Nous avons 3413 invités et 48 inscrits en ligne

Weingut Maximin Grünhaus, Mosel

  • Messages : 6668
  • Remerciements reçus 819

Yves Zermatten a créé le sujet : Weingut Maximin Grünhaus, Mosel

Weingut Maximin Grünhaus




Hauptstr. 1
54318 Mertesdorf
Phone: +49 (651) 5111
Fax: +49 (651) 52122
verwaltung @ vonschubert.de


www.vonschubert.com/...





CR: 1998 Maximin Grünhäuser Abtsberg, Spätlese, Carl von Schubert'sche Gutsverwaltung, Ruwer, Allemagne

Robe jaune pâle, reflets verts

Nez citronné, frais, pur, épices douces et pêche-mirabelle, agréables notes terpéniques sur un fond minéral-cailloux

Bouche délicate,élégante, 8 % vol d’alcool et un sucre raffiné et bien intégré. Beaucoup de fruit qui se déploie avec délicatesse et harmonie, race et naturel. Très savoureux, avec une légère et fine perle au service qui disparaît rapidement, laissant tout la rondeur du vin s’exprimer en milieu de bouche. Finale vive, délicatement citronnée, longue et vibrante, où ressort la minéralité sur un superbe trait acide.

Très bon vin, dans cet équilibre si particulier des rieslings spätlese allemands. Je me suis franchement régalé.

www.vonschubert.com/

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Carl Von Schubert - Maximin Grünhauser Herrenberg - Riesling Spätlese 2003

CR: Carl Von Schubert - Maximin Grünhauser Herrenberg - Riesling Spätlese 2003 (L10 - 7,5° - Ruwer) : juillet 204
LG14,5 – PP15

Olfaction fruitée, florale (rose), subtilement fumée, avec des notes complémentaires de raisin très mûr, de menthol, de citron, d’abricot charnu. Le sucre est sympathique mais le vin (desservi cette fois-ci par un millésime lourd) manque de vibration et s’avère un peu trop tendre.
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 60
  • Remerciements reçus 0

Kerstin a répondu au sujet : Carl Von Schubert - Maximin Grünhauser Herrenberg - Riesling Spätlese 1990

CR: Carl Von Schubert - Maximin Grünhauser Herrenberg - Riesling Spätlese 1990, 9,5% alc.

Robe: jaune brillant

Nez: d'entrée subtilement pétrole, miel, florale (rose), anis, fraise - trés complexe

Bouche: simplement beaux ;) gaulois, passionant, complexe, frais, ce vin a plus de substance

Un occasion de Ebay par excellence!

Kerstin
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 574
  • Remerciements reçus 51

davidr a répondu au sujet : Grünhaus

Les vins du domaine Maximin Grünhaus, situé à Metersdorf dans la petite vallée de la Ruwer, figurent parmi mes plus grandes émotions de dégustation de vins allemands. Carl Von Schubert, parlant très bien français, est l'actuel propriétaire.
Les vins allient toujours une complexité des sols schisteux du Bruderberg, de l'Abtsberg et du Herrenberg à l'acidité très racée des vins de la Ruwer.

Deux exemples récents (week-end dernier) ont encore confirmé le talent du domaine dans les années 1970 et 1980. Les vins vieillissent très lentement. Les 1988 commencent à s'ouvrir alors que les 1993 (l'autre immense millésime du domaine) doivent encore être patientés.

CR: Maximin Grünhäuser Abtsberg QbA 1987
Nous avions choisi volontairement une bouteille 'austère' (millésime très difficile) pour se 'remettre en jambes' après une longue dégustation de riesling sec du millésime 2004. Le QbA est un vin d'entrée de gamme, ne dépassant guère quelques euros. Le domaine utilise souvent des levures de culture notamment pour aboutir à des vins avec plus d'alcool acquis. La robe est très claire, or fin. Le vin dégage des senteurs de groseille, d'épices et de schiste (pierre fumée). La bouche est dotée d'une puissance acide incroyable, qui réveille littéralement. Cette bouteille n'est appréciable que pour les amoureux de ce type de vin, ce que nous sommes fort heureusement...

CR: Maximin Grünhäuser Abtsberg Auslese 58 1976

Les meilleurs foudres d'Auslese ne sont pas assemblés. Les bouteilles portent le numéro de ce foudre sur la collerette (ici 58, à ne pas confondre avec le numéro AP, différent). La bouteille avait un bon niveau (1 cm). La robe est orangée. Le nez libère d'intenses notes de pelures d'orange, de thé vert et de coing confit. La bouche présente initialement une belle liqueur, rapidement accompagnée par une acidité haute (surprenante pour le millésime certes, mais pas pour le domaine). Se mêlent ensuite l'abricot, l'orange amère et la pomme. Le tout finit long.

David.
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 455
  • Remerciements reçus 0

wvd a répondu au sujet : Re: Maximin Grünhäuser - Carl von Schubert

Cette bouteille n'est appréciable que pour les amoureux de ce type de vin

Il y a quelque temps, j'avais ouvert une bouteille du QBA trocken 1990 en apéritif pour la famille (non-connaisseurs + adolescents) et TOUT LE MONDE a vraiment adoré ce vin encore très frais (16 ans!) et raffiné. C'est superbe!
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 574
  • Remerciements reçus 51

davidr a répondu au sujet : Re: Maximin Grünhäuser - Carl von Schubert

Je veux bien vous croire sur votre expérience. J'apprécie tout particulièrement les 1990 de Grünhaus, même si les 1988 et 1993 sont au sommet de la production.
Les millésimes 1990 et 1987 sont comparables en Allemagne et en France. Autant dire que 1990 est une excellente année avec de belles maturités, alors que 1987 est assez catastrophique. J'ai eu Carl Von Schubert au téléphone depuis, et lui ai parlé de notre dégustation. Il m'a confirmé que l'Abtsberg QbA 1987 a 12,5 g/l d'acidité!!! A ce niveau (je n'ai pas les chiffres pour le 1990, mais çà doit plutôt être entre 8 et 9), je vous garantis qu'il faut vraiment connaître pour apprécier.
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 489
  • Remerciements reçus 1

belyrus a répondu au sujet : Riesling Maximin Grünhäuser Abtsberg Auslese'145 2001 - Carl von Schubert

CR: Riesling Maximin Grünhäuser Abtsberg Auslese'145 2001 Carl von Schubert
750 ml., 7,5%, ap 22 , 30 €
Bouchon correct.
Robe jaune pâle, pas très limpide (?) .
Nez retenu, malgré son age . En dehors des aromes classiques (pomme, agrume, minéraux) une touche piquante au milieu du nez.
Bouche: d'un côté elle n'est semble d'être en place, d'autre côté tout est là - richesse, acidité, certaine profondeur;
l'impression que l'équilibre était légèrement déplacée.
Bouteille defectueuse?
Correcte.

auslese "simple" 2001 m'a deçu, par contre auslese'188 en Herrenberg m'a plu.
_________________________________________________________________________
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2218
  • Remerciements reçus 20

denaire a répondu au sujet : Re: Maximin Grünhäuser - Carl von Schubert

Vin dégusté au milieu d'une belle série de rieslings (cf ici )

CR: Maximin Grünhaus - Abstberg Riesling Alte Reben Trocken 2008

Nez portant sur les agrumes (pamplemousse), très frais, fleurs blanches, eucalyptus, anisé.

En bouche, pas mal de gaz, trame acide un peu violente, et une amertume assez prononcée.

Le nez me plaît par sa fraîcheur austère, mais la bouche me semble un peu étriquée, l’acidité pas tout à fait intégrée à ce stade.

Assez bien

Mathieu
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4277
  • Remerciements reçus 45

o_g a répondu au sujet : CR: Maximin Grünhäuser

CR: Maximin Grünhäuser - Carl von Schubert Abstberg Riesling Superior 2010

Nez sur la poire, assez surprenant, floral, chèvrefeuille, fruits de la passion. Une belle complexité aromatique. Les arômes se développent bien en bouche, acidité juste ce qu'il faut, un peu de gaz qui ne nuit pas, belle longueur. Beaucoup de plaisir, tout simplement, à déguster ce vin sur le fruit. J'en ai pris 2 et ne compte pas les laisser vieillir.

CR: Maximin Grünhäuser - Carl von Schubert Abstberg Riesling Kabinett 2007

Le nez est en retrait, pétrole un peu. Pas très intéressant ni causant. Idem en bouche, je passe.
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 455
  • Remerciements reçus 0

wvd a répondu au sujet : Re: Maximin Grünhäuser - Carl von Schubert

J'en ai pris 2 et ne compte pas les laisser vieillir.

Bonne idée.

Peut-être tu changerai d'avis après avoir goutté les spätlese 1990....

wvd
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2629
  • Remerciements reçus 1009

bertou a répondu au sujet : CR: Maximin Grünhäuser (Ruwer) - Abtsberg Alte Reben Riesling Trocken 2008

CR: Maximin Grünhäuser (Ruwer) - Abtsberg Alte Reben Riesling Trocken 2008
Touche d'évolution avec laine mouillée, citron, mangue, miel et touche minérale. Très délicat.
Vin léger, délicat plein de fraîcheur. Milieu de bouche s'effondre et devient maigre. Longueur courte.
Jour 2 : Similaire au nez. Plus de concentration en bouche, longueur moyenne.
Déception. Je crois que je ne comprends pas les vins plutôt secs du domaine (jamais dégusté les doux).
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2629
  • Remerciements reçus 1009

bertou a répondu au sujet : CR: Carl Von Schubert - Maximin Grünhauser Abtsberg Riesling Spätlese 2010

Bu dans ce cadre : LPV

CR: Carl Von Schubert - Maximin Grünhauser Abtsberg Riesling Spätlese 2010
Nez intense et franc sur la fraîcheur et délicatesse : citron, pêche blanche, mandarine, fleurs blanches, pointe d'acacia. Et de belles notes de pierre à fusil, épices. Netteté superbe, un beau volume.
Bouche fine et délicate avec un superbe équilibre entre le sucre et l'acidité. Acidité ciselée mais pas brutale du tout comme de nombreux 2010. Intensité bonne avec la mandarine, miel et fumé. Longueur fraîche avec une sensation saline évidente.
Excellent.
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 716
  • Remerciements reçus 6

psykopat a répondu au sujet : CR:Carl von Schubert Maximin Grunhauser Abtsberg Riesling Superior 2007

CR:Carl von Schubert Maximin Grunhauser Abtsberg Riesling Superior 2007
Robe jaune pâle, reflets verts. Un nez très frais, citron, pêche, épices, de fines notes pétrolées et de pierre sèche.
Une bouche légère (11°), élégante, fraiche, tendue par une belle acidité, un peu de sucre, sans excès, beaucoup de fruit, très belle buvabilité et une longue finale aiguisée. Très bien

CénoSillicaphobe approuvé
www.leverasoif.com
www.australian-rarit...
Ni Dieu ni maître, même buveur....
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2629
  • Remerciements reçus 1009

bertou a répondu au sujet : CR: Carl von Schubert - Maximin Grunhauser Abtsberg Riesling Superior 2008

CR: Carl von Schubert - Maximin Grunhauser Abtsberg Riesling Superior 2008
Nez de bonne intensité d'une grande finesse sur un profil frais avec du citron, lime et pomme verte. Un joli mélange d'hydrocarbures et de fumé, pierre à fusil. On trouve des notes de mandarine, pêche jaune aussi. Une belle complexité avec une précision superbe.
Bouche fine et délicate, off-dry. C'est très léger et le vin est construit autour de l'acidité importante mais divinement bien balancé par le léger sucre. Un vin d'une énorme buvabilité. La finale est acidulée avec le lime, pomme verte dominant mais il y a aussi du pétrole / fumé et la pêche jaune qui équilibre. Finale saline avec un côté sec et cette fraîcheur ciselée. Longueur bonne.
Très bien +.
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2629
  • Remerciements reçus 1009

bertou a répondu au sujet : CR: Maximin Grünhauser - Abtsberg Riesling Auslese 75 1976

Bu lors de cette soirée

CR: Maximin Grünhauser - Abtsberg Riesling Auslese 75 1976
Superbe nez intense qui explose du verre avec de superbes arômes de fruits confits : abricot, mirabelle, citron. Il y a aussi de la confiture d'orange, miel, fumé, un peu de pétrole. De fines notes de fleur d’acacia survolent tout cela. Complexe et un vrai régal !
Superbe bouche avec un équilibre génial avec pas mal de sucre mais l'acidité balance le tout. Grande harmonie. Superbe intensité en bouche avec le confit et la marmelade qui dominent. La finale est saline, à peine phénolique, d'une excellente longueur. Un vin qui prend de l'amplitude en finale.
Grand vin.
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2117
  • Remerciements reçus 1092

jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Maximin Grünhauser - Auslese Herrenberg 2006

Bu ici .

CR: Maximin Grünhauser (Von Schubert), Mosel Saar Ruwer - Auslese Herrenberg 2006

Robe dorée.

Nez superbe sur la cire, le miel, la mirabelle en confiture, un peu de caramélisé.

En bouche, l’attaque est moelleuse, et s’équilibre rapidement sur une vivacité en fond de bouche pour atteindre une combinaison sucre et acidité qui me plaît beaucoup, c’est velouté, beaucoup de plaisir, la finale est longue, sur le pain frais sorti du four, la confiture d’abricot (oserai-je ajouter « au chaudron ») et une jolie acidité persistante.
Très bien.


JD | Lutèce
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2629
  • Remerciements reçus 1009

bertou a répondu au sujet : CR: Carl Von Schubert - Maximin Grünhäuser Herrenberg Superior 2007

CR: Carl Von Schubert - Maximin Grünhäuser Herrenberg Superior 2007

Nez sur les fruits jaunes, encaustique, massepain. A l'aération on retrouve du citron, côté pierre humide et des notes de chèvrefeuille. C'est plein de finesse ! On s'accorde tous autour de la table sur la qualité de ce nez.

Bouche fine et délicate avec une attaque à peine sucrée (off-dry) qui se marie parfaitement à l'acidité importante pour donner au vin une sensation caressante. Harmonieux avec belle énergie. On sent en bouche les fruits jaunes, la pierre mouillée et une sensation à peine mentholée qui rafraîchit la deuxième partie.
La finale est fraîche saline et de bonne longueur.

C'est délicieux, la bouteille est vite bue.

Très bon accord sur la truite fumée.
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1017
  • Remerciements reçus 767

peterka a répondu au sujet : CR: Maximin Grünhäuser - Carl von Schubert - Abtsberg GG Riesling 2016

CR: Weingut Maximin Grünhaus Abtsberg GG Riesling 2016
(Ruwer- Allemagne)

Bouquet élégant et complexe mais d’intensité mesurée. On y trouve de la pêche blanche, du melon mûr et du citron confit. Quelques notes florales aussi et, plus surprenant, des nuances de tabac blond et d’épices douces.

La bouche présente une belle finesse et de la netteté malgré une pointe de gaz. C’est juteux, frais, mais pas tendu. On pressent une puissante acidité mais elle est bridée par un peu de résiduel.
Très bel équilibre entre fraîcheur et gras avec des amers classieux en finale où l’on retrouve les agrumes confits et leur zeste en rétro. Fond de verre sur les herbes aromatiques, la levure et le tabac blond.
Malgré sa fraîcheur, le vin présente un léger manque de rebond en fin de bouche et séduit plus par son aromatique et son équilibre, solide et compact, que par une tension vibrante.

Accessible actuellement, mais à laisser vieillir.

Pierre
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3014

Eric B a répondu au sujet : Maximin Grünhäus - Carl von Schubert - Visite du domaine

CR:
Sur certaines étiquettes les appellations Mosel-Saar-Ruwer sont accolées l'une à l'autre. Il existe en effet une confrérie (Weinbruderschaft) créée en 1967 – mon année de naissance, c'est un signe – qui continue à œuvrer aujourd'hui pour leur promotion. C'est en fait un peu comme les régions viticoles Languedoc et Roussillon qui ont un syndicat commun, mais il n'empêche qu'un vin du Languedoc, c'est un Languedoc, et un vin du Roussillon, un Roussillon.

center] [/center]


Mon ami et guide, Didier, a eu la bonne idée de choisir un domaine de chaque appellation : Van Volxem en Saar, Maximin Grünhaus en Ruwer et Dr Loosen en Mosel (la Saaar et la Ruwer étant des affluents de la Moselle). Il n'y a évidemment aucune leçon à tirer d'un échantillon aussi faible. Leur styles sont assez différents, mais est-ce que ça relève plus des choix techniques du vigneron que du terroir ? Je ne me prononcerai pas.



À 9 h du matin, nous avons démarré par Maximin Grünhaus, un domaine appartenant à la famille Von Schubert qui l'a racheté à la fin du XIXème siècle. Mais la présence de la vigne remonte à l'époque romaine. Le vignoble de 34 ha est d'un seul tenant et divisé en trois crus :



Au centre, l'Abstberg (14ha) que l'on voit sur mes photos car il est situé pile en face des bâtiments. Très pentu (jusqu'à 75 %), il a une forme conique qui lui permet d'être exposé sud-est, sud et sud-ouest. Son sol profond est constitué de schistes bleu du Dévonien. Le riesling est bien sûr majoritaire, mais on y trouve aussi du pinot noir.



L'Herrenberg (19 ha) bénéficie d'une exposition sud/ sud-ouest avec un micro-climat un peu plus frais dû au bois de Grünberg qui l'entoure. Le sol est est moins profond et plus rouge que celui de l'Abstberg, avec toujours la présence de schiste bleu. En plus du riesling, il a été planté du pinot blanc sur ce grand cru.



Et puis il y a le petit frère : le Bruderberg (1 ha) exposé au soleil levant, avec un sol identique à l'Abstberg, mais au climat plus frais (tout étant protégé des vents d'ouest). On n'y trouve que du Riesling.



La dame qui nous accueille va être assez rapide sur la présentation du domaine. Nous passons directement à la dégustation sans passer par les installations techniques. Mais grâce à la magie d'internet, on peut voir que ça ressemble à ça :



Le chai est situé juste en dessous du pressoir. Le moût est donc encuvé par gravité. La fermentation est assurée par les levures indigènes dans les cuves inox. Puis les vins sont élevés en fûts de chêne provenant de forêts locales.



Il est 9h15 et on attaque le premier verre. Je ne vais pas être super précis, car je ne retrouve pas la brochure du domaine sur laquelle j'avais pris mes notes. Donc tout va être fait de mémoire... [Edit : Didier a retrouvé ma brochure : je modifie un peu mes commentaires ;) ]





Nous avons démarré avec le Riesling Monopol 2018, un assemblage des jeunes vignes de l'Herrenberg et de l'Abstberg. Le nez assez discret (embouteillage récent) évoque la pêche et la citronnelle. La bouche est fine, pure, légèrement perlante, bien équilibrée. La finale est pleine de fraîcheur, tout en ayant une légère sensation sucrée.

Puis nous passons à Riesling Alte Reben 2017, qui provient principalement de vieilles vignes de l'Abstberg. Le nez est plus mûr, avec la mangue et l'ananas qui pointent leur nez. L'acidité est plus traçante, mais elle est enrobée d'une matière plus dense, presque grasse. La finale est gourmande et très expressive. L'année en bouteille supplémentaire lui a fait du bien. On a plus envie d'encaver pour voir ce que ça va devenir d'ici 5-10 ans.


Nous poursuivons avec le Pinot Blanc Reservé 2017 (sic), qui provient de l'Herrenberg. Le nez est sur les fruits blancs et une touche fumée. La bouche est ronde, fraîche et pure, avec une matière très fine au départ, plus grasse en fin de bouche, mais toujours bien équilibrée. Je ne suis pas fan de ce cépage d'ordinaire, mais là j'aime bien (et à 9.90 €).

Nous terminons la série des secs avec le Riesling Herrenberg GG 2017 : ben, y a pas, il y a un gap entre un GG (Grosses Gewächs = Grand Cru) et les vins qui ont précédés. La tension est toujours là, mais sous une forme qui réussit à être plus intense tout en étant plus subtil. Plus qu'une acidité qui mène la danse, c'est un souffle puissant qui traverse le vin et embarque avec lui le dégustateur. La matière, à la fois évanescente et prégnante, joue dans le même registre. Un vin à l'avenir radieux !


Le Riesling Maximin Feinherb 2018 est dans un registre demi-sec. Il fait une bonne transition avec les vins plus sucrés, mais je ne lui trouve pas plus d'intérêt que cela : le nez est légèrement fumé. La bouche est ronde et fruitée, agréable, mais manquant de caractère. La finale allie amertume et astringence (sans excès toutefois).

Le Riesling Bruderberg Kabinett 2018 a un nez très exotique, une bouche ample et douce, légèrement grasse, finement tendue, et une finale équilibrée, fraîche, au sucre très bien intégré.

Le Riesling Herrenberg Kabinett 2018 a un nez plus discret, encore marqué par le soufre, mais une bouche tranchante et intense. Vibrante, oserai-je dire. La finale est nettement plus puissante. Un bon cran au-dessus.

Et pour finir, un Riesling Abstberg Spätlese2018 : là aussi, on a une aromatique assez réservée, même si on perçoit derrière de jolies choses La bouche garde le tranchant du précédent, mais avec plus de race, de gras et de richesse. La finale n'est pas plus puissante, mais gagne en longueur. Superbe.

La dégustation (gratuite) s'arrête là. Il resterait d'autres merveilles à découvrir, mais il est vrai que les prix grimpent ensuite assez fort. Je comprends qu'elles ne soient pas proposées aux visiteurs. Cela dit, ce que j'ai bu est suffisant pour avoir une idée de la. qualité des vins du domaine.


Eric
Mon blog
#19
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, dfried, dt, Jean-Bernard, peterka, breizhmanu, dkeus31, vivienladuche, jd-krasaki, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2117
  • Remerciements reçus 1092

jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Maximin Grünhaus - Abtsberg Spätlese 2007

CR: Maximin Grünhaus - Abtsberg Spätlese 2007

Robe d'un jaune d'or léger

Nez très fin, subtil et précis, qui démarre sur des notes douces d'agrumes confits, mandarine, et un peu de pétrole, de fumée, un rien de miel.

La bouche est très aérienne, nette, traversée par une douce acidité gourmande et un moelleux parfaitement intégré, c'est caressant sur la langue.
Finale acidulée complétée par une très fine amertume qui renforce la tonicité.

De la délicatesse en bouteille.

JD | Lutèce
#20
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, peterka, vivienladuche

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1017
  • Remerciements reçus 767

peterka a répondu au sujet : CR: Weingut Maximin Grünhaus - Riesling Abtsberg Grosses Gewächs 2016

CR:
Maximin Grünhaus Riesling Abtsberg Grosses Gewächs 2016
Bouquet élégant mais retenu au départ sur le miel, la fleur d’acacia et les agrumes confits. Ensuite, on décèle des notes de tabac blond et de feuille de cassis. A l’aération, une forte « minéralité » commence à s’exprimer, sans caractère terpénique marqué, mais vers des senteurs de caillou chaud et un côté salin iodé. Une attaque légèrement perlante s’évanouit vite sans besoin d’agiter la bouteille. En bouche, on assiste à un jeu complexe entre fruit confit et acidité vibrante, tonique et mûre à la fois. Belle concentration et beaucoup de jus. La matière de grande finesse se prolonge sur des amers subtils avec une belle persistance saline qui ajoute un peu de mâche à l’ensemble. Très beau vin, très séducteur et en même temps solide et profond. A noter qu’il demande une aération conséquente pour s’exprimer

Pierre
#21
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, vivienladuche, jd-krasaki

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6668
  • Remerciements reçus 819

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: Weingut Maximin Grünhaus, Abstberg Riesling Kabinett N° 45

CR: Maximin Grünhaus, Abstberg Riesling Kabinett N° 45, 2017, 7,5%





Etonnamment peu de posts sur cette grande maison.

Magnifique nez qui va du classique registre citronné à des parfums plus floraux et pâtissiers, sur de discrètes touches terpéniques. Ca sent aussi le moût, le jus de raisin frais, c'est gourmand tout en étant d'une versatilité qui signe la complexité. La fine note pétrolée apporte indéniablement une dimension supplémentaire.

La bouche n’est pas en reste, offrant un fruit plein et racé, sur un équilibre sucre-acidité parfait. On retrouve les arômes du nez, notamment les notes terpéniques. Le tout repose sur un fond qui évoque une « lame de rasoir » parfaitement tranchante. Une fois la légère perle dissipée, sous la rondeur du fruit, le cinglant du minéral et l’acidité grinçante fouettent la bouche comme pour rappeler que derrière la douceur et le côté facile, il y a de la race et un grand terroir dans ce vin. Longue finale sur les agrumes et une grosse minéralité qui stimule encore longtemps les papilles.

J’ai adoré. oo, Je vais guetter le 2018.

Yves Zermatten
#22
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, breizhmanu, vivienladuche, jd-krasaki, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2629
  • Remerciements reçus 1009

bertou a répondu au sujet : CR: Weingut Maximin Grünhaus - Abtsberg Riesling GG 2018

Bu lors de cette dégustation.

CR: Weingut Maximin Grünhaus - Abtsberg Riesling GG 2018
Nez intense et précis sur un fruit mûr avec de la pêche jaune, fruit de la passion, citron, mandarine, floral, côté minéral, épices. Fine réduction. Superbe nez volumineux et changeant.
La bouche est superbe sur un équilibre sur la finesse. La haute maturité du fruit au nez est contredite par une sensation de délicatesse. C'est certes ample et volumineux, mais en même temps rectiligne. Belle énergie. Superbe finale avec un côté salin, de très beaux amers et une superbe longueur.
Excellent +.
On n'est pas loin des sommets. Je pense que c'est le plus beau Abtsberg GG que j'ai goûté.
#23
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 384
  • Remerciements reçus 280

Moriendi a répondu au sujet : CR: Weingut Maximin Grünhaus - Riesling Maxim 2015

CR: Weingut Maximin Grünhaus - Riesling Maxim 2015

Ce riesling est je crois l'entrée de gamme chez ce weingut. Capsule à vis, étiquette moderne et belle robe éclatante d'un jaune mimosa très estival. Le nez est séduisant, citronné, floral également, avec une sensation minérale (pierre) qui le rend assez chablisien. La bouche est fraîche, vive, avec un léger pétillant qui disparaît à l'aération, une sensation citronnée et un toucher de bouche qui fait preuve d'un peu de rondeur. Au réchauffement, une légère sensation de sucrosité apparaît sans que cela soit gênant. Bon vin d'apéritif.

“Ce matin, après avoir entendu un astronome parler de milliards de soleils, j'ai renoncé à faire ma toilette : à quoi bon se laver encore ?” - Cioran // Serge
#24
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, bertou

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck