Nous avons 2262 invités et 84 inscrits en ligne

LPV94 fait sa rentrée…

  • Messages : 510
  • Remerciements reçus 501

podyak a créé le sujet : LPV94 fait sa rentrée…

Déjà 3 semaines que la rentrée a eu lieu pour lpv94 (merci encore pour l'invitation) et avant la prochaine soirée qui s'annonce très bientôt, ce serait bien d'au moins lancer quelques notes sur la précédente ;)

Pas de thème particulier si ce n'est "la bouteille de la rentrée que vous voulez partager".
On donne juste la couleur et le millésime au GO. Le hasard fait le reste.
Pour patienter en attendant l'arrivée de nos deux derniers compères, je propose d'ouvrir une petite bulle… Je soupçonne que peu vont deviner son origine… B)
Et effectivement, après un timide départ, les propositions fusent, autour de certains champagnes au départ puis, assez rapidement autour d'un chenin, avec qui il est vrai le vin partage quelques points communs à mon sens.

domaine Belluard, Vin de Savoie, Ayse, Brut méthode traditionnelle, Les Perles du Mont Blanc 2016
(pas à l'aveugle)
Cépage Gringet, SR : 4 g/l.
Nez avec quelques notes de fruits secs. Pomme, coing, poire verte. Frais. Sec. Légers SR ressentis. Très légers amers en finale. Du tannin, matière +. "noyau d'abricot". Salivant. Net. Bien mieux que la 1ere goûtée qui était trop monolithique sur la pomme. B++ (15)

Cantina di Rauscedo, Vino Spumante di Qualita, Villa Manin Brut
Pinot Nero 55%, Chardonnay 45%, 18 mois d'élevage, dégorgé en 2018
Nez assez opulent, de Chardonnay élevé (un peu de brioche), fruits jaunes, citron mûr, pointe grillée/réduite. J'aime bien ce nez. Gourmand en bouche. Aurait mérité quelques degrés de moins au service. Un peu de SR ressentis, plutôt rond mais pas mou, très flatteur. Légers amers en finale. Gourmand mais pas d'une tension ni complexité folle. B (14+)

MicroBio Wines RoadRunners, Correcaminos 2017
Rueda - Verdejo
Robe trouble. Au nez, des notes de … gaz, un peu de litchi, muscat. Nez très "nature". Du perlant en bouche qui n'évite pas une certaine mollesse. Des amers en finale. A l'aération, ça n'évolue pas plus favorablement que ça… Toujours ce gaz… Vin déviant pour moi. M- (9,5)

domaine de l'Enclos, Chablis 2017
Nez pas hyper expressif, qui présage un vin assez sec, mais s'ouvrant peu à peu sur une touche citronnée, fruits blancs, des notes minérales. La bouche est bien tranchante, nette, avec juste une pointe d'épices dans une finale où subsistent de très légers amers. Après avoir quand même évoqué un Chablis ou tout du moins un blanc de l'Yonne, pas mal de camarades se perdent en différentes conjectures. Alors qu'étiquette découverte, ce Chablis s'il détonne avec le 2016 du domaine goûté il y a peu (notes exotiques, beaucoup plus rond), s'avère à bien y penser d'un classicisme d'école. Joli vin sur la tension, sans acidité mordante pour autant : 2017 est décidément joli dans le secteur. B+ (15)

domaine des Poncetys, Saint-Véran, Les Pierres Blanches 2014
(pas à l'aveugle)
Nez assez mûr sur les fruits jaunes, le citron mûr presque pâtissier, quelques fleurs blanches, du coing. Un soupçon d'élevage résiduel (caramel au lait). Jolie bouche où se côtoient matière, gras et vivacité, tension réhaussée la aussi par de fins amers en finale. LE tout est bien équilibré, gourmand, à la fois mûr et tendu. L'assemblée aime d'ailleurs plutôt bien cette bouteille et certains citent des appellations un peu plus "prestigieuses". TB- (15,5)

François Chidaine, Montlouis sur Loire, Les Choisilles 2009
Le nez qui pétrole légèrement, associé à des notes de citron confites, une pointe d'encaustique me dirigent sans hésitation vers un joli Riesling… Et la bouche ne dépareille pas : nette, acidulée avec une super matière qui tapisse la bouche. Je replonge le nez et de petites notes fumées apparaissent. Et toujours cette belle acidité, qui, associée à une jolie matière sèche donnent tension et étirent la bouche. Très très joli, je suis sous le charme. Bon, mais c'était tout sauf un Riesling :p Je suis sur le c.. en découvrant qu'en plus, c'est un 2009. Aucune note oxydative, de près ou de loin (pas rencontré souvent sur un Chenin de 10 ans), aucune sensation de SR (si ce n'est un nez avec ses fruits mûrs qui auraient pu y faire songer). Blanc de la soirée sans conteste ! TB++ (17)

Les Bertrand, Fleurie, Cuvée du Chaos 2017
vieilles vignes - élevé en vieilles barriques
Un peu de volatile au nez puis un joli panier de fruits frais (cerise, framboise…). Très léger perlant, gourmand en bouche avec du fruit mûr et acidulé. Ca se glougloute très facilement dans un style à la Lapierre, Descombes, … Comme quoi, quand des vins, proches de la mouvance "nature" ont des volatiles contenues et pas trop d'arômes de fermentation, c'est vraiment de jolis vins. B (14)

Weingut Huber Bernhard, Baden, Malterdinger Spätburgunder Trocken 2011
Ça pinote agréablement avec des fruits rouges et noirs, une pointe fumée, des petites notes d'élevage bien agréable car pas envahissantes. Frais en bouche avec ce qu'il faut de matière, une légère accroche, pointe réglissée et, à l'aération, derrière ces fruits patinés, comme une pointe d'évolution (un soupçon de feuilles mortes). Très jolie découverte, un vin dans sa plénitude à mon sens ! Ca me donne envie d'explorer un peu mieux ces pinots allemands TB (16+)

Philippe Alliet, Chinon, Côteau de Noiré 2014
Cette fois-ci le nez m'emmène plus dans le bordelais avec une trame sombre, de fruits noirs, accompagnée d'une pointe plus végétale, terreuse ou plus mine de crayon. Du classicisme au nez, et une matière imposante et pas encore tout à fait fondue en bouche avec une accroche qui trahit la jeunesse du vin et peut-être un élevage encore assez présent. A ce stade le vin est encore un peu too much pour moi. Mais quand je pense au magnifique 2007 goûté il y a peu, tout porte à croire que la patience sera de mise sur ce millésime et récompensera très probablement ceux qui en auront fait preuve. B (14-) en l'état, sûrement au minimum TB d'ici pas mal d'années.

L'Affût (Isabelle Pangault), Touraine, Nebula 1894 2018
Aah, Olivier nous avait promis que son (vrai) apport nous fera lui pardonner son expérimentation hasardeuse avec son vin nature espagnol (on veut bien être cobayes mais il y a des limites :D ) .
Et il n'a pas tort. Nez mêlant le cassis et les fruits rouges mûrs, voire cerise confite. Pointe fumée, épices douces aussi. Frais, acidulé en bouche, juteux, mais avec du répondant. Petit accroche en finale avec une fine amertume qui me rappelle l'airelle rouge fraiche. C'est joli, bien équilibré, plutôt assez léger, mûr au nez, frais en bouche. Ca m'évoque un Pradel de La Terrasse d'Elise pour cet aromatique expressive combinée à la finesse de la bouche.
En tout cas, je valide ! :cheer: TB (16-)

Un "duel" est annoncé (même millésime ?) et nous goûtons donc les 2 vins d'après en parallèle.

domaine Georges Vernay, Côte Rôtie, Maison Rouge 2006
Superbe nez que je place dans un premier temps en Syrah du Nord avec de l'olive, des fruits noirs, une pointe lardée, fumée et un soupçon cuir/animal. La bouche est un modèle d'équilibre avec de la matière, du velours, de la maturité, de la puissance mais aussi une belle acidité qui n'accroche en rien la bouche mais laisse juste une sensation de texture un peu poudrée. Et une belle longueur d'un vin qu'on pressent à point, sans que des notes ni trop animales ni trop tertiaires n'aient encore réalisé leur travail de sape. J'hésite avec peut-être une Grange des Pères sur une année assez fraîche. Excellent vin qui, à mon sens, nous rend un peu plus sévère sur son partenaire qui seul aurait sûrement été un peu plus mis en valeur. Merci Bruno !
Exc-/Exc (17,5+)

château Calon Ségur, Saint Estèphe, 3ème GCC 2006
Moins d'hésitation sur l'origine de son voisin avec des notes classiques de mine de crayon, fruits rouges et noirs assez mûrs (cassis, cerise limite confite), un peu de cèdre. Une petite accroche est encore présente dans une bouche plutôt équilibrée entre matière, puissance et fraîcheur. Très agréable mais je pressens un vin jeune, encore dans ses langes. Ce fruit relativement mûr, assez présent me fait pencher plutôt sur une présence importante de Merlot, et donc un rive droite… Perdu. Malgré sa jeunesse, cela me plaît plutôt bien. Mais clairement à attendre pour que le vin se complexifie et soit plus fondu. TB- (15,5)

château Le Chatelet, Saint-Émilion Grand Cru, Réserve du Château 2005
Le nez se partage entre quelques notes d'évolution (pruneau) et des notes végétales (sous bois, humus), pointe d'épices. L'acidité en bouche est assez élevée avec des tannins encore un peu saillants, qui assèchent en finale. Un vin qui paraît assez léger, déjà un peu évolué mais dont le boisé n'aurait pas été digéré.
A attendre, mais sans trop d'espoir amha. AB+ (13)

Merci à Fred pour l'organisation et à tous pour vos apports, qui ont permis un bel éclectisme. Je retiens le Choisilles 2009, bluffant, et plus encore le Maison Rouge 2006 de Vernay. Mention également pour les découvertes du Pinot de Baden et la (rare) cuvée de Touraine.
J'espère que d'aucuns prendront le relais pour les 2 prochaines dégustations dédiées aux Cornas et aux Sancerre. zX

Tuukka
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, CAB 1861, Frisette, leteckel, jclqu, DaGau, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 183
  • Remerciements reçus 87

CAB 1861 a répondu au sujet : LPV94 fait sa rentrée…

Un grand merci Tuuka pour ce CR qui reflète bien l’esprit de la soirée « en libeeeerté » comme aurait dit Gilbert Montagné. Un peu distrait par mon rôle de MC mais surtout un certain Chablis, je n’ai pris que quelques vagues notes à rajouter à ton CR très détaillé.

domaine Belluard, Vin de Savoie, Ayse, Brut méthode traditionnelle, Les Perles du Mont Blanc 2016
Superbe nez intense, sur des notes de coing, pommes et un côté un peu brioché. L’attaque est franche mais une belle matière enveloppe la bouche. Belle finale fraîche et saline. mais où sommes nous donc? Je ne connaissais que la cuvée tranquille en gringet du domaine. Jolie quille!
Très bien

Cantina di Rauscedo, Vino Spumante di Qualita, Villa Manin Brut
Un côté chardonnay boisé, élevé assez ample, grosse matière qui sur certain aspect me fait penser à des Meursault à la mode ancienne un peu trop bâtonnés. Le côté boisée est un peu trop présent. Belle longueur qui s’allonge bien. C’est « Joli » bien fait
mais un peu trop boisé (un petit côté « putassier », un peu trop maquillé mais ça fait de l’effet)
Bien

MicroBio Wines RoadRunners, Correcaminos 2017 : bon passons vite cela dans l’oubli d’un puit sans fond

domaine de l'Enclos, Chablis 2017
Ce vin je l’ai trouvé beau mais il m’a dérouté lorsque j’ai vu l’etiquette. Nez plaisant, beau gras note acidulée avec grosse matière avec une acidité en entrée de bouche et un fin sucre résiduel en fin de bouche, finale un peu réglissé. un chardonnay. J’hesite... Un Chablis? J’ai pas vraiment reconnu... il faut dire que mon palais a peu goûté cet été...

Du coup, tellement dubitatif que j’en ai arrêté mes notes.

de mémoire, Le Chidaine (mon apport) s’’est révélé grand sans ce côté oxydatif parfois redouté. En rouge un gros coup de cœur pour la Cote Rôtie amenée par Bruno! Et je serai plus généreux que Tuuka sur le Calon Ségur qui en a sous la pédale tout en ce montrant enjôleur dès maintenant.

Prochaine soirée : Cornas!

Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, podyak, bibi64, leteckel, jclqu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 183
  • Remerciements reçus 87

CAB 1861 a répondu au sujet : LPV94 fait sa rentrée…

Les photos de la rentrée d'LPV94


Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck