Publicité slide

    normal Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    • Messages : 23589
    • Remerciements reçus 44

    Thierry Debaisieux a créé le sujet : Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    J'ai été contacté par mail privé par Vincent Ledy que je ne connaissais pas et qui m'a expliqué qu'il va mettre en bouteilles sa première récolte.

    Je lui ai proposé de nous raconter l'histoire de ses débuts de vigneron... Ses difficultés, ses joies.
    Nous rêvons tous, plus ou moins, de nous reconvertir dans ce métier ;)

    Cordialement,
    Thierry
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23589
    • Remerciements reçus 44

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    J'ai oublié de préciser que Vincent Ledy est inscrit sur LPV depuis un an sous le pseudo "vincentnuits".

    Bonne journée,
    Thierry
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4305
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Bonjour,

    Et bien voilà une initiative qui m'interresse au plus près, j'ai hâte de lire ses expèriences positives comme négatives !
    Salutations vineuses,

    Christophe
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 313
    • Remerciements reçus 0

    vincentnuits a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Bonjour je tiens tout d’abord à remercier l’équipe de la passion du vin.

    Je me présente Vincent Lédy, 27 ans, pluriactif. Mes parents ne sont pas viticulteurs néanmoins ma famille est issue du milieu du vin avec un oncle viticulteur à Nuits saint Georges et un grand-père qui avait valorisé le domaine ancestral. Je suis passé par le lycée viticole de Beaune durant 5 années ou j’ai fait la formation professionnelle (BEP et bac pro) J’ai fini mes études en 2005 en réalisant un BTS viticulture œnologie en alternance au domaine Lecheneaut où je travaille encore actuellement 35h par semaine. Je suis ce qu’on appelle pluriactif car je consacre mes week-ends et mes temps libres exclusivement à mon domaine.

    J’ai acheté mes premières vignes en novembre 2006. Appellation : Bourgogne Hautes Cotes de Nuits rouge. Mon mode de conduite est le même que celui que j’ai appris et que je réalise encore à l'endroit où je travaille la semaine. Il a pour but d’obtenir la meilleure qualité possible de la matière première avec une limitation des rendements et des mesures prophylactiques. Pour ce premier millésime, j’ai obtenu un rendement de 45hl/ ha alors que la législation nous autorise pour les appellations génériques de récolter jusqu’a 58 hl/ha. Avec un degré naturel de 12.3% vol je suis encore aujourd’hui satisfait de mon premier millésime 2007 avec une année qui ne vaut pas 2005 en qualité. Je vais mettre ce premier millésime en bouteilles courant avril.

    Pour 2008, j’ai obtenu en plus une petite parcelle de Bourgogne quasi en face du clos Vougeot. Toujours le même mode de conduite car pour moi il n’y a pas de petits vins. Il faut être, à mon sens, tout aussi soigneux avec une appellation grand cru qu’une appellation générique. Rendement des bourgogne 45hl/ha
    Bourgogne hautes cotes de nuits rouge 2008 : 42hl/ha (les blaireaux ont en effet cassé la croûte…impressionnant)

    Depuis cette année j’ai 35 ares de Savigny-les-Beaune rouge juste en-dessous des 1ers crus « les lavières » lieu-dit pour les connaisseurs « les petits liards » et « les connardises »

    A noter que je ne suis pas un fervent adepte des fûts neufs. En effet pour des appellations génériques, je veux garder le maximum de fruit et ne pas complexifier le vin avec les tanins du bois.

    Niveau administratif c’est à se taper la tête contre les murs. En effet la formation, destinée aux jeunes viticulteurs, qui permet de gérer au mieux un domaine n'est autorisée que si on a une surface minimale. Par conséquent, dans mon cas je n’ai pas le droit à cette formation tant que je n’ai pas agrandi mon domaine… incroyable !
    Au niveau des aides financières, c’est pareil il y a des dotations et des prêts à taux bonifiés qui existent pour les personnes s’installant mais il faut également avoir une ½ smi. Voilà pourquoi dans mon cas j'emprunte à taux plein ... super!!
    (Une smi (= surface minimal d’installation) est une valeur prenant en compte la rentabilité financière de chaque appellation pour vivre décemment. (Par exemple en appellation générique il faut 5ha pour 1 smi, en village et 1er cru de 3 à 2.3 ha (en fonction des villages) et enfin en grand cru 1.5 ha) ; en fonction de nos appellations on fait une règle de trois et tant qu’on n'a pas ½ smi on a le droit à rien.

    C’est vraiment une législation qui privilégie les fils et filles de viticulteurs.

    voila pour le moment mais il y aurait tellement à dire

    si vous avez la moindre question n'hésitez pas

    jamais en vain; toujours en vin
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4305
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Et bien Vincent, je tenais tout d'abord à te remercier de poster sur ce site en tant que viticulteur, c'est si rare !
    Comme je le disais plus haut, c'est très enrichissant de lire les interventions d'un homme du "métier", on apprends beaucoup de choses !
    Pour ce qui est des questions, oui, il y en à des milliers et je suis certains que d'autres lpviens interviendront d'ici peu !
    La première question qui me vient à l'esprit est : où pourra-t-on acheter tes vins ?
    Salutations vineuses,

    Christophe
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 313
    • Remerciements reçus 0

    vincentnuits a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Je veux bien donner mes coordonnées mais je ne sais pas si les administrateurs accepteront. Peut-être dois-je leur demander auparavant?
    Dès que j'ai de leurs nouvelles je le marque sur ce site

    jamais en vain; toujours en vin
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4305
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Sinon en message privé;)
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 81734
    • Remerciements reçus 830

    oliv a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Toujours le même mode de conduite car pour moi il n’y a pas de petits vins.
    Il faut être, à mon sens, tout aussi soigneux avec une appellation grand cru qu’une appellation générique.


    J'aime beaucoup cette philosophie ! :)
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23589
    • Remerciements reçus 44

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Vincent,

    Tu as eu la correction et l'élégance de demander si tu pouvais intervenir sur LPV en précisant que tu étais un jeune vigneron.

    Tu as eu, ensuite, la politesse de me contacter, en privé, pour savoir si tu pouvais indiquer tes coordonnées sur le site suite à la demande de Christophe...
    Bravo! :)
    Tu peux nous préciser l'adresse de ton domaine: tout le monde connaît celle des vignerons qui interviennent habituellement sur LPV...
    Il sont plus anciens que toi dans la profession et plus connus ;)

    Ce qui me semble passionnant pour nous dans ton cas, c'est la possibilité de lire en direct l'aventure de quelqu'un qui se lance dans le métier de vigneron...
    Alors, raconte, détaille tes satisfactions, tes difficultés, tes problèmes quotidiens... ;)

    Merci d'avance.

    Cordialement,
    Thierry
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 313
    • Remerciements reçus 0

    vincentnuits a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    alors c'est avec un grand plaisir que je vous donne mes coordonnées complètes:

    Domaine Vincent Lédy
    14 rue Thurot
    21700 Nuits saint Georges

    adresse email: domainevincentledy(at)orange.fr
    tel: 0380613550
    port: 0633607560
    pas de fax désolé

    Bon puisque cela vous intéresse et que je n'ai absolument rien à cacher je vais un peu vous montrer comment je fonctionne actuellement et surtout comment je raisonne.
    J’ai dans ma démarche une volonté d'obtenir les meilleures parcelles d'une appellation. En d'autres termes, je ne suis pas là pour faire de la surface. À chaque fois que j'augmente ma surface, je me renseigne auparavant auprès de plusieurs personnes de la commune (comme les anciens) ou connaissant les meilleurs coins de chaque appellation.
    Quand j'ai acheté ma première vigne 1ha 08 a 60 de bourgogne hautes cotes de nuits rouge, il y avait 2 lieux-dits : un premier de 61 ares 50 et un second de 47 ares 08. Je me suis renseigné auprès de plusieurs personnes avant de faire mon choix. En effet, comme dans chaque appellation et je dirais surtout dans les hautes cotes, il y a du très bien placé et du très mauvais (même si c'est toujours en appellation) et donc ma parcelle de hautes cotes de nuits dixit plusieurs personnes est dans les meilleures de l'appellation. Je n’ai donc pas trop tardé à m'engager pour cet achat.
    Sur les hautes cotes je garde un des lieux dits (celui de 61.50 ares) pour faire mes bouteilles et je vends l'autre en raisin pour avoir un fond de roulement.

    je vais peut-être un peu vous surprendre et je ne veux pas me faire jeter des pierres d'autres viticulteurs surtout que je débute et qu'à l'heure actuelle je n'ai rien prouvé mais je préfère avoir des bonnes parcelles de hautes cotes de nuits plutôt qu'une mauvaise parcelle en appellation village. Alors soit, elles ont l'appellation mais bon c'est à se demander comment les limites d'appellations ont été faites défois car que ce soit à nuits, à gevrey ou même à Savigny (et je suis sur qu'il y en a d'autres, il suffit de prendre une carte vous verrez par vous-même), il y a des parcelles dans de la terre à betteraves.... non j'exagère mais bon on est loin d'être sur de très beaux terroirs. Les puristes vont peut-être me répondre que tels ou tels viticulteurs font des vins magnifiques dans ces parcelles mais justement ça veut donc dire qu'ils feraient encore mieux dans les bonnes parcelles. En plus, je sais pas mais on m'a déjà proposé du Gevrey du bas de la nationale et quand on voit qu'à peu de choses prêt c'est le même prix que celui dans le village ça fait réfléchir à 2 fois... c'est pareil pour Nuits... ou Savigny...
    apràs chacun voit midi à sa porte et moi c'est comme ça que je raisonne.

    PS: quand on voit que c'est la nationale qui fait la différence entre le clos Vougeot donc grand cru et mes bourgognes... ça veut tout dire. Attention je ne dis pas que mes bourgognes valent des villages loin de là, mais je dirais que le bas du clos vougeot ben vous avez compris quoi...

    cette année j'ai eu l'opportunité de savoir avant pas mal de monde qu'un domaine se vendait entièrement (clos vougeot pommard Savigny les Beaune....hautes cotes de Beaune etc...) bon clos vougeot c'était 300 000€ les 4 ares 28 (l'ouvrée) ça calme de suite. C’est impossible d'amortir cela de son vivant. Pommard mal placé, et donc il restait 2 hectares de Savigny (+ appellations régionales mais bon moi avec à l'heure d'aujourd'hui 1ha 17 je suis rodé sur cette classification d'appellation) se trouvant un peu partout sur l'appellation. j'ai fait un premier choix puis je me suis renseigné et il en est ressorti que la bande de terre en dessous des 1ers crus à l'entrée du village serait un des meilleurs endroits de l'appellation (dixit un conseiller municipal travaillant dans une boite de vin de Beaune) donc je suis reparti avec 2 parcelles et c'est la que les relations servent. En effet, moi avec ce que j'ai déjà acheté je suis un peu au taquet (surtout avec les banques en ce moment avec cette crise) donc j'ai acheté la plus petite des 2 parcelles (2 ouvrées) et j'ai trouvé un investisseur pour la seconde.

    Mais bon maintenant je vais me calmer un peu (à part si certains d'entre vous sont intéressés pour investir (je plaisante..)) et oui maintenant les choses sérieuses commencent. (Comme toute personne créant une entreprise) les remboursements des prêts vont commencer et j'ai intérêt à réussir à vendre mon vin. Mais, avec cette crise c'est quand même moins évident surtout quand on débute et qu’on n’a pas de nom mais bon même pas peur... euh si quand même

    jamais en vain; toujours en vin
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 313
    • Remerciements reçus 0

    vincentnuits a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Ah oui encore trois choses s'il y a des personnes intéressées pour venir déguster.

    Premièrement, vous allez être peut-être surpris des locaux par rapport aux domaines viticoles dit classiques avec des bâtiments, de la place ... moi je suis plus dans le provisoire pour le moment.
    Ma cuverie est un ancien garage totalement "karcherisé", lavé et mis aux normes. Pour la cave, j'ai réquisitionné ma cave personnelle
    donc soyez indulgents

    En second lieu, on a eu des températures de -10°C pendant une bonne dizaine de jours. Or, la cave étant isolée simplement avec une porte (pas de clim) la cave et surtout le vin sont descendus en température et le vin est très froid actuellement, ce qui inhibe les arômes et ce n’est pas super agréable pour le moment.

    En troisième et dernier lieu, pour les personnes toujours motivées et j'espère qu'il y en a, si vous avez lu la totalité de ce que j'ai écrit vous comprendrez que j'ai des horaires assez difficiles (je ne peux pas me libérer quand je veux surtout quand je bosse chez mon patron) c'est pourquoi essayez de me prévenir assez à l'avance pour qu'on trouve une solution ensemble

    merci encore

    jamais en vain; toujours en vin
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 313
    • Remerciements reçus 0

    vincentnuits a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Je vais vous détailler les étapes les plus importantes dans mon mode de conduite, dans ma vinification, puis dans l'élevage

    La première étape qui me parait la plus importante c'est l'évasivage qui consiste à enlever tous les rameaux qui ont commencé à se développer et qui ne sont pas nécessaires au développement de la vigne. Cette étape a pour but :
    _ de faciliter la taille de l'année suivante comme on gagne du temps (moins de coups de sécateur)
    _ de limiter ses rendements
    _ c'est une mesure prophylactique contre la pourriture grise (grâce à la suppression des rameaux inutiles)
    _ de redescendre le pied quand c'est possible pour limiter les trajets de sève trop longs

    Ensuite 3 relevages (là moi je suis maniaque) j'aime que les rameaux soient le plus droits possible pour éviter l'entassement de végétation donc c'est également une mesure prophylactique contre le botrytis

    Je rogne à hauteur d'épaule vu que j'effeuille par la suite (pour récupérer les feuilles que je supprime)

    Je laisse 9 raisins par pieds dans une appellation régionale comme les hautes cotes et 10 pour le bourgogne rouge dans le but de limiter les rendements. Et dans le même temps j'effeuille du coté nord ou soleil levant (uniquement du coté nord ou au soleil levant pour ne pas avoir des raisins grillés en cas de fortes chaleurs). L’effeuillage a pour but :
    _ d'être une mesure prophylactique contre le développement du botrytis
    _ l'action du soleil sur les grappes augmente la teneur en polyphénols (couleur rouge = anthocyanes)
    _ de faciliter le travail des vendangeurs car ils ne cherchent pas les grappes derrière les feuilles et donc on gagne du temps aux vendanges

    Je vendange manuellement pour trier si besoin et pour vinifier avec une bonne qualité de ma matière première (pas de corps étranger = feuilles etc. qui peuvent donner du mauvais goût). Je tiens à ce qu’elle soit le plus intact possible. Donc vendanger dans des caisses et non des hottes (qui écrase et éclate les pellicules du raisin et donc oxyde les premiers jus). Avec toutes les opérations que je vous ai détaillées au-dessus, cela me permet de ne pas traiter contre le botrytis durant la campagne phytosanitaire. S’il reste du botrytis à la vendange, on l'enlève au tri. La totalité de la vendange est éraflée et la vendange est acheminée dans la cuve grâce à un tapis élévateur. Je n'utilise pas de fouloir ni de pompe a queue de cochon qui boit littéralement la vendange et en fait de la bouillie. Je tiens à garder l’intégrité de mes baies de raisins dan ma cuve. Le foulage se réalise par l'écrasement de la vendange par le poids de celle ci. Je réalise une macération à froid afin d'allonger le temps de cuvaison donc de macération et d'essayer d'extraire au maximum la couleur. La fermentation alcoolique se passe. Je décuve et j'assemble mes jus. Puis je réalise un premier soutirage d'une bonne semaine afin d'éliminer les lies les plus grossières. Ensuite je peux entonner et mon vin et c'est toujours le cas du 2007qui n'a pas encore vu l'air depuis l'entonnage. Grâce à ce 1er soutirage avant entonnage, je fais un élevage sur lies fines. Donc pour ceux qui seront intéressé pour venir déguster, il faudra s'attendre à avoir une petite effervescence en bouche (due a la fermentation Malo-lactique (= dégradation de l'acide malique en acide lactique)). Cette effervescence disparaîtra début avril quand je vais soutirer à l'air mon vin (séparer le vin clair des lies et du vin plus trouble)

    jamais en vain; toujours en vin
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23589
    • Remerciements reçus 44

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Vincent,

    J'aime bien lire tes messages qui traduisent ta passion...
    Merci de nous informer au quotidien "des grandeurs et servitudes" de ta profession (Alfred de Vigny voudra bien me pardonner cet emprunt;))

    Amicalement,
    Thierry
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 313
    • Remerciements reçus 0

    vincentnuits a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    . "Des grandeurs et servitude de ma profession"

    pour le moment, j'ai fini de démonter mes vignes (fini le 25 décembre si si hi hi hi les gens me regardaient avec des yeux .... "Qu’est-ce qui fou dans les vignes le jour de noël..." j’imagine. Au fait, démonter = tailler le plus gros afin d'enlever tous les sarments sur lesquels on ne taille pas pour l’année.
    Ensuite j'ai entamé et terminé l'opération la moins intéressante de la viticulture : brûler les bois ... on ramasse et on brûle dans une brouette les sarments qu'on a coupés auparavant.
    Depuis le weekend dernier j'ai commencé à tailler (ça va m'occuper jusqu'à fin février je pense, le temps de faire mon hectare et demi seul le weekend) ça consiste à nettoyer la future branche à fruit donc d'enlever les possibles entre-cœurs puis on coupe la baguette pour que celle-ci compte 6 bourgeons. On rabat ensuite le courson à 2 yeux (= qui servira à tailler l'année suivante pour reprendre, si tout se passe bien, un courson sur le premier œil de celui ci et la baguette à fruit sur le second bourgeon) c'est cette taille qu'on appelle la taille Guillot.
    Mais j'ai également dans mes vignes de Savigny les Beaune des vignes taillées en cordon de Royat. Autre système de taille ou ici on n'a pas de branche a fuit mais 4 coursons de 2 yeux.

    Dans tout les cas en Bourgogne on a une densité de plantation de 10000 pieds de vignes à l'hectare (en vigne basse) donc on est censé avoir 80000 bourgeons / hectare

    voila ou j'en suis pour le moment dans les vignes. pas en retard mais pas spécialement en avance en sachant que j'ai des trous pour mettre mes nouveaux plants de vigne à faire entièrement à la bêche et à la pioche (aie... les ampoules...) et d'ici début mai (début de l'évasivage et faut pas être en retard là) j'ai encore donc à finir de tailler, réparer les fils et changer les piquets cassés, attacher la branche à fruit sur le fil du bas, faire mes trous de repiquage et faire ensuite mes repiquages. Sans oublier de soutirer mon vin (le 2007) que je vais mettre en bouteille juste avant de commencer l'évasivage soit fin avril

    du travail en perspective ...

    jamais en vain; toujours en vin
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23589
    • Remerciements reçus 44

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    C'est intéressant ces informations sur le quotidien du vigneron...
    Ca me fait penser au projet de JLCC: "devenir vigneron amateur à Saint-Joseph"
    www.lapassionduvin.c...

    Il sera passionnant de comparer les deux rubriques...
    Je mets un lien dans celle de Jean-Louis également ;)

    Cordialement,
    Thierry
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19645
    • Remerciements reçus 81

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Sauf Thierry que Vincent est un vrai vigneron lui, nous de simples passionnés. Ce qu'il explique sur la taille, on va essayer de le mettre en pratique dès vendredi! ;)
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23589
    • Remerciements reçus 44

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Laurent, si tu relis mon premier message dans cette rubrique, tu trouves:

    "Je lui ai proposé de nous raconter l'histoire de ses débuts de vigneron... Ses difficultés, ses joies.
    Nous rêvons tous, plus ou moins, de nous reconvertir dans ce métier"...

    Cette comparaison entre les deux rubriques peut faire passer du rêve à la réalité ;)

    Amitiés,
    Thierry
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19645
    • Remerciements reçus 81

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    c'est juste Thierry mais comme le disait Eric dans l'autre rubrique, passer à la réalité oui, mais au quotidien on en sera loin...
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 313
    • Remerciements reçus 0

    vincentnuits a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    J’ai reçu un mail d'un des lecteurs de ce site qui m'a posé 2 questions:

    La première: "je n'ai pas réussi à travers vos écrits (je me trompe peut-être) à savoir si vos vins étaient élevés en fûts? Si oui quels sont-ils?"

    Tous mes vins sont et seront élevés en fûts pour avoir un échange qui se fait par les pores du bois. Pour le millésime 2007, ma totalité de la production de bourgogne hautes cotes de nuits est en fûts de 2001. (Hormis une demi pièce de 1 vin car je n'avais pas le choix) mais bon sur l'ensemble quand j'aurais remis en masse la totalité ça ne se sentira pas (1/2 pièce d'un vin et 8 pièces de 2001). Je me répète mais je ne suis pas un fervent adepte des fûts neufs. En effet pour des appellations génériques, je veux garder le maximum de fruit et ne pas complexifier le vin avec les tanins du bois. Et puis, il ne faut pas le nier non plus le fut neuf ça a coût non négligeable (500€ h.t) quand on s'installe. Cette année j'ai eu l'occasion d'obtenir des fûts de 1 vin donc qui apporte encore du bois au vin et j'ai refusé car j'avais dans ma tête ce fruit de mon millésime 2007 et pour rien au monde je ne voudrais le "cacher" ou du moins le gommer.
    J’ai la chance d'avoir des "patrons "qui m'aident indirectement en me prêtant du matériel (tout coûte super cher) et ici ils m'ont donné des fûts de 2001 car ils ne s'en servent plus eux.
    Pour le millésime 2008, idem, mes patrons m'ont donné des fûts dont ils ne se servent plus. Mon bourgogne rouge est dans des fûts de 2003 et mes hautes cotes de nuits dans des fûts de 2003 et 2004.

    Pour la seconde j'y répondrais ce soir car il est l'heure de partir bosser... donc patience

    jamais en vain; toujours en vin
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 313
    • Remerciements reçus 0

    vincentnuits a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    me revoilà donc seconde question qui m'a été posée:

    utilisez vous des phytosanitaires?

    tout d'abord avec mes horaires du travail, je n'ai pas le temps. Faire 1 hecatre 50 de vigne, le week-end; comme je veux travailler en pleine période végétative demande beaucoup de temps donc je n'ai aucun moment à passer sur les traitements.
    Deuxièmement, l'achat d'un tracteur et d'un système de pulvérisation coûte très cher ... moyens dont je ne dispose pas actuellement. (de plus j'ai des vignes en coteau dans les hautes cotes donc il faut un tracteur puissant et d'autant plus cher..)

    pour finir je fais appel à un prestataire de service. je lui dis ce que je veux faire comme lutte ou non contre chaque ravageur(s) ou maladie et celui ci le fait.
    je suis donc en lutte raisonnée a l'heure actuelle j'emploie le moins possible de molécule chimique ( à savoir les produits phyto, en plus ce sont les plus chers..) leur utilisation est localisée durant la campagne puisque je débute la campagne en mai par souvent 2 souffres (donc comme en bio) et termine la campagne par du souffre et cuivre. je n'emploie pas d'insecticide, ni de traitement contre le botrytis d'où l'effeuillage. vous allez me dire pourquoi ne pas être en bio. pour une raison simple, le bio ça coute cher ... plus de passage en tracteur dans les vignes puisque les traitements ont une action moins longue dans le temps et sont plus facilement lessivés par la pluie (ils sont de contacts pour la grande majorité donc à la surface de la feuille). et faut savoir que chez un prestataire de service ce qui coute le plus cher c'est le passage et non la pulvérisation en elle-meme.

    j'espère avoir répondu a votre question n'hésitez pas à me questionner si besoin

    jamais en vain; toujours en vin
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23589
    • Remerciements reçus 44

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Vincent,

    C'est intéressant tes réponses à ces deux questions.
    Grâce à elles, on appréhende mieux le quotidien d'un jeune vigneron...

    J'attends les autres (questions et réponses ;))

    Bonne nuit,
    Thierry
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 872
    • Remerciements reçus 5

    LEGOFFE a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    bonjour,
    merci vincent de tes réponses à mes questions
    je me promets de te rendre une visite pour appréhender ta production et t'acheter quelques flacons.
    débuter par deux millésimes un peu difficiles, c'est courageux! même si on ne le sait pas à l'avance...vinssent ennuis... (je préfère vincentnuits)
    amitiés
    bertrand
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14274
    • Remerciements reçus 0

    François Audouze a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    C'est une belle aventure racontée avec passion.
    C'est rafraîchissant.
    Tous mes voeux pour une réussite de ce beau projet.
    Comme quoi il faut se défoncer et prendre ses risques si on veut réussir. Bravo.
    .


    Cordialement,
    François Audouze
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4305
    • Remerciements reçus 2

    cmch a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Bonjour Vincent

    Je prends bonne note de tes coordonnées, je passerai sans doute dans le courant de l'année, peut-être au mois d'avril à mon retour du Languedoc ?
    Salutations Vineuses,

    Christophe
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 9
    • Remerciements reçus 0

    luigi marine a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    j'ai adoré lire tes textes, on resent vraiment ta passion comme le disait therry
    je me revoyai dans les vignes en lisant....
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 313
    • Remerciements reçus 0

    vincentnuits a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne


    jamais en vain; toujours en vin
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23589
    • Remerciements reçus 44

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Bravo, Vincent ;)

    Tu m'as demandé en mail privé comme mettre une photo dans la rubrique, je t'ai répondu que je ne savais pas le faire et je t'ai mis un lien vers la rubrique "mode d'emploi"...
    Et le résultat est parfait :)

    Bonne nuit,
    Thierry
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 313
    • Remerciements reçus 0
    • Messages : 2505
    • Remerciements reçus 18

    Gildas a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    Bravo et longue vie pour cette aventure Vincent ! Merci de nous faire partager de cette façon ton quotidien

    Gildas
    LPV Normandie
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 588
    • Remerciements reçus 0

    champ des soeurs Fitou a répondu au sujet : Re: Vincent Ledy, nouveau vigneron en Bourgogne

    > Niveau administratif c’est à se taper la tête
    > contre les murs. En effet la formation, destinée
    > aux jeunes viticulteurs, qui permet de gérer au
    > mieux un domaine est autorisée que si on a une
    > surface minimale. Donc dans mon cas je n’ai pas le
    > droit à cette formation tant que je n’ai pas
    > agrandi mon domaine… incroyable
    > Au niveau des aides financières, c’est pareil il y
    > a des dotations et des prêts a taux bonifiés qui
    > existent pour les personnes s’installant mais il
    > faut également avoir une ½ smi. donc dans mon cas
    > j'emprunte a taux plein ... super!!
    > (Une smi (= surface minimal d’installation) est
    > une valeur prenant en compte la rentabilité
    > financière de chaque appellation pour vivre
    > décemment. (Par exemple en appellation générique
    > il faut 5ha pour 1 smi, en village et 1er cru de
    > ha 3 à 2.3 ha (en fonction des villages) et enfin
    > en grand cru 1.5 ha) et en fonction de nos
    > appellations on fait une règle de trois et tant
    > qu’on a pas ½ smi on a le droit a rien.
    >

    Je connais un peu le principe de l’installation et des aides à l’installation puisque j’en ai profité à l’époque et que mon épouse est aujourd’hui prof. dans un lycée agricole.
    Chaque département a une marge de manœuvre concernant l’installation mais aussi une trame qui est commune.
    Si je peux t’aider dans ce bazar c’est avec plaisir.
    As-tu regardé du coté des aides à la pluriactivité ?

    Laurent / Vigneron
    www.facebook.com/lau...
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.178 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 11
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,690
    • Invités: 1,536

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.