Nous avons 694 invités et 33 inscrits en ligne

Domaine Hugel & Fils

  • Messages : 1364
  • Remerciements reçus 2

DidierD a créé le sujet : Domaine Hugel & Fils

DOMAINE HUGEL ET FILS



3, rue de la Première Armée
68340 Riquewihr
Tél. : +33 (0)3 89 47 92 15
Fax : +33 (0)3 89 49 00 10
Mail : info@hugel. com

www.hugel.com

* Facebook Domaine Hugel et Fils

* Twitter Domaine Hugel et Fils

* Youtube chaîne Domaine Hugel et Fils






CR: Hugel & Fils - Gewurztrminer VT 89 (350ème vendange)
Bu le 25/01/03

Robe : Jaune légèrement doré (je m'attendais à  quelque chose de plus coloré, vu l'âge du vin), très grasse.

Nez : Explosif, archétype du gewurztraminer avec les arômes de litchi, de rose fanée, d'ananas et d'épices (muscade). Également du miel et quelque chose, qui fait penser à  de la viande grillée. Tellement opulent qu'il en est presque écœurant.

Bouche : Ample, puissante mais équilibrée. On retrouve le litchi, de la compote de coing et également la muscade avec son amertume caractéristique. Beaucoup de volume et de concentration, mais pas dépourvu de fraicheur. Bonne persistance avec une note poivrée en finale qui pique un peu au fond de la bouche.

Superbe vin qui, essayé en accompagnement d'une salade de fruits exotiques, devient presque sec, tout en conservant ses qualités aromatiques.

Didier
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hugel

Le "père" des VT et SGN nous offre toujours des vins superbes dans ces catégories…
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Hugel - Riesling VT 1989

CR: Riesling 89 VT de Hugel servi avec un strudel d'asperges (délicieux!).
Contrairement au Gewurtz. mentionné plus haut, les caractéristiques de ce Riesling sont fort différentes:
La robe est encore relativement pâle, dorée avec quelques reflets verts. Le nez est curieux: pétrolé! Une heure après décantation...ouf...ça va mieux! On retrouve du fruit - coings, figue, agrumes (pamplemousse) et un peu de confiture d'orange amère. Nez tout en finesse. La bouche est bien équilibrée entre le sucre et l'acidité. On note également un côté minéral - presque salé qui sied finalement assez bien aux asperges. Le vin n'a malgré tout pas énormément de gras et finit un peu abruptement. Jolie bouteille, mais dont je pense qu'elle maintenant a son avenir derrière elle. Commencer de boire sans attendre.

Rickewihrement vôtre,
Alain
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hugel

Bonjour Alain et Didier,

Selon Alain, le riesling SGN 89 est à  son apogée...

Qu'en est-il du Gewurztraminer SGN 89? J'en ai une seule bouteille et aimerais l'ouvrir au meilleur moment... Est-ce que quelques années de cave lui seraient bénéfiques ou est-il également à  son apogée?
J'ai également une bouteille de Tokay Pinot Gris VT 1990 du même producteur... Je me pose la même question pour ce dernier!

Merci pour vos avis!

Vince
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17453
  • Remerciements reçus 1316

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Hugel

Le sgn, je ne sais pas mais j'ai bu le vendange atrdive qui me semblait être à  son apogée. Très très bon.

Jérôme Pérez
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hugel

J'ai bu l'an dernier le Riesling VT 89 et j'ai eu l'impression de sacrifier un enfant*… mais il semble en effet que le goût pour les rieslings évolués ne soit pas très répandu…

Je pense que ce vin a encore 10 ans pour se bonifier et 10/15 ans de + sans prisque de s'abimer…!!

*Bien + fringant par exemple que le VT de la même année, et du même terroir, chez Dopff au Moulin
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 0

Martin a répondu au sujet : CR: Hugel - Gewurtzraminer VT 1981

J'ai bu récemment une bouteille de cette belle maison alsacienne.

CR: Hugel VT Gewurtzraminer 1981

Le niveau avait un peu baissé.
La robe semblait jaune or mais j'étais dans la pénombre ??
Le nez d'abord discret s'est ouvert peu à  peu.
Je n'ai pas reconnu les arômes habituels du cépage (j'aurai + penché vers le tokay PG). En tout cas j'y ai senti l'abricot et la mangue. Beaucoup de compléxité en tout cas, assez exotique ! Le temps semble avoir effacé l'expression du cépage.
En bouche le vin ne m'a semblé ni très sucré ni liquoreux ni très acide. Je ne pense pas que 81 soit un grand millésime, le vin était certainement sur le déclin: il m'a semblé fatigué.
Mais il ne présentait aucun défaut et caressait bien le palais et régalait les papilles avec simplicité.
Un joli vin, pas explosif mais appréciable.

Martin
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Hugel - Gewurtztraminer 1996 "Jubilée"

CR: Gewurtztraminer 1996 "Jubilée" - Hugel

Robe jaune foncée tournant sur une superbe couleur dorée. Nez de fruits exotiques, litchee, mangue, pamplemousse. Belle rondeur avec une finale longue. Comme l'acidité de ce vin a disparu, j'ai tendance à  penser que ce vin devrait être bu maintenant car je ne vois pas ce qu'il pourrait gagner à  attendre plus longtemps. 89/100

Amitiés
Alain
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hugel

Vincent :)

j'ai moi aussi un riesling vt 89 et je suis aller sur le site des Hugel donc ils mon répondu que 2009 était ok mais il voulait aussi que j'achète une deuxième bout. pour 2019. Alors je croix que ce riesling 89 (car c'est une année 10/10) peut dormire sur c'est deux oreilles.
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hugel

En plus de la capacité du vin à  se bonifier il faut penser à  son goût personnel pour des vins qui ont évolués. Les Hugel savent de quoi ils parlent car ils ont la possibilité de revenir des décennies en arrière pour apprécier l'évolution de leurs VT et SGN (quand la plupart des alsaciens n'ont commencé à  en faire que dans la deuxième partie des années 80). En effet ceux qui ne voient pas pourquoi ils attendraient plus longtemps tel ou tel vin n'ont pas d'intérêt à  le faire… ou alors si, comme ça ils trouveraient peut être ce que ce type de vins gagne à  être attendu…

Mais si vous le pouvez en effet, atendez encore pour ce 89 (et un deuxième dix ans après ?)

Année 10/10 certes, mais il ya en ce moment des VT et SGN de ce mill qui s'écroulent, sans doute parce que les vignerons n'avaient pas, pour 90% d'entre eux, l'expérience de ce type de vins, issus de vendanges très botrytisées.
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Hugel Riesling VT 1990

Bu lors d'une dégustation riesling: CR: Riesling VT 1990 de Hugel.

Ce vin était précédé d'un Eiswein 1997 Weingut Gebrà¼der Anselmann assez moelleux, avec des arômes d'abricot et de raisins de Corinthe.

Le Hugel par contre paraissait beaucoup plus sec (il aurait dû être placé juste avant), avec des arômes d'ananas, et un peu de chaleur en fin de bouche! L'acidité était là  pour équilibrer le vin. La robe était jaune clair et tirait même un peu sur le vert. Je m'attendais à  quelque chose de plus concentré, de plus sucré, de plus quoi!!!

A 76 € la bouteille, c'est fort cher!
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hugel

Il est clair que le riesling VT 90 de Hugel peut surprendre... négativement le dégustateur (peu averti?).
Avec seulement 16.5 g/l de SR, il donne l'impression d'un riesling classique d'une belle rondeur (style "Clos St-Landelin" oserais-je dire).
Toutefois je trouve que c'est un flacon assez gastronomique, qui accompagnera dignement d'autres plats que l'éternel foie gras... Le faire suivre un eiswein ne lui rend pas justice!

A noter que le prix de 76 € est à  ma connaissance deux fois plus élevé que celui pratiqué au domaine.

Afin de vous réconcilier avec un riesling VT plus moelleux, je vous conseille vivement les millésimes 89, 96, 98 et 2000 (encore à  venir), parfaitement dans la tradition des VT concentrés et chargés en sucre (mais sans lourdeur).

Si le temps ne me manque pas trop, je posterai mes CR sur les rieslings Hugel VT & SGN de 76 à  nos jours afin de se faire une idée sur la tendance générale et sur les exceptions (parfois très surprenantes!)

Hugelement,
Numéro6
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hugel

PAs très vif en ce moment alors j'arive après la bataille : N°6 a déja rétabli la balance.
De l'importance de bien se renseigner sur les vins que l'on achète (à  un prix extravagant en plus) auprès du vendeur. Celui-ci aurait du vous avertir du style de ce vin. Effectivement à  ne pas comparer avec un Eiswein !

extrait du site Hugel.com :

"Riesling HUGEL Vendange Tardive 1990
Un grand classique, issu d'une excellente année mais avec peu de pourriture noble. Très différent des 1995 ou 1989. Un Riesling VT de haute gastronomie qu'un poisson en sauce mettra idéalement en valeur.
Prix TTC (hors frais de port) : 34,74 Euro (soit 227,88 F) "
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 0

Martin a répondu au sujet : Petite Visite chez Hugel !

Lundi après midi petite visite à  la maison Hugel située au coeur du magnifique village de Riquewihr. Tous les amateurs d'Alsace et même du vin en général connaissent ce nom empreint d'histoire. Pour ma part j'avais seulement dégusté le Gewurtz 1981 VT.

Accueil poli au domaine par une femme qui est devenue franchement passionnante dès lors qu'elle s'est rendu compte que nous étions des amateurs de vins et non simplement des touristes égarés du marché de noà«l venus au chaud acheter une bouteille souvenir d'Alsace.

Je vous conseille de visiter le site de la maison Hugel, très bien fait, complet et qui présente l'ensemble de la gamme actuellement proposée à  la vente. (entre autres de vieux millésimes en VT et SGN ) !

www.hugel.com

Voici quelques grandes lignes. Hugel exporte ses vins à  80 % et sont très connus en Allemagne et en Suède (entre autres). Le domaine possède 25 hectares de Vignes propres et exercent aussi, avec exigence, l'activité de négociants. Dans la gamme, les vins "Jubilée" proviennent de sols classés "Grands Crus" autour du village : "Sporen" pour le Tokay et le Gewurztraminer, "Schoenenbourg" pour le riesling. J'ai cherché à  savoir pourquoi le nom du Grand Cru n'était pas mentionné sur l'étiquette : 1) La maison préfère privilégier leur marque, leur nom propre HUGEL 2) Pour eux, une grande partie des terroirs classés ne méritent pas ce statut (le Grand cru Schoenenbourg par exemple est passé de 9 ha à  plus de 20 !!). Ce n'est donc pas par mépris du terroir (au contraire même, ils l'estiment beaucoup), mais pour "boycotter" un nom légal qui n'est plus représentatif de qualité. A noter aussi la production d'un vin nommé "S", assemblage des cépages nobles du Sporen. Hormis les liquoreux les vins sont toujours très secs. Pour la maison les vins sec doivent être secs. Le sucre résiduel qui traîne, pour Hugel, n'est pas représentatif d'un vin alsacien historiquement sec.

J'ai ensuite pu longuement discuter avec Mr Jean Hugel lui même, (88 ans et encore en forme olympique !) , LA mémoire vivante de l'Alsace. Ce fut passionant de l'entendre évoquer l'époque où il n'y avait pas un seul commerce à  Riquewihr (à  part le boulanger) alors qu'aujourd'hui le village reçoit 2 millions de personnes par an (50.000 personnes par jour les WE de marché de noà«l où "on n'aperçoit même plus les pavés"). Il a longuement évoqué ce qui reste pour lui une fierté et une réussite, sa rédaction du texte de loi sur l'élaboration des VT et SGN, le seul fait "par un vigneron, pour les vignerons". Il est très satisfait du résultat puisque son texte ne permet aucune tricherie et a contribué à  créer une réelle concurrence entre les vignerons ayant pour conséquence une augmentation de la qualité des vins liquoreux alsaciens. C'est le plus strict cahier des charges, le plus exigeant aussi, en la matière ! Il regrette que les autres régions viticoles (hormis le Jurançon) n'aient pas fait leur ce texte. Il a illustré en parlant de choses vues : une récolte d'un château de Montbazillac avec presque 100% de pourriture grise, des récoltes du sauternais appellant une sacré chaptalisation ... "Quand Yquem déclasse il ne devrait pas avoir de Sauternes cette année là ." D'ailleurs il a dû lutter avec le ministère à  l'époque qui ne voulait pas que son texte mentionne la chaptalisation. Mais il a tenu tête. Ainsi les VT et SGN sont de réels cadeaux de la nature puisqu'ils ne peuvent naître que les grandes années quand les conditions climatiques l'autorise !

Mr Hugel est également un fin dégustateur qui ne se prend pas au sérieux. Pour lui, lorsque on déguste, on ne devrait tenir compte que d'une chose : de nos sens. Ne pas se fier à  ce qu'on nous dit, à  l'étiquette, à  la réputation ... etc ! Il m'a conseillé d'employer aussi souvent que possible la dégustation comparative. "Prendre deux verres de vins similaires (et hop il m'a reservi un demi verre de VT) mais de qualité différente. Sentir les arômes du vin en mettant le nez dans le verre en le fermant hermétiquement avec son visage (et tant pis si ça fait un peu vulgaire). Goûter en bouche, passer du premier au deuxième puis revenir au premier. La supériorité du deuxième devrait être flagrante puis ensuite l'infériorité du premier évidente. Ne rien croire d'autre. Si le vin se déguste mal ou se montre discret au nez à  cause de sa jeunesse, d'une période de fermeture, se fier à  la longueur en bouche. Un grand vin saura toujours marqué le palais."

Il m'a raconté qu'il aimait piéger ses amis à  l'aveugle avec un excellent vin chilien (en laissant négligement traîner une bouteille de Latour). Ils y voyaient tous la crème du Bordelais. Il aime aussi les commentaires et propositions d'accords de Serge Dubs, meilleur sommelier du monde en 1989, qui d'ailleurs a écrit lui même les commentaires du vin sur le site Hugel. En parlant des dégustateurs il dit avec humour que "ce sont des gens capables de trouver tout dans un verre sauf du vin". Il a évoqué un de ses meilleurs souvenirs de dégustation, un Yquem de la fin du dix neuvième siècle bu il ya 18 ans déjà  ... pour son soixante dixième anniversaire ! Il m'a confié aussi qu'il aimait boire ses VT en toute simplicité, avec une tarte aux pommes de sa femme.

Passionnante et émouvante rencontre ! Jean Hugel, un Grand Monsieur vraiment ...

J'ai dégusté 3 vins seulement car je m'apprêtais à  prendre la route.

Le "S" 2001, très particulier où effectivement on trouve le côté fruité du muscat et du gewurtz avec l'acidité du riesling. Le tout donne un vin très différent, un peu atypique, excellent pour l'apéritif. Une belle matière mûre frais et très pure.

Le Riesling Jubilée 1998 : Un vin magnifique, encore un peu jeune pour être bu (à  mon avis). Très pure, sec, marqué là  encore par une matière noble et une belle acidité. Le vin est visiblement très racé avec une évidente minéralité. Superbe.

Riesling Vendange Tardive 1989 : Encore un vin magnifique ! Robe d'un or brillant, presque pas évolué. Un nez magnifique, complexe et puissant de grand liquoreux (fruits confits). En bouche il est d'un équilibre remarquable ! Gras mais une finesse remarquable. Sa nature sucrée ne saute pas au palais et il y a une belle acidité qui rend ce vin très digeste. Très sensuel et épicurien ! Il peut sans problème être bu à  table sur un plat salé de poisson ou avec un foie gras.

Martin
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Petite Visite chez Hugel !

"et exercent aussi, avec exigence, l'activité de négociants."

Ce genre de propos n'engage que celui (dans ce cas un représentant de la maison Hugel) qui les énonce… Ils ont une activité de négociants… comme les autres !!

Aucun cahier des charges strict, ils respectent les mêmes règles que les autres et achètent leur raisins un peu partout en alsce du Bas-Rhin jusqu'au sud du Haut-Rhin. Je pense même que, comme Trimbach, ils ne doivent pas hésiter à  acheter des vins dans une coop. locale ou chez un vigneron… y apposer leur étiquette et c'est vendu (2fois plus cher que si la coop le vendait avec son étiquette).

Chez Hugel, comme chez Trimbach seuls les vins issus des vignes propres sont réellement intéressants… et justifient leur prix élevé.
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 798

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Petite Visite chez Hugel !

Merci Martin pour ce superbe compte-rendu.
Il me donne une furieuse envie de commander quelques bouteilles de Riesling.

Luc
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8441
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : Re: Petite Visite chez Hugel !

Moi j'aimerais savoir quel est cet "excellent vin chilien" ?? (bbb)

Anthony
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 0

Martin a répondu au sujet : Re: Petite Visite chez Hugel !

Vincent, on m'a assuré chez Hugel que la sélection de la matière première pour les cuvées de bases était très stricte. Mais tu es mieux placé que moi pour le savoir.

Luc, tu as raison, achètes des Rieslings, c'est bon pour la santé et qui sait, tu vas peut être commencer à  ressmbler à  Vincent (aaa) ! Celui que j'ai dégusté (et acheté) coûtait dans les 18 €. Cher pour un vin d'alsace mais pas si cher que cela compte tenu de son pedigree (Terroir Grand Cru, Cépage Noble, Producteur de Talent). Pour 18 € en Bourgogne on peut tout juste achèter un Meursault Village, et encore ...

Anthony, ils font donc du vin au Chili ? (aaa)

Message edité (11-12-2003 10:24)

Martin
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Petite Visite chez Hugel !

Il faut aussi discuter parfois avec les salariés des entreprises viticoles du coin… on y entend des choses que les dirigeants et cadres de ces mêmes entreprises ne mettent pas en avant !!

Le Jubilée est un vin des + intéressants et d'ailleurs j'ai trois bouteilles de ce Riesling 98 dans ma cave !
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 798

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Petite Visite chez Hugel !

"Luc, tu as raison, achète des Rieslings, c'est bon pour la santé et qui sait, tu vas peut être commencer à  ressembler à  Vincent !"

Martin,

Qu'entends-tu par là  ? En quoi devrais-je ressembler à  Vincent ?
Pour le poids, on ne joue pas dans la même catégorie...
Pour le sale caractère c'est déjà  fait...
Pour l'amour du Riesling c'est fait aussi...
Si je comprends bien, il ne me reste plus qu'à  me mettre au tout bio et à  ne plus faire de compte-rendu de dégustation...(bbb)

Luc
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Petite Visite chez Hugel !

Vincent : Je me risque à  interpréter les propos de J. Hugel/Martin "et exercent aussi, avec exigence, l'activité de négociants." : 1. Nous achetons a des producteurs sélectionnés avec lesquels nous avons contracté un accord sur la qualité du raisin (OK ce n'est pas un gage de haute qualité mais au moins d'une certaine stabilité dans la qualité), 2. Nous vinifions avec des technologies actuelles (ce qui est loin d'être le cas des caves coop, OK il y a des exceptions mais…), 3. Notre réseau de vente/distribution s'articule sur des méthodes plus modernes (donc plus coûteuses ?) que la plupart de nos concurrents directs : Internet, salon de dégustation bien situé et admirablement aménagé (c'est quand même autre chose que les sÅ“urs glaçons qui reçoivent les pauvres amateurs sous le regard sévère du Général de Gaulle dans leur local limite insalubre)

Sans vouloir défendre à  tout prix (c'est le cas de le dire) la politique Hugel, j'estime que la gamme dans son ensemble est digne d'intérêt malgré le niveau de prix légèrement élevé, il est vrai.

A l'opposé, je suis m'étonne parfois du prix acceptable (je n'ai pas dit accessible !) de vieux millésimes en SGN !

Martin : « Hormis les liquoreux les vins sont toujours très secs ». C'est sans doute valable pour les vins de base mais les Tokay Jubilée, par ex, sont souvent relativement riches en SR. Ce n'est pas un défaut, à  mon sens, mais ils sont de toute façon plus difficiles à  marier à  des plats classiques.

Numéro6,
Conscient de son préjugé pro-Hugel (aaa)
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17453
  • Remerciements reçus 1316

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Hugel, Pinot gris tradition 1994

CR: Hugel, Pinot gris tradition 1994
La robe est or pâle/or.
Au nez une grande puissance se fait sentir sur des notes minérales, mais un côté floral indéniable, acacia, chèvrefeuille peut-être.
En bouche le vin se montre corpulent, franc, sans doute un peu simple mais quand même très équilibré. Le côté minéral se fait bien sentir tandis que la finale très fraîche fait réapparaître ces notes fleuries. C'est bien long.
Un vin étonnant de jeunesse. Même si 94 est un grand millésime en Alsace, je croyais que le pinot gris n'était quand même pas la plus grande réussite de cette année. Preuve est faite que ces vins peuvent vieillir avec beaucoup de charme. Je serais curieux de voir ce que donne la cuvée Jubilée dans ce millésime.

Jérôme Pérez
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 798

Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Hugel - Riesling VT 1983

CR: Hugel - Riesling VT 1983

Dégustée hier soir, la première des 6 bouteilles de ce cru acquises récemment aux enchères. Je choisis la seule dont le niveau soit un peu plus bas que les autres (2 cm du bouchon, les autres sont à  1 cm...).
La robe est jaune paille, encore bien jeune pour un vin qui a plus de 20 ans.
Très beau nez, typique du cépage que la plupart ont aisément reconnu à  l'aveugle ; agrumes confits, abricot, gingembre, fleurs jaunes, un peu de cire, avec bien sûr une magnifique minéralité et des notes terpéniques de grande classe. Tant le nez m'a séduit, j'avoue avoir été légèrement déçu en bouche par une acidité qui m'a semblé un peu limite pour équilibrer le sucre résiduel de ce vin que je classerais parmi les demi-secs. La longueur, d'un bon niveau, n'a cependant pas non plus comblé toutes mes espérances, que j'avais il est vrai placées à  un haut niveau au vu du très bon souvenir que m'avait laissé la cuvée Frédéric-Emile VT 1983 de Trimbach. Peut-être une évolution un peu plus avancée liée au petit problème de bouchon. A revoir avec confiance.

Luc
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hugel

En ce moment je dirais plutôt Ongel
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Hugel VT et SGN 1989

Goûté toutes les cuvées "prestige" de 1989 au cours de l'année 2002/2003.
Ils avaient réalisés une caisse spéciale.
CR: HUGEL
Riesling VT 89 :
Noyé dans une dégustation de liquoreux et seul représentant de l'Alsace.
M'a parut jeune, peu porté sur le sucre (Forcément il dénotait face à  des monstres de SR du Val de Loire). Vin prometteur mais au nez peu typé Riesling, on était plus proche d'un gewurz.

Gewurz VT 89 :
Pour moi le vin le plus interessant de la caisse collection.
Gôuté isolément (je ne vais pas vous apprendre ici la différence de jugement que l'on peut porter sur un vin quand il est dégusté isolément ou au sein d'une dégustation comparative) mais vraiment interessant.
Je lui trouvé plus d'ampleur que le Gewurz SGN 89.
Nez typé Gewurz (Lychee) et miel mais pas trop compoté.
Attaque riche.
Du sucre présent sur un parfait support acide. Trés belle longueur équilibrée.

Tokay SGN 89 :
Vin au plus haut taux de SR avec la Cuvée "S" du gewurz.
C'est aussi celui qui m'a le plus déçu.
Nez monocorde, gelée de coing
Bouche "caricaturale" j'entends déjà  Luc monter au crédo en lisant ce terme mais c'est le mot qui me semble le mieux correspondre. Beaucoup de sucre, absence d'acidité, finale qui brûle par le taux de sucre. Vin fatigant.
Peut être 1989 n'est pas une année à  Pinot gris.

Gewurz SGN 89 :
Goûté en dégustation comparative de 10 vins liquoreux.
Nez assez complexe dominé par les fruits confits.
Bouche au support acide trés important et dominant le sucre. Vin qui me parait à  ce stade moins riche et moins long que le VT. Je m'attendais à  plus de complexité et plus d'ampleur pour un SGN.

Gewurz SGN "S" 1989
Cuvée spéciale réalisée en 1989 à  27° Potentiel, si je me souviens bien.
Robe la plus foncée de tous, me fait penser à  un Gewurz Rotenberg SGN de ZH.
Nez monocorde : Miel mais trés puissant
Bouche : Confiturée, l'acidité est perceptible, c'est trés riche et trés trés long. Un petit côté décadent ou oxydé que n'ont pas les autres cuvées.
Cela fait quand même partie des plus grands alsaces goûtés avec La Quintescence de Faller dans ce même millésime.

Il me reste le Tokay VT 1989 pas encore ouvert.

Ptit Gars
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 798

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Hugel

Ptigars,

Je ne vois pas pourquoi je ferais la moindre remarque négative sur ce très beau compte-rendu. Merci à  toi de nous faire partager tes impressions très précises sur ces vins.

Cordialement,

Luc
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Hugel

CR: Hugel Riesling VT 89 :
Noyé dans une dégustation de liquoreux et seul représentant de l'Alsace.
M'a parut jeune, peu porté sur le sucre (Forcément il dénotait face à  des monstres de SR du Val de Loire).…"

Ce n'est pas une critique mais il y avait déja une reflexion de ce type un peu plus haut et je voulais plutôt faire une mise au point.

Une vendange tardive n'est PAS (enfin pas forcément …et pas traditionnellement) un vin liquoreux… et surtout en riesling. C'est un vin puissant le plus souvent (contrariement aux Auslese allemandes qui sont faibles en alcool et riches en S.R.) qui peut être ramassé autour de 15% pot. et finir à  14% avec 17gr/l de S.R. ce qui après qqs années nous conduit très très loin d'un vin liquoruex ! On l'appréciera alors à  table.
Le Montrachet du DRC et bien d'autres sont presque toujours vendangés à  des degrés qui leur permettrait de revendiquer l'appellation V.T. (si elle existait dans cette région (jjj))… cela ferait-il de ces cuvées des vins liquoreux ??

LA dénomination en Alsace pour les vins liquoreux c'est bien Sélection de Grains Nobles… point !
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 97
  • Remerciements reçus 0

Numero 6 a répondu au sujet : CR: Hugel VT et SGN 1989

Loin de moi l'idée de jouer l'empêcheur de déguster en rond mais à  l'exception du gewurztraminer SGN 89, qui me « déçoit » à  chaque tentative, et le Gewurztraminer VT 89, qui reste très bien mais dont je ne tarderai pas à  boire les dernières bouteilles, les autres flacons ne m'ont pas du tout laissé la même impression… Ah la subjectivité (bbb)

… Re-poste (riposte(bbb)) de MV :

Riesling VT 89
Gras bien présent et robe jaune soutenue. Demande un peu d'aération pour s'exprimer. Notes d'agrumes confis marquées par une magnifique minéralité (très Schoenenbourg). Attaque assez soyeuse, bouche marquée par le gras généreux et un peu de SR. Finale avec un très léger déficit de fraîcheur. Dommage car belle persistance.

TPG SGN 89
Robe or vif aux reflets légèrement ambrés. Nez d'une grande complexité emprunte de précision : pêche, poire, abricot, notes rôties, légère présence vanillée.
Bouche stupéfiante de structure et de puissance, rétro olfaction portée sur les agrumes (oranges confites), allonge impeccable, fin de bouche pleine de fraîcheur donnant une impression de bonbon acidulé. Me rappelle le 96, à  la robe plus pâle, voire l'excellentissime 98.

Gewurztraminer SGN S 89
C'est le vin des repas de fête familiaux … Et du lendemain.
Robe or pâle aux discrets reflets verts. Disque gras impressionnant. Nez marqué par le botrytis, la confiture de coing, la cire d'abeille laissant s'échapper des notes épicées. Volume énorme, présence de sucre impressionnante, tout juste équilibrée pas une trame acide manquant un peu d'élégance. Vin superlatif, à  la limite de l'excès. Pose la question de l'intérêt du SGN non S qui fait pâle figure (iii).

Et pour finir, un peu de « nouveauté » en inversant les chiffres…
Riesling SGN 98
Robe verte un peu pâle. Nez expansif sur les agrumes : citron, pamplemousse et l'ananas et des notes de rhubarbe confite. Un peu de minéralité s'en échappe, le tout est magnifique de précision.
Attaque relativement vive (pour un SGN !) qui éveille les papilles, haute concentration, des SR et peu de gras mais un côté aérien assez inhabituel. Final marquée par une trame acide de très belle composition. Aucune lourdeur, bien au contraire. Longueur interminable.
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hugel

Trés juste Vincent
Je ne sais pourquoi mais mon passage en alsace m'avait persuadé que les VT étaient plus sucrés. Peut être que j'avais gardé en mémoire les vins de ZH et en faisait une généralité.
Je suis d'accord avec toi que le Riesling VT 89 n'avait pas trop sa place même s'il était placé en premier de la dégustation.
Une petite remarque cependant s'il existe une norme pour l'appellation moelleux il n'en existe pas pour la mention liquoreux qui d'ailleurs est utilisée sans avoir de justification légale.

Les taux de sucre des vins dégustés sur le site Hugel.com :
Riesling VT 1989 : 13°8 et 25,7 Gr de SR /l
Gewurz VT 1989 : 14°5 et 36,4 Gr de SR /l
TPG VT 1989 : 13°9 et 62,2 Gr de SR /l
Gewurz SGN 1989 : 13°6 et 67 Gr de SR /l
TPG SGN 1989 : 13°8 et 135 Gr de SR /l
Gewurz "S" SGN 1989 : 13°3 et 153 Gr de SR /l. On est loin des 27 potentiel dont je faisais mention dans mon post précédent.
Beaucoup de chiffres qui vont plaire à  Vincent (aaa) mais qui me semblent correspondre aux CR de dégustation.
Ptitgars
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 798

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Hugel

"Une petite remarque cependant s'il existe une norme pour l'appellation moelleux il n'en existe pas pour la mention liquoreux qui d'ailleurs est utilisée sans avoir de justification légale."

Ptigars,

Je n'ai jamais vu sur une bouteille de vin d'Alsace ni la mention moelleux ni la mention liquoreux. Je me demande donc ce que tu veux dire en écrivant que la mention liquoreux est utilisée (par qui ?) sans avoir de justification légale. Pour moi, c'est essentiellement une notion utilisée en dégustation pour décrire le vin et pas une notion légale présente sur l'étiquette, du moins en Alsace. Par contre, si je ne m'abuse, il y a une législation européenne qui permet de qualifier un vin en fonction du sucre résiduel présent (sec, demi-sec, moelleux, liquoreux...). Quelqu'un a-t'il des infos à  ce sujet ?

Pour le reste, en lisant le compte-rendu de Numéro 6 sur le Riesling VT 1989, j'ai l'impression que ce vin était très proche du 1983 que j'ai dégusté il y a quelques jours. Je m'étonne donc que tu n'y ai pas retrouvé les caractéristiques du Riesling qui, pour le 1983 en tout cas, étaient flagrantes. Comme quoi, le contexte d'une dégustation influe énormément sur notre perception du vin. Etonnant...

Cordialement,

Luc

Message edité (13-07-2004 20:28)
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck