De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17431
    • Remerciements reçus 1278

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    ok. Parce qu'à part son auto-proclamation de "gourou" assez risible, prétentieuse mais finalement pas si étonnante, pas grand chose à ce mettre sous la dent, comme l'a signalé oliv.

    Et contrairement à ce qu'affirment François Mauss ou Michel Bettane, je ne pense pas que la clarté du modèle économique d'une entreprise de critique n'ait pas d'importance : elle est primordiale.

    Si on reparle du GJE, je pense que longtemps, on ne s'est pas posé la question et que ce qui a fait qu'il y a eu des doutes pour certains, c'est lorsque l'on a appris que certaines sessions étaient financées par des domaines. ça ne remet pas en cause le résultat et à mon avis ça le valide encore plus si c'est clairement énoncé auparavant.
    Quand Mauss écrit qu'il n'a pas à énoncer le mode de financement des prochaines sessions du nouveau GJE à partir du moment où le protocole est béton et les dégustateurs de très bon niveau, à mon avis il se trompe parce qu'il y aura toujours des zozos, notamment de courageux anonymes de la toile pour tenter de jeter l’opprobre.

    Je regrette sincèrement que Bettane ne trouve rien d'autre dans ce débat qu'une attaque qui n'existe pas ; il n'y a aucune critique à dire que le journalisme critique en vin est mort ou agonisant, remplacé par des entreprises de prescripteurs. C'est un fait : Il fait partie de ceux qui comptent parce qu'il est une pointure dans son domaine.
    Ce n'est pas la probité de son travail que je remets en cause, loin de là : c'est justement le choix du modèle économique sur lequel je m'interroge, mais c'est vrai qu'après tout, ce n'est pas mon entreprise. J'ai donné mon avis comme l'aurait fait un journaliste (que je ne suis pas) ; il écrit, lui aussi des billets d'humeur !
    J'aimerais juste qu'il arrive à dépasser les questions de personnes et qu'il me cite un peu moins partout où il écrit parce que cela tue un débat qui est intéressant en même temps que ça le discrédite.

    Jérôme Pérez
    #91

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17431
    • Remerciements reçus 1278

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    chronologiquement ce message devait être après celui de o_g.
    mais finalement, ça colle assez bien avec celui d'Hervé.

    Jérôme Pérez
    #92

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14167
    • Remerciements reçus 8

    François Audouze a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Jérôme dit :
    "il n'y a aucune critique à dire que le journalisme critique en vin est mort ou agonisant, remplacé par des entreprises de prescripteurs. C'est un fait"

    Je ne suis pas d'accord sur cette analyse. prenons le cas de Jancis Robinson, Allen Meadows, Richard Juhlin, Quarin et tous ceux qui font des revues sur les vins, des sites ou des livres.
    S'ils veulent que leur travail soit rémunéré, ils font payer ceux qui vont consulter leurs sites ou leurs écrits. Les lecteurs paient.

    Mais cela ne transforme pas leurs écrits critiques en écrits de prescription. Aucun de ceux que j'ai cités ne dit : "achetez Domaine de Chevalier" ou "achetez domaine de l'Arlot".

    Il est légitime que des critiques essaient de rémunérer le temps qu'ils passent à faire leur métier de critique. Et cette recherche de rémunération ne les transforme pas en prescripteurs.


    Cordialement,
    François Audouze
    #93

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17431
    • Remerciements reçus 1278

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    François Audouze,

    vous ne citez pas d'exemple français et pour cause.

    Quand Hervé parle de Dupont pour dire qu'il est le dernier esprit libre, je le rejoins. On a le droit de ne pas être d'accord avec lui et du reste, cela m'arrive personnellement assez souvent. Cependant, c'est la règle qu'un journaliste prenne parti et se mouille. Le journalisme de neutralité est une chimère du reste bien ridicule.
    Le fait qu'il travaille pour une publication généraliste qui ne tire pas forcément de revenus de la filière "vin" est un gage de son indépendance et de sa liberté.

    Pour Jancis, cependant, cela fait un moment qu'elle a mis en pace le système qu'a appliqué Galloni : à savoir faire payer ses lecteurs : "vous voulez mon avis, alors payez le travail que j'ai mis en oeuvre pour le réaliser et que je mérite."
    Il n'y a rien à dire à cela.
    Mais on est loin du journaliste rétribué par sa publication, convenez-en.
    Je continue de penser que le "client" a le droit de savoir quel est le modèle économique, parce qu'au final c'est lui qui fait le choix de suivre ou pas la prescription.

    Et François a beau jeu de fulminer sur ce point de vue quand par exemple il interroge avec insistance et avec à propos le guide Hachette sur sa façon de se procurer et de déguster les premiers crus de Bordeaux !

    Petit aparté puisque j'ai l'impression que ce débat se déroule en deux lieux différents et que chacun s'épie régulièrement : je ne pense pas que Mauss cire les pompes de Bettane, je pense que quoique Bettane dise, Mauss ne le lâchera jamais en public pour des raisons multiples que je laisse à chacun le soin de trouver.

    Je répète que les colonnes de LPV sont ouvertes à tout le monde et que chacun peut s'y exprimer à égalité : c'est d'ailleurs peut-être cela qui blesse, à savoir qu'ici chacun vaut exactement "1" et pas plus.

    Maintenant, désolé, mon temps est compté, je dois aller sur le site de Bettane et Desseauve faire mon choix parmi les douze vins pour les crêpes. J'ai dû rater un épisode, parce que j'aurais bien acheté aussi du vin pour la galette. (à moins que ce soit les mêmes !)

    Jérôme Pérez
    #94

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17431
    • Remerciements reçus 1278

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Bon visiblement F. Mauss est en froid avec Dupont ...Je ne savais pas ... Quel panier de crabes ! quel milieu !
    Je le leur laisse et vais continuer encore à observer comme par volonté ethnologique ; c'est très intéressant : ces liens qui se font, se défont : et tout ça pour quoi ? arriver à en vivre ! ce serait tellement mieux si c'était assumé.

    Je trouve étonnant quand même qu'on s'insurge sur le silence des media au sujet du GJE quand à l'intérieur même de celui-ci des portes voix reconnus n'ont pas relaté les expériences qu'ils y vivaient ...

    Maintenant quand même, cette discussion indirecte sur deux lieux différents me fatigue et tourne au ridicule. La tribune,elle ici et vous le savez bien, messieurs qui ne perdez pas une miette de ce qui s'écrit. Le blog du GJE et les éditoriaux du BD vont ils ne servir qu'à commenter ce qui se passe sur LPV ?
    François, tes doux anonymes vont pouvoir se lâcher ! il y a du grain à moudre ...

    Jérôme Pérez
    #95

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26011
    • Remerciements reçus 797

    Luc Javaux a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Dites-moi qui me fait vivre, je vous dirai qui je défends.
    Le raisonnement est sans doute un peu simple, voire simpliste, mais au moins il a le mérite de la clarté.
    Entre un critique qui ne vit que des abonnements payés par ses lecteurs et un autre qui ne vit que de la publicité ou des salons qu'il organise, à compétence égale, il me semble évident que c'est au premier que j'accorderai mon attention.

    Luc
    #96

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14167
    • Remerciements reçus 8

    François Audouze a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Je ne suis pas allée lire le site du GJE ou de B & D car ça ne m'intéresse pas de voir ces querelles.
    LPV ne peut pas prétendre être l'alpha et l'oméga de la connaissance des vins.

    Mille avis sur un vin sont des indices particulièrement précieux, mais c'est une somme d'avis, sans hiérarchisation, sans compilation des résultats.
    Il faut qu'à côté il y ait des analyses hiérarchisées et documentées. Que ceux qui en font leur métier aient besoin de faire payer leur travail est tout à fait normal et ne les rend pas moins intéressants.

    Jérôme,
    Vous avez envie que l'on dise que LPV est de loin le meilleur média pour renseigner sur un vin. C'est tout à votre honneur d'avoir de l'ambition pour votre enfant.
    Mais c'est la pluralité des supports qui enrichit la connaissance et non pas une unicité revendiquée.

    On voit avec plaisir que vous êtes ambitieux pour LPV. Mais ne soyez pas exclusif. Ce n'est pas possible.


    Cordialement,
    François Audouze
    #97

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26011
    • Remerciements reçus 797

    Luc Javaux a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    LPV ne peut pas prétendre être l'alpha et l'oméga de la connaissance des vins

    Ça tombe bien, car personne n'a jamais affirmé pareille sornette...
    Que ce qu'il représente ne soit pas (encore) compris ou admis à sa juste valeur par une bonne partie du milieu est une chose, mais pour le reste, merci de ne pas faire dire à Jérôme ce qu'il n'a jamais dit et encore moins écrit.

    Luc
    #98

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17431
    • Remerciements reçus 1278

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    François Audouze,
    vous avez perdu une occasion de vous taire, car jamais dans ce débat il n'est question de la place de LPV.
    Passez votre chemin au lieu d'avoir une réaction primaire (quasi clanique) de principe sans savoir de quoi il s'agit ou informez-vous et surtout, changez de refrain.

    Jérôme Pérez
    #99

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2490
    • Remerciements reçus 98

    hannibal a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Vous avez envie que l'on dise que LPV est de loin le meilleur média pour renseigner sur un vin.

    Le meilleur moyen de se renseigner sur un vin, c'est encore de le goûter. Il est toujours temps d'en parler après (et pendant si on le goûte à plusieurs), et c'est ce que font les gens sur LPV. Quelle crédibilité quand on fait semblant de goûter un vin dans le seul but de le faire vendre ? C'est toute la différence entre un forum (de discussion, justement) et un site de prescripteurs.
    #100

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17705
    • Remerciements reçus 1502

    mgtusi a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Quelle crédibilité quand on fait semblant de goûter un vin dans le seul but de le faire vendre ?

    Il ne faudrait tout de même pas exagérer ; Bettane, Quarin et consorts dégustent des milliers de vin chaque année. A chaque fois ils font semblant et à chaque fois ils trouvent un intérêt financier à ce que ces vins soient achetés ? Mais ils doivent être richissimes !

    Michel
    #101

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2490
    • Remerciements reçus 98

    hannibal a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    A chaque fois ils font semblant et à chaque fois ils trouvent un intérêt fiancier à ce que ces vins soient achetés ?

    Je ne pense pas, non, mais le fait que tu insistes lourdement sur le "à chaque fois" montre bien que le doute est là.
    #102

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17431
    • Remerciements reçus 1278

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    a-t-on le droit de ne pas te suivre hannibal ?

    je voudrais juste revenir sur cette question d'indépendance qui semble chatouiller quelque peu.
    Elle est à deux niveaux : l'indépendance vécue et l'indépendance perçue. Des deux, ce sera toujours la deuxième qui aura de l'importance. Cela renforce la nécessité de transparence.
    François, puisque tu nous lis ...

    Jérôme Pérez
    #103

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2490
    • Remerciements reçus 98

    hannibal a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    a-t-on le droit de ne pas te suivre hannibal ?

    C'est même conseillé, Jérôme, parce qu'on ne sait jamais très bien où on va arriver.
    Pour la crédébilité, je laisse les gens se faire une idée au vu de cette splendide démonstration. Je conseille quand même aux intéressés de prendre des cours de comédie.

    #104

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19926
    • Remerciements reçus 578

    enzo daviolo a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    je trouve vraiment ça d'un grotesque que de se filmer en buvant du vin.
    #105

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 80810
    • Remerciements reçus 6323

    oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    	enzo d'aviolo écrivait:
    	-------------------------------------------------------
    	> je trouve vraiment ça d'un grotesque que de se filmer en buvant du vin.

    C'est pas faux ! (:P)
    #106

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4277
    • Remerciements reçus 45

    o_g a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Zut alors ... je les trouve rigolotes ces videos.

    O.
    #107

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17431
    • Remerciements reçus 1278

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    dégustation à l'aveugle : première phrase de Desseauve : le prix est le principal avantage de ce vin.

    Jérôme Pérez
    #108

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26011
    • Remerciements reçus 797

    Luc Javaux a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Ils pratiquent la cotation relative. L'aveugle aussi, est relatif. Tout est relatif. Comme l'intérêt de cet exercice de style...

    Luc
    #109

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5067
    • Remerciements reçus 289

    ols a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    oliv écrivait:
    >
    	> enzo d'aviolo écrivait:
    	> --------------------------------------------------
    	> -----
    	> > je trouve vraiment ça d'un grotesque que de se
    	> filmer en buvant du vin.
    	>
    >
    > [url=http://blip.tv/the-naked-wine-show/naked-wine
    > -show-1062-jackson-triggs-okanagan-viognier-278984
    > 8]C'est pas faux ! (:P)[/url]

    Pourrait pas elargir le cadre, genre sous la ceinture.. juste pour voir ce qu elle a dans le ventre la d'moiselle :D
    Je sooors
    #110

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4277
    • Remerciements reçus 45

    o_g a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Je crois que ça n est pas un aveugle total : l appellation au moins est connue, le prix aussi il faut croire :)

    O.
    #111

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2490
    • Remerciements reçus 98

    hannibal a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Non, parce que les tabliers de sommelier estampillés bettane + desseauve c'est trop la classe, certes, mais nul doute que si nos amis faisaient ça à poil avec une plume dans le derrière le taux de fréquentation connaîtrait une embellie notoire. Tant qu'à faire, autant y aller à fond. On est sur l'huître, là, les gars, ça fleure bon la marée. Allez, vieux, regoûte-le et compte la longueur. Compter, y a que ça de vrai. Alors, qu'est-ce t'en dis ? C'est ti pas long, ça ? Ah ouais, non, t'as raison, en fait c'est pas mal du tout. 'Tain, j'suis vraiment trop nul ! Faut qu'j'arrête de déguster, moi. Heureusement que t'es là, mon Michou. SELECTIONNE ! Ouf, l'a eu chaud aux miches, le père Grossot ! J'aime bien ça, moi, la crédébilité.
    #112

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17431
    • Remerciements reçus 1278

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    et pendant ce temps, les réponses à des messages d'ici s'écrivent ailleurs. Et Bettane de parler d'ennemis ... et le taulier de sortir la grosse Bertha ! mamma mia ! on est en guerre ?
    ici

    Si je suis d'accord avec le fait qu'en France on a du mal avec la réussite ( mais n'est-ce qu'en France ?), je ne vois aucun lien avec ce sujet précis. Il ne faudrait pas non plus que ceux qui réussissent ou veulent réussir aient quelques scrupules de montrer la façon qu'ils ont de réussir si cette façon est indemne de la moindre observation à faire. Au contraire.

    Personnellement, je me réjouis que le GJE continue à mettre des coups de pied dans la fourmilière : je l'ai déjà écrit.
    Je me réjouis du fait qu'on puisse montrer que des grosses pointures de la dégustation peuvent comparer un Bordeaux Sup à un premier cru. Je pense qu'il aurait été intéressant de dire dès avant que cette dégustation était fiancée par Vatelot. ça n'aurait rien changé au résultat et à mon avis, ça aurait apporté même du poids à l'entreprise. L'avoir peu ou pas dit pour que cela sorte par la bande a semé le trouble.

    François Mauss (je t'appelle encore par ton prénom) : il arrive à la grosse bertha de s'enrayer ou de mal viser ou encore de se tromper de cible ...
    Entre ce que je pense, je ce que je veux et ce que j'observe, il y a des marges. 12 ans et plus à observer les réactions des uns et des autres, ça forge un peu d'expérience. En revanche, je me permets de te dire, avec tout le respect que je te dois et que je t'accorde, que tes dernières sorties manquent un peu d'inspiration. Mais tu es libre de tes choix et moi de mes avis.

    Quant à Bettane qui n'en finit pas de se vautrer, j'ai de la peine pour lui. Non, je ne suis pas son ennemi, même si j'ai le sentiment quand je le lis d'en avoir un. Navrant !

    Jérôme Pérez
    #113

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4630
    • Remerciements reçus 170

    tarkan a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    moi je trouve qu'il apporte une information intéressante, son démenti sur sa persona non grata en bourgogne contrairement à ce qu'on lit très souvent ici ou ailleurs.

    J'en suis fort aise. Ceci dit, cela ne m'explique pas pourquoi je dois me tourner vers des sources exclusivement anglo-saxonnes pour avoir une note de dégustation sur certains domaines. Et qu'on vienne pas me rabâcher avec la dégustation à l'aveugle, le guide B&D est un vrai gruyère concernant la Bourgogne, on peut toujours me dire que ces domaines n'ont rien à vendre et qu'il n'y a aucun intérêt à figurer dans ce guide, mais alors pourquoi ces mêmes domaines acceptent de faire déguster un Meadows et de figurer dans sa base...

    Explication vraiment pas convaincante du tout, il a tout intérêt à assumer le choix de son modèle et arrêter de ratiociner... Ah mais oui, en France, l'argent c'est sale, rien que d'en parler et de se poser la question montre qu'on est vraiment des minables... Alors que chez B&D, on est au dessus de ça!!

    La vidéo est une pépite. On touche le fond lorsque Desseauve évoque le prix comme principal avantage alors qu'à l'image, on a une boutanche avec un gros point d'interrogation... Mais à part ça, on est vraiment des tordus de se poser des questions. Ça commence à devenir pathétique cette histoire, je ne comprends pas ces pages de verbiages pour essayer de se justifier. Il n'y a rien à justifier, 2 modèles existent, avec leurs défauts et leurs qualités. En 6 pages, chacun à pointer les défauts et les avantages... C'est se tirer une balle dans le pied que de partir en justification douteuse...

    Si ils dégustent comme ça pour leur guide, ça m'étonne pas que certains domaines ne veuillent pas y figurer!!! (j'avoue le coté langue de p... de cette dernière phrase!;))

    Le problème, c'est quand on est à géométrie variable, car on finit toujours par se prendre les pieds dans le tapis, et ce petit landerneau de la critique francophone qui fonctionne par chapelle alors que les autres avancent en rang (plus ou moins) serré montre les réelles limites de nos "prescripteurs"...
    #114

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1181
    • Remerciements reçus 10

    Nemo73 a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Crédébilité ! :D

    J'aime bien le:

    - ...Toutes façons, t'es un bon français...On sait pas où est la droite, on sait pas où est la gauche...!

    Mais, y nous prennent pas un peu pour des abrutis, avec leur...c'est pas cher, ça ira loin sur le mousseron tout en surfant sur le Raveneau ? Non, je dois me tromper !
    #115

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19926
    • Remerciements reçus 578

    enzo daviolo a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    on peut toujours me dire que ces domaines n'ont rien à vendre et qu'il n'y a aucun intérêt à figurer dans ce guide, mais alors pourquoi ces mêmes domaines acceptent de faire déguster un Meadows et de figurer dans sa base...

    je n'ai pas la réponse exacte à la place du calife mais ce qui est sûr c'est que le marché américain interesse bien plus nombre de domaines bourguignons que le marché hexagonal.
    #116

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1293
    • Remerciements reçus 2

    blackmania a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    tarkan écrivait:
    > le guide B&D est un vrai gruyère
    > concernant la Bourgogne, on peut toujours me dire
    > que ces domaines n'ont rien à vendre et qu'il n'y
    > a aucun intérêt à figurer dans ce guide, mais
    > alors pourquoi ces mêmes domaines acceptent de
    > faire déguster un Meadows et de figurer dans sa
    > base...

    La raison me semble pourtant relativement évidente.
    Le pouvoir de prescription, à l'étranger, d'un critique français, même le plus connu, est très limité contrairement aux américains. Et puis, la taille du marché US ce n'est pas tout à fait le même...normal que Meadows soit bien traité.
    Les grands domaines bourguignon, qui font à minima 80% de leur ÇA à l'étranger, se foutent des clients français et de la prescription française. Ils n'ont plus besoin de ça pour vivre.
    #117

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4630
    • Remerciements reçus 170

    tarkan a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Non, pas plus que ça, puisque les notes de Bettane sur les primeurs sont très appréciées des chinois.

    Question taille de marché, celui ci est global. Le marché brésilien est en pleine expansion, Chine itou...

    Ce n'est pas l'apanage de la Bourgogne que de vendre uniquement à l'export. D'autres domaines dans d'autres régions apparaissent dans le B&D et non pas grand chose à vendre non plus puisque tout part à l'export.

    C'est un faux problème pour moi.
    #118

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14167
    • Remerciements reçus 8

    François Audouze a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    Ce critiques-bashing sur LPV est assez insupportable.


    Cordialement,
    François Audouze
    #119

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19926
    • Remerciements reçus 578

    enzo daviolo a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

    non pas un faux problème, on sait que les EU est un marché privilégié pour cette région, certains font 90% à l'export dont la majorité en amérique du nord, la chine n'est pas encore un pays essentiel pour la Bourgogne.
    Je rejoins Sylvain, la prescription Française n'a que peu d'importance pour l'export.
    #120

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck