Nous avons 2011 invités et 80 inscrits en ligne

Mas d'Alezon & Domaine du Clovallon

  • Messages : 880
  • Remerciements reçus 207

Réponse de lutembi sur le sujet Mas d'Alezon le presbytère 2017

Bonjour,

Je me sens interpelé par ces retours à propos de ce vin qui ne correspondent pas à mon expérience : Je l'ai très bien goûté au domaine lors de mon passage au printemps, et l'ai trouvé déjà très abordable. Du coup j'en avais acheté quelques bouteilles, ainsi que d'autres cuvées du domaine. Je travaillais dans le secteur à ce moment là, et j'ai bu (avec quelques camarades...) toutes mes bouteilles de cette cuvée dans les 2 mois qui ont suivi tellement je lui trouvais de gourmandise croquante et de plaisir facile à ce moment là. (j'ai rapporté chez moi des Montfalette et des Pomarèdes de Clovallon). J'en ai également croisé dans un restaurant du secteur, avec le même ressenti.
Du coup je m'interroge... Peut-être les chaleurs de l'été ont-elle pu contrarier le vin, lors de déplacements ou alors un stockage inadapté, ou peut-être ce vin n'est-il pas assez protégé, on encore est-il dans une mauvaise passe? Y-a-t-il eu plusieurs mises?
A suivre, je reste à l'écoute des prochains retours à propos de ce vin.
François
18 Nov 2018 10:22 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2038
  • Remerciements reçus 1323

Réponse de DUROCHER sur le sujet Mas d'Alezon le presbytère 2017

Même ressenti que François.J'ai bu plusieurs fois les vins de ce(ces) domaines surtout le Presbytère plus facile d'abord que Montfalette jeune et je n'ai jamais rencontré de vins déviants,tout au plus quelques notes animales vite atténuées.Comme je l'écrivais à notre ami fournisseur peut être une mauvaise phase;je viens d'en prendre,je gouterai rapidement à mon retour.
On en recause Sébastien.....
Bernard
18 Nov 2018 16:11 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 966
  • Remerciements reçus 37

Réponse de a spurs fan sur le sujet Mas d'Alezon le presbytère 2017

Sans être sur il me semble que mon caviste m'avait dit que c'étaient des vins peu protégés.
mais j'ai un gros doute.

Frédéric
18 Nov 2018 17:37 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18673
  • Remerciements reçus 3761

Réponse de Eric B sur le sujet Mas d'Alezon le presbytère 2017

Je confirme que les vins sont beaucoup moins protégés qu'avant - voire pas. Même les blancs n'ont pas été sulfités en 2014-2015. Mais le domaine commence à faire marche arrière suite à des soucis sur des cuvées (il a remis du SO2 sur les blancs en 16-17). Espérons qu'il en sera de même pour les rouges, car ces irrégularités sont assez inquiétantes.
Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
18 Nov 2018 18:03 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1134
  • Remerciements reçus 1079

Réponse de Fred1200 sur le sujet Mas d'Alezon & Domaine du Clovallon

Suite à la remarque d'Eric ci-dessus concernant les blancs du domaine non-sulfités sur les millésimes 2014 et 2015, j'ai ouvert 1 des 3 bouteilles de Cabretta 2014 que j'avais en cave. J'avais adoré ce vin à sa sortie (voir CR plus haut sur ce fil).
Mais cette fois, j'ai eu droit à un concentré de pomme blette avec par-dessus le marché un vin rempli de gaz et qui piquait. Le dégazage et l'attente n'y ont rien changé.
Pour être complet, je dois dire que j'ai aussi eu droit par le passé à un Presbytère 2013 pas très net et, chez Clovallon, à une cuvée Les Aires 2016 déviante.

Bon, à côté de cela, je garde un très bon souvenir de Palagret 2015 et Montfalette 2014, quand même.

Fred
04 Déc 2018 21:25 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2038
  • Remerciements reçus 1323
Une robe rouge très foncé,un nez bien net sur les fruits noirs ,cerise noire,mûre dirais-je,épices ,réglisse également.
Bouche très agréable,fruitée aussi et toujours comme au nez poivre et réglisse.Ce n'est pas complexe mais très digeste,très souple.
Ce CR: Mas d'Alezon cuvée Presbytère 2017 se révèle une fois de plus vrai vin de plaisir très gouleyant et facile à boire:12,5 degrés,carafé 1h 30 avant dégustation,idem hier soir,reste un fond pour juger ce soir.
Bernard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: sebus
08 Jan 2019 11:01 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1178
  • Remerciements reçus 1525
CR: Domaine du Clovallon, IGP Pays d'Hérault Les Indigènes 2016



Nouveau coup de cœur pour un vin de ce domaine!

Le vin est issu de l'assemblage de cépages indigènes; des vignes préphylloxériques de 200 ans!!!

Le vin est épaulé une demi-heure puis carafé une demi-heure

Robe rubis brillante aux reflets pourpres.
Le nez est une petite bombasse de fruits, cassis surtout, cerise et bien d'autres. Beaucoup d'intensité et de puissance dans ce nez qui offre comme des rémanences d'huiles essentielles d'herbes aromatiques.

Attaque tout en fraîcheur, le jus offre une belle mâche, le milieu de bouche monte en puissance, sans chaleur aucune, puis arrive l'acidité finale qui vient tenir compagnie à l'astringence que l'air polira quelque peu. Tout ceci porte le vin longuement sur une aromatique fruitée délicieusement intense.

Que c'est bon! oo,

J'ai servi ce vin à l'apéro, il s'est trouvé un bon compagnon de table pour converser; de la hure de Kintoa. Miam!
Sébastien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, DUROCHER
16 Fév 2019 08:39 #67
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1178
  • Remerciements reçus 1525

Réponse de sebus sur le sujet CR: Mas d'Alezon, Faugères, Le Presbytère 2017

CR: Mas d'Alezon, Faugères, Le Presbytère 2017

24H après Les Indigènes, je le sens bien! C'est le moment de rouvrir un Presbytère 2017, les 2 précédentes m'ayant laissé sur ma soif (et même un peu inquiété...)

La robe est pourpre et intense.
Le nez est rassurant de suite (yes!!!!!) , profond, du fruit gorgé de soleil; framboise et mûre à fond et de petites notes florales typée pivoine.
La bouche est expressive, gouleyante, facile et fruitée, les amers finaux et la légère astringence lui confèrent un peu plus de caractère (peut être au détriment de la gourmandise pure). Persistance moyenne fruitée.

Le lendemain, le vin est fidèle au ressenti de la veille. Chouette Faugères!

Me voilà réconcilié avec ce millésime! %tchin
Sébastien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
17 Fév 2019 16:50 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2038
  • Remerciements reçus 1323

Réponse de DUROCHER sur le sujet Mas d'Alezon, Faugères blanc Cabretta 2016

CR: Domaine Mas d'Alezon, Faugères blanc, cuvée Cabretta 2016:
J'aime beaucoup les rouges du domaine et avais envie de goûter ce blanc commenté très positivement ici.
Deux bouteilles ouvertes en 15 jours et deux flop .Robe trouble ++,nez pas net ,pomme blette ++,bouche décharnée,pomme blette,oxydation= évier.
Période où ,comme l'indique plus haut Eric,la vigneronne essayait le sans soufre,je ne sais mais là c'est raté .
Ces deux bouteilles ont été avant et après achat dans des conditions optimales.
Bernard
01 Avr 2019 11:20 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2501
  • Remerciements reçus 1474
CR: Mas d'Alezon- Cabretta 2016 - Faugères blanc

Tout est déjà dit par Bernard.
La robe est jaune trouble.
Le nez est sur l'animal et la pomme fermentée.
La bouche est molle sur la pomme et les fruits jaunes.

Pas bon.

Gilles
01 Avr 2019 12:54 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18673
  • Remerciements reçus 3761

Réponse de Eric B sur le sujet Mas d'Alezon - Cabretta 2016- Faugères blanc

Le 2016 a été vraiment top dans les premiers mois de sa sortie. Je l'ai regoûté fin décembre 2018: il commençait à partir en vrille, même ci ce n'était pas encore virulent. La "correction" suite aux soucis sur le 2014 n'est pas suffisante. Il va falloir protéger encore plus.
Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
01 Avr 2019 13:15 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1178
  • Remerciements reçus 1525
bu à cette occasion

CR: Mas d'Alezon , Faugères , Le Presbytère, 2017

La robe est sombre au reflets violines.
Le nez d'abord un peu animal, offre rapidement le panier de fruits rouges et noirs et aussi des notes de fruits cuits
L'attaque est fraîche , le vin prend de l'ampleur en milieu de bouche, finale à l'astringence fine, les amers sont très légèrement appuyés et une intéressante longueur fruitée est proposée.
Je découvre le système aérateur de vin Vinturi. Il a pour effet, sur le Faugères, d'affiner son nez et de diminuer les amers. Intéressant dans ce cas ci.
Sébastien
11 Mai 2019 11:09 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1178
  • Remerciements reçus 1525
CR: Mas d'Alezon , Faugères , Le Presbytère, 2017

Ma dernière bouteille.
Un beau fruité noir assez profond, les amers en bouche se sont bien adoucis, on prend bien du plaisir avec cette bouteille malgré un "subtil" goût de mini souricette en rétro.
2017 ne m'aura cependant jamais charmé autant que le 2016.
Sébastien
22 Aoû 2019 21:27 #73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1178
  • Remerciements reçus 1525

Réponse de sebus sur le sujet CR: Mas d'Alezon - Faugères - Montfalette 2016

bu ici

CR: Mas d'Alezon - Faugères - Montfalette 2016



Quand je débouche la bouteille et que j'hume le bouchon, je le sens pas, ou plutôt je sens quelque chose qui me plaît pas trop, la Bê-eight-te est là! je carafe une partie de la bouteille une heure avant et on verra bien!

Robe sombre grenat brillante..
Le nez est quand même "fermier" laissant toutefois s'exprimer les fruits rouges et du clou de girofle, ce vin a plus qu'un orteil du côté obscur de la force!
La bouche propose un caractère relativement animal, sur un équilibre frais je trouve, les amis, eux,  le trouvent puissant, mais je pense que c'est l'aromatique qui les déstabilise plus que la puissance alcoolique du vin (qui titre 12.5°), les tanins sont imperceptibles la finale de persistance moyenne se fera sur ces notes fermières et manquant un peu du fruité perçu au nez.
Un vin très très (trop) borderline  mais "pédagogique" donc, pour mes amis qui n 'avaient pas encore été confrontés à ce profil de vin peu (pas?) protégé.  Le lendemain, je regoûte et ce Faugères me dit "Luke, je suis ton père!" :evil:
Sébastien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
13 Nov 2019 16:27 #74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1134
  • Remerciements reçus 1079

Réponse de Fred1200 sur le sujet CR: Mas d'Alezon, Le Presbytère 2015, Faugères

CR: Mas d’Alezon, Le Presbytère 2015, Faugères
80% Lledoner Pelut, le reste étant composé de Syrah et de Mourvèdre

Le CR laissé par Sébastien aujourd’hui à propos de la cuvée Montfalette 2016 m’a rappelé que j’avais quelques bouteilles du domaine en cave et qu’il était plus que temps que je teste – avec quelque appréhension – leur évolution.

Bouchon : cela commence mal. Lorsque je veux extraire le bouchon, celui-ci s’enfonce dans le goulot. Je parviendrai à le retirer, non sans efforts et non sans le casser en deux.

Robe : rouge framboise, aux reflets pourpres.

Nez : fruits rouges, épices … mais aussi ces odeurs fermières évoquées par Sébastien et je décèle déjà à l’olfaction que le vin est oxydé.

Bouche : jus assez frais et minéral, avec des fruits rouges et pas mal d’épices … malheureusement, ce que je subodorais au nez se confirme en bouche … notes d’oxydation sur la finale. Ce n’est pas encore trop appuyé à l’ouverture mais l’oxydation va naturellement crescendo avec l’aération.

Le vin a fini à l’évier. J’ai quelques bouteilles de Presbytère 2016 et l’une ou l’autre bouteilles de Montfalette (2014 et 2016) … j’ai peur …

Fred
13 Nov 2019 22:05 #75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1134
  • Remerciements reçus 1079
CR: Domaine de Clovallon, Les Pomarèdes 2014, IGP Pays de l’Hérault
100% Pinot noir

Mes dernières interventions sur ce fil étaient plutôt mitigées par rapport aux vins de la famille Roque (mère et fille), mais cette fois-ci mon CR aura une tonalité plus positive !

Robe : entre violine et rubis, de densité moyenne, légèrement trouble.

Nez : un nez de vin nature, certes, mais sans que cela soit vraiment dérangeant. On trouve quelques notes animales mais surtout beaucoup de fruits essentiellement rouges (groseille, framboise, cerise), des épices, un petit côté sudiste mais marié dès le nez à une certaine fraîcheur.

Bouche : on retrouve quelques notes animales et ‘nature’, assez vite gommées par un fruité très frais et acidulé (avec toujours la groseille, la cerise et la framboise). La finale, elle, est davantage marquée par les épices et une fine minéralité.

Pas un grand vin, mais un joli vin frais, assez fin et acidulé. Pas certain que j’aurais reconnu le pinot noir à l’aveugle ! Pas de souci d’oxydation, le vin était encore stable à J+1.

Bien : 14,5/20.

Fred
20 Nov 2019 22:02 #76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1617
  • Remerciements reçus 1736

Réponse de Blog sur le sujet Mas d'Alezon - Faugères - Montfalette 2016

CR: Mas d'Alezon - Faugères - Montfalette 2016

Augias me voilà !
Nez sur l'écurie, ma moitié me demande si c'est normal que ça sente la m**** ...
En bouche ça pétille, retour mentholé sur le crottin, un peu extrême, même pour l'amateur de vin nature que je suis.
J'ai gardé la bouteille une journée pour la science.
Ce soir j'ai du me laver la bouche après avoir goûté.
Direction l'évier ...
Pas de bol cette semaine avec les vins natures :dash:

Infect
Laurent
12 Déc 2019 20:41 #77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2038
  • Remerciements reçus 1323
CR:Domaine du Mas d'Alezon,Faugères Montfalette 2015
La robe est rubis.Le nez présente des notes animales,nous sommes à la ferme c'est certain mais nous trouvons aussi des notes plus agréables de fruits noirs,réglisse,poivre.
Carafe et c'est mieux deux heures après.
En bouche j'apprécie la puissance sans lourdeur, la fraicheur,l'absence d'alcool.Toujours les fruits noirs et les notes de réglisse,de poivre.On est sur le fil mais ça va,j'aime beaucoup.
Je pense que ça ne va pas forcément bien évoluer mais le soir comme le lendemain le vin n'a pas basculé du mauvais côté,c'est toujours très bon.
Il me reste des bouteilles de ce millésime,puissent-elles être comme celle-ci.
Bernard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu
27 Déc 2019 15:15 #78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 431
  • Remerciements reçus 501
CR: Domaine du Clovallon - Vin de Pays d'Oc - Les Aurièges 2015

Mélange de différents cépages dont Riesling, Chardonnay, Petite Arvine...

A l'ouverture nez très chenin même s'il n'y en a pas.

En bouche: on retrouve le premier soir ce côté chenin sur la poire et le coing très marqué, touches terpéniques, gros amers un peu prégnants. Impression de GROsse matière, acidité peu perceptible, fin de bouche sur des amers marqués avec de l'écorce d'orange. Le tout est un peu dissocié mais très original. Il aurait probablement fallut carafer...

Bouteille laissé dans le garage 2' heures... Le lendemain elle se présente beaucoup mieux. Le riesling semble avoir pris le dessus avec une belle acidité tonifiante et des notes d'hydrocarbure. Toujours une grosse matière avec une sensation de gras en milieu de bouche. Les amers se sont bien atténués, à la limite du perceptible. Allonge honorable sur des notes plutôt florales.

Bouteille plaisante et surprenante dans l'ensemble. Je cherchais une bouteille qui me surprendrait, j'en ai eu pour mon argent.

Cordialement.

Manu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER, sebus
17 Jan 2020 17:40 #79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2038
  • Remerciements reçus 1323
CR:Domaine du Mas d'Alezon,Faugères Montfalette 2015

Chanceux avec cette cuvée,trois mois après avoir goûté et apprécié une autre 2015, c'est encore meilleur.

La robe est rubis,le nez dévoile quelques notes animales beaucoup plus légères que sur la précédente.Là les fruits sont présents,fruits noirs et rouges,des notes poivrées sont aussi présentes.

Bouche sans aucun goût déviant,nette,d'un beau volume,fruitée,digeste;on ne ressent aucune note alcooleuse.Le réglisse s'invite en fin de bouche,un peu de poivre aussi.
Ce sudiste qui ne titre que 12°5 s'est montré très convaincant nullement sur le fil comme c'était le cas précédemment (même si le vin était resté du bon côté).Une longueur très correcte et un bel équilibre font que l'on se ressert très facilement.Le vin avait subi un passage en carafe de 3 heures.

Après des déconvenues avec quelques Presbytères et surtout avec des Cabretta là c'est bingo.
Ferais - je des nouvelles emplettes de ces vins, à voir et en tout cas bouteille par bouteille.
Bernard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu, sebus
14 Mar 2020 17:13 #80

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1134
  • Remerciements reçus 1079

Réponse de Fred1200 sur le sujet CR: Mas d'Alezon, Le Presbytère 2016, Faugères

CR: Mas d’Alezon, Le Presbytère 2016, Faugères
Lledoner Pelut, Carignan, Cinsault

Je n’irais pas jusqu’à dire qu’on court plus de risques en ouvrant une bouteille du Mas d’Alezon qu’en sortant de chez soi (ou en allant faire ses courses) actuellement … mais disons que mes dernières expériences sur les vins du domaine ne furent pas, dans l’ensemble, particulièrement réjouissantes.
Alors, quid de cette bouteille ?

Robe : violine, de densité moyenne, bien nette.

Nez : fruits noirs, notes légèrement animales, notes balsamiques, trait végétal (eucalyptus), encre.

Bouche : très joli toucher de bouche, avec un beau soyeux. Aromatique de fruits noirs, de réglisse, d’encre, d’épices, avec toujours ces notes balsamiques en contrepoint. La finale est fraîche et légèrement minérale, avec une belle acidité et une certaine amertume. L’ensemble est très net, complexe pour le prix (env. 11€), avec de l’élégance et une pointe d’austérité. Je n’accroche toutefois pas pleinement à l’aromatique (amertume, acidité et notes balsamiques un poil trop fortes pour moi).

Mais ça n’en demeure pas moins un bon vin : 14,5/20.

Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
25 Mar 2020 22:26 #81
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 162
  • Remerciements reçus 329
CR: Domaine du Clovallon - Vin de Pays de l'Hérault - Les Indigènes 2018

Comme sans doute déjà expliqué, Christine Roque élabore ce vin atypique à partir d'un vieux clos de vignes en altitude, ceint de murs, refermant une complantation majoritairement pré-phylloxérique de nombreux cépages noirs et blancs dont certains sont très peu usités de nos jours. Le tout est vinifié joyeusement ensemble pour élaborer cette cuvée souvent décrite comme singulière.

Mais finalement, je dois avouer avoir probablement trouvé ce vin moins "OVNI" que ce que le concept m'avait fait croire.

Au moins, il n'y a aucune déviance sur cette bouteille : un trait négligeable de volatile à l'ouverture mettra moins de dix secondes à se dissiper pour révéler un nez parfaitement net d'un profil fruité assez confituré, un peu chimique et doucereux, majoritairement sur le jus de raisin et la confiture de fraise avec un peu de mûre et de vanille, dans un style hybride Languedoc-Italie (je sais qu'à ce niveau d'imprécision ça ne veut vraiment rien dire mais peut-être que ça vous aidera à situer ;) !).

Donc c'est assez riche et fruité effectivement, avec une certaine évolutivité dans le verre, mais la complexité n'est pas folle et il y a un manque de classe, ce coté un peu "trop jus de raisin et pas assez vin" avec fraise un peu chimique qui rappelle certains Montepulciano peut-être. La bouche donne la même impression : certes c'est assez fruité et flatteur, rond, un peu vanillé (une partie de l'élevage est réalisée en demi-muids de chataîgner d'ailleurs, petite info à la volée qui ne mange pas de pain), mais il y a à mon sens un manque de race, de ligne directrice, on ne voit pas vraiment vers où ça va ... et ça ne donne pas non plus l'idée d'un "OVNI" où on se dit "wow, c'est vraiment hyper typé, je n'ai jamais vu ça ailleurs".

Attention cependant que cette description ne vous donne pas l'idée d'un vin léger et transparent ; certes, la charge tannique est assez faible mais il y a de la matière et de la richesse.

Donc bilan globalement positif mais pas grandiose pour ma part. Mais les amateurs de jus de fruit flatteur, dans un style assez Languedocien ou assez Italien selon les facettes, vont certainement beaucoup aimer.

Bien + / 14.5/20
Brieuc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bertou
01 Nov 2020 15:40 #82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1134
  • Remerciements reçus 1079

Réponse de Fred1200 sur le sujet CR: Mas d'Alezon, Cabretta 2017, Faugères blanc

CR: Mas d’Alezon, Cabretta 2017, Faugères blanc
Roussanne, Clairette, Grenache (blanc et gris) / Vignes sur schiste / alc. : 12,5%

Un vin qui a été, sur le millésime 2014, générateur pour moi d’une de mes plus belles émotions sur un blanc languedocien … mais qui a ensuite donné lieu à plusieurs grosses désillusions (bouteilles daubées). Je retente ma chance sur le millésime 2017 … moins ‘aventurier’ que par le passé, je reste tout de même encore un peu joueur !



Bouchon : bon, les choses ne se présentent pas trop bien … point de long discours, la photo dit tout !

Robe : jaune paille, de limpidité moyenne.

Nez : ouf … le nez ne semble pas annoncer un vin déviant … fruits jaunes et exotiques, notes florales, encaustique, fumé, notes végétales (fenouil).

Bouche : peu après l’ouverture de la bouteille, le vin est assez surprenant … assez dynamique (aidé en cela par un perlant nullement gênant), sur une aromatique fruitée marquée par les agrumes (pamplemousse, citron), avec une fine minéralité … on pourrait s’imaginer boire un Sauvignon. Avec l’aération, le profil du vin change un peu, avec des notes végétales prégnantes qui masquent petit à petit le fruit. Rebu à J+1, l’aromatique du vin a viré vers les fruits secs, l’encaustique et des notes oxydatives … cela me plaît moins.

Conclusion : contrairement à mes dernières expériences sur 2014, il s’agit ici d’un vin parfaitement buvable, intrigant par sa complexité et son profil versatile. Mais on est quand même très loin de l’enchantement que j’avais connu lorsque j’avais découvert la cuvée.
Correct : 13,5/20.

Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
25 Fév 2021 22:47 #83
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck