Nous avons 1964 invités et 45 inscrits en ligne

Au piano, il met le paquet, Denaire !

  • Messages : 6340
  • Remerciements reçus 2509

Réponse de Marc C sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Je suis encore plus de retard que Mathieu!

Côté vin l'Alsace a brillé ce soir là. J'ai l'impression d'avoir notablement mieux gouté le Schoenenbourg 05 que j'ai trouvé vraiment très bon il est vrai dans un registre particulier (demi-sec ?). Par contre, il faut reconnaître qu'il est moins impressionnant que l'Altenberg du même millésime. Le Corse a été une sacrée découverte sans le caractère un peu animal/rustique des vins du coin qui j'avais en tête.

Côté Prieur, on était devant un 2008 bon teint. J'avoue toujours me demander si ces vins très revêches (Gevrey 08 d'Esmonin encore ce WE) arriveront à bien évoluer ou s'il vaut mieux les boire maintenant avant que l'acidité ne bouffe tout...

Marc
13 Mai 2014 03:44 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1964
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Flo sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

T'inquiète Marc, je vais faire la voiture-balai pour décomplexer tout le monde :D

Champagne Jacquesson, Brut, Cuvée 735
Plutôt déçu car j'ai trouvé qu'il présentait peu d'éclat, de volume et d'allonge.
Pas trop fan.

Domaine Weinbach, Riesling GC Schlossberg, Clos des Capucins, 2008
En voilà un qui me cause. Énorme acidité salivante, colonne vertébrale d'une belle matière mûre, notes terpéniques et florales, beaucoup de souffle et de fraîcheur.
Excellent, notamment avec la délicieuse entrée de Mat'.

Domaine Morey Coffinet, Chassagne 1er cru La Romanée, 2008
Un vin d'une richesse et d'un équilibre remarquable, malheureusement dominé à ce stade par un élevage type bois neuf. Et ceci aussi bien au nez (vanille, caramel, beurre) qu'en bouche (très gras, côté beurré très prononcé). En l'état, c'est large, tapissant, plutôt plaisant, mais si le bois se fond cela peut faire une excellente bouteille.

Domaine Castagnier, Bourgogne Passetoutgrain, 2011
Un fruit croquant, très simple au nez comme en bouche, sans véritable structure. Pas désagréable, mais pas de quoi se relever la nuit.

Domaine Jacques Prieur, Volnay Santenots 1er Cru, 2008
Je garde le souvenir d'un joli vin pour amateurs de "nez" à la finale malheureusement dévorée par l'astringence et l'acidité. Mêmes inquiétudes que Marc...

Château Musar, 1998
No comment

Domaine d'Alzipratu, Corse Calvi, Pumonte, 2011
Damned, aucun souvenir... pause pipi ? :D

Domaine Jean François Ganevat, Vin Jaune, Côtes du Jura, 1999
Un jaune puissant, classique, qui ne fait pas forcément dans la dentelle mais qui sied très bien aux fromages en présence.

Domaine Marcel Deiss, Alsace Grand Cru, Schoenenbourg, 2005
Pas de souvenirs précis mais j'ai énormément apprécié. Peut-être pas aussi génial que l'Altenberg 2005 ceci dit comme le souligne Marc.

Certes quelques déceptions, mais l'important est ailleurs...on a passé une excellente soirée :)
Encore merci à Maëlis à Mat !

Florian
13 Mai 2014 09:10 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7361
  • Remerciements reçus 6778

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Marc a écrit à propos du Schoenenbourg 2005 : Par contre, il faut reconnaître qu'il est moins impressionnant que l'Altenberg du même millésime.

Je n'ai pas bu le Schoenenbourg mais je confirme avoir trouvé l'Altenberg superbe !

Jean-Loup
13 Mai 2014 19:34 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3263

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Domaine Castagnier, Bourgogne Passetoutgrain, 2011
Un fruit croquant, très simple au nez comme en bouche, sans véritable structure. Pas désagréable, mais pas de quoi se relever la nuit.


Dans le contexte, ce n'est pas si mal non ?

Michel
13 Mai 2014 20:31 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84604
  • Remerciements reçus 10882

Réponse de oliv sur le sujet Quand Denaire remet le paquet !

Quand Denaire remet le paquet
C'est Noël avant l'heure !

L'année a passé furieusement vite et force est de reconnaitre que les rangs du Gunthard Club commencent à ressembler à l'Assemblée Nationale un soir de vote sur la taille réglementaire de la banane de Martinique.
Ca s'exile et migrationne à en faire chauffer les passeports, la fuite de nos plus grands cerveaux prend d'inquiétantes tournures.
Et donc tout le monde aura compris... que je ne suis pas concerné... B)-

Alors que notre Santa a lustré le nez rouge de son Rudolf et entamé sa tournée mondiale avec 6 mois d'avance, que notre Président Galinsky comme notre marathonFlo enfilent les journées de 25 heures avec une impressionnante régularité, que notre Gui occupe entre deux brèves ses nocturnes à la maison ronde en comptant les derniers poils qu'il lui reste sur le caillou, manquait plus que notre bête de concours, notre boule Denaire futur prix Nobel 2040 et pas que des fourneaux pour nous annoncer l'excellente nouvelle d'une carrière qui poursuit son prestigieux déroulé !

Notre Mathieu, c'est le genre de type capable de disserter sur les mérites comparés du sauvignon de Touraine et de la petite arvine du Valais, sur l'influence du saindoux sur l'équilibre du pâté en croûte Richelieu ou sur la qualité du placement de Zlatan Ibrahimovic à l'époque où il jouait au FBK Balkan sans jamais avoir l'air d'un snob, d'un poseur ou d'un bobo qui cause à vide.
Le Denaire, il a le cerveau en mode quatre x quatre, un vrai tout terrain de l'intelligence ce garçon, de ces personnes dont le talent vous fait oublier le travail qu'il y a toujours derrière.
Chez le Mathieu, la confiture de jus de cerveau, elle se mange goulûment avec les doigts, y'a pas besoin d’ustensiles pour faire illusion en étalant les trois larmiches qui sécheraient péniblement au fond du pot. ;)

Notre tête d'ampoule préférée avait donc lancé les invitations afin de faire profiter les Gunthards de ses derniers moments sur Paris avant l'envol pour Washington, Bruxelles ou Trépané Les Burettes, l'avenir le dira...

Connaissant l'établissement et la générosité du chef, on savait qu'on allait prendre cher.
On n'a pas été déçu ! (:D

A taaaable !





Gougères maison



Bénédicte & Stéphane Tissot, Crémant du Jura, BBF



Robe sur un doré léger.
Nez agréable, ouvert et appétissant, sur la pomme granny, un côté finement oxydatif, sur le pain d'épices, très agréable.
La bouche est plus stricte, lancée par une assez forte acidité et proposant une jolie matière mais néanmoins un peu chahutée par une bulle carrée qui tient très peu de temps dans le verre mais surtout par une assez forte amertume qui a tendance à déséquilibrer l'ensemble.
Le volume reste toutefois très cohérent même si la finale est très courte.
C'est bon !



Saumon Gravlax



Domaine Stéphane Bernaudeau, Vin de France, Les Nourrissons, 2010



Robe très peu teintée.
Nez un peu chafouin, compromis de notes florales et de peaux d'agrumes agréables et d'une pointe réduite qui s'exprime sur l'huile un peu rance et qui lui fait perdre en élégance.
Bouche toute en rythme et en tension, sur un grain généreux d'une ampleur bien tenue.
L'aromatique reste assez simple, sur la pomme bien mûre et un léger enrobage vanillé qui ne marque pas le vin.
Finale tonique et fraiche, sans grande complexité aromatique en l'état toutefois.
Joli vin. A attendre encore, je pense.



Domaine Meyer Fonné, Riesling, Wineck Schlossberg, 2007



Robe claire.
Nez un peu brouillon, sur la pierre frottée, de très légères notes terpéniques et de peau d'agrumes. L'aération semble lui donner un peu d'ampleur mais l'ensemble reste assez discret.
La bouche propose un équilibre un peu bancal et dissocié entre une attaque d'une certaine douceur à la proche limite de la sucrosité et une acidité perçue comme un peu mordante.
Le vin semble osciller entre ces deux facteurs sans jamais parvenir totalement à trouver une réelle trame et cohérence.
La finale manque de droiture pour gagner en lisibilité et en évidence.
A revoir.


Domaine Louis Sipp, Riesling, Kirchberg de Ribeauvillé, 2007



Robe jaune paille.
Beau nez généreux et plein, sur les agrumes bien mûrs, le citron, presque les fruits jaunes et de fines notes pétrolées. Ensemble élégant et précis.
La bouche me plait beaucoup par son attaque tonique qui lance une jolie matière sans excès de rondeurs.
Les goûts sur le thym citron et des notes minérales sont très agréables.
Seule une petite pointe amère bride un peu la finale mais parvient à se rééquilibrer sur la chair fondante du saumon.
Très joli vin, agréable et facile à boire.



Pâté en croute
Si c'est pas une oeuvre d'art un machin pareil ! (:D(tu)



Domaine Fourrier, Chambolle Musigny, Vieille Vigne, 2009



Bouchon parfait.
Robe sur un grenat assez léger.
Nez un peu marqué à l'ouverture par des notes lactées qui s'épurent assez rapidement pour révéler de délicates senteurs de fruits des bois très légères, de ronce et un enrobage épicé et fumé encore à fondre.
L'attaque en bouche s'ouvre sur un joli équilibre tout en délicatesse entre une jolie acidité et une matière assez peu extraite.
Les goûts sont purs même si assez discrets, sur un fruit rouge qui tire vers le noir.
La finale aux tanins doux est un peu marquée par un élevage épicé réussi.
A attendre avec sérénité.


Domaine des Perdrix, Nuits St Georges 1er Cru Aux Perdrix, 2008



Robe plus dense, sur un grenat foncé.
Nez totalement dominé par des notes de fumée, de zan et d'épices (santal). Le repos dans le verre ramène des notes de fruits rouges assez agréables.
L'attaque est douce, sur un très joli jus suave et charnu qu'une assez forte acidité vient trancher un peu à l'excès. L'équilibre est haut perché, un peu pointu.
L'aromatique est terriblement marquée par un élevage qui semble un peu généreux pour une matière perçue comme de demi corps et qui peine à l'intégrer.
L'ensemble s'exprime aromatiquement sur un boisé fumé et de forts goûts réglissés et sur un toucher un peu asséchant en finale et qui lui fait perdre en buvabilité.
Un bon vin mais qui semble peut être un peu trop travaillé dans le contexte du millésime.


Domaine Bizot, Vosne Romanée, Les Jachées, 2011



Robe sur un grenat clair limpide.
Nez assez sérieux, sur les fruits noirs, la mine de crayon, des notes de girofle.
Passé un léger perlant en attaque, la bouche déroule une jolie matière aux goûts de petits fruits rouges mâtinés d'un léger trait vert assez perceptible quand on alterne avec ses partenaires de table. L'acidité reste tout de même assez élevée et mange peut être un peu le vin qui me semble manquer de fond pour l'intégrer totalement.
La finale sait rester agréable par sa fraicheur aromatique même si je lui trouve une certaine fermeté.
Bon vin mais que j'ai semblé moins bien goûter que les copains.



Gigot d'agneau, purée de courge, poire vigneronne



Domaine Guy Moulinier, Saint Chinian, Les Terrasses Grillées, 2000



Robe sombre un peu roussie sur les extérieurs.
Nez sur les fruits noirs, le cassis, des notes d'épices et de cacao amer.
La bouche est puissante, sur une acidité très forte à la limite du rébarbatif et une matière large et dure qui brutalise mon pdf après la série de pinot.
La finale sévère, aux tanins amers, ne me plait pas du tout.
Dommage (effet de séquence ?) car ce vin fait partie des très belles cuvées languedociennes selon mon expérience !


Domaine Louis Chèze, Saint Joseph, cuvée Prestige de Caroline, 2005



Robe sombre.
Nez viril, un peu giboyeux, sur la viande crue et des notes d'eucalyptus.
Bouche à l'équilibre matière acidité réussi mais néanmoins assez virile, manquant de déliés, de chair et d'enrobage.
Les goûts restent très austères, viandards et sans aucun fruit.
Finale stricte un peu dure.
Peu de plaisir sur ce vin.


Château La Casenove, Côtes du Roussillon, Cuvée Commandant Jaubert, 1998



Robe bordeaux assez nettement évoluée.
Nez très évolué, à mon avis un peu oxydé, sur des notes de vieux bouillon de viande.
Bouche affreuse, à la fois amère et ardente.
Paix à son âme.
ED.



Brillat Savarin, Ossau Iraty, Fourme d'Ambert, Reblochon



Domaine Ganevat, Côtes du Jura, Schiste, 2004
[size=x-small]Savagnin vieux ouillé 65 mois[/size]



Robe presque vieil or.
Joli nez sur la pomme fruit bien mûre, les fruits secs et des notes épicées très agréables.
L'attaque est nerveuse, sur une acidité mûre qui lance un beau jus plein et concentré pour proposer un équilibre impeccable de concentration et de maîtrise.
L'aromatique est assez simple, en phase avec celle du nez, sur la pomme reinette et les épices.
Le vin déroule sa très jolie structure jusque dans une finale franche, salivante et fraiche.
Plutôt très bon.


Domaine Dupasquier, Roussette de Marestel, 1988



Robe dorée.
Nez sur un léger grillé, le café froid et des notes de fruits jaunes et de miel.
Bouche agréable, sur une attaque tranchante à l'acidité effilée et un joli volume sans faiblesse de constitution.
L'aromatique reste assez serrée, sur le minéral plus que le fruit et semblant peut être un peu fatiguée.
La finale est déséquilibrée par une assez forte amertume.
Une bouteille très différente que dans mon souvenir .



Framboisier Pistache Berthe, grand pied garanti ! B)-



Domaine François Chidaine, Montlouis sur Loire, Les Bournais, 2005



Robe jaune paille.
Nez peut être un peu voilé d'un très léger liège qui ne tue pas d'agréables notes de poire et de rhubarbe confite.
La bouche ne semble aucunement affaiblie, offrant un équilibre absolument délicieux entre une acidité nerveuse et salivante très agréable et une légère sucrosité toute en délicatesse.
Le vin est juteux, d'une grande fraicheur et buvabilité, sur une tendreté à l'équilibre et à l'aromatique délicieusement réussis.
Jolie finale d'une totale franchise.
Très bon !


Domaine Cauhapé, Jurançon, Noblesse du Temps, 2001



Robe dorée.
Joli nez sur les fruits exotiques, l'ananas confit et des notes de praliné que je trouve typiques de la maison.
Bouche à l'attaque puissante, d'une grande énergie, sur un volume à la belle liqueur ample mais sans lourdeur et qu'une splendide acidité vient très vite mobiliser.
L'ensemble est à la fois ample et nerveux, sur une matière qui tapisse le palais sans l'engluer et de beaux goûts exotiques et de chocolat blanc.
Belle finale longue et qui sait rester fraiche.
Très bon !


Glenturret 1980



Robe sur un doré assez léger.
Nez agréable, sur la poire, de fines notes de fumée et un peu de colle à bois.
Bouche délicieuse, douce et suave en attaque et sur d'incroyables goûts fruités qui m'évoquent irrésistiblement le fruit de la passion.
Finale complexe et très longue, sur la fumée et toujours ces notes de fruits exotiques.
Excellent.


Clynelish 1972



Robe vieil or.
Nez classique, légèrement fumé et enrobé de senteurs très épicées.
Les presque 60° d'alcool génèrent un feu un peu anesthésiant pour la langue après l'attaque donc j'ai plus de mal à apprécier ce qui s'apparente à de la brutalité.
Mathieu nous dira sûrement mieux comment se goutait vraiment ce whisky, c'est à dire le lendemain.





Mathieu,
Un énoooooooooorme merci pour ces instants magnifiques !
Vous en connaissez beaucoup des gars qui vous mettent dans les mains un pâté en croute en vous demandant ce que vous en pensez et en ressortent un second de derrière les fagots en vous balançant un décontracté "çui-là avait l'air moche, j'en ai fait un deuxième"... ?
Tous les Gunthards te souhaitent une pleine réussite pour les défis à venir et nous espérons te revoir très vite parmi nous.

Les copains, passez de très belles fêtes entouré de ceux qui vous sont chers. Et soyez sages, hein ? B)
Vivement 2015 pour d'autres aventures.

Bises,
Oliv
18 Déc 2014 21:36 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7361
  • Remerciements reçus 6778

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Snif, snif, Mathieu s'en va ... :( J'espère qu'il continuera à rester connecté à LPV ! :)
Mais il n'aura plus Oliv pour mettre en valeur ses très beaux plats ...:S

Bon vent Mathieu, que je n'ai eu que de trop rares occasions de rencontrer, 5 ou 6 quand même heureusement ! X(

Jean-Loup
18 Déc 2014 22:36 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 744
  • Remerciements reçus 113

Réponse de alain_vin sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Très bon CR (encore une fois) !

Mon Dieu le pâté en croute !!! ::o
Possible avoir la recette por favor ?!

Alain
18 Déc 2014 23:16 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2026
  • Remerciements reçus 1034

Réponse de sideway sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Moi aussi j'espère que Mathieu - bien que je ne le connaisse pour ainsi dire pas mais dont j'ai approché les travaux - pourra continuer à contribuer de temps en temps.

Cette cuvée Schiste de Ganevat, c'est bizarre j'en ai jamais entendu parler ? :S

Frèdè
19 Déc 2014 10:43 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12057
  • Remerciements reçus 2273

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Cette cuvée Schiste de Ganevat, c'est bizarre j'en ai jamais entendu parler ?

Je me demande si ce n'est pas l'unique millésime de cette cuvée; en tout cas assez rare en effet.

jlj
19 Déc 2014 12:30 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2826
  • Remerciements reçus 498

Réponse de Benji sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Super dîner les amis (tu)
Quel avenir donnez-vous au Domaine Louis Sipp, Riesling, Kirchberg de Ribeauvillé, 2007 ?
J'en ai un ou 2 magnums (durs à caser les magnums alsaciens !!)
Benji

Benji
19 Déc 2014 12:38 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84604
  • Remerciements reçus 10882

Réponse de oliv sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Quel avenir donnez-vous au Domaine Louis Sipp, Riesling, Kirchberg de Ribeauvillé, 2007 ?


Ce vin m'a semblé prêt à boire, sans aucune urgence toutefois.
19 Déc 2014 13:10 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3263

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Plats exceptionnels ! Quel talent ce Mathieu !

Michel
19 Déc 2014 14:33 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 655
  • Remerciements reçus 91

Réponse de A42T sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

chapeau Mathieu ! ::o(tu)

Et merci Oliv pour le CR.

Voilà de quoi commencer la période des fêtes avec un peu d'entrainement !:)o(:P)

A+

Quentin
19 Déc 2014 14:42 #73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3263

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Le Denaire, il a le cerveau en mode quatre x quatre, un vrai tout terrain de l'intelligence ce garçon

Quelle superpe métaphore Oliv !

Michel
19 Déc 2014 14:51 #74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 656
  • Remerciements reçus 3

Réponse de Thibaultmmm sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Non mais qu'est-ce que c'est que ça...:)o... Combien de fois Noel cette année????
Ce qui est sûr , c'est que beaucoup rêverait que leur Noel soit aussi intense...
Bravo!!! Gif jubilatoire...:D

Thibault
Un homme qui ne boit que de l'eau a un secret à cacher à ses semblables...
19 Déc 2014 15:14 #75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Comme d hab, toujours aussi bon les gaillards ..
Oliv a raté sa vocation, il aurait du être scénaristeB)-B)
19 Déc 2014 15:27 #76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3615
  • Remerciements reçus 1085

Réponse de didierv sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Je suis dans une phase whisky en ce moment.
Dans quelle bonne pharmacie trouve t'on ces petites fioles?

Didier
19 Déc 2014 15:38 #77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

didierv écrivait:
> Je suis dans une phase whisky en ce moment.
> Dans quelle bonne pharmacie trouve t'on ces
> petites fioles?

La part des anges, le film ;)
19 Déc 2014 15:44 #78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84604
  • Remerciements reçus 10882

Réponse de oliv sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Je suis dans une phase whisky en ce moment.
Dans quelle bonne pharmacie trouve t'on ces petites fioles ?


Tu devrais pouvoir t'entendre avec Flo, Didier.
Il en a une armoire pleine !
19 Déc 2014 15:50 #79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2291
  • Remerciements reçus 431

Réponse de denaire sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

[size=x-small]Bon, je débarque avec quatre jours de retard...[/size]

Un grand merci aux compères gunthards d'avoir fait le déplacement, et un encore plus grand pour oliv pour ce compte-rendu, derrière lequel il est difficile de dire grand chose! B)-

Mes impressions sur les vins arrivent, il faut juste que, hum, je reprenne mes notes. [size=x-small]Quoi?[/size]:D

Mon Dieu le pâté en croute !!! eye popping smiley
Possible avoir la recette por favor ?!


Avec plaisir. Bon, il n'y a pas vraiment de recette stabilisée - c'est la deuxième fois seulement que je faisais des pâtés (des, parce que bon, tant qu'à se lancer dans les farces, autant en faire plusieurs...). Bref, je n'aurais pas la prétention de donner beaucoup de conseils, mais je peux toujours dire comment celui-là était fait.

Le principe de celui-là, c'était deux farces, et des trucs au milieu.

La première farce, celle du dessous, est une farce "noire". Dedans, il y avait des foies de canard, des magrets de canard, une pintade (les filets et les cuisses détaillés en petits tronçons, le reste mixé avec les autres ingrédients). Le tout mariné dans du vin rouge (Vieille ferme 2013 + un peu de Pedro Jimenez) 24 heures, avec échalote, ail, thym, laurier. La marinade me semble essentielle pour le goût. Elle pose un problème, cela dit, car les ingrédients peuvent, ensuite, rendre beaucoup de jus à la cuisson, et détremper la pâte. D'où pâté plein de jus, et qui ne se tient pas, catastrophe quand on le sert, drame, horreur et malédiction. Je fais donc une "pré-cuisson" avant de hacher les farces : les foies sont sautés au whisky, le reste rapidement poilé, pour rendre son jus. Les viandes sont mises de côté, et le jus rendu est réduit avec les échalotes et l'ail. Il est ensuite utilisé pour mouiller quelques tranches de pain de mie, qui s'ajoutent dans la farce aux viandes, quelques œufs, plein d'herbes (ici, persil, ciboulette, coriandre, cerfeuil), des champignons (ici, cèpes, pieds de mouton, chanterelles, préalablement revenus avec de l'ail et du persil), du poivre, et du sel. Rien de tout ça ne me semble obligatoire, sauf, me semble-t-il, le principe de bien faire mariner les viandes, et d'avoir un équilibre sur le mouillé et sur le gras : pas trop, sinon ça fond et c'est écœurant, mais pas trop peu non plus (c'est un pâté en croûte, quand même, pas une émulsion de betterave virtuelle!).

Celle du dessus est une farce blanche, qui comprenait un lapin (le râble et les cuisses du lapin ne sont pas hachés avec le reste - j'aime bien garder des morceaux, c'est plus joli et ça fait plus de "mâche" ), du lard frais, un peu de veau, et des champignons. Le principe est le même que pour l'autre farce : marinade - au vin blanc, celle-là, pré-cuisson et jus réduit avec des échalotes (plein), puis ajout de pain de mie, d’œufs et d'herbes fraîches avant de mixer grossièrement le tout.

Au milieu, il y avait du foie gras et des cèpes. Les cèpes sont revenus en gros morceaux. Le foie gras est mariné 24 heures, avec un gros manseng moelleux. Le gros problème du foie gras, c'est qu'à la température où devrait cuire le reste (180°C, en gros), il fond. Et quand il fond, ça fait un gros trou au milieu, et plein de gras au fond. C'est pas beau, et c'est pas bon non plus. D'où la nécessité (je n'ai pas trouvé comment faire autrement) de l'insérer très froid (congelé, en fait) : quelques heures avant de monter le pâté, on forme une sorte de grand boudin de foie gras dans du film alimentaire, de 3/4 centimètres de diamètre et de la longueur du moule, qui va ensuite patienter au congélateur.

Ensuite, il reste à monter la bestiole, dans une pâte feuilletée assez épaisse (ce qui exclut de prendre une pâte pré-roulée, trop fine), couche après couche, les mains dans la farce, douze casseroles devant soi, des trucs gras et de la farine partout. Le pied quoi. Penser, toutefois, à éloigner la famille à ce moment-là, parce que normalement la cuisine est en méga-bordel, et vous en méga-stress, horrifié à l'idée de saloper le travail qu'il y a derrière en ratant le montage, donc totalement infréquentable. B)-

Pour la cuisson, je commence assez chaud, pour bien faire monter le tout en température et dorer la croûte (200 / 210°C pendant un quart d'heure), puis je diminue progressivement, pour éviter de faire fondre le foie gras : environ 20/25 minutes à 180°C, puis 30 minutes à 150°C (à ajuster selon la taille de l'animal). Ensuite, laisser reposer 48h au frigo (dans le moule, pour qu'il prenne bien sa forme). J'ai déjà tenté de le servir chaud, peu après la sortie du four, mais cela me paraît moins convaincant (plus écœurant, et moins puissant en goût).

Voilà voilà. Il doit y avoir mille variations possibles, notamment sur les viandes et les marinades!

Cette cuvée Schiste de Ganevat, c'est bizarre j'en ai jamais entendu parler ? confused smiley

Je me demande si ce n'est pas l'unique millésime de cette cuvée; en tout cas assez rare en effet.


En effet, je n'ai pas revu ce nom de cuvée depuis, même si le principe (savagnin longuement ouillé) a du être reproduit (hors cuvée "vignes de mon père", qui est sur un autre type d'équilibre, me semble-t-il - beaucoup plus puissant). J'avais acheté la bouteille à la grande époque de cave privée, celle où il fallait être devant son ordi à 6h45 le matin pour attraper quelques flacons. Ils proposaient en même temps ce Schiste 2004 et les Chamois du Paradis 2004, chardonnay lui aussi longuement ouillé, dans ce millésime.

Quel avenir donnez-vous au Domaine Louis Sipp, Riesling, Kirchberg de Ribeauvillé, 2007 ?


Tout comme mon camarade oliv : ça me semble prêt, mais ça peut être attendu un peu. Je boirai mes bouteilles restantes sur deux / trois ans, parce que je ne suis pas très très fan des arômes tertiaires du riesling, mais ça doit pouvoir être attendu plus si on aime ça. D'autant que c'est en magnum. Mais bref, pour moi il n'y a aucun problème à les ouvrir maintenant.

Snif, snif, Mathieu s'en va ... sad smiley J'espère qu'il continuera à rester connecté à LPV ! smiling smiley


Merci Jean-Loup! Je ne serai pas loin bien longtemps. Et j'ai un peu moins le temps de poster ces temps-ci, mais je lis!

Mathieu
23 Déc 2014 01:18 #80

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 84604
  • Remerciements reçus 10882

Réponse de oliv sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

Alors, hein, il est pas trop fort mon Denaire ?!! (:D
Et le plus terrifiant avec ce gars là, c'est qu'il a jamais l'air dépassé en cuisine et que ça parait simple quand il vous l'explique.
Ça doit être ça, le talent.

le reste rapidement poilé


Tout le monde aura noté que dans la grande cuisine classique dite alla Gunthard, même les ingrédients se poilent ! :D
23 Déc 2014 08:17 #81

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20120
  • Remerciements reçus 1133

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

quel boulot ce pâté! ::o et niveau ingrédients, y a de quoi faire 6 repas là :)
23 Déc 2014 08:19 #82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2291
  • Remerciements reçus 431

Réponse de denaire sur le sujet Re: Quand Denaire remet le paquet !

le reste rapidement poilé

Tout le monde aura noté que dans la grande cuisine classique dite alla Gunthard, même les ingrédients se poilent ! grinning smiley


Ah oui, tiens :D. Me disais bien qu'il y avait un problème avec ce poilé. Mais le lapsus est marrant, je le laisse.

niveau ingrédients, y a de quoi faire 6 repas là smiling smiley


Meuh non, juste trois pâtés. Ça est frugal, comme dirait l'autre!

Mathieu
23 Déc 2014 09:07 #83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 656
  • Remerciements reçus 3

Réponse de Thibaultmmm sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Ca c'est de la vraie cuisine!!!::o Magnifique!!!::o

Cela ouvre la porte à des accords multiples de vins provenant de beaucoup de régions... Bravo!!!(tu)

Thibault
Un homme qui ne boit que de l'eau a un secret à cacher à ses semblables...
23 Déc 2014 09:38 #84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2291
  • Remerciements reçus 431

Réponse de denaire sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Cela ouvre la porte à des accords multiples de vins provenant de beaucoup de régions... Bravo!!!thumbs down


Oui, il doit y avoir plein d'accords possibles. Cela dit celui avec les jolis pinots que mes compères gunthards avaient eu la gentillesse d'apporter (merci!) n'était pas honteux, mais pas dingue non plus (pas tellement de connivence au plan aromatique). Quelques jours après, sur le petit frère de ce pâté, j'ai tenté autre chose, avec un blanc de Bourgogne relativement jeune (Chassagne premier cru Les chaumées 2008 du domaine Guy Amiot), un peu mieux mais pas foufou non plus, pour la même raison, et un rouge sudiste un peu évolué (Esprit de Fontcaude 2001 d'Alain Chabanon), ce qui était mieux. Ça avait mieux marché, l'an dernier, avec un vieux Chambertin Clos de Bèze, pas très puissant mais joliment évolué. Ça me semble pouvoir très bien aller avec plein de rouges évolués (un joli Chateauneuf d'âge respectable, par exemple), mais ça peut aussi très bien aller avec un vieux Bourgogne blanc, et je tenterais bien ça avec un vieux vin jaune. Bon, j'ai un petit problème de profondeur de cave pour tout ça pour l'instant, mais faudra essayer!

Mathieu
23 Déc 2014 10:35 #85

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18925
  • Remerciements reçus 4085

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Le mieux est je pense un champagne vineux évolué (genre Clos des Goisses de 15-20 ans).

Eric
Mon blog
23 Déc 2014 12:11 #86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12057
  • Remerciements reçus 2273

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Superbe pâté Mathieu!
Foies et magrets de canard, une pintade,un lapin, du veau, des champignons, du pain, des oeufs... pour la cuisson, tu dois avoir un moule comme une baignoire...??? :D

jlj
23 Déc 2014 17:25 #87

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 300
  • Remerciements reçus 0

Réponse de dorasien sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Bonsoir,

superbe recette, à tel point que je me suis permis de copier la "recette" pour m'en inspirer, trucs et astuces inclus :)

Avec mes remerciements. Pour l'accord vineux, je vais réfléchir, mais je pense que la dégustation du produit fini sera indispensable pour le choix.

Cordialement,

Jean.
23 Déc 2014 18:11 #88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12
  • Remerciements reçus 0

Réponse de gregorysalgues sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Hs : bonsoir M Javaux

comment peux t'on envoyer des messages en Mp a un membre??
Désolé pour cette question stupide, je dois être bête a manger du foin mais je ne vois pas.

Cordialement gregory
23 Déc 2014 21:48 #89

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18925
  • Remerciements reçus 4085

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Tu n'es pas bête : tu n'as juste pas assez de messages publiés au compteur.

Eric
Mon blog
23 Déc 2014 21:53 #90

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck