Nous avons 2197 invités et 44 inscrits en ligne

Au piano, il met le paquet, Denaire !

  • Messages : 2291
  • Remerciements reçus 431

Réponse de denaire sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Je suis d'ailleurs preneur de ta recette de basse temp pour le saumon et de tes huitres au fruit de la passion ??


Recettes, c'est un bien grand mot, car pour le coup il n'y a pas grand chose à faire.

Pour les huîtres, l'idée d'association vient d'un plat d'Heston Blumenthal au Fat Duck ('Oyster, passion fruit jelly, lavender'). Là, j'ai juste extrait la pulpe des fruits de la passion, légèrement chauffé avec un tout petit peu d'agar-agar pour épaissir un peu (il ne faut vraiment pas en mettre beaucoup, pour ne pas que ce soit trop figé). Le goût de fruit de la passion est plus puissant si l'on extrait le jus en enlevant les pépins, mais le ratio pépins / jus est tel qu'il en faut beaucoup, et je n'en avais pas assez. L'intérêt - tel que perçu au fat duck en tout cas - est qu'en bouche la sensation est marrante, le goût du fruit s'impose en entrée de bouche, puis diminue alors que la saveur de l'huître s'impose. L'autre intérêt est que ça peut faire des accords plus variés avec les vins.

Pour le saumon, il a juste été cuit au four à 55°C, et il a du y passer 45 minutes en tout (en démarrant un tout petit peu plus chaud, et en finissant par quelques minutes à 90°C), mais je ne saurais pas te le dire précisément, car la durée a été réglée un peu à l'oeil. Ensuite, découper, arroser légèrement de sauce soja et de sésame grillé, et c'est tout. Evidemment, tout est dans la qualité de la bestiole, avec une cuisson aussi courte. Mon poissonnier, qui n'est en général pas mauvais, m'avait garanti qu'il avait ce qu'il fallait - un écossais, en l’occurrence (le saumon, pas le poissonnier).

Voilou.

Mathieu
05 Nov 2012 01:23 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1987
  • Remerciements reçus 69

Réponse de Jéjé34 sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

(tu) Super CR, le choix des images est à se tordre de rire Oliv.

"Le cerveau n'est jamais bien sain que l'amour ou le vin n'abreuvent" RONSARD
05 Nov 2012 18:52 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 356

Réponse de daniel popp sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Super CR, le choix des images est à se tordre de rire Oliv.

Avis partagé, celle du crazy chef d' orchestre donne vraiment envie de voir la video originale, pero como hacer ? je n' arrive pas à me brancher dessus !! Tu peux nous mettre le lien, Olivier ?

Daniel
06 Nov 2012 18:16 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 356

Réponse de daniel popp sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

......dans ma grande naïveté :o ou le désir impossible de voir un chef d' orchestre se lâcher enfin comme le zigomar qui dirige l' orchestre, façon twist fou,::o j' oubliais le talent de monteur d' images de notre ami Oliv' dont je crois avoir découvert l' une de ses mines d' or qui font le sel de ses montages d' images animées. Chapeau l' artiste ! >:D<

Daniel
06 Nov 2012 18:37 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6340
  • Remerciements reçus 2509

Réponse de Marc C sur le sujet CR: Au piano, il met le paquet, Denaire !

CR: J'arrive après la bataille pour donner quelques impressions sur les vins bus au cours de cette très belle soirée. Un grand merci à Mathieu qui s'est effectivement déchaîné en cuisine et à son frère qui m'a rappelé pourquoi j'ai décidé de lever le pied sur les doses depuis quelques années :D

Domaine Rolet, Crémant du Jura, 2007
Nez sur la pomme fraîche. Au repos, des notes peu engageantes dominent
Bouche plutôt désaltérante, je n'ai pas autant ressenti le déséquilibre qu'Oliv

Ceci dit moi et la bulle, ça fait deux donc mon avis ne compte pas vraiment.

Domaine Gérard Boulay, Sancerre, Comtesse, 2007

Nez intense sur les agrumes, il se développe à l'aération
La bouche est large, assez riche, volumineuse, je lui ai trouvé une légère baisse de forme après le milieu.
La finale est très belle rehaussée par une fine amertume

Surpris par une telle richesse sur un sancerre.

Domaine Meyer Fonné, Riesling, Pfoeller, 2007

Nez minéral (hydrocarbure) et agrume
La bouche, équilibrée, présente une belle ampleur avec une pointe sucrée
La finale se déroule sur une belle amertume

Très jolie découverte (tu)

Domaine Guy Amiot, Chassagne Montrachet 1er Cru Les Chaumées, 2008

Le nez s'exprime sur les fruits très mûrs, avec un côté bonbon
La bouche est grasse sur la poire très mûre, presque sucrée
Avec un finale un peu courte

Au réchauffement, l’élevage ressort très fortement (notes de crèmes/maquillages)

A revoir car en l'état c'est too much pour moi.

Domaine Hatzidakis, Santorin, Pyrgos, 2004

Nez fumé, avec des odeurs d'argile puis des notes plus fruitées (on aurait dit une Mailloche)
Très grosse puissance en bouche mais avec un bel équilibre
La finale est sur l'orange amère.

Superbe vin, dans un registre imposant bien maîtrisé (tu)

Clos Rougeard, Saumur Champigny, Les Poyeux, 2004

Le nez développe un joli fruit accompagné de notes plus racinaires/végétales
L'attaque est soyeuse, mais le vin se resserre rapidement et finit par sécher

Un vin assez austère à ce jour.

Domaine de la Grange des Pères, 2007

Nez de viande fraîche. L'aération fait ressortir des notes sudistes
La bouche est très riche avec un côté moelleux/sucré trop marqué à mon goût
La finale chauffe notablement.

Très surpris à la découverte de l'étiquette, j'avais goûté ce 2007 bien mieux il y a plusieurs mois.

Lucien Aviet & Fils, Arbois, Vin Jaune, 2003

Nez puissant de jaune
La bouche est puissante et bien équilibrée
Très belle finale, longue et fraîche

Top (tu)

Weingut Karl Erbes, Ürziger Würzgarten, Riesling Auslese ***, 1996

Nez sur les agrumes et le thé
Beau volume porté par une belle acidité

Beau vin de dessert

A la prochaine.

Marc
11 Nov 2012 15:02 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2291
  • Remerciements reçus 431

Réponse de denaire sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Quelques mots sur les vins, très en retard.

Le Crémant 2007 Rolet ne se présentait pas très bien, avec notamment un nez un peu perturbé. Le dosage, un peu présent, me dérange moins, mais l’aromatique est moyenne. Il permet de se faire le palais, ce qui était sa mission, mais je l’ai connu plus en forme.

Le Comtesse 2007, a l’inverse, était assez pur, avec un nez bien mûr, floral, agrumes, fruits blancs. La bouche est large, bien équilibrée, avec un gras inhabituel pour le cépage (le vin n’avait globalement, pas grand-chose de variétal…). Première bouteille des 2007 achetés au domaine que j’ouvre depuis longtemps, et cela confirme la belle qualité du millésime chez Boulay.

Le Pfoeller 2007 de Meyer-Fonné se présente avec un nez beaucoup plus classique de son cépage, mais là aussi très joli, sur des notes d’agrumes, florales, fraîches, légèrement mentholées /anisées. La bouche est ronde, une pointe de sucrosité, mais l’acidité est là et l’équilibre avec. Pas d’une complexité folle, mais très agréable, un beau riesling.

Le Chassagne 1er cru les Chaumées du domaine Guy Amiot a suscité des avis très différents, et assez tranchés… Le nez est marqué par l’élevage, sur des notes fumées / grillées, un peu d’agrumes, de floral en arrière-plan. La bouche est grasse, assez large, l’acidité est là, mais sur un registre moins acéré que bien des 2008. L’aromatique est en effet bien marquée par l’élevage, mais en ce qui me concerne, j’aime bien. Trop jeune dans tous les cas, on verra comment il évolue…

On arrive ensuite sur du très lourd avec le Pyrgos 2004 (cépage Assyrtiko) du domaine Hatzidakis, qui est la cuvée issue des plus veilles vignes du domaine. Le nez, assez baroque, mêle des notes légèrement oxydatives (nobles) de noisette, d’amande, de noix, et des notes de fruits mûrs, de beurre frais, très puissant. La bouche est énorme, d’une largeur peu commune, et possède une grosse acidité, le tout offrant un équilibre assez extrême. Elle donne l’impression d’un décollage en milieu de bouche, où toute la puissance du vin s’exprime, et ça dure longtemps, sur des notes de fruits secs, de beurre. Impressionnant. L'aromatique évoque en effet certains millésimes de la Mailloche de Tissot, la bouche m'a plus rappelé le savagnin ouillé « vignes de mon père » de Ganevat, par la puissance et par l’aromatique. C’est un vin qui joue sur la puissance, clairement, mais qui garde un équilibre très haut perché. J’ai été très impressionné par ce vin.

Impossible de caser un autre blanc derrière un monstre pareil, donc on passe aux rouges.

Le Clos Rougeard les Poyeux 2004 possède un nez assez élégant, frais, pas très puissant, sur des notes grillées, de fruits rouges, et une touche fraîche, un peu végétale / mentholée. La bouche est agréable, la matière est là, avec une acidité assez marquée, mais les tannins sont un peu stricts.

Je reste perplexe à l’ouverture de la Grange des Pères 2007 : le nez est très confit, sur des notes de fruits noirs (mûre, cassis) presque confiturées. La bouche est à l’avenant, large, très puissante, longue, avec des tannins enrobés. Très suave, mais manquant de finesse au plan aromatique, elle a une pointe de sucrosité qui alourdit l’ensemble. Aïe. Nous sommes la veille au soir, je décide le laisser s’aérer dégagé à l’épaule. J’avais cru percevoir une certaine amélioration, en retrouvant un peu de complexité aromatique, et un peu de la salinité que j’aime beaucoup d’habitude avec le domaine, mais les perceptions le soir même rejoignent, hélas, celles de la veille... Regoûté le lendemain (48 heures d’ouverture), il était resté fidèle à lui-même, un bon vin dans un registre très sudiste, puissant, large, avec toujours une rondeur confinant à l’impression de sucrosité. J’attendrai les deux autres, en espérant qu’il y avait un petit problème de bouteille (j’avais déjà mieux goûté ce 2007).

Le Vin Jaune 2003 d’Aviet me donne une impression proche de celle que j’avais eue au domaine cet été : un très beau vin jaune, plutôt sur la puissance, avec une bouche large, grasse, presque crémeuse, et très, très longue. J’aime beaucoup.

L’Ürziger Würzgarten Auslese*** 1996 de Karl Erbes est également en pleine forme. Le nez est agréable, classique d’un riesling allemand, assez peu évolué, il évolue encore sur les fruits frais, tendance exotique, agrumes confits, des notes très fraîches, mentholées. Pas de nappe de pétrole à l’horizon. La bouche est superbe, très concentrée, sans aucune lourdeur, et dont la grande puissance est contenue par une trame acide qui donne le la. Très beau vin, qui paraît très jeune, et qui a l’avenir devant lui.

img651.imageshack.us...

img651.imageshack.us...

Voilà, merci aux trois compères gunthards d'être venu faire un tour dans le 20ème, et à très bientôt!

Mathieu
13 Nov 2012 19:31 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84604
  • Remerciements reçus 10881

Réponse de oliv sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

La bouchon du Clos Rougeard fait partie des plus beaux que j'ai pu voir ! (tu)
13 Nov 2012 19:42 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84604
  • Remerciements reçus 10881

Réponse de oliv sur le sujet Quand Denaire remet le paquet !

Quand Denaire remet le paquet !


Le Mathieu, c'est notre bête de concours multi casquettes chez les Gunthards !

Ce gars là est capable de vous préparer un repas digne d'un étoilé tout en dissertant de l'influence des cours du dollar sur la conjoncture économique du Zimbabwe, des mérites des pigments naturels sur la peinture du Moyen Âge comme de la marque de godasse formatrice de l'enroulé du pied droit typique du footballeur yougoslave des années 70 !

Alors autant vous dire qu'avec un client de ce niveau, une vraie bête à concours qu'on lui souhaite emplis de succès, les soirées sont toujours de grands moments oenoculturels ! (:D
Ajoutez la présence hautement neuronée des talentueux Marc et Flo et de leurs douces et vous m'accorderez que tous les éléments étaient de notre côté pour passer un bon moment !

A taaaaaaable !

Oliv







Champagne Jacquesson, Brut, Cuvée 735
Maki de saumon, soja, sésame grillé
La robe est pâle et la bulle très fine.
Le nez est agréable, ouvert et fin, sur des notes de fleurs blanches.
La bouche m'a semblé plus en demie teinte, un peu trop confortable, manquant d'allonge et de tonus à mon goût.
La finale relativement courte confirme une petite déception.
Honnête.




Domaine Weinbach, Riesling GC Schlossberg, Clos des Capucins, 2008
Salade de poulpe, agrumes, céleri
Jolie robe grisonnante assez peu teintée.
Le nez est remarquable de droiture et de précision, conciliant parfaitement notes terpéniques et florales avec un fruit délicat, sur le citron confit.
La bouche est d'une absolue fraicheur et concentration maitrisée, sur un point d'équilibre parfait entre acidité et maturité.
La finale est brillante de présence et de délicatesse, toute en longueur et en saveur.
Superbe vin !


Quelle technique !




Domaine Morey Coffinet, Chassagne 1er cru La Romanée, 2008
Gnocchis, cèpe
La robe est sur un léger doré.
Le nez est ample, puissant, sur la crème au beurre, une pointe de miel mais surtout un élevage insistant qui s'exprime par de puissantes notes fumées.
La bouche est sur une construction similaire, avec un gras imposant qui tapisse le palais et des goûts de cendre froide.
Son volume large est toutefois bien élancé par une belle acidité.
La finale est encore un peu massive, manquant d'évidence en l'état.
Mais je ne serais pas surpris que l'ensemble se fonde avec la garde.
A suivre de près.


Un homme jamais au bord de la crise, Denaire !




Domaine Castagnier, Bourgogne Passetoutgrain, 2011
La robe est très claire, sur un rubis oeil de perdrix.
Joli nez croquant, sur la grenadine et le sirop de framboise.
La bouche est un peu simplette, sans grande présence, sur une acidité haute et une note végétale assez forte qui lui font perdre en gourmandise.
La finale est inexistante.
Pas fan.




Domaine Jacques Prieur, Volnay Santenots 1er Cru, 2008
Oeufs en meurette
La robe est sur un beau grenat brillant.
Le nez est agréable, net, sur des notes très pinot de petits fruits rouges enrobés d'un élevage épicé bien tourné.
L'attaque en bouche est ferme, sur une acidité haute qui dévore un peu une matière de demi corps malgré des tanins de qualités.
Mais c'est surtout une très forte amertume qui casse littéralement la finale, laissant une assez désagréable sécheresse sur le palais.
A voir si la garde cassera ce défaut. J'en doute un peu.


Non content du talent, le chef a de l'humour !





Château Musar, 1998
La robe est tuilée, avec un peu de dépôt.
Le nez est affreux, sur des notes de sparadrap très fortes, avec une volatile énorme.
Confirmation du défaut avec une bouche affreuse, piquante et ardente à la fois.
On change !




Domaine d'Alzipratu, Corse Calvi, Pumonte, 2011
Bonbon de pigeon au foie gras et à la truffe, purée Robuchon
Belle robe pourpre très jeune.
Le nez est très attrayant, plein de fruit, sur la mûre, la myrtille, un enrobage poivré et des notes de pêche qui m'évoquent furieusement la syrah.
La bouche est gourmande à souhait, sur un bel équilibre entre une matière pleine et charnue et une jolie acidité, avec un fruit croquant très agréable.
L'ensemble est bien tenu, présentant beaucoup de charme et de buvabilité.
Très bon.


Même la pizza, il maitrise! ::o


Enfin, mollo quand même ! ::o




Domaine Jean François Ganevat, Vin Jaune, Côtes du Jura, 1999
La robe est sur le vieil or.
Le nez est puissant, un peu rustique, sur la colle à bois, la noix verte et de puissantes notes de curry.
La bouche est massive, assez chaleureuse, manquant un peu de finesse, notamment sur son aromatique très simple totalement sur la noix et le cuir.
La finale roborative et saturante n'appelle pas vraiment à un second verre.
Un vin rustique.




Domaine Marcel Deiss, Alsace Grand Cru, Schoenenbourg, 2005
Granité d'ananas, mangue
La robe est sur un joli doré.
Le nez est beau, complexe, sur des parfums très élégants de rose ancienne, d'agrumes confits enrobés d'une pointe de pétrole.
L'attaque en bouche se joue sur une matière concentrée et douce à la puissance bien gérée, contenue par une acidité très agréable.
L'ensemble déroule avec aisance ce beau volume pour s'ouvrir sur une finale dense et longue.
Très joli !




Dooooooodo !

Le chef Denaire a encore une fois éclaboussé l'assistance de son talent !
Quand je pense que tout est fait maison, vous aurez une idée de l'ampleur du travail réalisé... Respect !

Un énorme merci à nos hôtes Maëllis et Mathieu pour la générosité de leur accueil ainsi qu'à nos si bons copains toujours partant pour les grands moments !

A très vite à tous,
Oliv
12 Avr 2014 16:51 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Très beau récit de ce qui a été manifestement un très bon moment.

Merci, Olivier.

Amitiés,
Thierry
12 Avr 2014 18:18 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5597
  • Remerciements reçus 5067

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Encore une fois un récit plein de justesse et de gourmandise !
Merci oliv pour cet énième moment d'anthologie et puis un grand bravo au cuistot ! ;)

Olivier
12 Avr 2014 18:55 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 634
  • Remerciements reçus 20

Réponse de uglyamerican sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Merci Oliv, pour les sourires comme pour le beau CR :)

Thomas Demergian
12 Avr 2014 19:00 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 230
  • Remerciements reçus 26

Réponse de Lab sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Bonsoir à tous,

Le Musar 1998 (comme ceux d'autres millésimes) peut être irrégulier. Une solution: carafer 2 heures à l'avance au moins... Je ne suis pas certain que le résultat soit toujours bénéfique mais, bon, cela peut bien aider... :P

Bonne soirée,

Lab
15 Avr 2014 21:07 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2141
  • Remerciements reçus 3107

Réponse de leteckel sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Merci pour ce beau CR.
Et moi qui m'apprêtait à ouvrir ce prochain weekend une Romanée 08 de Morey-Coffinet, je vais m'abstenir du coup...:S
Même élevage très prégnant sur le 2009 bu il y a quelques mois alors que les Caillerets du même millésime se goutait plus que bien.

Arnould.

ArnoulD avec un D comme Dusse
15 Avr 2014 22:00 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Arnould,

J'ai un 2008 de Morey-Coffinet qui se boit bien actuellement, c'est le Morgeot Fairendes.
Une superbe bouteille que je te conseille de goûter, si tu en as.
15 Avr 2014 22:56 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2291
  • Remerciements reçus 431

Réponse de denaire sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Le Musar 1998 (comme ceux d'autres millésimes) peut être irrégulier. Une solution: carafer 2 heures à l'avance au moins... Je ne suis pas certain que le résultat soit toujours bénéfique mais, bon, cela peut bien aider... tongue sticking out smiley


Bonsoir Laurent,

Je l'avais ouvert la veille au soir, et voyant qu'il paraissait un peu, hum, curieux, j'ai tenté une aération lente en bouteille, mais il a assez peu évolué, il me semble, entre l'ouverture et le repas. Et de fait, l'ayant regoûté quelques jours après - juste pour la science - il avait aussi peu évolué. Increvable mais pas bon, en somme.:D

Mathieu

[size=x-small]PS mes impressions sur les vins arrivent, je suis juste un peu lent[/size]
16 Avr 2014 00:10 #45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 353
  • Remerciements reçus 0

Réponse de anosmic sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Superbe CR d'une bien belle soirée.
16 Avr 2014 15:58 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2141
  • Remerciements reçus 3107

Réponse de leteckel sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Bonsoir Thierry,

Merci pour le conseil mais je n'ai pas cette cuvée...juste Romanée et Cailleret (+ le village mais déjà tout bu sur 08 et 09). Dommage.

Arnould.

ArnoulD avec un D comme Dusse
16 Avr 2014 21:46 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 230
  • Remerciements reçus 26

Réponse de Lab sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Bonjour,

Certaines bouteilles de Musar sont en effet parfois "curieuses". L'élevage assez long avec peu d'ajouts de sulfites, les spécificités de la vinification (les vignes sont assez éloignées de la cave) peuvent peut-être expliquer ceci et une aération préalable ne peut pas tout sauver, hélas. J'ai surtout eu ce type de problèmes avec le 1999 qui me semble maintenant plutôt bien en place.

Amicalement,

Laurent Lab
17 Avr 2014 10:12 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Toth sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Wow tu m'impressionnes Matthieu!
La prochaine fois avec François on te prendra en otage dans la cuisine :D !(et vous pourrez disserter oeuf meurette...)
21 Avr 2014 01:08 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2291
  • Remerciements reçus 431

Réponse de denaire sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Quelques commentaires sur les vins : ([size=x-small]comment ça j'ai un mois de retard?[/size]::o:D)

Champagne Jacquesson, Brut, Cuvée 735

Nez d’intensité moyenne, pomme verte, floral. Agréable.

Bouche à la bulle très fine, acidité moyennement prononcée, finale sympathique mais courte.

C’est bon, c’est propre, mais pas très excitant, avec une bouche qui manque de tonus à mon goût.

Bien

Domaine Weinbach, Riesling GC Schlossberg, 2008

Très beau nez, dominante de citron confit, pamplemousse, un peu mentholé, pur, frais.

L’attaque est nette, avec une acidité traçante, et une belle matière qui se révèle ensuite. Finale salivante, nette, beaucoup de pureté.

C’est très bon, dans un style qui conjugue droiture et volume. Un vin qui en a encore sous la pédale, bien entendu.

Très bien (+)

Domaine Morey Coffinet, Chassagne 1er cru La Romanée, 2008

Nez sur le beurre frais, le pain grillé, le fruit (agrumes) est présent mais plus en retrait.

La bouche est grasse, consistante, mais équilibrée par une acidité bien présente.

C’est bon, voire très bon, dans un style riche, qui s’accommode bien de l’acidité du millésime. Sans doute ce vin gagnera-t-il à attendre encore quelques années, l’élevage étant, en l’état, encore sensible.

Bien + / Très bien –

Domaine Castagnier, Bourgogne Passetoutgrain, 2011

Nez frais, sur la cerise, la groseille, le menthol, agréable, léger.

La bouche est du même tonneau, avec une structure particulièrement légère, une acidité un peu en avant, et un côté fruité immédiat.

Simple, mais sympathique.

Assez bien + / Bien -

Domaine Jacques Prieur, Volnay 1er Cru Santenots, 2008

Joli nez, frais, sur les fruits rouges, une pointe de grillé, c’est déjà assez complexe, très agréable.

La bouche, par contre, est compliquée, et typique du millésime, avec une acidité en avant et une amertume un peu sensible à mon goût. La matière est assez belle, ce n’est pas un vin étriqué, mais les tannins se révèlent assez pointus.

Pas désagréable, mais l’ensemble possède une dureté qui gâche un peu le plaisir. Un peu décevant par rapport au niveau habituel de la cuvée. Décidemment, 2008 est très compliqué en rouge dans la région ces temps-ci. A revoir, mais la tendance n’est pas positive…

Bien+

Château Musar, 1998

Nez compliqué, grosse volatile, ça sent un peu la bête. Violent.

En bouche, grosse acidité, matière moyenne, le vin pourrait avoir un certain charme, mais il reste mordant, et l’aromatique, hum, quelque peu ingrate, se retrouve en finale.

Pour amateur de sensations fortes.

Bof

Domaine d'Alzipratu, Corse Calvi, Pumonte, 2011

Joli nez, complexe, mûr, sur la cerise, la prune, l’olive noire, des notes grillées / épicées.

La bouche est veloutée, suave, belle matière, des tanins doux, mais elle ne manque pas d’énergie, avec une pointe d’acidité bienvenue.

Beau vin, complet. Le retour sur le continent ne lui aura donc pas été préjudiciable par rapport à ma dernière dégustation.

Très bien -

Domaine Jean François Ganevat, Vin Jaune, Côtes du Jura, 1999

Nez sur la noix, classique mais un peu poussiéreux.

La bouche est un peu rude, cela manque à la fois de douceur tactile, de finesse aromatique, mais aussi d’énergie. Finale relativement courte pour un jaune.

Pas mauvais, mais sans grand charme.

Assez bien +

Domaine Marcel Deiss, Alsace Grand Cru, Schoenenbourg, 2005

L’aromatique est assez complexe, fruits jaunes, agrumes confits, miel, une touche exotique.

La bouche est délicate, beaucoup de douceur tactile, soutenue par une fine acidité. Bouche toute en légèreté, pure. Longueur moyenne.

Beau vin, assez en finesse, il ne fait pas son niveau de SR. Je ne suis, cela dit, pas tout à fait conquis, tant sur la bouche, qui manque un peu de tension à mon goût, qu’au plan aromatique, le registre des arômes de ce vin ne me séduisant pas tout à fait. Cela reste, néanmoins, très bon.

Bien++ / Très bien

Merci à mes camarades gunthards d'avoir fait le déplacement, et un merci spécial, évidemment, à oliv, pour le temps et le talent mis dans ses CR!

A très bientôt,

Mathieu

img4.hostingpics.net...
img4.hostingpics.net...
11 Mai 2014 11:26 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3769
  • Remerciements reçus 118

Réponse de totolouga sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Superbe ! Mathieu tu mets la barre haut en préparation des mets, dur de suivre après....:P

Je commence à me demander Oliv si tu n'as pas renoncé aux fromages...... ?! 8-)
11 Mai 2014 15:22 #51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84604
  • Remerciements reçus 10881

Réponse de oliv sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Je commence à me demander Oliv si tu n'as pas renoncé aux fromages...... ?!


C'est pas un hasard si c'est toujours à ce moment là que j'oublie de prendre la photo... B)
11 Mai 2014 15:26 #52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3643
  • Remerciements reçus 1397

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Ouais, c'est clair que lorsqu'on invite Oliv et les Gunthards après de telles prestations, on hésite à deux fois... d'ailleurs, va falloir que je m'y mette mais bon, y'a du retard et j'ai l'impression d'être le sous-doué de l'équipe ! ::o(:P)
[size=x-small]Bon, un plateau de charcuterie et de fromage top moumoute, ça peut aussi les rendre heureux, mais j'éviterai pas la honte kamême...[/size]

Phil, plein de scrupules et complexé à mort.
11 Mai 2014 22:43 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84604
  • Remerciements reçus 10881

Réponse de oliv sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Phil, plein de scrupules et complexé à mort.


On l'aura à l'usure, notre Philou , on l'aura ! :)-D
11 Mai 2014 22:50 #54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3643
  • Remerciements reçus 1397

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Mais c'est qu'on pourrait presque recommencer, Oliv ! ::o:DX(
J'ai des trucs pas trop pourris à vous faire goûter, je crois B)
11 Mai 2014 22:52 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7361
  • Remerciements reçus 6778

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

En résumé, voici mon podium :

1. La cuisine : bravo Mathieu !
2. Le CR : bravo oliv, mais ça on le sait bien.
3. Les vins : je me trompe ou vous avez été déçus par rapport aux attentes ?

Amitiés oenophiles,
Jean-Loup
12 Mai 2014 21:51 #56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84604
  • Remerciements reçus 10881

Réponse de oliv sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Petit chelem en effet, Jean Loup. :)-D
Ce qui ne nous a pas empêché une seconde de passer une superbe soirée.

Oliv
12 Mai 2014 21:57 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7361
  • Remerciements reçus 6778

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Ce qui ne nous a pas empêché une seconde de passer une superbe soirée.

Cela, je n'en doute pas !

Jean-Loup
12 Mai 2014 22:01 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84604
  • Remerciements reçus 10881

Réponse de oliv sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Comme ça, en passant... j'ai trouvé encore plus balaise que Mathieu ! B)-

12 Mai 2014 22:47 #59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2291
  • Remerciements reçus 431

Réponse de denaire sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Merci Jean-Loup,

Oui oui, un peu décevant dans l'ensemble. Côté déceptions, un vrai accident avec le Musar, difficilement buvable. Bon, visiblement ça arrive avec le domaine, c'est le jeu. Au-delà, il me semble qu'objectivement le Ganevat était assez faible, le Jacquesson pas foufou, et le Prieur victime de son millésime (ce que je n'avais pas anticipé - c'était ma première bouteille sur les 1er crus rouge 2008 - car les 2008 (rouges) goûtés sur fût étaient très beaux, et que le style de la maison les porte à récolter très mûr, ce qui me semblait bien convenir au millésime). Reste le cas du Schoenenbourg de Deiss. C'était la première fois que je le goûtais depuis sa prime jeunesse. C'était très bon, mais pas au niveau des commentaires dithyrambiques lus ici ou là, à mon goût. Mais là, c'est plus subjectif, me semble-t-il.

Amitiés,

Mathieu
12 Mai 2014 23:07 #60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck