Nous avons 1007 invités et 68 inscrits en ligne

Bouchard Père et Fils

  • Messages : 3234
  • Remerciements reçus 172

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

M@nuel, j'aurais tendance à éviter les Bouchard des années 80, même en blanc. M'enfin, à 60 € du ChM de vingt ans, ça peut être tentant (mais pas pour moi ;)

Phil
#91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2648
  • Remerciements reçus 111

milleret a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Je confirme ...millésimes à éviter ( ceux des années 80 chez Bouchard ...de nombreuses déceptions en 83 86 ...bon une bouteille pour tester !
#92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils - Chablis Léchet 1959

CR: Chablis 1er cru Côte de Léchet – Bouchard Père et Fils 1959 : juin 2006
LG15,5/16– PP15,5 - cr par Pascal Perez

- Les senteurs sont un peu lourdes : beurre, crème pâtissière, rhum, vanille, pêche jaune. Une pointe réglissée tente de rééquilibrer l’ensemble.
- L’expression est massive, très mûre et, millésime oblige, pénalisée par un déficit de fraîcheur. Dommage car, malgré son âge respectable, cette bouteille arbore une matière étonnante, une belle pureté de fruit (coing), une texture satinée et de beaux amers tombant à pic pour éviter l’empâtement total. Elle nous a promenés de la région des Graves jusqu’à la colline de l’Hermitage.
#93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3234
  • Remerciements reçus 172

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Ah oui, mais ça c'était l'bon temps ! :)o
#94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

P'titPhilou,

Tu étais né en 1959 ?
Moi, non ! (mais cela n'allait pas tarder). :)
#95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3234
  • Remerciements reçus 172

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Oh là non, mes parents ne se connaissaient même pas !
#96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2953
  • Remerciements reçus 3

arnaudm a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

"millésime oblige, pénalisée par un déficit de fraîcheur": Laurent, je ne suis pas daccord avec toi: j'ai bu il y a 4 mois pour l'un et 1 semaine pour l'autre un Charmes 59 et un Goutes d'or 59 pleins de fraîcheur, avec un équilibre magistral, et une tenue extraordinaire . 59 est le plus grand millésime du 20 ème siècle avec 33 et 47 avec certes de la matière, d'où peut être une certaine lourdeur au prime abord, mais quel équilibre......avec peut être quelques similitudes avec 05 pour l'instant .

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
#97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2995
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

J'ai eu le privilège de partager le Charmes 1959 de Bouzereau : un vin d'une fraîcheur ahurissante effectivement.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Arnaud,

Je reconnais que la formulation de Pascal est un brin "permissive" (mais j'ai signé :)).
Et je ne sais pas grand-chose des blancs bourguignons 1959 (mais cela viendra ...).

Charles,

Tu as également goûté ce Léchet 1959 ...

Qu'en as-tu pensé plus précisément en termes de typicité, d'évolution, de fraîcheur aromatique et gustative ?
#99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils - Chevalier-Montrachet 1997

CR: Chevalier-Montrachet – Bouchard Père et Fils (Domaine Bouchard) 1997 : juillet 2004 - cr par Pierre Citerne
PP16 – PC16 – LG16

Classicisme bourguignon de bon aloi au nez : finesse, noisette pas trop grillée, meringue, évolution mesurée... Bouche bien bâtie, précise, élégante, moyennement dense. Un bon vin mais qui manque tout de même d’éclat et de présence pour un Chevalier.

A noter qu'il existe une cuvée haut de gamme "cabotte" ...
#100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1016
  • Remerciements reçus 0

Didier a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Puis-je avoir vos avis sur Le Corton 1999?
Merci

Didier
"L'ennui naquit un jour de l'uniformité"
Antoine HOUDAR de la MOTTE
#101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2995
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Je me retrouve parfaitement dans le CR de Pascal Perez sauf sur le point précis de la généralisation du manque de fraîcheur de 1959 dans les blancs de Bourgogne.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Ah, je n'aurais pas du laisser passer une telle approximation ... :)
#103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 854
  • Remerciements reçus 364

Jean-Paul B. a répondu au sujet : CR:Domaine Bouchard Père et Fils

CR:Hier soir, dégustation de millésimes 2004 et 2001 chez Grains Nobles, avec une présentation tout à fait passionnante de Stephane Follin-Arbelet sur les terroirs bourguignons, la maison Bouchard, les derniers millésimes.
CR:
Vins rouges

Beaune Grèves Vigne de l'Enfant Jésus 2004
Nez sur les fruits rouges, la groseille, bouche longue, assez tanique au début, puis passant par une phase d'amertume désagréable, avant de se transformer et s'ouvrir totalement au fil des minutes, pour finir par une grande impression de finesse et de soyeux. L'ampleur de ces transformations successives - moyen, désagréable, très bon- m'a beaucoup surpris.

Volnay Caillerets 2004
Nez très frais, fruits rouges, un peu de menthe et de cuir.
Bouche souple, fondue, marquée par les fruits rouges et un peu de fumé.
Très beau vin.

Pommard Rugiens 2004
Nez animal, un peu alcooleux.
Bouche assez dure, révélant beaucoup de matière, noire.
Beau vin à attendre (normal pour un pommard, me direz-vous).

Beaune Clos de la Mousse 2001
Nez réduit, bouche idem, on passe au suivant.

Le Corton 2001
Nez sur les fruits rouges et la guimauve
Bouche fraiche, sur les fruits, toute en souplesse

Clos Vougeot 2001
Nez un peu fermé au début, fumé, animal, impressions de mousse, de sous-bois.
Bouche très dense, fruits noirs, grande matière.

Chambertin Clos de Bèze 2001
Nez sur les fruits noirs, un peu compoté
Bouche idem, puissance et longueur impressionnantes.
Ce vin, issu de raisins achetés, est une classe au-dessus de tous les autres rouges de la soirée.

Mon trio de tête :
Chambertin Clos de Bèze, Clos Vougeot, Volnay Caillerets

Vins blancs

Beaune du Chateau 2004
Bouchard, possédant des vignes dans de très nombreux PC de Beaune, a décidé voilà longtemps, par simplicité commerciale, d'effectuer un assemblage des parcelles des Aignots, Tuvillain, Sizies, et Sur les Grèves, nommé Beaune du Chateau.
Nez très agréable sur les agrumes, le miel, l'acacia, un peu citronné.
Bouche pleine, très vive, un peu vanillée.
Très gourmand.

Meursault Les Clous 2004
Nez sur les fleurs et le citron
Bouche assez légère et minérale.
Bien sans plus

Meursault Gouttes d'Or 2004
Nez sur les fleurs, les agrumes
Bouche douce en attaque, assez moelleuse.
La droiture et la minéralité des deux vins suivants lui font à mes yeux défaut

Meursault Genevrières 2004
Nez fumé et minéral
Bouche très fine, droite, minérale

Meursault Perrières 2004
Nez sur les fleurs blanches, un peu fumé
Bouche superbe, très droite, minérale, avec une finale magnifique.
Très beau vin.

Chevalier-Montrachet 2004
Une tout autre carrure !
Nez d'agrumes, d'orange, attestant d'une matière dense
Bouche d'une très grande finesse, minérale, droite, longue
L'image du chevalier en armure a effectivement du sens.

Corton-Charlemagne 2004
Nez très riche, sur les fleurs et la cire d'abeille
Bouche très puissante, presque violente, avec une grande persistance.
Impressionnant.

Tiercé :
Corton-Charlemagne, Chevalier-Montrachet, Meursault Perrières.

Jean-Paul

Jean-Paul
#104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17459
  • Remerciements reçus 1326

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

merci pour ce commentaire, nous avons failli goûter le Corton 2001, mais nous nous sommes faits voler la bouteille!
Beaune premier cru du Château 2001: très fin et très élégant sous une robe vieux rose, des notes de cacao et de cerise. Bel équilibre sur un registre élégant et frais.

Jérôme Pérez
#105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2250
  • Remerciements reçus 0

M@nuel a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

P'titPhilou écrivait:
> M@nuel, j'aurais tendance à éviter les Bouchard
> des années 80, même en blanc. M'enfin, à 60 € du
> ChM de vingt ans, ça peut être tentant (mais pas
> pour moi ;)

Dans le dernier N° de la RVF, il semblerait pourtant que le Chevalier-Montrachet de BPF s'en tire vraiment très bien et cela de 1983 à 2003. Plutôt étrange, non ?
Bon, bref... On verra bien ce que vaut MON Chevalier-Montrachet 86.

M@nuel.
#106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1476
  • Remerciements reçus 1

jmg a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

CR: Meursault Les Perrières 2001 :

Bouquet intense, sur le minéral (silex) et un peu agrume. Très beau. Bouche grasse sur les mêmes arômes qu'au nez mais moins intenses, cependant très longs, tout en finesse et en douceur. Très beau vin, pur et fin. Il a fait la grande unanimité à table. Superbe sur des feuilletés de noix de St Jacques. ****
#107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14168
  • Remerciements reçus 8

François Audouze a répondu au sujet : Les 2005 de la maison Bouchard Père & Fils

CR:
Normalement, je devrais mettre ce sujet dans sa région, mais comme je ne veux pas laisser supposer que je veux faire une invasion de LPV, et comme je suis nettement moins compétent que ceux qui écrivent dans les rubriques régionales, je reste tranquillement dans le forum qui correspond le mieux à ma démarche.
Si on a envie de critiquer ce rapport ou de dire qu'il est creux, on a tout ce qui faut pour le démolir. Si on veut lire des notes d'ambiance sur des vins assez impressionnants car réussis, on peut y grapiller deux ou trois indications. A noter que goûter des vins qui sont encore à ce stade de leur maturation n'est pas un exercice simple.

Je me rends à la nouvelle cuverie Saint Vincent de Bouchard. Cette installation impressionnante est commandée par la recherche de la qualité totale, chère à Joseph Henriot, le dynamique propriétaire de Bouchard Père & Fils, malheureusement empêché d’assister aux cérémonies du 275ème anniversaire de la maison Bouchard Père & Fils. J’aurais beaucoup aimé qu’il explique ses choix, car il le fait toujours avec une clarté édifiante. Mais dans mon groupe de visite les explications de Christophe Bouchard furent précises et motivées. La simplicité et le respect de la nature ont commandé l’organisation des flux et la création d’une cave spectaculaire. C’est là que se fait la dégustation des 2005, face à des allées interminables de tonneaux.
Intéressé par les vins anciens j’ai beaucoup de difficultés à appréhender des vins très jeunes, dont la majorité ne sont pas encore au stade de la mise en bouteille. Je jugerai donc plus sur la qualité actuelle du vin et non pas sur ce qu’il deviendra. Ces notes prises à la volée, le carnet appuyé sur un tonneau quand une main tient un verre et l’autre le crayon ne sont pas celles d’un professionnel. J’ai eu la chance de pouvoir les confronter avec les remarques du directeur de la qualité qui m’a fait découvrir des caractéristiques lumineuses, quand on est guidé par un tel talent. Les 2005 sont les premiers vins à avoir été faits dans cette nouvelle cathédrale du vin. J’ai senti que tous en étaient fiers.

Le Bourgogne Pinot noir Bouchard Père & Fils 2005, vin d’assemblage, a un nez de clou de girofle et d’anis étoilé. Ce nez est chaleureux. La bouche est un peu coincée, mais il y a de belles choses, du fruit. Le fruit est encore un peu amer. Je pense à un artichaut poivré.

Le Beaune du Château rouge Bouchard Père & Fils 2005 a un nez plus subtil, joli et distingué. L’attaque est très acide, mais cela s’estompe. Il y a du potentiel, mais le vin est loin d’avoir fini sa croissance. Le final est de cassis et framboise.

Le nez du Beaune Grèves, Vigne de l’Enfant Jésus Bouchard Père & Fils 2005 est subtil, mais pas totalement formé. C’est dommage, car le perlant donne un goût salin. En en faisant abstraction, ce qui est difficile, on sent un velouté et un fruit de cassis. Ce vin sera très beau.

Le Volnay Caillerets, ancienne cuvée Carnot Bouchard Père & Fils 2005 combine avec force le poivre et la framboise. Il y a même du fruit confit. Il est bien rond, dense, charnu, soyeux et généreux.

Le Corton Bouchard Père & Fils 2005 a un nez très romantique. Subtil, son poivre est discret. Le fruit est clair. Un léger perlant gêne peu. Ce vin est plus strict que le précédent, moins généreux, mais ce qui frappe, c’est la finesse de la trame. Le directeur de la qualité dit : « on sent le caillou ». Ce vin sera très grand.

Le Vosne Romanée aux Malconsorts Bouchard Père & Fils 2005 a un nez de vin déjà plus évolué. Il est charmeur et semble déjà intégré. En bouche il est léger, aérien, au fruit bien affirmé. Il parait beaucoup plus mûr. C’est très charmeur, plus animal, mais je ne lui trouve pas la finesse des deux précédents.

Le Bonnes Mares Bouchard Père & Fils 2005 a un nez fabuleux, d’une finesse extrême. L’épice et le cassis sont ciselés. En bouche la rondeur est grande. Je note : « quelle rondeur en bouche ! C’est éblouissant ! Quel charme ! »

Le Chapelle Chambertin Bouchard Père & Fils 2005 a un nez subtil très distingué. La densité est impressionnante. Menthol, anis, race immense, il est austère quand le Bonnes Mares est joyeux. C’est frais, épicé, c’est beau.

Le Chambertin Clos de Bèze Bouchard Père & Fils 2005 a un nez encore un peu fermé mais prometteur. En bouche il commence dans la joie. Mais le perlant insiste. Il est alors plus austère, strict. C’est un vin de très grande complexité qui sera brillant quand il va s’assembler.

Si l’on juge du seul plaisir, je classe ainsi : 1 – Bonnes Mares, 2 – Volnay Caillerets, 3 – Chapelle-Chambertin, 4 – Le Corton. Globalement, ce qui me frappe, c’est la densité, la concentration et la précision de la trame de ces grands vins.

Nous passons aux blancs. Le Bourgogne Chardonnay Bouchard Père & Fils 2005, vin de mélange, a un nez déjà terriblement flatteur. L’exposé aromatique est presque trop riche. Il y a pour moi un certain manque de coffre. Il est trop brut de forge.

Le Beaune du Château blanc Bouchard Père & Fils 2005 a une belle acidité au nez. En bouche, il est perlant. Il y a de belles caractéristiques mais je sens un petit manque. Je sens une persistance en bouche très sensible, sur une structure un peu simplifiée.

Le Meursault Genévrières Bouchard Père & Fils 2005 a son territoire situé en bas des Genévrières du dessus, précision topologique que je trouve jolie. Le nez est généreux. En bouche, ça cause ! Là, on sent qu’il y a de la matière. Très fruit confit, caramel, combiné à du floral. Vin chatoyant de belle acidité. Vin élégant.

Le Meursault Perrières Bouchard Père & Fils 2005 a un beau nez. C’est un vin très différent du précédent. Je le trouve plus léger, plus minéral, moins rond, plus dans la définition du Meursault. L’acidité est belle, la longueur est folle. Ce sera un très grand vin, même si pour l’instant il est un peu dur. Deux camps se formeront pour choisir le plus grand Meursault des deux. Le Perrières, à mon goût, a plus d’avenir mais moins de charme à ce jour.

Le Chevalier Montrachet Bouchard Père & Fils 2005, c’est la classe folle. Il est floral, élégant, eau de rose. La palette aromatique est vaste. Le vin reste très léger. Je fais rire tous mes compagnons de dégustation en disant que c’est un « vin de soif », tant on a envie d’en reprendre.

Le Montrachet Bouchard Père & Fils 2005 a un nez fort. C’est un parfum. Le vineux apparaît fort, plus que le floral. Belle complexité et force sont ses deux caractéristiques essentielles. Quand il s’ouvre dans le verre, il devient grand. Il n’a pas le charme immédiat du Chevalier. Mais il est dense et grand avec un beau final.

Le Corton Charlemagne Bouchard Père & Fils 2005 a un nez discret mais joyeux. En bouche, il chante. Il est riche, il a beaucoup d’ampleur, de charme. Il est coloré et plein en bouche, avec une immense persistance aromatique. Il promet.

Les premières impressions qui viennent, c’est que l’ordre de dégustation est particulièrement judicieux. Ensuite, un grand nombre de ces vins seraient à l’aise à table, sur une belle cuisine, sans qu’on les rejette pour précocité interdite. Enfin, ce qui se dégage, c’est la qualité exemplaire de la fabrication de ces vins. Lors des précédentes dégustations de vins jeunes en cave, je trouvais une signature Bouchard très typée. Ici, je pense qu’avec les nouveaux moyens mis à la disposition du vin, on a gagné en universalité. Ces vins sont plus purs. Cela nous promet d’immenses vins. Bravo à la maison Bouchard et à toutes les équipes qui ont permis que ce rêve se réalise.


Cordialement,
François Audouze
#108

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 798

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Les 2005 de la maison Bouchard Père & Fils

Merci François pour ce CR très intructif.
Je l'ai placé à sa bonne place, soit à l'endroit où les lecteurs viendront chercher des infos sur les vins de la Maison Bouchard.
La première phrase me semble par contre inutile...

Luc
#109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5746
  • Remerciements reçus 230

Martinez a répondu au sujet : Re: Les 2005 de la maison Bouchard Père & Fils

Merci aussi, d'autant plus que je me trouve dans une période où je vais concentrer toute mon énergie financière dans les grands vins blancs de Bourgogne.
Plus je lis des comptes-rendus sur ces vins et plus je me dit qu'on a pas le droit, dans la mesure du possible, de passer à côté.

Je dis cela en notant que finalement, il y a peu de comptes-rendus sur ces vins.
Ils sont rares, ils sont chers mais d'autres aussi le sont et sont davantage dégustés il me semble.

Jmm

Jmm
#110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3234
  • Remerciements reçus 172

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

François,
merci d'avoir répondu à nos demandes et de partager avec nous vos impressions sur les Bouchard 2005. J'en ai goûté quelques uns en juin et je partage vos impressions sur eux : le Corton sera une immense bouteille dans quelques années (mais je n'avais pas les moyens de l'acheter en primeur), le Volnay Caillerets sera une jolie bouteille aussi. Le Chealier-Montrachet m'est aussi apparu comme superlativement réussi, d'une richesse impressionnantes, le Corton-Charlemagne paraissant, bien évidemment, plus minéral et plus austère.

Bon dimanche
#111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6346
  • Remerciements reçus 29

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

merci François. L'effort est patent.

Comme Luc, je ne regrette que les phrases d'introduction et les inutiles petites piques. Maintenant que l'on sait que tu es la terreur des modérateurs - comme si on ne le savait pas déjà - c'est bon, tu peux parler de vin. Il était temps.

Je sais bien que c'est difficile, mais encore un petit effort et ce sera parfait ;)

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2648
  • Remerciements reçus 111

milleret a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

François ....je vous conseille d'aller faire un petit tour au domaine Prieur à Meursault , histoire de faire une belle dégustation du millésime 2005 ..la gamme est " impressionnante . Je suis allé Vendredi au domaine et comme vous, je reconnais qu'il est difficile de prendre des notes en cave . Je suis " assez paresseux " ...je vais donc attendre les commentaires de mon ami Sébastien .

Je suis allé le mois dernier chez Bouchard ( visite et dégustation classique ) ...nous n'avions pas fait de demande particulière ...il est préférable de signaler que vous êtes des passionnés et que vous demandez à faire une petite dégustation plus pointue ...c'est possible .
Pour les amateurs , je vous conseille la maison Prieur à Meursault ( plus de 20 vins en dégustation ....Montrachet - Chambertin - Musigny .
François , si vous avez la possibilité de vous rendre au domaine ...ne pas oublier d'évoquer l'ambiance de cette belle maison ( histoire , architecture ...c'est indispensable dans ce lieu magique ....un peu comme si vous vous rendez au Clos de Tart , sans évoquer la " magie des lieux " ...et moi, je n'ai pas votre talent ...c'est important de donner envie aux passionnés LPViens de partir à la découverte de ces domaines historiques ...le vin " OUI " , mais parfois ce n'est pas suffisant ...comme évoquer un repas aux Morainières et oublier de parler du site ...

Jean Luc ...qui préfère quand même notre ami François dans un registre plus poêtique ( et je ne cherche pas à relancer la polémique) ...et c'est bien pour celà que je regrette la non participation de notre ami Olif sur LPV..il me reste son magnifique " BLOG "

Pour Martinez ...ne pas oublier le " ROUGE " sur le millésime 2005 en Bourgogne lors de vos achats ....
#113

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6346
  • Remerciements reçus 29

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Jean-Luc

LPV n'est pas un chat de discussion, ne t'en déplaise.

amicalement

Yves

Yves Zermatten
#114

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2883
  • Remerciements reçus 0

bouhi a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Tout à fait Yves. C'est ce genre de commentaire (surtout si plusieurs intervenants vont dans le même sens, avec le même type de commentaire) qui peut nous aider à faire nos "courses".

Là, je suis surpris de la place occupée par le Volnay Cailleret : un vin certes toujours admirable de Bouchard, mais qui semble à ce stade magnifique.

François
#115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 798

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Le Volnay Caillerets est souvent remarquable, le dernier en date que j'ai dégusté, le 2003 est sublime, je pense que Jérôme ne dira pas le contraire.

Luc
#116

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2883
  • Remerciements reçus 0

bouhi a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

En 2003, Il me semble que tous les Bouchard sont magnifiques... même le "simple" Côte de Nuit.

Cela étant quelques un de leurs 2003 (Mercurey et Côte de Nuits) sont en phase de fermeture. A attendre donc.

François
#117

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2648
  • Remerciements reçus 111

milleret a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Luc Javaux écrivait:
> Le Volnay Caillerets est souvent remarquable, le
> dernier en date que j'ai dégusté, le 2003 est
> sublime,

Je confirme la belle réussite de ce Volnay Caillerets 2003 ....nous l'avons dégusté lors d'une " petite" visite, le mois dernier au domaine : beaucoup de fraicheur et une grande complexité ..un vin à attendre quelques années , mais qui donne déjà énormément de plaisir : hélas , le Corton 2003 n'était pas prévu .....
Un petit conseil pour les visites au domaine : ne pas oublier de préciser ,que vous souhaiteriez une dégustation " plus pointue " que celle qui est prévue pour le visiteur "lambda " ...Lors de notre passage , on parlait également de supprimer prochainement ces dégustations ....
#118

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9058
  • Remerciements reçus 291

RaymondM a répondu au sujet : Re: Les 2005 de la maison Bouchard Père & Fils

Martinez écrivait:
> Merci aussi, d'autant plus que je me trouve dans
> une période où je vais concentrer toute mon
> énergie financière dans les grands vins blancs de
> Bourgogne.
> Plus je lis des comptes-rendus sur ces vins et
> plus je me dit qu'on a pas le droit, dans la
> mesure du possible, de passer à côté.
>

On a beaucoup dénigré la Bourgogne (avec il est vrai tant de vins décevants) mais tôt ou tard on y revient et pas qu'en blanc :)

Raymond
#119

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2648
  • Remerciements reçus 111

milleret a répondu au sujet : Re: Domaine Bouchard Père et Fils

Raymond ..pas qu"en blanc ! comme je le signalais à Martinez : "surtout ne pas oublier le rouge et tout spécialement en 2005 ".
#120

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux