Nous avons 1346 invités et 79 inscrits en ligne

Domaine Rostaing, Ampuis

  • Messages : 2283
  • Remerciements reçus 1217

matlebat a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – Ampodium 2009

Bonjour,



CR: Côte-Rôtie, Rostaing Ampodium 2009 (Vidéo 4:55) : Un nez expressif qui a gentiment basculé vers la maturité, sur le cassis, l'olive noire, note de poivre, de réglisse, fond carroube et début de cuir, classe. La bouche est charpentée, large, dense, jolis tanins soyeux, très structuré, sur le cassis, l'olive noire, note poivre et réglisse, fond carroube, bacon grillé et cuir. La finale est puissante, large, un côté acidulé, et persistance intéressante (un poil courte) sur le cassis, le réglisse, le poivre, l'olive noire et le moka/carroube et cuir. TB-Excellent 91 (16,5) mais il gagnera à être attendu encore 4 à 5 ans.

Amicalement, Matthieu
#541
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Pilou29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1499
  • Remerciements reçus 1927

Kiravi a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – La Côte Blonde 2007

Bu avec la bande à Yvette

CR: Domaine Rostaing. Côte Rôtie. La Côte Blonde 2007.



Marc
La robe est sombre. le nez est quasi mutique, exprimant à peine un peu de cuir, de fourrure.
Le jus laisse la place au moka, aux épices et aux fruits noirs. C'est intéressant mais discret. Les tanins sont parfaitement intégrés. Pourtant la présence d'un trait que je qualifierais de végétal me gêne, dès le milieu de bouche. Il persiste jusqu'à la finale que je n'apprécie donc pas beaucoup.

Nol
Nez qui oriente rapidement en Rhône nord, avec de belles notes florales (violette) et de fruits légèrement confiturés (mure, framboise), ainsi qu’un peu de poivre. C’est très parfumé, fin et délicat. Le fruit se retrouve en bouche, mais la matière semble trop légère pour compenser des notes végétales sensibles (ça sent la vendange entière…) et des tanins accrocheurs. La finale froide et marquée par l’amertume gâche encore un peu plus le plaisir. A la levée de la chaussette, on est surpris de découvrir la côte blonde et non la cuvée de base sur un millésime froid… TB + pour le nez / AB + pour la bouche

JD
Nez tendre et évocateur sur le fruit rouge (fraise), mûre, ronce, poivre, violette.
La bouche est sèche, très sèche, loin de la gourmandise promise par le nez. Légère sensation de sucrosité qui ne rattrape pas l'ensemble.
Le nez était sympa.

Gibus
Très aromatique au nez, fruits murs et effectivement un petite pointe de violette, comme l'ont dit mes voisins. Attaque franche avec une bonne tension. Présence de légers tanins avec une belle aromatique. On sent la puissance en bouche. L'ensemble me plait bien.

Oliv
Robe grenat clair.
Nez sur un lacté léger, sur la cendre, le poivre vert, les fruits noirs puis un végétal de rafle que je trouve un peu dominant.
Bouche à l'attaque agréable, fluide et déliée mais avec un creux important et une incapacité à se relancer et à livrer volume et chair à compter du milieu de bouche.
L'aromatique déroule un poivré végétal un peu caricatural et qui me semble en limite de maturité.
Finale froide presque sévère d'acidité et trop végétale à mon goût.
Il manque du vin pour une cuvée de ce niveau.

Mgtusi
Personnellement, j'ai bien aimé la précision de ce vin sur la violette, le thym qui m'ont fait directement partir en côte rotie.

Marc, assez vieux débutant
#542

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9588
  • Remerciements reçus 1109

claudius a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – La Côte Blonde 1991

CR: Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – La Côte Blonde 1991

Robe aux reflets brunâtres.
Superbe nez complexe sur le jus de viande, le tabac blond et beaucoup plus encore,
Bouche merveilleusement fondue, ronde et lisse, matière opulente et riche en volume comme en intensité mais à la fois svelte et élégante avec fraîcheur. Un vin parfaitement digeste malgré sa richesse ! La fin de bouche enfle et termine crescendo.
Un vin dont chaque molécule est expressive et goûteuse.

Grande bouteille cueillie à point sur son plateau de maturité.
M'a fait penser à l'immense Landonne 1999 du domaine.

#543
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, matlebat, Jean-Loup Guerrin, condorcet, Val59, SOK, Yoannc, LudoR

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 120
  • Remerciements reçus 249

Pinardo a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – La Landonne 2009

CR: Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – La Landonne 2009

Il a fallu jouer un peu avec le seau à glaçon pour maintenir une température convenable et régulière en ces belles journées de fin d’été, mais finalement les conditions de dégustation ont été suffisamment bonnes pour parfaitement apprécier ce vin.

Premier ressenti, dès le nez : le vin ne cherche pas à éluder son millésime, il y a du soleil dans cette bouteille.
La robe est encore de première jeunesse, aucune trace d’évolution.
En bouche les tanins sont bien fondus et le vin est vraiment accessible. Il reste des notes d’élevage que chacun appréciera ou pas selon ses goûts, mais rien de massif. Sur cette année solaire la maturité du fruit prend le pas sur les notes épicés de la syrah, mais la patine du temps a peut-être aussi commencé à faire son œuvre. Le vin se déploie avec élégance et longueur, même si sur ce dernier point on pourrait attendre peut-être un peu plus d’un tel terroir (petit manque d’énergie, de tranchant lié au millésime ?).

En conclusion, je ne qualifierais pas cette bouteille de grandiose car il manque 1 chose ou 2, mais c’est parfaitement réalisé et ça se situe dans une fenêtre de dégustation convenable (mais sans urgence aucune).
#544
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, matlebat, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1296
  • Remerciements reçus 84

oulababa a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – La Landonne 2006

CR: Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – La Landonne 2006

Nez très subtil entre la violette et le tabac blond, légère trace végétale aussi.
Bouche au diapason, fraîche avec un très beau touché de bouche, bien équilibré, longueur assez faible.
Même conclusion que Pinardo : je ne qualifierais pas cette bouteille de grandiose car il manque 1 chose ou 2, mais c’est parfaitement réalisé.

Tiendra encore quelques années sans soucis même si la matière n'est pas là pour attendre 10 ans de plus.

Xavier L.
#545
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 729
  • Remerciements reçus 498

David Chapot a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – Ampodium 2015

CR: Côte-Rôtie Ampodium 2015 de Pierre Rostaing (en 1/2 bouteille)

Ouvert ce soir,

Robe : pourpre/grenat, reflets violacés, dense et jeune.
Nez : fermé pendant 15min, il délivre ses premières notes de crème de cassis, thym et surtout poivre, très présentes.
Bouche : attaque puissante, mûre mais ferme, serrée, assez peu aromatique. Ce sont essentiellement les tanins qui marquent la bouche, mais les notes de crème de cassis, lard, encens transparaissent un peu. Bouche complète, mûre mais fermée.

Conclusion : Bien+++/Très bien. Vin qui cause un peu plus qu'il y a 3 mois, mais ça reste 2015 quand-même. À attendre 6/11 ans pour qu'il exprime son potentiel.
David Chapot.
#546
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alain Hinant, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 52
  • Remerciements reçus 82

Martino a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – La Landonne 2000

CR: Domaine Rostaing - Côte-Rôtie La Landonne 2000

Robe foncée

Le nez ne se livre pas tout de suite puis à l aération des arômes de violette apparaissent mais ça reste discret.

Le bouche présente des tannins fondus une acidité qui amène de la fraîcheur et de la longueur.
Étrangement je n arrive pas à définir un arôme en particulier.
Ça reste très bon avec une belle persistence mais j ai l impression qu'il ne se livre pas vraiment.

Je l avais mieux goûté il y a 2 ans où je l avais trouvé plus précis dans sa définition aromatique tant en bouche qu'au nez.

Fabien

Tu bluffes Martino
#547
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5618
  • Remerciements reçus 2533

Frisette a répondu au sujet : CR: Passage au domaine Rostaing

CR: Passage au domaine Rostaing



Il est 11h15 quand nous arrivons à Ampuis, juste à côté du célèbre Château appartenant à la grande famille Guigal, tout prêt du Rhône. Il s’agit de la troisième visite de la matinée (après les domaines Gerin et Montez ), et c’est avec une double excitation que j’aborde cette visite. C’est la première fois que je vais dans ce domaine parmi les plus réputés de l’appellation, et c’est pour moi l’occasion de recroiser la route de quelques LPViens parisiens célèbres, puisque le hasard aura fait nous retrouver ici.
Pour être tout à fait précis, lorsque nous sommes arrivé, René Rostaing avait déjà commencé la dégustation avec eux, nous patienterons donc un petit peu, afin qu’il nous fasse découvrir le domaine et ces cuvées dans les meilleures conditions pour tout le monde.
Nous croisons Pierre, le fils, qui a repris le domaine depuis le millésime 2015…mais néanmoins, René à l’air de bien veiller au grain ! C’est d’ailleurs lui qui nous fait descendre à la cave…
Le domaine Rostaing est un petit domaine de 7 ha en Côte Rôtie et 1 en Condrieu, basé à Ampuis, et étalé sur 29 parcelles, globalement exposées Est-Sud-Est. Il est complété par le domaine Puech Noble, à Langlade dans le Gard en appellation Languedoc. Nous aurons donc la possibilité de goûter les 2 productions.
On sent une volonté forte d’après les propos de René Rostaing de faire des vins traditionnels, les plus pures et les plus prêts du terroir possible. C’est ainsi que l’usage du bois est très mesuré, pratiquement sans bois neuf (renouvellement de 7-10% du parc à barriques chaque année, avec la présence de différents tonneliers dont Taransaud, Seguin Moreau, Chassin, Vallaurine…), pour ne pas « maquiller » le vin, car « on ne fait pas du vin avec des arbres !!! ». Cela a au moins le mérite d’être clair ! L’autre parti pris fort du domaine, est de travailler à 100% en vendange entière…Voyons voir ce que cela donne !
Les robes ne sont pas commentées : or clair pour les blancs, très sombres pour les rouges.



Puech Noble, Languedoc, 2017 : Sol calcaire à Langlade (Gard), 18 mois d’élevage (50% fût, 50% cuve), 60% Syrah, 20% Grenache, 20% Mourvèdre.
On a un nez de baies noires mûres, gelée de cassis, de poivre et de violette, assez expressif. La bouche est mûre, avec des tanins fins et gras, de demi-corps. C’est très gourmand, on retrouve un coulis de mûre. La finale est épicée, un peu anisée, fraîche et mentholée. C’est un vin « a saucissonner » comme le dit à juste titre René Rostaing ! TB-E
IGP Collines Rhodaniennes Lézardes 2016 : 100% Syrah en bas de coteau, hors appellation et complété par des jeunes vignes.
On a un nez de violette et de fumé, parfumé (encens) et de petites baies. La bouche est très épicée, et présente un très beau fond, avec un joli volume. L’ensemble est finement velouté et assez ample, avec toujours ces belles notes épicées. Il y a du vin ! TB-E oo,
Côte Rôtie Ampodium 2017 : Ampodium est le nom latin d’Ampuis. Il s’agit d’un assemblage de 13 terroirs du domaine, dont 20% de Côte Blonde, avec un élevage en demi-muids, dont 5% neuf. 100% Syrah.
On a un nez épicé, racé, sur la girofle, avec un fruité noir mûr en soutien. On a une jolie bouche, avec un fond puissant et épicé. On sent une structure assez marquée par des tanins un peu anguleux et saillants. Ce caractère pointu, associé à une belle fraîcheur végétale, mentholée et épicée lui procure une certaine race. Il est long et tendu, avec néanmoins un fruit un peu en retrait à l’heure actuelle. TB-E
Côte Rôtie La Landonne 2017: Parcellaire en Côte Brune, 100% Syrah sur un terroir puissant schisteux et composé d’oxydes de fer. Elevage de 22 mois en fûts et demi-muids.
On a un nez fumé très mûr, sur les baies noires. La bouche est dense mais présente un certain raffinement et un toucher de bouche redoutable. Le grain de tanin est superbe, lui conférant un superbe velouté de texture, accompagnant parfaitement une sensation d’agrumes très fins rendant ce vin d’une fraîcheur magnifique, juste et équilibrée. Il paraît pratiquement déjà en place. E++ oo, oo,
Côte Rôtie Côte Blonde 2013 : C’est « LE » Grand Terroir en Côte Rôtie selon René Rostaing. 100% Syrah sur un sol très pauvre de micaschistes composé d’arzel. Elevage d’environ 22 mois en barriques et demi-muids.
On a un nez fin, épicé, avec des notes grillées, de céréales, de myrtille, de baies noires et de violette…Il est complexe et extra. La bouche est velouté, sanguine, avec des agrumes. Elle est en même temps dense, longue, étirée…autour de tanins très fins rendant le toucher de bouche magnifique, procurant une certaine sensation de plénitude. La Race ultime. Grand Vin oo, oo, oo,


La série de rouges se conclue sur deux monuments et « mythes » (pas usurpés sur ces échantillons selon moi) de la Côte Rôtie. Nous passons désormais aux vins blancs…L’optique pour ceux-ci est de toujours avoir une certaine fraîcheur dans les vins.


Puech Noble, Languedoc, 2018 : Terroir calcaire frais de Langlade, assemblage de Grenache Blanc, Vermentino et 5% de Viognier, vinifié et élevé en cuves.
On a un nez de céréales, de fruits jaunes (pêche), assez frais. La bouche est acidulée, ou l’on retrouve des agrumes, de la mandarine, de la pêche de vigne. Elle reste malgré tout assez ronde et mûre, finement épicée sur le poivre blanc. La finale, très jolie est sapide et fraîche. TB-E
IGP Collines Rhodaniennes Les Lézardes 2018 : Provient de Sainte Agathe, près de Condrieu. 100% Viognier, les fermentations malolactiques sont bloquées.
On a un nez d’abricot, de beurre et de fleurs blanches. La bouche est marquée par la chlorophylle, en complément d’un végétal assez simple, elle finit relativement tendue. Une cuvée facile d’accès, sans gros volume ni grosse structure mais plaisante et sans prise de tête. TB
Condrieu La Bonnette 2018 : Parcellaire sur un coteau calcaire planté de vieilles vignes de Viognier, avec un élevage en demi-muids de 600L.
On a un nez précis et typique d’abricot, de fleurs blanches et de tilleul en complément. La bouche est longiligne, fraîche, tendue par de fins amers grillés. L’ensemble est assez floral, avec de subtiles notes de fruits à chair jaune et de gravier humide. C’est assez long et élancé, avec une finale fraîche sur la chlorophylle. TB


En conclusion, c’est une superbe première rencontre au domaine, probablement pas la dernière. Les vins sont réellement d’un très haut niveau qualitatif, et ce dans les deux couleurs. Effectivement, l’objectif de fraîcheur et de pureté est atteint, avec en prime des touchers de bouche magnifiques pour les 2 belles parcellaires hautes coutures. Les blancs présentent également de belles fraîcheur, et ne tombent absolument pas dans des écueils variétaux que peuvent parfois donner le Viognier.
Les vins du domaine Puech Noble méritent également une attention particulière, faciles d’accès, parfaitement lisibles et eux aussi présentant un très joli fond pour ces niveaux de gamme.
Enfin, nous avons pu rencontrer une personnalité authentique, pleine de partis pris assumés, avec des idées bien précises, en la personne de René Rostaing. Son caractère entier, sa franchise mais également sa malice en font un vigneron marquant, que l’on souhaite déjà retrouver. Merci à lui pour ce très bon moment passé autour de ces vins.

Il est 12h30, et nous sommes attendus au Bistrot de Serine, ou nous attendent pour déjeuner Super Pingouin et sa bande, qui visitaient justement avant nous ce domaine…et leurs avis seront intéressants à confronter aux miens, car mon petit doigt me dit qu’ils n’auront pas eu tout à fait la même lecture…


Flo (Florian) LPV Forez
#548
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Jean-Paul B., Super-Pingouin, Jean-Loup Guerrin, tomy63, condorcet, starbuck, LLDA, Dag, Yoannc, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1499
  • Remerciements reçus 1927

Kiravi a répondu au sujet : Passage au domaine Rostaing

Merci Flo pour ce CR. Une idée des tarifs ?

Marc, assez vieux débutant
#549

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5618
  • Remerciements reçus 2533

Frisette a répondu au sujet : Passage au domaine Rostaing

Absolument aucune!

Flo (Florian) LPV Forez
#550

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 202
  • Remerciements reçus 80

th7513 a répondu au sujet : Passage au domaine Rostaing

Bonjour,

J'ai également rendu visite au domaine récemment.
Les Côte Rôtie 2017 en bouteille m'ont semblé réussis : Ampodium déjà accessible, La Landonne offre un supplément en tout, Côte Blonde est plus en devenir mais on sent le potentiel d'un grand vin.
La vendange entière ne se ressentait pas : aucun trait de verdeur ni de "goût de rafle", ce qui est très important pour moi.
J'ai été en revanche plus circonspect sur les Côte Rôtie 2018 goûtés sur fûts : des vins pas encore en place, un fruit trop noir/mûr qui traduit un millésime très solaire. A revoir.
Je n'ai pas été emballé par Puech Noble 2017 (rouge) et 2018 (blanc), moins gourmands que d'habitude.

Côté tarifs, on est dans la moyenne des cuvées "génériques" de l'appellation sur Ampodium.
Les cuvées parcellaires ont pris un sacré coup et on s'approche désormais des 100 €. Ca fait beaucoup (trop) pour moi.
Puech Noble et Lézardes sont dans une fourchette 15-20 €.

Cordialement,
Thomas.
#551
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 425
  • Remerciements reçus 746

Nol a répondu au sujet : Passage au Domaine Rostaing

CR: Passage au Domaine Rostaing

Salut Frisette !

C’était évidemment très sympa de se retrouver chez Rostaing, même si finalement nous avons fait « dégustation séparée » en raison d’une forte affluence, et de nous avoir ensuite accueillis à votre table pour le déjeuner. Ainsi que nous l’avions un peu évoqué lors de ce déjeuner, mon ressenti sur cette dégustation est un peu moins flatteur que le tien, spécialement sur les côtes rôties, peut-être en raison des circonstances (ultime dégustation de notre séjour, et donc un palais sans doute un peu fatigué par la vendange entière…), mais aussi des souvenirs de notre présente visite au cours de laquelle Pierre Rostaing nous avait fait goûter l’intégralité des cuvées de côtes rôties 2017 sur fûts (avec une mémorable côte brune). Cette année, la dégustation sera conduite par René Rostaing, en grande forme, avec ses remarques malicieuses, ses certitudes bien trempées sur que doit être une côte rôtie (vendange entière) et dont la retraite ne semble pas l’avoir beaucoup éloigné du domaine…

Côteaux du Languedoc, Puech Noble 2014 :
Nez sur les fruits noirs confiturés, voire légèrement cuits, qui semble déjà un peu patiné par le temps, avec quelques notes de sous-bois. La bouche fait en revanche très jeune, avec un fruit plus « frais » (belles notes de mûre). C’est digeste, malgré une légère accroche, avec une finale un peu épicée. B

IGP Collines Rhodaniennes Les Lézardes 2016 (100 % syrah) :
Nez assez expressif sur les petits fruits noirs, les épices et une petite note fumée. En bouche c’est relativement dense, avec un peu d’accroche et pas mal d’épices. Comme l’écrit Frisette, il y a du vin, mais à ce prix (18 € au domaine pour le 2017), le RPQ ne me semble pas exceptionnel. B-

Côte rôtie Ampodium 2017 :
Robe très sombre ; nez relativement fermé, austère, avec un peu de fruits noirs et une note mentholée. En bouche, on retrouve les fruits noirs, avec une matière assez dense, une structure relativement imposante et une bonne sensation de maturité. La finale est cependant assez serrée et austère, avec un peu de végétal (rafle ?). A ce stade, cela manque un peu de gourmandise. B +

Côte rôtie La Landonne 2017 :
La robe est encore plus sombre et dense que celle d’Ampodium. Nez expressif sur les fruits noirs, la fumée, la cendre et une note sanguine, l’ensemble donnant une sensation de belle maturité. La bouche est plus difficile : certes la matière est belle, dense, pleine, mais il y a beaucoup d’accroche. Les tanins sont très présents et la vendange entière se fait bien sentir. Finale très serrée et austère, avec une petite note poivrée. Un vin qu’il va sans doute falloir attendre très longtemps. TB - / TB

Une petite déception donc par rapport aux mêmes vins goûtés sur fûts il y a un an, en compagnie de Pierre Rostaing. Il est vrai qu’à l’époque j’avais assez nettement préféré la côte blonde, plus aimable, et surtout la côte brune, absolument magistrale de par son soyeux et ses parfums ( www.lapassionduvin.c... )

Côte rôtie, Côte Blonde 2013 :
Nez légèrement évolué, avec quelques notes de sous-bois, un fruit un peu patiné, des épices et un léger trait vert. En bouche, on est sur les petits fruits rouges légèrement confits mélangés à des notes sanguines. La matière est légère, souple, avec des tanins fondus. C’est agréable et très digeste, avec une persistance intéressante, mais on reste un peu sur sa faim, compte-tenu du pedigree de la bouteille. A mon goût, cela manque un peu de densité, de profondeur et de complexité. Peut-être l’effet millésime, avec la curieuse impression que le vin est déjà à point et ne devrait pas supporter une très longue garde. B+ / TB-

Nous terminons la dégustation avec les blancs :

Puech Noble, AOP Languedoc, 2018 :
Joli nez, très floral et expressif, avec un peu de pêche. La bouche est assez élégante, fraîche, avec à nouveau des notes de pêche mais aussi d’agrumes. Finale très légèrement épicée, salivante et qui donne envie de se resservir. B+

IGP Collines Rhodaniennes Les Lézardes 2018 (100 % viognier) :
Nez très frais et salin, sur l’anis et peut-être un peu d’abricot ; la bouche est vive, et même très vive, avec des notes mentholées et végétales et une finale qui « crispe » un peu les papilles. Moyen

Condrieu La Bonnette 2018 :
Nez très fin, avec un fruit délicat (zests de citron un peu confits, pêche, abricot, litchi) et de jolies notes florales. La bouche est droite et aérienne, sans aucune lourdeur, avec une finale fraîche, marquée par de petites épices et une toute petite touche d’amertume. J’aime toujours beaucoup cette cuvée de Condrieu, délicate, parfumée et non boisée. TB+

Nous laissons maintenant Frisette et sa troupe entre les mains de René Rostaing et remontons discuter quelques minutes avec Pierre Rostaing avant de récupérer le dernier carton de notre séjour. Voilà, c’est encore une fois tout l’intérêt de LPV de présenter et confronter des appréciations différentes sur des vins, chacun exprimant ses goûts personnels… en toute subjectivité !

Paul
#552
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Jean-Paul B., Super-Pingouin, Jean-Loup Guerrin, Frisette, starbuck, Kiravi, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 399
  • Remerciements reçus 340

oberlin a répondu au sujet : Passage au domaine Rostaing

Nous avons fait une dégustation au domaine au printemps dernier et nos impressions avaient été plus proches de celles Paul que de celles de Florian. Nous avions trouvés les côtes rôties très austères. La personne qui nous avait fait dégusté nous avait honnêtement signalé que leurs vins n'étaient pas fait pour être apprécié dans leur prime jeunesse.

Ils avaient d'ailleurs ouvert une Landonne (ou côté brune?) 2009, qui était superbe (même si encore assez jeune) pour monter ce que ca donnait à l'évolution.
Marc
#553
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: th7513

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20
  • Remerciements reçus 26

Mout a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing Côte Blonde 2006

Nol écrit: Passage au Domaine Rostaing

Côte rôtie, Côte Blonde 2013 :
Nez légèrement évolué, avec quelques notes de sous-bois, un fruit un peu patiné, des épices et un léger trait vert. En bouche, on est sur les petits fruits rouges légèrement confits mélangés à des notes sanguines. La matière est légère, souple, avec des tanins fondus. C’est agréable et très digeste, avec une persistance intéressante, mais on reste un peu sur sa faim, compte-tenu du pedigree de la bouteille. A mon goût, cela manque un peu de densité, de profondeur et de complexité. Peut-être l’effet millésime, avec la curieuse impression que le vin est déjà à point et ne devrait pas supporter une très longue garde. B+ / TB-


J'ai bu une CR: Domaine Rostaing Côte Blonde 2006, il y a quelques semaines et je pourrais copier-coller le CR de Paul sur le 2013.
Effectivement un très bon vin, très digeste, très élégant, mais pas une grosse densité ni une grosse profondeur.
Un vin, je pense, à ne surtout pas mettre au milieu d'autres vins plus puissants, sous peine de risquer de passer complètement à côté...
Comme il m'en reste une, je me suis également posé la question de la garde, je ne suis pas persuadé que le vin s'améliore... On verra, je pense quand même la garder encore quelques années pour voir.

Sur 2006 j'avais nettement préféré la Landonne, mais aussi la cuvée classique que j'ai toujours trouvé excellente jusqu'à ma dernière bouteille bue il y a un an ou deux.

Cordialement,
Guillaume

Guillaume
#554

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 147
  • Remerciements reçus 33

monta a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing - Côte Blonde 2008

CR: Domaine ROSTAING - Côte Blonde 2008

Belle aromatique sur la myrtille, la violette. C'est très pur.
Le vin gagne en complexité dans le verre, et le nez, toujours sur ces petits fruits noirs, offre de belles notes lardées.
En bouche, je note de la fraîcheur, une certaine tension voire un trait végétal (bienvenu) qui permet aux arômes perçus de se développer avec bonheur.
Un très joli vin.

Franck.
#555

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 767
  • Remerciements reçus 983

ysildur a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing, Côte-Rotie, cuvée Ampodium, 2009

CR: Domaine Rostaing, Côte-Rotie, cuvée Ampodium, 2009

dégusté ici

La robe est grenat, moyennement sombre. Le nez tout en finesse, porte sur des notes de fruits noirs, de violette, d’épices douces. Il développe, également, un côté sanguin/animal. Peu de doute sur le cépage dominant. Cela sent la syrah. La bouche est juteuse, fine, élégante et gourmande à la fois. Elle ne manque pas de fraîcheur. Cependant, je trouve que la définition du fruit doit encore gagner en complexité et en harmonie. A ce stade, je trouve le nez plus en place que la bouche. Il n’empêche que c’est une très jolie bouteille.

Laurent
#556

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 729
  • Remerciements reçus 498

David Chapot a répondu au sujet : Domaine Rostaing, Côteaux-du-Languedoc Puech Noble 2014

Bu ce dimanche un CR: Côteaux-du-Languedoc 2014 du domaine Rostaing :
Robe : grenat, brillante, translucide.
Nez : superbe nez de framboise/cassis, avec un fond de chocolat noir, et peut-être une note un peu plus sauvage (mourvèdre?).
Bouche : début de bouche tout en douceur/délicatesse/finesse, assez frais, avec les arômes de framboise du nez; puis la bouche se raffermit, avec des tannins qui se resserrent, et les arômes sauvages/de chocolat noir qui s'imposent.
Conclusion : Très bien. Un vin frais, élégant, à qui l'assemblage qui se révèle au fur et à mesure de la dégustation donne de la complexité.
David Chapot.
#557
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82804
  • Remerciements reçus 8270

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing, Côte-Rôtie, Ampodium, 2009

oliv écrit: CR: Domaine Rostaing, Côte-Rôtie, Ampodium, 2009

Bouchon marqué d'une nette coulure qui remonte jusqu'au sommet.
Robe bleutée violacée assez claire, on voit à travers.
Nez serré et mat à l'ouverture, plus ouvert après une grosse heure de carafe, sur les fruits noirs épicés, le poivre vert, une note végétale qui fait très vendange entière.
La bouche est agréable, sur un équilibre matière acidité réussi mais reste un peu austère, sur des tanins encore assez marqués mais surtout un manque d'ampleur et de générosité aromatique (bon, faut dire que la monumentale Grange des Pères 2005 servie à ses côtés n'a pas aidé...).
Finale juteuse mais encore un peu carrée.
Bien maintenant, mieux demain je pense.




Bouchon toujours aussi moche !
Sinon, assez peu d'évolution depuis 2017 avec un vin bien doté, équilibré avec une jolie structure et acidité mais finalement trop peu causant aromatiquement pour apporter un plaisir réel.
C'était ma dernière donc je ne saurais pas si c'était trop tôt ou trop tard.
A vous de me dire ! ::oups::
#558
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: aquablue

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 202
  • Remerciements reçus 80

th7513 a répondu au sujet : Domaine Rostaing, Côte-Rôtie Ampodium 2010

CR: Domaine Rostaing, Côte-Rôtie Ampodium 2010

Pour moi l'archétype de la Côte Rôtie bien faite et à pleine maturité.
L'aromatique sur les fruits noirs et une touche lardée est soutenue par un bel équilibre et une belle fraîcheur, sans doute la contribution bénéfique de la vendange entière sur ce millésime ne manquant pas de maturité.
Finesse, concentration et longueur, tout est en place et donne du plaisir.
Je pense que le vin devrait rester sur son plateau de maturité encore plusieurs années.

Très bien

Cordialement,
Thomas.
#559
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, matlebat, francois999

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 150
  • Remerciements reçus 190

elon10101 a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing, Côte-Rôtie Ampodium 2012

CR: Domaine Rostaing, Côte-Rôtie Ampodium 2012

La robe présente de modestes signes d’évolution. A l’ouverture le nez ne dit pas grand-chose, il faut aller chercher quelques délicates notes de violette. Puis,
au réchauffement et à l’aération, d’autres notes apparaissent, animales, viandues (comme si on avait laissé de la viande crue 2 heures au soleil) et sanguines.
De la Syrah me direz-vous, oui vous dirai-je, mais … quand ce genre d’arômes prennent le pas sur le reste (j’ai dû bien chercher un peu de fruits noirs, de
poivre), je trouve qu’il y a excès.

La bouche ne dépareille pas, avec une matière honnête et de texture douce, avec du viandox qui régentent fermement les quelques notes de fruits noirs qui
complètent cette aromatique peu romantique. La structure est là, avec un petit manque de fraîcheur et sans les légères notes de rafles habituelles. La finale
reprend le tout, des fois que l’on n’aurait pas encore compris ce que le vin a à offrir, avec de tout petits tannins à peine perceptibles.

Ce ne fut pas le meilleur représentant de cette cuvée qu’il m’ait été donné à déguster, ce côté animal m’ayant fait penser à un problème de bouteille sans que
je n’y ai décelé de défaut à proprement parler. Si j’osais, cette bouteille m’a fait penser à un vin ‘natureux’ pas tout à fait maîtrisé. Mais comparaison n’est pas
raison donc j’en resterai à mes interrogations et à ma déception.

Eric
#560
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2283
  • Remerciements reçus 1217

matlebat a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing, Côte-Rôtie Ampodium 2010

Bonjour à tous,



CR: Côte Rôtie, Rostaing Ampodium 2010 (vidéo : 5:55) : Un nez après 12H d'aération qui s'ouvre, enfin, sur le cassis, note noyau un peu mat, puis poivre, pointe violette, fond d'amande et cuir, profil un peu austère quand même. La bouche est mieux, corpulente, large, jolis tanins soyeux, sur le cassis, la prune, note épice poivre, pointe plus orange sanguine que violette, fond amande et léger cuir, joli bouche. La finale est fraiche, délicate et belle persistance de cassis, prune, note poivre, puis a nouveau la violette, fond plus caroube, moka qu'amande. Excellent 91 (16,5) quoique encore un peu fermé et austère au nez.

Amicalement, Matthieu
#561
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, th7513

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 328
  • Remerciements reçus 388

SOK a répondu au sujet : Domaine R. Rostaing, Côte-Rôtie, La Landonne -1999

Après les 2 (relatives) déceptions sur les dernières Côte-Rôtie 2001 bues récemment, je décide de me faire violence et...de demander à ma chère et tendre sur quelle bouteille se porterait son choix.

"Rostaing 99 Landonne" sonne comme le glas dans le fond de ma tête...ça représente la cave à traverser, des bouteilles et caisses à enjamber et surtout, un caveau à "démonter", 1999 étant le premier millésime acheté du domaine.

Mais ce que femme veut (surtout en cette période de confinement généralisé ..:cheer: )...

Bouteille juste épaulée une bonne heure avant le service.


"Ce vin du Viennois à (sic) odeur de violette"


CR: Domaine R. Rostaing, Côte-Rôtie, La Landonne -1999

...bien vu Pline!

Le nez est d'emblée captivant, kaleidoscopique sur la violette, le cuir, le café froid, des notes d'encens mais également un petit côté métallique (propre pour moi à La Landonne) qui apporte une touche sauvage à l'ensemble.
C'est un véritable festival..à la fois très classe, d'une belle finesse mais surtout d'une parfaite complexité.

La bouche est tendue, un rien austère et aurait mérité quelques heures de plus d'aération pour se poser je pense.
Des notes de guimauve rejoignent le cortège dans un ensemble homogène et convaincant mais un rien trop "austère" à ce stade de la dégustation. Elle est d'une très grande longueur.

Vu la structure qui le soutient, ce vin semble parti pour tenir encore un long moment.

Quel voyage !

EXCELLENT,

Cordialement,

SOK
#562
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, claudius, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, matlebat, Galinsky, Marc C, bertou, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, tonioaja, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 729
  • Remerciements reçus 498

David Chapot a répondu au sujet : CR: Domaine R. Rostaing, Côte-Rôtie, Ampodium 2015

Bue une CR: 1/2 bt de Côte-Rôtie Ampodium de Pierre Rostaing
Robe : grenat, violette, très jeune.
Nez : retenu dans un premier temps mais on distingue les arômes de crème de cassis, de framboise, avec une note que j'appelle "planche de chêne neuve" (ce qui ne signifie nullement que le vin est "boisé"!), ainsi que des touches de cendre, de lard fumé et d'encens.
Bouche : attaque suave, mais la structure tannique très dense marque immédiatement les gencives et prend le pas sur le fruit en finale. Les tannins sont tels qu'on pourrait penser à de la sêcheresse mais il n'en est rien.
Conclusion : Bien++++ à ce stade, Très bien++ plus tard certainement. Vin qui apporte assez peu de plaisir actuellement mais qui est plein de promesses. Vin très tannique, actuellement fermé (surtout en bouche), fidèle à ce que l'on attend d'un 2015. Ne pas ouvrir avant 3-5 ans je pense (je l'ai fait pour la science).
David Chapot.
#563
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: th7513, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5618
  • Remerciements reçus 2533

Frisette a répondu au sujet : Domaine R. Rostaing, Côte-Rôtie, Ampodium 2015

David Chapot écrit: [...] avec une note que j'appelle "planche de chêne neuve" (ce qui ne signifie nullement que le vin est "boisé"!)[...]


David, va falloir m'expliquer la nuance car j'arrive pas à dissocier l'un de l'autre.

Flo (Florian) LPV Forez
#564

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 729
  • Remerciements reçus 498

David Chapot a répondu au sujet : Domaine R. Rostaing, Côte-Rôtie, Ampodium 2015

Frisette écrit:

David Chapot écrit: [...] avec une note que j'appelle "planche de chêne neuve" (ce qui ne signifie nullement que le vin est "boisé"!)[...]


David, va falloir m'expliquer la nuance car j'arrive pas à dissocier l'un de l'autre.


Attention subtilité :)

Je veux dire que ça m'arrive de trouver ces arômes qui m'évoquent la planche de chêne neuve (pas forcément vanillés) dans des vins, chez Rostaing et chez d'autres, qui n'ont vu aucun bois neuf. C'est parfois un mystère, je mets ça sur le compte de la façon dont est élevé le vin quand je le goûte jeune (et celui là était vraiment jeune dans les limbes malgré ses 5 ans ) mais ça me permet de ne pas affirmer qu'il a vu le bois neuf car ça peut ne pas être le cas. Et chez Rostaing en l'occurrence, les vins reçoivent peu voire très peu de bois neuf.
#565
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 729
  • Remerciements reçus 498

David Chapot a répondu au sujet : Domaine R. Rostaing, Côte-Rôtie, Landonne 2000

Bu hier une CR: Côte-Rôtie Landonne 2000 de René Rostaing
Robe : grenat avec des reflets brique, assez claire, mais pas mal de particules en suspension.
Nez : fruits rouges macérés, terre, un peu de suie, note de vert ((rafle), de menthol, réglisse. Nez qui se laisse un peu désirer, qui joue dans le registre de la complexité plutôt que de la puissance.
Bouche : 1ère bouche en 1/2 corps, avec des fruits rouges macérés et une certaine souplesse. Puis la bouche se densifie au fur et à mesure que l'on boit le vin, avec des tannins poudrés fins. Plus on arrive vers le fond de la bouteille où stagne le dépot, plus le vin donne l'impression d'être concentré et long.
Conclusion : Très bien+++ Vin à maturité d'un millésime plutôt tendre, qui nécessite de prendre du temps pour l'apprécier (faute de quoi on risque de passer à côté). Difficile de lui donner un âge à l'aveugle, puisqu'il ne possède pas de notes viandées, ni le fruit d'un jeune. Je ne retrouve pas en outre, de manière évidente en tout cas, les notes d'olive, de rouille qui marque la Landonne habituellement. Vin très posé, assez tendre pour une Landonne, dans un style assez bourguignon, délicat.
David Chapot.
#566
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, matlebat, Moriendi, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 774
  • Remerciements reçus 50

MB a répondu au sujet : Domaine R. Rostaing, Côte-Rôtie, Côte blonde 2000

CR: Pour la reprise post-confinement de LPV Lyon 2, sur le thème des millésimes en 0, la Côte blonde 2000 était au programme.

Un vin de demi-corps qui m'a tout d'abord amené en Hermitage. Je suggérai alors Faurie. Devant la négation de l'apporteur, je suis ensuite parti à Chateauneuf-du-Pape sur, sans le dire toutefois, une cuvée Etienne Gonnet du domaine Font de Michelle. Là encore, chou blanc !

C'est donc la Côte blonde 2000 de Rostaing qui, à mon sens, ne présentait aucun des marqueurs généralement associés à cette appellation : pas de lardé, pas de viandé, pas d'épices. Où est la syrah ? Une Côte rôtie dans un style donc plutôt en délicatesse, avec le charme des vins équilibrés, sans aspérités ni trous, si bien construite que la tablée concluait à l'unanimité en la qualifiant de force tranquille.

Un très bon vin, mais loin des canons de l'appellation. Je ne pense pas que ce vin gagnera encore à la garde.

Amicalement.
Maxime.
#567
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, Jean-Loup Guerrin, David Chapot

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2283
  • Remerciements reçus 1217

matlebat a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing, Cote Blonde 2006

Bonjour à tous,



CR: Côte Rôtie, Rostaing Cote Blonde 2006 : Un nez d'une grande finesse, harmonie, friand et classe, de cassis mûr, délicate note de violette qui donne un côté aérien, puis d'épice, léger poivre, puis plus réglisse, sur un fond viande rôti, léger fumé, cèpes grillés, le tout d'une grande délicatesse, élégance... J'adore cette harmonie, cet équilibre, s'illustrant par un oxymore, délié et uni, l'équilibre... La bouche est charnue, à l'attaque soyeuse, d'une immense délicatesse, aux tanins quasi veloutés, d'une grande finesse, de la dentelle, d'une précision diabolique. Alors certes n'allez pas chercher la matière, la bouche qui envoie (déjà particulièrement en cote blonde, et encore plus chez Rostaing), non, là, on est dans la haute couture, le détail, avec le cassis mûr, friand en attaque, puis les épices, léger poivre, un soupçon de fleur, entre violette et rose séchée, sur ce fond viande rôti si appétant, léger fumé, et je pourrais continuer car la complexité est là mais tellement subtile. La finale est presque fraiche, reprend du peps, l'empreinte toujours en finesse, et délicatesse présente un équilibre d'école, caresse le palais et offre une très longue persistance sur les aromes du nez. Pour moi Excellent-Exceptionnel 95 (18) MAIS attention, ce vin, il se mérite, en comprendre la complexité, c'est l'écouter, se laisser guider, qu'il vous explique sa subtilité sinon vous finirez par illustrer le fameux proverbe, sur la Bretagne, il pleut que sur les cons... :-)

Amicalement, Matthieu
#568
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, DUROCHER

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 75
  • Remerciements reçus 146

LLDA a répondu au sujet : CR: Domaine Rostaing, Côte Rôtie La Landonne 2009

CR: Domaine Rostaing, Côte Rôtie La Landonne 2009

Graphite au nez, un peu de violette en cherchant bien, c’est assez austère encore. Les tanins sont nombreux, c’est hyper dense et ça ne s’exprime pas encore totalement.
La bouteille n’a pas bronché sur 3 jours.
Je suis déçu, la bouteille a été clairement ouverte trop tôt mais monstre en devenir.
A attendre au minimum 5 ans je dirais.

Loïc
#569
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, bibi64, TIMO, Jainclodo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1390
  • Remerciements reçus 1961

bibi64 a répondu au sujet : Domaine Rostaing, Ampuis

LLDA écrit: CR: Domaine Rostaing, La Landonne 2009
Je suis déçu, la bouteille a été clairement ouverte trop tôt mais monstre en devenir.
Loïc


Tu es sur de ça? Il y a quand même un paquet de vins de plus de 10 ans qui ne retrouvent jamais le chemin de l'éclat et du plaisir...
Attention au délit de bienveillance pour cause de pédigrée.
(je commence à être habité par l'esprit de Jérôme, appelez un exorciste :oops: )
#570
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, mgtusi, Fredimen, Cyril_HK

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck