Nous avons 3494 invités et 45 inscrits en ligne

Grand Plaisir pour LPV Versailles

  • Messages : 1638
  • Remerciements reçus 435

rkrk a créé le sujet : Grand Plaisir pour LPV Versailles

Faute de restaurant, LPV Versailles se réunit chez Rémy à Plaisir (ce qui me permet de rejoindre le groupe pour la première fois depuis octobre).

Ambiance décontractée en moyen comité (8) et choix éclectique des vins ont permis une soirée fort agréable.

CR: Quelques notes sur les vins – à prendre, comme toujours, avec précaution (même si, à huit, on a plus de vin et de temps pour apprécier).

Didier Grappe VMQ «Clash » (Jura) : un joli crémant sans sulfites ajoutés avec des notes de pomme et de beurre frais (le nez m’a fait penser à Marguet). En bouche, le vin est doux, crémeux et assez long. B/TB

Selon internet Chardonnay et Savagnin et 16 € - un bon RQP.

Pierre Péters « Réserve Oubliée » : un Champagne bien classique qui a mis du temps à s’ouvrir, pour passer des notes grillées aux fruits secs. Il est vineux, crémeux et d’une bonne longueur. TB/EXC

Bertin-Delatte « Pop Sec » LP17 (Petnat d’Anjou) : très original avec son nez lacté (beurre frais) et son côté fruits rouges en bouche. Plutôt court mais aromatique. B/TB

Granges Paquenesses Côtes du Jura « La Pierre » 2016 (Savagnin ouillé) : un vin très intense sur le zeste d’agrumes et des notes grillées. En bouche beaucoup de matière et de tension avec des notes minérales et de noix verte. TB/EXC

Michel Autran Vouvray « Les enfers tranquilles » 2016 : une aromatique sur le fruité vert (coing pas mûr) que j’aime moyennement et que je retrouve dans pas mal de Vouvray (lié au Silex ?). Sinon le vin est dense et très tendu. Très bien dans son genre mais ce n’est pas mon genre préféré. B/TB

Chandon de Briailles Corton blanc 2007 : un vin très classique de la Côte de Beaune avec une belle richesse pour le millésime. Des notes de beurre, de fleurs, de fumé avec une bonne longueur. TB/EXC

Stephane Berneaudeau Anjou « Les Nourrissons » 2016 : un vin déroutant avec son aromatique de fruits jaunes, de fruits secs et de miel (lié au botrytis, selon un connaisseur du domaine) qui est très différents de ce que j’ai bu du domaine jusqu’ici. La texture caressante et l’équilibre (belle acidité) restent par contre très agréables. TB/EXC

Mazière Vin de Table (selon l’apporteur un vin de l’Aude des années 90) : après aération (premier nez sur la serpillière) un vin original avec une aromatique florale et épicée (poivre blanc). En bouche le vin est fruité, plutôt sucré, assez vif et poivré. J’aurai dit un Cinsault de 10 ans. TB

Guigal Côte-Rôtie « Château d’Ampuis » 2013 : à cet âge le fruité sucré et le boisé mentholé Nouveau Monde sont un peu caricaturaux. On peut le boire mais je pense il sera bien meilleur dans dix ans. B/TB tel quel.

Même appellation mais grand contraste de style avec le suivant :
Clusel-Roch Côte-Rôtie « Grandes Places » 2009 : grâce au millésime solaire il y a plus de fruits que d’habitude au domaine. Mais on retrouve la trame minérale et sérieuse, avec un boisé encore présent. TB aujourd’hui et grand potentiel.

Beaucastel Châteauneuf du Pape 1999 : un très beau vin qui doit sa complexité à l’harmonie entre les cépages ; la richesse fruitée du Grenache est équilibrée par la tension et les notes d’herbes aromatique du Mourvèdre (avec la Syrah comme liant). Un vrai classique dans ce millésime que j’aime beaucoup (très beau Vieux Télégraphe, par exemple). TB/EXC et mon préféré de la soirée.

Riberach IGP Côtes Catalanes « Hypothèse » 2016 (?) : un exercice de style très « école de Calce ». Car pour arriver à 11° dans le Roussillon il faut sans doute récolter en juillet, même avec du Carignan gris. Nez réduit sur l’allumette avec quelques herbes. Bouche sur les notes minérales, lactées avec beaucoup d’acidité et une finale sur les zestes d’agrumes. B - peut-être mieux avec plus d'aération et une température plus élevée

Von Mumm Rheingau « Rüdesheimer Bischofsberg » Riesling Spätlese 1983 : un joli vin avec un souvenir de fruit et de sucré, quelques notes de thé et une belle fraîcheur. TB

Lucien Aviet Arbois « Réserve du Château Caveau de Bacchus » 2011 : un Jura typique sur la croûte de fromage et les fleurs avec une belle intensité et beaucoup de tension. (B/TB).

Quant aux deux derniers vins allemands, mes notes ne sont pas claires (désolé, Vivien).

Ralf
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, dt, tht, Gibus, bertou, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, vivienladuche, Med, leteckel, Fredimen, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1788
  • Remerciements reçus 858

dt a répondu au sujet : Grand Plaisir pour LPV Versailles

Merci Ralf pour ces commentaires auxquels j’adhère.

Concernant le Mazière, c’est un OVNI acheté au milieu des années 90. Je n’ai jamais réussi à savoir ni sa composition ni son millésime. Je dirais années 80 voire début 90...
Les bouteilles bues étaient parfois faibles, viandées. Celle ci était très chouette, d’une grande finesse et d’un fruité qui rappellerait le style Reynaud, l’alcool en moins.

Denis
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 708
  • Remerciements reçus 309

trainfr a répondu au sujet : Grand Plaisir pour LPV Versailles

je me disais bien qu'une degustation ou il y a des Granges Paquenesse et du Bernaudeau, Denis devait etre là ... %tchin

Christophe - LPV Lyon
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck