Nous avons 1284 invités et 10 inscrits en ligne

Château Jean Faux - Bordeaux Supérieur

  • Messages : 2923
  • Remerciements reçus 2107

bertou a créé le sujet : Château Jean Faux - Bordeaux Supérieur

Un château situé à Sainte Radegonde de l'autre côté de la rivière Dordogne, en face des Côtes de Castillon, à quelques kilomètres de Saint Emilion.
C'est d'ailleurs frappant la différence lorsque l'on prend la route de Libourne à Sainte Radegonde. On traverse tout d'abord les vignes pimpantes de Saint Emilion avec de belles demeures plantées aux milieu des pampres. Lorsqu'on traverse le pont sur la Dordogne, le paysage se fait tout autre, les vaches paissent tranquillement dans les prés. Quelques vignes ci et là sur la plaine et au fur et à mesure qu'on s'éloigne de la rivière, les vignes font cache-cache avec les prés. Les hameaux que l'on traverse semblent à moitié endormis, la ruralité reprend l'avantage sur la bourgeoisie.
Au détour d'un virage, dans une vallée un petit chemin caillouteux nous amène au château. Pas un château à proprement parlé mais un gros corps de ferme superbement restauré par le maître des lieux Pascal Collote.

Pascal Collote après avoir parcouru le monde grâce à la tonnellerie Saury, dont il a été l'un des cofondateurs, décide en 2002 de se poser et de se consacrer à la production de vin. Il pose son dévolu sur le Château Jean Faux avec le gros chèque qu'il reçoit des ventes de ses parts de la tonnellerie comme il aime à le dire. C'est une personne très avenante, charmante (les dames nous accompagnant ont toutes été charmées), plein de bonne humeur. Derrière, on sent une caractère bien trempé et une idée affirmée du chemin qu'il doit parcourir avec le château.

Visite des vignes où il nous explique son travail : replantation, avec un domaine qui est passé de 2 ha à 12 ha en dix ans. Augmentation de la densité pour les vignes existantes. Explication de son terroir situé sur les pentes d'un coteau et une partie sur le plateau. Calcaire et argile domine et les proportions varient selon les parcelles et les situations sur le coteau ou le plateau.
Visite du cuvier avec cuve béton et cuve en inox de petites tailles pour une vinification parcellaire. Élevage bien entendu en fûts de chêne issu de la tonnellerie Saury. Le fût neuf reste modéré, il ne souhaite pas que le vin soit dominé par le boisé. Il doit souligner et mettre en valeur le vin. Le domaine est conseillé par Stéphane Derenoncourt, un ami de Mr Collote.

Nous passons dans la cuisine ensuite pour une petite dégustation autour de quelques tranches de saucisson et dés de fromages. L'autre personnalité de Pascal Collote se révèle : simplicité et convivialité. Il souhaite partager son vin sans chichi, le vin se partage entre amis.

Il ne manque pas de souligner le fossé entre le monde viticole des appellations prestigieuses et le monde en crise des secteurs en appellation globale Bordeaux. L'extrême difficulté de sortir du cercle vicieux du "toujours moins cher" et ses limites. Pour lui, il est très difficile de s'engager vers la qualité lorsqu'on n'a pas les investissements nécessaires de départ, la difficulté de mettre en lumière certains terroirs dans l'Entre Deux Mers qui ont un superbe potentiel.

Le site internet du domaine pour plus d'information : Château Jean Faux

CR: Château Jean Faux 2011 (en fût)
Nez ouvert sur les fruits noirs et la prune, léger chocolaté. Joli boisé, touche de petits fruits rouges. Net et précis.
Attaque ronde, assez volumineuse, bel équilibre sur de la gourmandise. Belle fraîcheur. Tannins fins et boisé présent en finale qui demande à s'affiner. Mais c'est tout jeune et en cours d'élevage. Bonne longueur.
Très bien -.

CR: Dame de Jean Faux 2010
Nez fruité, pur et gourmand sur la prune, fruits de la forêt. Franc.
Bouche moyennement puissante, fraîche. Tannins un peu rustique. Longueur moyenne.
Assez bien.

