Nous avons 737 invités et 12 inscrits en ligne

2ème Rencontre LPV 33: Rhône Nord et Sud

  • Messages : 227
  • Remerciements reçus 0

ffaure32 a créé le sujet : 2ème Rencontre LPV 33: Rhône Nord et Sud

Il faut bien quelqu'un pour lancer le post, tant pis si je raconte trop d'aneries mais je ne conduisais pas et je n'ai pas spécialement recraché :)o (merci Vincent et Valérie pour le covoiturage, à charge de revanche).

je réitère mes plus plates excuses par avance pour le manque de détail dans les commentaires. Corrigez moi si l'intitulé des vins est erroné:

Vins blancs secs:
0- LE RAISIN DE L'ANGE - FABLE, VIN DE TABLE FRANCAIS (non millesimé mais a priori 2000 selon le numéro de lot, vient d'Ardèche, je crois)
Vin amené par Christian sans grande conviction a priori. On le prend en apéro pour voir.
Robe trouble, nez de carton mouillé, un côté metallique en bouche, je n'aime pas du tout. 8/20

1- CONDRIEU DE PONSINS, FRANCOIS VILLARD, 2000
Robe limpide, brillante; Nez assez complexe, boisé dominant avec un peu de fruit blanc et une pointe citronnée. Bouche grasse et pleine, un tout petit peu lourde. Pas mal. 14/20.

2- SAINT JOSEPH LES CHAILLEYS, DELAS, 2003
Hormis le petit amuse bouche ludique, c'est le vin que j'ai le moins aimé de la série. Quelque chose au nez me dérange vraiment. Je note "Nez surprenant, limite dérangeant, melon mur voire pourri"... En bouche, étonnamment, c'est ultra-minéral. Je ne suis pas habitué à ce genre d'expressions et je ne m'y retrouve pas... 12/20

3- SAINT PERAY VIEILLES VIGNES, TARDIEU LAURENT, 2005
Mon préféré de la série pour la bouche. Le nez est pourtant discret (fermé?) sur des notes miellées. Mais en bouche, c'est super expressif, ca explose. On sent bien l'alcool mais le volume et l'acidité sont là pour garantir l'équilibre. Et la longueur est bonne. 16/20

4- LIRAC ?, ?, 2004
Instant d'égarement au moment de noter la référence... Si quelqu'un peut venir à mon secours?
J'ai quand même pris des notes sur le contenu: robe éclatante; au nez, un petit côté animal (un peu de réduction?) qui évoluera vers le zan dans le verre
En bouche, c'est très souple avec cependant une belle vivacité, j'aime bien. 15/20

Rhône septentrional:
5- CORNAS LES BARCILLANTS, LES VINS DE VIENNE, 2004
Je devais être un des seuls participants à ne pas connaître les Vins de Vienne et j'ai été ravi de cette première rencontre. Nez très complexe sur les fruits noirs (cerise, mûre) et les épices. En bouche, joli fruit, un côté crémeux bien équilibré par l'acidité. Très jolie longueur. De la classe! 16,5/20

6- CROZE-HERMITAGE, ALAIN GRAILLOT, 2005
Nez sur le fruit rouge (framboise, fraise); bouche qui prolonge ce fruit mais je sens une pointe de verdeur (épices fraîches?) et un côté asséchant qui me dérange mais qui ne fait pas l'unanimité. Peut être trop jeune. Pour le nez et l'avenir, 14,5

7- COTE ROTIE, SEIGNEUR DE MAUGIRON, DELAS, 2000
Mon bizutage de côte rotie... Nez un peu boisé mais le fruit mûr voire confit ressort (pruneaux) avec une pincée d'épices. C'est complexe
En bouche, un côté plus évolué (arômes tertiaires en retro-olfaction), belle minéralité, légère astringence. Pour la complexité du nez 15/20

8- MARGAUX, PRIEURE LICHINE, 2004
Pirate involontaire. Pas pris de notes mais il m'a plu (15,5+/20, spéciale dédicace à Christophe pour le '+')

Rhône méridional:
9- CHATEAUNEUF DU PAPE, CLOS DU MONT OLIVET, 2000
Un peu peur pour le vin que j'ai amené car un mystère (certainement lié à la présence de menhirs à côté de ma cave) fait évoluer la plupart de mes Chateauneuf (et uniquement ceux-ci) plus rapidement que les autres vins. Je me retrouve souvent avec des vins gazeux, vieillis à la limite de la buvabilité. Un mystère je vous dis.
En première impression, malgré ce côté gazeux que je retrouve, je suis rassuré. Le nez est certes évolué mais complexe et la bouche n'est pas décharnée. Je note 15/20. Malheureusement, il doit y avoir aussi des menhirs pas loin des tabernottes car le vin évolue mal dans le verre. Le nez devient animal (soupçon de Brettanomyces à ma droite) et la bouche s'affadit. Si j'avais à renoter, je lui enlèverais bien 2 points...

10- CHATEAUNEUF DU PAPE, LA NERTHE, 1998
Nez assez discret. En retro-olfaction, c'est la tappenade qui envahit tout. Manque de pot, je suis pas fan d'olive noire... Du coup, j'accroche moyen. 14/20

11- CHATEAUNEUF DU PAPE, MARQUIS ANSELME MATHIEU,2001
Nez surprenant avec une sensation sucrée (?) comme des fruits à l'alcool (pruneaux à l'armagnac). Bel équilibre en bouche, c'est charnu et ca coule de source. J'aime beaucoup. 16/20

12- SAINT JULIEN, CHATEAU SAINT PIERRE, 2004
2ème pirate involontaire de la soirée. Etonnante déception. Pas pris de notes mais tout le monde trouve le vin lourd, body-buildé, "qui colle aux dents"... On pense Sud Ouest genre madiran et on est vraiment surpris quand le pedigree du vin est affiché. 13/20 Mauvaise bouteille?

Pour conclure, encore une soirée super sympa; on a pas mal mangé, bien bu et beaucoup palabré. Niveau vin, peu de déceptions et des jolies surprise. Elevé au tannat, je pensais plus me retrouver sur les Chateauneuf et je ne m'attendais pas à autant apprécier les rhône septentrionaux (quand un nom évoque les contrées du nord, je me méfie :D )

A la prochaîne,

Fred
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • laurent saura
  • Portrait de laurent saura
  • Visiteur

laurent saura a répondu au sujet : Re: 2ème Rencontre LPV 33: Rhône Nord et Sud

Bravo Fred pour t'etre enfin lancé!

D'autres apréciations viendront,les tiennes sont tout à fait respectables.

Je suis surpris du peu d'enthousiasme qu'a suscité St Pierre 2004 pour qui,aprés deux expériences réussies,me laisse de jolis souvenirs.

J'ai vu Christophe hier soir,il m'a parlé avec bonheur de La Nerthe 2000.

Ce qui est exceptionnel,c'est de voir représenté des AOC toutes différentes sans vous avoir concerté auparavant.Bravo!
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 547
  • Remerciements reçus 0

vincentvin a répondu au sujet : Re: 2ème Rencontre LPV 33: Rhône Nord et Sud

Bonjour à tous,

Une bien belle soirée où tout le monde semblait en effet très heureux de se retrouver pour cette dégustation !

Bien évidemment, nous espérons que tu pourras être parmis nous la prochaine fois Laurent, ainsi que Gilles.

Les deux vins de la soirée représentent également pour moi mes deux vins coup de coeur avec un cornas de grande classe, tout en douceur. Le St péray (découverte pour moi des vins de cette appellation) est pour moi un superbe vin blanc. Une robe brillante et malgré une finale un peu chaude (sur l'alcoll : le vin a été servi a température de cave et non réfrigéré) la palette aromatique et la texture en bouche me plaisent beaucoup !

A plus tard pour des CR plus détaillés.

Au plaisir de se retrouver à nouveau.

Bien à vous tous.

Vincent LUCIEN
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: 2ème Rencontre LPV 33: Rhône Nord et Sud

De petits commentaires sur les vins blancs dégustés lors de cette seconde rencontre LPV33 (très sympathique), le 28 Mars à Yvrac :

- CONDRIEUX
De PONCINS 2000, par François Villard.
Robe : Or clair, bel éclat, brillante
Nez : Très expressif, des notes d’élevage sont bien présentes (peut-être un peu trop car le fruit est un peu mis à l’écart), et nous offrent des effluves de noisettes grillées. J’aime beaucoup ce nez.
Bouche : La bouche est grasse, avec des fruits bien mûrs. Expressive, les 13,5% d’alcool ne paraissent pas excessifs, car bien accompagnés et équilibré.
Noté 16,5/20

-SAINT-JOSEPH
Les CHABLEYS 2003, par Delas.
Robe : Or / Paille, limpide et brillante, très bel éclat
Nez : Il présente beaucoup de fraîcheur, iodé, salin avec des fruits bien mûrs là encore
Bouche : En bouche, le vin présente une belle minéralité associée à un gras délicat et une acidité bien dosée. Belle harmonie, j’aime beaucoup !
Noté 16,5/20

- SAINT PERRAY
Tardieux-Laurent 2005
50% Roussane 50% Marsanne 100% chêne neuf 13,5%
Joli vin un peu en retrait selon moi par rapport aux deux premiers, en raison d’un nez moins développé, et d’une bouche moins subtile. Vin qui demande certainement une garde de quelques années pour exprimer tout son potentiel.
Bien apprécié tout de même, je le note 15/20

- LIRAC
2004
Nez très discret,
bouche un peu balancée vers l’alcool avec également une acidité un peu trop présente. Je trouve l’équilibre moyen.
Le moins bien noté des blancs : 14/20

Cordialement,
JU
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: 2ème Rencontre LPV 33: Rhône Nord et Sud

Quelques rouges du Rhône Septentrional...

- CORNAS
Les BARCILLANTS 2004, par Les vins de Vienne s.a.r.l. (Guilleron – Gaillard – Villard)
Robe : Profonde violine
Nez : Le nez est très expressif, gourmand, épicé et sur les fruits noirs, avec du cassis. Très joli.
Bouche : Un léger manque de concentration me déçoit un peu, malgré les 13% que titre le vin, car le nez m’avait laissé croire en un vin plus puissant. L’équilibre, cependant est bon, les tanins sont jolis, la bouche soyeuse. Les fruits noirs distingués sont en accord avec le bouquet.
Note : 17 / 20 il est mon préféré malgré ce léger manque de concentration, qui contribue à sa finesse.




J’ajoute ici quelques lignes en raison d’une nouvelle dégustation du Cornas effectuée ce Vendredi 27 Avril.
- La robe apparaît profonde, un peu acajou
- Même impression pour le nez
- La bouche apparaît bien plus concentrée que lors de la dernière dégustation.
Très joli vin, belle expression.
Note peut-être surévaluée (plutôt 16)




- CROZES HERMITAGE
Alain Graillot 2005
Robe : Profonde, rouge violacée, très jeune
Nez : Sur le fruit et les épices
Bouche : Sur le fruit, caractéristique d’un vin très jeune.
Un vin bien fait, mais un peu jeune à mon goût... noté 14 / 20

- CÔTES RÔTIES
SEIGNEUR DE MAUGIRON, par Dellas 2000
Robe : Evoluée mais profonde avec quelques dépôts me laisse croire en un vin bien plus vieux (1996 ?)
Nez : Légèrement mentholé, là encore évolué, il est fin, racé
Bouche : Délicate, en finesse, un peu légère peut-être. Je crois encore à un vin plus âgé...
Note : 15 / 20

Belle dégustation avec des vins appréciés et très différents. Très instructif et très plaisant.

Cordialement,
JU

JU
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: 2ème Rencontre LPV 33: Rhône Nord et Sud

A mon tour ...
Excellente soirée, ça devient une habitude, encore de belles découvertes, en attendant un retour à notre région de prédilection.

1 : une robe limpide, une nez prononcé qui oscille entre le boisé et les fruits secs. La bouche est à l'avenant, boisée, grasse. Le nez s'ouvre très largement dans le verre, une température trop fraîche l'anesthésie selon moi.
CONDRIEU : De Poncins 2000, François Villard

2 : un nez très fruité (fruits exotiques), une bouche très longue, bien équilibrée, c'est très bon !
SAINT JOSEPH : Les Chaillets 2000, Delas

3 : une robe plutôt claire, un nez très discret avec quelques note d'amandes. Ce n'est pas le cas de la bouche longue et grasse. Ce nez très fermé le rend moins homogène que son prédécesseur mais c'est également en bon vin
SAINT PERAY : Vieilles vignes 2005, Tardieu-Laurent

4 : une robe claire, un nez également discret, tout comme la bouche, toute en finesse. Paradoxalement j'ai trouvé que ce vin se mariait très bien avec le plat qui était servi : gambas grillées et des huitres gratinées.
LIRAC : origine incertaine, 2004

5 : un disque clair et un milieu de verre plus sombre, le nez est "chaud", épicé, torréfié. En bouche on retrouve ces notes torréfiées soulignées par une acidité bien perceptible.
CORNAS : Les Barcillants 2004, les Vins de Vienne

6 : une robe est opaque, violacée. Le nez est très expressif, réglissé. C'est entétant, je ne parviens pas à ôter le verre de sous mon nez. En bouche c'est très riche, concentré, massif. Quel nez, quel nez !
CROZE-HERMITAGE 2005, Alain Graillot

7 : la robe montre un début d'évolution, le nez est confituré (fraise). En bouche c'est beaucoup plus facile à boire que le cru précédent. L'acidité est là aussi bien marquée mais sans excès.
COTE ROTIE : Seigneur de Maugiron 2000, Delas

8 : robe très sombre avec un nez très torréfié, en bouche c'est aussi très café, un peu trop pour moi, avec des tannins nettement perceptibles.
MARGAUX : Château Prieuré Lichine 2004

9 : la robe est un peu évoluée, le nez est confituré, je retrouve cette confiture en bouche, avec une acidité prononcée.
CHATEAUNEUF DU PAPE : Clos du Mont Olivet 2000

10 : ce vin présente une légère évolution, le nez est très vanillé, trop peut être, plus d'une heure de carafe n'ont peut être as suffit, ce coté maquillé disparait progressivement à l'agitation. En bouche c'est riche, gras, épicé ; j'entend "moderne" à coté de moi ...
CHATEAUNEUF DU PAPE : La Nethe 1998

11 : la robe ainsi que le nez sont un peu évolués. En bouches c'est confituré (fraise, framboise)
CHATEAUNEUF DU PAPE : Marquis Anselme Mathieu, 2001

12 : la robe est presque noire, mais tout de suite des notes de brulé montent au nez sans approcher le verre, c'est jeune.... idem en bouche, ça manque de carafe, bien qu'on se prend à penser que ça n'est tout de même pas mauvais
SAINT JULIEN : Château Saint Pierre 2004

Florent
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck