Nous avons 1601 invités et 52 inscrits en ligne

Domaine Arretxea, Irouléguy

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 722

Gerard58 a répondu au sujet : Domaine Arretxea, Irouléguy

Ne faisais-tu pas référence à la chanson de Nougaro « Toulouse »?

Gérard
#151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1166
  • Remerciements reçus 892

Agnès C a répondu au sujet : Domaine Arretxea, Irouléguy

Vous avez de la chance pour plein de raisons:
- je ne suis pas en forme,
- vous êtes trop loin de Bousilandie pour que je vous pète les jambes avec une pala,
- je n'ai goûté que 2 fois un vin d'Arretxea, un blanc, et c'était bon, et un rouge moins convaincant

La cuvée Haitza (rouge) bue était aussi austère que l'a été mon été, le genre de chose qu'on a envie de ne pas regoûter de suite. Mais j'ai une amie qui aime beaucoup la cuvée tradition (qui se négocie quand même 18$ chez le caviste bayonnais) qu'elle trouve accessible jeune

Et il me semble qu'Iban, le fils, était passé par Camin Larredya avant de revenir au pays.

Agnès, d'eau fraîche (et d'électricité)

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
#152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3362
  • Remerciements reçus 796

didierv a répondu au sujet : Domaine Arretxea, Irouléguy

Et il me semble qu'Iban, le fils, était passé par Camin Larredya avant de revenir au pays.

IBAN un sacré numéro :cartj:

Didier
#153
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18400
  • Remerciements reçus 2040

mgtusi a répondu au sujet : Domaine Arretxea, Irouléguy

Gerard58 écrit: Ne faisais-tu pas référence à la chanson de Nougaro « Toulouse »?

Gérard


Si fait

Michel
#154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1128
  • Remerciements reçus 698

Blog a répondu au sujet : CR: Domaine Arretxea, Irouléguy tradition 2015

CR: Irouléguy Domaine Arretxea - Tradition 2015

Bu accompagné d'un axoa.
Robe sombre, pas d'évolution.
Nez discret sur les fruits noirs.
Bouche assez quelconque, tanins encore présents, peu de fruit.
Rébarbatif et en l'état, je ne sais pas comment ça va évoluer.
Moyen

Laurent
#155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82765
  • Remerciements reçus 8237

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Arretxea, Irouléguy, Pantxuri Orphites, 2010

After chez le Vetshow

CR: Domaine Arretxea, Irouléguy, Pantxuri Orphites, 2010



Robe jaune paille.
Nez intéressant, un peu brouillon mais complexe, sur la pomme reinette, de belles notes florales (jasmin), une petite pointe lactée.
Bouche puissante, sur une acidité droite et une colonne vertébrale d'amertume qui porte bien un équilibre réussi, avec une matière suffisamment bien dotée pour équilibrer l'ensemble. Les goûts sont étonnants et oscillent entre jeunesse (pomme, floral) et évolution (léger miellé).
Finale dont la puissance et la persistance construite sur l'amertume appellent la table.
Bien à très bien.
#156
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: B00gy, Yoannc

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 895
  • Remerciements reçus 792

david84 a répondu au sujet : CR: Domaine Arretxea Hegoxuri 2015 - Irouléguy

Bu à cette occasion
CR: Domaine Arretxea Hegoxuri 2015 - Irouléguy
Robe or pâle.
Nez sur la pomme, l'amande et la verveine.
Attaque en bouche sur une acidité franche qui accompagne une tension continue, avec une finale sur l'amertume.

David
LPV Vaucluse
#157
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2908
  • Remerciements reçus 1155

tonioaja a répondu au sujet : CR: Domaine Arretxea - Irouleguy Rouge 2010

Dégustée ICI



CR: Domaine Arretxea - Irouleguy Rouge 2010
Oubli de notes … Grosse mâche, un vin qui commence à évoluer, notes de sous bois, rustique, pas trop mon truc surtout quand on sait que c'est un 100% tannat. Ca manque d'onctuosité pour moi.
#158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2400
  • Remerciements reçus 588

Nathenri a répondu au sujet : Domaine Arretxea - Irouleguy Rouge 2010

CR:
Bonjour à tous.

Bouteille bue samedi soir :

2° vin :
Belle couleur rouge sang, vive et limpide. Nez très présent sur des notes de fruits rouges, de fruits noirs avec une belle fraîcheur. En bouche, très jolie matière charnue, soyeuse, presque suave où les fruits rouges dominent. Un vin au début de sa vie mais que j'ai apprécié. Découverte pour moi. Il s'agit de :
Sud-Ouest - Domaine Arretxea - «Irouleguy 2010 - 100% Tannat.

Nathenri
#159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 491
  • Remerciements reçus 203

Sebastien85 a répondu au sujet : CR: Domaine Arretxea - Irouleguy - Schiste - 2016

Bonsoir,

CR: Domaine Arretxea - Irouleguy - Schiste - 2016

Fond de bouteille (ouverte depuis plus d'une semaine) bue chez mes cavistes, à l'aveugle pour moi !

Visuel : Le vin possède une robe d'une jaune doré brillant

Nez : Assez expressif, on est sur des notes légèrement oxydatives au début, mais la (re)prise d'air efface ce ressenti et les arômes de fruits exotiques, fruits jaunes et blancs prennent places, avec aussi des notes de fleurs blanches, ainsi que quelques épices douces.

Bouche : Le vin ne présente aucune oxydatives en bouche, bien au contraire, c'est vif, frais, fruités, une belle matière. Les arômes du nez sont bien présent, que ce soit les fruits jaunes, les fruits exotiques et les fruits blancs, tout y est presque. Quelques notes d'agrumes sont également perçues, ainsi que les fines notes d'épices douces tout comme les notes florales (fleurs blanches, tilleul). La finale d'une belle longueur, se termine sur cette même fraicheur du début de l'attaque, avec les notes de fruits exotique et d'agrumes.

Une belle surprise à la levée de la chaussette, car malgré la fraicheur en bouche, je suis rester au Sud de la Loire (oui, je sais, çà fait encore large en terme de possibilités :whistle: :whistle: ) car me méfiant du piège, mais je me suis quand même fait balader, avant de finir sur l'appellation (après avoir essuyer pas mal de réponses négatives de mon caviste aux suggestions que je donnais :unsure: :unsure: ). En tout cas, une très belle bouteille pour moi.

Bonne soirée,

Seb.
#160
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1050
  • Remerciements reçus 1092

sebus a répondu au sujet : CR: Domaine Arretxea, Irouléguy rouge 2014

CR: Domaine Arretxea, Irouléguy rouge 2014

Cela faisait des semaines que je voulais ouvrir une bouteille, sans jamais trouver l'occasion ou la popote s'accordant, alors hier soir sur les pizzas maison, ce fut fait en me disant au diable l'accord (et les varices) !

La robe est très sombre aux reflets violacées.
Le nez est assez discret mais je retrouve le fruité qui m'avait séduit l'hiver dernier avec moins d'intensité néanmoins. Du fruit noir donc, cassis, cerise noire et même un côté cerise Regalad de Kréma! Pointé florale également.
La bouche est étonnamment souple et glissante, aucune perception tannique, une acidité fine et contenue apporte de la fraîcheur, la finale est agréable et fruitée mais relativement courte.
Un vin tout en "gouleyantilité"
Et l'accord? Bah, plutôt Hachement bien! Bonne pioche!

Je n'attendrais pas trop les petites soeurs, une garde plus conséquente ne me semble pas véritablement intéressante.

Sébastien
#161
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64, DUROCHER, Agnès C, Med

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3501
  • Remerciements reçus 779

agitateur a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

Bonjour,

Dégustation en Belgique le WE dernier, avec Lab ( l'hôte organisateur ) Eric D, Marc, pour les gens de LPV.
Les infos sur les vin du domaines sont assez peu nombreuses à pas mal d' égards:
Sur le forum, les CR comparatifs sont peu nombreux, et les avis sur la garde assez mitigés.
Les infos sur les parcellaires sont peu nombreuses, hormis le sol: les mentions des % de cépages ne sont plus trop données avec précision ces dernières années semble t'il ( du moins sur les CE ), et on ne sait pas trop si les vinif et élevages sont identiques enter les cuvées.

Pas de réelle prise de note de la part des personnes présentes, l'absence de dernière minutes du Bon Docteur J vous privera donc de CR détaillé, bouteille par bouteille.
Sans vouloir balancer, un certain Marc a, lui, pris des notes au fur et à mesure.....on verra s'il passe par ici. :whistle:
2 pirates dans la série, mais toujours en Irrouléguy blanc ( on le saura plus tard )
Une sorte de demi aveugle, puisque le thème était connu ( Arretxea blanc ) sans savoir combien de pirates ni ou ils passeraient, ni leur origine.
Le parcellaire Ophites est le "Pantxuri", c'est en fait un peu synonyme, achat de vendange au viticulteur Pantxo Indart à Baigorry, et donc ensuite vinifié par Arretxea.
En 2009 Hegoxuri existait en "normal" et puis en "hegoxuri grès schiste", ce qui deviendra plus tard un parcellaire juste "grès schiste".

