à ceux donnés par Jean lors des itérations précédentes.

Une année 2018 également difficile

- Nous avons évoqué avec un de vos confrères dans le Sud les pluies importantes au Printemps dernier. Et celles plus récentes également.
- Ah depuis 1 mois il n'a pas arrêté de pleuvoir. Cela s'est calmé depuis peu. Au Printemps, il a plu 20 jours à cheval sur Mai et Juin. Nous avons des copains à Châteauneuf. Ils nous ont raconté que c'était très compliqué pour caler un traitement. Ils ne sont pas habitués dans la région et ne possèdent parfois qu'un appareil. Nous avons du effectivement composer avec la pluie. Elle est apparue avec la première grosse sortie de raisins. Heureusement il nous en est resté. Le mildiou a démarré lentement mais il n'aurait pas fallu que ça dure une semaine de plus...
- A quelle date avez-vous ramassé?
- Nous avons commencé mardi 4 Septembre. Nous avons fait les blancs jusqu'au Samedi puis réattaqué le Lundi. Nous avons eu une petite pluie fine entre les 2.
- Avec les températures vous avez peut-être adapté l'heure des vendanges.
- Il y avait une différence de température importante entre le premier pressoir et le second. Nous avons par conséquent décidé de ne récolter que le matin.
- C'était finalement assez tôt en terme de date.
- Tout le monde a hésité. On a vite perdu néanmoins 10 à 12% en jus. Il faut caler la date de sorte que les premiers raisins soient mûrs mais que les derniers ne soient pas pourris.


Vin de Pays des Iles Feray
"Assemblé en cuve fin Septembre. Nous avons 1 ha de Vin de Pays. Nous faisons en général 37-38hl. Nous y avons également du déclassement de vignes trop vigoureuses, là où il n'y a pas de roche en dessous. Les vignes sont plus faciles à travailler mais il ne faut y chercher de la complexité. Elles donnent un vin plus ouvert."
Un ensemble propre, net, avec de beaux effluves de violette et de cassis. Le niveau me semble plus élevé cette année sur ce vin. B+
Et L'odeur appelle à y revenir.

- C'est d'autant plus difficile que les maturités ont du être rapprochées.
- Nous n'avons pas d'écart sur des années comme ça. Ce sont souvent les parcelles maigres sur roche qui ont du mal. En 2014, sur une même parcelle, la différence entre le haut et le bas était énorme alors qu'ils sont seulement séparés par 100m.
- A quoi cela est-il dû?
- En bas, vous avez les éléments fins.
- Ah oui. C'est sûr que vous n'alliez pas les remonter en haut.
- Nous en avons déjà remonté parfois, nous répond Pierre Gonon :)
- La fermentation a-t-elle été plus rapide avec la chaleur?
- Ecoutez, nous ne sommes pas devins mais nous avions changé toute notre climatisation fin Juin. Le recours à des caisses de vendanges ajourées nous a également aidé. Il y a moins de souci qu'avec un bac hermétique de 50kg. Il faut des frigos à fruits puissants si l'on veut descendre significativement les degrés. Nous n'en avons pas. Récolter le matin était donc un choix naturel. Et grâce à notre superficie, nous avons pu nous organiser pour le faire. Et heureusement que nous avions du matériel neuf pour maintenir les températures.
- Quels sont les dangers d'une température de fermentation trop importante?
- Si vous commencez à 30°C, vous allez avoir 35°C le lendemain. Il ne faut pas dépasser 30-32°C. Au delà de cette barrière les levures meurent et la fin de la fermentation devient difficile. Et nous tenons aux levures indigènes. Je vous propose de goûter le Saint-Joseph. Il a été assemblé au même moment. La mise se fera certainement en Février.

Saint Joseph 2017
L'entame se fait rapidement sur l'olive et le salin. C'est acidulé. La tenue est haute et rectiligne. Les fruits rouges ont une couleur plus froide. Le tout est un peu strict en expression de saveurs mais la composition tactile est remarquable. Les tanins poudrés sont nombreux et la trame, finement serrée, procure une grande longueur. TB

- Quelle proportion de rafle avez-vous sur le millésime?
- 60% de vendanges entières sur le vin de pays; 100% sur le Saint Joseph. Nous faisons une petite récolte. La rafle incorporée est petite.


La rénovation des murets

- Votre frère nous avait évoqué des travaux importants sur les murets.
- Ah les murets. Ils ont été refaits. Ils servent au réaménagement du coteau. On est 3 ou 4 à faire des murs. Souvent en bio, les travaux se font au treuil et lorsque l'on bute sur une pierre, qu'en fait-on? Si on la met de côté, elle risque de rouler et casser la vigne. Nous voulions absolument un mur en pierres sèches hors de question d'avoir du béton. Au début, nous avons donc pris du calcaire. Nous avons vite arrêté. Le calcaire c'est blanc et en plein soleil, un mur blanc ne s'intègre pas vraiment. Il fallait donc trouver quelque chose proche du granit. Nos premiers murets ont été refaits en 90-92. Un mur prend 1 à 1,5 mois. Il faut commencer par le bâti. Avec des pierres sèches ensuite, il faut trier.
- Comment les ancrez-vous dans le sol?
- Avec une semelle solide en ferraillage. Cette année nous avons un mur neuf de 60 mètres de long et 2,5m de haut. Il nous a pris 2 mois et demi à 4. Lorsque nous avons commencé, ces travaux n'avaient pas été faits par la génération précédente. Cette tâche n'était tout simplement pas inscrite dans le calendrier. Elle doit l'être tout comme la taille ou les manquants.
Nous allons goûter 2018.

Les Oliviers
Du bonbon à la violette. La bouche se porte en hauteur ici également. Elle est très florale. Une pointe réglissée lui apporte de la complexité. L'identité tactile poudrée trouve ici aussi un écho. La maille est un peu moins arrondie. B+/TB-
"Nous avons 2 cuves de vinif qui sont assemblées après pressurage. Sur ce millésime nous avons éraflé à 20%. Les Oliviers ont un sol en loess. Il retient l'eau comme une éponge malgré la pente. Le loess est plaqué sur la face Nord. C'est très changeant d'un endroit à l'autre. Nous travaillons avec les principes de Dominique Massenot, géologue des vignes."

- Il me semble qu'il vous reste des surfaces à planter.
- Nous pourrions planter. Si elles étaient faciles, nous le ferions. Ce n'est pas le cas. Et il faut choisir ses priorités. Les travaux des murs sont plus importants. C'est un peu la maladie agricole: en vouloir toujours plus. Faire le même travail qualitatif avec plus de surface à couvrir, ça devient compliqué. Il faut déjà en temps normal bien s'entourer car le travail est très physique. En s'agrandissant, je ne pourrais pas être partout dans les vignes. Or il est important d'être à un endroit car il faut donner l'élan. J'ai des copains qui sont accaparés avec plus de tâches et qui n'ont plus le temps d'aller dans les vignes. Il est essentiel d'améliorer les gestes de saison. Si on n'essaie pas, on régresse. Et lorsque l'on est éloigné de la vigne, le geste se perd. Nous avons 2 permanents qui sont super. Ils sont bons. Avec les saisonniers, on ne cherche pas à réaliser les mêmes choses. Nous sommes ainsi 4 en hiver et jusqu'à 19 en Juin.

Saint Jean de Muzol
" Le sol est composé de Gneiss. L'âge des vignes est semblable à celui des Oliviers. C'est un terroir plus frais. La majeure partie est exposée Est. En moyenne nous avons 90% de VE."
Waouh! Un concentré de mûres et de bourgeons de cassis. Une note d'eucalyptus vient raffraîchir la finale. Les tanins sont en quantité bien plus importante. Cela serre un peu. Les 2nde et 3ème gorgées font apparaître de la tapenade d'olive verte sucrée. Ceux qui auront déjà croisé l'association de goûts combinant l'Olive de Lucques et la vanille y trouveront une grande similitude. TB+/Exc-


De l'utilité des clônes


- En 2006 nous rachetons des parcelles auprès de Raymond Trollat. Il y avait beaucoup de vieilles vignes et aucun clône.
- C'était plutôt une bonne chose. Votre frère nous avait évoqué les difficultés rencontrées avec les clônes.
- Dans les années 90, les clônes, c'est magique. Les volumes sont importants. Seulement la vigne a fatigué plus vite. Nous avons alors changé pour des sélections massales issus de pépiniéristes avant de faire les nôtres à partir de 2003.

Manchot de la Croix
"Du granit et de la pente. C'est plus typique de l'image que l'on a de l'appellation. Nous avons fait 3 cuves. On a 14,2°, notamment grâce aux quelques clones qui nous restent encore. Ca dépanne bien sur une année chaude lorsqu'il y a trop de degrés. Sur les millésimes plus froids, l'excès de production rend l'atteinte des maturités plus difficile. Nous avons arraché des parcelles de 20 ans qui en faisait trop malgré des ébourgeonnages et des vendanges en vert. Des confrères ont récolté à 15,4°."
Il existe une acidité dès l'entame qui rend l'ensemble vite vivant. La structure cylindrique est saupoudrée de cacao. On comprend que cette parcelle contribuera à l'ossature de l'assemblage. TB-


Nous en avons fini avec 2018. Notre hôte nous propose quelques flacons sur des millésimes antérieurs.

Saint Joseph 2016
"Nous avons eu un phénomène particulier en 2016. Au Printemps les vignes ont été touchées par des vers de la grappe. Il n'y a pas eu de pourriture mais les grains sont restés petits et ont donné des raisins de corinthe. Ces derniers ont lâché leur sucre en fin de vinif alors que les "bons" raisins ont donné leur sucre avant. Nous avons eu 3 semaines de vinif et de fermentation. Le vin est ouvert depuis hier soir."
NDLR: l'explication apporte peut-être des éléments de réponse à la maturité constatée lors de nos dégustations Bourguignonnes l'an passé.
Un nez poivré avec des notes de graphite. Sur les papilles, le vin glisse sans encombre tout en étant dense, mûr et presque confit. La vivacité rend la partition très digeste. Exc-

"... Le Printemps fut difficile. Mais lorsque cela finit bien, il y a un soulagement. C'est bien pour les saisonniers qui reviennent au moment des vendanges de constater qu'il y a du vin, que leurs travaux plus tôt dans l'année ont abouti."

Saint Joseph 2008
Un fin sirop de violette. C'est une gourmandise superlative. La longueur est phénoménale. Avec les secondes apparaissent des nuances de rose issues du vieillissement de la rafle. La concentration d'arômes est grande sans pour autant avoir un vin épais. Exc

Saint Joseph 2014
"La bouteille a été ouverte hier soir."
Un nez plaisant, une bouche plus vive. Du bonbon de groseille avec de l'herbe arômatique. B+/TB-
"C'était l'inverse de 2017: il n'a jamais fait moche mais il n'a jamais réellement fait beau non plus. La vigne a traîné. Le cycle entre la fleur et les vendanges a été très long. Nous étions plutôt à 114-120 jours. Il a plu pendant les vendanges. Il y avait déjà quelques foyers de pourriture avant les vendanges mais ça a tenu. Nous avons commencé avec une première partie des blancs avant de continuer avec les rouges. Avec la 3ème pluie, la pourriture est partie d'un coup. La seconde moitié des raisins a été ramassée en 8 jours. Nous avons du jeter la 2ème partie des blancs."


Saint Joseph d'un millésime à deviner
Droit, propre, contenu. On perçoit encore un soupçon de rafle. Le quadrillage est étroit. Les tanins sont perceptibles. Le fruit est moindre mais les arômes évolués lui ont succédé: de la rose et de la pivoine. TB
Au jeu de la devinette, aucun d'entre-nous n'a trouvé. Et pour cause:

- Il s'agit de 2003.
- !? C'est surprenant. C'est frais pour 2003.
- Nous avons vendangé le 15 Août. Nous faisons du 20hl.
- Ce fut très tôt. En dehors de la chaleur extrême, quels ont pu être les facteurs aggravant? Le rendement est bas.
- L'herbe. C'est mortel sur une année sèche.
- Pourquoi donc?
- Nous avons suivi depuis des formations avec Yves Hérody. L'herbe pompe avant la vigne. Il préconise un sol propre au moment du débourrement. Je me suis dit "Ce gars là, ce n'est pas un illuminé. Il est pertinent." (...) Je vous propose de passer aux blancs.
- Vous avez toujours du Chasselas? demande un de mes camarades.

La place du Chasselas au domaine

- Nous avons repris les vignes en 2006. Les rangs sont tordus mais il n'y a pas de manquant. Les murs y font 3 m de hauts.
- Vous ne pensiez pas y mettre Syrah?
- Nous y réfléchissions depuis quelques temps. Il fallait soit arracher pour faire de la Syrah dans 10 ans, soit faire ce qu'il faut avec le Chasselas. La décision a été prise cette année de le garder. Beaucoup de compost sur plusieurs années ça repart.

VDT Chasselas
"La fermentation finit en général avant le premier hiver. Ce n'est pas toujours le cas, comme l'an passé. Cette année oui. Le Chasselas avait terminé. Une partie des Saint Joseph oui, l'autre non."
Un vin assez arômatique, assez riche. Il manque un peu de fraîcheur.AB

- N'avez-vous pas tenté de le vendanger plus tôt pour conserver de l'acidité?
- Pour le moment non. Il faudrait changer significativement l'organisation pour le faire. La Marsanne supporte les maturités avancées, la Roussanne également. Pas le Chasselas doré. Il brunit et il prend un goût de peau.

Saint Joseph
"L'assemblage se fait au pressoir. Il y a 20% de Roussanne. Nous avons replanté 2 morceaux de blancs. Et par le plus grand des hasards, nous avons les mêmes proportions qu'à l'époque de mon père."
Du miel en attaque, de la fleur d'acacias. La suite est plus amère. Ça reste un vin de bonne facture. Il y a un petit goût de levure de bière agréable :) AB+/B-

- Le vin est différent selon la partie dans laquelle il se trouve. Le tonneau du haut de cuve contient le plus brillant.
- Vous ne souhaitez pas uniformiser?
- Cela impliquerait de manipuler le vin hors nous ne souhaitons pas soufrer.

Saint Joseph 2016
Un léger gras, une épaisseur sans excès. Quelques notes d'élevages demeurent perceptibles en milieu de bouche. La finale se fait mielleuse et amère. B


Nous renouvelons nos remerciements les plus grands à Pierre Gonon, sa gentillesse et ses passionnantes explications. La régularité dans le niveau qualitatif de la production nous motive chaque année plus encore à la suivre. Dans la liste des domaines septentrionaux que nous connaissons, s'il ne fallait qu'en retenir que 3, celui-ci y figurerait assurément.
En route vers la colline d'Hermitage.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gildas, Jean-Paul B., enzo daviolo, Axone35, reidge, bertou, lutembi, Jean-Loup Guerrin, Nol, TIMO, tonioaja, MathiasB, Frisette, Med, GAET, Gerard58, Pins, Romain.V, Dag, Tonio, otonosama07
14 Jan 2019 14:58 #643

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 112
  • Remerciements reçus 44

Dans la liste des domaines septentrionaux que nous connaissons, s'il ne fallait qu'en retenir que 3, celui-ci y figurerait assurément.


Vous prêchez un converti! J'ai hâte… Dans les trois domaines : 1/ Gonon, 2/ Jamet ou Benetière et 3/ Allemand, en ce qui me concerne.

Le 2012 bu récemment était époustouflant. Je suis fan de ce domaine et profondément admiratif de ses hôtes!

Merci pour ce compte rendu…

Tonio,

Après les goûts et les couleurs...
14 Jan 2019 15:12 #644

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259
Toujours au top comme à ton habitude !

Ca fait envie tout ca. :cheer:

Quel est ton ressenti du 2017 rouge comparé au 2016. Il semble y avoir plus de fluidité et de fraicheur ?

Antoine. Passionné tout court
14 Jan 2019 15:15 #645

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1539
  • Remerciements reçus 1477

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet Domaine Pierre Gonon

Sur l’instant, sans avoir en tête que les 2 vins ne sont pas au même stade de vie, j’ai trouvé 2017 plus strict, moins gourmand que 2016. Sa structure me semble en revanche taillée pour durer.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tonioaja
14 Jan 2019 18:35 #646

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 826
CR:

Avec un peu de retard, j’ajoute quelques impressions personnelles au copieux CR de l’ami SP.

Vin de pays Les Iles Feray 2017 :
Très beau nez ouvert et parfumé sur les fruits noirs, l’olive noire, des notes fumées et de cendre et une petite pointe de lard fumé. En bouche, c’est à la fois dense et assez souple, avec de la myrtille ; les tanins sont très fins et la finale fraîche, avec un petit retour de l’olive noire. C’est gourmand et très accessible. Le meilleur Iles Feray goûté ces dernières années (et nettement supérieur au même vin goûté l’an dernier au tout début de son élevage) ; ça commence fort… TB - / TB

Saint-Joseph 2017 :
Nez sombre sur les fruits noirs (mûre, myrtille), la fumée, la suie ; c’est aussi assez poivré avec une note sanguine. La bouche est très équilibrée, avec des notes plus « rouges » qu’au nez ; c’est assez frais, avec des notes de « cailloux » ; il y a un peu d’accroche, les tanins sont denses, avec une sensation « poudrée ». C’est encore un peu austère, mais beaucoup de finesse et de longueur. TB +

Les 3 « parcellaires » qui, assemblés, formeront le St-Joseph 2018, sur fûts :

Les Oliviers :
Nez un peu réduit, sur un mixte fruits noirs / rouges et une belle note florale (violette). En bouche, un vin de volume moyen, souple, sans accroche, avec des tanins très fins et une petite note de cacao. TB -

Saint-Jean de Muzols :
Nez sombre sur les fruits noirs, l’olive noire et une petite note de lard fumé. En bouche, c’est plus dense et plus structuré que le précédent, avec l’impression de « boire » de la gelée de mûre ; cela reste frais, et, comme le précédent, on est encore frappé par la qualité et la finesse des tanins. Très bel équilibre. Excellent -

Manchot de la Croix :
Nez légèrement réduit, sur la mûre, l’olive noire et des notes de poivre blanc et de cacao. La bouche est puissante, très structurée, avec un peu d’alcool : c’est un peu plus « brut » et « sauvage » que les deux précédents. La maturité semble également un peu plus haute (on est sur les fruits noirs confiturés) et on retrouve encore cette très belle qualité de tanins avec cette sensation « poudrée ». TB

Quelques millésimes plus ou moins anciens :

Saint-Joseph 2016 :
Nez très poivré et épicé, avec des herbes aromatiques et un fruit en retrait ; curieusement, cela donne la sensation d’être déjà un peu évolué (petite note de sous-bois, pot-pourri). L’attaque en bouche est assez dense, sur les fruits noirs ; puis le vin « file » tout droit, en restant haut dans la bouche, sur des notes de sirop de fruits rouges et avec une acidité plutôt haute ; finale salivante et gourmande ; fond de verre sur des notes florales et les épices. C’est très accessible et donne déjà beaucoup de plaisir ; TB + / Excellent -

Saint-Joseph 2008 :
Très peu de notes sur ce vin (c’était sans doute l’heure de la micro-sieste), mais le souvenir d’un vin qui m’a beaucoup charmé par sa finesse bourguignonne : un vin tout en longueur et en délicatesse, sur un registre très floral.

Saint-Joseph 2014 :
Nez fin et un peu évolué, avec un fruit rouge légèrement compoté, des épices, des herbes aromatiques et une petite note de sous-bois. En bouche, la structure semble assez légère, c’est sur la finesse ; les herbes aromatiques sont très présente et l’acidité « haute ». B

Saint-Joseph 2003 :
Nez évolué, avec un fruit un peu cuit et très légèrement sucré, des notes de sous-bois, de pot-pourri et des herbes aromatiques. La bouche fait plus jeune et est tout simplement superbe : c’est dense, juteux, complexe ; le fruit est encore bien présent (c’est majoritairement « rouge »), s’y ajoute les herbes, le poivre, les notes florales et un léger trait vert (sans doute la VE). Finale nette et salivante : aucune sécheresse et cela ne chauffe pas du tout ; fond de verre très épicé. Très surpris à la découverte du millésime. Excellent

Quelques blancs :

VDF Chasselas 2018 :
Nez sur un mixte banane / pomme verte ; en bouche, on retrouve la banane, il y a un côté un peu « pâteux » ; le perlant permet de redonner un peu de peps ; moyen

Saint-Joseph 2018 :
Nez réduit et assez fermé, avec quelques notes de fruits jaunes. En bouche, le miel est assez présent, c’est assez gras mais avec en même temps de l’amertume. Difficile à apprécier en l’état.

Saint-Joseph 2016 :
Nez très légèrement réduit, avec pas mal de citron confit, un peu de poire et du miel. Du gras à l’attaque en bouche, c’est rond, mûr et assez dense ; on retrouve le miel. L’acidité est suffisante pour que la finale ne tombe pas, finale marquée par une légère amertume ; c’est assez conforme à ce que nous avions goûté l’an dernier ; B

Un grand merci à Pierre Gonon pour nous avoir consacré autant de temps et nous avoir permis de déguster des millésimes aussi différents. J’ai été frappé par les qualités « tactiles » des trois « parcellaires » du futur Saint-Joseph 2018, avec des tanins d’une très grande finesse. Et les Iles Feray 2017 permettront d’attendre avec gourmandise les St-joseph des millésimes récents.

Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Super-Pingouin, Jean-Loup Guerrin, tonioaja, MathiasB, Frisette, David Chapot, #Poussin
22 Jan 2019 17:37 #647

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1304
  • Remerciements reçus 1450

Réponse de Gerard58 sur le sujet Domaine Pierre Gonon

CR: Domaine Pierre Gonon - Les îles Feray 2015 - IGP Ardèche

Bouteille ouverte et épaulée deux heures avant dégustation.

Toujours cette belle et éclatante couleur d'une syrah bien née.
Le nez embaume les fruits, mûre, cassis, myrtille, avec une pointe de violette et beaucoup d'épices.
Attaque franche, vive mais gourmande sur un beau fruité épicé. Tanins présents sans agressivité. C'est frais, tendu mais gourmand. Belle finale qui appelle à se resservir.
En un an le vin s'est structuré sur plus de rondeur et de gourmandise, sans trop de complexité.
C'est vraiment très bon en l'état, à boire sans se poser de questions sauf une :
- Y'en a encore ?

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Psylo
20 Fév 2019 13:09 #648

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259

Réponse de tonioaja sur le sujet Domaine Pierre Gonon

C'est malheureusement presque plus difficile à choper que les Saint Jo ! B)

Antoine. Passionné tout court
20 Fév 2019 13:14 #649

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5858
  • Remerciements reçus 455

Réponse de sly14 sur le sujet Domaine Pierre Gonon St Joseph 2015 rouge

Bonjour

Bu il y a 15 jours le CR: St Joseph 2015 rouge de Gonon.
Pas de note mais juste pour écrire que c'était super bon mais encore un peu serré. Dans une paire d'année, cela devrait être vraiment super.
Il y a tout pour que cela soit un vrai plaisir.

Bien à vous

Sylvain
21 Fév 2019 23:01 #650

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259

Réponse de tonioaja sur le sujet CR: Visite au Domaine Pierre Gonon

Dégustées ICI

Nous sommes accueillis par Pierre Gonon que j avais déjà croisé mais jamais vraiment rencontré.
Il décide de débuter la visite car un groupe de caviste tarde un peu à arriver.



Nous descendons dans cette cave mystérieuse et intemporelle qui rend le temps si court …
Le millésime 2017 aura été compliqué pour pas mal de monde. Pour la plupart les vins sont d’un niveau qualitatif corrects, mais ce sont les faibles volumes qui peinent le plus Pierre Gonon car les restrictions sont de mise avec plus de 30% de perte.

Le printemps 2017 à été pourri jusque début juin. Puis sec et chaud à partir du mois d’août où il a tombé 50 mm de pluie.



CR: Domaine Gonon – Les oliviers 2018.
Très jolis parfums, petits fruits noirs juteux, la bouche est riche, dense, Lee Tannins accrochent forcément encore et la finale est sur les herbes et le laurier.


CR: Domaine Gonon – Saint Jean de Muzols 2018
Le nez est plus sombre, plus ferme.
La bouche est déjà patinée, l’élevage est moins présent et plus intégré que le vin précédent à ce stade, et les Tannins déjà finement poudrés sont avenants.


CR: Domaine Gonon – Tournon 2018
Un échantillon plus musclé, tout en matière, mais on retrouve cette patte maison qui traduit une grande délicatesse aromatique et un boisé discret.
Nous passons aux échantillons en bouteille. Pour la quasi-totalité des vins, les bouteilles ont été ouvertes le matin pour une dégustation vers 19h le soir.


CR: Domaine Gonon – VDP Les îles Feray Rouge 2017
A peine mis en bouteille et déjà hyper causant au niveau du nez, c’est gourmand, juteux, très délicat…
La bouche ne déçoit pas, il y a de la mâche, aromatique sudiste, olive noire, Tannins sur l’olive, c’est fin.


CR: Domaine Gonon – Saint Joseph Rouge 2017
Dans l’ensemble, on a les codes du vin de pays avec plus de densité et une aromatique sur le jus de viande, l’olive noire, et une superbe finale saline très agréable. C’est forcément très bien.


CR: Domaine Gonon – Saint Joseph Rouge 2016
Nez sur la réduction, l’impression d’une phase plus austère, fermeture ?
C’est moins intense aromatiquement mais la bouche ne cache pas sa rondeur de Tannins. A attendre que le vin se réveille.

On repart sur les blancs sur fûts.

CR: Domaine Gonon – Chasselas 2018
Légèrement beurré, juteux, facile à boire, finale pêche fraîche, grain poudré.
Bien

CR: Domaine Gonon – Saint Joseph Blanc 2018
Bien ouvert au nez, poire, abricot, floral. Du gras en bouche mais très frais, finale sur Lalande amère étirée. Très joli.

CR: Domaine Gonon – Saint Joseph Blanc 2016 en bouteille
Plus fermé sur le nez, plus végétal aussi, herbacé, foin. La bouche est saline, bien droite, potentiel ++

Nous prenons le chemin du retour, non sans cette petite tristesse de quitter ce lieu si particulier et notre hôte pendant près de 3h, Pierre Gonon. Une pédagogie hors pair, une humilité commune entre les deux frère et un plaisir simple de partager un bon moment entre des vignerons talentueux et des amateurs les yeux et oreilles grands ouverts nous font dire un grand merci pour cette soirée.
Il ne fait aucun doute que les vins des frères Gonon sont à notre avis à part dans tout ce que nous avons pu gouter de part l’élégance et le raffinement qui caractérisent leurs vins. Il est très souvent, dans aromatique du nez, des senteurs d’une grande délicatesse qui rappellent pourquoi la Syrah reste une expérience à part quand elle est travaillée par des grands vignerons.

Antoine. Passionné tout court
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, breizhmanu, DUROCHER, Gerard58, Caligula
06 Mar 2019 13:16 #651

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6201
  • Remerciements reçus 3902
CR: Domaine Pierre Gonon, Saint Joseph, Les Oliviers, 2014

Bue lors d'une soirée Top Chef dans le Forez

Cédric:
Nez opulent sur le coing, l'abricot sec, la mirabelle avec une touche de rhum raisin... ensemble sur fond de noisettes grillées.
Bouche, ample, enrobée avec une grosse maturité de fruit. Certes, c'est un peu lourd en l'état et je conçois ce boisé aux amers border-line mais je serais curieux de le recroiser dans quelques années car il y a pour moi le jus pouvant absorber l'élevage que je verrai bien se patiner dans le temps.
Difficile pour lui-même mais j'ai aimé avec le ris de Veau.
Bien + (à revoir)

Jean Bernard:
Là aussi j'étais pressé de goûter ce vin. J'ai dû boire une fois cette cuvée y a une dizaine d'année, sans + de souvenir.
Bon ben c'est assez typique des blancs de la région, un poil lourd, un poil amer, pas très pur aromatiquement.
J'espérais qu'il se révèle en mangeant mais non. Pas ma came dommage.
Quand je vois au prix où ça se vend en deuxieme main je me marre... Mais tous les goûts sont dans la nature.
Dans la région, mais je suis très loin d(avoir tout goûté, seuls les blancs de Dard et Ribo me plaisent à table.

Nico:
Nez expressif sur la noisette sèche , le pralin, le beurre rancio, le caramel au lait.
Bouche très très volumineuse, grasse, mais sans aucune structure, telle une mongolfière et trame amère (cépage + bois) , réglissée (le baton) qui perso me fait grimacer de déplaisir.
Le vin pour américaine que je trouve personnellement sans aucune classe et d'un emmerdement sans nom. La bouteille tu me l'offres, je la bois pas alors l'acheter au prix où çà s'envole n'en parlons même pas.

Flo:
La robe est d’or. On a un nez beurré, accompagné de noisette. La bouche, de gros volume, est un peu pommadée, très large, grasse, pralinée avec un fond de chlorophylle. On retrouve également une aromatique sur le rhum/raisin, la glace vanille/noix de macadamia et le caramel, témoins probablement d’un gros élevage, tout en restant relativement bien équilibré. La finale se conclue sur de gros amers. J’étais sur un Bourgogne de la Côte de Beaune (Meursault) sur un millésime riche et solaire. C’est Bien à Très Bien (15,5/20).
L’accord est vraiment top avec le Ris de Veau.

Flo (Florian) LPV Forez
11 Mai 2019 11:23 #652

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9126
  • Remerciements reçus 558
Je n'ai jamais compris l'engouement pour les vins de Gonon et je ne suis pas loin de partager l'avis de Nico .
Et qui deviennent plus chers que les excellents Meursault de Darviot-Perrin par ex ( qui etait présent au salon des vins de Roanne en Mars soit dit en passant pour les gars du Forez ) faut pas pousser !

Raymond
11 Mai 2019 12:46 #653

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1833
  • Remerciements reçus 1058
Je me trompe peut être mais l’engoument me semble plutôt être sur les rouges que les blancs ?

Pour ma part en tout cas je préfère nettement les rouges
Cependant j’en ai toujours quelques unes au domaine et je vais leur laisser leur chance et les attendre encore quelques années en cave

À suivre donc

Samuel
11 Mai 2019 13:20 #654

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7351
  • Remerciements reçus 6705

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine Pierre Gonon, Saint Joseph (blanc), Les Oliviers, 2014

Je me trompe peut être mais l’engouement me semble plutôt être sur les rouges que les blancs ?

Je ne pense pas que tu trompes, Samuel.

Jean-Loup
11 Mai 2019 13:39 #655

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1304
  • Remerciements reçus 1450
Je n’ai pas assez d’expérience sur les blancs de Gonon pour les juger. Je sais qu’ils sont de plus en plus recherchés, peut-être parce qu’ils bénéficient de la réputation du rouge, qui n’est pas usurpée et qui suscite un engouement qui, comme toujours devient exagéré et spéculatif.

Gérard
11 Mai 2019 20:35 #656

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259
Les volumes doivent aussi jouer sur la rareté puisque le ratio et infime sur les blancs.

Antoine. Passionné tout court
11 Mai 2019 21:06 #657

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1833
  • Remerciements reçus 1058

Les volumes doivent aussi jouer sur la rareté puisque le ratio et infime sur les blancs.


Comme chez Vaillé (Grange des Peres)

Samuel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tonioaja
11 Mai 2019 22:25 #658

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4405
  • Remerciements reçus 1414

Réponse de HERBEY 99 sur le sujet Domaine Pierre Gonon

Je suis loin d'être un aficionado des blancs de ce secteur mais j'ai eu l'occasion et même la chance d'en boire avec un mûrissement plus conséquent et franchement ça vaut la peine ! Par ailleurs ces vins doivent impérativement être pensés comme devant aller à table.
Le snobisme de mauvais aloi qui fait flamber les prix n'est pas imputable aux frères Gonon. Il en va de même malheureusement pour plein d'autres vignerons. A nous de ne pas nous laisser déborder !!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo, PdGvins, David Chapot
11 Mai 2019 23:10 #659

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259

Réponse de tonioaja sur le sujet Domaine Pierre Gonon

Tout à fait, d'ailleurs bon nombre de vignerons nous indique que leurs blancs devraient être attendus une paire d'années au minimum.

Antoine. Passionné tout court
13 Mai 2019 22:51 #660

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck