LPV Oslo : Champagne et Bourgogne Grand Cru

    • Messages : 2393
    • Remerciements reçus 390

    bertou a créé le sujet : LPV Oslo : Champagne et Bourgogne Grand Cru

    Anders nous avait convié à une petite fête il y a de cela quelques mois. Comme à notre habitude chacun apporte deux bouteilles et tout est servi à l'aveugle. Pour corser le tout, il y a toujours un où deux malins qui apportent des bouteilles hors sujet. C'est ceci aussi qui fait le charme de nos rencontres.

    CR: Henriot - Cuvée des Enchanteleurs 1996
    Joli nez mûr et évolué avec du moka, café, beurre, grillé, biscuit, citron confit, pomme jaune. C'est complexe, ouvert et d'une belle intensité. Tout le monde a le sourire aux lèvres.
    Bouche assez puissante avec une belle intensité. C'est volumineux mais il y a de la finesse. Le vin se resserre en seconde partie avec une acidité importante et de beaux amers. Superbe longueur fraîche et nette.
    Excellent.
    Beaucoup de plaisir dans cette bouteille. Si rapidement il y a eu un consensus sur le millésime et sur les cépages, nous ne somme pas allez plus loin.

    CR: Guy Charlemagne - Bague Carrée Origine Les Chétillons 1988
    Une cuvée produite uniquement en magnum. Dégorgement récent.
    Nez plus étroit que le précédent, très jeune avec quasi aucune évolution. Belle intensité à l'aération sur le citron, citron confit, touche de pêche blanche, côté coquille d’huître, fleurs blanches, grillé aussi. Très belle complexité !
    Peu puissant en bouche avec une acidité importante, assez violente. Compact. Beaucoup d'énergie. Un champagne sur le fil du rasoir mais avec une grosse matière en même temps. Un vin tout en longueur et volumineux avec une belle sensation saline et une longueur exceptionnelle.
    A l'aération, le vin s'ouvre et s'épanouit avec une bouche plus crémeuse.
    Exceptionnel.

    CR: Guy Charlemagne - Bague Carrée 2000
    Également en magnum.
    Un peu similaire au précédent mais plus ouvert et reposé. Jeune et net avec du fruit blanc (pêche), citron, mousseron, brioche, coquille d’huître, touche fine grillé. Une belle complexité, un vin charmeur.
    Bouche fine et délicate, presque ronde par rapport au précédent. Acidité sous-jacente mais qui participe au bel équilibre charmeur de ce vin. Bulle fine, texture crémeuse. Touche saline en finale avec une finale longue, fraîche et nette.
    Excellent.

    CR: Philipponnat - Clos des Goisses 2002
    Nez de bonne intensité sur la noisette, grillé, pomme jaune, mirabelle, croûte de pain. Une pointe de chocolat, moka. C'est nettement plus puissant et riche que les vins précédents.
    Bouche puissante et assez riche avec une très bonne acidité qui soulève la matière sans trancher. Touche phénolique qui apporte de la structure sans sécher. Belle intensité. La finale est fraîche avec un côté salivant. Excellente persistance.
    Excellent.

    CR: Giulio Ferrari - Riserva del Fondatore 2004
    Nez de bonne intensité avec de l'évolution sur la pomme jaune, touche d'abricot, grillé, brioche, noisette. Notes de champignon, épices. Fruit mûr, touche oxydative. Joli profondeur.
    Assez puissant avec une acidité vive qui ne cache pas la richesse du vin. Volumineux. Seconde partie marquée par une sensation phénolique sensible fine. La fin de bouche est moins fraîche qu'en attaque. Très bonne longueur. Un vin plus construit que les précédents.
    Très bien +.
    Assez difficile à placer, nous pensons à une cuvée à forte dominante de Pinot Noir. Et puis, certains pensent que ce n'est pas du champagne mais une grande cuvée étrangère. L'idée étant levée et connaissant le bougre qui a apporté la bouteille, ce ne peut être qu'italien. Et ce n'est pas du Pinot Noir, c'est 100% Chardonnay.

    Nous passons aux blancs :

    CR: Domaine Blain Gagnard - Bâtard Montrachet 2008
    Oxydée

    CR: Domaine Raveneau - Chablis 1er Cru Butteaux 2010
    Joli nez cristallin et fin avec un joli volume sur le citron, beurre frais, mousseron, fumé, huître, noisette fraîche. Touche florale et de tilleul. Très belle complexité, facile à lire.
    Bouche fine et délicate avec de la tension de bout en bout sans jamais agresser. Texture à peine crémeuse qui habille divinement l'acidité. Harmonieux. Excellente longueur saline pleine de fraîcheur. On tend son verre pour se le faire remplir à nouveau.
    Excellent.
    Le nom du producteur est vite trouvée, on est sur un premier cru et après c'est un peu le hasard pour trouver le bon cru.

    CR: Domaine Blain Gagnard - Bâtard Montrachet 2005
    Intense et volumineux sur la noisette, beurre, champignon, citron, épices, fumé, pomme jaune. Touche de gingembre (?) qui rafraîchit le tout. Un vin à maturité qui délivre beaucoup de plaisir.
    Bouche plutôt sur la puissance, volumineuse avec un très bel équilibre. Le gras est parfaitement équilibré par l'acidité. Belle sensation tactile. Excellent intensité aromatique. Boisé très fin, très bien intégré. La finale est très longue, sapide et fraîche.
    Excellent +.
    C'est délicieux un bourgogne à maturité.

    CR: Domaine De Montille - Corton Charlemagne 2011
    Moyennement intense et souffre de la comparaison avec le vin précédent. On retrouve du beurre frais, citron, lime, boisé sur la vanille et le bois scié qui demande de l’intégration. Touche de fleurs blanches, tilleul. C'est jeune, trop pour moi.
    Bouche assez charpentée, en tension. Il est serré et à besoin de temps pour se libérer. Touche à peine grasse. Touche boisé mieux intégré qu'au nez mais sensible surtout dans son côté tactile. La longueur est excellente.
    Très bien mais beaucoup trop jeune.

    CR: Domaine Georges Roumier - Corton Charlemagne 2008
    Oxydé

    Les rouges :

    CR: Domaine Tortochot - Chambertin 1989
    Nez évolué sur l'humus, animal, fruits noirs, terre fraîche, cerise noire. A l'aération il y a de fines notes de fruits rouges, touche de compote. Champignon. Cela reste un peu brouillon et manque de profondeur.
    Bouche assez puissante, masculine avec de la structure mais les tanins sèchent un peu. Matière épaisse qui manque un peu de déliée. La longueur est par contre bonne et fraîche avec de la cerise.
    Bien +.

    CR: Domaine Prieuré Roch - Nuits Saint Geroges 1er Cru Clos des Corvées 2010
    Intense et expressif avec un mélange de fruit noirs (cassis, mûre fraîche), de notes fines de fraise, framboise. Pointe acidulée de groseille. Il y a aussi des arômes plus terriens sur l'humus, terre retournée. Un côté pousse de ronce (vendange entière) et puis plein de notes florales sur la rose, églantier. Superbe nez !
    Peu puissant en bouche mais il y a de la concentration, du volume et un superbe énergie avec une acidité importante dans la matière. Les tanins sont fins, soyeux. Sensation tactile. Excellent longueur qui fait travailler les papilles.
    Grand vin.
    Il y a un côté nature dans ce vin et je pars sur un grand cru de P. Pacalet.

    CR: Domaine Lamarche - La Grand Rue 2010
    Nez un peu fermé et difficile à lire sur les fruits rouges, cerise burlat, boisé sensible sur le bois scié, clou de girofle. Notes d'encaustique.
    Bouche assez puissante avec une très bonne acidité qui donne de la tension. Matière assez dense. Boisé sensible qui gâche le vin à l'heure actuelle. Le fruit reprend le dessus néanmoins sur la finale avec une pointe acidulée. Très bonne longueur.
    Bien +.

    CR: René Engel - Clos Vougeot 1999
    Nez de bonne intensité mais brouillon et agressif avec sensation d'alcool, animal, bouillon de bœuf, prune noire, cerise burlat. Manque de précision.
    Bouche assez puissante et masculine avec une structure tannique marquée et un peu séchante. Serré. Très bonne longueur.
    Déception.

    CR: Domaine de la Romanée Conti - Romanée Saint Vivant 2004
    Nez d'un tout autre calibre qui fait silence autour de la table. Fichtre que cela sent bon avec ce mélange de fruits noirs (cassis, cerise burlat), fruits rouges acides (groseille, griotte), des notes de framboise mûre, des notes florales un peu partout. Notes de pousse de ronce (vendange entière). Touches d'humus et de feuille d'automne qui trahissent l'évolution.
    Bouche fantastique avec une grande intensité, du volume et du poids même. Mais cela reste aérien et fin. Structure tannique et acide fine, d'un équilibre merveilleux. Un vin sapide qui semble coller au palais mais le caresse. Juteux et dense. Plein de vitalité. Finale saline, fraîche de grande persistance.
    Grand vin.
    Le côté vendange entière et le calibre de la bouteille nous amène au DRC très rapidement. Pour le cru, on avait éliminé les deux monopoles, après c'était la loterie. Quelle surprise de voir que personne n'a trouvé de touche végétale pour le millésime. D’ailleurs personne n'a nommé ce millésime, beaucoup était partit sur 2002 (dont moi).

    CR: Domaine Drouhin - Musigny 2008
    Joli nez intense et parfumé, transparent sur les fruits rouges : fraise, framboise, cerise, rose. Boisé très fin sur le bois scié qui demande de l'intégration. Pas la plus grande complexité mais quelle profondeur et amplitude dans ce nez.
    Bouche avec une attaque fine, délicate, en dentelle. C'est frais avec une acidité qui joue le rôle principal dans la structure. Superbe intensité aromatique sur les fruits rouges. Le boisé est sensible est à besoin d'intégration mais il reste en dessous. La longueur est géniale, salivante et nette.
    Grand vin.
    Trop jeune. Nous sommes partis rapidement sur Musigny mais je voyais le millésime 2010.

    CR: Domaine Hudelot Noëllat - Romanée Saint Vivant 2004
    Nez évolué avec des feuilles d'automne, humus, tabac blond mais aussi beaucoup de fruit sur la cerise et la framboise. Touche végétale sensible bien intégrée mais qui trahit le millésime. Boisé à peine sensible sur des notes toastées.
    Moyennement puissant en bouche avec une attaque souple, soyeuse. L'acidité est fine et supporte bien une matière fine elle aussi. Moyennement tannique mais côté séchant avec touche végétale. Mais à table cela disparaît complètement. Longueur très bonne.
    Très bien -.
    Le millésime est très vite trouvé. Après, c'est une autre paire de manche !

    Et pour les desserts :

    CR: René Geoffroy - Ratafia de Champagne
    Je n'ai malheureusement pas noté le numéro de lot pour connaître l'âge du vin.
    Nez sur les fruits à l'eau de vie, cerise. C'est simple et fruité.
    Bouche puissante et chaleureuse qui manque un peu de fraîcheur. Il manque d'énergie. Un peu séchant en finale. Apparaît terne.
    Déception.

    CR: Marco De Bartoli - Marsala Superiore 10 anni
    Joli nez intense, net sur la noisette grillée, huile de bois, raisins secs, épices, amande sèche, volatile sensible mais aucunement gênante, au contraire elle apporte du volume.
    Plutôt puissant mais avec une superbe acidité qui donne presque de la finesse (toute proportions gardées, on reste sur un vin fortifié). Superbe intensité aromatique qui couvre l'alcool. Touche phénolique sensible qui structure le vin. Noisette grillée et fruits secs. Superbe longueur.
    Excellent.

    CR: Château Climens - Barsac 1990
    Beau nez fin sur le massepain, fruit confit, grillé, crème de citron. C'est net et profond.
    Bouche fine avec un toucher délicat. Ce n'est pas un monstre de sucre et cela participe à la finesse du vin. Acidité salivante. Très bonne intensité avec touche saline. Excellente longueur.
    Excellent.


    Merci à tous les compagnons de table pour cette excellente soirée. On a bien mangé, bien bu et on s'est bien amusé. Merci à Anders notre hôte de la soirée !

    Cordialement,

    Bertrand
    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, matlebat, Marc C, Frisette, starbuck, leteckel, LoneWD, Romain.V

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4013
    • Remerciements reçus 1083

    Vaudésir a répondu au sujet : LPV Oslo : Champagne et Bourgogne Grand Cru

    Tiens 2 GC 2008 blancs oxydés, c'est très rare de nos jours :)
    Sinon pour le reste ça vole assez haut.
    Stéphane
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 49
    • Remerciements reçus 0

    Adrien16 a répondu au sujet : LPV Oslo : Champagne et Bourgogne Grand Cru

    Magnifique dégustation!

    Pour les blancs 2008, c'est triste. J'ai également eu un Meursault Perrières Matrot 2008 complètement oxydé il y a peu de temps... je vais commencer à m'inquiéter pour mes bourgognes blanc dans ce millésime!
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5064
    • Remerciements reçus 274

    ols a répondu au sujet : LPV Oslo : Champagne et Bourgogne Grand Cru

    J'ai également eu un Meursault Perrières Matrot 2008 complètement oxydé il y a peu de tempsje vais commencer à m'inquiéter pour mes bourgognes blanc dans ce millésime!

    Adrien
    Commence déjà par en avertir le domaine, des fois qu'il ait une petite idée de la source du problème, ou bien qu'il puisse avoir une vue d'ensemble, ou plus ciblée, de ce fléau qui commence a poindre chez certains de ses crus.
    Ceci te permettra si le cas se représente, de te faire changer les bouteilles défectueuses.
    En conclusion, ne jamais laisser un domaine dans l'ignorance, a la fois des qualités, mais aussi des défauts qui touchent ses vins.
    Même si certain(e)s sont plus agréables a entendre que d'autres ;)
    A lire ici
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 9045
    • Remerciements reçus 273

    RaymondM a répondu au sujet : LPV Oslo : Champagne et Bourgogne Grand Cru

    Dégustation de niveau exceptionnel.
    Je n'ose imaginer le prix de ces vins en Norvège !
    Le défaut "végétal " reproché aux 2004 ne se pose pas avec les grands vins et surtout un peu de vieillissement

    Raymond
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2393
    • Remerciements reçus 390

    bertou a répondu au sujet : LPV Oslo : Champagne et Bourgogne Grand Cru

    Raymond,
    les vins de ce niveau là ne sont pas plus chers ici qu'en France. Au contraire, les vins très recherchés sont bien moins chers si on arrive à les acheter au Vinmonopolet ou chez l'importateur.

    Cordialement,

    Bertrand
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 49
    • Remerciements reçus 0

    Adrien16 a répondu au sujet : LPV Oslo : Champagne et Bourgogne Grand Cru

    Bonjour Ols,

    Je te remercie pour les conseils et l'info.

    Bonne journée!

    Adrien
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck