Publicité slide

    Domaine Marcel Deiss

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Normalement c'est 25 euros (au mieux 23…) … je vais le dire au domaine pour qu'ils interviennent et demandent au caviste en question de revenir à  de meilleures dispositions…
    En attendant il faut en profiter…!!!!!
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Absent
    • Messages : 17731
    • Remerciements reçus 324

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Personnellement, je suis assez d'accord avec l'analyse de Ch'Cap.
    J'ai goûté pas mal de vins de ce domaine et je les trouve bons, très bons, certains grands, mais aussi assez compliqués, pas forcément facile d'accès.
    Je redis mon émoi devant la consistance de ces vins en bouche, mais j'avoue que les nez me déroutent souvent.
    Je sais que Deiss pense que le vin n'est pas un parfum et qu'il doit êre bu. Personnellement, je pense que le nez est un élément essentiel de la dégustation, d'autant plus que les flaveurs en bouche viennent par voie retronasale puisque la bouche se contente des 4 saveurs.

    Jérôme Pérez
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Si vous n'aimez pas … n'en dégoutez pas les autres
    C'est vrai que pour J.M. Deiss le nez c'est comme la carte de visite… et on ne juge pas qq'un sur sa carte de visite…

    Après démerdez-vous !!
    Et personnellement je ne vois pas ce que vous reprochez au nez ?? enfin sur les qqs vins que je connais
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    C'est un forum internet. On doit pouvoir dire aussi quand on aime pas ?
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    C'est ce que je dis : démerdez-vous c'est pas méchant c'est pour dire si vous n'aimez pas il y a tellement d'autres vins d'Alsace .

    Par contre PRECISEMENT que reprochez-vous (pour ceux qui reprochent) au nez ??
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27147
    • Remerciements reçus 284

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Rien Vincent, je ne reproche strictement rien au nez des vins de Deiss…
    Je peux comprendre par contre qu'ils déroutent les dégustateurs qui y recherchent l'expression habituelle d'un cépage, ou même d'un cépage sur tel ou tel terroir. Les vins de Deiss ne ressemblent à  cet égard à  aucun autre en Alsace, et c'est en partie pour cela également qu'ils me plaisent, et sans doute pour la même raison qu'ils déplaisent à  certains.
    Il me semble évident par contre, pour ceux qui comme Ch'cap s'en étonnent, que les grands vins du domaine ne peuvent pas se retrouver dans une dégustation comparative de Rieslings GC du millésime 2000 (thème de la dégustation de la RVF de décembre dernier), puisque le domaine ne propose quasiment plus de "monocépages" à  la vente, sauf sur quelques vins "de base" (néanmoins assez chers malheureusement) produits sur des terroirs "mineurs" et sur quelques VT ou SGN. Le seul riesling GC en vente actuellement au domaine est une VT 1998 produite sur l'Altenberg de Bergheim, et encore, la seule mention présente sur l'étiquette est Riesling 1998 Vendanges Tardives, sans mention du terroir, Jean-Michel Deiss réservant maintenant celle-ci au "Grand Vin".
    Quant à  la prétendue mauvaise tenue de ses vins dans les dégustations comparatives, il suffit de lire les notes attribuées par les dégustateurs professionnels pour comprendre que cette affirmation est sans fondement.
    J'ai eu la chance de me rendre au domaine trois fois en moins de deux ans, la dernière fois il y a quelques jours, en compagnie de Vincent, et je dois dire que tout ce que j'ai dégusté était (en fonction de mes goûts personnels évidemment) bon, souvent très bon et parfois même grand, au niveau de ce que j'ai pu déguster de mieux en blanc depuis que je m'intéresse au vin, pour un prix qui ne me semble pas excessif en comparaison de ce qui est pratiqué ailleurs (je parle ici des meilleures cuvées).
    Je me rends compte également que j'avais promis un compte-rendu détaillé des différents vins proposés à  la vente déjà  il y a plus de deux mois lors de ma précédente visite... J'ai manqué de temps et de courage pour le faire, je vais essayer de réparer l'oubli dans les jours qui viennent. L'attente n'aura pas été vaine puisque celui-ci s'enrichira de l'expérience de ma dernière visite, où Vincent a failli me convaincre des bienfaits de la biodynamie. Heureusement, dès mon retour, j'ai fait mes incantations devant mon armoire à  pharmacie, et tout est rentré dans l'ordre. Ouf... ! :-)))

    Luc
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Absent
    • Messages : 17731
    • Remerciements reçus 324

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Ce que je reproche à  ces nez? De ne pas être agréables de prime abord, tout simplement.
    Je parle de vins goûtés embouteillées depuis un certain temps.
    Des notes foxées, pas très nettes, certes complexes (ou compliqués), mais pas dans le sens où je m'y attendais. Des notes de craies un peu acres, de truffe (tiens cela me rappelle un débat sur les vin en surmaturité)
    Dans le meilleur des cas de coing, de nèfle.
    C'est sans doute parce que ces nez m'ont surpris, parce qu'ils ne ressemblaient pas à  ceux auxquels je m'attendais.
    Mais je reconnais en revanche, et vous l'aurez noté qu'ils ont en bouche la structure de grands vins, même si je trouve l'Altenberg riesling (désolé, je ne me rappelle plus le millésime) manquant un peu de nerf.
    Je dois dire aussi pour donner l'ensemble de mon sentiment que le Riesling schoenenbourg vt 95 reste gravé dans ma mémoire comme l'un des plus grands vins qu'il m' ait été donné de boire.

    Tu vois Vincent, c'est plus que l'idée de se faire une Star, c'est sincère!

    Jérôme Pérez
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Parfait…
    J'ai aussi un copain qui n'est pas emballé par les vins de Deiss… et tu as déja fait état de ta désaffection pour les notes de truffe, il y a donc constance…
    Coing, nèfles… personnellement j'adore !

    Et puis je manque de recul sur le vieillissement des vins de cette source, à  part P.N Burlenberg VV bu en 2000 et qui était la plus belle illustration et de loin de ce cépage en alsace (j'ai eu depuis des déceptions avec ce vin dans d'autres mill., mais c'est un capricieux) et deux Engelgarten 95 (encore seulement riesling à  l'époque) évoluant avec grace et élégance. Mais 95 ce n'est pas vieux du tout …! Sinon je les goûte surtout dans leur enfance cad vers 2/4 ans.
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27147
    • Remerciements reçus 284

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Jérôme,

    Je dois bien avouer que j'ai peu d'expérience avec les vins de Deiss dans des millésimes anciens. Je connais l'Altenberg depuis le millésime 1995, et je ne possède pas de bouteilles plus anciennes à  l'exception de 3 bouteilles de gewurztraminer Altenberg SGN 1989. Et celui-là , je peux t'assurer qu'il fait partie des plus grands liquoreux que j'ai dégusté, si pas le plus grand... et ce pour un peu moins de 55 Euros, payés en 2001 au domaine.

    Luc
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Vincent,

    j'aimerais assez avoir ton avis sur ce sujet des muscat?
    J'ai acheté des Muscats 2001 du clos Saint Immer (domaine Ernest Burn).
    Je les ai trouvé super charmeur.

    Penses tu que ces derniers ont un potentiel de vieillissement.

    d'avance un grand merci pour ta réponse.

    cdt, cédric
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Sans doute parmi les muscats d'Alsace qui ont le plus grand potentiel de garde avec ceux de Kientzler sur le Kirchberg et potentiellement sur le Kirchberg aussi mais de Barr( les grands muscats réalisés il y a 40/50 ans par la maison Klipfel dont certains sont semblent-ils encore intéressants {j'ai des copains qui onr eu la chance de déguster un 59… pas moi} et qui prouvent qu'on pourrait encore le faire)
    Pas goûter les 2001 de ce domaine, c'est un avis général sur ce terroir et ce domaine à  travers qqs expériences perso et relatées…

    Essayer les deux options : boire maintenant et garder 10 ans mais adieu les arômes archétypiques du muscat… il faut en acheter au moins 6 alors !
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Suite à  la dégustation des Grands Crus de Kientzheim en novembre 2002, je m'étais promis d'acheter quelques bouteilles de muscat "Clos St Imer", ce vin faisant partie de ceux m'ayant le plus impressionné.

    C'est fait depuis mardi dernier. Je me suis rendu au domaine Burn, et je n'ai pas manqué de poser la question du vieillissement de ce vin à  Mr. Burn. Ce dernier m'a conseillé d'attendre encore 2 ans pour le millésime 2002. Attendre quelques années si on souhaite voir ressortir la minéralité du vin.

    A l'occasion d'une dégustation pour la RVF, le domaine avait envoyé un flacon d'une dizaine d'année (je ne me souviens plus du millésime). J'ai eu l'impresssion que ce fut une bonne surprise pour M. Burn lui même, ce qui semble indiquer qu'attendre les muscats aussi longtemps ne doit pas faire partie des habitudes de la maison.

    J'ai eu une réponse semblable chez Kientzler, où on m'a répondu que chez eux on préférait boire le muscat sur le fruit...
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Boire le muscat après un vieillissement certain n'est pas une habitude répandue. On perd en effet le charme du cépage. Mais la philosophie des Grands Crus c'est de mettre le terroir en avant, pas le cépage.
    Il faut essayer si on peut (peu de muscats méritent un long séjour en cave… plus la loterie !!!)
    #43

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27147
    • Remerciements reçus 284

    Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Marcel Deiss - Burlenberg Vieilles Vignes 1999

    Dégusté pour la première fois hier soir, ce vin s'est révélé dans toute sa grandeur...
    A vrai dire, j'avais déjà  eu l'occasion de déguster la cuvée Burlenberg dans les millésimes 1997 (pas emballé du tout...) et 1999 (nettement mieux, mais pas "grand") lors de mes passages au domaine, mais jamais encore la cuvée Vieilles Vignes. Celle-ci était en effet réservée à  l'achat en primeur et produite à  partir des vignes les plus âgées de ce terroir, le surplus étant assemblé avec le produit des jeunes vignes pour donner la cuvée Burlenberg "de base". Paradoxalement, cette dernière se retrouve au tarif du domaine pour un prix légèrement supérieur au prix demandé pour la cuvée Vieilles Vignes en primeur... (25 € contre un peu plus de 22 € pour les 1999).
    Apparemment, 1999 serait le dernier millésime de la cuvée Vieilles Vignes, les plus jeunes vignes ayant pris de l'âge, toute la production irait dorénavant dans une seule et même cuvée.

    CR: Burlenberg Vieilles Vignes 1999

    La robe est d'une belle intensité, avec des reflets trahissant sa jeunesse. Le nez est magnifique, avec un beau fruité mûr bien sûr, mais surtout des arômes fumés et minéraux de grande classe, apportés par le terroir volcanique. En bouche, l'équilibre est très réussi. Le vin est certes puissant pour un rouge alsacien, mais il possède une grande finesse et est dénué de toute lourdeur. Le grain des tannins est également d'une finesse remarquable, grande longueur et avenir radieux assuré.
    Assurément, le meilleur rouge d'Alsace que j'ai bu à  ce jour !

    Luc
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 148
    • Remerciements reçus 0

    garuda a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Bonjour !

    Je viens de gouter au domaine le Burlenberg 99... et mon avis est quelque peu different... forte structure acide qui agresse presque la bouche, pas tres concentré, aromes très évolués (qui m ont bien plut il est vrai)

    en bref bien en dessous du 98 qui lui est le dernier a n etre issu que de vieilles vignes et qui est vraiment splendide.

    Attendons le 2000 pour voir ce qu il en est.

    Et a part ça les terroirs des grqnds crus me lqissent bouche bée ! c est beau !

    A bientot

    Olivier
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27147
    • Remerciements reçus 284

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Olivier,

    Comme je l'ai expliqué plus haut, le 1999 que l'on peut goûter au domaine n'est pas la cuvée Vieilles Vignes (celle-ci étant théoriquement réservée à  l'achat en primeur). Il est donc normal que votre avis soit assez différent du mien, car pour avoir goûté les deux cuvées, je peux vous assurer que la différence de qualité est assez importante. Je serais tout de même moins sévère que vous avec la cuvée "de base" (on pourrait considérer qu'il s'agit d'une sorte de deuxième vin) qui m'avait bien plu lors de mon dernier passage au domaine. Il est par contre possible que la bouteille que vous avez dégustée était ouverte depuis quelques jours, ce qui arrive parfois chez Deiss (la date d'ouverture est en général indiquée sur l'étiquette).

    Luc
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 180
    • Remerciements reçus 0

    Sébastien a répondu au sujet : CR: Marcel Deiss

    Bonjour,

    dégustations de quelques bouteilles proposées par In Vino Veritas Toulouse.
    CR: Marcel Deiss
    Mambourg 1999

    Robe jaune avec des reflets verts. Le nez est discret et assez étrange, sur des notes de verdures.
    La bouche est assez puissante, équilibrée, un peu fumée, avec de la fraîcheur. C'est un vin assez étrange qui ne m'a pas totalement convaincu. 14/20

    Pinot Gris Mambourg 1998

    Robe intense, jaune avec des reflets verts. Le nez est superbe, puissant et minéral, avec un beau fruité. La bouche est équilibrée mais manque à  mon avis d'un peu de corps. Longueur assez bonne. Un vin qui me laisse un peu sur ma faim. 15/20.

    Grand vin de l'Altenberg de Bergheim 2000

    La robe est d'un jaune plus profond que les vins précédents. Le nez est magnifique, puissant et très parfumé.
    La bouche est superbe d'équilibre, suave et ronde, d'une finesse exquise, avec beaucoup de fraîcheur. C'est beau et grand! 17,5/20

    Grand vin de l'Altenberg de Bergheim 1999

    La robe est assez identique au 2000. Le nez est intense et exhale des fruits plus mûrs que l'Altenberg 2000.
    La bouche est assez grasse, un peu confiturée. C'est très réussi mais selon moi un cran en dessous du 2000. 17/20

    Grand vin de l'Altenberg de Bergheim 1998

    Le temps semble avoir peu de prise sur la robe qui est quasi identique aux millésimes précédents. Le nez est puissant, on devine des notes de coing et de marmelade d'orange. Il évolue vers la poire. Très beau.
    La bouche parait très mûre, elle est presque liquoreuse. L'attaque est bonne mais le vin semble se figer en milieu de bouche et reste un peu en retrait. Il y a, me semble-t-il, un manque d'acidité dans ce vin. Quel dommage! 17/20.

    Grand vin de l'Altenberg de Bergheim 1997

    La robe est jaune or. Le nez est surprenant, assez difficile à  cerner au premier abord. Il dégage des notes animales un peu douteuses.
    L'attaque est curieusement un peu perlée. En bouche la matière est pregnante: elle est corsée, parfumée. Hélas je relève encore un petit manque d'acidité qui perturbe l'équilibre final. 16,5/20.

    L'Altenberg 2000 me parait être le vin le plus équilibrée, le plus harmonieux et le plus délicat de cette dégustation. Un grand moment de plaisir!

    Message edité (26-09-2003 18:18)

    Sébastien
    #47

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Pour 1997 c'est l'année qui veut ça : même si J.M. Deiss essaie de gommer au maximum l'influence du cépage et du millésime. Quand c'est un mill comme 97 l'acidité manque et c'est tant pis !!

    Le tiers dévolu au Gewurztraminer n'apporte pas non plus la même acidité que ses deux compagnons de complantation. C'est sans doute une des raisons (mais une petite…) qui fait que j'ai toujours un petit faible pour le Schoenenbourg.

    A part ça : vivement le Grand Vin 2001 qui a un peu plus de génie que 2000 (un soupçon… presqu'impercéptible (bbb)) selon celui qui a participé à  sa naissance*…!

    Je parle de M. Deiss qui ne se considère que comme un "servant d'un rite qui le dépasse"

    Message edité (16-09-2003 20:00)
    #48

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : CR: Marcel Deiss

    **************************************1ère dégustation :

    Club toulousain In Vino Veritas
    Les vins alsaciens de Marcel Deiss (VT et SGN) - 15/06/2001

    Synthèse des commentaires de dégustation : Pierre Citerne.

    Quelques commentaires de contexte :
    - Les vins n'ont pas été dégustés à  l'aveugle.
    - Nombre de dégustateurs : une quinzaine.
    - PP : Pascal Perez - DS : Didier Sanchez - PC : Pierre Citerne - LG : Laurent Gibet.

    Ordre de dégustation :

    1- Altenberg de Bergheim "Grand Vin" 1996
    PP : 17 - DS : 16 - PC : 16,5 - LG : 16,5 - Note moyenne : 16,5 - Prix : 325 F
    - Belle robe dorée, visqueuse.
    - Nez pur et gourmand, dominante miellée et fruitée.
    - Bouche intense et fraîche, l'acidité cristalline équilibre sans problème un léger sucre résiduel.

    2- Riesling, Altenberg de Bergheim V.T. 1996
    PP : 15 - DS : 15 - PC : 14,5 - LG : 15 - Note moyenne : 15 - Prix : 230 F
    - Robe plus pâle que la précédente.
    - Nez assez discret, sur les fruits exotiques et la brioche.
    - Matière droite mais assez légère, discrète, amertume de pamplemousse en finale.

    3- Riesling, Schoenenbourg V.T. 1995
    PP : 16 - DS : 16 - PC : 16 - LG : 16 - Note moyenne : 16 – Prix : 250 F
    - Nez bien typé: tilleul, pétrole, fruits confits.
    - Matière pure, racée mais relativement légère, belle saveur de tisane (camomille/tilleul), équilibre sur l'acidité et l'amertume.

    4- Riesling, Altenberg de Bergheim V.T. 1994
    PP : 15,5 - DS : 15,5 - PC : 15 - LG : 15,5 - Note moyenne : 15,5 – Prix : 250 F
    - Robe pâle,
    - Nez assez réservé, minéral, notes délicates de camomille et de pétrole.
    - Matière fine, ciselée, pas puissante, léger sucre résiduel, acidité très présente (+ CO²), beaucoup de fraîcheur dans ce style presque allemand.

    5- Gewurztraminer, Altenberg de Bergheim S.G.N. 1996
    PP : 15,5 - DS : 15,5/16 - PC : 15,5 - LG : 15,5 - Note moyenne : 15,5 – Prix : 260 F
    - Jaune pâle reflets verts.
    - Nez explosif de lychee, pur, avec une pointe de réglisse anisée.
    - Matière riche, fruit exotique intense, la fraîcheur vient davantage du CO² que de l'acidité.

    6- Riesling, Schoenenbourg S.G.N. 1994
    PP : 16 - DS : 16 - PC : 15 - LG : 16 - Note moyenne : 16 – Prix : 285 F
    - Robe jaune citron, grasse.
    - Nez réservé, minéral, pétrolé, camomille.
    - Bouche fraîche et droite, un peu plus de sucre que dans les V.T., mais la matière reste assez légère, l'expression aromatique timide - longue finale sur l'amertume du pamplemousse.

    7- Gewurztraminer, Burg S.G.N. 1994
    PP : 15 - DS : 15 - PC : 14,5 - LG : 14 - Note moyenne : 14,5 – Prix : 220 F
    - Robe jaune citron.
    - Nez variétal (rose, lychee, confiserie).
    - Saveur pleine et typée, des arômes de fleurs fanées, pourries même, décadents mais pas désagréables ; c'est plutôt la matière qui pêche : la liqueur puissante ne semble pas suffisamment intégrée, le manque d'acidité alourdit la finale.

    8- Gewurztraminer, Altenberg de Bergheim S.G.N. 1994
    PP : 16,5 - DS : 16,5/17 - PC : 16,5/17 - LG : 17 - Note moyenne : 16,5/17 - Prix : 280 F
    - Jaune citron intense et gras.
    - Nez beaucoup plus fin que le précédent, variétal mais subtil : rose fanée, épices, mandarine, cédrat confit...
    - Bouche longue et racée, la liqueur est parfaitement intégrée, saveur piquante de gingembre confit.

    9- Riesling, Altenberg de Bergheim S.G.N. 1989
    PP : 16,5 - DS : 16,5/17 - PC : 16,5 - LG : 16,5/17 - Note moyenne : 16,5/17 – Prix : 330 F
    - Robe vieil or.
    - Nez assez évolué, complexe : dominante terpénique (bonbon "suc des Vosges"), pétrole, champignon, cire, levure, fruits confits...
    - Matière fondue, élégante, le sucre s'est très proprement intégré à  la structure et aux arômes, belle amertume en finale.

    10- Riesling, Schoenenbourg" S.G.N. 1989
    PP : 16 - DS : 16,5 - PC : 15,5 - LG : 16 - Note moyenne : 16 - Prix : 400 F
    - Premier nez de champignon, de fromage (Saint-Nectaire), terpénique, minéral et grillé à  l'aération, nettement évolué.
    - Le sucre est davantage présent que dans le vin précédent, muni de qualités voisines; l'ensemble parait moins fondu, moins cohérent, peut-être moins évolué.

    11- Gewurztraminer, Altenberg de Bergheim S.G.N. 1989
    PP : 17,5 - DS : 17,5/18 - PC : 17,5 - LG : 17,5/18 - Note moyenne : 17,5/18 - Prix : 360 F
    - Robe vieil or intense.
    - Nez expansif mais précis, chatoyant : lychee, cédrat, caractère rôti (champignon), rillettes, loukoum.
    - Très belle liqueur, longue, cohérente, gorgée de saveur, acidité remarquable pour le cépage.

    Conclusion :
    - Une belle dégustation, pour un des meilleurs domaines alsaciens.
    - Les SGN se montrent plus convaincants que les VT.
    - Magnifique assemblage de cépages nobles dans le cas du grand vin de l'Altenberg.

    **************************************2ème dégustation :
    “Les vignerons d'exception et leurs appellations”
    18/3/2002 Paris, hôtel Castiglione

    Les commentaires de dégustation sont de Pierre Citerne.

    Alsace
     Domaine Marcel Deiss (vins d'assemblage) :
    Premier Cru Grasberg 2000 : Nez pur et immédiat, agrumes (mandarine), bouche ronde et savoureuse, propre et suffisamment vive, longueur et complexité aromatique modérées. 14,5
    Grand Cru Mambourg 2000 : Très pénétrant aromatiquement, fumé, beurré, terpénique, épicé ; matière dense, riche, transcendée par une colonne vertébrale acide d'une allonge peu commune. 17
    Grand Cru Schoenenbourg 2000 : Floral (giroflée et oeillet d'inde au nez), matière riche mais pas en place, qui paraît moins cohérente que les deux autres grands crus. (15)
    Grand Cru Altenberg 2000 : Grande intensité aromatique, pureté, dominante florale (rose), matière très dense, superbe longueur grâce à  la droiture de la structure acide. 16,5

    *********************************3ème dégustation :
    Club toulousain In Vino Veritas
    Les vins du Domaine Deiss en Alsace
    Vendredi 12 septembre 2003

    Synthèse des commentaires de dégustation : Laurent Gibet.

     Quelques commentaires de contexte :
    - Les vins ne sont pas dégustés à  l'aveugle.
    - Nombre de dégustateurs : une vingtaine.
    - DS : Didier Sanchez – LG : Laurent Gibet - PC : Pierre Citerne - PP: Pascal Perez.

     Ordre de dégustation :

    1. "Mambourg" 1999 :
    DS16,5 – PP17 – PC16,5 – LG16,5+. Note moyenne : 16,5 - Prix : 42 €
    - Pinots majoritaires (gris + noir).
    - Nez classieux, caractérisé par un ensemble fruité, fumé, grillé, épicé. La présence (plutôt inattendue) de pinot noir développe des notes de fruits rouges et légèrement animales.
    - Bouche encore un peu marquée par le bois, notes de noisettes grillées, puissant, relativement chaleureuse, épicée. Un vin atypique, possédant beaucoup de caractère, de personnalité. Ce vin fougueux mais fermé ne devrait se révéler que dans quelques années.

    2. Pinot Gris "Mambourg" 1998 :
    DS15,5 – PP15,5 – PC15,5 – LG15,5. Note moyenne : 15,5 - Prix : 43 €
    - Nez proposant un fruit délicat (mirabelle, orange), du miel, du menthol.
    - Bouche qui ne semble encore pas livrer tout son potentiel. Agréable, aucune lourdeur pour ce vin dense mais particulièrement digeste. Notes de beurre, d'orange sanguine. De belles notes fraîches d'agrumes accompagnent la finale. Pas de trace de bois.

    3. Grand vin de "l'Altenberg de Bergheim" 2000 :
    DS17 – PP16,5 – PC16 – LG16,5. Note moyenne : 16,5 - Prix : 57 €
    - Robe dorée, intense.
    - Joli nez expressif, composé de parfums de fruits (citron, fruits exotiques), de fleurs, de menthe, de réglisse blanche.
    - Bouche solide, encore peu loquace, déclinant des goûts fruités de pamplemousse, de raisin frais. Un supplément de minéralité et de nervosité (on croit deviner un taux de sucre résiduel de VT - soit 40 à  60 g) le propulseraient au sommet.

    4. Grand vin de "l'Altenberg de Bergheim" 1999 :
    DS17 – PP17 – PC17 – LG17. Note moyenne : 17 - Prix : 59 €
    - Robe dorée, intense.
    - Nez parfumé, fruité : mirabelle, fruits exotiques, orange.
    - Bouche tendue par une superbe acidité minérale. Pas de sensation sucrée cette fois-ci. Plus austère, plus intransigeant que le 2000. Belles notes d'agrumes pour ce vin dense mais fin, long et racé.

    5. Grand vin de "l'Altenberg de Bergheim" 1998 :
    DS14,5 – PP14,5 – PC14 – LG13. Note moyenne : 14 - Prix : 62 €
    - Nez nettement moins classieux, avec ses notes moins nobles, plus simple et oxydatives : pomme cuite, safran.
    - Bouche malingre, affaissée par un manque de structure flagrant. Notes décelées au nez. Simple, fluet, court. Le commentaire peut paraître sévère eu égard à  la note, mais il soufre clairement de la comparaison avec les autres millésimes, plus aboutis.

    6. Grand vin de "l'Altenberg de Bergheim" 1997 :
    DS15 – PP15,5 – PC15,5 – LG15. Note moyenne : 15,5 - Prix : 64 €
    - Nez austère, légèrement organique, réservé, avec des notes prononcées de cire.
    - La bouche confirme ce caractère quelque peu bougon, ingrat. La structure est correcte mais manque de charme, et notamment de fruit.

     Conclusion :
    - Dégustation intéressante pour ces vins produits par un vigneron célèbre et atypique, notamment dans son approche de la complantation en grands crus alsaciens.
    - Les vins sont solides, avec du caractère. On n'atteint pour autant pas les sommets
    - Déception pour le grand vin de l'Altenberg en millésime 98, nettement en retrait.
    #49

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Vous devriez essayer (si ce n'est déjà  fait) les vins de seppi Landmann. Ils méritent pour tout ou partie de se trouver dans nos caves (même sont edel est à  essayer) (sauf peut être son pinot noir).

    EF
    #50

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27147
    • Remerciements reçus 284

    Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Marcel Deiss - Riesling Saint-Hipollyte 2000

    CR: Domaine Marcel Deiss - Riesling Saint-Hippolyte 2000

    Un des 3 Rieslings de base du Domaine. La robe est jaune or et présente un très léger perlant qui disparaît rapidement à  l'agitation. Le nez est agréable, sur les agrumes (citron mûr) et les notes minérales déjà  bien présentes. En bouche, on retrouve le léger excès de CO2, un peu de sucre résiduel, du gras, une acidité correcte sans plus et une belle longueur. Assez loin tout de même du niveau des derniers très bons Rieslings que j'ai dégustés ce dernier mois, à  savoir celui du Clos Saint Landelin en 2000 et ceux du Kastelberg d'André et Rémy Gresser (2000 et surtout 2001). Vous me direz que les 3 derniers sont des terroirs classés en Grand Cru, et que Saint-Hippolyte ne l'est pas, et vous aurez raison. Le seul problème, c'est que le Riesling Saint-Hippolyte 2000 m'a coûté 15 € au Domaine, c'est-à -dire exactement le même prix que le Riesling Kastelberg 2001 de Gresser... et les deux autres sont à  peine plus chers (16,50 €, en primeur il est vrai pour le Clos Saint-Landelin).
    Cela semble confirmer ce que disait Vincent, à  savoir que les vins de base sont un peu chers chez Deiss.

    Luc
    #51

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Plus généralement les vins de base sont chers chez tous les domaines et vignerons "vedettes" (en Alsace par exemple les entrées de gamme chez Deiss, Faller, Z.H, Hugel, Trimbach,Ostertag, etc… sont vendus à  des prix défiant toute concurrence mais pas dans le bon sens).
    #52

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27147
    • Remerciements reçus 284

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Quelqu'un a-t'il une idée de la qualité du Riesling Altenberg 1983 de Deiss ?
    Vincent ?
    Quelqu'un d'autre ?

    Merci pour vos réponses.

    Luc
    #53

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2908
    • Remerciements reçus 3

    Olif a répondu au sujet : CR: Riesling VT Altenberg de Bergheim 95

    Le seul point positif (pour moi) d'être obligé de dérouler tous les messages pour mettre le sien, c'est que l'on peut relire, si l'on a le temps, ce qui a été écrit avant! Et voir ainsi que personne n'a encore répondu à  Luc sur le 83, ce que je ne serai pas en mesure de faire non plus! Mais bien fait pour lui, car il n'a pas non plus fait part de sa visite au domaine après l'avoir promis plusieurs fois! (aaa)

    Du coup, je me suis aperçu aussi que cet Altenberg 95 n'avait jamais été commenté.

    Mon expérience en vins d'Alsace n'est pas immense mais après avoir bu une bouteille comme cela, j'aimerais bien que ça change!

    CR: Riesling VT Altenberg de Bergheim 95, domaine Marcel Deiss

    Un très beau vin, à  la grande minéralité et un équilibre aérien entre la sucrosité et la perception minérale, qui ne comporte absolument aucune sensation d'hydrocarbures. Précision et netteté de définition me semblent le mieux caractériser ce vin à  la structure impeccable, même s'il n'est pas excessivement causant d'un point de vue aromatique.
    Dégusté en ce jour de Pâques, dans un contexte difficile pour lui, puisqu'il devait faire le lien entre une tranche de foie gras et des pointes d'asperges. Il s'en est sorti de façon admirable.

    Olif
    #54

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : CR : Marcel Deiss Burg 98

    Bu hier sor

    CR: Burg 98

    C'est un vin de complantation des cépages nobles alsaciens, issu d'un terroir de marnes de Keuper exposé plein sud, présentant "des notes iodées" (je cite).

    Le robe est d'un beau doré prometteur.

    Au nez, point de notes iodées: plutôt pomme cuite, citron confit, fleur de tilleul.

    En bouche, c'est gras, assez volumineux, limite pâteux. On retrouve des arômes de pomme au four, de coing et de citron confit. Il y a des sucres résiduels (non indiqués sur la bouteille). Ca ressemble à  un chenin 1/2 sec, si ce n'est qu'il manque la pointe d'acidité qui en ferait un vin équilibré.

    Bonne longueur en bouche.

    Pour résumer, un vin plutôt bon mais au rapport qualité/prix plutôt mauvais(environ 40 euros la bouteille). A ce prix là , on peut trouver beaucoup mieux je pense, que ce soit en Loire, ou même en Alsace (Gresser, Kientzler).

    Je ne m'y ferai pas reprendre. La prochaine fois que j'achète un Deiss, je l'aurais goûté avant...

    A +

    Eric
    #55

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : CR: Marcel Deiss

    11- Gewurztraminer, Altenberg de Bergheim S.G.N. 1989
    CR:
    "offert" en fin de soirée avec le club de dég. AOC à  Barr (fin avril) pour fêter mon anniversaire.

    Etaient présents Jean Boxler, J.C. Bott, V. Stoeffler, P. Meyer, Ch. Boulard… etc

    Servi à  l'aveugle le vin a fait un flop

    Monolithique (caramel), manquant de fraicheur, pas de minéralité, pas de "race"… presqu'aucun des vignerons présents n'a pensé à  l'Alsace (à  cause du déficit en acidité)

    Alors que penser ?
    Bouteille défectueuse…
    Ecartons la "langue de vipère" entre vignerons : le vin était servi à  l'aveugle !!

    Autre déception vendredi soir avec un Kastelberg SGN 1989 (encore offert pour les même raisons) de Kreydenweiss dégusté avec B. Schueller, PAtrick Meyer et un copain caviste… carrément sans intérêt !

    Etonnant tout de même de constater qu'autant de 1989 ne tiennent pas la route (Bruno rappelait qu'en 1989 de nombreuses SGN ont été récoltées sur des vignes qui avaient beaucoup (trop) produit)
    #56

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27147
    • Remerciements reçus 284

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Inquiétant ce que tu écris là  Vincent. Ce vin m'avait subjugué lors de ma première visite au Domaine il y a quelques années et je n'avais pas hésité à  en acheter quelques bouteilles. Il faudra que j'en ouvre une un de ces jours...
    1989, millésime pourtant qualifié d'exceptionnel et de longue garde par beaucoup (voir par exemple la carte des millésimes dans le guide B&D), serait-il en train de s'effondrer ? Ma dernière expérience sur le Riesling VT 1989 du Clos Saint Landelin peut également le faire craindre. D'autres ont-ils constatés une fatigue prématurée des 1989 en Alsace ?

    Luc
    #57

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    En vins sec la confrontation entre Frédéric Emile 89 et 90 est pédagogique. Certes 89 n'est pas fini mais chancèle et accuse, concernant l'aptitude à  la garde, un écart de plus en plus marqué avec son cadet qui reste d'une belle fraîcheur.

    Lionel.
    #58

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : CR: Marcel Deiss

    Club toulousain IN VINO VERITAS
    Voyage en Alsace du 1er au 7 décembre 2003

    2.6. Domaine Marcel Deiss
    La fréquentation des vins de Jean-Michel Deiss nous avait habitués à  ces expressions subtiles, originales, complexes, exigeantes, reflets des terroirs et de la variabilité des millésimes. De notre visite au domaine nous retiendrons des gewà¼rztraminers particulièrement élégants, complexes aromatiquement, structurés en bouche, sans aucune mièvrerie, ainsi que les belles expressions de terroir et de fruit dans les « premier crus » complantés que nous connaissions moins bien que les grands crus.

    Vins dégustés (commentaires de Pierre Citerne) :
    Domaine Marcel Deiss Pinot Blanc Bergheim 2001.
    Notes : DS13 - PC13,5 - PP13,5 - LG13,5. Moyenne : 13,5.
    Les accents de noisette, de biscotte, de beurre trahissent l'élevage en barrique ; la bouche est ronde et cohérente.

    Domaine Marcel Deiss Riesling Saint-Hippolyte 2000.
    Notes : DS13,5 - PC14/14,5 - PP13,5 - LG14. Moyenne : 14.
    Nez variétal, mentholé, assez fin ; bouche immédiate, gourmande mais svelte.

    Domaine Marcel Deiss Pinot Gris Bergheim 2000.
    Notes : DS14 - PC14,5/15 - PP14 – LG15. Moyenne : 14,5.
    Couleur dorée avenante. Nez grillé, confit, exotique, précis. Matière bien dessinée, ample, soutenue par une belle acidité.

    Domaine Marcel Deiss Gewà¼rztraminer Saint-Hippolyte 2000.
    Notes : DS14 - PC15 - PP14 - LG15. Moyenne : 14,5.
    Nez intense, variétal mais précis, très épicé : eau de rose, thé darjeeling, girofle… Bouche expressive, sans lourdeur, toujours épicée, réglissée et chaleureuse en finale.

    Domaine Marcel Deiss Riesling GC Altenberg de Bergheim 1999.
    Notes : DS15 - PC16/16,5 – PP15 - LG16. Moyenne : 15,5.
    Nez fin, profondément minéral, pointe d'hydrocarbure, ample parfum fruité évoquant la mandarine. Bouche pure, incisive, que n'alourdit pas la présence d'un peu de sucre résiduel, notes d'amande en finale.

    Domaine Marcel Deiss Gewurztraminer GC Altenberg de Bergheim 1998.
    Notes : DS15,5 - PC15 – PP16 - LG15,5. Moyenne : 15,5.
    Nez puissant, très épicé, dans la même veine que le Gewà¼rztraminer Saint-Hippolyte : girofle, orange sanguine. Concentré en bouche, intensément aromatique, de l'allonge et de la finesse malgré la présence marquée de sucre.

    Domaine Marcel Deiss Riesling VT 1998.
    Notes : DS15,5 - PC15 – PP15 - LG15,5/16. Moyenne : 15,5.
    Provenant de l'Altenberg de Bergheim. Arômes fruités intenses, anisés aussi, minéralité plus discrète que dans le 99. Matière fine, ronde, élégante mais manquant un peu de vivacité, d'allant, pour complètement vivifier un sucre résiduel pourtant modéré.

    Domaine Marcel Deiss Gewurztraminer VT 1999.
    Notes : DS16 - PC16 – PP16,5 - LG16,5. Moyenne : 16,25.
    Provenant de l'Altenberg de Bergheim. Botrytisé, miellé, intense, senteurs d'écorce d'orange, de girofle, de miel de châtaignier. Parfumé, élégant en bouche, très fin aromatiquement, dépourvu de la pesanteur associée si fréquemment à  ce cépage.

    Domaine Marcel Deiss Gewurztraminer SGN 2000.
    Notes : DS16,5 - PC16 – PP16,5 - LG16,5/17. Moyenne : 16,5.
    Provenant de l'Altenberg de Bergheim. Couleur vieil or ; nez ouvert, opulent, des notes de crème brûlée, d'orange sanguine, de miel d'oranger, de girofle. Sucrosité modérée, proche de la VT précédente ; toujours une belle droiture et une grande richesse aromatique.

    Domaine Marcel Deiss Burlenberg 1999.
    Notes : DS14 - PC14,5 – PP15 - LG14,5. Moyenne : 14,5.
    Complantation de pinot noir et de pinot beurot. Nez dense, fumé, animal (suggestion de saucisson…) ; le pinot noir est identifiable. La bouche est dense, sérieuse, fumée toujours, avec des tannins fermes, abrupts même.

    Domaine Marcel Deiss Engelgarten 2000.
    Notes : DS15,5 - PC15,5 – PP15,5 - LG15,5. Moyenne : 15,5.
    Complantation de riesling, pinot gris, pinot beurot, muscat et pinot noir. Nez gourmand, intense, frais, sur la mandarine avec des belles touches minérales. Matière dense, vive, élégante.

    Domaine Marcel Deiss Grasberg 2001.
    Notes : DS16 - PC16 – PP16 - LG16,5. Moyenne : 16.
    Complantation de riesling, pinot gris et gewà¼rztraminer. Nez floral, frais mais intense, avec de jolies notes de citron confit. Même impression en bouche, matière riche, veloutée, mais nette, vive.

    Domaine Marcel Deiss Burg 1999.
    Notes : DS15 - PC15 – PP16,5 - LG16. Moyenne : 15,5.
    Complantation de tous les cépages traditionnels alsaciens. Un nez plus riche, plus lourd, de noisette, de beurre, épicé aussi (poivre, clou de girofle). Gras, ample en bouche, mais heureusement frais et minéral en finale.

    Domaine Marcel Deiss Gruenspiel 2000.
    Notes : DS16 - PC15,5/16 – PP16 - LG16,5. Moyenne : 16.
    Complantation de riesling, pinot noir et gewà¼rztraminer. Couleur dorée plus soutenue. Nez confit, riche, avec une pointe animale (rillettes). Matière dense, charnue, carrée, avec un léger sucre résiduel, et une saveur intense de violette réglissée en finale.

    Domaine Marcel Deiss GC Altenberg de Bergheim 1999.
    Notes : DS15,5 - PC15,5 – PP16,5 - LG16. Moyenne : 16.
    Complantation de tous les cépages traditionnels alsaciens. Nez floral, présentant un grand éventail d'agrumes. Matière concentrée, dotée d'une allonge supérieure, encore assez réservée aromatiquement, qui reste fraîche malgré une richesse alcoolique perceptible.

    Domaine Marcel Deiss GC Schoenenbourg 1999.
    Notes : DS15 - PC16 – PP16,5 - LG16,5. Moyenne : 16.
    Complantation de tous les cépages traditionnels alsaciens. Nez intense, beurré, terrien, très épicé (Å“illet d'Inde, cumin). Matière dense et expressive en attaque, un peu plus timide en milieu de bouche, la saveur de cumin est prenante.

    Laurent Gibet (pour IVV)
    #59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Marcel Deiss

    Des goûts et des couleurs... Pour ma part les vins que je trouve les moins intéressants (relativement, of course... !) de chez Deiss ce sont justement les gewà¼rztraminer et les VT. je trouve que c'est là  que Jean-Michel Deiss fait le mons la différence sur les autres, et c'est aussi sur ce cépage que se sent le moins l'effet terroir alors que sur les autres vins, et surtout ceux de complantation, on perçoit parfaitement la trace marquante des superbes terroirs du domaine.

    PhB
    #60

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.186 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 65
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,898
    • Invités: 1,698

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.