Nous avons 1135 invités et 59 inscrits en ligne

LPV Beaune #31 : Un barbecue très bien arrosé !

  • Messages : 475
  • Remerciements reçus 685

vvigne a créé le sujet : LPV Beaune #31 : Un barbecue très bien arrosé !

Chers camardes LPViens,

les emplois du temps aidant, nous continuons les rencontres sur un rythme soutenu. C'est qu'on y prendrais goût !
Mais la vie "normale" devrait vite reprendre ses droits, et c'est tant mieux comme cela.
En tous cas, une bonne raison pour ne pas bouder son plaisir et savourer cette nouvelle rencontre.

Un grand merci à nos hôtes du jour pour cette très belle après-midi et leur grande générosité. ::dance::

8 buveurs et 8 bouteilles au programme, toutes à l'aveugle me concernant

Agrapart Champagne Grand Cru Avizoise Blanc de Blancs Extra Brut 2010
Dégorgement 2018
Le nez offre des notes lactées et salines.
La bulle est discrète et fine.
La matière est honorable et sphérique, mais la finale un peu courte et stricte.
Un style assez consensuel et vineux pour un bdb mais sans grande personnalité.
Un "seulement" bon champagne dont on attendait plus à la découverte de la chaussette.

Domaine Leflaive Puligny-Montrachet 1er Cru Les Pucelles 1995
Le nez m'emmène tout de suite vers un chardonnay bien patiné, manquant un peu de fraîcheur, avec ses beurrées, miel, tilleul, légèrement truffées.
La bouche est à l'avenant offrant une matière souple et et peu acide.
Au final un "vieux" et beau blanc de la côte de Beaune, fort agréable à déguster, mais sans l'étincelle que pouvait laisser espérer ses nobles origines.

Bernard Boisson-Vadot Meursault Les Grands Charrons 2012
Un très joli village, notamment par sa très jolie bouche alliant une belle matière et une acidité marquée mais juste étirant longuement le vin
Cela manque juste un peu de sapidité et d'aromatique pour aller plus haut.
Encore une fois, et ce sur différents domaines, une cuvée village de Meursault tout à fait convaincante.

Clos Rougeard (Foucault) Saumur-Champigny Les Poyeux 2003
Une robe assez claire et à l'évolution mesurée
Le nez est tout de suite superbe : intensité, précision, complexité, évolutif... Tout d'abord de belles notes de ronce et mûres, puis le coulis de framboise (bluffant) avant de finir par des notes plus classiques de cassis et poivron rouge entre autres.
La bouche offre un très beau volume, sapide et acidulé.
La finale nous offre encore une nouvelle facette avec de très beaux tanins aux notes réglisées offrant une sève si particulière et rare.
J'étais parti les yeux fermés sur un grand cru de la côte de nuit de très bel origine.
Au final, un vin aux multiples qualités et le plus beau rouge ligérien que j'ai pu croiser.
Un grand merci pour cet apport.(tu) oo,

Henri Bonneau Châteauneuf-du-Pape 2001
Le nez m'emmène assez vite dans des contrées sudistes avec notamment ses notes de vernis et fruits compotés. Quelques arômes de cuir aussi nous laisse deviner la patine du vin.
On retrouve en bouche cette volatile assez présente, accompagnée d'une structure qui tend vers l'acidité.
Cela s'assouplit légèrement à l'aération.
La finale est peu serrée pour mon palais, toujours lié à cette acidité.
Tout cela m'emmenait plutôt vers le Nebiollo que le grenache.
Un rendez-vous un peu loupé et frustrant me concernant (un peu comme avec le 2006 dégusté il y a 3 ans) à la vue de cette très belle étiquette (au sens propre comme au sens figuré).
Il est à noter que ce vin a été bien plus apprécié pour d'autres convives, démontrant qu'il est bel et bien sur un fil.

En bonus et clin d’œil aux bouteilles du domaine que nous récupérions ce jour, j'ai apporté le
Domaine Charvin Côtes du Rhône 2007
J'ai pu lire de jolis commentaire sur ce "simple" cdr qui me donnaient envie de le servir à l'aveugle à mes compères.
Et bien malheureusement cette bouteille ne fût pas très convaincante.
Un nez peu précis, une matière honorable mais vite rattrapée par une acidité marquée rendant la finale astringente.
Bon ben les copains, ce n'est peut être pas la peine de garder nos cdr 2018 une dizaine d'année;)

Sylvain Cathiard Vosne-Romanée 2010
Une robe claire très locale
Un nez qui pris quelques minutes pour nous offrir une grande précision, sur de très jolies notes de fraises des bois. Ça pinote très joliment et c'est donc très agréable.
La bouche, séveuse, offre un joli volume acidulé.
La finale est digeste, fruitée et gourmande.
Un très joli pinot, assez frais, dans un profil fruité et très digeste plutôt singulier selon mes canons pour un Vosne.
Son seul défaut est finalement son prix.

Egon Müller Scharzhofberger Riesling Kabinett 2011
Attention OVNI
La robe est d'une grande jeunesse.
Le nez très intense, oscille entre des notes de réductions plutôt envoûtantes, du raisin frais, des agrumes précieux, pétard mouillé...On prend tout son temps
La bouche, après une attaque légèrement sucrée, est elle aussi très sapide, les fruits exotiques en plus. L'acidité est hors-norme, comme la matière (curieux de connaître le niveau d'extraits sec !).
La finale est au laser, offrant une longueur superlative.
Bref, vous l'aurez compris, largement au niveau de la légende Shcharzhofberger pour moi.(tu) (tu)
L'évolution de ce vin devrait être phénoménale aussi.

Cossart Gordon & Co. Madeira Verdelho Colheita 1995
Madère, cépage Verdelho
Un muté nous offrant de belles notes pralinées puis de rancio.
La bouche est assez digeste et acidulé.
La finale est bien typé rancio, avec un équilibre assez sec.
Bel accord avec la tarte chocolat praliné.


Encore un grand moment bachique, marqué par 2 superbes bouteilles que nous aurons eu la chance de croiser pour ce barbecue très bien arrosé à tout point de vue :/:


#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Alex, Jean-Bernard, Eric B, KONI, bertou, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Krabb, Val59, romu, f.aubin, Frisette, starbuck, leteckel, jd-krasaki, Cristobal, Damien72, DaGau, Kiravi, Garfield, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1622
  • Remerciements reçus 391

rkrk a répondu au sujet : LPV Beaune #31 : Un barbecue très bien arrosé !

J'avais deux bouteilles de Poyeux 2003 (encore abordable chez Lavinia en 2007, avant l'emballement).

Une première bue en 2007 pour goûter était clairement trop jeune et marqué par le millésime : très mûr et un peu plat. Noté bon.
La deuxième, bue en 2014, était plutôt rustique et trop mûr le premier jour (très bon) - et il fallait attendre le deuxième jour où le vin était parfumé et velouté (excellent).
Je vois que ce vin a désormais atteint sa vitesse de croisière.

Ralf
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1263
  • Remerciements reçus 370

Krabb a répondu au sujet : LPV Beaune #31 : Un barbecue très bien arrosé !

C'est vrai que le confinement et le déconfinement auront eu des vertus insoupçonnées, celles de rétablir la balance commerciale de nos caves !

Comme le dit Maxime, avant le retour du rythme quotidien "old world", on appuie sur le tire bouchon !

Tout est dégusté à l'aveugle (sauf mention contraire) et promis, je m'applique sur les descriptions des aromatiques.

Agrapart Champagne Grand Cru Avizoise Blanc de Blancs Extra Brut 2010
Dégorgement 2018

Nez lacté, brioché.
Bulle discrète, avec une effervescence qui disparaitra rapidement dans le verre.
En bouche, l'attaque est confortable, c'est un vin assez horizontal comme on dit dans le Forez ;)
Le problème c'est qu'il n'y a aucune verticalité, aucune longueur, pas de punch...
Par contre c'est un vin facile d'accès, mais qui n'a pas de complexité.
Je pensais à un BSA d'une grande maison, quand on voit l'étiquette ça pique !

Domaine Leflaive Puligny-Montrachet 1er Cru Les Pucelles 1995

Robe or très foncé, on imagine un vin d'age mûr.
Nez sur le miel, la truffe. Agréable, certes, mais dans des aromatiques de Chardo à boire sans attendre.
La bouche joue dans le même registre, confortable, truffée, avec une certaine finesse tout de même.
La longueur est correcte, mais cela manque de persistance pour être vraiment intéressant.
J'ai pensé de suite à un vieux Leflaive en terme de style. C'est en vie, ce qui en soit est déjà pas mal pour un vin blanc de Bourgogne de ces années là.

Bernard Boisson-Vadot Meursault Les Grands Charrons 2012

Robe or vert, très grosse réduction.
Quelques notes citronnées se devinent.
La bouche est l'exacte opposée du Leflaive, c'est punchy, traçant, avec une acidité marquée comme j'aime étirant longuement le vin.
Contrairement à Maxime, j'ai eu la sapidité et la longueur dans ce vin que je pensais être un Perrière tellement c'était chouette.
La finale sur la pierre à fusil et la sensation saline étaient magnifique.
Un vin complexe, bien équilibré.
Un excellent vin.

Clos Rougeard (Foucault) Saumur-Champigny Les Poyeux 2003

Robe assez claire, lumineuse, belle robe de pinot.
Le nez est superbe, je rejoins Maxime, d'abord sur le végétal, bourgeon de cassis, puis sur la framboise avant de finir par des notes sur le cassis.
Aucun marqueur variétal de poivron pour moi. Quel superbe nez de pinot...
La bouche est immense, le végétal vient équilibrer l'aromatique de fruits rouge pour faire quelque chose d'assez parfait.
Si on ajoute à ça une acidité légère mais présente et des tanins poudrés on est pas loin de la perfection.
La finale sur la réglisse est grandiose et le fond de verre sur les mêmes arômes une pure beauté.
Je pensais à un Clos de la Roche sur un millésime froid à Gevrey, c'est presque ça :whistle:
Mon plus grand vin de Loire rouge bu à ce jour.

Henri Bonneau Châteauneuf-du-Pape 2001

Nez sur le vernis et quelques fruits noirs, surtout du vernis...
Quelques arômes de cuir aussi nous laisse deviner la patine du vin.
En bouche... On va dire gentiment que c'est impactant. La volatile est présente et elle a emmenée avec elle une copine...
C'est vraiment trop en terme d'acidité ressentie et cela gâche tout le plaisir.
Du coup la finale s'en ressent, très sèche, astringente.
Je pensais à un Bordeaux jeune pas encore prêt et avec des doutes sur le vieillissement potentiel.
Je n'ai pas pu finir mon verre.
Pas à mon goût.


Domaine Charvin Côtes du Rhône 2007


Servi à l'aveugle dans le lignée des autres quilles, je passerais vite, nez correct sans être fou, matière honorable mais vite rattrapée par une acidité marquée rendant la finale astringente.
Bof bof

Sylvain Cathiard Vosne-Romanée 2010
Pas à l'aveugle

Robe rubis clair.
Nez très joli sur de très jolies notes de fraises des bois.
La bouche est bien équilibrée sur cette aromatique de fruits des bois.
La finale est digeste, fruitée et gourmande.
Un vin très équilibré et très plaisant, un vrai village comme on peut les espérer.
(NB : C'est sur ces vins là qu'on voit que la Bourgogne est folle, les 2017 coûtent 70 euros chez une bon caviste du coin, à ce prix là franchement...)

Egon Müller Scharzhofberger Riesling Kabinett 2011

Ah tiens le vin fait des bulles ?
Attends je sens... Et mais c'est du souffre ça!!!! Bon ben les gars c'est allemand !
Par contre après attention les yeux parce que ce vin envoie grave...
Avec de l'air, le nez devient très intense, avec quelques notes réduites plutôt envoûtantes, le pétard laisse sa place à des notes de muscat...
La bouche, après une attaque légèrement sucrée, devient une lame de rasoir qui tranche une mangue...
La matière et l'acidité fusionnent pour en faire un vin explosif.
Longueur énorme.
Un Kamehameha dans un verre.

Cossart Gordon & Co. Madeira Verdelho Colheita 1995
Pas à l'aveugle

Robe marron foncé.
Notes de praline, de noix.
Bouche équilibrée, englobante mais avec une belle balance gras / Tension.
La finale est assez sèche, mais plaisante.
Un vin qui accompagne bien les desserts.

Encore un bon moment entre amis !
Merci les amis, et merci de m'avoir lu.
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., Jean-Bernard, mgtusi, whogshrog43, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Vaudésir, Frisette, leteckel, Kiravi, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5464
  • Remerciements reçus 2275

Frisette a répondu au sujet : LPV Beaune #31 : Un barbecue très bien arrosé !

Krabb écrit: [...]
En bouche, l'attaque est confortable, c'est un vin assez horizontal comme on dit dans le Forez ;) [...]


:DD :DD :DD

Tu es sûr qu'il n'y avait pas un poil de verticalité dans la largeur ??? ;)

Flo (Florian) LPV Forez
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: whogshrog43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck