Nous avons 1286 invités et 25 inscrits en ligne

Bodega Toro Albala

  • Messages : 3600
  • Remerciements reçus 158
Bouteille dégustée à l’aveugle lors de la dernière soirée 2014 de LPVLyon2 le 10 Décembre

CR: [size=large]Bodegas Toro Albala, Espagne, Montilla Moriles, Don Pedro Ximenez, Gran Reserva, 1985[/size]

img15.hostingpics.ne...
Clément
A l’œil, le vin paraît impénétrable. C’est visqueux. On dirait du café. La couleur laissée sur le verre fait penser à de la Bétadine. Certains demandent le remboursement de leurs verres. Très beau nez floral, accompagné par une belle touche de réglisse. En bouche, je perçois la réglisse du nez ainsi que de la menthe. C’est très long et très digeste. Un beau vin de méditation. Très bien

Raphaël
On a tous cru que Nolwenn nous avait préparé un expresso. Mais au nez c'est du chocolat, de l'amande, de la pistache, un petit truc qui fait penser à la colle, mais c'est une pâtisserie. Grosse épaisseur (je me demande si j'ai déjà bu des vins plus épais que des PX), du pruneau et une réglisse d'une pureté incroyable, à la fin du verre on a l'impression d'avoir mordillé un bâton de réglisse pendant 10 minutes. Parfait pour finir.

Benoit-lbb
Encore un dont la couleur ne trompe pas ! C’est brun – noir très opaque, pas loin de la Bétadine en plus foncé. Le nez est assez viandox au premier abord, café serré, vernis et pâte de fruits. La bouche est très sucrée, sirupeuse, on retrouve le café puis viennent la prune, la cerise confite, la figue, la réglisse… Je trouve quelques traits verts aussi. C’est très complexe et hors du commun ! Très Bien A l’œil j’étais déjà au bon endroit, je suis content de moi ce soir, un peu d’auto-satisfaction ne peut nuire ! Décidément, nos soirées de fin d’année restent l’occasion de sortir des OVNIs étrangers après l’Amarone de l’année dernière !

Nolwenn
Nez sur le café, le réglisse et les herbes fraîche. En bouche malgré le sucre et l'alcool le vin reste très équilibré avec une épaisseur impressionnante qui se laisse porter très longuement et sans écœurement.
Benoît L. - LPV Lyon 2 : Les Avinturiers
07 Jan 2015 21:00 #181

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 353
  • Remerciements reçus 0
Bu ce vin hier soir. Plutôt siroté ce vin tant il est visqueux...
Une bouteille pourrait faire 30 personnes je pense.
La couleur est brune, très foncée.
Au nez, cela sent les fruits séchées, la café et plein d'autre chose.
En bouche, c'est balsamique ! On dirait aussi de la banane séchée. Par contre, je ne le retrouve pas avec la réglisse du post précédent. C'est le vin le plus épais que j'ai jamais bu.
La finale est très très longue.

Ce vin est très déconcertant au premier abord, mais avec un carré de chocolat et après plusieurs gorgées, on est conquis.
A déguster absolument une fois dans sa vie.

Edit : J'en ai rebu (c'est l'avantage de ce genre de bouteille) et effectivement, la réglisse (en bâton) est assez présente en bouche. Bien vu.
28 Aoû 2015 15:44 #182

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 344
  • Remerciements reçus 53
Bouteille bue lors d’un repas d’anniversaire, voir le CR complet ici .

CR: Bodega Toro Albala, Montilla Morilles Don PX Gran Reserva 1985
Bouteille ouverte 6 heures à l’avance. Température de service entre 8 et 10 °C.

C'est un grand plaisir pour moi de redécouvrir ce Don PX qui m'avait impressionné lorsque je l'ai goûté la première fois il y a quatre ans. A l'ouverture, je ressens une pointe de déception, car le vin, même si très gourmand, semble assez simple aromatiquement.
Les 6 heures d'aération semblent lui avoir fait le plus grand bien. La robe est d'une densité extrême, plus noir que du café, et la texture fait plus penser à de l'huile qu’à du vin. Le nez évoque toute la gamme aromatique de la torréfaction : café, chocolat, fruits secs... En bouche la douceur est extrême, et les arômes du nez sont confirmés. On sent le café, le chocolat, mais aussi la vanille, les raisins secs. C'est gourmand à souhait, un vrai vin d'hédoniste ! Et c’est très bien équilibré, car malgré la densité incroyable on évite l’écœurement. Toute la tablée se régale.


Les petites bouchées aux noix et aux amandes, accompagnées de leur glaçage café-chocolat, sont les compagnons idéals de ce vin d'exception.

Mathias
18 Sep 2015 22:22 #183

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Scotty le corsaire
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Scotty le corsaire sur le sujet CR: Bodega Toro Albala, Montilla Morilles Don PX Gran Reserva 1972

Toro Albala Gran Reserva Don PX 1972
[size=x-small]Bu lors de cette soirée .[/size]

Robe presque noire et particulièrement tapissante, aux larmes boueuses de crocodile.

Au nez, tout ce qu’on voudra, au premier plan des notes de mûre, de crème de mûre et en-dessous la farandole de café, caramel, cannelle, réglisse, épices, etc. Il y a aussi un peu de volatile, bien intégrée, qui donne à l’ensemble une fraîcheur inattendue, que l’on retrouve en bouche. Cette acidité tient bien la matière, c’en est presque vif. Un incroyable équilibre et une grande longueur qui me plaisent bien, même si je préfère les vins moins exubérants.
31 Déc 2015 20:01 #184

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 824
  • Remerciements reçus 27

Réponse de ppezet sur le sujet CR:Toro Albala - Don PX 1962 Reserva Especial

Toro Albala - Don PX 1962 Reserva Especial
J'ai terminé une bouteille il y a une quinzaine de jours après 6 mois d'ouverture: c'était grandiose!
L'équilibre entre les sucres et l'acidité était idéal.Donc il ne faut pas trop se précipiter après l'ouverture.Ce sont des vins qui peuvent vivre 100 ans et plus, ne pas l'oublier.
97/100
Le Don PX Convento Seleccion 1946 reste à ce jour le plus grand PX bu. Sur 1 an il évolue superbement: il me rappelle tous les meilleurs vins rouges que j'ai aimé (La Romanée Conti,Cheval Blanc 1947,Haut Brion 1989,Ausone,Dal Forno,Quintarelli,Pégau Da Capo,Rayas , Sandscrub de Rusden,Mouton Rothschild 1982,Vega 1964,70,75...). C'est une invitation au voyage dans le monde des grands vins, le sucre représente l'habit de velours qui recouvre toutes les sensations perçues dans ces flacons exceptionnels.
Si le Graal existe dans le vin il est dans cette bouteille !
99+ car je pense qu'il atteindra (de mon vivant je l'espère)la note suprême (tu). On en reparlera prochainement et pendant longtemps...
11 Jui 2016 11:21 #185

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6097
  • Remerciements reçus 3736
CR: Bodegas Toro Albala, Montilla Moriles, Don Pedro Ximenez, Gran Reserva, 1986

Bue lors d'une Off Beaunoise

Krabb:
Petit plaisir personnel tellement j'adore ça...
C'est noir, gras dans le verre, avec un nez sur la myrtille et la liqueur d'Izarra.
La bouche est ronde; sucrée mais avec une acidité qui en fait une coulée de lave sucrée.
Je comprends que l'on puisse détester mais avec les Tokaji ce sont les seules sucres qui me plaisent !

Cédric42120:
Nez profond, séduisant, confit sur des notes de pruneau, de datte, de raisin de corinthe avec un côté herbacé..
Gros sucres en bouche. C'est opulent, très murs et donne la sensation d'un contraste sucré/salé. Quelle matière !! Fond de verre médicamenteux. J'ai pas boudé mon plaisir sur deux petits de verres mais le troisième aurait été de trop...game over !!.
Septique tout de même mais heureux de l'expérience !
Bien +

Frisette:
La robe est extêmement sombre, avec de grosses larmes. Il fait sirupeux. Le nez est herbacé, avec du pruneau, de l'alcool, des plantes médicinales, du laurier, de la girofle...C'est très complexe, mais un peu écoeurant. La bouche est fondue, très riche et sucrée, sirupeuse. On ressent au fil du temps du caramel au beurre salé. C'est très déstabilisant, et même limite écoeurant. Pas de plaisir possible pour moi sur cette bouteille, trop hors norme pour mon pdf. Rien qu'en le regardant, on devient diabétique...et en bouche, on a de quoi remplacer le Toplexil pour l'hiver! L'accord avec la tarte aux framboises peut se faire, mais je l'imaginerais plus avec un dessert chocolaté ou avec du café: opéra, tiramisu...Belle découverte malgré tout.
Flo (Florian) LPV Forez
28 Juil 2016 19:19 #186

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 824
  • Remerciements reçus 27
Bodegas Toro Albala, Montilla Moriles, Don PX RESERVA ESPECIAL 1949
Superbe vin , synthèse du 1946 et du 1962;actuellement celui qui se goutte le mieux: une merveille d'équilibre entre puissance et finesse.Alliance remarquable avec un dessert au chocolat. BRAVO!
98/100
01 Aoû 2016 20:42 #187

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2264
  • Remerciements reçus 1326
CR: Toro Albala - Pedro Ximenez 1983 : très noir, une pointe d'alcool au nez, puissant, très café, fruits noirs, moins marqué pruneau que d'autres millésimes (1985, 1986) et plus sucré. Très bien en bouche, ultra concentré, sirupeux, sur le café, il ferait presque passer la SGN à 500gr de SR pour un sec ! Il faut bien sûr aimer ce style très lourd, avec peu d'acidité, tout en concentration d'arômes. TB.
04 Mai 2017 22:02 #188

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 595
  • Remerciements reçus 944
CR: DO Montilla-Moriles, Pedro Ximenes, Granda Reserva 1971, Toro Albala : un nez d’une folle complexité, dans lequel toutes les fragrances peuvent apparaître. En vrac, le rancio, la figue, le café, le pruneau, … avec une double impression d’acidité et de fraîcheur ! Liqueur superlative en bouche, avec une aromatique exceptionnelle de complexité et de plaisir, le tout étant porté par une grande et belle acidité. Arômes de pruneaux, de raisins secs et d’amers type « peau de noix » / « caramel brûlé ». Alliance parfaite de la puissance et de la finesse. Finale salivante, sur un extrait sec énorme et une acidité aristocratique. Panthéonique-2018
26 Aoû 2018 09:37 #189

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 142
  • Remerciements reçus 114
CR: Bodega Toro Albala - Pedro Ximenez - Gran Réservation 1987



Une découverte pour moi qui n'y connait rien aux vins espagnols.
Servi dans un restaurant d'Orléans (chez Dionysos).
La robe est surprenante, j'ai affaire à une matière huileuse de couleur brune. Une densité qui ne trompe pas sur la sucrosité qui va suivre. Je décèle de suite un nez évolué, madérisé qui me fait croire à un vin muté. L'attaque est sur l'élevage, où je ressens directement des notes d'élevage de vieilles barriques, avec un bois me faisant penser à du chêne américain.
La bouche est reglissé avec des notes de pruneaux. Je suis surpris par le sucre qui n'est en rien pataud, notamment avec cette fin de bouches sur des amers nobles.
La température de service était pour moi trop tempérée, le goûter à 10-12 degrés lui aurait donné plus de peps pour révéler toute sa complexité.
Une question : comment est élaboré ce vin?
J'ai été ravi de cette découverte, d'autant plus sur un millésime qui est ma date d'anniversaire (et qui m'offre peu de possibilités de belles découvertes sur des vins français du même millésime...)
11 Oct 2018 08:44 #190
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18680
  • Remerciements reçus 3766
Tout est expliqué dans le reportage de Gildas .

Il n'y a pas de fermentation. C'est du jus ultra concentré qui est muté à l'alcool.

PS : réservation, c'est un coup du correcteur de la tablette ou du smartphone ?
Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26, Rust72
11 Oct 2018 12:19 #191

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 142
  • Remerciements reçus 114
Merci Éric pour ces informations. Je vais aller le lire avec attention.

Vous avez raison pour réservation, maudit correcteur du smartphone :)
Je corrige merci.

Tout est expliqué dans le reportage de Gildas .

Il n'y a pas de fermentation. C'est du jus ultra concentré qui est muté à l'alcool.

PS : réservation, c'est un coup du correcteur de la tablette ou du smartphone ?

11 Oct 2018 12:54 #192

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 478
  • Remerciements reçus 69

Réponse de vince2 sur le sujet CR: Bodega Toro Albala Don PX 1968

Bue lors de cette soirée
CR: Bodega Toro Albala Don PX 1968

Un extraterrestre comme on les connaît déjà, avec plus de tout, plus de matière, plus de longueur, tout en gardant une belle digestibilité (incroyable pour du 17% alc, mais surtout par rapport au taux de sucre monstrueux).
On n’a quand même pas fini la bouteille ;) ... on voulait aussi en garder pour un ami qui n'a pas pu venir... ce vin une fois ouvert reste stable de toute façon plus d'une année!!

Vince2
04 Juil 2019 15:06 #193

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11985
  • Remerciements reçus 2073

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet CR: Pedro Ximenez Selecto, Garvey

Tiré de cette superbe soirée

CR: Pedro Ximenez Selecto, Garvey

Peterka:
Le premier vin propose une couleur de brou de noix teintant méchamment les verres et un bouquet puissant de café et de figue. Cela évoque furieusement un vieux pedro-ximenez andalou en solera. Effectivement, il s’agit d’un Pedro Ximenez Selecto, Garvey . Pas d’appellation mentionnée alors que l’on s’attendait à y voir D.O. Jerez.
Le bouquet est intense et assez complexe mais la bouche, crémeuse, est plus proche d’un miel liquide (sans les arômes de celui-ci) que d’un vin. Une belle acidité le sauve de l’écoeurant mais un verre suffit pour mon palais. C’est intemporel et immortel mais trop baroque.

jlj:
hyper-concentré, sombre, avec des reflets jaunes et verts sur la paroi du verre.
Nez intense sur les fruits secs, pruneaux, figues, etc
Avec les photos, certains spécialistes vous en diront peut-être plus.
En tout cas, c'est très riche, concentré, complexe; un petit bémol, à mon niveau, sur l'équilibre.

jlj
29 Juil 2019 10:26 #194

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 30
  • Remerciements reçus 44
CR: Bodegas Toro Albala, Montilla Moriles, Don Pedro Ximenez, Gran Reserva, 1986

J'ai eu le plaisir de déguster ce vin au restaurant (La Belle Etoile à Niort, je vous le recommande si vous passez par là !) après avoir demandé un accord avec mon dessert au chocolat.
Quand j'ai vu la consistance et la couleur dans le verre, j'ai su que ce n'était pas un vin ordinaire : très très épais et sombre, noir. Pour donner une image : du sirop d'érable qui aurait la couleur d'un expresso bien serré !

Le nez est complexe, sur le cacao, le café et le pruneau. Je retrouve ces mêmes arômes en bouche, avec une douceur très agréable qui tapisse le palais, pas du tout écœurante pour ma part.
L'accord avec le chocolat est évidemment parfait. Je prends le temps de déguster et profiter de la longueur incroyable de ce vin.
J'ai adoré !
17 Sep 2019 22:31 #195

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2501
  • Remerciements reçus 1476

Réponse de GILT sur le sujet CR: Bodega Toro Albala - Don PX seleccion 1965

CR: Bodega Tora Albala - Don PX seleccion 1965

Ce vin est d'un beau tuilé qui m'évoque le café.
Le nez est d'une intensité et d'une complexité rares : du cacao mer, du café, de la figue séchée, des épices, de la réglisse,...c'est sans fin et les découvertes s'enchainent . Un nez incroyable !
La bouche reste dans l'exceptionnel !
C'est très riche ,onctueux et une fine acidité vivifie le vin.
Un vrai vin de méditation et un verre suffit.

Vin exceptionnel.

Gilles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: sebus
29 Déc 2019 12:10 #196

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1178
  • Remerciements reçus 1526
Bu lors de cette session LPV Bzh

CR: Don Pedro Ximenez - Gran Reserva - Bodegas Toro Albala – 1987



Docadn
Robe noire exhalant la figue, me faisant immédiatement penser à un PX. Nectar sirupeux, très velouté, « comme du Baileys mais en bon ». C’est le plus jeune que je bois, taillé encore pour une décennie voire 2 autres ! ***(*)

Durocher
Robe presque noire pour cet andalou(je crois) ;le café encore,ça ne me gêne pas,je suis accro,l’orange et le miel dit mon ami de droite(placé à ma droite) et ce n’est pas faux même si je ne l’aurais pas mentionné.
Bouche grasse,huileuse,puissante,complexe.Un sucre peut être envahissant en fin de bouche.Sympa de goûter ça.

Sebus
Robe noire au disque marron, le vin semble visqueux
Le nez est beau et complexe sur l'abricot, l'orange, le café, le miel et d'autres encore
La bouche est huileuse, glycérinée, au sucre massif, c'est extrême mais terriblement gourmand, il enrobe littéralement le palais, la finale est sur le café sucré
J'ai beaucoup aimé ce vin extrême et limite dangereux car à chaque gorgée, t'as beau cracher il t'en reste forcément un belle quantité sur les parois !
Vous avez bu Monsieur ? Oui, mais j'ai craché ! Z'êtes sûr ? L'éthylo dit le contraire !
Sébastien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
04 Mar 2020 12:12 #197

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1178
  • Remerciements reçus 1526
bu à cette occasion

CR: Bodegas Toro Albala, Montilla Moriles, Eléctrico, Fino Del Lagar

Robe légèrement soutenue
Le nez est frais et oxydatif sur la noix
La bouche est dotée d'un léger gras, puissance croissante pour une finale plus sèche, longue mais plutôt amère. Pas fou, donc, mais a très bien fait le job en cuisine, et c'est là l'essentiel !
Sébastien
11 Mar 2020 15:37 #198

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 317
  • Remerciements reçus 178
CR: Bodegas Toro Albala, Montilla Moriles, Eléctrico, Fino en Rama Electrico
Plus connue pour ses grands liquoreux mutés, ce domaine produit aussi des vins oxydatifs secs qui ressemblent fort à de Jerez Finos, mais produits uniquement à partir de Pedro Jimenez

Servi à T° de frigo, c'est un grand fino, qui se boit très facilement, tout en montrant une belle complexité : des notes oxydatives prégnantes, cela va de soi, mais aussi du fruit (jaune) qui se montre après quelques jours au frigo, une bonne acidité, une allonge magnifique. Bref, un bel équilibre, et pour l'amateur de vins oxydatifs que je suis, c'est un régal.
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
28 Mar 2020 17:51 #199

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6748
  • Remerciements reçus 1175
CR: Bodegas Toro Albala, Montilla Moriles, Don PX Gran Reserva, 1972



Pour qui n’a pas bu de Don PX depuis un moment, c’est toujours un choc de croiser un tel vin.

Robe marron foncé, opaque, frange aux reflets jaunes étonnants. Matière épaisse, visqueuse. Elle accroche les parois du verre, qu’elle colore.

Nez intense, complexe, sur la noix, la figue, le curry, l’expresso, le caillou chaud, mais aussi des notes plus fruitées de confiture de mûres ou de cassis. C’est d’emblée une invitation au voyage. Bouche sirupeuse, épaisse, avec une densité et une sucrosité extrêmes, qu’une acidité irréelle vient proprement dynamiter, surtout dans la finale. Quelle complexité de saveurs : la noix, la figue séchée, la datte, la réglisse, l’orange amère, le citron confit, les épices orientales, le bois précieux, le café, l'umami. On est transporté dans un marché du Rajasthan. La finale interminable, portante, d’une persistance inouïe, s’étire longuement en embaumant le palais jusqu’au réveil.

Difficile à dire si c'est bon ou pas. C'est un vin hors normes, une expérience de dégustation extrême. A réserver aux adeptes, dont je fais occasionnellement partie. Après un tel vin, tout à l'air terne.
Yves Zermatten
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Vougeot, daniel.gureghian, Galinsky, bertou, DUROCHER, tomy63, sebus, Lomax, Kiravi
01 Jui 2020 00:43 #200
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1178
  • Remerciements reçus 1526
Cr tiré de cette balade

CR: Bodegas Toro Albala, Montilla Moriles, Don PX Gran Reserva 1988
100% Perdo Ximenez

Robe noire, épaisse et teintant les parois du verres
Le nez est intense et génial qui délivre méli mélo, du café froid, de chocolat, de fruits secs figues, dattes et pruneaux
La bouche est toujours aussi impressionnante avec cette densité, cette glycérine, le sucre est massif (+ de 400g/l) et pourtant, l'équilibre est là, de l'acidité, il y en a. La finale est sacrément longue et sapide. J'aime décidément beaucoup ce vin, à consommer à dose homéopathique.
Evidemment, le vin produit sont petit effet autour de la table, et est apprécié.
Sébastien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
05 Sep 2020 06:18 #201

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 972
  • Remerciements reçus 1218
Bu à cette occasion
CR: Bodegas T° Albala Eléctrico Fino del Lagar Pedro Ximenez - Montilla-Moriles DO
Roble sable.
Nez oxydatif aux arômes de noix et de truffe mais l'odeur d'alcool à brûler est trop prégnant.
La bouche évoque un vin de voile avec un gustatif sur l'amande, la prune, la noix et les notes fromagères.
J'ai visiblement du mal à apprécier ce type de vin. Peut-être que j'ai besoin d'un petit stage avec le Juratour ;) !
David
LPV Vaucluse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
18 Oct 2020 10:28 #202
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 317
  • Remerciements reçus 178
CR: Bodegas Toro Albala, Montilla Moriles, Eléctrico, Fino en Rama Electrico
Il parait que c'est la semaine du Jerez, alors j'apporte ma pierre à l'édifice de ce breuvage qui ne semble pas être apprécié à sa juste valeur (ce n'est pas moi qui le dit, mais les producteurs eux-mêmes, dont les ventes s'érodent) :
Les notes de dégustation sont cohérentes d'une dégustation à l'autre (achats à 6 mois d'intervalle, donc probablement pas le même lot). Encore de belles notes oxydatives, hier je l'ai trouvé plus porté sur la morille (peut-être un effet des champignons bruns qui l'ont accompagné), c'est à chaque fois complexe, assez fin, très long. Très bon.
Mon chouchou parmi les finos, même si les puristes me diront que le PX n'est pas le palomino fino andalou, je ne fais pas franchement la différence alors...
Je ne vous parle même pas du tarif, qui n'atteint pas les 2 chiffres (avant la virgule !)
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, daniel.gureghian, Gibus
08 Nov 2020 17:43 #203

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 317
  • Remerciements reçus 178
L'accord de ce Fino en Rama Electrico (ça se garde longtemps au frigo), avec une tourte comté noix (recette Faure-brac) à laquelle nous avons ajouté quelques morilles, est excellent, sur des aromatiques similaires. Comme ce plat se mange très chaud, j'ai sorti la bouteille du frigo un peu avant pour que l'écart de température soit moindre, et ça s'est bien passé.
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Bernard, Val59
14 Nov 2020 10:46 #204

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 317
  • Remerciements reçus 178
Autre accord excellent (et inattendu) duToro Albala Fino en Rama Electrico avec des mousses au combava : le vin se déjoue du sucre du dessert, et le vin se retend encore plus grâce au combava, la persistance des 2 va de concert.
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, Oyaji-sama
15 Nov 2020 13:03 #205

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 317
  • Remerciements reçus 178
CR: Bodegas Toro Albala, Montilla Moriles, Eléctrico, Fino de Lagar, saca de primavera mis en bouteille en janvier 2019
(c) site du domaine

Ce vin est un peu à son alter ego de bodega, le fino electrico, ce que Château-Chalon est au vin jaune jurassien : au début, il est plus timide, plus réservé, plus vertical aussi, alors que le fino electrico est plus consensuel, car un peu plus large. Signe qui ne trompe pas, la longueur du fino de lagar est d'emblée phénoménale avec un retour en rétro après de longues secondes (pourtant, dans le genre, le fino electrico est pas mal non plus). Après quelques jours au frigo, il se révèle aromatiquement, sur une note explosive de citron confit qui perdure, un tour de force en puissance maîtrisée.
Puissance en finesse, donc, longueur superlative, que c'est bon ! Excellent.

Nb : élevage de 10 ans en moyenne
Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, sebus
08 Déc 2020 20:15 #206

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9695
  • Remerciements reçus 1422
CR: Bodegas Toro Albala, Montilla Moriles, Don PX Gran Reserva 1972

xième 0,375 de ce Don PX 1972

de la chance, pour une fois le bouchon sort en entier ...
d'habitude il faut travailler ...
parfois il est même en miettes ... à tel point qu'il faut passer le vin dans un tamis

je retrouve les notes caractéristiques, figue, massepain, dates etc mais ...
le fil d'acidité en fin de bouche est cette fois différent avec une note acidulée et aigre ...
bizarre ...

plus tard des notes de Maggi (pour les Helvètes) d'herbes aromatiques alpestres (pour les autres)
viennent gâcher le tableau ... c'est la 1ère fois que je les rencontre dans ce vin et pers. elles me dérangent ...
probablement un goût déviant

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, dt
30 Déc 2020 18:02 #207
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18680
  • Remerciements reçus 3766

Réponse de Eric B sur le sujet Don PX Gran Reserva 1972

des notes de Maggi (pour les Helvètes)

Livèche pour les français ;)
Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius
30 Déc 2020 18:15 #208

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 575
  • Remerciements reçus 1068

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Bodegas Toro Albala Don PX 1994

CR: Bodegas Toro Albala Don PX 1994

Bouchon neuf.
Robe caramel, sirupeuse, intense.
Aromatiques de forte intensité, très belle et précise. Notes de zan, figue, épices, balsamique, zest orange, mentholé. Un vrai poème !
Matière en 1/2 corps, touché sirupeux, beaucoup de sapidité, plutôt racée.
Structure équilibrée malgré la forte sucrosité grâce à belle et longue acidité
Longue finale sucrée mais salivante.
A boire / A garder.
A j+2, un peu moins frais et précis.
Au final, comme attendu un modèle de PX, diablement expressif et liquoreux, mais restant suffisamment équilibré, frais et pur.
Excellent.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard
08 Mar 2021 12:01 #209

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck