Nous avons 1274 invités et 61 inscrits en ligne

Soirée vins d'Australie

  • Messages : 2101
  • Remerciements reçus 812

tomy63 a créé le sujet : Soirée vins d'Australie

Après la Californie il y a 4-5 mois, j'ai proposé au même petit groupe de dégustation de parcourir l'autre grand pays du Nouveau monde, l'Australie. CR:

Si l'Australie est environ 14 fois plus grande que la France, son vignoble, entièrement réparti au sud du pays, reste relativement petit avec 146 000 hectares (contre 118 000 juste pour le Bordelais par exemple). Les vins produits sont variés, les climats et les sols également. La syrah, suivie par le chardonnay et le cabernet sauvignon sont de loin les cépages les plus répandus. Mais la viticulture y est en pleine mutation, comme en Californie. On assiste de plus en plus à une recherche de qualité, de fraîcheur, d'expression du terroir, avec un travail plus poussé à la vigne et de plus en plus de biodynamie.


Les blancs : 4 grands classiques australiens


1 - Tahbilk, 1927 Vines Marsanne 2011 - Nagambie Lakes, Goulburn valley (Victoria) : (grand domaine créé en 1860 qui possède probablement les plus vieilles marsannes du monde. Elevage en cuves puis en bouteilles, commercialisation au bout de 6ans environ) Couleur très claire pour une marsanne de 2011, nez légèrement miellé, avec de la cire, de la résine, du citron, très différent des marsannes du Rhône. La bouche est plutôt vive et fraîche, minérale, légère, pas du tout grasse avec une longueur moyenne. TB-.


2 - Grosset, Polish Hill riesling 2018 - Clare Valley (Southern Australia) : (petit domaine de 20 hectares créé en 1981, certifié bio. Sols de schistes au nord de la Clare valley, parcelle à 470m d'altitude. Elevage en cuves) Robe presque translucide, nez très typé riesling, avec des terpènes, du citron vert. Bouche puissante par rapport au suivant, plus concentrée, sèche, austère, avec une finle très longue sur l'amertume des zestes d'agrumes. Un beau riesling mais encore un peu jeune. TB.


3 - Henschke, Julius riesling 2017 - Eden Valley (Southern Australia) : (très ancien et très grand domaine plutôt spécialisé dans les syrahs, en biodynamie. Sols de sables, graviers et argiles. Elevage cuves) Robe translucide aussi, nez peut-être plus simple mais plus expressif, très porté sur le citron. Bouche vive, moins épaisse, légèrement perlante, plus légère en alcool (11,5% ici contre 12,7% sur le Grosset), plus facile à boire, avec un côté presque désaltérant. Un riesling plutôt dans l'esprit allemand, alors que le Grosset était plus proche de certains rieslings français. TB.


4 - Leeuwin Estate, Art series chardonnay 2016 - Margaret River (Western Australia) : (domaine des années 1970 d'une cinquantaine d'hectares. Sols de gneiss et de graves, non irrigués. Elevage en barriques neuves françaises) Couleur légèrement dorée, nez de chardonnay bourguignon, légèrement vanillé et toasté, miellé, avec des fruits jaunes, des notes florales. En bouche le bois est bien intégré, puissante, épaisse, beurrée, sans être trop mûre, belle acidité dans le fond. Finale assez longue sur un côté plus minéral et des agrumes. Beau chardonnay à l'élevage poussé et à l'avenir très prometteur. TB.


Les vins rouges : nouvelle et ancienne générations


5 - Ochota Barrels, Mark of Caïn pinot meunier 2019 - Adélaïde Hills (Southern Australia) : (Créé en 2008, domaine "peu interventionniste" de 5 hectares environ. Elevage en vieux fûts français avec une petite partie de vendange entière) Couleur framboise, très claire. Nez sur la cerise, le bonbon anglais, avec des notes amyliques (certains évoquent un beaujolais nouveau). Bouche très légère (11,6% d'alcool), peu épaisse, sans tannins, un jus de fruit facile à boire, finale assez courte, mais qui a le mérite d'être pleine de fraîcheur, à l'opposé du stéréotype australien. B+.


6 - Sailor seeks horse, Pinot noir 2017 - Huon valley (Tasmanie) : (domaine de 6,5 hectares créé en 2005. Elevage en vieux fûts, 15% de vendange entière. Sols de sables, limons et argiles non irrigués) Couleur rubis, nez désagréable avec une forme de réduction tenace, sur le chou notamment. Bouche légère et fraîche, qui ne pinote pas vraiment et reste très simple. Peut-être une bouteille en dedans. En tout cas, pas représentative de cette région prometteuse. Moyen.


7 - Josh Cooper, Doug’s vineyard pinot noir 2018 - Macedon Ranges (Victoria) : (premier millésime en 2012. Fils des Cooper-domaine Cobaw Ridge. Achat de raisins aux meilleurs "grape growers", ici la famille Newnham. Exposition nord-nord-est, 500m d'altitude. Sols de basalte. Forte proportion de grappe entière. Elevage fûts français dont une faible proportion de fûts neufs) Couleur rubis, trouble. Très beau nez expressif, envoûtant, sur la pivoine, la fraise, épices orientales, un côté grappes entières suffisamment mûres. Bouche très fraîche, fruitée, tannins fins, très pure aussi (peu sulfitée peut-être) dans un style proche des "IPOB" californiens avec ce très bel équilibre entre fruit confituré et végétal noble. Très belle longueur. Semble déjà à point en l'état. TB++.


8 - Bass Philipp, Pinot noir estate 2015 - Gippsland (Victoria) : (La légende du pinot noir australien. Créé par Philipp Jones en 1979, d’après le nom des explorateurs George Bass et Arthur Philipp, certifié biodynamie. Le pinot noir "estate" est une parcelle de 4 hectares, en haute densité pour l'Australie (8500pieds/hectare), non irriguée, orientée nord-est, sur des sols limoneux et volcaniques, parfois assmblée avec la parcelle "Leongatha". Elevage en fûts français dont 60% de fûts neufs. 100% egrappé. Non filtré) Couleur encore plus claire que le précédent, trouble aussi. Nez envoûtant, très pur aussi tout en étant différent, plus sur la fraise confiturée ici, la rose, plus gourmand, peut-être encore plus évident, sans trait végétal. Bouche toute en finesse, en gourmandise, ronde, peu tannique, belle épaisseur, juste ce qu'il faut de fraîcheur, tout semble évident et à la bonne place, du velours, il rappelle - ou appelle - le style du Gevrey le plus fin, avec en plus beaucoup de longueur. Son statut de légende locale n'est pas usurpé. TB++.


9 - By Farr, Tout près Pinot noir 2015 - Geelong (Victoria) : (Créé en 1994 par Gary Farr, rejoint récemment par son fils Nick. Tous les deux ont fait leurs classes chez Dujac, Au bon climat et Cristom. "Tout près" a été planté en 2001 à très haute densité (7300 pieds/hectare), d'où son nom. Plus haut en altitude que les autres parcelles du domaine, sols volcaniques, graviers, loams et sables. 100% grappe entière et 100% fûts neufs) Couleur sombre pour un pinot, nez de fruits noirs, cuir, encore dominé par son élevage légèrement toasté et vanillé. Bouche puissante, épaisse, très longue, gros potentiel mais clairement taillé pour la garde. A revoir dans quelques années. TB-.


10 - Luke Lambert, Nebbiolo 2017 - Yarra Valley (Victoria) : (Petit domaine créé en 2005. Cuvée provenant de Jansz vineyard et Denton vineyard. Sols en partie granitiques. Elevage en vieux foudres de Slavonie comme les Barolos traditionnels) Couleur rubis foncé, nez qui évoque bien le nebbiolo, fruits rouges, cerise, pointe balsamique, un peu plus confituré peut-être. Idem en bouche où on a l'impression de voir un petit nebbiolo, facile d'accès, sans trop de tannins, à peine plus arrondi que dans le Piémont, mais à la finale assez courte. TB-.


11 - Ben Glaetzer, Anaperenna 2006 - Barossa Valley (Southern australia) : (Vieux domaine historique du Nord de la Barossa. 82% syrah et 18% cabernet sauvignon. Sols de limons argilo-sableux sur socle calcaire. Elevage en fûts français et américains neufs) Couleur très sombre et évoluée, nez sur le chocolat noir, le café, la prune, le cuir, très extrait et encore boisé, avec une petite touche oxydative maîtrisée, certains évoquent un vieux porto vintage. Bouche puissante, très marquée café et chocolat noir, un peu de fruits à l'eau-de-vie, avec une bonne fraîcheur dans le fond finalement. La finale très longue n'est finalement pas si lourde qu'on aurait pu le présager au nez, avec un joli côté mentholé/eucalyptus. Un vin qui a divisé l'assemblée, "too much" pour certains, "exceptionnel d'intensité" pour d'autres. TB.


12 - Giaconda, Warner Shiraz 2006 - Beechworth (Victoria) : (Petit domaine créé au début des années 1980 par Rick Kinzbrunner, certifié bio en 2018. Sols de granite en altitude. Exposition solaire au nord. Irrigation certaines années seulement. Une partie de vendange entière. Elevage de 2ans en fûts français à 40% neufs) Couleur sombre aussi, mais moins tuilée, nez de fruits noirs, de thé fumé, de réglisse, encore jeune, moins expressif mais plus subtil que le précédent. Bouche moins épaisse, plutôt en fraîcheur et en tension, surtout derrière le Glaetzer, très marqué par le thé noir, qui manque d'un peu de complexité par rapport aux meilleurs millésimes de cette cuvée, mais d'une très belle longueur. Un style déjà plus proche des syrahs françaises tout en gardant sa propre identité. TB+.


13 - Wynn’s, John Riddock cabernet sauvignon 1998 - Coonawara (Southern australia) : (John Riddock est le pionnier de la région où il a planté des vignes en 1891 avant d'en revendre une partie à ce qui allait ensuite devenir Wynn's. Grande cuvée de ce domaine historique, sur des sols typiques de "terra rossa" chargés en fer. Elevage en fûts français) Bouchon parfait, couleur grenat, pas si évoluée pour un 1998. Très beau nez, pointe de poivron "mûr" au départ, cassis, notes balsamiques, cuir, réglisse, bois précieux, rappelle un grand Margaux ou St Julien en plus fruité et plus gourmand. Bouche du même niveau, complexe, évoluée, tout en restant très fraîche, encore fruitée, "il y a tout dans ce vin", jusqu'à sa très longue finale. On finit en beauté. TB++.

Au final une soirée d'un excellent niveau d'ensemble avec des vins très variés qui ont convaincu l'assemblée. Dommage qu'ils soient si difficiles à trouver pour la plupart...


Quelques remarques de conclusion :

- Au niveau de la sélection mon principal regret est de ne pas avoir trouvé un Sémillon de chez Tyrrell's pour son côté représentatif des vins de la Hunter Valley (vers Sidney), même si ce n'est pas la région la plus intéressante du pays. Il manque bien sûr les grosses syrahs bien lourdes de Barossa, Torbreck, Two Hands, Penfolds, mais j'ai volontairement choisi de n'en mettre qu'une avec le Ben Glaetzer 2006 pour insister sur la nouvelle génération de pinot noir qu'on connait moins bien.
- Les secteurs dignes d'intérêt à mon sens pour l'avenir, grâce à la fraîcheur de leur climat, sont principalement Victoria et peut-être la Tasmanie même si celle-ci a encore un temps de retard.
- Le pinot de Tasmanie qui a mal goûté ce soir là aurait pu être remplacé par d'autres jeunes qui montent (Dr Edge, Mewstone, Simha, Dawson James...)
- Autre grand pinot absent de la soirée mais goûté peu auparavant, celui de Timo Mayer (voir message en-dessous).
- Je repars avec l'impression que les Australiens ont encore un temps de de retard par rapport aux californiens en ce qui concerne l'étude des terroirs, la construction d'un système de parcellaires et la fin des "vins de cépages". Des signes qui ne trompent pas : il est très difficile de trouver des photos des parcelles, des cartes, parfois même les types de sols, alors qu'en Californie Galloni et Masnaghetti viennent de sortir des cartes ultra précises.
- J'ai cependant trouvé qu'il y avait dans les meilleurs pinots australiens une fraîcheur supplémentaire que j'attribue au climat relativement frais dans le sud de Victoria, ils sont d'ailleurs souvent exposés Nord (donc l'équivalent du sud chez nous) ce qui est impensable en Californie. Mais il faudrait étudié ça de manière plus précise.
- Quand on lit que l'Australie se dirige de plus en plus vers une viticulture de qualité au profit de la quantité, avec une part importante d'exportation, on a des raisons d'être optimistes pour l'avenir !
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Jean-Paul B., patrice, Eric B, didierv, Gibus, peterka, A42T, bertou, chrisdu74, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, TIMO, Nicoco, Oyaji-sama, IH1456, jd-krasaki, ysildur, Fredimen, Kiravi, Docluisitus

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2101
  • Remerciements reçus 812

tomy63 a répondu au sujet : CR: quelques vins australiens

CR: En préparation de la soirée, j'ai eu l'occasion de goûter les vins suivants :

Riesling freak - N°3 Reverence of riesling Clare valley 2018 : (white hutt vineyard, clare valley. sols d'argile rouge) Couleur presque translucide, nez sur l'écorce de citron, le pamplemousse, un peu de résine. Bouche perlante, assez maigre, très sèche, très citrique, minérale, légère en alcool (11,5%), à la limite de la sous-maturité, très rafraîchissante. Longueur moyenne, sur une acidité salivante. Facile à boire. Dans l'esprit de ce qu'on rencontre parfois sur les entrées de gamme "trocken" allemandes. Un bon vin d'été. B+.


Soumah - Equilibrio chardonnay Yarra Valley 2017 : (Hexham single vineyard) Couleur très claire, nez légèrement grillé, à peine floral et sur les agrumes. Bouche plutôt tendue, pas spécialement beurrée, bonne matière, élevage bien intégré, assez puissante, finale assez longue sur le pamplemousse avec une acidité élevée et une légère amertume. Très bien fait, peut encore vieillir. A noter que le lendemain le vin fait plus beurré, plus pataud, déjà fatigué presque. TB.


Giant Steps - Sexton vineyard pinot noir Yarra Valley 2017 : pinot un peu trop confituré, un peu trop de sucre et pas assez d'acidité, tannins très fins, belle matière sinon, élevage bien intégré. A voir sur les cuvées plus en altitude soi-disant un cran au-dessus. B+.


Jane Eyre - Pinot noir 2018 Yarra Valley : couleur très claire, nez à peine réduit à l'ouverture, nez de griotte, cerise aigre, groseille, pointe de volatile. Bouche maigre, très acide, semble en sous-maturité, mais au moins c'est frais, pas du tout extrait ni boisé, bien au contraire. B-.


Timo Mayer - Pinot noir 2017 Yarra Valley : (cuvée aussi connue sous le nom Close Planted. 50% grappe entière) couleur rubis foncé à peine brunie sur les bords, bouche très bourguignonne, fruits rouges, cerise, petite note de vendange entière florale/épicée, ronce, pointe toasté dans le fond. Bouche avec une belle matière, fraîche, sur le noyau de cerise, le végétal noble, la ronce, avec une finale à peine astringente/amère pour chipoter que j'attribue principalement à la rafle. Un pinot classe, sérieux, frais, qui peut vieillir sans problème. TB+.


Vasse Felix - Heytesbury Chardonnay 2017 Margaret river : couleur claire, nez de chardonnay toasté, floral, semble annoncer un vin assez riche et boisé mais finalement la bouche est droite, pas du tout beurré, finement grillé, sur les agrumes, finale assez longue et salivante, qui titille un peu la mâchoire. On se pose la question d'un éventuel ajout d'acide tartrique, difficile de savoir vraiment comme toujours avec les chardonnays du nouveau monde. En tout cas si le boisé du nez s'intègre un peu mieux on pourrait avoir une très belle bouteille dans quelques années. TB-.


Vanguardist - Adélaïde Hills chardonnay 2018 : (sols argileux, vignes à Woodside, parcelles Bowe-lees and loveys) Couleur claire, nez de chardonnay bourguignon à peine grillé (autolyse plutôt) et à peine beurré, citron, notes florales, très élégant. Bouche un poil en-dessous du nez, très fraîche, citronnée, mais manque un peu de matière. On a sûrement cherché à préserver la fraîcheur au maximum, la finale est tendue, citronnée, rafraîchissante à défaut d'être très longue. Plutôt un chardonnay d'été, très bien fait dans son style facile à boire, au nez magnifique. TB.


William Downie - Pinot noir Gippsland 2018 : couleur rubis, nez sur l'orangette, les épices, fruits rouges confiturés, cerise aigre, prune, pointe de volatile. Bouche avec pas mal de sucrosité, bonne acidité mais un peu dissociée, bonne matière, tannins fins, pas d'élevage ressenti. Finale de longueur moyene où on reste sur une impression de sucrosité un peu trop présente. B.
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, patrice, Gibus, peterka, bertou, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Med, IH1456, Kiravi, Docluisitus

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83234
  • Remerciements reçus 8831

oliv a répondu au sujet : quelques vins australiens

Merci pour ce superbe travail ! oo,

Question accessibilité en France, les vins australiens sont-il bien distribués ?

Amicalement,
Oliv
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2268
  • Remerciements reçus 1346

jd-krasaki a répondu au sujet : Soirée vins d'Australie

"By Farr, Tout près Pinot noir 2015 - Geelong (Victoria) " ...
" "Tout près" a été planté en 2001 à très haute densité (7300 pieds/hectare), d'où son nom."

Ce nom de cuvée, ce serait pas plutôt un bon jeu de mots?

JD | Lutèce
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2101
  • Remerciements reçus 812

tomy63 a répondu au sujet : Soirée vins d'Australie

Peut-être aussi... Ca me rappelle d'ailleurs les "cyprès là-bas" d'Apollinaire. Mais il y a plusieurs vins en Australie appelés "Close Planted", le plus connu étant celui de Timo Mayer.
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jd-krasaki

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2966
  • Remerciements reçus 133

winaddict33 a répondu au sujet : quelques vins australiens

oliv écrit: '' Merci pour ce superbe travail ! oo,
Question accessibilité en France, les vins australiens sont-il bien distribués ?
Amicalement,
Oliv ''


Tommy dit dans son cr qu'ils sont difficiles à trouver.
A noter aussi que Jacobs Creek , premier opérateur australien, propriété de Pernod Ricard est quasi introuvable en France, alors que son propriétaire a un réseau de distribution assez performant pour ses autres marques.

Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2101
  • Remerciements reçus 812

tomy63 a répondu au sujet : quelques vins australiens

oliv écrit: '' Question accessibilité en France, les vins australiens sont-il bien distribués ? ''


Pas vraiment je trouve. L'importateur South World Wines a probablement la plus belle liste (Torbreck, Vasse Felix, Yarra Yerring, Shaw & Smith, Henschke, Rockford...) ce qui permet d'en trouver facilement sur certains sites internets français ou certains cavistes. Antipodewines a une petite liste de producteurs pointus et intéressants. Australian Rarities est top aussi. Wein am limit a deux trois vins plutôt natures sympa. Mais si on cherche d'autres vins que ceux-là c'est très compliqué. J'avais essayé le site Voyageurs du vin qui est très cher car ils rachètent aux importateurs mais malheureusement 2 cuvées sur 3 sont en fait indisponibles. J'ai essayé un excellent site anglais, The Vinorium, spécialisé en vins australiens et très pointu, malheureusement ils ont changé de transporteur avec le Covid et la livraison est vraiment galère, dommage car le service mail est top. J'ai demandé à des sites australiens les frais de port : 300€ pour 12 bts environ...

Bref, si on veut juste acheter quelques vins c'est facile à trouver. Si on veut des noms précis : Josh Cooper, Wendouree... c'est compliqué voire impossible. Mais c'est déjà plus simple qu'il y a 10ans.

Niveau prix, comme aux US c'est déjà cher à la base (un peu moins en Australie quand même) donc avec l'importation et le transport ce sont rarement des bons rapports q/p si on compare aux vins français. Mais ce n'est pas le but non plus il me semble.
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Docluisitus

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 523
  • Remerciements reçus 351

Med a répondu au sujet : quelques vins australiens

Merci Tomy pour ce CR alléchant !
En revanche au niveau des tarifs ça doit piquer non ?

Tu as devancé ma question :)

Médéric
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2101
  • Remerciements reçus 812

tomy63 a répondu au sujet : quelques vins australiens

Med écrit: '' Merci Tomy pour ce CR alléchant !
En revanche au niveau des tarifs ça doit piquer non ?

Médéric ''


Dans l'ordre en gros : 35, 50, 45, 80€ les blancs. 40, 45, 40, 70, 60, 50, ?, 80, 100€ les rouges. Ça pique un peu en effet ! Mais maintenant que je connais les grandes références de chaque région, il va falloir aller dénicher les bons rapports q/p.
#9
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Med

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1118
  • Remerciements reçus 931

peterka a répondu au sujet : Soirée vins d'Australie

Merci pour ces CR's très intéressants
Et bravo pour cette très belle sélection, originale en ce qu'elle propose rieslings et pinots noirs qui ne sont habituellement pas les chevaux de bataille de l'endroit en matière de distribution.
Cela a du certainement demander un gros travail de préparation !
Reflet d'une évolution vers des vins plus "digestes" ?

Pierre
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2101
  • Remerciements reçus 812

tomy63 a répondu au sujet : Soirée vins d'Australie

peterka écrit: Reflet d'une évolution vers des vins plus "digestes" ?

Pierre


On y va petit à petit, à un degré légèrement moindre qu'en Californie je pense où Rajat Parr avec son mouvement IPOB très médiatisé a accéléré cette prise de conscience. Mais il faut bien garder à l'esprit que le pinot noir en Australie c'est aujourd'hui environ 5% de la production du pays. Les vins plus "digestes" c'est d'abord pour mon goût personnel.
#11
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, peterka, IH1456, Docluisitus

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 134
  • Remerciements reçus 61

dantès a répondu au sujet : Soirée vins d'Australie

tomy63 écrit: 13 - Wynn’s, John Riddock cabernet sauvignon 1998 - Coonawara (Southern australia) : (John Riddock est le pionnier de la région où il a planté des vignes en 1891 avant d'en revendre une partie à ce qui allait ensuite devenir Wynn's. Grande cuvée de ce domaine historique, sur des sols typiques de "terra rossa" chargés en fer. Elevage en fûts français) Bouchon parfait, couleur grenat, pas si évoluée pour un 1998. Très beau nez, pointe de poivron "mûr" au départ, cassis, notes balsamiques, cuir, réglisse, bois précieux, rappelle un grand Margaux ou St Julien en plus fruité et plus gourmand. Bouche du même niveau, complexe, évoluée, tout en restant très fraîche, encore fruitée, "il y a tout dans ce vin", jusqu'à sa très longue finale. On finit en beauté. TB++.


Je confirme, pour l'avoir bu déjà deux fois récemment dans le même millésime, un très grand vin. Et il m'en reste une bouteille. Joie.

Vineusement,
--
Dantès
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 822
  • Remerciements reçus 21

ppezet a répondu au sujet : quelques vins australiens

Anaperenna 2017 de Ben Glaetzer est très différent de Anaperenna 2006.
Plus de finesse, plus de fraicheur. Le style a énormément changé. J'aime l'un comme l'autre mais le 2006 est un vin de gastronomie (parfait sur un magret de canard) et pas un vin de dégustation pure.
Cheers.
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck