Nous avons 1647 invités et 59 inscrits en ligne

25eme Salon du Vin à Purpan (Toulouse)

  • Messages : 85
  • Remerciements reçus 0

kenpark87 a créé le sujet : 25eme Salon du Vin à Purpan (Toulouse)

Pour ceux qui ne sont pas au courant et que ça pourrait intéresser, le 25eme Salon des Vins a lieu ce week-end à l'école d'ingé de Purpan - je sais qu'il y aura des représentants des Ormes Sorbet, mais je n'ai pas plus d'info sur les autres vignerons présents. Qui sait, peut-être de belles surprises !

Au plaisir !

EDIT : en regardant le carton d'invitation, il y a la liste des vignerons présents, autant pour moi, vous la trouverez également ici
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12
  • Remerciements reçus 3

jeremy1931 a répondu au sujet : Re: 25eme Salon du Vin à Purpan (Toulouse)

Bonjour,

Des avis ou retours d'expérience sur ce salon qui revient bientôt sur Toulouse (11, 12 & 13 mars)?
On peut retrouver la liste des domaines présents ici .

Bonne soirée,
Jérémy
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 85
  • Remerciements reçus 0

kenpark87 a répondu au sujet : Re: 25eme Salon du Vin à Purpan (Toulouse)

Salut, ben j'y serai certainement samedi prochain, pour récupérer des bouteilles commandées (et éviter des payer les FDP) ...
Quant au retour, je ne sais pas ce que tu recherches, le salon est relativement petit, on a vite fait le tour ...
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2638
  • Remerciements reçus 293

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : CR: 25eme Salon du Vin à Purpan (Toulouse)

CR: Passage éclair ce matin.

Chez Roux, très joli St Aubin blanc 2015, fin, délicat, élégant, mais que je ne vois pas taillé pour la garde.

Chez Ravaut, un Ladoix blanc 2015 avec moins de finesse que le vin précédemment cité, mais plus de matière et d'élevage aussi, de rondeur, par contre je n'accroche pas du tout sur la finale et ses notes de miel, tout comme pour le Ladoix rouge 2015, au nez alcool/térébenthine, bouche qui manque de gourmandise. Je passe.

Chez Sainte-Marie, très bel Entre-Deux-Mers "Vieilles Vignes" 2016, pour amateurs de buis au nez, plus exotique en bouche, un brin explosif, belle trame caillouteuse. J'aime beaucoup. Cuvée Madlys 2015 plaisante, avec des notes d'élevage contenus, un bel équilibre aussi, moins d'explosivité.
Très joli Rosé de cabernet, robe saumonnée à la provençale mais joli caractère en bouche, sur un profil très herbacé. J'aime beaucoup.
Vieilles Vignes rouges 2014, cuvée toujours très souple, gourmande, caillouteuse, appelle le barbecue.
Alios 2014 joue sur une texture plus veloutée et un élevage plus présent, toujours dans le respect de l'équilibre.

Chez De Montine, Rouge Gourmandise croquant, facile à boire, sympathique, moins convaincu par Secrets de terroir et Emotion 2015, au fruit plus cuit, trop cuit pour des Rhône si jeunes. Plus séduit par Caprices sur une aromatique plus fraîche. Peut-être la température a t-elle desservi ces vins.
En revanche, vraiment séduit par le Gourmandise blanc, avec une très jolie poire, de magnifiques amers herbacés et une touche de noisette finale dans un équilibre très frais. Très bon blanc.
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 773
  • Remerciements reçus 597

Pins a répondu au sujet : 25eme Salon du Vin à Purpan (Toulouse)

Passage éclair pour moi aussi le Samedi matin.

CR: Domaine Roux Père et Fils:
St Aubin La Pucelle 2015: Au nez et en bouche, c’est fin et engagent sur la fleur blanche, l’aubépine. Mon style car ça claque. Beau Village (25€)
Chassagne-Montrachet Les Morichots 2015: Nez complexe sur la poire et la noisette, en bouche, c’est frais avec une pointe vanillée. Bien (45€)
Puligny-Montrachet Les Enseignères 2015: Nez mutique, la bouche est fine mais je n’arrive pas à saisir le vin. (50€)
Meursault 1er Cru Clos des Paruzots 2015: Nez sur les agrumes, la bouche est bien faite mais manque un peu de tension, en retrait. (72€)

CR: Domaine Pierre et Gaston Ravaut:
Bourgogne aligoté 2015: Le nez est causant, la bouche est salivante. Très bien pour son niveau d’appellation. (8€)
Ladoix blanc 2015: Nez plaisant sur la fleur blanche, le milieu de bouche n’est pas assez relevé, manque de tension à mon goût. (25€)
Ladoix rouge 2015: Nez assez alcoolleux, et je rejoins Raphael, la bouche manque franchement de gourmandise. A revoir. (17€)
Ladoix 1er Cru Les Basses Mourottes 2014: on monte d’un cran, avec un vin assez fin, et soyeux sur de beaux fruits rouges. Bien (22€)
Ladoix 1er Cru La Corvée 2014: Très bien, un vin gourmand, velouté, avec une belle tension sur la minéralité. Un bel équilibre. (22€)

CR: Domaine Sainte-Marie:
Entre-Deux-Mers "Vieilles Vignes" 2016: Assez minéral, tendu. Doit être harmonieux sur des fruits de mers.
Vieilles Vignes rouges 2014: Vin assez gourmand, c’est rond, ça se boit avec plaisir.
Alios 2014: Vin plus structuré que le précédent, avec un élevage perceptible mais déjà bien intégré, c’est fin et soyeux. Très bien et un excellent RQP (9,5€)

Christophe
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2638
  • Remerciements reçus 293

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : CR: 26ème Salon du Vin à Purpan (Toulouse)

CR: Passage en fin d'après-midi. Conditions très agréables: pas d'attente aux stands, températures des vins très correcte dans l'ensemble.

->Domaine Trouillet
Crémant de Bourgogne Bulle d'abord grossière, mais s'estompe vite pour devenir agréable, pas mal mais trop de dosage à mon goût
Mâcon-Solutré 17 De la noisette, bon équilibre, finale qui claque, sympa
St Véran 17 Un peu passe-partout, peu de souvenirs
Pouilly-Fuissé "Vers Cras" 16 Fin, mais certainement trop pour moi, élevage perceptible en finale
Pouilly Fuissé "Coeur de Pouilly" 16 Plus de minéralité que la précédent, mais une sensation crayeuse (ici) désagréable, presque un côté "médicamenteux", élevage plus appuyé en finale
Pas vraiment convaincu par la gamme.

-> Domaine de l'Arlay
Pinot noir 11 Joli nez, assez intense, bouche bien équilibrée, par contre aucune finale
Assemblage rouge Des notes végétales pas forcément très avenantes, plus concentré que le pinot
Chardonnay 16 Très très fin, joli, mais trop fin pour mon palais de bourrin
Chardonnay Savagnin 12 Joli vin, quelques notes oxydatives qui complexifient le verre sans prendre le dessus, le meilleur de la série
Dommage, j'ai du mal à adhérer à 100%, pourtant je sais que le domaine plaît énormément à certains...

-> Domaine de Montine
Grignan blanc "Gourmandises" 17 17 Pas retrouvé le charme de l'an dernier, l'alcool est plus prégnant et le fruit plus en retrait
Grignan rouge "Secret de terroir" 17 Souple, fruité, sympa, les tannins ressortent encore un peu en finale
Grignan rouge "Gourmandises"16 Une légère amertume finale qui m'a dérangé, mais j'ai trouvé le vin moins cuit que sur le millésimé précédent
Etant déçu par ce que je goûtais, j'ai préféré me concentrer sur d'autres stands.

->Château Nouvelles
Igp Oc Grenache blanc 16 De la largeur, du gras, du fenouil, ça m'a fait penser à du macabeu, j'aime
Fitou "Augusta" 15 Tout en souplesse, assez soyeux, simple et très agréable, finale courte
Fitou "Vieilles Vignes" 15 Plus concentré, assez soyeux aussi, plus de complexité aussi
Fitou "Gabrielle" 15 Plus de tout par rapport au "Vieilles vignes", c'est bon!
Muscat Rivesaltes "Elise" 16 Beaucoup de rose, jolie gourmandise, autre étape sur ma redécouverte du muscat
Une belle découverte!

->Château Sainte Marie
Entre-deux-mers 17 ça claque, des agrumes, un peu de variétal et de fruits exotiques, j'aime
Entre-deux-mers "Madlys" 17 Le vin est relativement muet, seules quelques notes d'élevage en finale. On m'explique que le vin a été mis en bouteille il y a trois semaines.
Vin de France "Astérie" Syrah 16 1ère syrah girondine pour moi, c'est loin d'être mauvais, mais l'acidité est trop présente et ôte de la gourmandise au vin
Cadillac liquoreux 14 Etonnant, pas mal de figue, l'équilibre est bon sans être magique
Un peu déçu moi qui suis un inconditionnel du domaine, dommage notamment que le domaine ait apporté certains millésimes déjà présents l'an dernier (Bordeaux sup' 15, rosé 16...).

-> Château de l'Engarran
Languedoc "Ste Cécile" 15 Le languedoc passe-partout
Igp Oc "La Lionne" 15 Bon équilibre, agréable
Grès de Montpellier 15 Passe-partout aussi
Grès de Montpellier "Grenat majeur" 15 Plus séduisant mais servi trop frais, curieux de voir ce qu'il donnerait servi plus chaud (équilibre)
Ouais, bof bof, peu de personnalité

->Domaine de Ramatuelle
P'tit Ramatuelle blanc Igp Var 17 ça claque pas mal malgré le viognier, sympa
P'tit Ramatuelle rosé Igp Var 17 Fruité, finale qui claque, c'est bon
Domaine Côteaux varois blanc 17 Le vermentino est bien là, avec ces notes d'herbe séchée que j'aime beaucoup, très bon, à boire à la régalade à l'apéro
Domaine Côteaux varois rosé 17 Plus de rondeur et de volume que l'Igp, finale bien vive aussi
De jolis vins, pas des monstres de complexité mais de l'équilibre, du volume, accueil particulièrement sympathique
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Pins

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 610
  • Remerciements reçus 232

the_ej a répondu au sujet : Salon des Vins à Purpan (Toulouse) 2019

Rapide résumé de ma visite au salon ce soir (sans aucune prise de notes). Un peu de monde tout de même, du coup je n'ai pas pu goûter tout ce que je voulais et je me suis quasi-exclusivement consacré aux blancs secs.

Domaine Nigri (Jurançon)
Pierre de Lune Jurançon sec 2017 : gourmand, fruit exotique, bel équilibre
Confluence Jurançon sec 2018 : sensation de moins de maturité, plus floral, un peu moins de profondeur mais joli tout de même
Pas de deux Jurançon 2016 : moëlleux de bel équilibre, sur fruits exotiques bien mûrs
Grosse déception, la cuvée Hors Piste (liquoreux produit les meilleures années) est épuisée, la 2018 devrait sortir dans l'année

Vignoble André Scherrer
Riesling "La Terre" 2017 : Minéral, pétrolé, légèrement citronné et finalement pas mal de longueur
Riesling Gd cru Pfersigberg 2017 : Plus rond, plus dense, plus fruité mûr tout en restant sec, avec une sacrée longueur et un pétrole très léger. Vin de gastronomie !
Pinot gris "Kammerhof" : Une pointe de douceur, une légère amertume, mais suffisamment de fraîcheur pour ne pas paraître lourd. Moins emballé
Gewurztraminer Gd cru Eichberg : Aucun doute sur le cépage (un peu trop variétal à ce stade), ce vin est demi-sec, avec une belle structure ne manquant pas de fraîcheur

Château Sainte-Marie
Entre deux mers vieilles vignes 2017 : bien fait mais manquant de charme je trouve
Madlys vieilles vignes 2017 : le côté vanillé prépondérant me dérange, même si le toucher de bouche est agréable
Le Chardonneret Vin de France 2015 : un blanc du Médoc ! Mêmes impressions que le précédent avec un peu plus de profondeur mais un boisé prédominant
Clairet 2017 : structuré, minéral : un rosé de belle tenue à revoir à table, mais manque de gourmandise pour m'emballer

Domaine de Montine
Gourmandises blanc 2018 : dominante florale et fruitée, mais une amertume qui me dérange
Viognier 2017 : Aromatique similaire, suffisamment de fraîcheur, amertume mieux tempérée, un peu plus de fond
Emotion rouge 2016 : côté chocolaté du grenache et poivré de la syrah, manque un peu de souplesse à ce stade mais surtout de gourmandise
Vinsobres (mill ?) : plus fruité mais aussi plus tanique, un peu accrocheur

Château d'Arlay
Plus de chardonnay à la Reine, la parcelle a rejoint l'assemblage "Chardonnay" et sera prochainement arrachée pour renouveler les vignes !
Chardonnay 2017 : Encore un peu timide, avec un élevage qui me semble prendre le dessus sur une matière diaphane. Comment ça il ne voit quasiment pas de bois ???
Tradition 2014 : l'aspect oxydatif me semble prendre le pas sur le reste
Trousseau 2016 : un vin tout en finesse mais avec des tanins un peu trop sensibles et une aromatique un peu austère
Bref, pas convaincu cette fois-ci avec une finesse un peu trop exacerbée à mon goût

Domaine des Trottières
Anjou blanc Clair de Lune 2018 (chenin) : vif, minéral, simple et bien fait
Anjou blanc Expression 2016 (chenin+chardonnay) : est-ce le millésime, l'élevage ou l'assemblage, il paraît d'une rondeur imposante après son petit frère, sans pour autant être pataud
Crémant brut nature Loire & Sens Bulle très fine et mousseuse, boisé un peu marqué, pas mal de rondeur

Domaine Trouillet
Toute la gamme est en 2017 : Mâcon Solutré, St Véran, Pouilly Loché, Pouilly Fuissé "Vers Cras", Pouilly Fuissé "Aux Chailloux" et Pouilly Fuissé "Coeur de Pouilly". Je ne vais pas trop les détailler, j'ai trouvé une gamme très cohérente avec une montée progressive en complexité et densité, un boisé bien intégré (élevage sous bois sauf Mâcon et St Véran). La différence de terroir donnant des vins tantôt plus fruité, tantôt plus caillouteux, tantôt plus salin. J'ai retenu le côté gourmand du Pouilly Loché avec un léger résiduel et une pointe d'acidité chatouillante en finale due à la malo non finie

Domaine Ravaut
Aligoté 2017 : pas grand-chose à en dire tant c'était timide
Chardonnay 2017 : guère mieux
Ladoix 1er cru Les basses mourottes blanc 2017 (?) : il y a du vin : charnu, frais, fruité mûr, minéral, mais dominé par le bois à ce stade
trop de monde, pas assez rapides, la fermeture a sonné !

Pas eu le temps de refaire une passe sur les rouges ou les sucres (snif), bonne visite aux suivants !

Jérôme
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2638
  • Remerciements reçus 293

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : CR: Salon des Vins à Purpan (Toulouse) 2020

CR: Passage d'une heure hier, à noter les visiteurs plus nombreux que d'habitude pour un vendredi après-midi (je suis parti à 17h45).
Au vol il m'a semblé que les stands de Sauternes et de Bourgogne étaient boudés...

Domaine de Montine
Grignan les Adhémar « Gourmandise » blanc 2018 Volume intéressant, bien équilibré sur une amertume fine, très belle. De la personnalité et beaucoup de charme
Grignan les Adhémar « Gourmandise » rouge 2019 Vin facile d’accès, très ouvert aujourd’hui, peu tannique, bon équilibre, gourmand
Grignan les Adhémar « Secret de terroir » rouge 2018 La syrah domine au nez et en bouche, de fins arômes de violette et du poivre

Château de Nouvelles
Igp Carignan "Vignes centenaires" 2017, beaucoup de rondeur et de souplesse, sympa mais les arômes manquent un peu de clarté
Fitou « Augusta » 2017 dominé aromatiquement par la syrah, c’est bon et assez gourmand
Fitou « Vieilles vignes » 2017 Velouté et très ouvert aujourd’hui, du volume et de la gourmandise, très bon

Château Ste Marie
Peu convaincu par le Bordeaux rouge « Vieilles vignes » 2017 et le Côtes de Bordeaux « Alios » 2018, qui m’ont pourtant souvent séduit, là je leur trouve une trame caillouteuse et vraiment poivronnée qui leur confère peu de gourmandise.
L’Entre-deux-mers "Cuvée Madlys" 2018 est en revanche séduisant aujourd’hui, avec ses fruits exotiques et son fût perceptible certes mais donnant de très jolies notes mentholées et une grande fraîcheur à ce vin que je vais garder 2/3 ans minimum pour observer son évolution.

Château Mirebeau
Le Château d’Ardennes Graves blanc 2018 a un très variétal, à fond sur le bourgeon de cassis, la bouche en revanche est plus fine, plus exotique.
Le Château d’Ardennes rouge 2010 est très évolué, à mes yeux sur le point de basculer du mauvais côté de la force, le 2014 se montre plus accessible. Le Château Mirebeau Pessac Léognan 2014 est très ouvert (comme pas mal Bordeaux de ce millésime aujourd’hui), avec du cèdre et une très belle boîte à cigare. On se fait déjà très plaisir (20€), beaucoup moins emballé par le 2016 avec des notes de réduction très prononcées, je me suis demandé s’il n’y avait pas des bretts, en tout cas grosse matière qui demande vraiment à se fondre…

Domaine de Ramatuelle
Côtes de Provence blanc "Origine" 2018 Fin, peu complexe mais bien équilibré, gourmand, dans un style assez vif; j'accroche
Côtes de Provence blanc "Bienfait de Dieu" (!) 2018 C'est plus compliqué, avec un boisé dominant pas du plus bel effet
Côtes de Provence rouge "Origine" 2018 La trame caillouteuse davantage en bouche malgré une belle violette poivrée au nez, même remarque sur la cuvée Bienfait de Dieu (!) 2018 - mourvèdre majoritarei - austère et peu gourmande

Château Joliet
Fronton 2016 Fringant aujourd’hui à boire dans l’année je pense
Fronton 100% négrette 2017 Sur les arômes primaires de la négrette, bel équilibre, beaucoup de gourmandise et de buvabilité, le vin parfait pour les barbecues estivaux
Fronton fût 2017 (millésime de mémoire) Le trame est plus caillouteuse, plus de volume que le précédent mais le poivron (cabernet) ressort pas mal, j’accroche moins

Accueil au château de Nouvelles toujours aussi sympathique.
#8
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: the_ej

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 610
  • Remerciements reçus 232

the_ej a répondu au sujet : Salon des Vins à Purpan (Toulouse) 2020

A mon tour de donner quelques impressions, très sommaires car j'ai beaucoup dégusté sans la moindre note. Et surtout que n'ayant pas rédigé dans la foulée, mes souvenirs m'ont parfois un peu trahi... Avec les vacances et le confinement, je profite de pouvoir passer un peu de temps pour rattraper mon retard !.

CR:

Je vais commencer par mon coup de coeur, que j'ai failli oublier d'aller voir, m'en rappelant une fois la porte franchie. J'ai bien fait de faire demi-tour ! En fait, je voulais découvrir l'appellation Saussignac, et me voilà donc au
Château Court Les Mûts
Tout d'abord, je souligne l'accueil très sympathique de Mme Sadoux, à la passion communicative.
Bergerac Sec 2019 : on reconnaît clairement le sauvignon, c'est variétal mais pas caricatural, avec un côté exotique et pas mal de fraîcheur. (7€)
Bergerac rosé 2019 : assez intense, bien équilibré, dominante fruits rouges et floral (6.8€)
Saussignac 2007 : Superbe équilibre malgré la richesse évidente, avec une vraie belle fraîcheur. Plénitude aromatique d'un vin qui semble approcher de son apogée et qui devrait y rester un certain temps. (18.5€)
Saussignac 2005 (en 50cl) : LA claque. Comme le précédent mais on pousse tous les curseurs, avec encore plus de complexité, de fraîcheur et malgré tout une grande évidence. Véritablement magnifique et grosse émotion. Et en plus ça ne coûte presque rien (13€).

L'an prochain, il faudra que je goûte les rouges...

Domaine Gaston et Pierre Ravaut
Cette année j'ai eu le temps de tout goûter !
Les tarifs en rouge sont raisonnables, un peu moins en blanc. Les élevages en fûts de 400L ne marquent pas trop aromatiquement et c'est bien ainsi, et les blancs 2018 gardent un bon niveau de fraîcheur.
Sur les 2 couleurs, la progression appellation régionale (Bourgogne en blanc, Côtes de nuits en rouge) / village (Ladoix et Aloxe Corton) / 1er cru (tout sur Ladoix) apporte un supplément d'intensité et de longueur. Les grands crus (Corton Charlemagne et Corton Hautes Mourottes) ne m'ont pas semblé marquer une marche sensible, si ce n'est un surcroît de puissance (dans l'ensemble, les vins sont plutôt sur la finesse que la démonstration).

Château d'Arlay
Expérience intéressante avec un trousseau jeune (2018) et nature : très différent du reste de la gamme, presque en opposition : très primaire, fruité, plus dense, mais trop proche d'un vin primeur à mon goût.
Pour le reste, toujours des vins sur le fil, avec des tanins encore sensibles pour les rouges, et ma préférence va au corail en rouge pour sa facilité et son amabilité, et au tradition en blanc, avec un côté oxydatif maîtrisé et une grande fraîcheur.

Château d'Aydie
Jolie gamme dans l'ensemble, que ce soit le Pacherenc sec de bonne constitution et déjà complexe (en tout cas cette année il m'a plus emballé que les Jurançon du domaine Nigri), comme les Madiran (progression régulière, pour des vins que j'ai trouvés bien structurés mais aussi bien jeunes et méritant de s'arrondir encore un peu à mon goût) ou le Pacherenc, frais, aromatique, gourmand, mais aussi puissant et avec de la profondeur.
A noter quelques vins orignaux comme "Les 2 vaches rouges", vinifié en vin canaille avec la typicité du tannat (100%) en plus, ou le "Maydie", un vin de liqueur qui prouve que le tannat se prête aussi bien à cet exercice que le grenache tant il pourrait en remontrer à des Banuyls ou Maury.

Domaine Nigri
Moins charmé que d'habitude sur les cuvée Pierre de Lune (sec) et Pas de deux (moëlleux) que j'ai trouvées un peu en dedans, j'étais surtout venu pour la cuvée Hors Piste (vendange tardive à très petit rendement qui n'est pas produite tous les ans) qui m'avait charmé il y a 2 ans. Le prix m'avait fait hésiter et je n'en avais pas pris, mais le regret a été plus fort. Le millésime 2018 ayant été propice, je peux me rattraper : richesse impressionnante et pourtant acidité énorme qui rend le vin très digeste. La complexité est déjà au rendez-vous (coing, miel, agrumes confits et même une touche safranée), laissant augurer de belles choses au vieillissement. Et pourtant, je tempère mon appréciation après avoir goûté le Saussignac 2005 (au tiers du prix...). Peut-être les années en plus apportent ce supplément d'âme entre un vin excellent et un grand vin !

Domaine de Montine
Toujours charmé année après années par le viognier d'un superbe équilibre avec une fraîcheur remarquable pour le cépage et la latitude, j'ai redonné une chance aux rouges qui ne m'avaient pas emballé l'année dernière. Et force est de constater que j'ai bien fait : tanins sensibles du fait de la jeunesse mais aimables, caractère affirmé mais là aussi fraîcheur bien présente (en 2017 et 2018).

Château la Nerthe
Des Châteauneuf-du-pape de bonne facture, avec les vins jeunes (2015 et 2016) présentant un joli potentiel, bien qu'encore actuellement dans leurs langes. 2016 notamment est fidèle à la réputation du millésime car déjà plus approchable tout en étant bien structuré. Pour envisager l'évolution au vieillissement, le 2010 montre un profil très différent, étonnamment tertiaire mais surtout nettement plus patiné : tanins fondus et plus de finesse.

Château Lamothe Guignard
Possibilité de goûter plusieurs millésimes, mais surtout beaucoup de chois à l'achat (on remonte aux années 80 !). Goûté 2015 et 2011, nette préférence pour ce dernier qui présente une belle plénitude aromatique tout en préservant un équilibre de meilleur niveau.

Château de Souché
Simple muscadet de bonne facture sans plus (frais et minéral), pour m'étalonner avant de goûter le 2009 : aromatique évidemment évoluée, encaustique (limite oxydation) mais matière encore bien vivante. A ne pas trop attendre et à regoûter à table

Michel Girard et Fils
Toujours de jolis sancerres blancs, avec un fruit et une minéralité qui prennent le pas sur le variétal du sauvignon, et évidemment une maturité importante en 2018 qu apporte une gourmandise qui me sied bien. La "cuvée blanc" (la seule sous bois) a peut-être du potentiel mais en l'état je préfère le côté plus franc des 2 autres, et notamment "Silex"

Domaine Trouillet
Encore une gamme cohérente sur 2018 avec des cuvées présentant chacune une typicité en jouant sur les paramètre fruité/minéralité, rondeur/fraîcheur, permettant de trouver chardonnay à son palais !

En bref, toujours un très joli salon avec un niveau moyen très élévé et un moment attendu impatiemment en début d'année. Qu'il est dur de résister à la tentation !

Jérôme
#9
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, lucas_mir, DUROCHER, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120jean-luc javauxVougeotstarbuck