Nous avons 2020 invités et 54 inscrits en ligne

Cuisine moléculaire...la suite.

  • Messages : 195
  • Remerciements reçus 549

Réponse de Jeanveux sur le sujet Cuisine moléculaire...la suite.

Au milieu des années 70 j'y ai fait un dîner qui m'a laissé un grand souvenir.

Ah ouais... On a le vrai boomer, là (Michel, c'est un faux ;) )
 


Je ne suis pas si boomer que cela, j'avais pris le menu enfant 

Bon bah, t'as raison va, je suis le prototype du boomer 
14 Jui 2021 12:54 #91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 704
  • Remerciements reçus 417

Réponse de Delphinette sur le sujet Cuisine moléculaire...la suite.

En ce qui concerne le grand vefour et guy martin.
manger là bas il y a 7 ans
1 plat sur 2 tres très loin du niveau et des prix annoncé et affiché 
un homard a la mangue et une volaille au foie gras d'une simplicité et fadeur déconcertante 
A côté de ça des oursins en entrée exceptionnelle 
Et le fameux pigeon prince renier d'anthologie 
Le style banquette bobo fait un peu attrape touristes ou alors rassure une certaine clientèle en recherche d'une soit disant nostalgie 

They're BACK !!!!!!!!!
14 Jui 2021 19:11 #92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5051
  • Remerciements reçus 1372

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet Cuisine moléculaire...la suite.

Niveau banquette bobo le pire que j’ai essayé dans la capitale c’était le train bleu. Ma femme voulait y aller car « j’ai vu le cadre sur les rézossociau et c’est magnifique ». 

Horrible expérience. Chaleur étouffante en salle l’été. Tout très cher pour des plats de brasserie exécutés de façon médiocre. 

 
14 Jui 2021 20:43 #93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 195
  • Remerciements reçus 549

Réponse de Jeanveux sur le sujet Cuisine moléculaire...la suite.

Niveau banquette bobo le pire que j’ai essayé dans la capitale c’était le train bleu. Ma femme voulait y aller car « j’ai vu le cadre sur les rézossociau et c’est magnifique ». 

Horrible expérience. Chaleur étouffante en salle l’été. Tout très cher pour des plats de brasserie exécutés de façon médiocre. 


 


On peut s'essuyer les pieds sur les banquettes de velours rouge (pourquoi bobo d'ailleurs?) de ces établissements qui appartiennent à l'histoire de la gastronomie parisienne, je le comprends.

On peut penser que la décoration mériterait d'être revue de fond en comble par un architecte au fait des matériaux contemporains, je l'admets.

On peut estimer que la cuisine de ces restaurants n'est pas ce qu'elle devrait être, surtout au Train Bleu, je le conçois.

On peut trouver que les prix ne sont pas en adéquation avec ce que l'on a dans l'assiette, je l'entends.

Peu m'importe, je ne peux m'empêcher d'avoir les yeux de Chimène pour ces lieux chargés d'histoire qui ont vu passé tant de personnalités et dont les fantômes semblent encore hanter les banquettes. C'est sans doute mon côté boomer.

Jean
14 Jui 2021 21:47 #94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5051
  • Remerciements reçus 1372

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet Cuisine moléculaire...la suite.

Je ne suis pas du genre à tirer à boulet rouge sur les « banquettes parisiennes ». Certaines sont très convenables comme chez Flottes avec une carte des vins correcte. 

les 2 Magots c’était encore très correct il y a quelques années mais la dernière fois (avant le covid) c’était décevant et très cher. De plus, entendre toute la conversation de la table voisine qui était accolée à la notre était très désagréable. Gageons qu’un effet positif du covid sera d’espacer un peu ces tables dans les brasseries parisiennes. 

On aime bien aller dans les lieux chargés d’histoire, ça n’a rien de boomer 
14 Jui 2021 22:12 #95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck