Nous avons 1941 invités et 53 inscrits en ligne

Château de Fonsalette

  • Messages : 2563
  • Remerciements reçus 1649
CR: Château de Fonsalette 2000 - Côtes-du-Rhône

Robe rouge brique et légèrement trouble.
Le nez est dominé par l'alcool suivi d'un peu d'épices.
La bouche est assez monolithique : elle est très alcooleuse avec de l'amertume et un trait végétal marqué.
Une déception à la découverte de l'étiquette car je n'y retrouve aucun des marqueurs habituels et surtout peu de plaisir.

Gilles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Gerard58
26 Déc 2019 18:55 #841

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2947
  • Remerciements reçus 1259
Dégustée ICI



CR: Château de Fonsalette - Côtes du Rhône Rouge 2006
Debouchée 12h a l'avance.

Nez très pur. Très Reynaudien mais plus sombre que les Tours.
Pot pourri. Rose fanée, fumé, léger goudron.
Bouche un poil alcooleuse mais typique Reynaud, avec cette texture délicate mais dans un millésime riche.
Plus concentré que les tours. Moins en place. A attendre peut être

Antoine. Passionné tout court
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel
05 Fév 2020 13:55 #842

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6268
  • Remerciements reçus 4059
CR: Château de Fonsalette, Côtes du Rhône, 2006

Ouverture 18 heures. Doute liégeux et poussiéreux à l'ouverture.
La robe est grenat à reflets rubis, légèrement tuilé en périphérie, et un peu turbide. Le nez est assez alcooleux, sur des baies rouges un peu mates, un peu de floralité, du pruneau, sans trace liégeuse ni poussiéreuse. La bouche présente des tanins en train de se fondre, mais avec un équilibre pas très stable sur des vapeurs d'alcool, de pruneau et de fruits un peu compotés et cuits. On retrouve également de la rose et de l'orange sanguine en complément. La matière est assez dense, mais cet ensemble me paraît un peu massif et brouillon. Pas de gros plaisir en dégustation à l'heure actuelle, et bien moins goûté qu'un précédent exemplaire il y a 2 ans environ. Je n'ai pas trouvé cette bouteille très nette, sans pour autant pouvoir affirmer qu'elle soit réellement défectueuse. Sans doute à attendre, et peut être tout simplement pas au niveau attendu. Bien - (14,75/20)

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, tonioaja, leteckel
10 Fév 2020 12:56 #843

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
CR: Château de Fonsalette, Côtes du Rhône, Rouge, 1998



Marc: Robe brunie. Le nez, délicat et avenant, propage des senteurs fines d'alcool de fruits. La bouche est elle aussi faite d'une finesse assez suave. Charmeuse. Le vin est plutôt en demi corps, proposant une aromatique de fruit évolué, une sorte de liqueur de vieux garçon envoûtante. Une pointe à peine alcooleuse se manifeste, guère gênante. Bel équilibre général dans un registre plutôt tertiaire sans pour autant donner l'impression d'un proche déclin.
C'est très bon. Michel finit par évoquer la galaxie Reynaud, mais davantage grâce aux indices distillés par l'apporteur que par les marqueurs habituels des vins du vigneron, totalement absents de cette bouteille.

Patrick: Couleur grenat intense.
Arômes au nez que je qualifierais de réservés. Arômes de fruits rouges avec un peu de végétal, herbes, poivron. Attaque franche, tendue, tannique mais avec des tannins arrondis. On sent un peu l'alcool en bouche au travers de notes de cerises kirschées. La longueur est bonne.
Un vin bien équilibré avec une belle présence.
J'ai aimé sans pour autant ressentir le coup de foudre.

Michel: Fonsalette 98 ne présentait aucun marqueur Reynaud, pas de fraise, pas d'orange. Là aussi, meilleur le lendemain avec plus de peps.

Marc, assez vieux débutant
09 Mar 2020 22:23 #844
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 653
  • Remerciements reçus 1389

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Château de Fonsalette Cuvée Syrah 2000

LPV Beaune #29 Confinement dans la cave de KRABB

CR: Château de Fonsalette Cuvée Syrah 2000

KONI
La couleur est dense aux miroitements rubis.
Le nez d’une grande gourmandise délivre des arômes de fruits noirs confits, charnus puis d’olive.
En bouche le jus est sensuel, pulpeux aux fulgurances d'herbes aromatiques et de maquis aux tanins bien ajustés.
Un vin de bel ouvrage, ou la signature Reynaud surpasse la lecture du cépage !


KRABB
24h d'aération
Robe rubis, qui ait penser à un pinot.
Le nez est gourmand sur des arômes de fruits noirs confits, de mûre, très bourguignon.
En bouche, c'est juteux, gourmand avec une trâme végétale agréable qui donne de la fraîcheur.
Beaux tanins et très bonne longueur, un excellent vin qui m'aurait emmené en Bourgogne à l'aveugle à 100%.


VVIGNE
Robe : Légère évolution
Nez : Intense. Joli pot pourri autour de notes végétales (géranium) agréables.
Bouche : Belle matière juteuse et séveuse. Sapide autour de notes poivrées, florales.
Finale : Salivante avec de beaux amers.
Conclusion : Une syrah d'auteur à n'en pas douter : impossible de trouver les marqueurs habitues du cépage. Encore moins l'origine sudiste. Le vin est d'une belle jeunesse pour ses 20 ans et offre une grande buvabilité. Un nouveau tour de force de ce vigneron "extra-ordinaire".
Garde : A boire / A garder
Note : Excellent vin / 93.5 pts
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, jd-krasaki
15 Avr 2020 11:12 #845

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5637
  • Remerciements reçus 5380

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet CR: Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 2005

CR:



Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 2005
Première bouteille sur ce millésime.
A l’ouverture, l’état du bouchon m’inquiète car il est imbibé anormalement sur quasi un gros tiers.
Je verse un grand verre et je laisse la bouteille bien épaulée pendant une heure.
La robe est étonnamment assez foncée et concentrée avec quelques reflets orangés.
Le nez est puissant sur une série de fruit rouge (fraise, cerise), d’épice (laurier, thym, muscade, ...) et une note d’orange.
À l’instar du nez, le vin est riche et puissant, avec un tanin abondant et mûr, tonifié par une acidité bienvenue qui forment une bouche superbement équilibrée.
Très grande longueur dans des arômes fruités et épicés.
Superbe aujourd’hui et sans doute pour très longtemps.

Olivier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Alex, tht, didierv, aquablue, HERBEY 99, bertou, Jean-Loup Guerrin, TIMO, Atmosphere, vivienladuche, Frisette, leteckel, Gerard58, Damien72, Fredimen, Steph.G
25 Avr 2020 08:33 #846
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2601
  • Remerciements reçus 2475

Réponse de jd-krasaki sur le sujet CR: Château de Fonsalette, Côtes du Rhône Syrah 1996

Bu ici.

Vin 11.
Matthias: Le nez fait tout de suite plus évolué avec des arômes de pruneaux confits, du vinaigre balsamique mais encore des fruits noirs. La bouche se tient avec une belle matière mais possède une longueur moyenne et une aromatique sur le poivre/lard un peu trop monolithique. Est-ce l'effet de séquence, une habitude des vins du domaine qui crée une forme de lassitude mais dans tous les cas, c'est bon, bien fait mais pas d'émotions.
JD: La robe est noir à reflets grenats.
Nez évolué de tapenade, vinaigre balsamique, café, notes végétales, salaisons et poivre vert.
La bouche délivre une bonne mache tannique fraiche, et une aromatique poivrée et lardée très présente.
Le vin garde suffisamment de confort et reste intéressant. Il a peut être dépassé son optimum?
C'est une CR: Syrah 1996 de Fonsalette

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bertou, oberlin, Fredimen
01 Jui 2020 22:44 #847

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Neil34700 sur le sujet Château de Fonsalette

Quelqu'un a t'il déjà goûter Fonsalette 2004 ? Et t'il à boire maintenant ? Quelle sont vos avis ?
Merci de vos réponse

Neil
15 Jui 2020 15:01 #848

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1400
  • Remerciements reçus 105

Réponse de jlcc sur le sujet Château de Fonsalette

J'ai ouvert un Fonsalette rouge 2004 il y a un an, qui m'avait régalé ! Fondu, délié, avec des parfums délicats et je l'avais pensé à son optimum : je n'hésiterais pas à refaire...
16 Jui 2020 15:12 #849

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4357
  • Remerciements reçus 1707
bu ici

CR: Château de Fonsalette, Côtes du Rhône Syrah 2002

icna :
Le nez est magnifique, on a le mélange orange sanguine, fruits rouges mais aussi des épices et un petit coté garrigue qui fait partir certains sur une grange des pères. C'est très beau, décidément 2002...

kcopper :
Un peu dégoutté de ne pas avoir laché à ce moment ce que j'avais en tête sur l'identité de la bouteille car j'avais juste ! Bref on s'en branle car ce fut un plaisir immense.
Le nez est très typé Reynaud, sans aucun doute mais les débats qui suivirent sur la bouche ont été bien rigolos, avec le groupe des Reynaud d'un côté et le groupe des Grange des Pères de l'autre.
C'est vrai que la bouche était très garrigue, Olive Noire et pas forcément "soupe de fraise et épices douces" mais cette cuvée Syrah de Fonsalette est tellement atypique !

bis :
Vin délicieux, nez épicé, épices douces.
Tannins inexistants, bouche soyeuse.
J'ai adoré.
Impossible de dire Syrah mais encore moins de dire GDP ;-)

enzo d’aviolo :
Bu à l’aveugle.
Whaouuu, premier nez et je suis sûr que c’est une grange des pères évoluée. Très complexe sur la garrigue, l’anchois, les agrumes, le panel aromatique est ultra flatteur et plaisant, typique d’une syrah évoluée. Superbe.
La bouche est également de grande qualité, fondue, suave, pleine d’énergie et d’un équilibre magistral. Surement par sur la puissance mais d’une délicatesse incroyable et persistante. Un vin magnifique, je n’avais jamais bu Fonsalette Syrah à ce niveau et sur ce millésime c’est juste incroyable. Le vin de la journée pour moi. Excellent.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Fredimen
23 Jui 2020 16:12 #850

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3139
  • Remerciements reçus 3123

Réponse de bertou sur le sujet CR: Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 2006

Bu lors de cette soirée.

CR: Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 2006
Le second rouge est sur un nez intense, clairement dans la galaxie Reynaud avec sa fraise écrasée, sa vendange entière, sa grosse maturité du fruit, orange sanguine. Mais il y a aussi un fruit noir, de la tapenade, un soupçon de poivre aussi. C'est ouvert, profond et bien qu'en puissance, il y a de nombreuses nuances. On passe du temps sur le verre.
Bouche puissante, solaire mais peu extraite avec un toucher soyeux. Il y a une bonne acidité et un bonne fermeté qui équilibre tout ce soleil. Superbe intensité aromatique similaire avec une très grande persistance. La finale est réglissée, poivrée avec une touche mentholée du plus bel effet. Côté salin évident.
Magnifique.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
01 Juil 2020 07:09 #851

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3271
  • Remerciements reçus 1629

Réponse de Alex sur le sujet Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 2006

Bonjour à tous,

Je vais boire un Fonsalette 2009 dans les tous prochains jours. Finalement j'ai trop peu d'expérience des Reynaud dans les millésimes un peu chauds alors faut bien y retourner pour se faire un jugement...
Pouvez vous me donner des idées conseils de plats pour l'accompagner ? MiaM!
Oui je sais normalement c'est l'inverse mais là c'est le vin qui dictera le choix du plat, c'est ainsi ::glou::

Alex
01 Juil 2020 07:27 #852

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 713
  • Remerciements reçus 225
CR: Château de Fonsalette - Côtes du Rhône Syrah 2006

Bouchon nickel. Ouvert et épaulé 2hrs avant.

Nez très raffiné sur la cerise, framboise, fumé très léger, floral, la fraise, pas d’une intensité folle mais c’est très complexe, fin et charmeur. On a tenté un amalgame et on est arrivé à la conclusion que c’était un nez bourguignon de syrah valaisanne. Bref …

La bouche est ample, de bonne puissance contenu, épicé, même trame qu’au nez, très fine avec une belle acidité qui porte le tout, longuement, dans une belle finale sur les fruits rouges acidulés, avec des tanins légèrement poussiéreux.

A noté que le vin évolue dans le verre et qu’il aurait fallu peut-être l’ouvrir un petit avant. En tout cas il évolue bien et encore pendant quelques années.

Un excellent vin, bien mis en valeur sur la cote de bœuf. (si jamais pour @Alex)

Dom
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Axone35, Jean-Loup Guerrin
16 Juil 2020 08:34 #853
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6268
  • Remerciements reçus 4059

Réponse de Frisette sur le sujet CR: Château de Fonsalette, Côtes du Rhône, 2001

CR: Château de Fonsalette, Côtes du Rhône, 2001

Carafage 2 heures
La robe est grenat rubis, claire, un peu turbide. On a un nez assez mat, sur de beaux fruits des bois, noirs, empreints de légère sucrosité mentholée. La bouche est déliée, avec des tanins complètement fondu et un touché de grande qualité, ample, épais mais relativement raffiné. L'aromatique reprend les éléments du nez, sur des baies plutôt noires, assez mûres, avec un fond réglissé et mentholé. La finale est longue et tapissante. Un Fonsalette qui me semble à point, sans avoir de marqueurs trop entêtants. Excellent - (16,75/20)

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Val59, Fredimen
19 Oct 2020 10:39 #854

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 395
  • Remerciements reçus 578

Réponse de Atmosphere sur le sujet Château de Fonsalette 2005

CR: Fonsalette 2005

Ouverture 24h à l'avance.
Ca frappe fort et juste, un superbe jus, puissant et délicat à la fois. Cette sensation de mettre le nez dans un pot de confiture de fraise et toujours cette trame d’agrume et de poivre. La bouche est énergique, vibrante et persistante. Une des plus belle Fonsalette bu à ce jour, la deuxième attendra sagement, mais quel plaisir, c’est déjà un colosse !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Jean-Loup Guerrin, Frisette, Gerard58, Fredimen
30 Oct 2020 15:42 #855

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3139
  • Remerciements reçus 3123
CR: Château de Fonsalette - Côtes du Rhône Rouge 2007
Nez intense qui explose du verre avec un côté solaire, des fruits rouges confiturés, de la vieille confiture de fraises, de la tapenade et surtout des notes d'ensilage d'herbe assez entêtantes. Je ne suis pas sûr que cela va donner une idée à ceux qui ne connaisent pas le milieu de l'élevage, mais cette odeur m'a marquée. Je ne l'avais plus ressenti depuis 15 ans et elle a éveillée des souvenirs de ma jeunesse dans la ferme où j'ai grandie et aussi de mon arrivée en Norvège dans la ferme où j'étais ouvrier agricole. Pas que j'avais oublié ces périodes de ma vie, mais cette odeur les a remises devant mes yeux. J'ai des images d'une incroyable clarté et netteté, comme si c'était hier. En écrivant ce compte-rendu, je me rends compte de la puissance des odeurs comme vecteur de souvenirs, une odeur vous y fait plonger immédiatement dedans et avec force. Et ce n'est pas la première fois que le vin me permet de me replonger dans mon passé. J'adore cette sensation, surtout qu'on ne s'attend jamais à ça. Cela vous prend soudainement, avec violence et cela ne vous lâche pas.
Du coup, je ne peux pas être objectif avec ce vin. Surtout que c'est une odeur que je ne trouve pas forcément agréable à l'origine, mais comme j'ai la tête qui se remplit de souvenirs, elle devient très plaisante. Le vin est bu à l'aveugle et je suis le seul à trouver cette odeur, mais copains ont du mal à comprendre ma fascination !
En bouche, le vin est puissant, riche mais doté d'un équilibre fantastique. Ce n'est pas chaud, juste solaire avec ce côté ensilage d'herbe, épices, végétal qui donne de la fraîcheur. Les tannins sont bien présents, mais dans le jus et gras. Il y a aussi beaucoup de fruits et une finale avec un côté orange sanguine qui donne du peps.
Excellent vin et quel beau voyage il m'a procuré !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, Alex, tht, sideway, A42T, HERBEY 99, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, DUROCHER, Papé, Zimmy, Frisette, jd-krasaki, Pins, SOK, Fredimen, Vesale
12 Nov 2020 08:28 #856

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1257
  • Remerciements reçus 1128

Réponse de Agnès C sur le sujet Château de Fonsalette - Côtes du Rhône Rouge 2007

Bonjour,
Pour avoir travaillé quelques saisons dans une usine de maïs (cf convention collective des légumes appertisés), l'odeur de l'ensilage m'est familière et me rebuterait grandement si je la trouvais dans une Fonsalette.
C'est effectivement étonnant, mais le souvenir d'une odeur doit il être l'odeur précise?
Vous avez 2h, je repasse à 13h relever les copies.
Merci
Agnès, en distanciel

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
12 Nov 2020 10:53 #857

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5982
  • Remerciements reçus 1426

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet Château de Fonsalette - Côtes du Rhône Rouge 2007

L'odeur de l'ensilage a avoir avec la production d'acides lactiques et acétiques... Donc ça ne me surprend pas qu'on puisse évoquer l'ensilage dans le bouquet d'un vin... Ca reste une évocation, une interprétation liée à la mémoire olfactive de Bertou... on parle (parlait) classiquement d'odeur de ventre de lièvre, de cul de poule, ça peut être noble ou carrément un défaut selon le degré de présence... Je pense que parler d'une "note" d'ensilage montre clairement que le vin n'est pas dominé, c'est un simple composé, plus ou moins fugace, du bouquet.

JB
12 Nov 2020 11:10 #858

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3139
  • Remerciements reçus 3123
Agnès, ce n'est pas l'odeur de l'ensilage de maïs mais l'ensilage d'herbe. Les deux odeurs sont complètement différentes.

Jean Bernard, tu as parfaitement décris mon ressenti (tu)
12 Nov 2020 12:39 #859

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1257
  • Remerciements reçus 1128

Réponse de Agnès C sur le sujet Château de Fonsalette - Côtes du Rhône Rouge 2007

Mister Bertou,
Je me doutais à la lecture de l'évocation de vos souvenirs, que vous n'avez pas vécu au sein d'une usine de transformation de légumes.
C'était une mauvaise blague :cartj: mais l'explication de Jean Bernard en dit plus sur la sensation.
Agnès

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard
12 Nov 2020 14:21 #860

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3139
  • Remerciements reçus 3123
Agnès, pour revenir à votre question s'il s'agit d'arômes précis ou non ; dans mon cas, ce sont toujours des arômes très précis. C'est pourquoi j'insistais sur l'ensilage d'herbe donné comme fourrage aux bovins et uniquement cet ensilage.
Ces odeurs qui me font revivre des souvenirs enfouis, sont à chaque fois, des arômes que je ne retrouve pas dans le vin normalement. Et il me faut un peu de temps pour les reconnaître. Mais une fois que je les ai identifiés, ils ne me lâchent plus.

Cordialement.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
12 Nov 2020 20:17 #861

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1894
  • Remerciements reçus 1227

dt écrivait:
Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 1995

Vin débouché 6 heures avant service puis carafé 2 heures.

A l'ouverture, le vin est monstrueux. D'une densité hors normes, il en est presque violent tant la matière est imposante et les tanins massifs. La première fois que je goûte un Fonsalette pareil... Rayas 1995 est hors normes, mais pas aussi massif, c'est dire! ::o

Au moment du service, tout ça s'est assagi, mais le vin reste extraordinairement puissant. Des notes de fruits à l'eau de vie, de cerise burlat se mêlent dans uns ensemble atypique pas forcément attirant.
En bouche, les tanins se sont assouplis mais restent fermes. Je laisse le vin dans le verre et cette nouvelle aération lui est extrêmement bénéfique. Il gagne en définition, en suavité.
La longueur est immense. Le potentiel est colossal ! Il faudrait attendre encore au moins 10 ans selon moi... Clairement un vin de bouche.
Très bien après longue aération. Sans doute bien mieux dans quelques années... X(

14 mois plus tard...
Pour avoir un vin plus ouvert pour le repas du samedi soir, ce Fonsalette a été carafé 24 heures ::o.
Avec un tel traitement, le vin s'est évidemment montré bien différent de la précédente dégustation. Il révèle surtout un vin hors normes par sa densité et sa capacité de garde.
Grand nez complexe sur le café, les agrumes (un petit côté Queimada), le cuir, la réglisse. C'est incontestablement sudiste.
En bouche, c'est évidemment dense vu la concentration du vin mais harmonieux avec des tanins doux.
La longueur est phénoménale.
Excellent à condition de l'aérer suffisamment.

Je le regoûte dans 15 jours en parallèle du superbe 1994 :)o...

Denis


CR: Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 1995

Ma dernière bouteille sur ce millésime et probablement la meilleure. Le vin a été ouvert jeudi soir, épaulé, dégusté hier soir. Je profite d'un fond de bouteille pour faire le CR de dégustation de ce vin phénoménal.
Robe grenat très dense avec des reflets brique.
Le nez fait très sérieux sur le zan, la prune bien mûre, les épices, le cuir. Aucune sensation de surmaturité ne vient ternir le tableau.
La bouche est d'abord stricte puis s'assouplit et gagne en velouté. Le jus est puissant, concentré. Les tanins encore présents gagnent beaucoup en harmonie à l'aération. Bel équilibre étonnamment frais pour la région et longue finale sanguine, presque ferrugineuse.
Un colosse. Ce n'est pas très typé Reynaud, mais c'est dans l'esprit des superbes 1995 du domaine.
Un grand vin tout simplement qui est enfin prêt à boire à condition de l'aérer généreusement.

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, Axone35, Jean-Loup Guerrin, GILT, DUROCHER, Nicoco, Atmosphere, Val59, Papé, RVincent, Kiravi
14 Nov 2020 12:31 #862

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4068
  • Remerciements reçus 4251

Réponse de starbuck sur le sujet Château de Fonsalette

Concernant l'ensilage d'herbe, dans mon esprit ce serait légèrement négatif dans le sens où j'y verrais un excès de verdeur ( sous-maturité d'un vin).
A moins qu'il y ait une forte proportion de trèfle dans l'herbe parce que là ça change tout.
Mais je comprends cette association entre un vin et une odeur rarement citée dans les dégustations.

je vais peut-être faire sourire mais cette année nous avons eu un printemps magnifique et j'ai pu faire une première coupe en enrubanné d'un mélange Ray-grass hybride et trèfle violet qui est de grande qualité.
A l'ouverture, certaines bottes ont une petite odeur de tabac, boite à cigare, comme je n'en trouve que dans les grands bordeaux évolués à forte proportion de cabernet.
Les meilleures bottes sont pour mes vaches ce qu'un angélus 1989 est pour un amateur de vin.
Autant dire que le lendemain l'auge est vide, elles ont tout avalé jusqu'à la dernière goutte, oups je voulais dire la dernière brindille MiaM!

Mais ce n'est pas demain qu'on lira dans un guide que tel médoc a un nez d'enrubanné de trèfle riche en énergie :DD

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Alex, Jean-Paul B., Sylv1, Jean-Marie Cade, bertou, 4fingers, leteckel
14 Nov 2020 18:07 #863

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 214
  • Remerciements reçus 336

Réponse de RVincent sur le sujet Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 1995

'' Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 1995
Ma dernière bouteille sur ce millésime et probablement la meilleure. Le vin a été ouvert jeudi soir, épaulé, dégusté hier soir. Je profite d'un fond de bouteille pour faire le CR de dégustation de ce vin phénoménal.
Robe grenat très dense avec des reflets brique.
Le nez fait très sérieux sur le zan, la prune bien mûre, les épices, le cuir. Aucune sensation de surmaturité ne vient ternir le tableau.
La bouche est d'abord stricte puis s'assouplit et gagne en velouté. Le jus est puissant, concentré. Les tanins encore présents gagnent beaucoup en harmonie à l'aération. Bel équilibre étonnamment frais pour la région et longue finale sanguine, presque ferrugineuse.
Un colosse. Ce n'est pas très typé Reynaud, mais c'est dans l'esprit des superbes 1995 du domaine.
Un grand vin tout simplement qui est enfin prêt à boire à condition de l'aérer généreusement.''


Bonsoir Denis,

Je lis que tu as gouté plusieurs millésimes en 199x... dont 1994 et 1995 (tu) as-tu gouté 1996 ? J'en ai une en cave et je me demande si c'est le moment de l'ouvrir :?
14 Nov 2020 20:45 #864

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1894
  • Remerciements reçus 1227
Bonjour Vincent,
Je ne me souviens pas avoir goûte fonsalette 96. Rayas 96 dont j’ai bu tous les exemplaires il y a longtemps était en revanche très bon (sauf les bouteilles affectées par une déviation type carton humide).
Par déduction, je dirais que c’est à boire...

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: RVincent
15 Nov 2020 11:41 #865

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 214
  • Remerciements reçus 336

Réponse de RVincent sur le sujet Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 1995

'' Bonjour Vincent,
Je ne me souviens pas avoir goûte fonsalette 96. Rayas 96 dont j’ai bu tous les exemplaires il y a longtemps était en revanche très bon (sauf les bouteilles affectées par une déviation type carton humide).
Par déduction, je dirais que c’est à boire... ''


Merci Denis pour ton retour. Je la mets donc sur l'étagère "à boire sous peu" :-)
15 Nov 2020 11:56 #866

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1068
  • Remerciements reçus 2314

Réponse de Fredimen sur le sujet CR: Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 2007

CR: Château de Fonsalette - Côtes du Rhône 2007

Qui mieux que Reynaud peut entretenir votre TAVCO ?

Une fois encore, me voilà sous le charme.

Bouteille ouverte le matin pour dégustation à 22h, aurait supportée une ouverture la veille plus sûrement, Zalto Bourgognes.

Robe grenadine à l'intensité assez soutenue, légèrement troublée.

La patte du génie est décelée immédiatement. Nez ouvert, complexe, assez solaire de prima bord, fraise écrasée (plutôt confiturée), épices (poivre, plutôt blanc), notes végétales type foin, écorces d'agrumes, un nez Reynaudien expressif et puissant.

En bouche, c'est une démonstration d'équilibre et de puissance contenue.

De l'attaque toute en fraîcheur sur le fruit à un milieu de bouche puissant mais suave, dense, riche et profond vers une finale interminable sur les arômes du nez, tout est équilibre sans jamais basculer dans l'excès d'alcool grâce à cette fraîcheur portée par ce trait végétal divinement bien intégré.

C'est excellent(+), conquis comme à l'accoutumée par E.Reynaud que je remercie une nouvelle fois de nous permettre de partager de tels moments de dégustation.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Alain Hinant, Alex, tht, Axone35, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, flupke14, starbuck, leteckel, RVincent, Gerard58, Vesale
15 Fév 2021 14:28 #867
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3381
  • Remerciements reçus 944

Réponse de iceteayer sur le sujet CR: Château de Fonsalette 2005

CR: Château de Fonsalette 2005

Robe avec de la densité.
Le nez est sur les fruits rouges compotés, un peu de mûre confite, un pointe d'orange sanguine bien intégrée, quelques épices comme le poivre noir.
J'ai beaucoup, c'est plus mat qu'habituellement chez Reynaud, et il n'y a pas ces notes de rose/litchi avec lesquelles j'ai beaucoup de mal.
En bouche, le vin se présente avec une jolie élégance, la matière est fraiche, les tanins doux, poudrés.
Finale avec une petite amertume sur les agrumes qui disparait en mangeant.
C'est franchement très bon et le plaisir est là, moi qui ne suis pas forcément un grand fan des vins du domaine.


Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Alain Hinant, Alex, tht, Olivier_26, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, flupke14, Gerard58
21 Fév 2021 21:43 #868

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 849

Réponse de David Chapot sur le sujet Château de Fonsalette 2002

Bu ce soir un CR: Château Fonsalette - Côtes-du-Rhône rouge 2002

Robe :
translucide, très claire, pelure d'oignon, reflets tuilés.

Nez : rose, fraise écrasée, lavande prononcée, épices douces, chocolat, cuir; c'est un festival d'arômes !

Bouche : attaque suave, presque sucrée; arômes de lavande; bouche persistante mais tout en dentelle, sans brutalité.

Conclusion : Excellent++. Archétypal d'un vin d'Emmanuel Reynaud donc facilement reconnaissable je pense, mais d'une complexité qui me ravit. Impossible pour moi de lui donner un âge, et a fortiori de deviner le millésime 2002 réputé difficile dans la région (mais très réussi par Emmanuel Reynaud).

Remarquable,
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Alex, tht, Olivier_26, Axone35, Jean-Loup Guerrin, Psylo, Papé, Gaija, Jeanveux
23 Mai 2021 00:55 #869

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19046
  • Remerciements reçus 4299

Réponse de Eric B sur le sujet CR: Château de Fonsalette 2010

Bu  ICI

CR: Château de Fonsalette 2010

La robe est grenat sombre déjà bien évoluée.

Le nez est superbe, profond, sur la violette, l'encens, la rose, l'âtre de cheminée, le tabac hollandais.

La bouche est très ample, sensuelle, dotée d'une grande tension et d'une matière soyeuse / séveuse, sur une aromatique fumée et balsamique.

La finale reprend le même refrain en chantant plus fort et plus beau, sur des notes de cendre et d'Amsterdamer qui vous hantent plusieurs minutés après la dernière goutte avalée. Superbe vin !

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, Jean-Loup Guerrin, ysildur
03 Juil 2021 17:42 #870

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck