Nous avons 1788 invités et 55 inscrits en ligne

Bien choisir ses verres de dégustation

  • Messages : 8087
  • Remerciements reçus 945
Alors, petit ressenti après la lecture de l’article de la RVF sur les verres. 

Le choix des vins 
En un sens, le choix des vins est pertinent. Beaucoup plus que les champagnes. A savoir rester sur un même millésime, une région plutôt limitée mais avec des styles clairement identifiables.  On peut discuter du fait que sur ce format, une dégustation dans un seul domaine ou deux mais plus poussé, aurait permis d’élaborer les mêmes conclusions. 

Le choix des verres 
Très peu argumenté. Je trouve que ça se défend globalement, sauf pour le choix du verre Schott Zwiesel… qui n’était pas bon, alors qu’ils ont des verres plus appropriés. Chez Riedel, Performance est un bon choix mais on peut se demander pourquoi ils n’ont pas pris la référence (Vinum) et un verre type Superleggero…  Ceci dit, c’est tout à fait acceptable. Il est aussi assez clair qu’ils ne veulent pas insister sur la parenté Définition/Denk’Art. 

La structure de l’article 
Elle est incompréhensible. Une intro impressionniste et… pas de conclusion. On dirait presque qu’ils ont oublié de publier une page.  D’ailleurs, on se retrouve bien marri de savoir que tous les domaines demandent des verres différents (c’est pas forcément faux). Et donc en conclusion, qu’il faut avoir 4-5 verres à Pinot Noir, juste pour le Pinot Noir. On en conclura qu’il en faut autant en Bordeaux, Champagne… bref… l’absence de conclusion pèche un peu.  A se demander encore si ça n’est pas pour éviter de directement faire la promotion des Spiegelau Définition… 

La procédure 
Ici, je pense qu’on touche au cœur de la compréhension de l’article. Je pense personnellement que c’est bullshit. Sachant que déguster un verre à l’aveugle est quasiment impossible, il faut quand même minimiser les effets parasites. D’abord, on ne sait pas combien de personnes ont participé. Ensuite, on ne sait pas où, ni comment ça s’est passé.

Toutefois… si j’avais tenté une telle comparaison j’aurais fixer les limites suivantes : 
1-    Choisir le même endroit pour déguster tous les vins et évacuer les problèmes d’odeur, humidité et température extérieure. Parce que rien que cet élément rend la comparaison totalement (et je pèse mes mots) caduque. Goûter tous ces vins dans des circonstance totalement différentes, c’est juste absurde pour penser aboutir à une impression correcte.
2-    Imposer aux dégustateurs de goûter chacun dans leur coin, sans parler, sans échanger. Il est absolument clair que ça n’a pas été le cas. Quand on sait l’influence relative que peuvent avoir les discours des uns sur les autres, on sait parfaitement qu’une telle dégustation perd tout intérêt. 
3-    Imposer l’aveugle pour les vins. On est chez des habitués de ces cuvées, savoir ce qu’ils goûtent va avoir un impact non négligeable sur leurs impressions. La « finesse tellurique » de Trapet… c’est sûr que c’est plus facile de la ressentir avec le vigneron en face de toi…
4-    Imposer l’aveugle sur les verres… là, c’est plus délicat mais au moins goûter avec un bandeau aurait permis au minimum de ne plus pouvoir facilement distinguer le Spiegelau et le Zalto, peut-être même le Sydonios. C’est un pis-aller mais ça serait déjà un gros plus. A la lecture de cet article j’en conclus donc… bullshit… comment arriver à de telles finesses d’interprétation quand tellement d’éléments peuvent perturber et fausser les perceptions.

C’est réellement incompréhensible que de soi-disant journalistes professionnels du vin ne prennent pas un quart des précaution que des amateurs, ici, sur LPV, prendraient. Zéro recul, zéro méthode et ça se permet de donner un avis… Donc, en conclusion, je trouve que c’est tout de même nettement mieux que le comparatif Champagne (qui été n’importe quoi) et encore mieux que les précédents comparatifs rappelés par Jérôme. Ca n’en reste pas moins un article dont on ne peut rien tirer… et c’est bien dommage. Je ne sais même pas si ça vaut le coup de le lire, du coup…
10 Jui 2021 11:07 #2431

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8087
  • Remerciements reçus 945

Réponse de hyllos sur le sujet Bien choisir ses verres de dégustation

Entre se fiche du verre et y accorder une importance fondamentale, il y a une marge assez large.

j'estime ne pas faire de sacrilège en buvant mes pinots dans un réveal up intense de 55cl et je lis avec autant d'intérêts un CR rédigé suite à une dégustation dans un Zalto qu'une autre avec un verre différent.


Je ne sais pas, je ne le connais pas assez le Reveal Up. Mais pour moi, il est évident que le verre a un impact primordial. Et savoir à minima dans quel verre la dégustation a eu lieu aide beaucoup à juger de l'appréciation.

Si on me parle d'un même vin goûté dans un verre Open Up ou Vinum Zinfandel... et bien je sais que les impression seront radicalement différentes. A tel point qu'on peux même ne pas reconnaître que c'est le même vin. 

Mais je pense qu'en effet, déjà, si on a un verre de bonne qualité, un grand pas est réalisé. :)
10 Jui 2021 11:14 #2432

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4304
  • Remerciements reçus 1489

Réponse de icna sur le sujet Bien choisir ses verres de dégustation

Exercice amusant, j'ai comparé le psyché soufflé bouche 55cl et le même fait machine en ultralight 56cl. A l'oeil bien malin qui distingue quoi même aux jonctions. Niveau poids le fait machine et même légèrement plus léger (quelques grammes par rapport aux soufflés bouches moyens). Là où la différence est flagrante est sur l'équilibrage qui est plus dans le pied pour le machine. 
Rien à dire, la finesse de ces verres machines (même usine que spiegelau si j'ai tout compris) est impressionnante. 
Du coup on a des supers verres pas trop cher et sans copier les concurrents, ce qui fera plaisir à Hyllos.  

Perso, ça m'amuse de comparer les verres car certaines différences sont surprenantes mais je considère qu'il suffit d'avoir un bon verre pour ne pas passer à côté d'un vin.
D'ailleurs j'ai acheté des luigi bormioli 35cl ( forme authentis) pour chez mes parents et cela permet amplement de profiter pleinement tous les vins (il n'y a peut-être que sur les bulles où je suis un peu plus dubitatif). 

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, hyllos
11 Jui 2021 23:21 #2433

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 44
  • Remerciements reçus 29

Réponse de Minsc sur le sujet Bien choisir ses verres de dégustation

J'ai aussi des verres Psychés ultralight et des verres Spiegelau Definition Universels. J'ai trouvé dans tous les vins que j'ai testé (des blancs et un rosso di Montalcino) plus performant le Psyché ultralight, cela dit je n'ai pas testé avec des vins sudistes et avec les pinots noirs je préfère le Spiegelau Definition Bourgogne. Si j'étais en France, j'acheterais sans doute les verres de Lehmann, mais hors France les verres de Lehmann sont plus chers et plus difficiles à trouver.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: icna
12 Jui 2021 10:19 #2434

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19719
  • Remerciements reçus 3254

Réponse de mgtusi sur le sujet Bien choisir ses verres de dégustation

La procédure 
Ici, je pense qu’on touche au cœur de la compréhension de l’article. Je pense personnellement que c’est bullshit. Sachant que déguster un verre à l’aveugle est quasiment impossible, il faut quand même minimiser les effets parasites. D’abord, on ne sait pas combien de personnes ont participé. Ensuite, on ne sait pas où, ni comment ça s’est passé.


Toutefois… si j’avais tenté une telle comparaison j’aurais fixer les limites suivantes : 
1-    Choisir le même endroit pour déguster tous les vins et évacuer les problèmes d’odeur, humidité et température extérieure. Parce que rien que cet élément rend la comparaison totalement (et je pèse mes mots) caduque. Goûter tous ces vins dans des circonstance totalement différentes, c’est juste absurde pour penser aboutir à une impression correcte.
2-    Imposer aux dégustateurs de goûter chacun dans leur coin, sans parler, sans échanger. Il est absolument clair que ça n’a pas été le cas. Quand on sait l’influence relative que peuvent avoir les discours des uns sur les autres, on sait parfaitement qu’une telle dégustation perd tout intérêt. 
3-    Imposer l’aveugle pour les vins. On est chez des habitués de ces cuvées, savoir ce qu’ils goûtent va avoir un impact non négligeable sur leurs impressions. La « finesse tellurique » de Trapet… c’est sûr que c’est plus facile de la ressentir avec le vigneron en face de toi…
4-    Imposer l’aveugle sur les verres… là, c’est plus délicat mais au moins goûter avec un bandeau aurait permis au minimum de ne plus pouvoir facilement distinguer le Spiegelau et le Zalto, peut-être même le Sydonios. C’est un pis-aller mais ça serait déjà un gros plus. A la lecture de cet article j’en conclus donc… bullshit… comment arriver à de telles finesses d’interprétation quand tellement d’éléments peuvent perturber et fausser les perceptions.


Tu m'as fait bien rire Mathieu , tu viens de te saborder !

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
12 Jui 2021 11:13 #2435

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18912
  • Remerciements reçus 4071

Réponse de Eric B sur le sujet Bien choisir ses verres de dégustation

Demander de la rigueur, c'est se saborder ? 

Personne n'oblige la RVF de faire ce genre de banc d'essai, surtout d'une façon aussi régulière. Mais si tu le fais, tu choisis un protocole inattaquable (cf les diverses remarques de Matthieu) car ce genre de publication a un impact sur le choix des lecteurs. Et c'est tout de même gênant que quasiment à chaque fois, le vainqueur est Spiegelau, annonceur ET partenaire historique de la RVF. Et quand ce n'était pas Spiegelau, c'était Royal Glass créé par Laurent Vialette et Jean-Pierre Lagneau qui ont tous les deux de multiples connexions avec la RVF. 

A se demander si tous ces banc d'essai ne sont juste pas un prétexte de mettre en avant des amis et partenaires. 

Eric
Mon blog
12 Jui 2021 11:37 #2436

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2725
  • Remerciements reçus 148

Réponse de Gastronomix sur le sujet Bien choisir ses verres de dégustation

J'ai trouvé dans tous les vins que j'ai testé plus performant le Psyché ultralight

C'est à dire? C'est quoi la performance dans un verre? Harder, Better, Faster, Stronger ?

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
12 Jui 2021 11:47 #2437

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 508
  • Remerciements reçus 166

Réponse de Oyaji-sama sur le sujet Bien choisir ses verres de dégustation


A se demander si tous ces banc d'essai ne sont juste pas un prétexte de mettre en avant des amis et partenaires. 


What else?

Martin / Oyaji-sama
12 Jui 2021 12:05 #2438

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19719
  • Remerciements reçus 3254

Réponse de mgtusi sur le sujet Bien choisir ses verres de dégustation

Demander de la rigueur, c'est se saborder ? 
 
 

Je vois que tu 'as pas compris ; bien entendu qu'il faut de la rigueur pour comparer avec une certaine justesse des verres entre eux car il y a un tas de paramètres nettement  plus impactant pour la dégustation.

C'est précisément le point. Où est cette rigueur dans les dizaines de pages de ce fil ?

Michel
12 Jui 2021 12:30 #2439

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18912
  • Remerciements reçus 4071

Réponse de Eric B sur le sujet Bien choisir ses verres de dégustation

OK, je vois où tu veux en venir ;) 

On peut au moins ne pas reprocher à Matthieu de s'acoquiner avec l'un ou l'autre producteur.

Eric
Mon blog
12 Jui 2021 13:02 #2440

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 44
  • Remerciements reçus 29

Réponse de Minsc sur le sujet Bien choisir ses verres de dégustation

J'ai trouvé dans tous les vins que j'ai testé plus performant le Psyché ultralight

C'est à dire? C'est quoi la performance dans un verre? Harder, Better, Faster, Stronger ?



 

Le nez était plus fin et les arômes étaient plus facile à discernir. Par example le Rosso di Montalcino sur un verre trop grand perdait en finesse et la fraicheurs et les fruits rouges ne se sentaient pas. Un peu comme si le vin se perdait dans un verre trop grand.
12 Jui 2021 14:16 #2441

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck