Nous avons 1919 invités et 55 inscrits en ligne

Champagne Louis Roederer

  • Messages : 3964
  • Remerciements reçus 4006

Réponse de starbuck sur le sujet Champagne Louis Roederer

Roederer lance deux coteaux champenois (un rouge, un blanc !)

lachampagnedesophiec...

Mise en vente à partir de mars. Prix moyen Camille Charmont 2018 : 160€ TTC, Camille Volibarts 2018 : 140€ TTC.

Sylvain
16 Fév 2021 12:09 #451

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 65
  • Remerciements reçus 31

Réponse de Brody sur le sujet Champagne Louis Roederer

Roederer lance deux coteaux champenois (un rouge, un blanc !)

lachampagnedesophiec...

Mise en vente à partir de mars. Prix moyen Camille Charmont 2018 : 160€ TTC, Camille Volibarts 2018 : 140€ TTC.


Il y a un côté prétentieux dans les tarifs pratiqués qui me déplait fortement.
16 Fév 2021 14:50 #452

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6201
  • Remerciements reçus 3902

Réponse de Frisette sur le sujet CR: Champagne Louis Roederer - Champagne Cristal 2002

CR: Champagne Louis Roederer - Champagne Cristal 2002

Bu lors de retrouvailles pour les guignols du Forez

JB: Un nez très beurré et très mûr sur la confiture de mirabelle, la réglisse...
L'attaque est crémeuse et très confortable, on s'attend à ce que ça relance derrière mais non ça reste "confort", à la limite du mou mais sans jamais sombrer.
Cela n'empêche pas l'expression impactante, grande présence, du fruit, de la confiture.
Très beau mix entre gourmandise, puissance et délicatesse.
Légère amertume en finale. Grande longueur aussi bien aromatique que gustative.
Je n'ai pas été émerveillé mais j'ai quand même beaucoup aimé (j'en boirais volontiers tous les dimanche).
J'aimerais le recroiser sur un plat plus riche, sur la tourte ris de veau/morilles servit plus tard par exemple.

Cédric: Nez mûr, profond et complexe mêlant des notes briochées, de fruits secs, de morilles et de pâtisserie orientale ( miel, zest d'orange et épices)
L'attaque est confortable, crémeuse avec une belle effervescence puis le vin s’ouvre sur un volume XXL laissant en final une belle empreinte en bouche. L'aromatique est mûre, riche, avec une "gourmandise pâtissière" à la sucrosité sèche. C'est parfaitement construit, et comme le dit JB à la limite du mou sans jamais y sombrer parfaitement contrebalancé par une acidité sous-jacente et une fine colonne oxydative.
Très Bien / Excellent

Nico: Nez immédiat de netteté et d'expressivité : les fruits confits (la "plombière") avec de notes crèmeuse et vanillé du plus bel effet (rappelant la glace à la vanille), le beurre frais, la brioche, les fruits secs puis un côté cendre froid. Nez d'une superbe profondeur.

Bouche ultra impactante : c'est large, crémeux ET dense, énergique, structuré par une dense mais fine effervescente...çà sent le gros matos en attaque puis merde les amers de l'élevage arrivent semblant mettre fin à la fête...que nenni sur la seconde partie bouche, le vin repart comme un jeune puceau, sur un colonne vertébrale finement acide et minérale (le côté cendre froid), vibrante, verticale et le vin déroule, déroule sur une longueur impressionnante (j'aime bien le terme "sucrosité sèche" du Cédre, car c'est très mur mais le côté cendre, minéral salivant "tient" cette maturité). C'est pas compliqué le lendemain et ce, malgré la grosse série j'avais encore l'aromatique de la finale (citron confit) dans la sphère ORL. Pour faire le difficile on peut effectivement trouvé le début de bouche un peu mollasson mais on a là un vin proche du sommets des sommets. 18,5/20

Flo: Non à l’aveugle
La robe est or, la bulle est d’une grande finesse. Le nez est superbe, mêlant un côté champignonneux frais (shiitake), du raisin sec, avec de très belles notes élégantes de viennoiserie (pain grillé, brioche) et de pâtisserie. La bouche présente une délicatesse hors norme, avec une finesse de bulle la aussi remarquable. Il y a un fond floral (violette) qui accompagne les notes aromatiques et la complexité du nez. C’est douceur, luxe, calme et volupté. La matière est sur un superbe équilibre fuselé, paradoxalement assez délicat, tout en ayant un volume impressionnant, une capacité de relance du même ordre et une longueur phénoménale, avec ces notes de fruits secs légèrement grillés en soutien. La finale sur la fraise s’éternise et persiste avec juste ce qu’il faut de peps, sur un équilibre maturité, acidulé mais sans aucune amertume décelable. On s’était quitté il y a un an sur un 2008 , ce 2002 nous met une nouvelle claque monstrueuse… Grand à Mythique (19,5/20)

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bertou, Benoit Hardy, IH1456
28 Mar 2021 21:38 #453

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4996
  • Remerciements reçus 1132

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Champagne Louis Roederer 1995

CR: Champagne Cristal Roederer 1995

1995 glisse tout doucement vers le tertiaire et ce champagne le démontre.

Le nez apporte de belles senteurs de miel et d’abricot confit.

L’effervescence est assagie. La bouche se dirige vers des arômes pâtissiers, de noix et d’abricots. C’est enveloppant et encore très énergique avec une tension sous-jacente qui apporte un bel équilibre à une matière totalement déliée qui s’exprime pleinement. Complexe et profond à la fois, tout s’intègre parfaitement, à commencer par cette pointe oxydative.

Belle finale explosive sur le caramel au beurre salé qui octroie une longueur admirable à ce champagne. C’est tout simplement excellent et à son apogée.

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, vivienladuche
06 Mai 2021 18:28 #454
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 773

Réponse de Krabb sur le sujet Champagne Roederer - Cristal 2005

Champagne Roederer - Cristal 2005
CR:

Robe or clair, cordon de bulles bien présent et très belle mousse, haute, fine et persistante dans le verre
Nez assez direct d'abord sur les agrumes (cédrat) puis sur l'amande.
L'attaque en bouche est puissante, la matière est présente, et la bulle est au service de la bouche en donnant de l'allant au vin.
La bulle ne se contente pas d'éclater sur le palais et de disparaître, elle revient comme une lame de fond à deux reprises en bouche pour élever le vin.
Le tout avec une finesse de bulles remarquable. J'ai été conquis par le travail sur la bulle, clairement la plus agréable que j'ai pu dégustée.
L'acidité est également présente, marquée et donnant une trame au vin.
La finale est belle, longue et englobante pour se terminer sur une note salivante très agréable.
Un vin a pleine maturité, excellent, avec une bulle sublime.

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, Oyaji-sama, Garfield, Vesale
11 Mai 2021 10:39 #455

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 621
  • Remerciements reçus 1243

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Louis Roederer Champagne Cristal Brut 2005

CR: Louis Roederer Champagne Cristal Brut 2005
Robe à l'évolution mesurée à la bulle très fine
Beau nez champenois assez classique, fin et précis, plutôt marqué par le Chardonnay.
Bouche harmonieuse et assez vineuse, à la bulle très fine et juste.
Finale plus fraîche et minérale
Belle tenue à l'air où la qualité du vin ressort.
Au final un Cristal au niveau attendu, consensuel et pouvant encore attendre.
Excellent (mais pas grand).
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26, bertou, Jean-Loup Guerrin
03 Jui 2021 18:16 #456

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck