Nous avons 2921 invités et 56 inscrits en ligne

Domaine Jean-Louis Chave

  • Messages : 9064
  • Remerciements reçus 310

RaymondM a répondu au sujet : Re: Hermitage Chave rouge 1978-1991

Cet hermitage 89 avait été servi dans une dégustation à l'aveugle de 5 ou 6 Hermitages chez Dionis dans les années 94 ou 95.
Arrivé devant cet échantillon j'avais dit à JF Ragot: "Celui ci je l'achète tout de suite", tant j'avais l'impression de me retrouver devant un très grand vin!
Il m'avait répondu: "Impossible c'est du Chave!"

Si je comprends bien vos réticences, j'ai moins de regrets à avoir aujourd'hui:)!

Raymond
#61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4662
  • Remerciements reçus 168

dfried a répondu au sujet : Re: Hermitage Chave rouge 1978-1991

Bonsoir Raymond,

Disons que la 2e bouteille, quoique évoluée, a procuré un très grand plaisir à tous les convives.
Mais beaucoup estime que cet Hermitage hors du commun aurait dû survoler sans difficulter les années jusqu'à aujourd'hui et là j'ai un grand doute sachant ce qu'un bon Hermitage peut donner.

Bouteilles ayant souffert ? Possible.

Puisque j'ai encore quelques cartouches et que certains LPViens ont été emballés il y a peu, je serais peut-être un peu moins frustré dans quelques temps :).

dfried
#62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Re: Hermitage Chave rouge 1978-1991

Je ne posséde pas le 89 en cave ,je vais demander à mon ami Pierre Yves qui me rétrocède quelques flacons de cette propriété , de m'échanger une bouteille ...j'a dégusté un grand 88 dernièrement , et je conserve un très bon souvenir des 90 et 91 ouvertes dans une grande table d'Alberville ....Le 85 reste pour moi la plus belle bouteille dégustée de ce domaine .
#63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hermitage Chave rouge 1978-1991

Il parait normal de garder un bon souvenir de 90 et 91 en hermitage surtout de chez chave. Mais je n'ai pas l'impression que 91 soit à la hauteur de ce que le millesime à pu apporter à d'autre vigneron. Je trouve globalement (meme s'il est perilleux de generaliser à partir de 4-5 bouteilles) que 91, 93 sont trés decevant. de memoire 90 était bon mais pas outrageusement bon en 2003. La finesse oui mais pas au detriment d'une perte de matière.
#64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4262
  • Remerciements reçus 1

Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Un an d'Hermitage Chave rouge 1983 ou de la variabilité des bouteilles...

Il y a environ un an, j'ai ouvert une bouteille d' CR: Hermitage Chave rouge 1983 particulièrement décevante.

Quelques jours après, j'en ai ouvert une autre, en compagnie de Jérôme: tout aussi décevante....

En Avril, le club toulousain In Vino Veritas, a particulièrement aimé ce vin, lors d'une verticale: www.lapassionduvin.c...

Début juillet, en compagne de Jérôme, Yves et Didier Sanchez (l'animateur d'IVV Toulouse), nous goûtons une troisième bouteille (provenant toujours d'une des deux caisses achetées à la propriété, vers 85-86) : encore décevante www.lapassionduvin.c... !!!!

Hier soir, en compagnie de Didier Sanchez, Pierre Citerne et Miguel Sennoun (qui ont participé à la verticale d'IVV) et de quelques autres, nous avons goûté une quatrième de mes bouteilles, et là, miracle, un vin superbe ... et jeune, je l'ai retrouvé tel qu'en 86-90 bertrand.leguern.clu... .

blg
#65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17859
  • Remerciements reçus 1693

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Un an d'Hermitage Chave rouge 1983 ou de la variabilité des bouteilles...

veinard!
Pas de grands vins, que des grandes bouteilles; cela se vérifie très souvent.

Jérôme Pérez
#66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Un an d'Hermitage Chave rouge 1983 ou de la variabilité des bouteilles...

Je viens de vérifier cela ce midi:
Un Stérimberg 97 superbe alors que le même vin, le mois dernier, était décevant:)

amitiés,
Thierry
#67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un an d'Hermitage Chave rouge 1983 ou de la variabilité des bouteilles...

TAnt qu'on ne met pas en bouteille des vins totalement stériles (pasteurisation autorisée dans d'autres pays mais pas en France) on a forcément une population de bactéries et autres petites bêtes "vivantes" (à fortiori chez des vignerons qui ne filtrent pas et qui mettent peu -sans parler de "pas"- de SO2) qui restent dans les bouteilles et cette population n'est pas la même d'une bouteille à l'autre. Avec le temps leur oeuvre à l'intérieur de la bouteille peut amener une évolution différente d'une bouteille à l'autre... c'est pour cela que l'on dit que le vin est "vivant". Et c'est ce que j'aime dans le vin et qui en fait une boisson qui ne se compare à aucune autre.

Dans certains vins ultra filtrés et matraqués en SO2 l'évolution est sans surprises...
#68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hermitage Chave rouge 1978-1991

"La finesse oui mais pas au detriment d'une perte de matière."

Ca n'engage que toi...
#69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17859
  • Remerciements reçus 1693

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Un an d'Hermitage Chave rouge 1983 ou de la variabilité des bouteilles...

je ne pense pas que c'est pour cela que l'on dit que le vin est vivant, mais bien plutôt à cause de ce fameux couple rédox: la réduction c'est la vie et l'oxydation la mort. Un peu simlpliste résumé ainsi, réducteur:) bien sûr, racourci saisissant mais sans doute plus juste que l'affirmation précédente. Il faudrait développer, argumenter, contre argumenter, mais ce serait alors un autre débat.

Jérôme Pérez
#70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un an d'Hermitage Chave rouge 1983 ou de la variabilité des bouteilles...

Ce n'est pas peut être pas suffisant mais la vie bactérienne et son effet variable d'une bouteille à l'autre c'est une évidence.
Quant à dire que l'oxydation c'est la mort je ne suis évidemment pas d'accord.

Si dans une caisse de vins gardée dans la m$ême cave il y a de grandes variation d'une bouteille à l'autre c'est d'abord parce que le vin continue à vivre c'est à dire qu'il y a des phénomènes liés à "la vie" dans le vin... c'est une évidence et je pensais que tu en étais déja convaincu. On ne peut incriminer des prob de stockage, de T° d'humidité etc.
C'est ça un produit vivant et non standardisé...

Tout comme on peut constater parfois des évolutions différentes d'une cuve à l'autre entre des vins issus des même raisins ramassés le même jour et trités exactement de la même façon.
#71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17859
  • Remerciements reçus 1693

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Un an d'Hermitage Chave rouge 1983 ou de la variabilité des bouteilles...

oui, mais le bouchon peut-être différent, lui et il est souvent la cause de l'évolution bactérienne du vin en bouteille.
Je maintiens cependant que la vivacité (au sens exact du terme) du vin est lié à l'équilibre du couple rédox. Ensuite, que différents facteurs aient un lien direct sur cet équilibre, c'est évident; mais le vin n'est hélas bien souvent pas le seul en cause dans le processus.

Jérôme Pérez
#72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : La vie, la mort et tout le bazar...

Jérôme Pérez a écrit:
la réduction c'est la vie et l'oxydation la mort.

D'un point de vue Jurassien, je ne peux pas être d'accord avec cette assertion: l'oxydation, c'est loin d'être la mort, surtout lorsqu'elle est ménagée! :D

D'un point de vue biologique, je ne suis pas non plus tout à fait sûr de ça! En l'absence d'oxygène (milieu de réduction) les levures meurent et s'autolysent. En présence d'oxygène, elles se développent et peuvent même former un voile, dans le meilleur des cas :). Donc ce serait le contraire, en fait!

La vie, c'est plutôt un équilibre entre réactions d'oxydation et de réduction, le fameux couple rédox justement. Mais bon, mes cours de sciences naturelles sont loin!

Olif
#73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17859
  • Remerciements reçus 1693

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: La vie, la mort et tout le bazar...

c'est bien pour cela Olif que j'ai bien signalé que cela était réducteur! (en pensant à toi, bien sûr!) et qu'il s'agissait d'un réacourci saisissant. Mais le voile de levure qui se forme à la surface du vin jaune n'est-il pas un moyen de se protéger contre l'oxydation?
Pour ce qui est de l'oxydation comme le stade ultime de la vie de tout être vivant, il suffit pour finir de s'en convaincre de lire la quantité d'articles actuels relatant les moyens quotidiens de lutte contre le viellissement et l'absorbtion d'anti oxydants dans notre nourriture.
Tu as raison quand tu parles d'équilibre du couple rédox, et ce qui est sûr c'est que la mort survient quand l'oxydation prend le dessus. Un vin réduit est prometteur, un vin oxydé ne l'est jamais, à mon goût en toput cas. (j'ai bien dit oxydé et non oxydatif, car dans ce dernier cas, le vin a trouvé son équilibre).
Je me méfie par contre de plus en plus de supposées oxydations que l'on perçoit au niveau aromatique; qui n'a pas eu l'expérience de tels vins qui se sont justement arrangés en les aérant?: le dernier en date, le vin de Da Ros, Sua Sponte, mais c'est également fréquent sur des chenins de la Loire jeunes surtout issus de terroirs acides comme Savennières.

Jérôme Pérez
#74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: La vie, la mort et tout le bazar...

Et pour moi la vie.... ce sont des éleméents "vivants" qui existent dans le vin, tout simplement (enusite le phénomène redox permet la vie mais ce n'est pas "la vie". En tout cas dans les vins que j'aime.
Pourquoi sinon dans plusieurs cuves ou barriques du meme vin on n'a jamais deux vins identiques : parce que la population de levures et de bactéries n'est pas la même... Bien sûr si on met une grossed dose de SO2 et des levures sélectionnées avec effet killer (si si c'est le terme) on limite cette vie et cette personnalité que le vin peut acquérir. On fait un produit standard et "sûr"... Très peu pour moi
C'est pour ça que j'aime les vins vivants c'est à dire jamais ni tout à fait les mêmes ni tout à fait un autre.
Avec tous les aléas que j'accepte
#75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un an d'Hermitage Chave rouge 1983 ou de la variabilité des bouteilles...

Bonjour à tous,

Je comprends que l'on puisse être déçu parfois.
Mais n'est-ce pas l'aspect le plus merveilleux du vin.
Il est à la fois vivant et capable de traverser le temps.
Nous aimons tous le vin. Nous tentons autant que faire ce peut
de l'expliquer, mais ne doit-il pas rester une part de magie
qui nous fera parler, parler parler ...

Yannick
#76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hermitage Chave rouge 1978-1991

c'est sur ça n'engage que moi...
Tu trouves normal que sous pretexte d'une extreme finesse tu puisse avoir un tel qu'un hermitage avec une robe évoluée une bouche sans defaut si ce n'est de ne pas avoir une colonne vertebral sur laquelle se reposent les aromes. je n'attend pas d'un hermitage de chave une matière de shiraz made by penfold (ça surement pas) mais qu'il y ai un peu plus que ce qu'il y avait dans mes bouteilles de 93, 91 et à un moidre degré de 1990.Nous ne sommes pas dans des vins dà base de pinot (que j'apprecie pour leurs finesses leurs profondeurs) mais dans dans le syrah rhodanienne. La comparaison avec sorrel en 1991 et meme sur le 1992 est en faveur à mon sens de celui de sorrel.
mais manifestement je me trompe ou ne comprend pas ce genre de vin.
#77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hermitage Chave rouge 1978-1991

et puis c'est bien de prendre l'avis d'autres dégustateurs ?
#78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 552
  • Remerciements reçus 0

robert a répondu au sujet : Re: Hermitage Chave rouge 1978-1991

C'est drôle je viens de ressentir de sentir du granit dans un vin commentaire à venir. Mais avant de poster je me demandais si ce n'était pas plutôt mica ou micashiste que j'ai senti.
N'y voyez pas une perle pour le renvoisé, mais juste une envie de progresser.
A plus.
A le vin c'est un moristrel 2001 de la bodega pirineos.
Commentaire a venir sur vin d'espagne donc.
#79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Hermitage Chave rouge 1978-1991

Robert,

Tu veux parler de cette cuvée ? : SOMONTANO MONTESIERRA MORISTEL Bodegas Pirineos

Le terroir comporte en tout cas pas mal de granit.

Laurent
#80

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave, Hermitage blanc, 2000

CR: Hermitage blanc Chave 2000

La robe est pâle . le nez exhale des senteurs de fleurs blanches et de façon tenace des notes subtilement alliacées de truffe blanche . La bouche impressionne par sa densité sans lourdeur dans un style assez autère . Le vin semble exprimer pleinement ses terroirs sans artifice : un naturel confondant selon l'expression consacrée .

Quelques remarques complémentaires :

Un vin encore dans sa prime jeunesse avec un grand avenir .
Un éventail accords mets/vins plutôt réduit en l'état .
Une irrésistible parenté d'expression en vin jeune avec le Corton Ch de Bonneau du M .

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#81

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 285
  • Remerciements reçus 0

Winer Jammer a répondu au sujet : CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave, Hermitage, 1998

CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave, Hermitage, 1994

Bu ce jour pour la première fois un hermitage de Chave.

Nez assez réservé qui laisse néanmoins passer de jolies notes d’épices, de fumé et de griotte.
Le vin révèle sa classe dans une bouche incroyablement soyeuse et douce, avec beaucoup de finesse et une extraordinaire sensualité ; les saveurs sont complexes et tournantes entre la muscade et l’olive, le cuir fin subtil et le noyau, ainsi que le fruit mûr.
C’est terriblement bon, absolument pas démonstratif et tout en finesse, langoureux et caressant, et la longueur est au rendez-vous.

Un grand vin pour un moment exceptionnel.

Winer

La Pomerol Attitude
winerjammer.site.voi...
#82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 914

Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage blanc 1999

CR: Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage blanc 1999 - *****

Encore une première pour moi, et une nouvelle bouteille superlative !
La robe est brillante, d'un magnifique jaune or soutenu. Le nez se livre sans retenue, avec un boisé encore présent à ce stade, mais de grande qualité. Le fruité est mûr, minéral, exotique, délivrant également des notes de poire, un côté floral confinant au miel, ainsi qu'une petite touche interprétée comme oxydative ou encaustique. La bouche est remarquable de puissance et de gras, en évitant toute lourdeur grâce à une belle acidité sous-jacente. Equilibre parfait, longueur immense, grand vin !

Luc
#83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1713
  • Remerciements reçus 68

philippe loiseau a répondu au sujet : Hermitage Chave rouge 1990-2001

Bertrand,

"5. Hermitage rouge 1997 :
DS15 - PC15,5. Note moyenne du groupe : 15,5 - Prix : 90 €
- Robe mate au dégradé assez prononcé.
- Dominante giboyeuse et confiturée au nez, expression déjà tertiaire, fondue, automnale et "piquante".
- Bouche veloutée, fondue, manquant de fraîcheur et un peu chaleureuse en finale. Un vin intéressant, riche, plein de saveur, mais dépourvue de ce caractère désaltérant et de cette cohérence qui font la qualité du 98 (impression de dissociation fruit confituré/acidité/tannins) ; son avenir semble incertain."


Conseilles-tu de le carafer ?
A quelle température le boire ?
merci
philippe loiseau

Philippe LOISEAU.
#84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4262
  • Remerciements reçus 1

Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Hermitage Chave rouge 1990-2001

Heu, j'ai simplement mis le compte-rendu en ligne (les verticales ça n'est --plus-- mon truc), mais j'ai posé la question à l'organisateur de cette dégustation, sa réponse: carafer deux heures, carafe bouchée et servir à 16° ...

blg
#85

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Parker est passé par là , on trouve le 2003 à 300 e chez le caviste de Tain ...et ce n'est pas la cuvée Cathelin .
#86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2268
  • Remerciements reçus 0

20sang a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

on nage en plein délire...

«Un homme se doit de croire en quelque chose... Moi, je crois que je vais boire un autre verre !»
#87

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1394
  • Remerciements reçus 77

jlcc a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Difficile de se prononcer quand il y a 30% d'une récolte normale et que RP met la note maxi : un Chave bon marché est rare, or ce qui est rare est cher, donc un Chave bon marché est cher :D !

Je vais quand même bien arriver à le goûter...
#88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6668
  • Remerciements reçus 819

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave, Hermitage blanc, 2001

CR: Hermitage blanc 2001

bu hier soir chez GVF à Saint-Emilion en compagnie d'une sacrée bande de joyeux drilles, cette bouteille a convaincu tout le monde. Nez superbe, sur de fines notes de truffe blance et de liqueur de framboise. la bouche s'ouvre sur le gras, l'onctuosité et l'amplitude. Le milieu de bouche ne faiblit pas, construit sur une symphonie de saveurs complexes. Finale magnifique, minérale, serrée, aiguisée par une acidité qu'on attendait pas et une fantastique sensation de cailloux. Magnifique vin, alliant puissance et élégance.

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#89

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Jean-Louis Chave: Hermitage rouge 1982

CR: J'ai ouvert hier:
un Hermitage rouge 1982 Jean-Louis Chave

Ce vin a été bu après une Landonne 2000 de Rostaing et avant un Lynch-Bages 1982 et un Giscours 1975.

Une superbe bouteille qui nous a séduit tous les six.
Une robe tuilée...
Un nez délicieux de pivoine et d'épices avec des notes de pain grillé.
Une bouche élégante, équilibrée donnant une impression de douceur savoureuse, de caresse: les tannins soyeux se marient avec l'alcool et l'acidité pour donner une sensation de volume et de grande longueur, délicate...

La classe ;)

Après le Jasmin 1983 du mois dernier, ce Chave montre l'aptitude au vieillissement harmonieux des Grands Rhône.
Mais Lynch-Bages 1982 et Giscours 1975 semblaient plus constitués pour faire face à l'avenir.

Un très, très grand Merci à l'ami qui m'a offert cette bouteille pour mon anniversaire ;)

Cordialement,
Thierry
#90

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck