Nous avons 2178 invités et 76 inscrits en ligne

Champagne Dom Pérignon

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17710
  • Remerciements reçus 1487

Jérôme Pérez a créé le sujet : Champagne Dom Pérignon

CHAMPAGNE DOM PERIGNON





9, avenue de Champagne,
51200 Épernay
Tél. : +33 (0)3 26 51 20 00
Fax : +33 (0)3 26 54 84 23
Mail : jbare@moethennessy. com

www.domperignon.com

* Instagram Dom Perignon




CR: Dom Pérignon 1993

Deux bouteilles ont été ouvertes et nous avons trouvé des différences sur les deux: minimes mais réelles.

Le nez est curieux, assez minéral, mais il s'arrange à l'aération pour devenir plus aimable, crayeux.
C'est en bouche que l'on prend la mesure de ce vin. La bulle est très fine, le vin se fait onctueux, parfaite symbiose entre la puissance et la légèreté.
Très grande persistance: la classe.

Jérôme Pérez
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26073
  • Remerciements reçus 876

Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Dom Pérignon 1995

CR: Dom Pérignon 1995

Dégusté entre un Jacquesson cuvée 728 et un Deutz cuvée William Deutz 1995.
Incontestablement très nettement supérieur en tous points au précédent. Bulles très fines, nez marqué par des notes florales très élégantes, les agrumes, la brioche, les fruits secs et un peu de fruits rouges. En bouche, on est frappé par la grande finesse, l'équilibre souverain et surtout la longueur immense. Superbe vin !

Luc
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4
  • Remerciements reçus 0

Myrol a répondu au sujet : Dom Pérignon





Bonjour,
Nouveau sur le site, je souhaite des conseils pour déguster un Dom Pérignon 1996 avec ma femme. Amateur de Bordeaux et de vins de la vallée du Rhône, je ne suis pas très sûr de moi pour le champagne.
Merci de vos conseils éclairés
Bien cordialement
Myrol
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21556
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Myrol,

Sois le bienvenu sur LPV.

Je ne sais si tu souhaites un avis sur la qualité de la bouteille ou sur l'accord possible à table.

Je n'ai pas goûté le Don Pérignon 96.
Je ne peux t'être utile pour le premier point.

Etant comme toi amateur de rhône et de bordeaux, je prendrais la bouteille en apéritif et je la ferais suivre par un de mes vins favoris.

Si tu veux en faire l'accompagnement d'un repas, je te conseille une entrée type foie gras, saint-jacques, turbot ou homard et comme plat un canard à l'orange.

bien cordialement,
Thierry
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21556
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Myrol,

Je t'ai remonté le post sur les grandes cuvées 96.

Tu auras ainsi des infos sur le Dom Pérignon 96

cordialemet,
Thierry
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4
  • Remerciements reçus 0

Myrol a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

En fait, j'ai prévu de la boire avec des toasts de foie gras truffé et de saumon, plus quelques mignardises, l'idée étant de passer la soirée avec cette bouteille, sans repas. Qu'en penses-tu ?
Par ailleurs, as-tu des conseils pour la température de service ?
Merci
Bien cordialement et merci pour l'accueil
Myrol
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21556
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Habituellement, je plonge la bouteille un bon quart d'heure dans un seau contenant bien de la glace. Je dois arriver ainsi à 8°. Les amateurs de champagne vont peut-être trouver que c'est trop bas...

cordialement,
Thierry
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Le saumon fumé avec le champagne je trouve PERSONNELLEMENT que ça ne passe pas ... c'est surtout le champagne qui en patit !

Tu nous donnera un avis sur cette bouteille dont j'ai bu un exemplaire il y a 6 mois et c'était vraiment .... PAS BON !

Alors il faut espérer que ce soit un exemplaire car un champagne de ce prix qui se présente avec une réduction évoquant la serpilière ce n'est pas très sérieux. Après 20 minutes dans le verre cette réduction avait disparu mais toutes les bulles aussi !!
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Tu bois du Dom Pérignon, toi, Vin100? Tu cherches à nous prendre à contre-pied? :D

Saumon fumé et Champagne, moi, je trouve que cela passe plutôt bien! Peut-être pas un Dom Pérignon, mais un Champagne assez sec et vif qui dompte le gras du saumon. Ceci dit, du Dom Pérignon, je n'en ai jamais bu! Et si on m'en faisait goûter, même avec des toasts de saumon fumé, je ne pense pas que je cracherais dessus!

Olif
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

J'éviterai l'accord foie gras et champagne... Question de gout perso !!
J'ai personnellement bu en dom perignon le 90 qui etait décevant et pauvre en bulles et le 95 qui m'a réconcilier avec ce mythe, une amie m'a dit avoir bu le 96 et elle etait loin du jus de serpillière évoqué par vin100 !!
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

J'ai bien dit que je pense qu'il s'agissait d'un "accident" je ne crois pas que cette maison sorte plusieurs millions de bouteilles de ce champagne avec un tel défaut !!

MAis oui Olif avec des Curly et en regardant un match de foot c'est le top !!

Je trouve que le saumon fumé donne un côté métallique au champagne (un vieux riesling fait tellement mieux l'affaire :) )

et le foie gras ne me parait en effet pas mieux convenir... sans parler des "sucreries" :)

Pour ces deux accords optez pour un Grand Cru demi-sec 1985 de Jacques Beaufort
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4
  • Remerciements reçus 0

Myrol a répondu au sujet : CR: Dom Pérignon 1996

... j'ai donc suivi vos conseils et remisé mes projets de tester le Dom Pérignon avec différentes saveurs :). Nous l'avons bu AVANT le saumon, le foie gras et les mignardises et franchement, ce fut une belle expérience.
CR: Dom Pérignon 1996
N'étant pas très amateur de champagne, avec toutefois une préférence pour les cuvées vineuses type Bollinger (spécial cuvée brut, je n'ai pas goûté de millésimé RD), j'avoue avoir été impressionné par le Dom Pérignon 1996 : une robe jaune pâle cristalline, des arômes floraux (chèvrefeuil, acacia, rose) d'agrumes et d'abricot, une belle vivacité en bouche qui lui confère beaucoup de légèreté, de souplesse, une longueur impressionnante. Un champagne aérien (finesse des bulles exceptionnelle) aux antipodes de la "bête à concours" que j'imaginais à la lecture de la note de Parker (98) et de commentaires de dégustations qui annonçaient du miel et des fruits secs que je n'ai pas trouvés même après 2 heures d'aération.

Voilà ce que le néophyte en champagne que je suis pouvait vous dire en toute humilité ... en précisant que je ne pense pas renouveler l'expérience : hors occasion exceptionnelle à fêter (ce qui était mon cas), je pense que le rapprot prix / plaisir n'est pas très avantageux.

Au plaisir de poursuivre cet échange

Merci

Myrol
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21556
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Myrol,

Merci pour cet excellent commentaire.
J'espère qu'il sera suivi de nombreux autres.

cordialement,
Thierry
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 552
  • Remerciements reçus 0

robert a répondu au sujet : intransigeons

saumon fumé = single malt et islay de préférence
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: intransigeons

robert a écrit:
> saumon fumé = single malt et islay de préférence

La je dis pas non :-))
docadn
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : CR: Dom Pérignon 1996

CR: Dom Pérignon 1996

La robe est jaune citron très claire, brillante ,et de fines bulles remontent verticalement le verre vers la surface ; le nez est fin,subtil, et complexe , très floral avant l'agitation ( tilleul ,chèvrefeuille et verveine ), puis laisse apparaître des notes minérales ( craie ) , un peu grillées,de champignons et une touche d'agrumes .
La bouche est fraîche, délicate et d'une élégance folle , le milieu est finement concentrée ( serré ) avec une multitude de saveurs: fruits blancs, agrumes discrets, fruits secs , le tout s'entremêlant sans qu'aucun groupe de saveurs ne prenne le dessus sur l'autre , ce qui est , à mon avis , le parfait exemple de la complêxité .
La finale est pure , très persistante , riche et parfumée , d'un remarquable équilibre , avec une acidité idéale, le vin finit sur des notes briochées et toastées .

Un immense plaisir dans un style totalement différent du Cristal Roederer 1996 bu la semaine dernière

Cordialement
Daniel
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2250
  • Remerciements reçus 0

M@nuel a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Question pour les puristes :

Le 1er nez suffit-il ou l'agitation est-elle préconisée dans la dégustation d'un champagne ?

Pour ma part, j'ai tendance à le faire par réflexe mais je trouve que le verre (flûte) et ce type de vin ne s'y prêtent pas vraiment ....

Amitiés,
M@nuel.
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Manuel,

Je déguste mes champagnes dans des Spiegelau ( hauteur 23 cm ) et pas dans des flutes , pour moi le champagne est un vin et les critères de dégustation ne diffèrent pas des autres vins blancs .

Cordialement,

Daniel

Cordialement
Daniel
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2250
  • Remerciements reçus 0

M@nuel a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Daniel,

Je n'ai jamais dit que le champagne n'était pas un vin, bien au contraire.

C'est sûr qu'avec un verre "classique" tu peux agiter ton champagne bien plus facilement qu'avec une flûte :)
Le champagne étant un vin effervescent, je ne sais pas (sérieux) s'il convient de le "juger" suivant les mêmes critères qu'un vin blanc sec. Je pense notamment à l'agitation et le fait de faire pénétrer de l'air dans la bouche.

Qu'est ce qu'ils en pensent les autres ?:)

Amitiés,
M@nuel.
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5131
  • Remerciements reçus 1439

Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Personnellement, lorsqu'il s'agit d'un champagne conservé quelques temps en cave, j'utilise de plus en plus souvent mes verres à dégustation Spiegelau.

Et pour la dégustation, je procède point par point comme un vin tranquille, y compris (et surtout !) en faisant pénétrer l'air pour l'oxygénation.

Olivier
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 584
  • Remerciements reçus 0

francis b a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Bonjour,

Pour moi, le champagne est un vin blanc qu'agrémentent quelques bulles.
Quand il s'agit de le déguster,
je le sers dans des INAO ou mieux, pour le déguster avec plus d'amplitude, dans des Spiegelau expert ( qq centimes d'Euro plus cher )
La taille de ces verres permet d'agiter le précieux liquide,
pour en exprimer tous les arômes.
Températures de service idem un vin blanc tranquille :
10-12 °C. quand il est jeune, 12-14 ° C. quand il s'agit d'un vieux millésime.

Si c'est nécessaire, quand il s'agit d'un champagne jeune, destiné à laisser mûrir en cave ( tel un grand millésime de Bourgogne, Bordeaux, Alsace riesling, grand liquoreux, ...),
pour mieux juger de son potentiel, je le débouche une heure à l'avance, je le replace au frigo, pour le servir ensuite, le déguster légèrement *débullé*, moins gazeux, plus ouvert, plus expressif.
Ou je fait décanter dans une fine aiguillère, une petite demi-heure.
Exactement de la m^me façon qu'on agit pour un vin blanc jeune, pour juger de son potentiel et de ses capacité d'évolution au vieillissement.
Mais bon, c'est ma manière personnelle d'approcher les champagnes et les pétillants ( champagne, crémant, Moscato, Franciacorta, et autres sparklings ),
pacq j'attache plus d'importance à l'expression du vin que des bulles.
( d'ailleurs concernant les bulles, le mobde entier sait les faire, m^me C*c* et P*ps* !... :P )
AMHA.

Bien amicalement,

Francis ° o O ° o O °

Francis
Blog personnel
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Flûte ou verre?

Les "flûtes" Spiegelau ou Screwpull s'apparentent plus à un verre qu'à une flûte. Elles ont comme caractéristique commune d'avoir le fond effilé. Intérêt pour la formation de la bulle?

Pour le Champagne, je trouve que c'est Top!

Olif
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Screeeeew Pull!

Screwpull est effectivement une marque du Creuset et produit des tire-bouchons et des accessoires pour le vin!

La flûte est à gauche!

www.screwpull.fr/htm...

Décidément, on en apprend tous les jours, sur LPV! :D

Olif

P.S.: moi aussi, puisque cela a été l'occasion d'aller faire un tour sur le site de Screwpull!
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2881
  • Remerciements reçus 0

bouhi a répondu au sujet : Re: Screeeeew Pull!

Pfff, même pas en fonte...

Les formes sont jolies. Cela étant, le pied à l'air très fin. Pas trop fragile ?

François
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: Screeeeew Pull!

Je n'en ai pas encore cassé, si cela répond à ta question! :) Mais bon, j'ai aussi quelques Spiegelau que j'utilise préférentiellement!

Il est conseillé de bien rincer, et rapidement, sans laisser stagner trop longtemps la gougoutte de Champagne dans le verre, sinon il se forme un dépôt dans le fond pointu du verre, impossible à nettoyer par la suite!

Olif
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Bonjour à tous.

Pour avoir l'occasion de gouter "régulièrement" différentes cuvées et notamment le Dom Pérignon 96 j'ai était énormément déçu !!!

Sur 4 bouteilles dégustées, 4 bouchonnées.... Après un coup de fil j'ai pu m'apercevoir que mon interlocuteur n'était guerre surprit des defaillances de ces bouteilles.

Problème de lot ? impossible à dire pour le moment mais bon, affaire à suivre

Baptwine
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14168
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Dom Pérignon 1996

Le DP 96 est un champagne tout à fait exceptionnel.

J'ai été un peu surpris par la présentation très soft de l'auteur du sujet, qui pose des questions de néophyte, et se met tout à coup à nous décrire le vin comme un professionnel.
Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça m'a surpris.
Il est sacrément doué. Bravo.

Comme j'ai bu de magnifiques Dom Pérignon hier, j'en fais un sujet à part.

Seule critique à ce nouvel ami :
Quand on a bu DP 96, on oublie complètement le rapport qualité prix. Pourquoi boire deux fois moins bon pour quatre fois moins cher ? Mais ce n'est qu'un avis.
Aucune Romanée Conti ne peut justifier son prix. Mais qu'est-ce que c'est bon !!


Cordialement,
François Audouze
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14168
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : des Dom Pérignon de 1998 à 1976

Gérard Sibourg-Baudry m’avait dit : es-tu inscrit à la dégustation de Dom Pérignon ? N’ayant pas été informé, je dis non. Ayant l’habitude de réagir assez vite, j’en fus et je fis bien.

J’arrive un peu en avance aux Caves Legrand, ce qui me permet d’échanger quelques mots avec Richard Geoffroy, chef de cave de Dom Pérignon, qui va nous présenter Dom Pérignon comme personne ne serait capable de le faire. Il a la sensibilité de chaque composante de ce vin. Si cette dégustation devait ajouter à la gloire de Dom Pérignon, elle a atteint son objectif. Je n’étais pas un bizut puisque j’avais participé au jury qui avait consacré par de lourds lauriers le Dom Pérignon 1996. Il en fallait beaucoup pour que je fusse subjugué. Je le fus.

J’ai trouvé en Richard Geoffroy un chantre de son vin particulièrement enthousiaste. Il commença par nous dire : « je vais vous parler de la subjectivité de Dom Pérignon ». J’aime quand on démarre comme cela.

Le 1998 est un petit prodige de jeunesse, sans doute le Dom Pérignon de demain. Bien sûr il faut se méfier de ce que nous réserve le réchauffement climatique, car des prodiges comme Yquem 2001, on risque d’en voir beaucoup d’autres à l’avenir. Mais ce 1998 est là et bien là. Comme pour le 1998 bu il y a quelques jours, ce qui est fabuleux, c’est le milieu de bouche. Ce qui m’a émerveillé, c’est que la truffe blanche d’un agréable risotto a fait apparaître des fruits blancs dans le panorama de ce Dom Pérignon subtil. Blanc sur blanc de la truffe et de ce goût de pêche blanche, c’est l’esprit des couleurs. La bulle est active, d’autant plus canaille que le riz la modère. La trace en bouche de la truffe blanche semble éternelle. Voilà un de ces accords d’une justesse absolue.

Sur un Jabugo bien dosé où le gras est calme, la première gorgée du 1996 m’assomme. Je suis groggy et Richard en rit car il a vu ma réaction. Ce 1996 est un produit du diable. C’est la Dame de Shangaï. C’est la sensualité énigmatique de Rita Hayworth. Le Selles de Cher est plus le partenaire du 1995. Merveilleux Dom Pérignon, profond, linéaire, très clair dans son discours, mais plus volontiers dans la ligne du parti, il s’oppose catégoriquement au 1996 totalement canaille. Le 1995 est Richelieu, le 1996 est Arsène Lupin.

Le caviar sur une pomme de terre excite le Dom Pérignon Oenothèque 1990. Il lui donne une direction d’expression saline. Et le caviar influence le 1990. C’est intéressant mais maintes fois exploré. Je ne suis pas sûr que cet accord dépasse le stade du symbole de l’aventurier lady killer. Quand tout s’assagit on se rend compte que le 1990 est un grand champagne. Il est magnifique de simplicité, ce qui est ici un compliment. On peut se demander comment il est possible d’atteindre des niveaux de qualité élevés sur de tels volumes de production (gardés secrets, marketing oblige). Mais la vérité est là : c’est un grand champagne.

Le caviar devait aussi accompagner le Dom Pérignon rosé 1990 servi en magnum. La répulsion est immédiate. Pas de copinage possible. On cherche à imaginer ce que ce beau rosé aimerait. Il me vient immédiatement l’envie de la chair d’une biche, sans aucun accompagnement. Plus le temps passe et plus le rosé montre une belle personnalité. Dom Ruinart rosé 1990 est grand. Ce Dom Pérignon en rosé est de la même veine.

Le Dom Pérignon Oenothèque 1976 doit accueillir trois accords. Avec les deux foies gras, on cherche mais on ne trouve pas. Le foie gras ne réveille pas ce champagne dont j’attendais plus de fanfare. La sourdine est mise. Mais avec le Loukoum, c’est un réveil et un bel accord. La sécheresse apparente du 1976 et la subtilité troublante du Loukoum se marient fort bien, car la pistache l’excite.
Quand Richard Geoffroy a parlé de fenêtres d’émotion pour les Dom Pérignon, qui s’épanouissent à 7 ans, puis à 14 ans, puis à 30 ans, je buvais du petit lait car je ne cesse de dire que c’est en ce moment que les rouges de 1953 et 1955 sont éblouissants, comme le sont en ce moment les 1928 et 1929. Ne pas linéariser l’histoire d’un vin, c’est ce que je clame. Que le maître de caves d’un vin connu de la planète ait la même idée me comble de joie.

J’étais placé à coté d’une japonaise venue spécialement de Tokyo pour cette seule dégustation. Nous nous étions déjà rencontrés lors de l’historique dégustation de Pétrus (bulletin 120) pour laquelle elle avait aussi fait le même voyage à but unique. Elle m’a raconté qu’elle a bu Pétrus 1943, 1945, 1947. Elle représente la forme ultime de la passion du vin. Quelle leçon pour beaucoup d’amateurs mâles !

Magnifique soirée avec des vins qui ne sont pas seulement réservés aux agents secrets qui sauvent la planète mais aussi aux amateurs qui recherchent des grands champagnes expressifs, intelligents et de charme.


Cordialement,
François Audouze
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1051
  • Remerciements reçus 0

ericevreux a répondu au sujet : Re: des Dom Pérignon de 1998 à 1976

Merci encore, François, de ces vivants et passionnants commentaires. On se demande si vous prenez plus de plaisir à écrire ou à boire ;)

En fait, je pense avoir la réponse, car je la vis en faisant mes commentaires de dégustation. En écrivant, on revit la dégustation une deuxième fois :)

Eric

mon blog
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 552
  • Remerciements reçus 0

robert a répondu au sujet : Re: des Dom Pérignon de 1998 à 1976

J'en profite pour remercier les quelques amateurs mâles (il y en a plus) et femelle qui se payent le voyage de loin,en prenant sur leurs jours de congé, qui apportent de très grandes bouteilles,pour venir vendanger avec nous.
Il y en a même un que j'apprend à découvrir qui vient pour la taille.
Comme quoi il y a plusieurs formes ultimes de la passion du vin.
J'ai rarement rencontré des gens aussi sensibles, intelligents, passionnés et tou ça grâce à LPV.
Bien sûr je n'oublie pas les autres rencontres que j'ai pu faire du Nord au sud, mais au nord il y a un je ne sais quoi de spécial...
On y dort très peu.
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck