Nous avons 982 invités et 8 inscrits en ligne

Azienda Agricola G.B. Burlotto

  • Messages : 1785
  • Remerciements reçus 1715

leteckel a répondu au sujet : CR: Comm. G.B. Burlotto, Barolo, 2015

CR: Comm. G.B. Burlotto, Barolo, 2015

Nez qui pète le fruit : cerise griotte et fraise ! J'adore. :woohoo:
Une fois de plus, si le nez pourrait tromper son monde à l'aveugle et emmener vers la bourgogne (ou le pinot noir plutôt), la bouche rappelle immédiatement à l'ordre avec une certaine chaleur. Mais peu importe, c'est tellement gourmand que ce n'est pas vraiment dérangeant. Ca accroche encore un peu en fin de bouche, mais on peut jouer dès maintenant du tire bouchon, le plaisir est déjà là...pour moi en tout cas.


ArnoulD avec un D comme Dusse
#121
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, claudius, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Jean-Bernard, Axone35, sideway, peterka, chrisdu74, tarkan, DUROCHER, Kiravi, Docluisitus

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82972
  • Remerciements reçus 8528

oliv a répondu au sujet : CR: Comm. G.B. Burlotto, Barolo, 2015

Bu entre amis

CR: Comm. G.B. Burlotto, Barolo, 2008



Robe grenat claire d'une certaine profondeur.
Très beau nez précis et franc, sur les petits fruits rouges, des notes épicés résineuses pointues, entre le poivre et divers épices possibles qui forment un côté gourmand et classe à la fois.
La bouche est brillante d'équilibre, scintillante et nerveuse grâce à une belle trame acide mais sans une once d'austérité grâce à une matière moelleux et élégante digne des plus beaux pinots.
Les tannins sont magnifiques d'évidence et propulsent une finale géniale de gourmandise et de fraîcheur.
Un vrai délice pour ce vin qui concilie avec brio les qualités d'un pinot à la générosité d'un grenache tout gardant leur charme aromatique.
Superbe ! oo,
#122
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tarkan, Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82972
  • Remerciements reçus 8528

oliv a répondu au sujet : CR: Comm. G.B. Burlotto, Barolo Acclivi, 2009

Bu chez Marc

CR: Comm. G.B. Burlotto, Barolo Acclivi, 2009



Robe grenat rouille légère.
Nez léger, sur gelée de groseille, l'aération noircissant le fruit et révélant des senteurs d'épices douces, sur une pointe résineuse et mentholée. Belle élégance.
Bouche délicate en attaque, sur une texture souple et infusée qui se ressert sur une présence amère et tannique légère qui accélère le rythme.
L'aromatique est encore un peu primaire mais l'équilibre de corps est agréable, sur une finale juteuse et nerveuse à la fois, sur une belle qualité de tanins.
A attendre encore.
#123
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nilgiri, Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 723
  • Remerciements reçus 288

Nilgiri a répondu au sujet : Une visite au domaine Burlotto

Une visite au domaine Burlotto



Le plaisir de déambuler dans les rues du village de Verduno est un avant-goût de ce que sera les trois heures à venir. Un moment hors du temps, une flânerie qui vous met le corps et l’esprit en apesanteur.



Samedi 7 Août, il est 16 heures, et nous sommes devant l’Azienda Vitivinicola Burlotto, superbe domaine vinicole, au cœur du village, aux secrets bien dissimulés derrière de hauts murs à l’enduit patiné par les saisons contrastées du Piémont. Fabio Alessandria nous ouvre et nous accueille (nous sommes 2, ma compagne et moi) avec sa gentillesse et sa bonhomie habituelle.



Après les échanges amicaux d’usage, des nouvelles des enfants, quelques digressions sur la météo, la santé, la covid et la situation économique Fabio nous propose de gagner la Chapelle pour poursuivre autour des vins du domaines.
Ce lieu, cette chapelle qui fut la première église du village, abandonnée quand la démographie de ce dernier nécessitait un lieu à la capacité plus importante est certainement l’un des lieux de dégustation les plus insolite et merveilleux que je connaisse. L’édifice aux proportions modestes cache derrière une façade simple et dénudée de briques pluri centenaires, un intérieur baroque éclatant, aux fresques aux tons pastel, empreint de solennité qui ferait presque douter l’agnostique que je suis…la lumière d’août de fin d’après-midi pénètre par la porte entre ouverte, l’ombre et la lumière se disputent la mise en scène de la beauté de l’endroit. L’on enverrait bien tout «jabouler» et s’y ferait bien ermite dans cette Chapelle…La messe est dite, le vin servi…
Nunc est bibendum !



Fabio nous propose un blanc :
CR: Burlotto Langhe Sauvignon Dives 2019
Ce sauvignon à la robe pâle exhale un nez frais de fruits blancs, de groseille, bourgeon de cassis et d’agrumes. La bouche est vive, claquante, avec un fruit bien présent et une minéralité qui permet une finale sapide et rafraîchissante. Très beau blanc

Nous passons au rouge :
CR: Burlotto Verduno Pelaverga 2019
Ce vin à base de Pelaverga Piccolo a reçu sa propre appellation en 1995. IL est produit exclusivement à Verduno et quelques villages aux alentours.
Avec sa robe claire, translucide, un peu terne l’on ne sait si l’on a à faire à un rosé trop extrait ou un rouge bien léger, les apparences sont bien trompeuses tant l’OVNI (Objet Viticole…) est singulier.
Le nez envoie sur les épices, le poivre, prégnant et entêtant puis les petits fruits rouges. La bouche que l’on pressentirait fluette et légère est concentrée, des saveurs épicées emplissent le palais et la finale insistante sur le poivre est honorablement longue. Pour ma part j’adore, et depuis longtemps, « un grand petit vin » m’a-t-il semblé lire quelque part….;)

CR: Burlotto Barbera Aves 2018
Robe sombre, impénétrables. Nez sur les fruits noirs, la fraise, les épices, une pointe florale assez fugace et d’alcool. Bouche aux tanins présents, cependant assez ronds pour ne pas obérer un certain plaisir à ce stade de jeunesse. Finale moyennement longue qui reste fraîche. A attendre 2, 3 ans que tout se mette en place.

CR: Barolo 2016
Robe brillante aux reflets rubis. Le nez est ouvert, sur les fruits rouges, floral et fin, en tous cas plus qu’à l’habitude…c’est la première fois que le bouquet est si précis sur cette cuvée en jeunesse, cela n’engage que moi bien sur…
En bouche la qualité des tanins confirme que le millésime est grand. Les tanins bien que présents présentent une maturité élevée et participent à la qualité globale de la bouche. Équilibre remarquable de part cette acidité qui structure cette matière juteuse et sapide.
Finale remarquable de précision.

CR: Barolo Acclivi 2016
Acclivi est une sélection et un assemblage de terroirs des plus qualitatifs de Verduno dont Monvigliero, Neirane ou Rocche Dell'Olmo.
La robe est plus sombre, plus impénétrable. Le nez est moins enjôleur que la cuvée classique de Barolo. C’est du plus sérieux et bien que les fruits rouges ressortent, la fraise en particulier, la palette aromatique est plus sur des notes balsamiques et de de goudron.
La bouche est tannique, des tanins qui doivent encore se fondre pour affiner cette matière dense, riche et mûre.
Finale très longue. Grand potentiel

CR: Barolo Monvigliero 2016
Maintenant je sais ce qu’éprouve un « nez », non pas l’appendice facial dont on est tous plus ou moins harmonieusement affublés, non le « nez », celui qui bosse à Grasse, ou place Vendôme et turbine au jasmin et au musq de mouflette.
Un bouquet complexe et ensorcelant s’échappe du verre. Suskind à ma rescousse et fais de moi au moins un têtard à défaut d’être Grenouille, il va me manquer du vocabulaire ! Aussi je vais faire simple, nez de pivoine, rose, violette, fruits rouges, pointe de menthol d’une finesse émouvante.
Les tanins sont présents mais suffisamment ronds pour caresser le palais pour procurer gourmandise et plaisir. Finale interminable, saline et fraîche.
Grand vin !


CR: Barolo Cannubi 2016
Ce dernier vin est plus classique et moins exubérant que le Monvigliero. On retrouve les notes balsamiques et terpéniques de goudrons présente dans l’Acclivi, les fruits rouges et noirs et les épices. C’est très concentré et moi je le suis de moins en moins…
La bouche est tannique et le vin doit patienter en cave quelques années pour s’assagir et digérer cette matière dense et solide. C’est mûr, équilibré et confirme que 2016 est un grand millésime par ici !

Il est 18h30, heure apéritive et pour prolonger un peu le plaisir nous allons au Belvédère de Verduno, nous gaver de ces paysages de tableau de la Renaissance puis prendre un verre à la Cantina Communale…Dolce vita !


En conclusion, 2016 est un grand millésime en Barolo mais surtout Fabio Alessandria un maestro du nebbiolo !
Un grand merci à lui pour son accueil, sa gentillesse et la qualité de ses explications (et dans un français parfait !).
Le seul petit hic est la disponibilité des vins tant la production de Fabio est depuis quelques années au sommet de ce qui est produit en Barolo…

Merci de m’avoir lu.








Salutations, Christophe
#124
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, Yves Zermatten, claudius, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Super-Pingouin, Gibus, Marc C, sideway, peterka, bertou, chrisdu74, bulgalsa, Jean-Loup Guerrin, tarkan, DUROCHER, Krabb, tomy63, Oyaji-sama, Val59, Papé, Frisette, leteckel, LLDA, SOK, ysildur, Fredimen, Garfield, Docluisitus

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82972
  • Remerciements reçus 8528

oliv a répondu au sujet : Une visite au domaine Burlotto

Merci pour ce superbe compte rendu.

Vous comprenez pourquoi une visite au domaine est un instant divin ! oo,
#125
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nilgiri

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6744
  • Remerciements reçus 1122

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: G.B. Burlotto, Verduno Pelaverga, DOC Verduno, 2018

CR: G.B. Burlotto, Verduno Pelaverga, DOC Verduno, 2018



Robe rubis très clair. Nez assez simple, épicé sur les fruits rouges, la grenadine, les herbes sèches etune pointe d’agrumes. Bouche peu extraite, élégante et gourmande, construite sur une belle acidité, une trame légère, un fruit délicat et fin, sur la groseille et les épices, des notes poivrées et réglissées. Toucher de bouche agréable, suave, un peu lisse, sans l’astringence du nebbiolo ou du freisa. Finale fraîche et fruitée, tendue par l’acidité.

Un vin sans grande profondeur, plutôt raffiné, d'une gourmandise et d'une originalité qui m'ont séduit. A boire assez frais, l'alcool se faisant ressentir au réchauffement

Yves Zermatten
#126
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, leteckel, SOK

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6744
  • Remerciements reçus 1122

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: G.B. Burlotto, Langhe Freisa, 2018

CR: G.B. Burlotto, Langhe Freisa, 2018




Robe grenat moyennement intense. Le nez se déploie sur des notes balsamiques, d’herbe sèche, de fruits rouges et une touche de menthol. Bouche agréable, étoffée, goûteuse, de concentration moyenne avec un toucher très classe, où la matière fruitée enveloppe de jolis tannins bien intégrés, légèrement pointus qui apportent cette tension caractéristique que les amateurs de nebbiolo apprécient tant (je sais que c’est du freisa :)). Le fruit évoque la groseille, la cerise mais on retrouve aussi des notes épicées, une agréable pointe de caramel, des nuances balsamiques de fruits et d’herbes secs. Un peu d'amertume. Une jolie tension sous-tend l’ensemble pour donner une composition très séduisante par ses saveurs fruitées et son style bien piémontais. Finale un peu tannique fraîche et sapide.

Sur cette bouteille, la parenté du freisa avec le nebbiolo est évidente. On retrouve le style très classe de cette belle maison. Très joli vin et bon rapport q/p. Une belle introduction aux vins de Burlotto.

Yves Zermatten
#127
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, claudius, oliv, Olivier Mottard, Nilgiri, DUROCHER, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9605
  • Remerciements reçus 1155

claudius a répondu au sujet : G.B. Burlotto

Les allocations fondent comme neige au soleil.
Pour le millésime 2012 on pouvait encore acheter par 6 bouteilles les Monvigliero et Cannubi.
Ce nombre est descendu par palier et pour 2016 ce ne sera plus que 1 bouteille de chaque...
Encore pire que pour Bartolo Mascarello et Giuseppe Rinaldi !

Et pourtant la production de Monvigliero tourne autour des 8000 bt.
Pour Cannubi 4000 bt seulement.

Enfin bref, il va falloir trouver autre chose.
#128
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, DUROCHER

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1922
  • Remerciements reçus 572

sideway a répondu au sujet : CR: Comm. GB Burlotto - Barbera d'Alba 2018 " Aves "

CR: Comm. GB Burlotto - Barbera d'Alba 2018 " Aves " :

Il me semblait avoir lu que cette cuvée provenait de jeunes vignes mais la contre-étiquette dit le contraire (" made only in the very good vintages, Aves is produced by a rigouros selection of best grapes from our older vines of Barbera ").

Robe grenat intense mais translucide.
Nez sur la mûre, la violette, la viande séchée.
Bouche svelte, bien équilibrée, l'acidité est bien présente mais en milieu de bouche la matière se déploie avec ampleur et étoffe. On n'a pas le côté exubérant de la barbera.
La finale est longue et fraîche et l'aspect salivant laisse augurer d'un bel avenir.

Frèdè
#129
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5671
  • Remerciements reçus 484

Jean-Bernard a répondu au sujet : CR: A A G.B. Burlotto, Barolo Monvigliero 2012

CR: A A G.B. Burlotto, Barolo Monvigliero 2012

Juste un mot pour dire que j'ai trouvé ce 2012 en dessous de d'habitude.
Moins de suavité dans le bouquet (ce vin est capable d'être beaucoup plus séducteur en exprimant pourtant les mêmes arômes).
La bouche m'a paru également en dessous, un peu mate, un peu terne, manquant d'éclat et mais aussi de gourmandise.
Pas d'extase ce coup ci donc, mais il n'en est pas moins passé comme une lettre à la poste sur un filet de boeuf, jus corsé au vin rouge du Forez (Poycelan 2018 pour les connaisseurs) , Tatin de tomates façon Zanoni et gnocchis au pesto.

JB
#130
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, dt, Marc C, sideway, Frisette, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19990
  • Remerciements reçus 776

enzo daviolo a répondu au sujet : Azienda Agricola G.B. Burlotto Barolo Monvigliero 2008

CR: Barolo Domaine Burlotto « Monvigliero » 2008

Pourtant ouvert à l’arrache et après un peu de prise d’air, grand nez épuré et complexe sur les épices douces, le floral, la grenadine, le tabac, les sous-bois. Sublime.
La bouche glycérinée est d’une grande gourmandise, fondue aux tannins ultra fins et glissante. Elle conjugue une certaine densité et un fondu magique jusque dans la finale à l’aromatique addictive de cerise et d’épices douces. Un délice et surement le plus beau et apaisé Monvigliero 2008 bu jusqu’à présent. Excellent.
#131
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, Nilgiri, Oyaji-sama, leteckel, SOK

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4267
  • Remerciements reçus 830

HERBEY 99 a répondu au sujet : Azienda Agricola G.B. Burlotto Barolo Monvigliero 2008

CR: Azienda Agricola G.B. Burlotto Barolo Monvigliero 2008

Merci Laurent d'avoir ouvert cette merveilleuse bouteille pour les soiffards qui étaient là!!

Plaisanterie à part, ce vin fut le coup de cœur de ce repas.
Débouché effectivement tardivement et comme sur un coup de tête il s'est révélé comme un magnifique vin de repas qui conjuguait toutes les qualités.

Un nez (une fois passées ces effluves amyliques à type de fraise Tagada), d'une pureté à se damner qui évoque pour moi les plus beaux pinots réalisés en vendange entière (suivez mon regard!), avec des notes florales subtiles puis des notes épicées, franchement tout y passe c'est à la fois complexe et d'une évidence totale.

La bouche est sublime de délicatesse avec des tanins doux, fins, une véritable infusion où rien ne dépasse ni ne contrarie le plaisir à boire et tout cela sans aucune facilité ou vulgarité.

Pour moi c'est le vin qui fait se dresser les poils de plaisir. Jouissif, évident, grand grand vin d'émotion. Merci encore....
#132
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, enzo daviolo, TIMO

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck