32 Vignerons annoncés à 68-Mulhouse

    • Messages : 2898
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a créé le sujet : 32 Vignerons annoncés à 68-Mulhouse

    C'est le programme du 5ème Salon des Vins d'un marchand de Vin de Mulhouse. Les infos ICI
    nb: cliquer rubrique Magazine !

    Une occasion de croiser des Lpviens ? :)o
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 603
    • Remerciements reçus 0

    stephalsace a répondu au sujet : Re: 32 Vignerons annoncés à 68-Mulhouse

    pour être encore plus précis

    www.vin-henner.fr/si...
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2214
    • Remerciements reçus 10

    denaire a répondu au sujet : Re: 32 Vignerons annoncés à 68-Mulhouse

    Merci pour ce lien, je n'avais jamais entendu parler de ce salon. Le programme est plutôt alléchant, d'autant que la plupart de ces très beaux domaines (Josmeyer, Gaillard, Vieux Télégraphe, Oratoire Saint-Martin, Borie la Vitarèle, Mas Laval, La Voulte-Gasparets, Hours) ne sont pas présents sur les "grands" salons (vignerons indépendants, RVF ou le Grand Tasting pour les Parisiens).
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2898
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a répondu au sujet : Re: 32 Vignerons annoncés à 68-Mulhouse

    J'y ferai un tour dans cet après-midi ensoleillé !;)
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 603
    • Remerciements reçus 0

    stephalsace a répondu au sujet : Re: 32 Vignerons annoncés à 68-Mulhouse

    J’ai fais un petit tour au salon. Pas beaucoup de monde le matin, un peu plus un début de journée.

    Le sud est largement, très largement représenté et il faut bien avouer que nos palais nordistes ne sont pas habitués à autant de matière et de tannins.

    Josmeyer fidèle à lui-même avec des vins plaisants, fins et tendus. Petite révision avec Pierre Boillot avant le passage au domaine puis chasse à la découverte.

    Je suis arrivé à me réconcilier avec le Bordeaux avec le château Turcaud et les savennières avec le domaine Laureau du clos Fremur.
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 146
    • Remerciements reçus 0

    marty a répondu au sujet : Re: 32 Vignerons annoncés à 68-Mulhouse

    Oui, Château Turcaud est un très bon rapport qualité/prix, soit sur l'appellation bordeaux, soit en entre-deux-mers...

    Marty
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2898
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a répondu au sujet : 32 Vignerons annoncés à 68-Mulhouse

    -- moved topic --
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2898
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a répondu au sujet : 10èmes rencontres à 68 Sausheim

    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1259
    • Remerciements reçus 61

    oulababa a répondu au sujet : Re: 10èmes rencontres à 68 Sausheim

    Jean-Marie Cade écrivait:
    > [url=http://www.vin-henner.fr/site/_SALON_2013_10e
    > me_edition-425.html]Tout est ici[/url]

    un bien beau programme, faut y aller sans son portefeuille...

    Xavier L.
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 260
    • Remerciements reçus 195

    éricH a répondu au sujet : Re: 14èmes rencontres à Sausheim - 68

    Jean-Marie avait ouvert ce fil en annonçant le 5ème salon du caviste Henner. On en est à la 14ème édition…
    Le temps passe.
    Georges Henner a pris sa retraite en 2016. Il a cédé sa cave à Emmanuel Nasti qui a conservé le catalogue en y apportant doucement ses touches personnelles. Il a également poursuivi la tradition du salon d’automne : « Des femmes, des hommes et des vins – 14ème rencontres ».

    Comme le site du caviste n’est pas encore à jour, je vous copie les infos.
    Vendredi 27/10/17 de 15h à 21h et samedi 28/10/17 de 10h à 18h chez Henner, marchand de vin à Sausheim (68).
    Entrée 5€ avec un Spiegelau offert.

    La liste des invités :
    Alsace
    Domaine Zind-Humbrecht ( :jump: )
    Bourgogne
    Domaine Lucien Boillot
    Château de Meursault / Château de Marsannay
    Domaine Gilbert Picq
    Domaine Saumaize-Michelin
    Bordeaux
    Château Roc
    Château Turcaud
    Champagne
    Maison Mailly
    Loire
    Domaine Sérol
    Vini Be Good (sélection de vins de Loire)
    Domaine Montgilet
    Rhône
    Domaine Pierre-Jean Villa
    Domaine Pierre Gaillard
    Domaine Gilles Robin
    Domaine Mourgues du grès
    Domaine Rouge Garance
    Languedoc Roussillon
    Domaine de l’Hortus
    Domaine la Croix belle
    Domaine Maurel
    Domaine du pas de l’Escalette
    Domaine La Liquière
    Domaine Rectorie-Préceptorie
    Domaine Philippe Nusswitz
    Domaine Ollieux-Romanis
    Borie la Vitarèle
    Mas de Daumas Gassac
    Villa Symposia
    Provence / Corse
    Domaine Tempier
    Rimaurescq
    Domaine Giudicelli
    Sud-Ouest
    A bisto de nas (groupement de 11 vignerons bio)
    Vins étrangers
    Planeta (Sicile)
    Domaine I Fabbri (Toscane)
    Parès-Balta (Priorat-Ribera)

    Ça manque de Beaujolais et de Jura mais y a de quoi s'occuper !
    Cordialement,
    Eric
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4054
    • Remerciements reçus 1225

    LADIDE78 a répondu au sujet : Re: 14èmes rencontres à Sausheim - 68

    Ah oui , et 5 euros l entrée faux pas hésiter , il y a de beaux domaines
    merci Eric

    Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 260
    • Remerciements reçus 195

    éricH a répondu au sujet : 14èmes rencontres à Sausheim - 68 - Petit compte rendu

    CR: Un petit compte rendu de ma visite au salon « Des femmes, des hommes et des vins – 14ème rencontres » organisé par le caviste Henner à Sausheim, 27/10/2017

    Après un bon petit déjeuner, je me suis fait déposer à la cave samedi matin à 10 heures. Il y avait déjà pas mal de monde mais pas de cohue. On pouvait facilement accéder à tous les stands.
    Mon programme s’est vite avéré trop ambitieux. J’ai essayé de prendre des notes mais j’ai rapidement abandonné. J’ai déjà besoin de me concentrer quand je suis dans ma cuisine alors dans un salon… J’avais prévu de commencer par les blancs secs, puis les rouges légers, etc. Bref, vous connaissez le topo. Là aussi, j’ai vite abandonné. Dégustateur professionnel c’est un métier et ce n’est pas le mien !
    La plupart des commentaires sont garantis flous. Quand il m’arrive d’indiquer un prix, c’est le tarif caviste pour une bouteille à l’unité. On y va.

    Domaine Sérol
    Côtes roannaise Originelles 2016. Simple et bon.
    Côtes roannaise Millerands 2016. Plus ouvert, plus large. Epices douces. Mon préféré.
    Côtes roannaise Perdrizières 2016. Fermé un peu astringent. Belle matière. A attendre.

    Domaine Gilbert Picq
    Chablis village 2015. Beau vin, minéral.
    Chablis vieilles vignes 2015. Remarquable, gras et minéral. Super.
    Chablis 1er cru Vosgros 2015. A l’aveugle, je serais certainement parti sur un beau cru de la côte de Beaune. Beau nez, gras, ample avec une acidité fine. J’adore. Didier Picq m’indique que la minéralité revient au vieillissement.

    Le stand de Zind est presque vide je profite de l’opportunité.

    Domaine Zind Humbrecht
    Riesling Herrenweg 2015. Déjà ouvert, sec, droit, minéral.
    Riesling Clos Windsbuhl 2011. Super nez, grosse présence en bouche et en même temps de la finesse, ample et long.
    Pinot gris GC Rangen 2008. Nez riche, en bouche c’est structuré sans aucune lourdeur, 46 g de sucres mais un équilibre magistral avec une acidité qui étire le vin. Excellent et potentiellement grand.
    Gewurztraminer Roche calcaire 2014. Très beau vin qui se goûte presque sec (il y quand même 17 g de sucres). Ample, équilibré, très élégant. Excellent. Dans ce vin, il y a des raisins du Hengst, du Goldert et du Windsbuhl. Il y a eu un tri sévère à cause d’une attaque de drosophile « suzuki » et finalement certaines cuvées non produites se retrouvent dans ce vin.
    Gewurztraminer GC Hengst 2012. Nez explosif. En bouche, toute la puissance du Hengst qui s’exprime, riche, classe. Grande longueur.
    Les vins sont vraiment au top. Les tarifs des grands crus ont explosé mais le Herrenweg et le Gewurz Calcaire restent abordables à 23€.

    Domaine Philippe Nusswitz
    AOC Duché d’Uzes.
    Orénia blanc 2016. Rousanne/marsanne/viognier. Nez aromatique, floral. Simple, sec. Bon.
    Orénia blanc réserve 2015. Plus riche, plus complexe. 20 % de fûts mais ça reste assez frais. Très bon.
    Orénia rouge 2015. Syrah 80 % et grenache. Très joli vin, gourmand, frais.
    VDF. Il était une fois 2011. Carignan/alicante/syrah/grenache plus un autre que j’ai oublié. Rouge oxydatif. Nez déconcertant. Un peu de volatile pas agréable par contre très beau vin en bouche. Je ne sais pas si j’aime ou pas…
    Des vins vraiment intéressants.

    Château Turcaud
    Entre-Deux-Mers 2016. Sémillon/sauvignon. Nez très parfumé. Exotique. Sec. Bon.
    Bordeaux blanc Cuvée majeure 2016. Nez plus fin. Bouche plus riche. Long. Très convaincant.
    Bordeaux 2014. Deux tiers merlot/un tiers cabernet. Joli bordeaux mais un peu simple.
    Bordeaux supérieur Cuvée majeure 2015. Même proportion. Plus de présence en bouche. Belle longueur. Outsider sérieux pour certains crus bourgeois…

    Il y a de plus en plus de monde, j’arrête de prendre des notes pour chaque cuvée. Je vous livre donc des impressions plus générales (et plus flous).

    Domaine Lucien Boillot
    Cinq cuvées sur 2015. J’ai tout aimé. Des jus superbes. Rien de massif. Un peu d’astringence sur les grosses cuvées. Le Volnay 1er cru les Angles et le Gevrey village semblent déjà accessibles. Le Gevrey 1er cru les Cherbaudes est très impressionnant mais plus serré, pareil pour le Nuits 1er cru les Pruliers à qui j’ai trouvé une belle finesse derrière la matière. Des très beaux bourgognes avec un potentiel énorme mais les tarifs font mal.
    Pourtant, il n’y a pas si longtemps j’arrivais encore à m’offrir un gevrey ou un volnay village une fois l’an.

    Château de Marsannay et de Meursault
    Que des blancs pour le château de Meursault. Je retiens un « générique » Clos du château 2014 très charmeur. Un 1er cru Meursault Charmes 2011, complexe, long qui s’exprime bien. Des rouges pour le château Marsannay. Un joli Fixin 2015 et un super Beaune 1er cru Grèves 2015. Moins d’élégance que chez Boillot. Par contre, les tarifs sont également terribles (le Fixin est à 36 €, ça doit être le prix des Hervelets chez Bart ; je ne parle pas du prix du Beaune…)

    Domaine I Fabbri
    Le Chianti classico avec le « gallo nero » sur la collerette. Domaine en bio. Si j’ai bien compris, les trois cuvées proposées correspondent à différentes altitudes des vignes. Lamole 2015, du fruit, gourmand. Terra di Lamole 2013, belle matière, soyeux, élégant, j’ai adoré. Riserva 2013, élevage plus ambitieux, plus de matière à attendre.
    Un vrai coup de cœur !

    Domaine Gilles Robin
    Super accueil (comme partout) mais j’aime bien le personnage (sans doute parce qu’il avait insisté l’an passé pour me faire goûter son Hermitage).
    Crozes-Hermitage Marelles blanc 2016. Très riche, un peu exotique. Il manque peut-être de fraicheur mais il ferait un bel apéro. Cuvée Papillon 2016. Classique, gourmande, très bon. Crozes Albéric Bouvet 2015. Nez intense, plus impressionnant, bel équilibre. Crozes-Hermitage « 1920 » 2015. Densité, profondeur. Très beau vin… à attendre.

    Domaine Pierre-Jean Villa
    Je suis passé un peu à côté des blancs. J’ai trouvé que le Condrieu 2016 était trop un vin de nez. IGP colline rhodanienne « gamine » sympa mais pas donné. Très beau Saint-Joseph rouge Tildé 2013.

    Je n’ai malheureusement pas eu le temps de goûter chez Pierre Gaillard. Excellents souvenirs de l’an passé.

    Domaine Rouge Garance
    Un blanc et deux rouges. J’ai tout aimé en particulier le CdR Garances 2016. Je trouve le rapport qualité/ prix très bon.

    Là je commence à fatiguer grave.

    Domaine Pas de l’Escalette
    Je n’ai pas accroché avec le blanc Les clapas. Par contre, j’ai beaucoup aimé les rouges à commencer par les Petits Pas 2016, gourmand, frais. Le grand Pas 2013, très beau Languedoc avec un côté minéral. Beau domaine.

    Domaine de la Croix Belle
    Inconnu au bataillon. Tous les vins sont en IGP côtes de Thongue. Tarifs doux.
    Caringole 2016, simple et gourmand. Champ du coq 2015, plus de structure, sans lourdeur. Deux cuvées plus ambitieuses : « n°7 » 2015 en blanc (assemblage de 7 cépages) et « n°7 » 2014 en rouge (idem), toutes deux très réussies en particulier le rouge qui m’a vraiment beaucoup plu. A découvrir.

    Mas de Daumas Gassac
    Pas gouté les cuvées Guilhem que je connais déjà. Cuvée le Faune 2016 (blanc), parfumé, exotique. Cuvée Mazet du Levant 2016 , un peu astringent à attendre. Pas mal.
    Mas blanc 2016. Fruité, ample, long, grosse présence déjà accessible.
    Mas rouge 2013. Superbe bouche, belle matière, du plaisir déjà possible. Très beau vin mais c’est quand même cher. En l’état, je me demande si je n’ai pas préféré la cuvée n°7 de la Croix Belle…

    Domaine Tempier
    Mon palais est complètement saturé et voilà que je me lance dans le mourvèdre à haute dose. Pas raisonnable.
    J’ai adoré le rosé 2016, rarement bu un rosé avec une telle structure. Pour la table. Les rouges sont sur 2015. La Migoua est assez accessible, super bon. La cuvée classique m’a paru assez fermée. La Tourtine est impressionnante, c’est puissant et on sent que c’est plein de promesses. Ça reste difficile à goûter. Il est urgent d’attendre.

    Je vois le stand Sud-Ouest « A bisto de nas ». Plein de vins intéressants à des prix abordables. Le responsable est sans doute allé casser la croûte. Tant mieux car mon palais crie « stop ». Je vois le stand Mourgues du Grès. « STOP » me répète mon palais…

    J’ai goûté plus de 50 vins en 2h30. C’est vraiment trop pour moi. J’ai quasiment tout craché et j’ai souvent bu de l’eau entre les stands mais je suis complètement saturé. Ça tombe bien c’est l’heure d’être récupéré par la famille.
    C’est la deuxième fois que je me rends à ce salon. Si j’ai l’occasion d’y retourner j’essaierais de m’organiser sur deux jours et de limiter drastiquement le nombre de domaines. Ça risque d’être compliqué...
    Le niveau général était très élevé, tout était au minimum « bon ». Mais sur la durée certains vins sudistes notamment sur 2015 commençaient à me « fatiguer ». Dans un autre contexte je les aurais mieux appréciés.

    Pour finir : trois vins qui me reviennent spontanément à l’esprit. Ils m’ont enthousiasmé en restant financièrement à peu près abordables (notion très relative).

    Gewurztraminer Roche Calcaire 2014 de Zind-Humbrecht (23€).
    Chablis 1er cru Vosgros 2015 du domaine Picq (20€20).
    Chianti Terra di Lamole 2013 du domaine I Fabbri (15€40).

    Merci aux courageux qui ont lu jusqu’au bout.
    Cordialement,
    Eric
    #12
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: olivyeah, Vaudésir, Frisette, the_ej, LoneWD

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 260
    • Remerciements reçus 195

    éricH a répondu au sujet : 15èmes rencontres chez Henner marchand de vin à Sausheim - 68

    15èmes rencontres " Des femmes, des hommes et des vins" chez Henner, marchand de vin à Sausheim (68)

    Vendredi 19 octobre de 15h à 21h et samedi 20 octobre de 10 h à 18h.
    Entrée 7 € avec un verre Spiegelau.

    La liste des invités : www.vin-henner.fr/15... (tu)
    En cadeau bonux, tous les vins présentés avec les tarifs :
    www.fichier-pdf.fr/2...

    Je ne suis pas sûr de pouvoir y aller cette année. :dry:

    Eric
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 260
    • Remerciements reçus 195

    éricH a répondu au sujet : 15èmes rencontres chez Henner marchand de vin à Sausheim - 68

    Comme prévu j’ai loupé le salon 2018 chez Henner…
    Y a-t-il des lpviens qui ont fait le déplacement ?
    J’aimerais bien des avis sur les Touraine du domaine Frissant et les Beaujolais du domaine Bulliat…
    Cordialement,
    Eric
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 260
    • Remerciements reçus 195

    éricH a répondu au sujet : 16èmes rencontres chez Henner (Emmanuel Nasti) marchand de vin à Sausheim - 68

    16èmes rencontres "Des femmes, des hommes et des vins" chez Henner (Emmanuel Nasti), marchand de vin à Sausheim - 68

    Vendredi 18 octobre de 15h à 21h et samedi 19 octobre de 10h à 18h.
    Entrée 7 € avec un verre Spiegelau.

    www.vin-henner.fr/16...

    J'ai reçu par mail la liste des vins présentés avec tous les tarifs. Il y a des domaines régulièrement commentés sur LPV.
    Le "pdf" est en pièce jointe.

    Eric
    #15
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Vaudésir

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 80519
    • Remerciements reçus 5934

    oliv a répondu au sujet : 16èmes rencontres chez Henner (Emmanuel Nasti) marchand de vin à Sausheim - 68

    Sacré plateau !
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 260
    • Remerciements reçus 195

    éricH a répondu au sujet : 16èmes rencontres chez Henner (Emmanuel Nasti) marchand de vin à Sausheim - 68

    Un petit compte rendu de ma visite au salon « Des femmes, des hommes et des vins - 16ème rencontres »
    organisé par la cave Henner (Emmanuel Nasti) à Sausheim, 19/10/2019

    Arrivée à la cave à 10h30. Le plan d’attaque :
    1. Je goûte d’abord des domaines que je ne connais pas ou mal et qui sont dans mon budget.
    2. Je flâne en mode « découverte » ou « opportuniste » en fonction des affluences.
    3. J’arrête quand mes papilles gustatives sont saturées même si je suis frustré.
    Pour ne pas trop me disperser et découvrir de nouvelles choses, j’ai également décidé de faire l’impasse sur le Languedoc et le Roussillon (dur, dur).
    Comme d’habitude, je rappelle que je suis un autodidacte de la dégustation et que les commentaires sont garantis flous. Quand j'indique un prix, c’est le tarif caviste pour une bouteille à l’unité.
    C’est parti.

    Domaine Xavier Frissant (Mosnes)
    Touraine Les Roses du Clos 2017 : cépage « fié gris », nez un peu exotique, léger gras, fin en bouche.
    Touraine Chenin des Pierres 2018 : du chenin (comme le nom l’indique), plus tendu, fruits blancs, « minéral ».
    Les rouges présentés sont 100 % Côt .
    Touraine Amboise M de la Touche 2016 : fruits rouges, assez léger mais gourmand.
    Touraine Amboise Orée des Frênes 2015 : plus de corps, fruité plus intense, souple mais avec une belle consistante, tanins fondus. Beau vin. Mon préféré !
    Touraine Amboise La griffe d’Isa 2017 : plus de volume et de structure, belle bouche mais moins gourmand en l’état que « l’Orée ». A attendre un peu.
    Je n’ai pas beaucoup de références en Loire et donc de points de comparaison mais j’ai bien aimé tous les vins en particulier « l’Orée des Frênes ». Les tarifs sont très raisonnables, entre 9 et 13€, sauf la griffe d’Isa à 18,60€.

    Domaine Bulliat (Villié-Morgon)
    Beaujolais blanc 2018 : joli chardonnay plein de fruits, rond, pas très long mais bien fait.
    Chiroubles 2018 : un peu floral au nez, structure simple mais très fruité, se boit tout seul.
    Morgon nature 2017 : robe plus soutenue, très joli nez ouvert, plus de richesse.
    Morgon Cou de Jus 2017 : le même que le précédent mais élevé en amphore, la robe parait plus claire, c’est surprenant mais la bouche est plus « soyeuse ». Beau vin.
    Moulin à Vent 2017 : classique dans l’expression, beau fruit, tanins légers mais présents. Un peu de garde lui fera du bien.
    Domaine très intéressant, des expressions variées du gamay et des tarifs doux, les deux morgons autour de 15€, tous le reste à moins de 12€.

    Je me dirige vers le Domaine Picq, mais il y a pas mal de monde. J’atterris en Provence.

    Domaine de Triennes (Nans-les-Pins).
    Tous les vins sont en IGP Méditerranée. Domaine en bio.
    Viognier Sainte Fleur 2018 : nez exotique très expressif, bouche fruits blancs, sec, assez frais.
    Rosé 2018 : robe très pale, fruits rouges en bouche, rond et frais.
    Merlot 2015 : fruits noirs, souple, tanins fondus.
    Les Auréliens 2016 : cabernet sauvignon et syrah, fruits rouges, plus de présence et restant d’un accès facile.
    Saint Auguste 2016 : même composition mais une syrah majoritaire (et je crois un peu de merlot). Toujours des fruits rouges, bouche plus épicée et en même temps plus fine. Se distingue des deux précédents. J’aime beaucoup.
    Saint Auguste 2008 : très beau vin à maturité, bouche fondue et bien équilibrée.
    Tous les vins sont à moins de 15€. Les rapports prix/plaisir sont intéressants. Les vins rouges sont élevés dans d’anciennes barriques du Domaine Dujac. J’ai découvert en lisant le petit dépliant qu’on m’a remis que le domaine appartenait à Jacques Seysses (Domaine Dujac) et Aubert de Villaine !

    Clos du Mont-Olivet (Châteauneuf-du-Pape)
    Vin de pays du Gard Rive Droite 2017 : assemblage grenache, syrah, carignan, merlot (il me semble en avoir oublié). Super fruité, belle présence, grosse gourmandise.
    Vin de pays du Gard Confluence 2017 : 95 % vieux carignans avec un peu grenache (je crois qu’il s’agit d’une complantation). Toujours un beau fruité avec un côté garrigue et une jolie longueur.
    Lirac 2017 : Moins expressif que les précédents, belle matière et plus de finesse. A attendre.
    Châteauneuf-du-Pape 2014 : très beau vin, beau volume, fruits et épices, quelques aspérités en fin de bouche. Un châteauneuf plus dans la finesse que la puissance.
    Châteauneuf-du-Pape 2011 : un niveau au-dessus, plus de volume et un peu plus puissant, le fruit s’exprime bien, le vin est large, les tanins sont fondus. De l’élégance. J’adore. Je possède ce vin dans ma cave car c’est l’année de naissance de mon fils. (Ne pas y toucher. Ne pas y toucher. Ne pas y toucher).
    Bon, je vais enfoncer une porte ouverte : c’est un domaine remarquable, tous les vins sont supers et les prix demeurent abordables. Super accueil de David Sabon.

    Weingut Besson-Strasser (Uhwiesen, Suisse)
    Le vignoble se situe en Suisse alémanique au Nord de Zurich, pas loin de Schaffhouse (les chutes du Rhin pour ceux qui connaissent). Domaine en biodynamie.
    Räuschling 2018 : bouche sur des fruits blanc, belle vivacité, sec. Ça me fait penser à du riesling.
    J’ai appris que le « räuschling » est un cépage local, à priori il en resterait 23ha. Pour les curieux : swisswine.ch/fr/cepa...
    Fumé 2017 : assemblage 50% räuschling et 50% chardonnay. Plus de rondeur, ample, sec bel équilibre. Très beau vin.
    Pinot noir Cholfirst 2017 : du fruit avec une belle matière en bouche, gourmand, quelques notes d’élevage.
    Pinot noir Chlosterberg 2016 : superbe matière, densité et élégance, des fruits rouges, des épices douces, des tanins encore bien présents, du boisé qui doit s’intégrer mais potentiellement le grand vin est là !!! (tu)
    Pinot noir Albi 2016 : la bouche est moins impressionnante que le vin précédent mais offre un bel équilibre avec un fruité plus expressif, belle structure. Excellent.
    Ce vin est un assemblage de parcelles autour de Schaffhouse, le nom « Albi » est un hommage à Albert Strasser, le créateur du domaine.
    Blauer Zweigelt 2017 : cépage inconnu (pour moi) qui semble très présent en Autriche. Un peu émoustillé par la série les pinots noirs, j’ai moins accroché avec ce dernier vin, robe plus sombre, plus de rondeur, des notes plus chaudes, fruits noirs et plus épicé.
    J’ai été très impressionné par le niveau de ce domaine. Le Chlosterberg ferait un beau pirate dans une dégustation de grands bourgognes. Les tarifs sont malheureusement élevés : entre 30 et 50€… Il y a sûrement moyen de les avoir moins chers en Suisse.
    Je suis curieux de savoir si des lpviens helvètes connaissent le domaine… (Encore faudrait-il qu’ils s’égarent sur le forum jusqu’ici).

    Pour la suite, je n’ai plus pris de notes, les descriptions seront donc encore plus vagues. Si vous connaissez déjà les domaines vous n’apprendrez pas grand-chose (mais vous avez tout de même le droit de lire).

    Domaine Lucien Boillot (Gevrey Chambertin)
    Tous les vins sont sur 2017. J’ai goûter le Gevrey, le Pommard et le Volnay1er cru Les Angles. Toujours beaucoup de plaisir avec des vins très élégants. Le Volnay est ouvert depuis la veille et pète le fruit avec une belle longueur. Excellent. Quel beau domaine !

    Maison Camille Giroud (Beaune).
    Tous les vins sont sur 2016. Je n’ai goûté que les rouges. Des Santenays 2016 très bons, du fruité et de la fraicheur notamment le 1er cru Clos Rousseau.
    J’explique à la dame qui tient le stand que les deux vins suivants sont totalement hors budget et sauf exception exceptionnelle je ne dépasse jamais la barre des 30€ pour un vin… Elle me répond que c’est une raison supplémentaire pour en profiter et de goûter.
    Je rétorque que je refuse de boire des vins vendus à des prix indécents ! ni,=et
    Non, je déconne… Dans la vraie vie, je tends mon verre avec un sourire béat ! :cheer:
    Vosne-Romanée les Chalandins puis Clos de Vougeot. Que dire ? Les deux vins sont délicieux et jouent dans une autre dimension que les Santenays. Le Clos de Vougeot est une belle combinaison d’intensité et de finesse, très beau, à garder (secteur Petit Maupertuis, si mes souvenirs sont bons).
    Je vous livre les tarifs pour rigoler : 72€ le Vosne et …. 175€ le Clos. Il y a 20 ans, je m’offrais du Clos de Vougeot de Guy Coquard pour 175 francs…
    On discute ensuite des fameuses parcelles au bas du Clos, au bord de la départementale...

    Domaine Pierre Gaillard (Malleval)
    Le Condrieu 2018 est fin, une expression du viognier sans exubérance. Très beau Saint Joseph les Pierres 2017 mais rapidement éclipsé par la série des Côtes-Rôties 2017. Pas grand-chose à dire, c’est une appellation que je ne connais quasiment pas mais je mesure mon privilège de goûter Esprit de Blonde et Rose Pourpre. C’est grand. Je trouve ces vins étonnamment accessibles dans le sens que le plaisir gustatif est déjà important. Pas arrivé à recracher ces deux là ! Petite préférence pour la Côte-Rôtie Esprit de Blonde. A attendre sereinement.

    J’essaye d’aller chez Didier Picq, mais il n’est plus à son stand. Je me rabats sur les chardonnays du mâconnais.

    Domaine Saumaize-Michelin (Vergisson)
    Roger Saumaize me parle avec une grande passion de son travail. Quelques sujets pêle-mêle : le climat, les sols, les calcaires, le chardonnay et le riesling, la vie microbienne, la flore intestinale (sic), le respect du vivant, la biodynamie, la micro-oxygénation, le vignoble alsacien, le sucre, l’amertume, le sens de la vie (resic)… J’ai passé 20 minutes au stand !
    J’ai tout aimé. Les vins sont droits avec un côté « minéral » affirmé (pas de commentaire svp).
    Le Pouilly-Fuissé Vignes Blanches 2016 est dans la finesse et demande de l’attention pour être apprécié a sa juste valeur. Les Pouillys Les Ronchevats 2018 et Clos de La Roche 2018 ont une matière plus importante, les deux vins offrent de beaux amers en finale. Préférence personnelle pour Les Ronchevats.
    La cuvée Pouilly-Fuissé Ampélopsis 2016 est un assemblage des meilleures parcelles du domaine avec un élevage de 20 mois. Le vin propose une grande amplitude, du fruit, un léger « grillé » et une belle vivacité.
    Un très beau domaine.

    Domaine Tempier (Castellet)
    Pas prévu au programme, j’ai déjà eu la chance de déguster toute la gamme il y a deux ans mais je ne résiste pas. Le Bandol 2017 est très serré, puissant, tanins imposants, le 2016 est beaucoup plus avenant, moins « massif » avec un fruité plus expressif, très beau mais ça reste un jeunot. Je ne goûte pas les parcellaires mais je découvre le blanc 2018. Là aussi, la matière est imposante mais une belle fraicheur qui équilibre l’ensemble.
    Sur les étiquettes des 2017, il y a une balançoire en relief. Véronique Peyraud m’explique que c’est pour les 100 ans de sa maman qui a toujours aimé faire de la balançoire !

    Domaine I Fabbri
    (Greve in Chianti)
    Le vignoble est au nord de l’appellation Chianti Classico et les vignes sont situées entre 400 et 700m. Viticulture bio. Le Chianti Classico Lamole 2017 est une vraie gourmandise, une bombe de fruits, élevage en cuve inox. Je n’ai pas bien goûté le Terra di Lamole 2015, la bouteille venait d’être ouverte et le vin ne s’exprimait pas beaucoup. C’est dommage car c’est une cuvée que j’ai goûté deux fois avec beaucoup d’enthousiasme.
    Le Riserva 2015 a eu le temps de s’aérer et se goûte mieux, fruits noirs, épices, boisé encore un peu présent mais l’ensemble est beau. A 24,80€ c'est très raisonnable.
    On termine par le Gran Selezione 2015. J’apprends que la mention correspond au plus haut niveau de la DOCG Chianti Classico et que la cuvée n’est produite que dans certains millésimes. Le vin est impressionnant : dense, épicé, le fruit est contenu, matière imposante. A attendre 10 ans, au moins.

    Mes papilles gustatives n’en peuvent plus. J’en viens à plaindre les dégustateurs professionnels. Mais comment font-ils ?

    Je voulais encore goûter les vins de l’Oratoire Saint-Martin, personne au stand. Il est 13h, beaucoup de viticulteurs sont allés manger.

    Comme il ne faut pas toujours être raisonnable, je m’arrête encore au stand « A Bisto de Nas » qui rassemble des viticulteurs du Sud-Ouest et présente neuf vins. Plein de belles choses. Entre autres, je me souviens de la cuvée Tôt Co Que Cal 2015 du château Plaisance en Fronton : 100 % négrette, du fruit sur des tanins fondus, et une belle note poivrée en finale et du Jurançon doux Grain de Copain 2017 du domaine Camin Larredya, richesse mesurée, fruit mûr et fraicheur. La prochaine fois, je passerai en début de parcours.

    Voilà. J’ai rencontré le même problème qu’il y a deux ans : il y a tant de beaux domaines qu’on a envie de tout goûter. Un peu déçu d’avoir louper les Chablis de Picq… Cette expérience m’a aussi permis de réétalonner mon palais en accédant à des vins que je n’ai pas (ou plus) l’habitude de goûter.

    Les 3 domaines coup de cœur de la journée :
    Clos Mont-Olivet
    Saumaize-Michelin
    Weingut Besson-Strasser (mais trop cher pour moi) .

    Merci aux courageux qui ont lu jusqu’au bout.
    Cordialement,
    Eric
    #17
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Benji, Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., Gibus, peterka, chrisdu74, bulgalsa, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, TIMO, Vaudésir, DUROCHER, Frisette, leteckel, Kiravi, Garfield

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1371
    • Remerciements reçus 869

    leteckel a répondu au sujet : 16èmes rencontres chez Henner (Emmanuel Nasti) marchand de vin à Sausheim - 68

    Très interessant et super agréable à lire.
    Merci.

    Arnould.
    #18
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: éricH

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 80519
    • Remerciements reçus 5934

    oliv a répondu au sujet : 16èmes rencontres chez Henner (Emmanuel Nasti) marchand de vin à Sausheim - 68

    Du garanti flou de ce niveau, on en redemande !:/:
    #19
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: éricH

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120jean-luc javauxVougeotstarbuck