L'ordre de service a été le suivant, par 1 ou 2 ou 3 blles:

1 Bordaxuria Errotik 2016
2 Brana Ilori Les Jonquilles 2013
3 Arretxea Hegoxuri 2013

4 Hegoxuri 2012
5 Ophites / PAntxuri 2012
6 Schistes 2012

7 Hegoxuri 2010
8 Pantxuri / Ophites 2010

9 Hegoxuri 2009
10 Pantxuri / Ophites 2009
11 Hegoxuri Grès / schistes 2009

12 Hegoxuri ( pas de parcellaires à l'époque ) 2006

Première série:
Bordaxuria 16 est d'un style moderne ( ce n'est pas un défaut ) le boisé perceptible., la bouche a la fois ample mais avec du tonus et de la mâche. C'est très bien maitrisé !
C'est très bon, ça tiendra quelques années sans soucis.
A pu être identifié par certains comme un "grand blanc" du sud est.

Brana Ilori les jonquilles 13
D'une insolente fraicheur, il ne fait pas ses quelques années.
Le plus Glou Glou de la journée en l'état, sa relative simplicité devrait le faire consommer maintenant, pourquoi attendre quand c'est très bon ? D'ailleurs, c'est la seule bouteille qui ait été vidangée sur le moment ( mais bon, 12 blancs et 4 rouges à 6 personnes, c'est vrai qu'on ne pouvait pas tout siffler )
Rapport QP impressionnant, touché à 10 ou 12 €
Aurait pu être situé vers Jurançon.

Hegoxuri 13
Plus évolué, nettement, que le Brana ( oeil, nez, bouche ) du même âge.
Le marqueur aromatique dominant est pour moi sur une prune jaune de type mirabelle. On retrouvera ce marqueur dans tous les vins du domaine qui suivront, bien sur avec un état d'évolution différent: le fruit deviendra de plus en plus compoté.
La bouche présente de la mâche, une sensation tannique, de l'acidité, et un moelleux confortable. L'équilibre parait périlleux, mais il est réussi.
Ce n'est pas un vin d'apéro, ça appelle la table.
Le préféré de Lab.

Deuxième série:
Hégo 12: Ben presque le même que le 13, dans une suite logique, un poil plus évolué et peut être plus complexe.
Mon préféré.

Pantxuri 12:
Déjà très fatigué, c'est inquiétant.
Arômes très oxydatifs, bouche molle, avachie.

Grès schistes 12:
Entre les 2. Plus évolué que le générique, encore vivant, mais proche du déclin.

Troisième série et suivantes:
Le schéma se répète:
Hégoxuri est à chaque fois bien meilleur ( ou bien dans le cas des 09 le seul encore fréquentable quoi que TRES fatigué ),
Grès schiste évolue bien plus vite, il n'a pas le tonus acide qui tient hégoxuri et de fait ne réussit pas à avoir cet équilibre de haut vol entre le gras, du grain, et l'acidité.
Pantxuri est inquiétant: très usé en 10, mort en 09. Usure aromatique ( le plus oxydatif / oxydé ), et bouche molle sans grain, sans fraicheur.
Hégo 06 est encore très bon, il fait son âge mais le porte dignement. C'est l'exemple le plus frappant d'un vin qui demande à accompagner un plat puissant pour le porter et l'accompagner.

Conclusion sur les vins dégustés, du domaine:
Bien sur, ça vaut sur les vins dégustés et uniquement ceux là.
Hégo nous a ( tous ) toujours le plus séduit. Pourquoi payer plus cher des parcellaires qui n'amène pas grand chose d'évident ? Pour lui et seulement lui, la garde peut être envisagée. Lab ( pourtant dôté d'un palais quasi jurassien avec la tolérance à l'oxydatif que celà suppose ) a néanmoins préféré le plus jeune, le 13.
Pantxuri, faudrait le voir sur une année très récente, peut être sera t'il plus vite séducteur, quand Hégo serait encore trop jeune ? A part cette hypothèse, on ne lui trouve aucun intérêt si on envisage de garder 5 ans ou plus.
Grès schiste est entre les 2. On ne voit pas l'intérêt non plus, l'impression de gouter du terroir ( ou du moins de gouter une "empreinte" quelconque ) ne nous ait pas apparu. Il vieillit plus vite, c'est tout, et même en comparant avec un hégo plus vieux ce dernier a plus de tonus.
Je parlais d'accord mets / vins un peu plus haut. Entre autres choses nous avions une crème de thon, bien chargée en citronnelle et en zestes de citron. Le côté agrume ( et en particulier le zeste ) a bien réveillé le pantxuri 10. Pas de miracles non plus, ça n'a pas ressuscité le pantxuri 09. Hormis les "jeunes" 2012 et 2013, c'était très moyen pour les plus vieux avec des fromages ( pourtant de compétition ): un basque et un parmesan. Les vins écraserait sans doute un poisson délicat. Il faut de l'oursin ( peut être ) ou en tout cas une sauce puissante. Mais là encore, avec du gras de sauce, il faudra du tonus et donc plutôt rester sur le générique Hégoxuri et éviter les parcellaires.

Interprétations ( personnelles ...) entre les diverses cuvées
Bon, ça n'engage que moi, et ce ne sont que des conjectures.
Je n'ai pas eu l'impression de goûter différents terroirs, j'ai eu l'impression de goûter des vins dont l'itinéraire technique a été différent.
Peut être voulu ( par exemple en cherchant plus de gras et de volume sur des parcellaires, en vinif / élevage ),
Ou peut être subi ( si les parcellaires sont des petits volumes, c'est plus dur à gérer pour la protection de l'oxydation ).
En l'espèce, je me demande si on a pas l'illustration parfaite selon laquelle le mieux ( ou le plus ) est l'ennemi du bien. En général, sur un parcellaire, un viticulteur va amener des pratiques supplémentaires et plus travailler ses vins. C'est peut être ce travail excessif qui gomme les aspérités ( tanins, acidité ) et font tomber l'équilibre des parcellaires vers la mollesse et l'ennui.
Si les pratiques au chai sont identiques, alors peut être que les parcellaires sont vendangés "trop murs".

Gardons néanmoins à l'esprit que ce sont des vins à très haute personnalité. Même si on en boit pas tous les jours, c'est bien que celà existe pour la défense de la diversité des goûts. Mais avec un peu d'évolution, il faudra être attentif avec l'accord à table, et ne pas trop miser dessus en apéro.

PS:
Sur les 4 rouges de clôture, un seul était du sud ouest, je mentionne ici même si hors thème:
Montus Prestige 1998, apporté par Eric D.
J'avais trouvé Madiran, mais nom di diou, je voyais 5 / 7 ans de moins.
Alors çà, ça défie les années ! Cette colonne vertébrale acide enrobé d'une trame tannique ultra compacte m'a amené vers Madiran. A siroter tranquillement sur les 10 prochaines années.....pour ceux qui en ont encore.
2 vins "hénaurmes": Trévallon 2001 et Montcalmès "La Sy" 2006
Un mourvèdre "nature" du gard dont j'ai oublié le nom, j'ai une réputation à défendre :evil:

Que Lab soit remercié pour son organisation, et tous les participants pour leur bonne humeur et la qualité du moment passé !
::fz:: ::fz:: ::fz:: ::fz:: ::fz:: ::fz:: ::fz:: ::fz:: ::fz:: ::fz:: ::fz::
#162
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt, Eric B, rkrk, Vougeot, podyak, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Cédric42120, GILT, Agnès C, sebus, Frisette, Med, Yoannc, Kiravi, supagweg

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3501
  • Remerciements reçus 779

agitateur a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

Re,

Vu à l'instant sur un lien externe, cité sur le forum qq pages plus haut ( le blog laccorddivin ) , les points suivants, je cite:
cet Hegoxury est le fruit de l’assemblage de 4 terroirs principalement à base d’ophites et de schistes complété par des grès et des ampélites.
Le raisin est ramassé et trié à la main ; 65% est pressé directement tandis que 35% va subir une macération de 18 heures. Fermentation et élevage en foudre et demi-muit pour 60%, le reste passera une dizaine de mois en cuve sur lie.

Puis:
L’Hegoxuri Schistes provient d’un sol composé à dominante de Schistes à recouvrement gréseux avec des intrusions ophitiques, exposé sud. Cette cuvée est composée d’une dominante de gros manseng (environ 55 %), de petit manseng et d’un soupçon de petit courbu (environ 5 % )
Et enfin:
98 % de petit manseng et 2 % de gros manseng composent l’Hegoxuri Grès. Toute la vinification se passe en foudre ovale de 1 200 Litres. Cette cuvée est l’expression originelle d’un terroir exposé plein sud.

On ne connait pas l'exposition d'ampélites,
On ne connait pas l'élevage de schistes,
MAIS...on a déjà des éléments qui concordent pas mal avec ce que l'on a pu gouter.
L'élevage cuve de la cuvée "de base" Hegoxuri participe sans nul doute à sa fraicheur, et à sa capacité à la garder.
On n'a pas gouté de "grès" seul, mais du "schistes / grès". Ces expositions Sud, et l'élevage foudre, contribuent probablement à 2 choses: un polissage en élevage de la structure quasi tannique déjà évoquée et ressentie sur la base, et un équilibre qui se déplace vers plus de moelleux et moins d'acidité.

Comme je n'ai pas peur de ne pas avoir à me déjuger :D :D :D , je confirme donc les hypothèses du message précédent:
- Hegoxuri, plus vif et aussi plus structuré en bouche, demande de la garde ou en tout cas l'accepte bien.
- Grès / Schiste ou un seul des 2 isolément ( assez probablement ) doit être plus aimable à consommer jeune ( pour les palais sensibles aux blancs à forte personnalité acide / structure ). Mais avec le vieillissement, la mollesse pointe beaucoup plus rapidement le bout de son nez.....
C'est assez contraire avec ce que l'imaginaire collectif sous tend le plus souvent: ICI, les parcellaires ( supposément plus contingentés mais assurément plus cher ) sont plus vite accessibles et de garde moindre à millésime égal. Ce n'est pas un souci quand on le sait, après tout. Maintenant, le lecteur LPV le sait aussi.....

Ce qui est assez drôle, c'est que finalement, on retombe un peu sur la même conclusion que la même dégustation faite exactement un an avant sur la Tour de Curon de Tissot, par le même Gentil Organisateur et dans les mêmes conditions ( pas mal de mill., semi aveugle, pirates, etc...). Tour de Curon et le plus haut de gamme du domaine en terme de positionnement tarifaire et de rareté, et son élevage est plus ambitieux en terme de bois de bois neuf ( en guise de justification en quelque sorte ), alors que son terroir devrait inciter à la finesse. Le possiblement "trop d'élevage" précipite plus vite le vin vers le vieillissement que la cuvée juste en dessous, Mailloche.
Même combat, le "plus" et le "mieux" peuvent être l'ennemi du Bien.
#163
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric B, Jean-Loup Guerrin, Frisette, Gerard58, Sevy Erreip, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 505
  • Remerciements reçus 308

Med a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

Merci beaucoup pour ce retour !

La question de l'élevage est effectivement primordiale pour les blancs (et les rouges !) du coin.
A mon humble avis il est essentiel que ces vins voient le bois : ça patine ces grosses matières et apporte de la "sexitude" (d'ailleurs dans le lien que tu mentionnes Hegoxuri c'est aussi fermentation et élevage en foudre et demi-muit pour 60%).
Mais comme tu l'indiques très bien, la difficulté reste son dosage (âge, taille, chauffe, durée de l'élevage).

J'ai goûté 2 fois seulement les parcellaires sur salon donc je ne peux pas en parler (uniquement un Pantxuri 2010 en cave) mais j'achète une bouteille d'Hegoxuri chaque année depuis le millésime 2008.
Voici mes appréciations lapidaires sur des bouteilles bues entre 4 et 7 ans d'âge :

2008 : très bon
2009 : correct
2010 : bon
2011 : oxydé
2012 : correct
2013 : correct
Pour moi correct c'est quand on est sur la prune/végétal et bon-très bon, sur les agrumes/fruits exotiques.

Le 2008 m'avait incité à suivre cette cuvée mais compte tenu des déceptions sur les millésimes qui lui ont succédé, je comptais privilégier la nouvelle garde.
Et puis l'année dernière un magnum d'Hegoxuri 2007 m'a fait changer d'avis : certainement le plus grand blanc du Sud-Ouest qu'il m'ait été donné de boire.
Je vais donc continuer d'en acheter une bouteille tous les ans pour voir si la reprise du domaine par les frangins Riouspeyrous amène une nouvelle vision des choses et surtout davantage de régularité sur la production du domaine.

Médéric
#164
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: agitateur, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 121
  • Remerciements reçus 17

Christobal a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

Bonjour,

Ce n’est plus Michel Riouspeyrous qui gère le domaine ?
#165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3501
  • Remerciements reçus 779

agitateur a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

Med écrit: 1) La question de l'élevage est effectivement primordiale pour les blancs (et les rouges !) du coin.
A mon humble avis il est essentiel que ces vins voient le bois : ça patine ces grosses matières et apporte de la "sexitude" Mais comme tu l'indiques très bien, la difficulté reste son dosage (âge, taille, chauffe, durée de l'élevage).
2) Je vais donc continuer d'en acheter une bouteille tous les ans pour voir si la reprise du domaine par les frangins Riouspeyrous amène une nouvelle vision des choses et surtout davantage de régularité sur la production du domaine.


Je reviens sur ces 2 points en particulier:

1) je te rejoins sur les rouges à 110 %
Sur blancs, je suis plus circonspect, ce n'est pas une obligation.

Les Jonquilles de Brana, ça sent le 100% cuve ou pas loin ( mais je peux me tromper ... )
Bordaxuria, c'est l'archétype de la sexitude ! Du caractère, un léger boisé, mais un boisé de bois brulé "jeune" avec un apport aromatique vanillé.
Les contenant bois de 1200 litres de Arretxea, ça ne doit pas être un bois "jeune". Donc la chauffe d'origine devient sans intérêt.
Ces 3 approches sont différentes et ont leurs atout et leur profil.
Je développe, sur l'aspect "bouche".
A la base, on a une matière un peu rude, la "grosse matière", mais ce n'est pas une fatalité non plus: un pressurage plus doux, moins de contact pelliculaire sur des peaux épaisses qui cèdent des tanins, un travail particulier des presses en les gérant à part, etc...peut limiter ce phénomène ou même le réduire à néant. Et après tout, faut pas le gommer non plus, c'est l'ADN de cette AOP.
L'exercice de style consiste donc à trouver un équilibre délicat entre 3 notions fortement exprimées sur ces vins: le gras ( pas mal d'alcool, pelliculaire, lies, etc...), l'acidité native forte, et le côté structuré, presque tannique. L'acidité renforce la structure perçue. Le gras enrobe les 2 notions précédentes.
Jonquille joue sur 2 tableaux et pas 3, c'est plus facile, mais ça peut être diablement efficace: il n'y a pas cette sensation de structure. L'équilibre "simple" acide / moelleux est parfait.
Bordaxuria introduit cette notion de structure. Il est probable que le bois utilisé amène à la fois l'aromatique, du gras ( a minima ) et peut être du structurant. En tout cas, il savent gérer le bois, c'est certain.
Arretxea, c'est sans doute le plus structuré jeune,du moins en hegoxuri.
Sur les parcellaires, je suis certain que la structure native est plus "faible" dans son ressenti ( maturité phénolique plus avancée en moyenne ) et / ou l'acidité native est plus faible, à pratique oenologiques équivalentes. Du coup, on déplace l'équilibre vers la mollesse. Pour réveiller une tendance molle, quand l'acidité est fixée, il faut jouer sur l'aspect sensoriel lié à la structure ( MTGUSI est appelé au parloir, il y a matière ). Il faut amener du "grain", cette fameuse sensation tactile, en gros disons des aspérités. Un bois jeune peut le faire si bien choisi, un bois beaucoup moins jeune peut le faire sur cépage délicat ( ex: chardonnay ), mais il est probable que cet aspect structurant sera trop faible ou négligeable sur du 1200 litres ( pas assez neuf ) tel qu'utilisé sur ces parcellaires. Du coup, sur ces cuvées, ces contenants bois ont probablement tendance à gommer (légèrement mais déjà trop ) la structure par une très légère micro-oxygénation, à la patiner, alors qu'elle est déjà naturellement lissée. Sans apporter en parallèle des tanins liés au bois, qui pourrait amener du grain. Du coup, une part de ces cuvées élevée en cuve sans abuser du travail sur lies pourrait amener cette structure manquante en assemblage, comme sur la cuvée générique.
Sur l'aspect "nez":
Pour être honnêtes, les confrontations avec les challengers ont été trop limitées pour tirer des plans sur la comète.
Ceci étant, quand on attend un vin de garde ( ou s'il est présenté comme tel par le domaine et / ou les revendeurs et / ou les attentes du consommateur ), on doit espérer un certaine fraicheur aromatique ( sauf si on est dans le Jura ou sur un malentendu, tout pourra passer :whistle: ) jeune, et une tenue de celà correcte dans le temps. Sur ce que nous avons dégusté, et toi aussi visiblement Med, il faut avouer que l'attente n'est pas pleinement satisfaite. Tu as évoqué aussi je crois une question d'irrégularité sur le topic cochonailles. Il serait trop facile de tirer à vue sur le bouchon comme seul responsable de tous les maux ( ils en ont, faut pas non plus tout leur mettre sur la tête ). Le travail commence dès l'élevage, et devient primordial dans les semaines avant mise et à la mise. En fait, à chaque fois que le vin est manipulé. Pour des cuvées tirées à petit volume, il faut avouer que c'est un défi technique et mais aussi neuronal.
Et donc:

2) le relève, les enfants:
Pour des gens qui ne connaissaient pas grand chose il y a 20 ans, les parents se sont quand même bien débrouillé, on a surtout vu pire. Les fondations sont saines, les points à régler sont gérables pour une jeune génération impliquée qui ne refuse pas à un aspect "technique" des choses. L'expérience Larredya devrait y contribuer.
#166
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: winaddict33, Med

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18211
  • Remerciements reçus 3156

Eric B a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

Ce n’est plus Michel Riouspeyrous qui gère le domaine ?

La passage de relais s'est fait en 2018. Probable que les parents ne resteront pas totalement inactifs. Pas trop leur genre.

Eric
Mon blog
#167

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 505
  • Remerciements reçus 308

Med a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

"Sur blancs, je suis plus circonspect, ce n'est pas une obligation."
Ce n'est pas une obligation mais une nécessité selon moi !
D'après toi d'autres paramètres semblent pouvoir amadouer ou permettre d'avoir des jus plus civilisés mais tu démontres et expliques aussi très clairement dans ton paragraphe sur l'aspect "bouche" les avantages d'un boisé bien calibré.
Ce n'est pas parce que cela amène du gras voire un peu d'aromatique (jamais senti la vanille pour ma part chez Bordaxuria) que cela va dénaturer les vins (non, je ne suis pas bourguignon :whistle: )
C'est marrant mais à chaque fois que je leur fais remarquer que l'acidité est quand même un chouïa violente haute, les vignerons du coin semblent surpris. Le biberonnage au cidre local doit laisser des traces...

Entièrement d'accord avec toi sur la partie concernant l'aspect "nez" (y compris ton tacle à la carotide sur le Jura :D).
Concernant le bouchon, Iban Riouspeyrous me disait justement qu'ils avaient eu des problèmes sur 2011 (le mien et celui de DidierV étaient oxydés) mais ça n'excuse pas tout...

L'expérience acquise chez Larredya sera bien sûr très intéressante pour la progression du domaine. Mais le passage d'un des frangins chez Elian Da Ros devrait également avoir son importance en particulier sur cette gestion du bois (son Coucou blanc étant quand même un modèle du genre).

Dans tous les cas, un immense merci pour toutes ces explications techniques et pour avoir mis des mots sur plein de choses auxquelles je pense depuis un certain temps.
Et si tu veux prolonger cette discussion autours de quelques bouteilles, pas la peine d'aller jusqu'en Belgique pour boire de l'Irouléguy : on peut s'organiser une petite dégustation sur Bordeaux un de ces 4 !

Médéric
#168
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gildas

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18211
  • Remerciements reçus 3156

Eric B a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

Le coucou blanc d'Elian da Ros ne chante pas (sur l'étiquette, en tout cas).

Votre rencontre peut se faire chez l'ami Winaddict : il vous connaît tous les deux ;)

Eric
Mon blog
#169
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Med

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 505
  • Remerciements reçus 308

Med a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

Oups corrigé !

Médéric
#170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1166
  • Remerciements reçus 892

Agnès C a répondu au sujet : Domaine Arretxea, Irouléguy

....::whooo:: ...
ah Bordeaux, quelle jolie ville (j'ai ton vin Médéric) , mais la Bousilandie est plus proche d'Irouleguy....

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
#171

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3501
  • Remerciements reçus 779

agitateur a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

Ce n'est pas une obligation mais une nécessité selon moi !
Brana Ilaria jonquilles 2013 est sans bois ( j'en suis a peu près sûr ) et pourtant c'était le plus glou glou de la séance. Comme quoi...

D'après toi d'autres paramètres semblent pouvoir amadouer ou permettre d'avoir des jus plus civilisés mais tu démontres et expliques aussi très clairement dans ton paragraphe sur l'aspect "bouche" les avantages d'un boisé bien calibré.
Il peut y avoir des avantages éventuels amenant un profil différent mais toujours qualitatif, si cet apport est parfaitement maitrisé: par le bois apporté, et aussi et même surtout par sa concordance avec l'ensemble des pratiques en parallèle. Cet apport m'a semblé parfaitement exécuté sur Bordaxuria, moins évident sur Arretxea en blanc. Sur Haitza par contre, croisé très peu souvent par mes papilles il est vrai, ça m'a semblé beaucoup plus "juste". Mais bon, dur d'en faire une généralité absolue sur ces qq vins, sur un panel trop restreint.

Ce n'est pas parce que cela amène du gras voire un peu d'aromatique (jamais senti la vanille pour ma part chez Bordaxuria) que cela va dénaturer les vins (non, je ne suis pas bourguignon :whistle: )
Nous sommes d'accord.

Concernant le bouchon, Iban Riouspeyrous me disait justement qu'ils avaient eu des problèmes sur 2011 (le mien et celui de DidierV étaient oxydés) mais ça n'excuse pas tout...
Je n'ai pas forcément la plus haute estime pour les bouchonniers liégeurs. Ils commercialisent certes une matière première naturelle et par définition "variable", mais ça reste quand même des maquignons. Pour autant, il faut saluer les efforts accomplis sur la dernière décennie, on est loin des catastrophes industrielles d'il y a 20 ans.
Tous les bouchons rencontrés sur la série Arretxea ont été très bons, sur les critères physiques / mécaniques, sur ce qu'on peut juger une fois débouché: pas de remontée capillaire, pas de faiblesse de structure, pas de trous de vers / fourmis. On a eu un 2010 bien liégeux, et carrément bien bouchonné le lendemain, mais c'est un défaut sans lien avec le phénomène de prémox lié au bouchon quand celui ci en est responsable.

( Je vois Winaddict le 6 septembre )
#172
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Med

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6045
  • Remerciements reçus 1560

Marc C a répondu au sujet : Domaine Arretxea, BLANC, horizontale / verticale

L'expérience acquise chez Larredya sera bien sûr très intéressante pour la progression du domaine. Mais le passage d'un des frangins chez Elian Da Ros devrait également avoir son importance en particulier sur cette gestion du bois (son Coucou blanc étant quand même un modèle du genre).


Médéric, tu me fais peur ! Ça ne me semble pas la meilleure "école" pour apprendre à civiliser les tanins rustiques des rouges du coin :whistle:

Plus sérieusement, merci pour cette discussion sur les blancs du domaine. Quelques parcellaire m'avaient donné l'impression d'un stade d'évolution anormalement avancé au contraire des Hegoxuri.

Marc
#173
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Med

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 117
  • Remerciements reçus 153

supagweg a répondu au sujet : CR: Domaine Arretxea, Irouléguy, Hegoxuri, 2013

CR: Domaine Arretxea, Irouléguy, Hegoxuri, 2013



La robe est dorée, plutôt pale.
Le nez est précis, pas d'exubérance mais une quantité de senteurs. À l'ouverture le nez apparaît très légèrement beurré et levuré avec un peu d'amande amère dans l'esprit d'une pâte à gateau. Le nez évoluera sur les agrumes, le zeste d'orange, du citron et du caillou. Un peu de végétal. Bizarrement, pas de fruits exotiques, peut être un peu d'ananas.
En bouche, l'attaque est sur l'acidité avec du citron. Il y a un coté salin, c'est très salivant avec une finale sur une fine amertume. Une bouche tendue et "minérale".

Bon accord sur une tomme de brebis.

Une très belle bouteille.
Très bien
#174
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Med

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82765
  • Remerciements reçus 8237

oliv a répondu au sujet : Domaine Arretxea, Irouléguy

Portrait
Théo Riouspeyrous, producteur de vins bios au Domaine Arretxea à Irouléguy.

www.francebleu.fr/em...
#175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18211
  • Remerciements reçus 3156

Eric B a répondu au sujet : Domaine Arretxea, Irouléguy

oliv écrit: Portrait
Théo Riouspeyrous, producteur de vins bios au Domaine Arretxea à Irouléguy.

www.francebleu.fr/em...


L'émission est en langue basque ;)

Eric
Mon blog
#176

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82765
  • Remerciements reçus 8237

oliv a répondu au sujet : Domaine Arretxea, Irouléguy

Agnèèèèèèèèèèès, t'es là ? :whistle:
#177

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1166
  • Remerciements reçus 892

Agnès C a répondu au sujet : Domaine Arretxea, Irouléguy

Oui, je suis là.
Je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il dit notamment à la 2'52, c'est un peu tiré par les cheveux.

Trève des confiseurs, faudrait aller rencontrer la famille toute entière pour refaire l'entrevue avec Xexilli (qui d'habitude traduit tout en basque <-> français ... enfin quand elle assurait la voix durant les matchs de l'aviron bayonnais).

Je peux demander à mon père mais il est capable de dire que les bas navarrais ont un drôle d'accent comparé aux labourdins...

Bref, j'ai du mal avec le français, alors à part 3/5 mots... pfffff

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
#178
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82765
  • Remerciements reçus 8237

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Arretxea - Irouléguy - Hegoxuri Grès Schistes 2010

LPV Nice 55 - Sud ouest en blanc, rouge et sucre, par Joël

CR: Domaine Arretxea - Hegoxuri Grès Schistes 2010

Robe claire.
Nez sur les agrumes confits, légère cire et végétal, un peu alcooleux. La bouche est large, bien tendue, avec de beau amers et une belle longueur.
Très bien
#179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82765
  • Remerciements reçus 8237

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Arretxea - Irouléguy rouge 2015

LPV Nice 55 - Sud ouest en blanc, rouge et sucre, par Joël

CR: Domaine Arretxea - Irouléguy rouge 2015

Robe rubis très foncée.
Nez un poil discret, sur le cacao et des notes de cerise.
Bouche un peu massive, avec pas mal de tanins, un peu rustique, sur la même aromatique que le nez, plutôt noyau de cerise avec la cerise en retrait, et cacao amer.
Un vin a accompagner à table, sinon un peu dur à boire seul.
#180

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck