Nous avons 2255 invités et 77 inscrits en ligne

Domaine Henri Germain & Fils, Meursault

  • Messages : 7306
  • Remerciements reçus 6378

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine Henri Germain - Meursault 1er cru Charmes 2009

Eric m'a bien lu et a apporté un complément d'information intéressant.
Tu es allé un peu plus vite, Denis. ;)
Je n'ai pas dit que c'était une condition nécessaire mais que cela pouvait aider.
En tout cas je pense que c'est le cas pour 2008 et 2010 à comparer à 2009.
Ce n'est pas non plus une condition suffisante car un mauvais millésime avec beaucoup d'acidité ne pourra aller très loin non plus...

Jean-Loup
21 Avr 2020 20:44 #181

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1873
  • Remerciements reçus 1167
Il n'y a donc rien de "logique" à vieillir plus longtemps parce que l'acidité serait plus vive ;)
Les équilibres sont différents. Ils vieilliront différemment. Je ne saurais dire a priori lequel de 2008, 2009 ou 2010 vieillira le mieux.
Denis
21 Avr 2020 20:59 #182

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1523
  • Remerciements reçus 1421

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet Domaine Henri Germain & Fils, Meursault

Sans avoir le recul de certains ici, mes camarades et moi avions eu l'opportunité de goûter un Chevalière 2005, millésime qui n'est pas connu pour sa vivacité :). Il était remarquable. Jean-François ne le mettait pas dans le panthéon des ses années préférées en raison de la concentration, densité qu'il présente. C'est justement cette caractéristique qui le fera encore traverser les décennies. Et quelle fraîcheur !
HD
22 Avr 2020 12:24 #183

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2552
  • Remerciements reçus 2423

Réponse de matlebat sur le sujet Domaine Henri Germain & Fils, Meursault

Bonjour à tous,

Pas vu la relance ! Pour moi 2009 chez JF est immense et j'ai l'impression qu'ils iront très loins. Je ne sais pas s'ils seront meilleurs avec le temps mais je ne m'inquiètes pas trop pour les Perrières :-)
Je les préfères TRES largement aux 2008, qui eux par contre risque vite de décliner, de mon point de vue… Devenant au fil du temps de plus en plus vif.
2010 : j'ai à peine commencer à fêter les 10 ans de ce beau millésime. Sur mes premières dégustations, il confirme ses promesses mais il ya une gourmandise, une plénitude dans les 09 que je ne retrouve pas forcément dans les 10 :-). Mais j'aurais une meilleure vue en fin d'année !

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, francois999
25 Avr 2020 10:33 #184

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2282
  • Remerciements reçus 1371
CR:
Henri Germain - Meursault 2016 : robe très claire, nez assez fermé, bouche ultra tendue, citronnée, austère, avec une forte amertume, presque un côté gentiane, belle longueur ceci dit. Clairement à attendre.

Henri Germain - Meursault 1er cru Charmes 2017 : un peu le contraire du précédent, plus coloré, nez très expressif, pointe grillée, fruits jaunes, légèrement floral. Bouche très élégante avec un joli gras, du beurre frais, élevage bien intégré, bonne acidité derrière. Déjà parfaitement épanoui. Beaucoup de plaisir en l'état. Je ne sais pas si il ira aussi loin que le précédent. En tout cas une nouvelle confirmation qu'il faut ranger les 2016 et que les 2017 sont très gourmands.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, Pins, Docluisitus
15 Mai 2020 16:57 #185

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84306
  • Remerciements reçus 10336
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault rouge Clos des Mouches, 2016



Bouchon parfait.
Robe toute jeune, sur un rubis vermillon bien brillant.
Nez délicat, un peu comprimé, sur de jolies senteurs de cerise et de framboise.
Bouche en dedans, assez serrée, sur une acidité ferme et une matière un peu carrée qui peine à la compenser.
L'ensemble manque d'harmonie et de soyeux par rapport à ce que je connais habituellement de ce vin.
Finale stricte, avec de l'amertume.
A revoir.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, Galinsky, bertou, Jean-Loup Guerrin, Fredimen
16 Mai 2020 15:24 #186
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3356
  • Remerciements reçus 733

Réponse de iceteayer sur le sujet CR: Domaine Henri Germain & Fils - Bourgogne Blanc 2014

CR: Domaine Henri Germain & Fils - Bourgogne Blanc 2014

Robe commençant à tirer gentiment sur un léger doré.
Le nez est très ouvert, sur les fruits blancs et jaunes, le citron confit, la noisette fraiche.
La bouche est incroyable de constitution pour un générique. C'est à la fois puissant et gras, gourmand, tout en ayant suffisamment de tension en finale pour relancer le breuvage sur une salivation géniale.
Quel vin!
Décidément le domaine que je préfère en blanc en côte de Beaune.

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, matlebat, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Pins, Kiravi
16 Mai 2020 16:30 #187

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1284
  • Remerciements reçus 1319
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault 1er cru Charmes 2016

Vin bu après une heure d'ouverture à l'épaule.
Belle couleur jaune dorée assez intense.
Nez tout d'abord floral, puis s'ouvrant sur les fruits jaunes, le citron, les agrumes. Les arômes sont bien marqués sans être exubérants.
La bouche est généreuse, immédiatement, avec un joli gras qui enveloppe sans lourdeur les fruits jaunes mûrs et une acidité citronnée. Elle semble trouver le point d'équilibre fragile entre largeur et tension.
La finale est longue, à l'élevage parfaitement maitrisé, encore sur la retenue de la jeunesse.
Excellent déjà, à l'aube d'une carrière de grand Meursault, pour de longues années.

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, ptitcoco, Fre
12 Jui 2020 12:10 #188

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84306
  • Remerciements reçus 10336
Bu chez le Président Galinsky

CR: Domaine Henri Germain et Fils, Meursault 1er cru Poruzots, 2013



Robe jaune paille.
Nez somptueux, appêtant, crépitant de fraîcheur, sur des notes de pamplemousse, de fruits jaunes, un fruit mûr qui frôle l'exotisme sans laisser aucune sensation de lourdeur. Miaaaam en vue ?!
Et ouuuuuui, la bouche est à l'avenant !
Immédiate et lisible, sa structure juteuse au point de maturité idéale s'enroule dans une acidité parfaitement intégrée dans un point d'équilibre parfait pour apporter un plaisir gourmand.
Finale scintillante et désaltérante, sans une once d'austérité.
Un vrai délice, bravo au domaine ! oo,
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, matlebat, Fredimen
25 Juil 2020 17:53 #189

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3889
  • Remerciements reçus 3776
CR: Domaine Henri Germain - Chassagne Montrachet 1er cru Morgeot -Les Fairendes 2014

Dommage que nous n'étions pas à l'aveugle.
Toujours est-il que ce nez qui n'est absolument pas marqué par l'élevage m'évoque les Puligny 14 du domaine Matrot.
Une belle pureté de fruits et de la complexité liée à des perceptions minérales assez diverses qui évoluent au fil du repas.
La bouche est à la fois ample et tonique. Elle est portée par une belle acidité qui la conduit assez loin en fin de bouche.
Une très belle bouteille qui nous a semblé à point pour s'associer à notre repas au fil du clos
Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, matlebat, Jean-Loup Guerrin, leteckel, Fredimen
28 Juil 2020 21:44 #190
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2552
  • Remerciements reçus 2423
Bonjour à tous,



CR: Meursault, Henri Germain Limozin 2010 (vidéo 0:15) : Belle couleur or, un nez expressif élégant bien marqué de poire, fruit blanc, note d'évolution oxydation légère d'épice, safran, puis plus chevrefeuille, tarte citron meringuée, pointe beurre frais, brioche, fond amande, aubépine. La bouche est large à l'attaque, ample, joli matière soyeuse, puis ça se tend, c'est droit, sur la poire, puis le fruit blanc rôti, pointe épice presque safranée (un petit côté chenin évolué oxydé/oxydatif), note tarte citron meringuée, un côté beurre frais qui donne ce joli gras, fond amande aubépine. La finale est fraiche tonique, précise, et jolie persistance poire, fruit rôti, épice safran, tarte citron et fond amande. Excellent 92 (16,5). Et pour une fois, ce n'est pas la réduction que je remarque mais plutôt ce léger coté un peu Ox/evolué... Etonnant...

Amicalement Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, TIMO, LucB, Gerard58, Fredimen
27 Sep 2020 18:53 #191

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 352
  • Remerciements reçus 691

Réponse de ptitcoco sur le sujet Domaine Henri Germain & Fils

De retour de mon escapade en terre Burgondes, voici quelques ressentis sur les 2019 du domaine.
Comme je ne prends aucune notes, et qu'on est resté 3h avec un bel apéro, ce fut un peu le brouillard sur la fin !!!
Tous les vins étaient soutirés sauf Charmes et Perrières.

CR: Meursault village
nez discret, fleurs blanches, pointe agrume, léger beurré. En bouche, le vin est salivant, jolie matière avec la petite tension rafraichissante qui va bien. longueur moyenne. Très bien

CR: Meursault limozin
nez identique, mais la bouche est plus dense, la tension est légèrement prédominante avec une belle minéralité qui étire le vin. longueur correcte. Une marche au dessus du précédent.

CR: Chassagne 1er cru Morgeot "les fairendes"
nez sur le citron légèrement confit, beaux agrumes. En bouche, on est bien sur Chassagne, avec un vin qui enveloppe le palais, rétro sur les fleurs blanches. Mais comme sur l'ensemble de la gamme du domaine, il n'y a jamais aucune lourdeur. Une belle tension accompagne le vin et l'ensemble se finit sur une jolie longueur.
Très bon.

Je passe sur Charmes (non soutiré et marqué par une belle réduction rendant le vin difficile à "lire"), genevrières et perrières (je m'en souviens plus :dash: )

Cette année, on fêtait nos 10 ans au domaine, j'avais apporté de la charcuterie de compétition et un invité "Pins" nous accompagnait avec le foie gras concocté par madame.
JF Germain nous a ouvert très généreusement 4 bouteilles, je n'ai strictement rien recraché.....donc là encore ma mémoire défaillante n'a retenu qu'une seule bouteille, mais bordel quelle quille!!!:
CR: Meursault limozin 2000
A l'aveugle. Robe jaune paille, légèrement dorée. Nez superbe de jeunesse, agrumes confits, tilleul, pointe miel.
La bouche présente un touché délicat, enveloppant, je pense à chassagne (tu parles!). Le vin est sous tendu par une jolie et très fine acidité, l'ensemble persistant un long moment.
Un vin d'une insolente jeunesse, je partais sur 10ans max...... et qui démontre tout le talent de JFG.
A noter que la charcuterie et le foie gras ont été d'excellents compagnons pour les vins servis.

Au final, on aura passé un des meilleurs moment de notre périple et qui confirme la classe des vins de ce domaine. Pour moi, la quintessence de ce que je recherche en côte de beaune.
OAC
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, tht, Olivier_26, matlebat, FGsuperfred, Gibus, Nathenri, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, tomy63, Oyaji-sama, Papé, Frisette, starbuck, the_ej, Pins
25 Oct 2020 16:35 #192

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 840
  • Remerciements reçus 1039

Réponse de Pins sur le sujet Domaine Henri Germain & Fils

A noter que la charcuterie et le foie gras ont été d'excellents compagnons pour les vins servis.


Je commenterais cette dégustation de l'espace plus tard, en attendant le solide en image. ::oups::

Christophe
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, didierv, ptitcoco, Fredimen
25 Oct 2020 22:28 #193
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3385
  • Remerciements reçus 417

Réponse de francois999 sur le sujet Domaine Henri Germain & Fils

> Je passe sur Charmes (non soutiré et marqué par une belle réduction rendant le vin difficile à "lire"), genevrières et perrières (je m'en souviens plus

Poruzots peut être ?
Pas le souvenir qu'ils font du genévrières ...
Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
26 Oct 2020 11:26 #194

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 352
  • Remerciements reçus 691

Réponse de ptitcoco sur le sujet Domaine Henri Germain & Fils

> '' Je passe sur Charmes (non soutiré et marqué par une belle réduction rendant le vin difficile à "lire"), genevrières et perrières (je m'en souviens plus

Poruzots peut être ?
Pas le souvenir qu'ils font du genévrières ... ''


C'est bien sur Chevalière... Comme quoi, j'avais plus les idées claires!!! !:oops:
OAC
26 Oct 2020 15:08 #195

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6142
  • Remerciements reçus 3787
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Chassagne Montrachet 1er Cru Morgeot Les Fairendes, 2016

Bue lors d'un superbe repas LPVien au Soufflot

Pins: Un nez pur, tendu, droit, effluve de fruit blanc, la bouche est à l’unisson. Quelle bouche d’entré expressive, cristalline, pure et tendu.
Qu’est-ce ça goute bien, acacia, chèvrefeuille, longer top. Je remercie déjà P’titicoco. ;)
Sur table 70€

Ptitcoco: Le Germain était sur une autre planète (par rapport au Meursault 2018 de Coche Dury)...finesse, densité, harmonie, longueur. Bravo JF.

Frisette: La robe est jaune un peu plus dorée. On a un joli nez de chardonnay, finement boisé, sur la poire, la chlorophylle, la menthe blanche. La bouche est cylindrique avec beaucoup plus de densité que le vin précédent, avec un très léger voile gras mais sans l’élargir outre mesure. On retrouve l’aromatique du nez. C’est droit, traçant, épuré avec une belle acidité en guise de colonne vertébrale. Il se conclue par une finale étirée de façon assez fine. C’est très bien fait. Très Bien à Excellent (16,5/20)
Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26, vivienladuche, starbuck, ptitcoco, Pins, Fredimen
09 Nov 2020 10:49 #196

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 840
  • Remerciements reçus 1039

Réponse de Pins sur le sujet CR: Domaine Henri Germain et Fils – Les 2019

Visite au domaine pendant ces vacances: lapassionduvin.com/b...

16h30, rendez-vous à Meursault au domaine Henri Germain ou Ptiticoco est allocataire depuis 10 ans. Merci de m’avoir permis de participer à ce moment de partage et de convivialité. Un moment de dingue. 3heures en cave sous la houlette de Jean-François Germain qui nous a fait gouter 17 vins.

CR: Domaine Henri Germain et Fils – Les 2019:
N’étant pas allocataire, je n’ai pas les tarifs. Vins dégustés sur fût.

Bourgogne blanc:
Le nez est vraiment ouvert sur les fruits blancs, en bouche ça commence fort. L’acidité porte bien le vin, belle fraicheur et tension sur le citron. Très belle entrée de gamme. Ça promet.

Meursault:
Nez fin, fleurs blanches, acacia, beurre. La bouche est douce, déjà presque accessible. La finale est fraiche, une acidité millimétré qui tend bien cette finale sur le zeste de citron.

Meursault Chevalières:
On monte d’un cran avec ce parcellaire, nez expressif sur les agrumes, écorces d’orange. En bouche, on a un vin assez caillouteux, traçant avec une pointe d’agrume, citron confit, de la craie.

Meursault Limozin:
Changement de registre avec ce vin qui est floral, tilleul, chèvrefeuille, noisette. C’est assez classe et bien typé Meursault. Ça reste frais, agréable en bouche. Je le préfère à Chevalières.

Chassagne Montrachet Morgeot "les fairendes" 1er Cru:
J’ai adoré ce vin au Soufflot 2 jours avant, et ce vin confirme la classe de cette cuvée et du terroir. Un nez mûr, fruit confit. L’entrée de bouche est de suite expressive sur les fleurs blanches, ça tapisse le palais jusqu’à une longue finale porté par une belle énergie agrume, citron confit. Excellent.

Meursault Poruzots 1er Cru:
Nez de fruits mûrs, du beurre, minéral. La bouche est pure et cristalline, le vin joue de ses charme, pierre à fusil aussi. Un vin assez tendu et rectiligne. Très bon.

A ce moment de la dégustation je me fais une réflexion sur l’élevage et notamment l’apport de fût neuf car les cuvées ne sont pas du tout marquée par la futaille: 20% de fût neuf nous dira JF Germain.

Meursault Charmes 1er Cru:
Vin non soutiré, de la réduction assez marquée, nez et bouche pas en place. On sent tout de même un vin avec du coffre, mais à revoir.

Meursault (sans souffre):
On revient sur un village, une pièce produite à titre expérimental. Raisins récoltés une semaine avant les “vendanges officielles” car c’était mûr, et tous les jours JF Germain devait y apporter du S02, mais il ne l’a jamais fait.
Légère réduction, c’est riche et mûrs tout en restant frais, moins lisible tout de même que le Meursault standard. Encore beaucoup d’interrogation sur la commercialisation ou pas, l’étiquetage… A suivre donc.

Meursault Perrières 1er Cru:
Vin également non soutiré, peu de réduction pour celui-ci mais un léger perlant, amande fraiche, grosse matière, puissant. Seulement 600 bouteilles seront produites. J’en boirai une un de ces jour. :kiss:

Les blancs m’ont conquis, une ressemblance avec les vins de Jean-Baptiste Bouzereau avec cette trame mûres mais fraiche, tout en tension et très représentatif du terroir.
Je suis essentiellement venu pour les blancs, mais passons au rouge.

Bourgogne rouge:
Le premier nez est très fin, et à l’agitation, c’est une explosion de fraise écrasé, coulis de fruit rouge. La bouche est gouleyante, ronde, fraiche sur la confiture de fraise maison. Un vin très sexy. Top.

Chassagne Montrachet:
Plus de matière, et également plein de fruit. C’est charmeur mais moins expressif que le Bourgogne. La bouche est fluide, tanins gras, belle acidité qui donne du peps, c’est bon, et facile à boire.

Meursault Clos des Mouches « Monopole »:
Filiation flagrante avec le Bourgogne, même marqueur, c’est frais avec cette fraise écrasé, cette confiture de fraise. La bouche est soyeuse, acidulé avec une belle relance en fin de bouche. Matière bien présente. Une très belle bouteille en devenir. Ça Pticoco tu prends cette année. ;)

Beaune Bressandes 1er Cru:
Je redescends un peu avec ce vin moins expressif, plus en retenue mais pas dépourvue de corps, fine puissance et assez charnu. Beau fruit rouge, cerise fraiche. Ça fera une bien belle bouteille dans quelques années.

Et ben les amis, quelles série sur fût…

Jean-François Germain revient avec la pipette remplie d’un jus trouble, verdâtre pour aviner le verre, il s’agit d’un Meursault 2020 en pleine fermentation , pour faire place à 4 bouteilles remarquables.
Je m’invite donc à la fête du 10ème anniversaire de fidélité de Pticoco (pas si petit que ça) au domaine Henri Germain.
Quand Ptiticoco me dit qu’il apportera de la charcuterie Corse (si,si, du cochon qui mange des glands, des châtaignes, des racines, du vrai quoi), je propose d’apporter un foie gras maison comme madame sait les faire. Avec le solide, le liquide.



Au jeu des devinettes, à l’aveugle donc, c’est hyper dur, ne connaissant pas assez les cuvées, je joue donc sur le millésime.

Le 1er vin commence fort. Un jus mûr, mais frais, sur les agrumes, l’orange confite, l’écorce, puis agrume, plus citron. C’est bien tendu, on est sur un millésime plutôt frais. La finale tendu me ferait presque partir sur un riesling.
Il s’agit d’un CR: Meursault Poruzots 1er Cru 2013

Puis viens un vin au nez ouvert, gras, beurre frais, noisette. La bouche est ciselée, une belle acidité tend le vin, ça fait assez jeune et le vin laisse une fraicheur en bouche avec cette pointe mentholée. Encore un gros potentiel de garde.
Il s’agit d’un CR: Meursault Perrières 1er Cru 2008 (énorme)

3ème bouteille, le finage est différent, plus fin mais avec un volume supérieur aux précédents, plus puissant, plus floral aussi. Je suis amoureux de ce vin du domaine.
Il s’agit d’un CR: Chassagne Montrachet Morgeot "les fairendes" 1er Cru 2004 (insolent de jeunesse)

Dernière bouteille, mais que va-t-on déguster après les 3 vins précédents ?
Nez sur la pierre humide, sur les agrumes, écorce d’orange, floral aussi, fruits à coque. Je pense à un vin d’une 10ène d’année. La bouche est resplendissante, complexe sur les fruits à coque, la noisette, beurre frais qui enveloppe le palais. C’est gras et tendu à la fois. La longueur est magnifique, avec cette acidité qui étire la finale. C’est désaltérant et impossible à cracher. Toppissime. oo, oo,
Il s’agit d’un CR: Meursault Limozin 2000 (bouteille de l’espace)

Voilà, après 3 heures en cave, on remontent à la surface des étoiles plein les yeux, avec la banane… ::dance::

Merci à Jean-François Germain pour le temps consacré, la dégustation sur fûts, les vieux millésimes ouverts, sa bonne humeur, sa gentillesse.
Mes remerciements aussi à Pticoco de m’avoir permis ce moment-là.
Et à l’année prochaine. Bises Coco. :kiss:
Christophe
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., tht, Olivier_26, peterka, FloLevBen, tomy63, vivienladuche, Frisette, starbuck, jd-krasaki, ptitcoco, Fredimen, Chaccz
09 Nov 2020 12:32 #197
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1179
  • Remerciements reçus 1264
CR: Domaine Henri Germain & Fils - Meursault Clos des Mouches Monopole 2015 (rouge)

Bouquet exprimant d’abord les petits fruits rouges et les senteurs végétales. Par la suite, on perçoit davantage de légères notes boisées qui enrobent fruits des bois, cerise, tabac et menthe poivrée. C’est assez expressif et élégant.

La bouche est pleine et juteuse avec une matière fine, bien assise sur de jolis tanins fins et mûrs. C’est équilibré et plaisant avec une ampleur aromatique évidente en rétro. Finale de bonne persistance avec du tabac, quelques amers (issus sans doute de l’élevage) et un retour du fruit agréable.

Jolie bouteille d’un classicisme irréprochable et qui se livre sans détours aujourd’hui.

Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Olivier_26, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Fredimen
09 Nov 2020 13:42 #198

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1523
  • Remerciements reçus 1421
CR: Le millésime 2019 et une cuvée sans soufre au domaine Henri Germain


Le domaine se trouve désormais au 2 bis Moulin Judas. Bon sauf que le 2 bis n'est pas situé sur les cartes en ligne et que sa proximité avec le numéro 2 de la même rue n'a existé que dans ma présupposition :D.

C'est qu'une dégustation au domaine se mérite :) Après 500m dans cette boucle nous voici devant le portail du lieu et l'allée menant à la nouvelle bâtisse. NDLR: aux futurs visiteurs, commencez par la fin de la rue, au croisement de la rue du 11 Novembre :). Note aux administrateurs au passage: il conviendrait d'actualiser l'adresse de la première page du topic.



L'extension des bâtiments et la nouvelle cuverie


Nous entrons désormais de l'autre côté de la parcelle que l'on apercevait au "fond du jardin" en sortant de la cave chaque année. C'est Sophie Germain qui nous accueille:
- Vous avez une nouvelle entrée. Nous nous sommes faits avoir et avons fait un petit tour :). Vous avez un nouveau bâtiment en fait.
- Oui, nous avons changé. Les bureaux se trouvaient avant dans la maison de mes beaux-parents. Ils se trouvent désormais au premier étage.

Jean-François et son excellente humeur nous rejoignent:
- Vous n'avez pas connu cette entrée?
- Non.
- L'entrée que nous utilisions ces dernières années pour rejoindre la cave n'a pas toujours fait partie du domaine. Nous avions récupéré les vignes mais pas l'accès. Cela s'est fait en 2011 (A reconfirmer par le domaine :)). Avant cette date, l'entrée se faisait donc déjà par la rue Moulin Judas. Nous ne faisons que rétablir cette situation.
- Qu'avez-vous mis dans la nouvelle partie?
- L'objectif initial était de ramener les bureaux. Et puis tant qu'à faire on fait une cuverie supplémentaire ... et tant qu'on y était, on a creusé :). Les travaux ont duré 1 an.
- Comment vous êtes vous réorganisés avec la partie historique?
- Ici, dans l'ancien bâtiment, les températures en hiver sont trop froides. Difficile de manipuler le vin. La nouvelle nous permet de tempérer. Lorsqu'il fait 5 dehors, on arrive à avoir 10 à l'intérieur. Nous pouvons faire le tirage plus tôt, début Mars. Nous y avons également mis les cuves à plafond mobile. La mise se fait par gravité. Et à chaque couleur son bâtiment désormais. Les rouges dans l'ancien, les blancs dans le nouveau.

Bourgogne
Un nez assez aromatique. De la pêche blanche, de la pêche jaune un peu confite. Les saveurs montrent une belle présence. B-



2019 et le Meursault sans soufre


- En 2019, nous faisons 3/4 d'une récolte normale.
- Nous savons que le millésime possède une acidité plus importante que 2018 mais vraisemblablement des degrés plus hauts en même temps. A quels niveaux vous situez-vous?
- Bourgogne est à 3,2 en PH. Charmes a un PH de 3,05 pour 14°. On a en général 1° de plus que 2018. 2019 a des acidités semblables à 2017 mais avec plus d'alcool.

Meursault
Une belle tenue, une bouche charnue. C'est à la fois riche et arrondi sur les largeurs des joues mais tendu sur le bout de langue. Comme si l'équilibre se réalisait sur le mariage de 2 extrêmes: richesse et vivacité. B+ déjà. On perçoit un début de résidu sec dès ce niveau d'appellation.

- Vous nous aviez partagé l'an passé votre volonté d'abaisser les quantités de soufre. Où en êtes-vous?
- Nous avons abaissé d'un quart de dose, sur les rouges surtout, un peu sur les blancs. J'ai aussi une pièce de village qui ne verra pas le soufre. Je pense qu'on fera la mise comme ça.

Meursault 'Chevalières'
Délicieux dès les toutes premières secondes. Une très forte concentration parfaitement délimitée, comme une puissante citronnade enveloppée par une salivante pellicule de confiserie. Elle est rendue plus digeste digeste encore par la droiture usuelle du terroir. Le millésime réussit fort bien à Chevalières. TB

Meursault sans soufre
- Il sera mis sans soutirage.
- Le niveau de C02 plus haut contribuera probablement à la protection du vin.
- On y a mis 2 petites parcelles et une partie d'En la Barre. On le coupe en petit comité. Il a été pressé en gravité et entonné le soir. Le lendemain matin, la fermentation avait démarré. Il était du coup trop tard pour le soufrer :).
Une impression tactile plus limpide et moins graissée. Une dynamique acidité projette le vin vers l'avant et met en avant des notes de fleurs blanches et la matière sèche qui donne corps à l'ensemble.B+/TB-



2020 la belle


- Comment s'est passé le millésime 2020?
- Il est qualitatif et quantitatif. Nous sommes à 50hl sur les blancs. En rouge, nous faisons à peu près les mêmes volumes que 2019, à la différence près qu'ils présentent une grosse intensité.
- A quel moment avez-vous récolté?
- Mi-Septembre pour 2019. En 2020, c'était plus compliqué à décider avec le phénomène de sécheresse. Nous commençons le 23 Août. Tout a été vendangé en Août, sauf l'Aligoté. Et c'est plutôt rare. Même en 2003, seul Beaune avait été vendangé en Août, le reste l'avait été en Septembre.
- En terme d'organisation, vous n'aviez peut-être pas la même population de vendangeurs?
- Non effectivement mais nous avons eu tous les étudiants. Ils n'avaient pas encore repris les cours. C'était même plus facile :).

Meursault Limozin
Des épices, de l'ananas mûr, des fruits exotiques, tranchants et acidulés. La bouche dure de longues secondes sur un volume épicé dans le haut et le bas. B+.

- Nous avons échangé avec vos confrères sur le 161-49. Avez-vous des problèmes de dépérissement précoce?
- Non, pas trop. Je touche du bois :).

Nous dégustons depuis le début dans la partie de la cave la plus éloignée de l'entrée. Pour rappel, les 2 sont séparées par 2 portes:
- De mémoire nous goûtions les vins dans l'autre partie, notamment les blancs. Qu'est-ce qui vous a conduit à avoir le millésime en élevage de l'autre côté?
- La partie humide de la cave sert à conserver les blancs de l'année précédente et les rouges. La première partie loge le vin nouveau pour la fermentation. Il y fait un peu plus chaud. C'est sûr qu'avec l'arrivée du nouveau millésime, il y a un bal des tonneaux. Et lorsque le Bourgogne et le Meursault sont soutirés, ça vide une bonne partie de la cave déjà, presque la moitié.

Chassagne-Montrachet 1er cru les Morgeots
Une consistance presque sirupeuse, sur la liqueur de pêche, d'abricot et de peau de pêche pour l'amertume. A l'image de ses frères, le vin est sous-tendu par un nerf acidulé. L'acacias, le lys et les épices sont à la conclusion. B+.



Etendre le domaine?


Meursault 1er cru Poruzots
Une sacré matière sèche sur le fond. Un Poruzots plutôt contenu et élégant, loin de son caractère piquant des années précédentes, comme s'il avait acquis ses lettres de noblesse en 2019, pourtant chaleureux. TB+/Exc

- C'est surprenant de goûter Poruzots, comme si les épices s'étaient adoucies. Nous sommes pourtant sur un millésime mûr.
- On a à y gagner en Bourgogne avec le réchauffement climatique. Ca change :). Bien entendu il faut également prendre en compte l'évolution des façons de faire. Peut-être que si nous utilisions encore les méthodes d'avant nous vendangerions début Septembre.

Meursault 1er cru Charmes
"Le vin a été soutiré hier. Une partie seulement d'ailleurs. Quelques pièces n'ont pas fini leur malo."
D'une redoutable efficacité en bouche. C'est large, d'une remarquable tension, d'une sensible épaisseur. Des saveurs de main de Bouddha et de citron caviar que l'on croque sous les dents. Il semble plus corsé que d'habitude. TB-/Exc.

- Comment avez-vous géré votre futaille avec le yoyo des volumes entre 2018 et 2019?
- 2020 nous a permis de bien remplir. Les fûts de blancs se vendent plutôt bien. Les fûts de rouge ont fini dans la cheminée :). Les tonneaux de blancs que nous avions en trop ont servi aux rouges. Ca fonctionne dans ce sens.
- Conservation avec méchage?
- Le méchage est acceptable pour 6 mois. Au bout d'un an, le bois devient trop marqué.

Meursault 1er cru Perrières
- Sur quelle partie de Perrières possédez-vous vos vignes? A l'image de Charmes, il existe aussi un Dessus et Dessous pour Perrières il me semble.
- On dit souvent que Charmes du Dessus est plus qualitatif que les Dessous. Pour Perrières, c'est l'inverse. Dessous est souvent considéré mieux que Dessus. Nos vignes se trouvent à côté de Puligny Champs Canet.
L'entame est délicate. Elle laisse vite la place à une grande intensité. Les épices se goûtent dans un second temps. Elles viennent assécher la bouche sur l'ananas rôti, le zeste de citron vert et un grip pierreux du plus bel effet. Le relief qui subsiste longuement en finale rappelle l'une des raisons pour lesquelles le cru est si prisé. Exc sans l'ombre d'une hésitation.

- Après le nouveau bâtiment, quels sont vos projets?
- Trouver de bonnes vignes :). Ca bouge mais souvent un domaine entier. Il y en a eu un dernièrement à Monthélie. C'est plus difficile à acquérir en raison de la taille. Il faudrait que la banque accorde des prêts plus longs.
- Les prêts pro se font sur quelle durée? 7 ans?
- Pour les vignes c'est 20 ans. Il nous faudrait 30. Si on regarde les métayages, il n'est pas rare de payer un loyer sur 30 ans.
- Passons aux rouges.
- Volontiers.



Et l'on se rappelle que le rouge n'est pas une couleur en reste au domaine.


Bourgogne
De la confiture de fraises fraîches au nez. La bouche est à l'unisson. D'une évidente gourmandise, des fruits rouges livrés à la pelle surmontés d'une pointe de ronce. Un futur canon qui appellera régulièrement le tire-bouchon. B- voire Très miam. ::glou::
- Je ne me rappelle pas avoir goûté le Bourgogne aussi bien. Je sens une once de ronce.
- C'est la vendange entière.
- Ah bon?
- Nous avons mis un tout petit 20% cette année.
- Ca lui réussit plutôt bien.

Chassagne Montrachet
"100% égrappé"
Un nez sur une couche de miel ou de cire. La bouche reste gourmande avec une structure supérieure, plus mûre. Un léger trait vert vient ralentir l'élan fruité.B-.

- Nous avons aperçu beaucoup de raisins restés sur les pieds, un peu partout dans la région.
- Ce sont les conscrits, les raisins de seconde génération.
- Personne ne les vinifie?
- Non, il y a eu des tentatives en 2003. Ca ne fait pas quelque chose de bon.

Meursault Clos des Mouches
De la ronce, des notes florales, de la gelée de groseille. On regagne ici en clarté de nuance de rouge. C'est un peu confiture, long et toujours doté de l'élégance du terroir. La matière procurée par la rafle est fort judicieuse dans la solidité qu'elle incorpore au vin.TB+/Exc-.
- On perçoit ici également la VE.
- Il y en a 40%. J'en avais déjà mis en 2015. En 2019 sur le Bourgogne et le Beaune aussi. 2020 est 100% égrappé.

Beaune 1er cru les Bressandes
L'attaque est agréable. Le standing du cru apparaît dans le clou de girofle et le millésime dans la noirceur résiduelle laissée sur les papilles. Une expression plus sérieuse. TB.

Des équilibres intenses magistralement formés par le mariage de fruits à grande maturité et de veines acidulées qui rendent chaque gorgée digeste. Un Bourgogne rouge et un Clos des Mouches d'une inouïe buvabilité. J'ai jeté un oeil sur l'évolution de mes réservations depuis quelques années et la part des vins couleur rubis pèsent davantage. Est-il utile d'écrire la réussite de Jean-François sur ce millésime?

S'il y a bien un domaine qui a élargi mon appréciation des Bourgognes blancs, initialement cantonnée aux vins précis et tranchants, à des vins plus consistants et acidulés à la fois, c'est celui dont l'adresse sied désormais Rue du Moulin Judas. Merci de nouveau à nos hôtes pour la qualité de leurs vins et de leur accueil. C'est certain, nous ne nous ferons pas priés pour y retourner encore.
HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Jean-Paul B., tht, Olivier_26, matlebat, A42T, bertou, podyak, Nathenri, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, bibi64, vivienladuche, Papé, Frisette, leteckel, the_ej, ptitcoco, Pins, Fredimen, Garfield
10 Nov 2020 19:11 #199

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1791
  • Remerciements reçus 861
CR: Domaine Henri Germain & Fils - Meursault - 2012

Nez très expressif et bien ouvert
Fruits jaunes, très très légère réduction
La bouche est juste superbe de fraîcheur et de gourmandise.
Le vin est plein et en pleine forme
Pêche jaune, abricot, fraîcheur et tension
Finale très belle et salivante qui appelle la table
Excellent
Samuel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, matlebat, Jean-Loup Guerrin, FloLevBen, Val59, starbuck, LoneWD, ptitcoco
13 Nov 2020 21:19 #200

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3356
  • Remerciements reçus 733
CR: Domaine Henri Germain & Fils - Meursault Limozin - 2002

Bu en bonne compagnie!
Robe dorée, brillante mais encore jeune.
Le nez est magnifique, ouvert et expressif sur la pêche jaune, le citron bien mûr, puis viennent des arômes floraux et de fruits secs.
En bouche c'est une matière parfaitement équilibrée qui nous inonde les papilles.
Le jus est à la fois dense mais et contre balancé par une tension d'école qui vient amener de la fraicheur et de la longueur qui se prolonge pendant de longs instants.
C'est une grande bouteille!

Troisième fois que je bois ce vin, une bouteille bouchonnée mais les deux autres d'un niveau incroyable!

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, Olivier_26, matlebat, Jean-Loup Guerrin, FloLevBen, Psylo, Papé, ptitcoco, Pins
15 Nov 2020 14:06 #201

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2552
  • Remerciements reçus 2423
Bonjour à tous,



CR: Domaine Henri Germain - Bourgogne Côte d'Or Chardonay 2018 :

Un très joli nez, marqué de la poire, avec ce côté pure, très naturel. Une légère note de chèvrefeuille, un fond d'aubépine, amande du plus bel effet.
La bouche est droite. Jolie matière mûre de belle densité. C'est tonique, sur la poire William, pure, élégant, légère note chèvrefeuille, pointe plus terrienne, crayeuse, fond amande aubépine. La finale est droite, tonique presque fraiche et persistance intéressante de poire William, chèvrefeuille sur un fond amande.
TB-Excellent 91 (16+)

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Alex, tht, bertou, vivienladuche, Pins, Fredimen
29 Nov 2020 17:41 #202
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 377
  • Remerciements reçus 472

Réponse de Atmosphere sur le sujet Meursault 1er Cru Poruzots 2013 - Henri Germain

CR: Meursault 1er Cru Poruzots 2013 - Henri Germain

Un très beau représentant de son appelation et de son terroir. Un nez au depart un peu réduit, puis ça s’ouvre sur des notes beurrés, bien herbacé, romarin, chèvrefeuille. La bouche est dense, c’est énergique, jamais lourd, sensation quasi huileuse et belle persistance aromatique.
Superbe Meursault !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Psylo, starbuck, ptitcoco, Kiravi, Garfield
20 Déc 2020 19:30 #203

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3610
  • Remerciements reçus 1298

Réponse de PtitPhilou sur le sujet CR: Domaine Henri Germain - Meursault Limozin 2012

CR: Domaine Henri Germain - Meursault Limozin 2012

Bouteille ouverte sans préparation particulière. Vin servi dans un Schott Zwiesel Fine Beaujolais.
Beau bouchon, à peine marqué.

Robe dorée, brillante.
Nez réservé à l'ouverture, pointe oxydative... L'aération lui fait le plus grand bien, la complexité montre le bout de son... beurre frais, fleurs, fruits jaunes mûrs, un peu de noisette fraîche et d'épices douces. Très joli.
Bouche large à l'ouverture, mais discrète, qui s'épanouit au fil des minutes. Bel équilibre, du volume, une belle matière, acidité fine et mûre. Finale un poil floue à l'ouverture, qui se tend et s'harmonise, comme le bonhomme. La longueur augmente au fil des minutes tout comme le plaisir de le boire avec délice. Quel joli Meursault gourmand ! La bouteille n'a pas fait long feu à quatre...
Très bon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, tht, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Psylo, starbuck, ptitcoco
21 Déc 2020 21:51 #204

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 352
  • Remerciements reçus 691
CR: Domaine Henri Germain - Meursault 1er cru Poruzots 2013

J'avais dit à Pins (Christophe) que j'ouvrirais un 2014......mais devant mes bouteilles, c'est "elle" que j'ai vu :)

La bouteille a été ouverte et épaulée 3h avant dégustation.

La robe est d'un bel or pale.
Le nez, quel nez! ca envoi! sur de beaux agrumes type citron, pointe orange confite, du floral sur la camomille.
Une belle note miellée.
En bouche, c'est splendide!, le vin présente une matière dense, jamais lourde, enrobée d'une fine acidité quasi millimétrique. On retrouve ces notes d'oranges, zest citron mur, le vin s'étire longuement sur une finale légèrement saline.
Une très très belle bouteille dans la droite lignée des vins du domaine: pour moi un summum Murisaltien.

Joyeux Noël à vous tous.
OAC
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, Psylo, tomy63, Atmosphere, Pins
24 Déc 2020 17:56 #205

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84306
  • Remerciements reçus 10336
Ce Poruzots 2013 est dans les plus belles bouteilles croisées cette année ! oo,
24 Déc 2020 18:32 #206

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1791
  • Remerciements reçus 861
CR: Domaine Henri Germain & Fils - Meursault (rouge) « Clos des Mouches » - 2017

Le nez délivre un bouquet de petites fruits rouges de type baies, des épices
La bouche est en finesse avec un vin très croquant
Un style délié et fruité sans pour autant manquer de matière
Finale très correcte sur les fruits rouges
Tanins très doux et soyeux

C’est excellent et ça goûte déjà très bien
La bouteille s’est vidée en quelques minutes
Samuel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, Olivier_26, matlebat, Nathenri, LoneWD, ptitcoco, Gerard58, Garfield
01 Jan 2021 21:04 #207

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2552
  • Remerciements reçus 2423

Réponse de matlebat sur le sujet CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault 2018

Bonjour à tous,



CR: Meursault, Henri Germain 2018 (vidéo 0:30) : Un nez à l'ouverture légèrement marqué d'une fine réduction grillé qui va disparaitre le lendemain, sur la poire, assez pure la poire, note chèvrefeuille, puis plus minérale, de roche silex, pierre humide, fond de craie. La bouche est droite, joli matière soyeuse, précise, c'est mûr bien sûr, mais on a bien de la tension qui tonifie la bouche, sur la poire William, bien marquée, c'est bon, note de roche, de craie, presque savon, fond d'amande et léger chèvrefeuille. La finale est ronde, droite, et persistance intéressante de poire, note d'amande, de roche humide, sur ce fond de craie. TB-Excellent 90-91 (16-16,5) 90 ce jour.

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, Psylo
02 Jan 2021 15:49 #208

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3356
  • Remerciements reçus 733

Réponse de iceteayer sur le sujet CR: Domaine Henri Germain & Fils - Bourgogne Blanc 2015

CR: Domaine Henri Germain & Fils - Bourgogne Blanc 2015

Nez assez ouvert dans un registre plutôt riche, sur l'ananas frais, la poire williams, mais tout en gardant une certaine fraicheur avec des notes d'agrumes.
La bouche est avenante en attaque, une jolie matière, plutôt bien équilibrée avec toujours cette maturité.
Pour autant, la finale est décevante avec des amers boisés qui viennent déséquilibrer l'ensemble, alors qu'il n'y avait pas de boisé outrancier au nez.
La bouteille a été éclipsée par un Chablis 2018 de chez Droin.

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Psylo
03 Jan 2021 17:16 #209

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84306
  • Remerciements reçus 10336
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault Chevalières, 2013



Bouchon parfait.
Robe jaune paille commençant à tirer sur le bouton d’or.
Premier nez discret, un peu sur le bois mais qui s’ouvre assez vite sur de jolies notes curieuses, sur la pastèque, le kiwi et quelque chose d’épicé.
Bouche très bien construite autour d’une attaque souple au volume bien mûr parfaitement porté par une belle acidité.
L’ensemble est à la fois plein et nerveux et livre un vin assez immédiat de plaisir.
Seul petit reproche à mon goût, une petite pointe dissociée de sucrosité que j’attribue à un élevage pas totalement intégré et dont l’aromatique s’est révélée un peu prégnante au réchauffement.
A voir au vieillissement.
Mais bouteille séchée rapidement quand même... :/:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Super-Pingouin, matlebat, Gibus, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, leteckel, ptitcoco, Kiravi
10 Jan 2021 08:33 #210
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux