Publicité slide

    Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    • Messages : 40
    • Remerciements reçus 8

    Backhus a créé le sujet : Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    Bonjour à tous,

    J'ai tenté de feuilleté le topic pour trouver une réponse, mais je n'ai pas réussi à avoir entière satisfaction.
    Pardonnez-moi d'avance si je relance un sujet déjà évoqué.

    Etant un récent amateur dans le monde du vin je me trouve fréquemment frustré par ma capacité à reconnaître les arômes dans le vin. D'où ma question :
    Savoir décortiquer et identifier les arômes du vin avec son nez, tient-il davantage de l'inné ou de l'acquis ?
    Voilà maintenant 3 ans que je m'applique à découvrir des vins d'un peu partout en France et en Europe. On m'a toujours dit que cette capacité se développera avec l'habitude, à force de déguster nombres de vins.
    Mais voilà, j'arrive tout juste à identifier les arômes assez marqués et particuliers comme la cerise, le vanillé, le miel ou le cuir dans les vins souvent très marqués avec une large dominante.
    Mais dès que le bouquet se complexifie c'est une autre affaire qui laisse mon cerveau dans une brume totale...
    Pour expliquer c'est comme si mon cerveau reconnaissait ces arômes et saveurs, des souvenirs ou des images peuvent même venir (exemple : un arômes qui me rappelle l'établi de mon grand père...) mais je suis incapable de mettre des mots dessus.
    J'ai essayé de "former" mon nez en sentant de nombreux épices et des fleurs (vous allez rire) en demandant à ma femme de me faire un quizz à l'aveugle pour essayer d'identifier les arômes, mais une fois dans un bon vin qui concentre beaucoup d'arômes, rien n'y fait.
    On m'a même offert un Gruaud Larose 1989 pour mon anniversaire. Je l'ai trouvé superbe, mais je n'ai pas vraiment su le définir avec mes mots et j'avais l’impression de ne pas honorer ce cadeau.
    Je me refuse encore à me laisser influencer par les descriptifs des producteurs sur la contre étiquette et j'essaye de m'affranchir aussi des généralités (On me dit que je suis sensé sentir le Litchi dans un Gewurtztraminer, Bon ok, mais j'aimerai deviner moi-même plutôt que de conditionner mon nez à rechercher cet arôme-là.)

    Quand je lis vos CR depuis quelques mois, je vois que certains d'entre vous ont des sens aiguisés. Êtes-vous alors des Jean-Baptiste Grenouille en puissance comme dans le film "Le Parfum" nés avec des inné naturels ? (un nombre accru de récepteurs olfactifs) ou avez-vous aussi du passer par ce désert et cette confusion olfactive avant d'un jour réussir à développer votre nez ? (à force d'années de patience et de "travail")
    Quelles ont été vos astuces ?

    Merci d'avance pour vos réponses.
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15299
    • Remerciements reçus 367

    mgtusi a répondu au sujet : Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    A mon sens, ce n'est vraiment pas important de mettre un nom sur tous les arômes. Donner les grandes lignes dans un CR, c'est largement suffisant. La maille fruits rouges/fruits blancs/fleurs blanches/rose/champignon/truffe/sous-bois/olive/lard par exemple me semble donner une bonne représentation de l'aromatique du vin.


    Aller plus loin pourquoi pas mais c'est de la poésie (et quelquefois de l'imagination :)) et en plus c'est très subjectif.

    L'important aussi pour le lecteur est de savoir si le vin est sur une aromatique fraîche (fruits rouges pour les rouges, fruits blancs/fleurs blanches pour les blancs), fatigante (prunes à l'eau de vie, vanille pour les rouges, miel/cire pour les blancs), à défaut (écuriie, pommes blettes), déclinante (feuilles mortes, humus)

    Michel
    #2
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Psylo, Frisette, GL Rhone, Dionysie

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4572
    • Remerciements reçus 135

    ols a répondu au sujet : Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    Assez d'accord avec Michel
    Sinon rien n'est inné, tout se travaille, et s'apprend !!
    Il faut de toute façon se dire que tout ces arômes restent de l'ordre de l'interprétation dans le grande majorité des cas !
    donc inutile de chercher un arôme particulier, il est rare que tu ressentes celui-ci a l'état pur; cet a dire a sentir vin et fruit cote a cote et que ça colle parfaitement !
    bref ne t'inquiète pas si tu restes dans la subjectivité, c'est pour tout le monde pareil.
    Mais en toute chose il faut s'éduquer et chercher. Lorsque tu achètes des fruits exotiques, n'hésites pas a mettre ton nez dedans; pareil pour les fleurs, et tout le reste. Avec une exception pour celle du purin et autres choses du même genre, inutile de jouer au explorateur B)
    #3
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Backhus

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17731
    • Remerciements reçus 324

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    Cher Backhus,

    On trouve souvent ce que l'on cherche ... IL faut bien avoir une base de connaissance pour avancer, cela permet de confronter des perceptions à du vocabulaire pour créer sa mémoire.
    Je prends un exemple : si tu sais que la syrah peut avoir des arômes de violette, d'olive, de truffe, tu peux t'attendre à trouver ces arômes quand tu dégustes une syrah.
    ça peut faire tilt et ensuite une fois le répertoire créé, tu ne risque plus d'oublier et déceler les arômes que tu auras su identifier.

    Avant l'autonomie, il y a donc de la pratique et des lectures ... que tu confrontes à tes expériences.

    Au contraire de Michel, je crois que c'est très utile de mettre un nom sur un arôme car cela confirme le répertoire dans ta mémoire.

    Un exemple très simple : Si tu dis à quelqu'un qui ne connaît pas le vin que le riesling peut sentir le pétrole, il y a de forte chance pour que l'on ne te croit pas. Si tu tends un verre de riesling de Trimbach à quelqu'un et que tu prononces le mot pétrole ou gaz oil, cela paraîtra une évidence.
    Par la suite, ce sera ancré.

    Jérôme Pérez
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4572
    • Remerciements reçus 135

    ols a répondu au sujet : Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15299
    • Remerciements reçus 367

    mgtusi a répondu au sujet : Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    Pourquoi au contraire Jérôme ? Ce que je conteste c'est la précision souvent ridicule (edelweiss d'Indonésie par exemple). Le pétrole est la bonne maille dont je parle dans mon post. En revanche, dire que ça sent l'indice d'octane 88, je trouve cela inutile pour être soft.
    Et puis dans ton exemple, une fois que tu as démontré que le riesling sentait bien le pétrole, que se passe-t-il concrètement ?

    Michel
    #6
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez, leteckel

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 40
    • Remerciements reçus 8

    Backhus a répondu au sujet : Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    Merci pour toutes vos réponses ! :)

    ols écrit: Mais en toute chose il faut s'éduquer et chercher. Lorsque tu achètes des fruits exotiques, n'hésites pas a mettre ton nez dedans; pareil pour les fleurs, et tout le reste. Avec une exception pour celle du purin et autres choses du même genre, inutile de jouer au explorateur B)


    En effet, je pense que l'éducation de l'odorat se travaille. Et je compte bien continuer mes découvertes olfactives !
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 172
    • Remerciements reçus 29

    RemiL a répondu au sujet : Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    Je rejoins MGutsi.

    Franchement pas de complexes à avoir là dessus. J'ai toujours trouvé (mais c'est un avis personnel) que certains se paluchaient pas mal avec les arômes... et cela contribue à créer une inhibition chez les nouveaux venus à la dégustation. Je ne crois pas que tu aies déshonoré ton Gruaud 89 en n'identifiant pas immédiatement des notes "épice réglisse plus que souk", de moka, de graphite ou d'encre animale, ou si tu n'aurais pas su dire si on était "iris plus que violette".

    Tu trouveras toujours qqun de plus éloquent que toi pour décrire un vin (ou plus verbieux, selon qu'on apprécie ou non ce genre de description), l'essentiel est de savoir si tu l'apprécies, et pourquoi tu l'apprécies. Et cela, je crois que quelques grandes catégories d'arômes te suffiront amplement à le comprendre.
    #8
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Backhus

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15048
    • Remerciements reçus 444

    Eric B a répondu au sujet : Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    D'accord pour dire que certaines précisions peuvent frôler le ridicule, mais d'autres ne sont pas inutiles. Par ex, le cassis peut s'exprimer très différemment : le bourgeon (ou la feuille) avec ses nuances "vertes/végétales" ; le fruit frais ; la gelée ; voire la crème (liqueur). Un vin qui sent la liqueur de cassis ne ressemble pas un vin qui sent le bourgeon.

    Eric
    Mon blog
    #9
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Backhus

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1215
    • Remerciements reçus 111

    jclqu a répondu au sujet : Éduquer son nez aux arômes (Inné ou Acquis ?)

    Quand on fait de la cuisine, ça aide aussi à faire des liaisons.

    JC
    LPV Lutèce
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.161 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 63
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,898
    • Invités: 1,633

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.