Nous avons 1144 invités et 16 inscrits en ligne

Domaine Bernard Faurie

  • Messages : 480
  • Remerciements reçus 91

JRU83 a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie

Oui en principe, s'il n'y a pas de changement ce sera bien Emmanuel Darnaud qui reprendra les vignes d'hermitage, il a déjà repris les vignes de saint-joseph.
Malgré les fortes sollicitations des "grands groupes"....

Mais vu l'humilité de Monsieur Faurie, je pense que nous devons pas nous inquiéter mais j'espère que nous aurons droit à encore quelques milesimes de Monsieur Faurie, les 15 et 16 sont très bien réussi.

Jp

Jean-Pierre
#151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7123
  • Remerciements reçus 5415

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Domaine Bernard Faurie – Saint-Joseph – Vieilles Vignes – 2004

CR: Domaine Bernard Faurie – Saint-Joseph – Vieilles Vignes – 2004

Bue lors d'une belle dégustation de LPV Versailles sur les Sancerre et Saint-Joseph (et non "avec les sincères et sans Joseph" ;)) relatée ICI

Benjamin
Réduit, avec des arômes de réglisse. Bouche ample qui finit un peu sèche.
Bien -

Denis
Le Faurie me plait moins. Je suis en général moins fan du style du domaine dont j’ai tendance à trouver les vins ternes.
Bien ++

François
Le nez me déroute, je le trouve foxé, peu lisible.
Après une attaque suave, le ressenti se dégrade car les tannins sont un peu rustiques, un relatif déséquilibre aussi (puissance) et de l’amertume, je ne prends pas grand plaisir.
Bien

Jean-Loup
Robe sombre et évoluée.
Le nez très intense dévoile quelques arômes lactiques et d’autres animaux, sur un fond de fruits noirs suffisamment perceptible.
Dès l’attaque la belle matière dense et riche emplit la bouche, puis l’acidité est ressentie de façon légèrement dissociée. Des tanins relativement asséchants gâchent un peu la deuxième partie de la bouche : disparaîtront-ils à l’avenir ?
Bien ++ / Très Bien

Ralf
De la réduction gênante sur ce vin qui montre par ailleurs un bon potentiel car il est dense et mûr.
Bien / Très Bien tel quel mais une aération plus poussée aurait peut-être aidé…

Jean-Loup
#152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 340
  • Remerciements reçus 353

Val59 a répondu au sujet : CR: Domaine Bernard Faurie – Hermitage Greffieux Meal 2006

CR: Domaine Bernard Faurie – Hermitage Greffieux Meal 2006

Vin relativement ouvert avec des tanins qui commencent à s'intégrer… Le toucher de bouche est assez fin, il y a du fruit mais aussi une évolution vers des aromatiques secondaires. L’ensemble est assez sympa peut être un tout petit poil lourd. A souffert aussi par la suite de la comparaison avec la Mouline 1999 de Guigal..
Le vin semble arriver à son début d’apogée. B+/TB

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.

Amicalement,
Valentin
#153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 753
  • Remerciements reçus 620

David Chapot a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie – Saint-Joseph 2001 L03288

Bu ce soir un Saint-Joseph 2001 L03288 de Bernard Faurie, qui est un Jeunes Vignes (de 1986!)
Robe : grenat avec des reflets plus clairs/, brillante; quelques bulles de CO2 qui disparaissent 5min après ouverture.
Nez : nez de suie, de cendre, de bacon, de fruits rouges un peu décandents à la fin, terrien, terreux, ferme; très beau, complexe sur des arômes de terre qui m'évoquent une syrah de l'Hermitage de 20 ans d'un millésime froid.
Bouche : attaque acide, fraîche, tendue, puis les tannins arrivent, sans sêcheresse, mais avec peu de velouté dans le vin, et des arômes sur le jus de viande; bouche qui se présente par la fraîcheur, mais s'affine ensuite, équilibré dans un style frais, qui dure.
Conclusion : Très bien+++/je ne parviens pas à arriver à l'excellence! Vin très raçé, d'un équilibre frais mais long, qui s'améliore et se canalise à l'aération. À ce stade, il manque un peu de volupté pour m'enchanter davantage, mais c'est un remarquable Saint-Joseph qui coûtait 15€! Je me surprends à plus aimer le JV 2001 que le VV 2007 bu il y a une semaine, grognon, difficile de cerner les vins de Bernard.
David Chapot.
#154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie

"" Je me surprends à plus aimer le JV 2001 que le VV 2007 bu il y a une semaine, grognon, difficile de cerner les vins de Bernard."""

Je reste sur une grande déception sur le Saint Joseph V Vignes 07 : trois btlles dégustées lors de notre soirée du club ( Novembre 2012 )

Bouteilles achetées chez Mr Muller de la cave de Réverolle ...est ce un lot défectueux car je n'envisage pas un problème de conservation à la cave de Réverolle , les locaux sont au top ) . Je sais que Mr Muller a retourné son stock au domaine ..
C'est ma première déception avec un vin du domaine et sur plus de 20 ans
#155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5920
  • Remerciements reçus 3227

Frisette a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie

milleret écrit: Je reste sur une grande déception sur le Saint Joseph V Vignes 07 : trois btlles dégustées lors de notre soirée du club ( Novembre 2012 )


Bu à 5 ans de vie, concernant les vins de Faurie (qui supportent facilement la garde) peut être était-ce simplement une période de fermeture à l'époque? (Lire ici une supposition et non une critique).

Flo (Florian) LPV Forez
#156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie

Florent , je ne pense pas à un problème de fermeture mais beaucoup plus à un sérieux problème lors de la vinification ..mais je ne suis pas un spécialiste . J'ai conservé quelques bouteilles mais j'ai bien peu d'espoir . David pourrait nous en dire un peu plus mais j'ai l'impression qu'il ne tient pas à pénaliser Mr Faurie ...il a évoqué gentiment le terme " Grognon " !!
#157

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 753
  • Remerciements reçus 620

David Chapot a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie

Merci pour vos rebonds.

Jean-Luc, je m'efforce d'être parfaitement objectif dans ma description des vins de Bernard Faurie comme d'autres vignerons, même si Bernard fait partie des vignerons pour lesquels j'ai beaucoup d'estime.

Parler d'une faute de vinification à propos de ce Saint-Jo 2007 VV bu en octobre, je ne le ferai pas car je ne le crois pas; il présentait des arômes sauvages, d'entrailles, les fruits rouges étaient absents; je n'ai pas fait de CR car je n'étais pas dans de bonnes conditions pour le faire (dans la belle-famille, vin dégusté un peu vite), pas parce que je ne veux pas gêner Bernard (cf mes commentaires sur l'Hermitage 2003 qui ne sont pas enthousiastes). Je reste pour l'instant sur l'impression d'une phase compliquée, mais je le regoûterai et dirai si j'ai de nouveau un problème avec ce vin. Ce qu'on peut reprocher à Bernard, c'est la qualité et la taille des bouchons qui engendre peut-être de l'irrégularité, là d'accord. De même, je n'hésite pas à parler de problème dans le Méal 2009 que Bernard a encore en fût je pense, et dont on a pu lire un CR récemment, qui était si riche qu'il n'a pas fermenté je crois, et quand je l'ai goûté il y a 3 ans, il n'était pas à mon goût (goût de vieux fût, volatile, comme la cuvée spéciale de Bonneau 1998 bue sur fût en 2005, des vins resté trop longtemps dans des fûts); pour ce vin, on peut parler de problème dans le déroulement de la vinification mais pas jeter la pierre au vigneron car le vin n'a pas été commercialisé.

Pour les boire depuis 20 ans, je sais que les vins de Faurie peuvent être d'évolution compliquée, et les bouteilles parfois inégales, même si je n'ai pas à me plaindre; ainsi, pour fêter ses 60 ans en 2009, j'avais fait une dégustation en sa présence où le premier Saint-Jo qui était bon était le 1998, et 1991 pour l'Hermitage!; les vins plus jeunes se goûtaient mal ce jour, et nous étions 12 à le constater. Je laisse à ce 2007 le bénéfice du doute car je ne vois pas de raison pour qu'il y ait eu un problème de vinif dans ce millésime somme toute assez classique.

En tout cas, ce Saint-Jo 2001 JV était très très bon :)

David Chapot.
#158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 753
  • Remerciements reçus 620

David Chapot a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie

La veille de mon passage à Cornas est pour moi l'occasion de redéguster le CR: Saint-Joseph Vieilles Vignes 2007 de Bernard Faurie dont le code à côté de l'étiquette a été effacé. Bouchon correct, seulement imbibé sur une petite partie du côté sur 2cm de longueur.
Robe : brillante, jeune, des reflets presque violacés (à ma grande surprise).
Nez : raisin frais, puis un peu de rose, de cassis et une légère touche végétale noble/fraîche/(rafle?). Nez très stable, posé.
Bouche : à la première gorgée, attaque fraîche, avec une acidité franche (sans doute un peu de CO2 présent), mais un velouté très agréable, porté par des tannins très fins/poudreux, très denses, qui donnent de la longueur. En fin de bouche, quelques notes de chocolat noir/terre s'ajoutent à ceux du raisin frais. La fraîcheur de la première bouche s'estompe ensuite, restent le velouté, les arômes fruités, et les tannins sableux.
Conclusion : Très bien+++ Vin très propre/très pur, possédant beaucoup de potentiel de garde, qui n'a rien à voir avec la bouteille que j'avais mal dégustée en octobre dernier, et que je n'ai jamais goûté à ce niveau. Il commence à acquérir les premières notes de chocolat/terre, mais garde un fruit qui m'étonne par sa jeunesse. Quand il se présente comme dans cette bouteille, ce qui n'est manifestement pas toujours le cas, il se gardera 10 ans encore sans problème et va se bonifier je pense.
David Chapot.
#159
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt, lutembi, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 343
  • Remerciements reçus 459

SOK a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie

Merci David,

Même en jeunesse ce vin était excellent.

Je n'en ai plus malheureusement ...

Stéphane
#160

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 753
  • Remerciements reçus 620

David Chapot a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie Saint-Joseph VV 2008

Après le 2007, j'ouvre un CR: Saint-Joseph VV 2008 L10269 (je crois) de Bernard Faurie
Robe : grenat, brillante, quelques reflets plus sombres.
Nez : trait de vert, bourgeon de cassis, quelques notes de terre; à l'aération, le cassis gagne en pureté, les arômes poivrés arrivent en soutien, de violette aussi, nez raffiné d'une belle syrah mûre assez jeune dans un millésime frais.
Bouche : à l'ouverture, ça pétille! Dose de CO2 assez importante qui renforce l'acidité du millésime, ça surprend les gencives... 6h plus tard, la matière ressort, avec un certain moelleux signant une maturité très correcte dans un millésime frais. Grosse masse de tannins, nullement assêchants, qui donne de la longueur à ce vin. Le dernier verre est le meilleure, impossible pour moi de dire 2008 à l'aveugle car il fait plus jeune de par ses arômes et l'acidité n'est pas si marquée à la fin de la bouteille.
Conclusion : Bien+++/très bien. Très belle bouteille, jeune, qui porte les stigmates du millésime mais en offrant ce que le terroir a de meilleur, la belle exposition Sud-Ouest (Dardouilles : qui voit les rayons du soleil). La présence de CO2 surprend voire déroute au départ, mais elle a permis un vin d'une fraîcheur exceptionnelle pour un 2008, et ne cache pas le vin qui se déguste bien 6h après ouverture. 2ème très belle bouteille de SJ Faurie en 2 jours (que je goute bien mieux qu'un Greffieux 2008 il y a 2 ans), avec des vins qui confirment leur lenteur d'évolution, leur très grande capacité de garde, et leur pureté. Il me rappelle le Bachasson 2008 de Jean-Louis Chave, à l'aromatique encore plus pure, mais dont je ne suis pas certain qu'il possède autant de chair que le vin de Bernard, et me semble plus solide sur ses bases que la Côte-Blonde 2008 de Rostaing bu il y a une semaine, davantage sur le fil du rasoir.
David Chapot.
PS : bu ce WE à Cornas un Hermitage Greffieux-Bessards 2017 très bon, avec un nez de raisin frais, une matière en béton mais qui se boit tout seul; l'Hermitage Bessards-Méal est plus velouté, plus harmonieux aussi, possède plus de chair, faussement facile à ce stade, très bien++++ qui devrait, quand il exprimera sa complexité, atteindre l'excellence. En revanche, l'Hermitage 1999 cuvée ??? présentait un nez d'élevage en bois neuf/de vernis qui m'évoque, sans que j'en sois certain, une cuvée USA bois neuf que je ne recommanderai pas, même si la bouche est belle.



Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
#161
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Yoannc

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 218
  • Remerciements reçus 101

Yoannc a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie Saint-Joseph VV 2008

David Chapot écrit: PS : bu ce WE à Cornas un Hermitage Greffieux-Bessards 2017 très bon, avec un nez de raisin frais, une matière en béton mais qui se boit tout seul; l'Hermitage Bessards-Méal est plus velouté, plus harmonieux aussi, possède plus de chair, faussement facile à ce stade, très bien++++ qui devrait, quand il exprimera sa complexité, atteindre l'excellence. En revanche, l'Hermitage 1999 cuvée ??? présentait un nez d'élevage en bois neuf/de vernis qui m'évoque, sans que j'en sois certain, une cuvée USA bois neuf que je ne recommanderai pas, même si la bouche est belle.


Je vous rejoins sur le 1999 dégusté sur le marché aux vins de Cornas où le boisé ressortait beaucoup et je n'ai pas retrouvé l'élégance que j'avais eu sur les 1998 et 2001 dégustés l'année dernière.
Le 2017 Bessards-Méal était superbe!
#162
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: David Chapot

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 340
  • Remerciements reçus 353

Val59 a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie 1999

Concernant le 1999, le Méal (isolé) est superbe .. La dernière bouteille devrait probablement être ouverte pour les fêtes.
Par ailleurs un GBM 1999 m'avait paru astringent et pas très sexy. Le Greffieux était un intermédiaire entre les 2 cuvées quand je l'ai gouté au domaine l'an dernier.. regouté il y a un mois je l'ai vraiment apprécié (fruit et profondeur, finesse des tanins, belle longueur), sans être gêné par le bois.

Pour rebondir sur le boisé, le Méal 2009 a posé a priori pas mal de problème de vinification avec des arômes de vernis, colle ... très désagréables

Amicalement,
Valentin
#163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 659
  • Remerciements reçus 418

rudy.B a répondu au sujet : CR: Hermitage 2001 - Domaine Bernard Faurie

CR: Hermitage 2001 - Domaine Bernard Faurie:

Bouteille amenée à un repas pour accompagner un gigot d'agneau de 7 heures.

Le premier nez fut plaisant, mais après agitation, le côté tertiaire ressort sur le champignon (ce qui ne me charme pas vraiment) mais d'une manière qui reste agréable.

La bouche est fondue en attaque, plaisante, et sur le premier verre je lui trouve un pèt' de puissance qui répond bien au gigot. Les verres suivants seront plus civilisés et le vin devient plus agréable en le buvant pour lui-même en quelques sorte.

À 40€ (acheté l'année dernière au marché aux vins de Chavanay), c'est peut-être un peu cher pour établir un bon RQP. Pour autant ce fut un vin plaisant à boire qui ne versait pas dans l'excès comparé à d'autres vins anciens qui puaient le champignon par exemple. Bref, du plaisir, mais à un prix peut-être trop élevé pour mon échelle de valeur.

Mais ça m'a aussi permis de me rendre compte que j'aime les vins qui disposent d'un minimum de fruit, même si je ne suis pas réfractaire aux notes tertiaires.

P.S.: chez Bernard Faurie, c'est un peu toujours la galère pour savoir de quelle cuvée il s'agit exactement. Pour le savoir il convient de noter la série de chiffres gravés qui correspondent à la date de la mise, ce qui permet, en appelant le domaine, de savoir ce que contient exactement la bouteille. Or, ayant laissé la bouteille chez la personne qui m'invitait (un célèbre caviste en ligne ;) ), je ne saurais en dire plus.
#164
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 23
  • Remerciements reçus 9

papa31 a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie -Assemblage - 1992

CR: Bernard Faurie - Assemblage - 1992

Bue sur une épaule d'agneau au four avec son gratin dauphinois.
Ouvert 3-4h avant. Bouchon en parfait état, marqué sur 1 bon cm.

A l'ouverture, le vin est un peu mutique et plat.

Après l'aération et au moment de le servir, le nez se fait plus causant.
On est sur un vin très évolué, avec des notes uniquement sur le tertiaire, notamment le sous-bois, le café et le moka. Le nez est agréable mais cela manque un peu d'intensité.
En bouche, le vin est fidèle à ce que le nez laissait penser. On garde une belle structure tenue par l'acidité mais cela manque un poil de profondeur.
Cela reste un beau vin, très évolué et qui a bien vieilli mais on n'était probablement pas sur un grand millésime.

Si certains en ont en cave, je conseillerais de ne plus attendre.

Florent
#165
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1692
  • Remerciements reçus 2563

Kiravi a répondu au sujet : CR: Domaine Bernard Faurie. Hermitage 2005.

CR: Domaine Bernard Faurie. Hermitage 2005.

Robe foncée, opaque, brunie sur les bords du disque.
Nez de fruits mûrs, encore boisé, laissant toutefois présager de la finesse.
Confirmation en bouche: de la finesse, peut-être due à ce qui m'apparaît comme un relatif manque de matière, fruité timide, présence assez marquée de tannins toutefois pas asséchants. Le vin est frais, digeste, mais ne procure pas un plaisir intense. Petite déception.

Marc, assez vieux débutant
#166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1510
  • Remerciements reçus 1355

Super-Pingouin a répondu au sujet : CR: Une première au domaine Bernard Faurie et la dégustation du millésime 2017

CR: Une première au domaine Bernard Faurie et la dégustation du millésime 2017

Au moment d'établir la feuille de route de notre périple, nous décidons d'écouter un précédent conseil de Jean Gonon et d'aller visiter l'appellation Hermitage. Je n'avais pas souvenir d'avoir goûté un vin de Bernard Faurie - camarade Antoine me dira plus tard que si en fait :) bon ça n'a pas du me marquer. C'est donc quelques discussions locales complémentaires en 2017 qui nous incitent à aller voir ce vigneron bien établi. La rencontre avec Bernard Faurie était inattendue. Inattendue parce que je n'avais parcouru aucune littérature sur la personne ni sur ses vins mais aussi parce que je n'avais aucune attente. Elle fut également inattendue parce que de l'extérieur, la bâtisse ne présage aucunement que l'on y fait vin.

Point de plaque ou panneau annonçant le domaine. C'est un pavillon de taille modeste, peu large. Un garage est adossé dans son prolongement vers le fond du jardin. "Dîtes-donc les amis, vous êtes vraiment sûr que nous sommes à la bonne adresse?". Ce n'est qu'après quelques minutes qu'un homme à la chevelure et à la moustache argentées nous rejoint et nous confirme que nous sommes au lieu prévu.

"Bonsoir, Bernard Faurie. Vous m'excuserez, je terminais une conversation téléphonique. Je vous propose que l'on passe à la salle de dégustation. Nous y serons plus à l'aise." Nous entrons dans le bâtiment arrière pour nous asseoir dans ce qui pourrait ressembler à un salon des années 80: du carrelage brun, une cheminée en brique ocre et en son centre une table en bois massif. Ce qui est plus surprenant est la présence des tonneaux remplis.


Une brève présentation du domaine


- Merci de nous accueillir. Pouvez-vous nous évoquer le domaine?
- Il faisait 4ha à l'origine. En 2010 j'ai commencé à me délester des Saint Joseph. En 2012 je n'en ai plus.
- A qui les parcelles ont-elles été cédées?
- A mon gendre: Emmanuel Darnaud. Il fait du Crozes Hermitage et 2 Saint-Joseph. Il me reste aujourd'hui 2ha dont du vin de France situé en zone de Saint-Joseph, en plaine. Il est fait sous l'étiquette Héritiers Faurie-Marc. On a aussi du blanc. Il sert surtout à ouiller les fûts. On fait quelques bouteilles.


Bloquer la fermentation malolactique pour conserver de la fraîcheur

- Les vendanges ont été chaleureuses en 2018.
- Je confirme. Il a fait bien chaud. Nous avons vendangé tôt. Les premières cuves faisaient 13,5°C, les dernières 15,2°C. Mais Bessards, c'est solide. Je vais vous faire goûter le blanc.

Hermitage blanc
"Les vignes ont 72 ans. 100% Marsanne sur les sols de Bessards. C'est du granit."
C'est frais, pas lourd ni trop mûr. C'est acidulé avec quelques notes de pomme verte. Il y a de la densité et un filin acidulé qui s'étire en son centre. AB

- Les blancs ont été vendangés le matin. Nous avons essayé 2 après-midi mais rapidement nous avons restreints aux matinées. Il fallait refroidir tout ça. Nous avons un groupe de froid pour l'équivalent de 4ha. Il a suffit pour tout juste 2.
- Vous avez bloqué les malos?
- Oui, un peu.
- Avez-vous déjà essayé d'acidifier?
- En 1983. Le résultat ne m'a pas du tout satisfait. Je préfère donc bloquer les malos.
- Et en rouge?
- J'ai fait un essai non volontaire en 2009. La malo n'était pas faite, même sur quelques rouges. J'ai tenté un élevage de 8 à 9 ans sur un St Joseph. Il restait un peu de malique. L'agrément m'a été refusé :)
Et Bernard Faurie de continuer:
- En 2016, les blancs sont superbes. Tous les sucres sont faits. Avec 2017, ils ne se sont pas tous terminés. Il reste un peu plus de 2g.
- Et en 2018?
- Moins d'un gramme à 15,2. Tout s'est fait en levure naturelle. J'ai acheté des levures mais je ne les ai pas utilisées.
- Pourquoi est-il si important de terminer les sucres?
- S'il reste du sucre, c'est difficile de stabiliser la volatile.
- Est-ce que vous filtrez?
- Oui presque stérile.

C'est étonnant par rapport aux domaines que nous apprécions par ailleurs mais nous verrons que le résultat est plutôt qualitatif.


Bessards, Greffieux et Méal

- Dans quelles proportions sont représentées vos différents terroirs?
- Bessards occupe 60%. C'est le dominant des vignes. Il est féminin et il a de la force à la fois. C'est celui qui apporte la longueur. Greffieux pour 20%. Il est également féminin mais il manque un peu de longueur. Et enfin 20% de Méal.
- Est-ce que vous faîtes des assemblages ou des parcellaires?
- Des assemblages la plupart du temps. En 2015 et 2016 je fais néanmoins Bessards seul.

Nous dégustons le millésime 2017.

Cuvée du Papy
"C'est de la Syrah. Elevée en bois neuf. Un des fûts s'est mis à couler. Heureusement qu'il suintait, j'ai pu m'en apercevoir sans trop de perte."
Un vin dense, noir et acidulé à la fois. Des notes herbacées, une texture de craie noire. B
- Eraflez-vous?
- Non, je n'ai pas acheté d'appareil pour cela. Je ne me pose donc même pas la question. Et sur une année solaire, il ne faut surtout pas érafler. Après, il ne faut pas que la rafle prenne le dessus.

Greffieux / Bessards
Un bouche mentholée d'emblée. De la violette et de la fleur de sureau qui se poursuivent sur un long sirop de cassis. C'est fin, fruité et doté de tanins certes présents mais emportés par la gourmandise. Sans aucune hésitation Excellent

- Nous faisons -25% sur 2017. Il fallait remonter à 2003 pour avoir une baisse importante. C'était alors -60%. En 2002 et 2003, j'ai perdu l'équivalent d'une récolte. Les vignes ont mis du temps à récupérer.
- Comment se passe la transmission du domaine?
- J'ai 2 tracteurs et un chevillard. Ce sont de vrais jouets. Avant, il fallait des tracteurs avec des chenilles en fer. Ils étaient trop lourds pour les sols. Maintenant, je m'amuse tellement que je n'ai pas envie d'arrêter. Et puis, il faut voir les vignes à l'automne. Elles deviennent progressivement jaunes. C'est beau. Ça m'apporte la paix. Mon gendre attend donc tous les ans :)
- Et il vous aide?
- Pas du tout. Il doit déjà s'occuper de 17ha.
- Nous dégustons depuis les bouteilles. Les mises se font assez tôt.
- Je fais une mise précoce; une autre à la fin du Printemps. Je n'ai pas beaucoup de place.
- Comment faîtes-vous la différence?
- Avec le numéro de lot sur la bouteille.

Bessards / Méal
Une acidité haute, des tanins en abondance qui tapissent la bouche. L'ensemble demeure néanmoins très digeste grâce à ses fruits d'un rouge vif et gourmand. La longueur est grande. Nous avions tendu la joue gauche avec Greffieux / Bessards. Nous tendons la droite avec Bessards / Méal. Excellent également et certainement les 2-3 rouges du séjour à l'unanimité du groupe parce que les plus inattendus :) (le 3ème étant la Côte Brune de Rostaing). Waouh.
- Sur un millésime solaire, les élevages sont plus difficiles. Ils nécessitent un contrôle plus important. Il faut ajuster le SO2 plus régulièrement.
- A quel niveau êtes-vous?
- En total? 80-90. Les analyses affichent parfois un niveau plus bas. Après, c'est comme le sel en cuisine, trop de SO2 gâte le vin. Il devient brun, durailleux et carré.

Bessards
Quelques microbilles de gaz trahissent un léger perlant. La texture est d'une finesse remarquable. La portance altière confère de l'élégance au tout. Les fruits se déclinent sur la groseille et la mûre. Excellent
"Nous n'allons pas rester là-dessus (...)" Dans mon fort intérieur: euh, c'était déjà redoutablement top. "(...) Je faire vous faire goûter quelque chose de plus âgé. J'aime bien les moments de partage."


Défier le temps

Vin inconnu
La bordure brune dans le verre est la traduction d'un âge fort respectable. La robe est brillante.
Au nez, ça champignonne. Le contact continu avec l'air lui donne des effluves mentholée et de chlorophylle. En bouche, nous avons un peu de morilles. Les tanins sont poudrés. Et toute la complexité de saveurs fumées, poivrées et pivoine se déroule sur les papilles. Viennent ensuite des notes de fèves de cacao et de café. L'acidité se goûte encore.Excellent -

- Alors à votre avis?
- Je suis incapable de le dater. Les arômes demeurent bien présents, aucun signe de fatigue. Une vingtaine d'année peut-être ?
- Et en terme d'assemblage?
- Je dirais Bessards / Méal.
- Il s'agit de l'assemblage des 3 et c'est 1989.
- !!! Il paraît pouvoir tenir encore une dizaine d'année sans sourciller.
- Ah la conservation. J'utilisais avant du liège de Sardaigne. Ça tenait très bien dans le temps mais ça marquait un peu. On a arrêté. Les vins sont d'une remarquable durabilité. J'aime bien aller dans la nature. J'ai une caravane à 1100m d'altitude. J'aime m'y rendre régulièrement. J'avais ouvert un Hermitage un jour et l'avait laissé dans le frigo. Je reviens un mois après avec un ami et nous n'avions rien emmené. Il fallait tout de même que je lui offre un verre. J'ouvre le frigo et vois la bouteille. Je me préparais à la jeter lorsque par acquis de conscience, je goûte. Le vin était parfaitement en place...

La nuit est tombée depuis de longues minutes déjà. Nous avons été happés par les histoires et les vins de Bernard Faurie. Ces 2017 sont une franche réussite. Et leur géniteur est un homme d'une passion communicative. Il était calme, posé et intarissable. Quels vins! Je n'ai pas l'occasion de déguster souvent des Hermitages mais je vais sans aucun doute y revenir régulièrement. Et nous ne sommes pas pressés que notre vigneron prenne sa retraite. Bon, dîner et au dodo, notre séjour est loin d'être achevé.


HD
#167
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: monta, Nilgiri, Axone35, reidge, bertou, podyak, lutembi, Jean-Loup Guerrin, Nol, o_g, Frisette, starbuck, LLDA, rudy.B, Dag, papa31, Yoannc, Kiravi, otonosama07

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 659
  • Remerciements reçus 418

rudy.B a répondu au sujet : Domaine Bernard Faurie

Tiens, ça ne m'étonne pas pour le 89. L'année dernière, en salon, il m'avait dit que ce millésime goutait très bien et faisait encore tout jeunot!

Pour la future retraite de M. Faurie, on m'avait répondu que c'était prévu depuis X années, mais qu'il n'était pas pressé. Compte tenu de la qualité ressentie sur ce CR, on va effectivement espérer qu'il sorte encore quelques millésimes. ;)
#168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 824

Nol a répondu au sujet : Une première au domaine Bernard Faurie et la dégustation du millésime 2017

CR:

Merci SP pour ce CR d’une visite qui restera sans aucun doute comme LA rencontre de notre séjour. SP ayant très bien décrit le cadre très « intimiste » de cette dégustation, je me contente de restituer les quelques notes prises sur les vins dégustés, avec parfois des appréciations un peu différentes de celles de mon camarade.

Hermitage blanc 2017 :
Nez qui fait assez mûr, avec un peu de pêche jaune et des notes florales ; cela reste cependant relativement frais. Gros volume à l’attaque en bouche, le vin est très dense, avec un léger gras et cela chauffe un tout petit peu ; il y a ensuite une belle relance, jusqu’à des notes salines en finale ; TB-

Vin de France, Cuvée du Papy 2017 :
Nez avenant et ouvert, un mixte fruits rouges / noirs et une note florale. La bouche est dense, structurée et plus « noire » que le nez ; on ressent également un trait vert (sans doute la VE) et une légère accroche. Regoûté depuis notre retour, le vin s’est avéré meilleur à J + 1 : plus rond, plus gourmand (à l’ouverture, c’était un peu « rustique », avec notamment une petite note animale). A 45 € le carton de 6, franchement… B / B+

Hermitage Greffieux-Bessard 2017 :
Nez très frais, sur les fruits rouges, avec une note de menthe poivrée. En bouche, c’est relativement dense, séveux, mais toujours sur un registre « frais » ; l’acidité est bien présente et on sent la VE ; cela reste néanmoins assez gourmand. TB - / TB

Hermitage Bessards-Méal 2017 :
Nez plus dense et noir que le précédent. La bouche est superbe : grosse matière, très tapissante ; mais on surtout frappé par la qualité du « toucher de bouche » : c’est très soyeux, les tanins abondants sont fins et « poudrés ». Là encore, on sent un tout petit peu la rafle, mais cela apporte de la fraîcheur, et j’ai ressenti une légère métallique en finale. Excellent
PS : avec l’ami SP, nous allons devoir organiser une dégustation de fruits rouges et noirs car il semble que nous ayons des perceptions assez différentes du rouge et du noir….

Hermitage Bessards 2016 :
Nez très fin, sur le sirop de fruits rouges et des notes de « cailloux ». La bouche est sur la finesse et l’élégance (mais il y a aussi de la densité), les tanins sont encore un peu marqués ; finale fraîche et salivante. TB / TB +

Hermitage Bessards / Geffieux / Méal 1989 :
Le 1er nez fait assez évolué, avec des notes de sous-bois et de champignons bien présentes ; à l’aération, cela s’atténue pour laisser passer de belles notes sanguines, du poivre, des épices et une petite note de cacao. La bouche fait en revanche plus jeune : il y a encore du fruit (pas cuit), c’est dense, séveux, sanguin et les tanins sont encore bien présents ; belle finale sur des notes fumées et « lardées ». TB+
Pourquoi pas plus que TB+ ? A l’aveugle, le vin faisait effectivement davantage fin des années 90 (voire début des années 2000) que fin des années 80. Cependant, si le fait pour un Hermitage de 30 ans de paraître si jeune peut être vu comme une « performance », cela ne constitue par pour moi un élément déterminant dans l’appréciation du vin : un vin de 30 ans ne me semble pas en soi meilleur parce qu’il en paraît 10 ou 20 de moins ; et d’ailleurs, la « charge » tannique encore bien présente après 30 ans peut laisser penser que l’approche de ce vin a dû être un peu compliquée pendant un certain nombre d’années…

Un grand merci en tout cas à Bernard Faurie pour ce moment rare, sa simplicité et sa générosité.

Paul
#169
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, monta, Super-Pingouin, reidge, podyak, Jean-Loup Guerrin, Frisette, starbuck, David Chapot, Kiravi, otonosama07

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 340
  • Remerciements reçus 353

Val59 a répondu au sujet : CR: Bernard Faurie Hermitage Le Méal 1999

CR: Bernard Faurie Hermitage Le Méal 1999


Tanins fins mais encore un peu présents. Bouche ample sur le fruit et des arômes plus évolués de sous bois. Le vin se complexifie un peu à l'aération. Petite astringence en final qui empêche d’être complètement transporté.. Petite déception par rapport à la même bouteille bue il y a un an au domaine que j'avais adoré.
B+/TB

Amicalement,
Valentin
#170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7123
  • Remerciements reçus 5415

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Domaine Bernard Faurie – Hermitage – Les Greffieux – 2006

CR: Domaine Bernard Faurie – Hermitage – Les Greffieux – 2006

Bue en pirate lors d'une dégustation de LPV Versailles sur Cornas et Côte Rôtie relatée ICI

Jean-Loup
La robe est presque noire, ni jeune ni évoluée.
Le nez affiche une grande intensité et très beau fruité franc dense, complexifié par des épices douces et une touche de violette.
L’énorme matière en bouche en impose mais on y trouve aussi une grande acidité et une certaine finesse. Certains y ont trouvé un léger défaut, que personnellement je n’ai pas décelé.
Très Bien ++

Ralf
j’ai trouvé l’aromatique un peu bizarre au début et j’ai été gêné par des tannins un peu cartonneux.
Alors : défaut ou pas ? Il y avait un beau fruit mais aussi quelque chose pas net.

Denis
Il y a eu débat sur ce vin, certains le trouvant légèrement déviant. Pour ma part, aucune sensation négative à l'encontre de ce vin profond avec une splendide aromatique évoquant le lard fumé, la violette et les épices. Je ne suis pas très fan de Faurie habituellement, mais là c'est vraiment remarquable !
Excellent

Vivien
La robe est sombre.
Le nez est floral, fruité, fruits sombres, avec une légère touche métallique, ferreuse.
Superbe bouche de magnifique harmonie, pleine, avec une matière dense mais pleinement amadouée, une superbe texture amenant un bel équilibre, très fines notes lardées, grande longueur. Absolument superbe.
Très Bien ++ / Excellent

Jean-Loup
#171
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7123
  • Remerciements reçus 5415

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Domaine Bernard Faurie – Hermitage – Les Bessards et Le Méal – 2006

CR: Domaine Bernard Faurie – Hermitage – Les Bessards et Le Méal – 2006

Bue lors de cette même dégustation relatée ICI

L’étiquette est la même et les deux vins ne se distinguent que par l’inscription sur la collerette.

Jean-Loup
La robe présente la même densité et des reflets légèrement plus jeunes.
Le nez est un peu moins intense (mais la bouteille a été ouverte juste avant service), très proche de celui des Greffieux, avec un soupçon en plus de finesse.
C’est en bouche que les terroirs vont faire la différence, avec un équilibre magistral. Un léger perlant en attaque va vite disparaître à l’aération. Il ne subsistera qu’une très grande fraîcheur qui se combine à une belle étoffe au fruité franc et suave. L’ensemble est complètement fondu et serein, d’une persistance remarquable, la finale étant bien sapide sur le pruneau. C’est vraiment très beau !
Excellent +
Pour moi le vin de la soirée même si hors sujet !

Ralf
j’ai clairement préféré celui-ci avec son fruité fin et sa texture tendue aux tannins fermes mais fins.
Très Bien

Denis
Peu de différences avec le Greffieux. Cette cuvée est peut être un poil plus complexe mais le volume, la qualité des tanins et la pureté du nez sont assez semblables.
Excellent

Vivien
La robe est rubis sombre, profonde.
Magnifique nez de grande densité aromatique, alliant fruit (cassis), au lard et à la violette subtile.
Incroyable texture en bouche, avec un magnifique jus de grande sapidité. Le vin est classieux, avec une grande tenue, une magnifique profondeur. Le vin reste pur dans son aromatique et sait conserver une vraie fraîcheur. Que voici un superbe jus de grande élégance, avec une subtile salinité et porté par une incroyable longueur. Somptueuse bouteille.
Grand vin.

Jean-Loup
#172
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: monta, daniel.gureghian

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1338
  • Remerciements reçus 148

oulababa a répondu au sujet : CR: Domaine Bernard Faurie – Hermitage – Gréffieux - Bessards – 2009

CR: Domaine Bernard Faurie – Hermitage – Gréffieux - Bessards – 2009

Bouteille ouverte car j'avais repéré que la bouteille présentait des coulures, bouchon en effet complètement imbibé néanmoins le vin est bon, il présente des arômes de mûres avec un léger trait végétal, une bonne longueur en bouche sur des traits épicés, tout en assez ferme en bouche, il manque quand même un petit quelque chose pour en faire un grand vin.

Très bien, et encore un sacré potentiel de garde pour autant que les bouchons le permettent.

Xavier L.
#173

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 753
  • Remerciements reçus 620

David Chapot a répondu au sujet : CR: Domaine Bernard Faurie – Saint-Joseph 1999

CR: Domaine Bernard Faurie - Saint-Joseph 1999 L01008
Bu ce soir.

Robe : bordeaux sombre, quelques reflets tuilés.
Nez :terre, suie, cassis; à l'aération, arômes de viande maturée, d'huile à la truffe noire. Secondaire,
Bouche : bouche pulpeuse, mure par son velouté, mais assez fraîche. Arômes de fruits rouges/noirs et une forte note de chocolat noir. L'alliance du pulpeux et de la fraîcheur sont bluffants.

Conclusion : Excellent/remarquable. Vin à point, qui peut se garder encore 10 ans mais a atteint, selon moi, un stade d'évolution déjà remarquable. Je me revois au salon d'Ampuis 2001 où, en le dégustant, j'avais été frappé par ces arômes de cassis Teisseire, ce fruit pulpeux, et où j'avais immédiatement commandé 24 bouteilles (à 15€ environ). 18 ans après, je retrouve le pulpeux de la chair, avec des arômes d'une évolution sous contrôle. Ce n'est peut-être pas le vin qui recueillera tous les suffrages dans une dégustation à l'aveugle, mais il possède une histoire et me parait terriblement authentique.
David Chapot.


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
#174
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dt, daniel.gureghian, reidge, Jean-Loup Guerrin, rudy.B

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 343
  • Remerciements reçus 459

SOK a répondu au sujet : CR: Domaine Bernard Faurie – Hermitage 2003 ( Bessards/Méal)

CR: Domaine Bernard Faurie – Hermitage 2003
( Bessards/Méal )

Bouteille juste épaulée 2 bonnes heures avant service.

Des épices au nez, du poivre blanc et de classieuses notes de cèdre.
Pointe d'humus et de champignon en arrière plan.
C'est joli et très expressif, mais je n'y retrouve pas, à ce stade, les notes fumées/lardées du cépage.

Bouche riche, mais sans excès.
Elle affiche une puissance certaine sur les fruits mûrs très légèrement compotés, mais à aucun moment elle ne lasse.
L'équilibre est bien là, sur le fil, au milieu de toute cette richesse.

Très convaincant en l'état.
Je garde sereinement les bouteilles qu'il me reste ce vin étant, à mon avis, très loin d'avoir tout dit.

TBIEN+

Cordialement,

SOK
#175
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1510
  • Remerciements reçus 1355

Super-Pingouin a répondu au sujet : CR: Bernard Faurie: 2018, le pénultième millésime d’une légende

CR: Bernard Faurie: 2018, le pénultième millésime d’une légende


Nous venons de finir à Cornas que nous sautons aussitôt dans notre calèche pour nous rendre à Tournon. C’est avec un plaisir anticipé que nous rejoignons cette maisonnette et ce presque garage qui font office de chai pour Bernard Faurie. Nous l’avions quitté en pleine forme et enjoué l’an passé. Nous le retrouvons toujours en pleine santé mais avec un brin de nostalgie cette fois-ci.


2019, un dernier millésime pour la route


- 2019 semble avoir été plutôt une bonne année des discussions que nous avons jusqu’à présent.
- C’était bien. C’est encore une année à maturité. Nous avons cependant moins souffert qu’en 2018. Il y a quelques raisins confits mais ça va. En revanche, sur Crozes, ils ont eu la grêle.
- Votre gendre y a notamment ses vignes.
- Ce n’était pas drôle pour lui. Il a perdu 50% de sa production.
- Sur des années mûres, vous n’êtes pas tentés d’acidifier ?
- Ah non, je suis contre acidifier. La seule fois où j’ai essayé c’était en 1983. Ca dénature le vin. Même en 2003 je n’ai pas acidifié.
- En terme de rendement, à quel niveau arrivez-vous ?
- On fait moins que 2018. Et il n’y a pas de blanc. Entre les intempéries et les canicules, on est jamais content. Il faut savoir rester humble par rapport à la Nature.

Cuvée du Papy 2018
«J’ai mis un peu de bois neuf cette année sur la cuvée du Papy. Le premier vin y passe 15 jours, le second 1 mois.»
Un vin effectivement un peu plus marqué par l’élevage mais cela reste gouleyant. Le côté poivré, cassis et digeste est bien présent. Un parfait vin de copains. Il n’y a qu’à voir avec combien d’exemplaires mes camarades sont repartis. B

- Ca y est. 2019 est mon dernier millésime. J’ai 70 ans. Je pars à la retraite. C’est mon gendre qui va reprendre l’exploitation des 1,5 ha. Bon je vais quand même me garder 2 000 m2 de Méal. Je ne vendrai qu’aux particuliers qui m’ont suivi depuis longtemps. Je suis fou, c’est la parcelle la plus difficile à travailler :). En 2020, s’il ne gèle pas, il y aura un peu de Méal :). Vous savez qu’on a le droit de garder une parcelle de subsistance. Je conserverai certainement aussi la cuvée du Papy et une parcelle fruitière.
- Pourquoi Méal si elle est la plus difficile ?
- Greffieux est plutôt féminin; Bessard, masculin. Méal seul est le plus équilibré je trouve.
- Sinon, on espère que les prix ne vont pas trop augmenter #voeupieux :D. La tendance est plutôt forte sur l’appellation. Et lorsque cela passe à la génération suivante, il y a souvent un petit saut tarifaire. Nous avons pu le constater sur d’autres domaines à Tain.
- Les prix augmentent trop. Faut pas que ça devienne de la finance. Les passionnés, les artistes, ils étaient souvent pauvres :)


La dégustation du millésime 2018


- Nous allons goûter 2018.
- Vous faîtes toujours des mises différentes ?
- Oui, là c’est une première mise issue de deux demi-muits.

Greffieux - Bessards 2018
« Des fûts de 2 vins. »
Des fruits rouges mûrs mais pas noirs. C’est frais dans le haut du palais. Une belle gourmandise de baies de cassis, de bourgeons de cassis et de groseille. Des tanins somme toute présents, sans excès. L’élevage ne se manifeste que par une pointe en finale. TB+/Exc.

- Ce n’est pas un registre de fruits noirs.
- Le rendement a sauvé la finesse. Il a empêché les raisins de mûrir trop vite.

Bessards - Méal 2018
De la cerise, de la groseille, de la canneberge, un peu de cassis au nez et en bouche. De discrètes notes florales et de ronces / rafles. La structure est plus soutenue. Les tanins sont appétits. L’ensemble est sérieux. Il reste une gourmandise qui fait sa parenté avec Greffieux Bessards. La fin resserre sur le zan. Un peu moins accessible immédiatement que son frère de naissance. TB+

- C’est assez long.
- C’est le terroir qui fait l’allonge :). La prochaine mise se fera en Janvier. Avec la chaleur les bouchons dilatent, nous bouchons à la main car on laisse 5 mm. Ca prend un peu de temps.

- Comment gérez-vous la futaille avec les variations de volumes ?
- Comme on peut :). Il y a la cuvée du Papy pour ça. En 2017, il manquait 25% de 2016. En 2018, nous avons de beaux rendements. C’est toujours plus facile à la hausse.
- Vous êtes sur une belle série de millésimes depuis 4-5 ans.
- En 2018, nous faisons à peu près 39 hl. En 2016, nous avons eu de la grêle sur la graine au Printemps, sans impact gustatif. En 2019, un peu de grêle aussi mais les graines sont tombées. Les chaleurs de Juillet ont permis de cicatriser. On fait -10% environ.


Retour sur 1993, la terrible


« On parlait de mauvaise année. J’ai ouvert ça pour savoir où c’en était. Il a plu au moment des vendanges et ça n’a pas arrêté. On a fait une partie avant la pluie mais les maturités n’étaient pas finies. On a du laisser plus de 60% des volumes. J’en ai rêvé l’autre fois. Nous avions Croze et Saint Joseph également. J’avais commencé par Hermitage et Saint-Joseph. Arrivé à Croze, c’était le champs de guerre. Il fallait monter en zigzag. La camionnette dérapait. Les degrés n’atteignaient même pas 10°. L’agrément a été accepté à moins de 10°. »

Greffieux - Bessards - Méal 1993
De la ronce, beaucoup de salinité. C’est très masculin par son aspect torréfié. Il reste un peu de fraîcheur. Ce n’est pas si mal. Je m’attendais à pire. B-

Greffieux 1993
Le nez est plus animal. C’est encore plus marqué en bouche et en même temps acide. Le vin offre peu de corps.


Filtrer le vin


- Quel rythme de remplaçants avez-vous ?
- Environ 150 pieds par an. Le Méal date de mon papa. Cela fait donc la 2nde génération avec moi. Le Méal, on ne peut y passer qu’à cheval alors que je passe avec les 2 tracteurs partout ailleurs.

Hermitage 1996
Des effluves de chanterelles. Une bouche également iodée, fondue avec un gouleyant panier de fruits rouges en son centre. L’acidité est suffisante, elle est contrebalancée par une pointe finale qui mêle bourgeon de cassis et poudre de cacao qui accroche le fond des joues. C’est élégant. TB

- Vous filtrez vos vins de mémoire.
- Oui, avec du 20 par 20 juste avant la mise. J’utilise des plaques de cellulose. Je filtre de l’eau pendant 30 minutes pour enlever le goût. Puis je filtre par lots de vin. Ceux numérotés de 1 à 4 sont les plus filtrés. Je m’en sers pour ouiller. Il reste toujours quelques particules d’eau. Je commence la mise lorsque le vin redevient vraiment rouge. Tenez, je vais vous montrer ça.

Hermitage 2006
« Il est issu du début de mise. Il était dans la première caisse. »
Une robe très claire et limpide en effet. C’est vertical et allongé sur un filin de groseilles et de cerises. Des notes fruités de cacao du Vietnam. Ca assèche un peu le creux des joues. La finale est plus courte et le vin demeure aérien. TB-.

Les 2018 ne nous ont pas procuré le même effet Waouh que 2017. Peut-être parce que nous commençons à être mal habitués :) ou peut-être parce que le niveau moyen du séjour fut de haute voltige. Et les Hermitages y ont contribué. Ce qui m’a importé néanmoins avant tout, c’était l’instant passé avec notre hôte. Les morceaux d’histoire du vin sont précieux. Qu’ils racontent un millésime difficile ou plus joyeux, ils sont précieux. Et lorsqu’ils nous sont narrés ainsi par l’un de ses témoins, ils n’en sont que plus mémorables. Retranscrire ce moment, même bref, est la moindre des choses que l’on pouvait faire. Merci Monsieur Faurie.

HD
#176
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., tht, monta, vine.jo, daniel.gureghian, jean-luc javaux, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, Nol, TIMO, DUROCHER, Friends, condorcet, sebus, Frisette, David Chapot, LLDA, Damien72, Pinardo, Lionel73, Jainclodo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 753
  • Remerciements reçus 620

David Chapot a répondu au sujet : Bernard Faurie: 2018, le pénultième millésime d’une légende

Magnifique reportage! On a l'impression d'y être. Avec la retraite de Bernard, ce sera la fin d'une époque dans l'Hermitage, comme ce fut le cas avec son Saint-Joseph dans le millésime 2012.
Petite question : comment faîtes-vous pour enregistrer autant d'informations dans chaque domaine que vous visitez? (prise de notes, enregistrement audio?)
Encore merci,
David Chapot.
#177

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1510
  • Remerciements reçus 1355

Super-Pingouin a répondu au sujet : Bernard Faurie: 2018, le pénultième millésime d’une légende

Marc Sorrel a passé la main il y a peu, Bernard Faurie vient de le faire. Nous avons bien perçu ce petit pincement au coeur du vigneron. Et l'on regrette de ne pas les avoir découvert plus tôt (on est un peu long à la détente chez LPV75).

Pour les notes ? Un bon carnet/stylo et un soupçon de mémoire auditive.

HD
#178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1152
  • Remerciements reçus 1410

sebus a répondu au sujet : CR: Domaine Bernard Faurie, Saint Joseph 1997

CR: Domaine Bernard Faurie, Saint Joseph 1997

2 bouteilles ouvertes pendant les fêtes pour le déjeuner, l'une des deux avait un bouchon fatigué et difficile à extraire correctement; le vin était décharné et éteint, je décris donc celle qui se présentait bien !

Robe bien sombre évoluée sur le disque 
Nez discret, fruits noirs, cendre et épices douces 
Bouche au toucher léger et soyeux, une colonne acide fine tient la structure, finale souple à la persistance moyenne et peu intense. Un vin agréable qui aurait mérité d'être bu plus jeune pour plus de présence, enfin je suppose.

Un bien bel accord sur le Pot au feu.

Sébastien
#179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1562
  • Remerciements reçus 692

herve2 a répondu au sujet : CR: Domaine Bernard Faurie - Hermitage rouge 2005

CR: Domaine Bernard Faurie - Hermitage rouge 2005

Robe noir rubis profonde, légèrement translucide.
Nez profond et serré de fruits noirs (cassis, mure).
Bouche suave, magnifique toucher de bouche, velouté, légèrement épicé. Jolie longueur.
Première fois que je constate qu'un Rhône nord peut laisser à ce point en retrait le côté poivré. La bouche est ronde, encore sur le fruit.
Un superbe vin encore à l'aube de son apogée.

Cordialement,

Hervé
#180

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck