Publicité slide

    CR: Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    • Messages : 2729
    • Remerciements reçus 221

    Vaudésir a créé le sujet : CR: Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV pa

    Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris
    [/size]

    Tout d’abord un grand remerciement au généreux donateur des 15 bouteilles pour cette soirée sur le millésime 1983 à Margaux et proche, ensuite rarement vu de dégustation sur LPV comportant autant de bouteilles sur un même millésime, meme appellation qui plus est ancien.

    Alors me direz vous et bien contrairement aux Dijonnais nous n’étions pas 21 mais juste 6 suite à de nombreuses défaillances, je pense qu’ils vont sincèrement regretter leurs absences car ce n’est pas de si tôt qu’on remettra le couvert sur une telle série( 2 blancs, 11 rouges, 2 liquoreux).

    Pour résumé 15 verres de 12 cl à disposition

    Paire de blancs :

    Vin 1 : Robe claire, c’est jeune, nez d’agrumes frais et mur, pamplemousse, citron jaune, en bouche du gras , de la tension, c’est frais, seul la finale me dérange avec trop d’amertume pour moi.

    CR: Chateau Fonréaud Le Cygne 2014

    Vin 2 : Robe claire, jeune aussi, nez plus mur, exotique un peu, en bouche on retrouve ce gras mais c’est plus mou, moins dynamique que la précédente, seul a finale est identique

    CR: Chateau Fonréaud Le Cygne 2015

    Des vins très bien fait, préférence au premier pour le dynamisme mais pas mon style surtout en finale.

    Trio de rouges :

    Vin 3 : robe sombre, au nez c’est mur, fruits, sous bois, bouche un peu poudreuse et assez fine, c’est agréable, assez équilibré mais pas renversant. AB/Bien

    CR: Chateau Larruau Margaux 1983

    Vin 4 : Robe sombre, senteur acétique au nez, en bouche c’est séchard, pas emballé. Très moyen

    CR: Chateau Siran Margaux 1983

    Vin 5 : Robe sombre, nez mur, bouche dense mais grosse structure tannique, c’est vraiment raide et ça assèche en finale, seul c’est dur en mangeant ça se calme. AB

    CR: Chateau d'Angludet Margaux 1983

    Bon le vin 3 remporte mes suffrages, mais pas emballé plus que cela sur cette série qui ne semble pas avoir évoluée, des vins d’une autre époque pour moi, je deviens difficile.

    Trio de rouges :

    Vin 6 : Robe sombre, au nez c’est flatteur, bien mur, la bouche est dense mais soyeuse, belle acidité, équilibre, très beau vin , on change vraiment d’allure. Excellent

    CR: Chateau Labégorce Zédé Margaux 1983

    Vin 7 : Robe sombre aussi, nez pas net, bouche poudreuse, serré, pas agréable. Très moyen

    CR: Chateau Rauzan Gassies Margaux 1983

    Vin 8 : Rombe sombre encore, beau nez de fruits à maturité, bouche élégante, plus fine et plus frais que le vin 6 mais qui ne manque aucuns d’argument, un très beau vin, la encore on rentre dans un autre monde . Très bien/Excellent
    CR: Chateau Cantemerle Haut Médoc 1983

    Avantage d’une courte de tête au vin 6

    Duo de rouges :

    Vin 9 : Robe sombre, nez mur, dense, flatteur, en bouche super équilibre, super matière, du taffetas, c’est très, très beau, parfaite maturité .Excellentissime bouteille

    CR: Chateau Malescot Saint Exupéry Margaux 1983

    Vin 10 : Robe sombre, nez dense, profond, bouche avec une grande puissance, une structure tannique importante mais mur, il parait très jeune, sensation d’alcool en finale, un énorme bébé,pas sorti de ses langes, pas une ride à ce jour : Grande bouteille et pour longtemps

    CR: Chateau Palmer Margaux 1983

    On avait déjà bu ce Malescot mais il était bien avancé au contraire de celui-ci, quand au Palmer que dire, ceux qui en ont peuvent encore attendre

    Trio de rouges autres appellations :

    Vin 11 : Robe sombre, nez mur et profond, bouche dense, mentholé, équilibré, belle structure, c’est très beau aussi et d’une jeunesse. Excellentissime bouteille

    CR: Chateau Gruaud Larose Saint Julien 1983

    Vin 12 : Robe toujours aussi sombre, c’est mur mais plus austère, bouche plus fraiche, grosse structure encore mais moins en place que la précédente à mon gout, c’est plus strict, mais bien jeune aussi, à attendre encore, Excellent et + à venir

    CR: Chateau Lynch-Bages Pauillac 1983

    Vin 13 : Première robe évoluée, au nez c’est moins net, en bouche plus fluide, parait bien évolué, pas une réussite sur cette bouteille, Bien sans plus

    CR: Chateau Léoville Poyferré Saint Julien 1983

    On est sorti de Margaux mais avec de gros calibres aussi, Lynch-Bages toujours avec cette austérité sur les rares que j’ai pu boire, le Gruaud toujours au top, le Poyferré m’a déçu.

    Paire de Liquoreux :

    Vin 14 : Robe dorée, nez fin, frais mais ne semble pas des plus botrytisé, en bouche c’est flagrant ça manque de densité, d’équilibre, c’est assez plat Moyen

    CR : Chateau Nairac Barsac 1983

    Vin 15 : Robe plus dorée, au nez c’est plus mur, du roti, de l’orange confite, en bouche densité et fraicheur se conjugue parfaitement. Excellent

    CR: Chateau Lafaurie-Peyraguey Sauternes 1983

    C’est fini, un superbe fin d’artifice ,de grosses pétards ont illuminé cette soirée qui restera historique pour moi (quantité et qualité sur ce millésime), avec des vins qui n'ont que peu subi d'évolution surtout pour les robes à part Poyferré, bon on a pas bu les 15 verres de 12 cl sinon on dormirait encore à cette heure et encore un grand merci pour notre généreux pourvoyeur, c’est aussi cela LPV

    Prochain thème ; on change tout et c'est un autre pourvoyeur qui s'y colle.

    La cote de Nuit 2015
    [/size]

    Stéphane
    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, chrisdu74, bonaye, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, vivienladuche, Frisette, GAET, Lomax, Damien72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15043
    • Remerciements reçus 442

    Eric B a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    Cantermerle, ce n'est pas un Margaux, mais un Haut-Médoc (cf ta photo). Même si c'est vrai que géographiquement, ce n'est pas très loin.

    Pas étonnant que Poyferré soit décevant. Le domaine était en tout début de restructuration après des décennies d'abandon.

    Eric
    Mon blog
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2729
    • Remerciements reçus 221

    Vaudésir a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    Je corrige Eric, c'est vrai que c'était le pirate dans la série.
    Stéphane
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 874
    • Remerciements reçus 186

    vivienladuche a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    Margaux et assimilés
    Joseph dans son immense générosité a fourni l'ensemble des vins sauf Cantemerle 83 apporté par Yves et Lynch Bages 83 apporté par votre serviteur.
    Un milliard de millions de mercis pour ton immense gentillesse cher Joseph +++ (tu) (tu) (tu) oo, oo, oo,
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15298
    • Remerciements reçus 366

    mgtusi a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    Très grand souvenir de Palmer 83 bu il y a bien longtemps ; je ne suis pas surpris que ce vin soit encore au sommet.
    Introuvable aujourd'hui malheureusement

    Michel
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1730
    • Remerciements reçus 135

    chrisdu74 a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    vivienladuche écrit: Joseph dans son immense générosité a fourni l'ensemble des vins sauf Cantemerle 83 apporté par Yves et Lynch Bages 83 apporté par votre serviteur.
    Un milliard de millions de mercis pour ton immense gentillesse cher Joseph +++ (tu) (tu) (tu) oo, oo, oo,


    Faut croire qu'on le brime au JuraTour, il n'a pas le droit d'apporter plus que son quota ou à peine :miam:
    alors il se défoule chez vous ::glou::

    Chris d'U
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2729
    • Remerciements reçus 221

    Vaudésir a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    chrisdu74 écrit:

    vivienladuche écrit:
    alors il se défoule chez vous ::glou::


    Oui il se défoule bien mais on le frustre un peu aussi, on a interdit les soirées de vins jaunes:cartj:

    Stéphane

    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 163
    • Remerciements reçus 3

    Kanon a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    l'état des étiquettes fait peur ? est-ce du à un taux d'humidité trop élevé ?
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2729
    • Remerciements reçus 221

    Vaudésir a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    Peur de quoi ? :unsure: on dégustait à l'aveugle donc on ne jugeait que le contenu et aucun des vins n'a semblé être affectés par des étiquettes de 34 ans.
    Stéphane
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 9967
    • Remerciements reçus 149

    claudius a répondu au sujet : CR:Chateau Malescot Saint Exupéry Margaux 1983

    Vin 9 : Robe sombre, nez mur, dense, flatteur, en bouche super équilibre, super matière, du taffetas, c’est très, très beau, parfaite maturité .Excellentissime bouteille

    image: www.lapassionduvin.c...

    CR:Chateau Malescot Saint Exupéry Margaux 1983


    CR: Chateau Malescot Saint Exupéry Margaux 1983
    entièrement d'accord, absolument délicieux, fin, savoureux, complexe et élégant !
    il y a quelques années j'ai découvert ce vin grâce à Anthony
    comme il était très mal noté par Parker, j'ai pu à la suite acheter aux enchères pour une bouchée de pain un lot de 6 magnums ...
    le régal !
    #10
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 9967
    • Remerciements reçus 149

    claudius a répondu au sujet : Chateau Malescot Saint Exupéry Margaux 1983

    je ne résiste pas à la tentation de placer le CR de Parker ici ...
    c'est paradoxalement grâce à ce genre d'erreur d'appréciation que l'on peut faire de vraies bonnes affaires !

    #11
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 9967
    • Remerciements reçus 149

    claudius a répondu au sujet : Chateau Malescot Saint Exupéry Margaux 1983

    On est sorti de Margaux mais avec de gros calibres aussi, Lynch-Bages toujours avec cette austérité sur les rares que j’ai pu boire, le Gruaud toujours au top, le Poyferré m’a déçu.


    CR: pour Lynch Bages il faut goûter le 1982, 1990 ou 1996 ... ou même un 1999 absolument splendides et pas du tout austères

    d'accord aussi pour le Gruaud Larose 1983 que j'ai beaucoup apprécié, mais il faut aussi dire que le 1982 se situe quelques crans au-dessus, un chef d'oeuvre absolu du Bordelais !!!

    pour Léoville Poyferré 1983, déception pour moi aussi, j'ai même trouvé une pièce de métal dans l'une des bt !!!
    un vin ennuyeux, terne et sans âme
    #12
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 874
    • Remerciements reçus 186

    vivienladuche a répondu au sujet : CR: Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV pa

    LPV est un monde extraordinaire qui vous fait rencontrer sur le chemin de votre vie des personnes bienveillantes, admirables, humbles, à la générosité sans limite, dotées d’une grande affabilité et d’un cœur en or et qui donnent sans attendre en retour.
    Il existe vraiment de Grandes Personnes sur LPV.
    Les envieux peuvent me reprocher d’aller papillonner à gauche ou à droite, ce n’est jamais par intérêt, mais justement plus par « soif » de rencontrer et d’apprendre de telles personnalités, parce que les étoiles attirent toujours ceux qui rêvent un jour d’en devenir une à leur tour.

    Cher Joseph, je me joins aux remerciements de Stéphane de m’avoir permis en tant que jeune dégustateur (parce que je ne suis pas encore si vieux que cela, enfin je l’espère) d’avoir accès à la connaissance au sujet de flacons que je n’aurai sûrement jamais eu la chance de pouvoir déguster. En 1983, je n’étais pas bien vieux, et à cet âge-là et même à cette époque, la vente de vins était interdite aux très grands mineurs !!! :dash:

    Comme avec Paul pour l’horizontale des grands 1988 bordelais, j’avais une attente immense concernant cette horizontale de 1983 du Margalais (et assimilés). Le résultat a dépassé mes espérances au-delà du possible et je peux même dire que je me suis vraiment laissé aller sans trop tendre la main vers le crachoir…

    Stéphane étant un renégat des vins de Bordeaux, je tiens à nuancer ses notations parfois sévères au début, mais je tiens également à confirmer sa prodigieuse impression laissée par les grands noms, une fois qu’il se sera laissé plonger dans le délice !!! :DD C’est cela les grands Bordeaux à maturité... ::dance::


    CR:


    Feu d’artifice pour la fin d’année : Margaux 1983 & Co pour New LPV Paris



    Before blancs

    Vin n°1 :
    La robe est or clair, avec un nez de fruits blancs, c’est très parfumé, très floral (+++), avec un élevage bien présent mais très joliment maîtrisé. La bouche est de belle tonicité, de belle fraîcheur, pleine de fruits blancs, de notes vanillées, d’agrumes, avec un léger gras, une belle acidité et surtout une bien belle longueur. C’est très bon !!! Cela m’inspire un joli cru de Pessac-Léognan. Très bien (+)

    Vin n°2 :
    La robe est or clair, avec un nez plus gras, plus riche, avec des fruits très mûrs et une belle note vanillée. La bouche est grasse, riche, très mûre, avec de jolis fruits blancs et une texture presque huileuse. C’est tout de même à la limite de l’opulence lourde. Cela sent le millésime solaire !!! Bien ++

    Il s’agit de :
    Château Fonréaud – Le Cygne – Bordeaux 2014
    Château Fonréaud – Le Cygne – Bordeaux 2015

    Un blanc de Listrac !!! C’est très bien travaillé, très bien réalisé, particulièrement sur le 2014 qui est très typé Pessac jeune. Par contre le 2015 aurait pu être vendangé quelques jours plus tôt pour gagner justement légèrement en fraîcheur.




    Le vif du sujet : les 1983 de Margaux (& guests)

    Triplette n°1

    Vin n°3 :
    La robe est soutenue, avec un nez de paprika doux, de velours, de taffetas, de fruits sombres, de cèdre, de bois précieux. Un très beau toucher de bouche, un vin sur la finesse, avec des fruits rouges, du jus, un fin poivron mûr, une belle acidité et une belle longueur. Très joli vin. Très bien (+)

    Vin n°4 :
    La robe est sombre. Le nez est un peu acétique, avec des notes de carton mouillé peu avenantes. La bouche est rustique, faiblarde, creuse. Problème sur cette bouteille. ED

    Vin n°5 :
    La robe est sombre. Le nez d’abord un peu animal, développe des petits fruits sombres, puis des fruits noirs. La bouche présente une belle structure, assez puissante, avec des fruits sombres, une belle matière et une belle longueur. C’est bien bon. Très bien

    Il s’agit de :
    Château Larruau – Margaux 1983
    Château Siran – Margaux 1983
    Château d’Angludet – Margaux 1983

    En excluant Siran qui a un problème, c’est fort joli pour ces deux autres châteaux crus bourgeois que je qualifierai de seconde division.



    Triplette n°2 :

    Vin n°6 :
    La robe est très sombre. Le nez présente des notes de cerise, de prune, avec un peu de rose. La bouche se distingue par un magnifique équilibre, c’est un superbe vin d’ensemble, juteux, salin, gourmand, avec énormément de fruits, très charnu, croquant, avec de la densité et une très belle longueur. Que voilà notre première très belle bouteille du jour. Très bien ++ / excellent

    Vin n°7 :
    La robe est très sombre, avec un nez sur la fourrure, les fruits sombres. La bouche sèche, elle est rugueuse, rustique. On s’effondre dès le milieu de bouche, c’est creux, frêle, pas terrible. Le vin n’en est pas mort pour autant. C’est sur le déclin clairement, mais ça n’a à mon avis jamais été de bon niveau. Très moyen

    Vin n°8 :
    La robe est très sombre, très dense, opaque. On retrouve un nez de tabac brun, de boîte à cigare, de fruits noirs. La bouche est de grande structure, avec une grosse matière, de la maturité, une belle profondeur, une belle densité, un très joli fruit sombre et surtout une grosse allonge. C’est très très beau. Bravo !!! Très bien ++ / excellent

    Il s’agit de :
    Château Labégorce-Zédé – Margaux 1983
    Château Rauzan-Gassies – Margaux 2ème Cru Classé 1983
    Château Cantemerle – Haut-Médoc 5ème Cru Classé 1983

    Labégorce-Zédé, trouvé à force de tâtonnement, Rauzan-Gassies une fois de plus indigne de son classement, c’est inadmissible… Quant à Cantemerle, chapeau pour avoir produit un tel vin !!!



    Paire n°2

    Vin n°9 :
    La robe est grenat sombre. Le nez est savoureux, dense, délicat, subtilement et longuement aromatique. On retrouve en bouche un vin de grande finesse, de superbe équilibre, délicat, subtil, très élégant, avec beaucoup de jus, un peu de menthol. C’est un vin évanescent, très salin, extrêmement délectable et parfaitement à point aujourd’hui. Très long, c’est un magnifique vin. Excellent
    Il aurait presque mérité d’être servi tout seul, car le vin suivant va tout emporter.

    Vin n°10 :
    La robe est opaque, très dense, presque noire. Le nez est d’une très grande densité aromatique, auréolée d’un très fin menthol. La bouche est d’énorme largeur, d’énorme structure, d’une époustouflante jeunesse, avec une grande puissance, mais la puissance d’une grosse berline ultra luxueuse, c’est une Mercedes S63 AMG !!! On a affaire à une aromatique d’une pureté et d’une précision rares, des fruits rouges frais, du paprika, du menthol, le tout sur une longueur kilométrique. C’est un immense vin à l’aube de sa vie, même pas à la moitié et pour ceux qui en ont, ils prendront plaisir à le déguster sur plusieurs décennies encore. Certainement l’un des plus beaux Bordeaux qu’il m’ait été permis de déguster à ce jour. Immense, et pour très longtemps. Très grand vin.

    Il s’agit de :
    Château Malescot Saint-Exupéry – Margaux 3ème Cru Classé 1983
    Château Palmer – Margaux 3ème Cru Classé 1983

    Malescot paraît beaucoup plus jeune que la bouteille de l’an passé. Quant à Palmer, il a été identifié rapidement, car Joseph nous avait dit qu’il n’y aurait pas Château Margaux… Mais quel vin!!!


    Triplette n°3

    Vin n°11 :
    La robe est sombre avec un nez de fruits sombres compotés, une légère note goudronnée, puis de fumée et de lard. La bouche est pleine et profonde, dense et structurée, construite sur un superbe équilibre. On y retrouve de belles notes de fruits sombres, avec un petit côté fumée, suie. C’est riche, puissant, juteux, de grande élégance, avec un fruit très mûr et complexe, le tout sur une magnifique longueur. Un vin absolument délicieux, savoureux, ultra délectable. Excellent (+)

    Vin n°12 :
    La robe est sombre, le nez est confituré, mais assez évolué. La bouche paraît très évoluée, fatiguée, acide, un peu décharnée et souffre incontestablement face aux deux autres vins de la triplette. C’est un vin en fin de vie malheureusement, qui ne tient plus vraiment que par son acidité. Assez bien

    Vin n°13 :
    La robe est très dense, le nez présente encore de légères notes de goudrons, de graphite ou de carbone, de tabac brun, de bois précieux, de fruits noirs, c’est complexe et puissant. La bouche présente encore une très grosse structure, une très belle matière de grande densité, mais au contraire du premier vin de la triplette qui semble plus féminin, celui-ci paraît plus masculin avec une petite sensation animale, une sensation de noble austérité. Le vin présente un magnifique jus complexe de grande profondeur, couplé à une grande puissance et de délicieux fruits noirs. Encore une magnifique bouteille qui joue le pendant plus masculin du premier vin plus féminin de la triplette. Un vin qui en a encore largement sous la pédale (dommage je n’en avais qu’une…). Excellent (+)

    Il s’agit de :
    Château Gruaud-Larose – Saint-Julien 2ème Cru Classé 1983
    Château Léoville-Poyferré – Saint-Julien 2ème Cru Classé 1983
    Château Lynch-Bages – Pauillac 5ème Cru Classé 1983

    Une déception pour Poyferré (comme pour le 81 avec LPV Versailles) mais quel haut niveau pour Gruaud-Larose et Lynch-Bages !!! C'est marrant, ce pendant féminin/masculin me rappelle furieusement en plus jeune la paire de 1996 dégustée hier soir à LPV Versailles...




    Les after susucres !!!

    Vin n°14 :
    Très belle robe or, nez avec beaucoup d’amers, d’écorce d’orange amère, de sucre raffiné. Une bouche avec des notes de sucre de betterave, sans acidité, beaucoup d’amers, sans personnalité, ni profondeur. Un très beau jus de chaptalisation en somme… Moyen

    Vin n°15 :
    La robe est caramel, avec un nez très complexe de sucre d’orge, de caramel au beurre salé, de botrytis, de safran. On retrouve en bouche un savoureux jus où se mêlent des notes de botrytis, d’écorce d’orange, de fruits confits, de pâte de fruits, associé à une superbe fraîcheur, une grande salinité, une délicieuse sucrosité bien pure celle-ci, le tout porté par une immense longueur. Un magnifique Sauternes dans la plénitude de l’âge pour conclure cette glorieuse soirée, et qui n’aura pas peur d’attendre encore quelques décennies supplémentaires. Je suis fan !!! Excellent (+)

    Il s’agit de :
    Château Nairac – Barsac 2ème Cru Classé 1983
    Château Lafaurie-Peyraguey – Sauternes 1er Cru Classé 1983





    Le débrief…

    Cher Joseph… Le million de milliards de mercis n’y suffira pas !!!

    Pour revenir aux vins, quel niveau de gala.
    Palmer au panthéon. Un immense vin sur 1983. Gloire à lui. Un Bordeaux magistral et pur.
    Mais derrière, Gruaud-Larose, Lynch-Bages, Malescot, Cantemerle, Labégorce-Zédé, quel plaisir j’ai pris avec ces superbes flacons. Sans parler du Lafaurie-Peyraguey, feu d’artifice pour terminer +++

    Grandiose soirée!!!

    Bonne année à tous & portez-vous bien +++


    V
    #13
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir, Frisette, GAET, starbuck, Damien72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2729
    • Remerciements reçus 221

    Vaudésir a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    Renégat moi Vivien, c'est pas possible zX
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1772
    • Remerciements reçus 5

    Perronnet a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    J'ai souvenir d'un Palmer 1970 bu en 1998/1999 qui était une splendeur.

    Hervé
    P.S. Palmer et Margaux ont souvent été considérés comme les deux grandes réussites de l'année 1983.

    "La beauté intérieure est sans doute importante pour les personnes, mais plus encore pour les bouteilles de vin…" (Le Chat… Philippe Geluck)
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 386
    • Remerciements reçus 22

    bonaye a répondu au sujet : Feu d’artifice pour la fin d’année sur Les Margaux 1983 pour New LPV paris

    Caramba encore raté !

    Je voulais y aller de mon petit commentaire, mais avec Stéphane (Vaudésir) qui en matière de CR tire , tel lucky luke, plus vite que son ombre, et Vivien qui nous sort à chaque fois un petit chef d'oeuvre, tout a été dit !

    Saches Vivien, qu'après avoir lu ton introduction, j'ai prié ma douce et tendre Patricia d'en faire un tiré un part et de penser à le faire graver, le moment venu, sur ma plaque tombale. Les gens qui disent du bien de vous sont si rares....
    Plus sérieusement, étant un rejeton du baby-boom, j'ai eu la chance d'avoir pu collectionner un certain nombre de bouteilles â une époque où leur prix était encore raisonnable.
    Aussi, est-ce un vrai plaisir pour moi de pouvoir les partager avec des passionnés comme vous tous, et tu n'imagines pas la satisfaction qui est la mienne quand je contemple ta mine rejouie devant ton verre empli d'un Chinon clos du chêne vert 1986 de Joguet, d'un Vouvray réserve 1989 de Foreau ou d'un Palmer 1983.

    Mais revenons à notre soirée Margaux 83.
    Un regret tout d'abord, c'est de n'avoir pu remettre la main sur un Rausan-Segla 1983 (à l'époque il s'ecrivait avec un s) année qui a marqué la renaissance de cette propriété .
    Pour ce qui concerne les vins proprement dit, il faut souligner le haut niveau général de ce millésime 83 dans le sud -médoc, â Margaux bien sûr,
    y compris son très proche voisin Cantemerle, mais aussi St-Julien et même Pauillac avec un superbe Lynch-Bages.
    Les vins présentaient tous de très belles robes grenat foncé, une belle sève, et un état de conservation qu'on ne retrouve pas forcément pour les vins du Sud-médoc en 1982, millésime pourtant bien plus réputé .
    Mention particulière pour Labégorce-Zédé au niveau d'un cru classé, d'Angludet qui n'en est pas loin, Malescot "la classe", Palmer impérial mais encore sur la réserve, Gruaud-Larose charmeur, Cantemerle et Lynch-Bages fermes et de haut-niveau.
    Certes, les étiquettes étaient fatiguées mais c'est la rançon d'une conservation en cave naturelle enterrée en terre battue, la contrepartie etant de constater des niveaux de bouteilles toujours excellents.

    Comme cela avait été le cas pour Margaux en 83 versus 82, on dit que le 2016 serait exceptionnel pour tout le bordelais, mais que 2015 serait encore meilleur que son suivant à Margaux.
    Comme j'ai la faiblesse malgré le bordeaux-bashing ambiant de persister à acheter en primeur des bouteilles que je ne suis pas certain de pouvoir déboucher moi-même, j'invite dès maintenant mes complices de New LPV Paris à une horizontale de Margaux 2015 après 34 ans de maturation, en décembre 2049, histoire de vérifier si ce qu'on nous a dit se révèle exact.
    Prévoir toutefois un accès amélioré pour les deambulateurs...

    Et pour terminer, quelques vers de Baudelaire sur l'âme du vin :
    "Car j'éprouve une joie immense quand je tombe
    dans le gosier d'un homme usé par ses travaux,
    et sa chaude poitrine est une douce tombe
    où je me plais bien mieux que dans mes froids caveaux."
    #16
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt, Eric B, Vaudésir, vivienladuche, condorcet, Frisette, starbuck, Damien72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.159 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 15
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,941
    • Invités: 1,106

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.