Publicité slide

    normal Le vin en Inde

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a créé le sujet : Le vin en Inde

    Si je vous fais rire, dites-le moi tout de suite et j'arrete la (aaa), mais force est d'admettre que si la France est un marche (production et consommation) en saturation, le Chili en pays en devenir, l'Inde semble etre en train de faire sa premiere revolution vinicole.

    Sous l'impulsion d'une classe moyenne qui voyage beaucoup (les NRI ou Non-Resident Indians sont presents dans tous les pays), le vin a commence a prendre une importance non-negligeable dans la vie de tous les jours. Les bars "In" a Bombay - Bollywood sont justement les Wine Bars et depuis que certains vins indiens sont exportes alors que plusieures marques americaines, sudafricaines, australiennes et francaises ont fait leur appartion sur les lineaires.

    J'aurais surement plus a dire lorsque j'aurais fait le pas au contact des professionnels et des amateurs de ce pays, mais en attendant voici quelques donnees:

    Domaines principaux:

    Chateau Indage:

    Forme en 1982 avec l'aide d'un groupe francais de Champagne.
    2500 acres de vignes en Inde.

    N.D. Wines:

    Present dans la region vinicole principale de l'Inde - Nasik - au nord-est de Bombay.

    Grover Vineyard: domaine "conseille" par Michel Rolland. Je ne sais pas jusqu'a quel point. Base a Bangalore.

    Sula Wines:
    Base a Nasik.

    Tous ces domaines produisent des vins de tous cepages, y compris certains autochtones qui me tarde de decouvrir !

    Last but not least, les investissement francais dans la viniculture indienne ne sont pas a negliger. Domaine (Indage), oenologues, conseillers semblent valser. L'Inde, le prochain eldorado vinicole des annees 2020 .... ?

    Message edité (28-07-2004 11:36)

    Anthony
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Grover Vineyard 2003

    Grover Vineyard Reserva 2003, assemblage Cabernet-Syrah, Bangalore

    Domaine conseille par Michel Rolland.

    Robe foncee.

    Nez sur les petits fruits rouges. On sent quelque peu la rafle mais ce n'est pas genant. Le bois est bien integre. Rien a voir avec un jus de vinaigre comme on pourrait le penser ! Ce vin est bien equilibre.

    En bouche, belle structure, tannins un peu rustiques mais ce cote mordant lui sied bien. Les fruits sont epices (normal me direz-vous(aaa)). On reconnait assez aisement les cepages ce qui est bon signe. La finale est de bonne longueur.

    Un vin assez simple qui me rappelle les cuvees d'entree de gamme au Chili. Pas de grand defaut si ce n'est cette extraction de la rafle.

    Message edité (28-07-2004 11:36)

    Anthony
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7235
    • Remerciements reçus 2

    Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Anthony,

    Je me souviens d'un champagne indien bu voici quelques années à  la Saint-Sylvestre au Lake Palace d'Uddaipur (un endroit de rêve où on se doit de passer au moins une nuit dans sa vie). Je m'attendais au pire et j'avais été vraiment surpris par ce champagne à  la perle fine et assez vineux. Mais peut-être était-ce le contexte ...(jjj)

    Sais-tu quelle est la région de l'Inde la plus propice à  la culture de la vigne ?

    au plaisir de te relire

    amitiés

    Yves
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 535
    • Remerciements reçus 0

    PhR a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Pour info, la société Vins Du Monde, importateur-diffuseur bien connu en France, basé près de Nantes, propose depuis peu le Sauvignon Blanc de Sula Wines, domaine fondé en 1998, près du Lac de Gangapur, par Rajev Samant...

    Je suis certain qu'Anthony va nous faire une présentation détaillée avant longtemps - (bbb) - mais je ne résiste pas à  reprendre quelques lignes de la doc dont je dispose :

    "Au XIXè, la viticulture indienne est encouragée par la Grande Bretagne victorienne, dont la classe privilégiée souhaitait consommer du vin.

    - 1890: phylloxera (eh oui!)

    - 1950 : le gouvernement de l'Inde indépendante instaure la prohibition.

    Prohibition + préceptes religieux : production de vins très timide. Pas plus de 5% du raisin produit est vinifié.

    - Années 1980 : plantation de nombreux cépages internationaux : ugni, chardonnay, pinot blanc, colombard, pinot noir, cabernet sauvignon, merlot et syrah.

    - Aujourd'hui, près de 70% du vignoble se trouve dans le Maharashtra occidental, à  l'ouest du plateau de Deccan, à  environ 200 km de Bombay.

    - Les températures varient entre 8°C en hiver et 45°C en été, avec des précipitations de l'ordre de 300 à  700 mm entre juin et août.

    - La taille a lieu deux fois par an, pour atteindre le meilleur équilibre possible entre acidité et alcool" (sic!)

    Pour Sula Wines, en plus du Sauvignon Blanc "made in France", du Chenin Blanc de Californie (!).

    A propos, lors du 2è Rendez-Vous du Chenin, fin juin, à  l'Abbaye de Fontevraud, près de Saumur, un producteur indien était présent, Adrian Pinto, représentant l'un des tout premiers domaines viticoles du pays (1000 hectares!).

    Cordialement,

    PhR
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Grover Vineyard 2003

    Bon Philippe, je vais commencer a commenter la Loire si tu continues !(aaa)

    Merci pour les infos. Cette region a 200 km de Bombay est appellee Nasik et semble etre la plus propice pour la viniculture.

    Extrait du site web de Sula:

    "Situated 120 miles from Bombay and 2,000 feet above sea level, Nasik is India's biggest grape-growing region. Samant found it strange that no wine grapes were grown there at the time. After a little study he was convinced that the Nasik climate was perfect for wine grapes, at par with winegrowing regions in Spain, California and Australia. So he went back to California in search of a winemaker. In Sonoma County, he found Kerry Damskey, one of California's eminent winemakers, who helped him build a winery.

    Samant and Damskey took the revolutionary step of planting Sauvignon Blanc and Chenin Blanc, varieties that had never been planted in India before. So the Sauvignon Blanc cuttings were flown in from France, the Chenin from California, and these were the first two varieties to be planted at Sula Vineyards, in early 1997
    "

    A propos de Sula, j'ai goute leur Chenin et c'est pas mal du tout. Mais les conditions n'etaient pas reunies, donc je le regouterai a l'occasion.

    Bangalore - ma ville d'accueil - a une region vinicole a 45 min du centre-ville, d'ou provient le Grover Reserva commente ci-dessus. Un petit voyage a l'occasion ...

    Anthony
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Intéressant.
    Gustativement, ça donne quoi?

    Alain
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Sur une bouteille ? Pas facile a dire cher Alain ...

    Les cepages etaient bien marques, ce qui est un avantage a mon gout.
    Le bois etait integre, mais vu que c'est une cuvee 2003, le passage a du etre rapide.
    Pas de defaut su style tannins verts ou odeurs d'acetone pour vernis a ongle.
    Une bonne matiere en bouche et une certaine saveur.

    Cela me rappelait un peu les vins chiliens que tu trouves pour 9-12 Fs en Suisse.

    Laisse-moi essayer les autres vins (Sula et Ch. Indage m'interessent) et on continue cette discussion.

    Anthony
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7235
    • Remerciements reçus 2

    Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    la viticulture en zone tropicale revient souvent à  pratiquer deux récoltes par an, d'où certaines disparités entre les bouteilles du même millésime (aaa).

    Cela pour dire que vitis vinifera et le climat tropical ne sont pas les meilleurs amis du monde.

    J'aurais imaginé quelques bon terroirs indiens dans des micro-clmats ou dans des zones montagneuses...???

    Yves Zermatten
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 535
    • Remerciements reçus 0

    PhR a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Rappelons au passage, si besoin est, que les recherches de nos amis suisses en matière de cépages intéressent bigrement les pays de ces zones tropicales, notamment la Chine!... Et pourquoi pas l'Inde?...

    Le gamaret notamment, avec la capacité qu'on lui donne à  résister aux maladies qui se déclenchent en ambiance humide, a fait dresser l'oreille de la viniculture chinoise. Pensez-donc! Deux récoltes annuelles sur des milliers d'hectares, une vigne qui demande moins de produits divers et variés, c'est tout bénéf'!...(bbb)

    Pour peu que Nicolas Joly ne passe ses vacances en Chine, et paf! du vin bio made in China qui débarque par flots en Europe! Bonjour la crise à  Bordeaux!... Sera toujours tant de défiler!...

    Quand la Chine s'éveillera!... Et l'Inde donc!...(aaa)

    PhR
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Je lisais un article dans le Times of India ce matin ventant les avantages de Bangalore comme la zone vinicole montante du pays. Il est vrai que le climat est paradisiaque compare aux autres regions. Maximum 35 degres en ete et 15 en hiver la nuit, des pluies lors de la saison des moussons mais limitees a 1 heure par jour. Les nuits sont fraiches.

    Au niveau du sol, basse fertilite et composition apte pour la culture de la vigne. De plus en plus de terrains sont gardes pour la culture du raisin.

    Grover Vineyards, qui a evalue les regions de Nasik et une autre dont le nom m'echappe, a choisi Bangalore.

    On verra a la longue ce que cela donne.

    Anthony
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Pour ceux que l'anglais ne rebute pas.

    La region de Bangalore voit 2 recoltes par annee alors que les endroits tropicaux de Nasik n'ont en qu'une.

    Et le probleme principal reste la qualite de l'eau et des sols.

    Anthony
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Ch. Indage Ivy Shiraz 2003

    Chateau Indage Ivy Shiraz 2003 provenant de vignes plantees entre 700 et 800 metres d'altitude dans la region de Nasik. Ce vin ne tire qu'a 12.5% ce qui est bon signe.

    Robe foncee mais pas sur-extraite.
    Le nez est de prime abord reducteur puis s'ouvre sur des aromes assez typique de la Syrah: cuir, fruit noir, un peu d'epices comme le poivre. Ce nez est d'une belle proprete et montre que le vin a bien ete vinifie.

    La bouche est legerement en deca. Je retrouve cette aprete qui me semble venir des rafles ou des pepins. La bouche est quand meme de belle facture, avec le poivre noir en avant et un beau volume. La finale est tout a fait honnete.

    Cette gamme "Ivy" qui contient aussi un Malbec et 2-3 cepages blancs est pour un plaisir immediat et sans prise de tete, dans un style nouveau-monde selon la contre-etiquette. C'est effectivement cela mais je suis decu en bien (aaa) par la proprete de la vinification. Pas de grand defaut et effectivement un vin qui passe tres bien.

    Anthony
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : N.D. Syrah, Nasik

    Syrah N/M (mais mis en bouteille en octobre 2003), N.D. Wines, Nasik

    Vin de la region de Nasik, vinifie par un oenologue francais (Jean Manuel Jacquinot). La bouteille a la forme d'un Gewurzt alsacien.

    La robe est noire.

    Le nez, encore une fois et c'est bon signe, sent bon la Syrah (apres quelques minutes de reduction). Aromes epices de poivre noir, de poivron, de mure avec un leger boise. C'est direct and sans biais.

    La bouche est porte par une certaine aprete et decoit un tantinet. Le vin reste bon mais l'equilibre se perd. La finale est de bonne longueur mais joue sur 2 tons qui se juxtaposenent plus qu'ils ne se marient (fruit et aprete).

    Une belle bouteille mais a 40% plus cher que le Chateau Indage Syrah 2003, je trouve le rapport Q/P peu interessant.

    Anthony
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    On en parle aussi ici

    Laurent
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Merci pour ce lien. L'engouement est certain, mais je pense que pour certains nostalgiques, le fait que cela soit pousse par une vue economique plus que passionnee derangera un peu ...

    En ce qui me concerne, si le vin est bon, c'est vraiment ce qui compte.

    Anthony
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Sula Chenin Blanc 2004, Nasik

    Jolie bouteille, dedans comme dehors.

    Robe classique. Le nez est marque par l'elevage, avec des notes beurees et grasses. Mais ce vin a un joli equilibre, une belle fraicheur et des aromes fruites tres bien integres.

    La bouche presente un vin avec des SR (demi-sec), pas lour pour autant, petillant de vigueur et avec une finale de belle longueur.

    Le meilleur vin blanc indien bu a ce jour. Se marie bien a table avec tout plat indien epice.

    Plus ici:

    Message edité (27-11-2004 08:49)

    Anthony
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Sula Brut

    Sula Brut, methode Champenoise. Un mousseux de la region de Nasik. C'est un Blanc de Blancs a base de 3 cepages.

    Un tres bon mousseux d'aperitif ou sur les mets plus releves. Les bulles sont importantes mais a part cela, la bouche est plaisante avec une finale legerement salee.

    Anthony
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 41
    • Remerciements reçus 0

    Mikeb a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Je me souviens avoir bu un cabernet (?) de relative bonne facture lors de mon voyage au Rajasthan en septembre dernier qui m'avait bien plus malheureusement je ne saurais en dire plus n'ayant pris aucune note mais je me rappelle avoir trouver un vin similaire à  un vin Chillien. Par contre ce que je peux affirmer et que l'endroit ou je l'ai bu était merveilleux, le Devigarh fort à  Delwara, à  quelques km d'Udaipur: magnifique!

    Mikeb
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Salut Mikeb !

    Cabernet de bonne facture .... laisse-moi reflechir .... peut-etre Grover Vineyard La Reserve ou un des vins du Chateau Indage. Pas grand chose d'autre.

    Merci pour les offres de voyage. Je m'en souviendrai pour mon prochain tour !

    Anthony
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 41
    • Remerciements reçus 0

    Mikeb a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Peut-etre bien "La Reserve"... en tout cas que de merveilleux souvenirs avec un mémorable repas "privé" en tête-à -tête avec ma femme dans une des tours du palais. superbe!

    Salutations

    Mikeb
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 41
    • Remerciements reçus 0

    Mikeb a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Je reviens d'Inde où on m'a offert une bouteille de porto de Goa... Eh ben malgré leur origine portugaise ce n'est vraiment pas ca, ca ressemble plus à  un vin rouge très moyen pétillant, bref pas un très bon souvenir. Par contre j'ai réalisé que pleins de vins vendu comme "indiens" sont au fait du raisin etranger (Chilli, France) importé et mis en bouteille en Inde, Anthony est-ce que c'est monnaie courante, même Sula Wines le fait? J'ai trouvé ca étonnant surtout qu'au premier coup d'oeil on dirait vraiment que c'est une bouteille de vin indien.

    Meilleures salutations

    Mikeb
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Mikeb, desole pour le retard mais quand tu etais en Inde, mois j'etais en Europe.

    Il y a deux types de vins produits en Inde. Ceux "indiens" qui devraient etre produits avec des raisins locaux (telle la Reserve de Grover, ou les Chenins et Sauvignons de Sula), mais ne connaissant pas la legislation, rien ne me prouve qu'ils ne sont pas "ameliores" avec des raisins d'importation.

    Il y a ensuite les vins embouteilles en Inde de raisins importes en vrac, tel le Chateau Indage Morande. Ceci est prqtique courante et se passe aussi dans d'autres pays (Claudius avait releve une fois un vin chilien embouteille en Suisse). L'etiquette me parait assez claire a ce jour mais ce sont des vins que j'evite a tout prix car il s'agit de la pire qualite que l'on puisse trouver (je connais assez bien les vins a Morande au Chili et sais qu'il n'exporte en vrac que ce qui n'est pas digne d'etre mis en bouteille sous son nom).

    Il ne faut pas se leurrer. Les nouveaux pays de consommation passeront d'abord par le surplus mondial de basse qualite et les vins saciles et stereotypes au style internationaux avant de decouvrir reellement ce qu'est le Vin.

    Anthony
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Sula Sauvignon Blanc 2004, Nasik

    La robe est jaune-vert et tres claire.
    Le nez se porte bien tout en restant assez discret. Aromes d'agrumes et d'herbe coupee, avec une pointe de citron, mais surtout un cote d'epices indiennes qui m'a surpris et j'ai du mettre mon nez 10 fois en dessus du verre pour etre sur que ce n'etait pas le met qui lui donnait cet air. Une petite note amidonee egalement, celle du riz en cuisson.

    La bouche est franche, pas forcement expressive, et en manque d'equilibre. Depuis une acidite un peu "verte", la finale tourne sur une amertume qui n'est pas une qualite.

    Comme au royaume des culs-de-jatte l'unijambiste est roi, ce vin est le meilleur blanc indien deguste a ce jour avec son frere Chenin du meme domaine, mais dans un registre different (le Sauvignon est sec et le Chenin moelleux).

    Anthony
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : La perception des prix

    Discuter des prix des vin semble d'actualite. C'est des lors avec tres peu de remord que j'ai derobe une carte des vins dans un cafe d'un hotel 5 etoiles de Bangalore hier soir (rassurez-vous, il d'agissait d'un depliant et non d'une carte avec bordure 24 carats ;) ). Les prix en eux-meme ont peu d'importance car la comparaison avec l'Europe n'existe pas (230% de taxes en Inde et une offre encore minimalistique) mais la perception des rapports entre les prix de certaines bouteilles me semble interessante. Jugez plutot: si l'on prend un Ch. Lagrange 1990 comme etalon a 100, la carte presente egalement:

    Merlot Stag's Leap 2001: 81
    Cdp Guigal 2001: 88
    Cabernet Robert Mondavi 1999: 94
    Cos d'Estournel 1997: 100
    Gazin 2001: 115
    Beychevelle 1998: 115
    Tignanello 2000: 125
    Pontet Canet 1993: 125
    Forts de Latour 1997: 145
    Branaire Ducru 1994: 145
    Canon La Gaffeliere 1994: 167
    Palmer 1996: 230
    Opus One 1999: 235
    Latour 1993: 268
    Lafite 1997: 292
    Mouton 1997: 292

    Moralite de l'histoire:

    (a) Les millesimes 93 et 97 ont encore de beaux jours devant eux .... a l'etranger !
    (b) Mouton 97 valant 3 fois Lagrange 90 ..... mmmhhh, je prendrais bien du Lagrange si l'etalon de 100 n'etait pas a 175 Euros !

    :!)o

    Anthony
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 9814
    • Remerciements reçus 81

    claudius a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    oui très étonnant...j'ai des Palmer 96, je les échange volontiers contre 2.3 bt de Lagrange 90
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Un petit miracle

    Un petit miracle

    CR: Sula Dindori Reserve Shiraz 2003. Region de Nasik, 1 an en barrique.

    Belle robe foncee.

    Le nez est direct, frais et fruite, ne laissant aucun doute sur le cepage de ce vin (un excellent point en ce qui me concerne). C'est un champ de baies, marque par un boise legerement trop appuye.

    La bouche est ronde, tres fruitee, avec une belle matiere (la meilleure a ce jour dans un vin indien), un petit cote animal et un boise qui tend legerement les gencives. Comme Sula recommande de boire ce vin avant 2006, je ne sais pas si la matiere absorbera le bois un jour, mais en tous les cas, ce vin se laisse boire et apprecier.

    Le meilleur vin indien bu a ce jour et de ce que je sais, le meilleur sur le marche. Malheureusement disponible qu'a Mumbai ....

    Une belle Syrah qui en surprendrait certains.

    Anthony
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Un petit miracle

    Rebu 2 bouteilles de cette Syrah Dindori de Sula a intervalles rapproches.

    Elle se boit nettement mieux a 13-14 degres qu'a 17-18. La matiere est trop lache pour tenir une temperature de service trop elevee. Par contre, fraiche, elle presente de tres beaux aromes fruites et un palais plus qu'honnete.

    Anthony
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Visite du troisième producteur du pays, qui profite du boom de la consommation nationale.
    L'Inde ivre de son vin

    Par Pierre PRAKASH

    mercredi 17 août 2005 (Liberation - 06:00)

    Nashik (Etat du Maharashtra) de notre envoyé spécial

    Sans les manguiers qui trônent à l'entrée de l'exploitation, on se croirait presque dans une région viticole européenne. A quatre heures de route de Bombay, Sula Vineyards est l'un des trois principaux vignobles indiens. Cent vingt hectares de vignes, une unité de production dernier cri, et 550 000 bouteilles produites l'an dernier. Sauvignon, chenin, cabernet, zinfandel ou encore syrah : les cépages ont tous été importés de France et de Californie. Sula Vineyards fabrique même du vin mousseux «selon la méthode champenoise», précise le propriétaire, Rajeev Samant, attablé autour d'un verre de rosé et d'une assiette de fromages sur la terrasse de son «tasting bar» («bar de dégustation») ultramoderne, avec vue sur les vignes.

    Droits de douanes. Fondé il y a seulement six ans, le domaine connaît une croissance phénoménale, symptomatique de l'émergence de l'Inde comme un nouveau marché pour le vin. «Notre production double chaque année, explique Rajeev Samant. Je viens à peine de construire pour 700 000 litres de cuves que je suis déjà en train d'attaquer les prochaines, d'une capacité équivalente.» Objectif pour 2005 : un million de bouteilles. Impressionnant lorsqu'on sait que les premières vendanges, en 1999, n'avaient donné que 12 000 litres... «Ils ont réussi à faire très vite et très bien», estime Valérie Aigron, une Française qui travaille chez Sula Vineyards depuis fin 2003. Seul souci : «Les ventes s'envolent trop vite... Il ne faut pas que la croissance compromette la qualité.»

    Dopé par l'émergence d'une classe moyenne de plus en plus friande de modes étrangères, le marché indien du vin croît en effet de 25 % à 30 % par an. Une aubaine pour les quelques producteurs locaux, qui profitent, en outre, des droits de douanes exorbitants ­ entre 100 % et 240 % ­ imposés aux vins importés... que seuls les hôtels cinq étoiles peuvent se payer. Si le marché reste minuscule, moins de 10 ml par habitant et par an (1), le potentiel est énorme étant donné la taille de ce pays-continent. Il suffirait en effet que 1 % de la population se mette à boire du vin pour obtenir un marché de dix millions de consommateurs. Alléchée, la Sopexa (organisme français spécialisé dans la promotion de l'agroalimentaire à l'étranger) vient d'ailleurs d'ouvrir un bureau à New Delhi.

    Etiquettes design. Aujourd'hui troisième producteur du pays, Sula Vineyards est une success story étonnante. Diplômé de Stanford, aux Etats-Unis, Rajeev Samant était à l'origine directeur financier dans la Silicon Valley. «Lassé par la vie d'entreprise», il rentre au pays, en 1997, avec l'idée de mettre à profit les terres familiales situées à Nashik, ville sainte de l'hindouisme qui est aussi la capitale indienne du raisin. «Je me suis alors demandé pourquoi personne n'avait jamais tenté de planter des variétés pour faire du vin», raconte-t-il.

    Les analyses effectuées par un laboratoire américain spécialisé confirment son intuition : à 600 mètres d'altitude, avec un climat tempéré, le lieu semble approprié. Fort des conseils d'un consultant californien, il importe la machinerie et plante les premières vignes dès 1998. Aujourd'hui, le vignoble affiche un chiffre d'affaires de 3,5 millions d'euros. Grâce à ses étiquettes design et sa politique marketing dynamique, Sula Vineyards a réussi à s'emparer de «plus de 20 % des parts du marché national, distribué pour moitié dans les restaurants et les hôtels cinq étoiles», explique le directeur ventes et marketing, Ajay Pinto. «C'est un marché très jeune, il faut éduquer les consommateurs, ajoute-t-il. Nous organisons sans cesse des dégustations dans les hôtels et les restaurants. Le vin est un produit qui séduit les jeunes aisés, et les femmes, qui trouvent enfin un alcool socialement acceptable.»

    «Qualité internationale». Le week-end, la haute société de Bombay vient s'initier chez le viticulteur : moins de 2 euros pour goûter quatre vins. Une méthode qu'applique aussi Château Indage, dans la même région, un domaine plus ancien dont le «bar à vin», ouvert l'an dernier, propose les 22 crus maison. Etabli depuis 1989 près de Bangalore, et détenu en partie par le français Veuve Clicquot, Grover reste toujours le premier producteur du pays, mais la concurrence risque de s'accentuer. Car le succès de Sula Vineyards a fait des émules : la région de Nashik abrite désormais une vingtaine de vignobles naissants, et les pépiniéristes des environs proposent une bonne dizaine de cépages étrangers. Enthousiaste, Rajeev Samant s'apprête, lui, à planter du merlot, du viognier et du grenache.

    Pour un spécialiste, ses vins rouges laissent sûrement à désirer, en revanche les blancs et les rosés sont tout à fait acceptables, quoiqu'un peu sucrés. «On peut viser la perfection, mais il faut rester pratique, argumente le vinificateur, Ajoy Shaw. Nous nous adressons à un marché qui découvre le vin : nous avons donc opté volontairement pour des goûts plutôt sucrés.» Bénéficiant du label inattendu «made in India», Sula Vineyards parvient à exporter 10 % de sa production vers les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Italie et, depuis l'an dernier, à destination de la France. «Il y a encore des efforts à faire, mais Sula Vineyards et quelques autres ont aujourd'hui atteint une qualité internationale», estime Andreas Unser, un viticulteur allemand venu visiter cette région de l'Etat du Maharashtra afin de voir s'il y a moyen d'y monter une affaire...

    (1) En France, la consommation de vin est de 57 litres par an et par habitant.
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Portrait realiste qui me confirme dans mon opinion que tout est relatif. En comparaison pure, l'Inde est encore des dizaines d'annees derriere d'autres pays emergents au niveau qualitatif (dans la production de vins, bien entendu). Mais en terme relatifs, l'evolution a l'interieur du pays - tant au niveau production que consommation et, plus important a mon gout, connaissance prend une tournure exponentielle.

    Les chiffres de Grover sont de la meme trempe et maintenant que Decanter a elu sa Reserva comme "Best new world wine of the month" en aout, cela ne va pas ralentir.

    Nasik semble avoir compris le caractere important qu'elle peut jouer au niveau production et la decision de l'etat du Maharashtra de sensiblement diminuer les taxes pour la creation d'entreprises vinicoles a engendre un petit boom (plus d'une vingtaine de nouveaux domaines se sont crees l'annee passee).

    S'il est vrai que les Sauvignons Blancs du pays (ceux de Grover et Sula en particulier) sont tres plaisants, leurs Chenins sont a reserver pour un accord avec un plat local, le cote moelleux aidant a assimiler les epices. Au niveau rouges, je me mettrais en porte-a-faux par rapport a l'article en disant que la nouvelle serie de rouges de Sula est extrement prometteuse et son Cabernet-Syrah arrive gentillement au niveau du Grover Reserva. Son Syrah, deja commente recement, est surprenant. Indage est en retrait et aucun de leurs vins ne m'interpelle vraiment.

    Les Indiens sont des entrepreneurs nes et si ils ne peuvent se tarir d'une tradition vinicole de generation et generation, ils ont surement compris que le vinicole etait un business allechant. Cela devrait acceler les investissement directs au cours des prochaines annees.

    Anthony
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Le vin en Inde

    Merci, Anthony, pour ces nouvelles incarnées !
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.214 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 50
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,640
    • Invités: 801

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.