CR: Jean Faux 2010
Très beau nez, ouvert, avec un fruit mûr sur la prune, fruits de la forêt, fruits rouges. Superbes touches florales et assise épicée. Léger boisé qui souligne le vin. Très beau volume.
Bouche assez puissante, droite avec beaucoup de fraîcheur. Une certaine grâce mêlée de puissance. Belle assise tannique fine. Superbe longueur sur les petits fruits rouges et les épices.
Excellent.

CR: Jean Faux 2009
Belle intensité au nez avec un fruit noir bien mûr, fruits de la forêt, touche chocolatée, les arômes boisées reste en arrière.
Bouche puissante, ronde et chaleureuse avec une acidité qui reste sous la matière. Tannins fins bien intégrés. Légère sensation chaude en finale. Bonne longueur sur le kirsch.
Très bien.

CR: Jean Faux 2005
Nez un peu évolué sur le bois de cèdre, tabac, chocolat, fruits noirs. Beau nez précis et net.
Bouche volumineuse, charnue. Sensation verticale. Tannins polis, fluides. Finale fraîche et longue.
Excellent.

CR: Rosé de Jean Faux 2011
Nez frais, moyennement intense. Délicat, floral, pomme rouge, fruits rouges, un peu végétal (pas négatif).
Belle présence en bouche, délicat et gourmand. Bonne intensité, net. Longueur bien.
Bien +.

CR: Jean Faux 2008
Nez sur la fraîcheur une fois de plus avec prune fraîche, mûre. Légère touche d'évolution avec une pointe de sous bois. Notes balsamiques ajoutant de la complexité.
Moyennement puissant. N'a pas l'ampleur des millésimes 2009, 2010 et 2011. Tannins assez fins marqués par le fût, tout comme l'aromatique en finale. Longueur moyenne.
Bien +.

CR: Jean Faux 2003
Nez évolué sur le cigare, pruneaux, chocolat amer et fruits noirs bien mûr. Manque un peu de volume.
Assez puissant, rond. Sensation un peu alcooleuse. Kirsch, tabac, pruneaux en aromatique. Volume moyen et longueur du même acabit.
Bien.

Une superbe visite qui nous a permis au travers de cette superbe dégustation de voir l'évolution de ce château tout récent. Le style est sans extraction, sans maturation poussée, utilisation raisonnée de la barrique neuve. La finesse est recherchée. Nous avons été sous le charme des ces vins transparents où la matière s'exprime librement.
A noter aussi, les progrès réalisés depuis le millésime 2003. Le style s'affirme, avec des vins plus concentrés, plus volumineux, Pascal Collote dompte bien mieux son terroir et avec l'âge des vignes aidant, je vais suivre de près ce château.

Un grand merci à Pascal Collote pour sa disponibilité et sa générosité.
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2923
  • Remerciements reçus 2107

bertou a répondu au sujet : CR: Château Jean Faux 2010

CR: Château Jean Faux 2010
Joli nez sur un fruit mûr et noir sur la prune, fruits de la forêt, cerise. Fruit frais. Côté épicé et chocolaté. Les touche florales qui m'avaient tant enchantées la première fois sont ici beaucoup plus discrètes.
Puissant en bouche, ample avec une belle acidité vivante. La matière est concentrée et assez riche. Très beaux tannins gras avec un boisé intégré et fin. Très belle longueur fraîche. J'ai moins ressenti de finesse cette fois. Ce vin n'en reste pas moins très bien.
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 150
  • Remerciements reçus 192

elon10101 a répondu au sujet : CR: Château Jean Faux, Bordeaux Supérieur 2016

CR: Château Jean Faux 2016
Bordeaux Supérieur

Bouteille achetée en primeur auprès de mon caviste préféré qui fait la promotion de ce château depuis quelques années. Cela faisait plusieurs fois
que ça me titillait d’en prendre et j’ai finalement franchi le pas sur ce millésime 2016. Je souhaitais avoir un « petit » Bordeaux qui a (presque) tout
d’un grand et qui pouvait se boire dans sa jeunesse comme après quelques années de garde.

Je prélève un fond de verre à l’ouverture et là, je suis transporté directement au fonds d’un chai, car j’ai l’impression de goûter un vin sur fût.
Ma femme a même observé que cela lui rappelait le Vosne Romanée Suchots 2015 dégusté chez Confuron-Cotetidot il y a 2 ans et qui était
d’une puissance inhabituelle (du style 3ème ligne centre de rugby pour faire une analogie de circonstance). Bon, je n’irai pas jusqu’à dire qu’il pinote,
mais l’analogie fait sens. Je n’avais jamais eu ce sentiment, car au-delà des fruits rouges plutôt gourmands, il y a du bois, mais pas du bois de « boisé »
avec son cortège d’arômes y relatifs (vanille, café, toasté, etc..), du bois de vin en cours d’élevage (j’avoue me trouver bien démuni pour mieux rendre
compte de mes perceptions). Donc un mix fruité et tannique brut, pas désagréable du tout.

Toujours est-il que j’épaule (pourquoi n’ai-je pas carafé ?) jusqu’au repas, en espérant passer du fût à la bouteille d’ici-là.

Une heure et demi plus tard, le vin, dont la robe est d’un joli rouge carmin, garde son profile initial même si il s’est assagi un peu et que les fruits
rouges ont équilibré leur match avec la structure tannique, le vin est apparu plus charnu. L’accord avec une entrecôte bordelaise a contribué à faire
du vin un bon compagnon de table.

Après 30 heures au frigo, bouteille juste rebouchée, le vin s’est assoupli, il est devenu plus suave et gourmand, bien équilibré, accompagnant sans
trop le dominer un poulet juste cuit au four.

Au-delà de la surprise, j’ai bien apprécié ce vin. La prochaine attendra le printemps 2020 et fera l’objet d’un carafage en bonnet difforme (San Antonio).

Eric
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 150
  • Remerciements reçus 192

elon10101 a répondu au sujet : CR: Château Jean Faux, Bordeaux blanc, 2015

CR: Château Jean Faux, Bordeaux blanc, 2015

Une belle robe dorée, un nez où les notes d’élevage côtoient celles de fruits jaunes comme la mirabelle et la pêche, un peu de florale.

La bouche s’annonce doucement, puis prend du volume et du gras, toujours avec ces notes d’élevage (vanille, léger boisé) qui amènent de
la complexité et de la gourmandise. Un peu de citron (que je n’avais pas perçu au nez), ainsi que l’acidité qui s’affirme, contribuent à l’équilibre
du vin tout en apportant une touche de fraîcheur qui rend le vin bien digeste. Il me semble que cela reflète une vinification bien maîtrisée et attentive.
La finale me paraît plus qu’honnête pour le pédigrée du vin, et elle aide à accompagner le temps de latence entre la dernière gorgée et le
prochain verre.
Je ne connais que très peu les Bordeaux blancs secs, mais j’ai pris du plaisir avec cette bouteille sans prétention, mais pas sans qualité et évitant
l’écueil du millésime. Je ne sais ce que le vieillissement apportera à ce vin, et j’aurai certainement tout bu avant de pouvoir me faire une idée.
Je retenterai certainement ma chance sur un autre millésime.

Eric
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 13
  • Remerciements reçus 32

Ravic a répondu au sujet : Château Jean Faux – Sainte Radegonde – blanc 2017

CR: Château Jean Faux – Sainte Radegonde – blanc 2017

Bouteille ouverte une bonne heure avant le service. Assemblage de sauvignon et de sémillon

Un nez très agréable entre les fruits blancs et une pointe de menthe. Une attaque assez fraiche toujours sur les fruits blancs et la menthe bien balancée par un élevage discret mais qui donne du gras.

Ça se glougloute tout seul et se trouve être un bon rapport Q/P (aux alentours de CHF 13.--)

A noter un accord de tout premier ordre avec un feuilleté de cabillaud aux légumes, la petite sauce ciboulette dialoguant aimablement avec les notes mentholées du vin.
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck