Nous avons 2454 invités et 67 inscrits en ligne

Domaine Gallety, Coteaux du Vivarais

  • Messages : 271
  • Remerciements reçus 26

Réponse de kcopper sur le sujet Re: Domaine Alain Gallety

Quel gourmand ce Manu!!! Il peut pas s'empêcher : et qu'est ce que tu as ouvert pour la belle victoire de l'OM : un richebourg 61?
29 Mar 2010 09:45 #121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 686
  • Remerciements reçus 228

Réponse de Sylv1 sur le sujet Domaine Gallety : C'est le vin qui commande

Quand la simplicité de l'accueil n'a d'égale que la beauté du paysage environnant, il y a des moments plus difficiles à passer qu'une visite au domaine Gallety, en compagnie du père et du fils, du grenache et de la syrah, de béton et de fût, de passion et de sueur, et encore un peu de syrah.

Le père et le fils

Avant d'entrer dans les détails techniques sur la fabrication du vin au domaine, il faut s'arrêter avant tout sur cette relation charnelle entre le père et le fils, qui façonnent main dans la main, presque cœur dans le cœur, ce domaine atypique. Alain, le père, et David Alexandre, le fils, travaillent tous les deux à plein temps sur les quinze hectares d'un seul tenant du domaine. Il serait tellement réducteur d'associer leur activité au seul travail : ce vignoble ils y vivent, ils y respirent, ils y élèvent leurs enfants, ils y font et vendent du vin, et parfois même, en leur faisant franchir la troisième vigne à droite en sortant de la cour, ils y envoient leurs clients peu prévoyants et trop pressés de se soulager. L'entretien et l'amélioration du domaine est vécu comme un sacerdoce : cette foi tient autant à leur passion pour cette terre, qu'à cette envie de vivre une aventure ensemble, pour mieux partager leur complicité. Pour épauler ce tandem, la famille est parfois mise à contribution, lors de l'embouteillage par exemple. Des ouvriers sont également employés ponctuellement pour les périodes intensives de taille.

Alain Gallety est un homme à l'œil pétillant et rieur. Cet homme humble et discret dirige son domaine avec réalisme et optimisme, confiant dans l'avenir. A notre contact, il a fait preuve de beaucoup de gentillesse et de tolérance. David Alexandre représente le renouveau du domaine, déjà imprégné par une vingtaine d'années au milieu des vignes et des fûts. Sous l'influence de son père, il a intelligemment mis son ambition au service du vin, en toute simplicité. On ne peut qu'admirer cette complémentarité du père et du fils : la sagesse du premier et l'enthousiasme du second se mêlent aussi bien qu'un assemblage de grenache et de syrah.

Vinification et élevage

Acheter par le père d'Alain au début des années 70 pour en faire sa résidence secondaire, le domaine jouissait à l'époque de vignes dont les raisins étaient livrés à la cave coopérative de St Montan. Le premier millésime du domaine remonte à 1979 et Alain commence l'aventure au coté de son père lors du millésime 1981. David Alexandre, présent depuis tout petit dans la vie du domaine, fixe sa véritable entrée en matière au millésime 2004.

Quand on pénètre dans la cave du domaine, on monte les escaliers. Impression étrange de démarrer la visite à l'envers. Nous tombons sur une grande salle semi enterrée où chaque cuve d'un rouge grenache est couronnée par un fenestron qui donne directement sur le dessus de la cuve. Voila déjà la première illustration de la philosophie du domaine, où la mise en cuve par gravité permet de respecter au mieux l'intégrité du raisin. Quatorze cuves béton se succèdent, accueillant chacune les futurs vins du domaine, cépage par cépage, parcelle par parcelle. Les grappes sont partiellement éraflées, dans une proportion déterminée par la maturité de la rafle et le millésime. Comme souvent dans le vin, tout est question d'équilibre et les Gallety préfèrent parler de grandes lignes dans la fabrication du vin, plutôt que de recette unique et universelle. Ils s'adaptent en fonction des dégustations, et ce jusqu'à la mise en bouteille. Les cuves bétons sont recouvertes à l’intérieur d'une résine époxy qui préserve le vin d'intrants étrangers. Chaque cuve est séparée l'une de l'autre par un joint isolant de silicone pour éviter les transmissions de température et assurer une bonne régulation thermique, cuve par cuve, en fonction de l'état du vin. Peu interventionnistes, Alain et David Alexandre laissent le vin se faire tout seul, sauf en cas de dépassement du seuil critique de température lors de la fermentation. Non Alain, nous sommes convaincus que vous n'êtes pas fainéant !!!

A la suite de la fermentation, le vin est élevé plus ou moins longtemps en cuve avant d'être mis en fût. La salle des barriques, un étage plus bas, permet un nouveau transfert du vin par gravité. Ici, il y a des barriques neuves pour accueillir la Syrare, et des tonneaux de deux ou trois ans pour la cuvée Domaine. Là encore il n'y a pas de règle absolue concernant l'élevage : Alain et David Alexandre utilisent des tonneliers différents suivant la cuvée et le millésime, et les vins restent en barrique aussi longtemps que les maîtres des lieux l'estiment nécessaire, au fil des dégustations. Chez Gallety, c'est le vin qui commande.

Mise en bouteille et stock

Le vin est ensuite mis en bouteille d'un seul tenant. Le procédé, qui n'est pas spécifique au domaine, mérite d'être décrit tant il reflète le respect des Gallety pour le vin et leurs clients. Les bouteilles, après un rinçage à l'eau, sont remplies d'azote afin de chasser l'air et éviter tout risque d'oxydation lors de la mise. Le vin n'est PAS filtré lors de cette opération. Un vide est ensuite pratiqué avant le bouchage, pour aspirer l'air situé entre la surface du vin et le bouchon. Ce procédé permet de conserver tout le fruit du vin et de le déguster en bouteille comme il se présente en cuve. L'embouteilleuse ne tourne que huit jours par an, mais posséder ce genre de machine est un passage obligé pour maîtriser tout le processus de fabrication et retrouver un grand niveau de qualité dans la bouteille.

Les vins d'Alain et David Alexandre sont conçus pour être consommés dès l'ouverture de la bouteille. Une aération préalable ne fera que bonifier le vin. Ces dernières années, en plus de la recherche de fruits, ils ont axé leur travail sur la texture du vin, recherchant la finesse et la longueur. On ne peut que les encourager dans cette démarche et les 2008 que nous avons goûtés confirment le travail fait dans ce sens.

Avant de passer à la dégustation, nous admirons le stock de bouteilles qui sont toutes vérifiées avant l'étiquetage afin de s'assurer qu'elles ne présentent pas de coulure sur le bouchon. Le domaine produit 55000 bouteilles par an, dont 2000 à 2500 de Syrare. Cette dernière ne verra pas sa production augmentée car tous les raisins rentrant dans sa composition proviennent d'une parcelle unique et parfaitement identifiée. Nous nous retournons et découvrons des bouteilles de blancs liquoreux. "C'est quoi ?" s'étonnent les faux naïfs aux sourires mi-intéressés, mi-provocateurs. "Allez circuler y'a rien à voir !" Ces raisins-là, il n'y a que les lapins qui ont le droit d'y goûter ;)

Le bio-Gallety

Depuis 30 ans, la famille Gallety a vu passer toutes les modes du bio, sans jamais succomber à ses excès. L'expérience acquise grâce aux vinifications parcellaires a permis de forger quelques certitudes sur les bonnes pratiques à mettre en oeuvre pour faire du bon vin. Alain a sélectionné dans toutes ces méthodes bios celles qui convenaient le mieux à son vin et à son terroir, tout en s'autorisant certaines années à être un peu plus interventionniste en fonction des conditions de culture : c'est ce qu'il appelle le bio-Gallety. Il faut bien comprendre que la démarche bio des Gallety n'est portée que par la recherche d'une qualité supérieure dans leurs vins. S'ils n'étaient pas convaincus que cette démarche améliorait la qualité du vin, ils ne s'y engageraient sûrement pas, ou beaucoup moins. Alain explique très bien cette nécessité de savoir concilier la production d'un vin de qualité et la pérennité économique d'un domaine. Il y a des choix à faire, et l'approche pragmatique et passionnée des deux hommes permet de traverser des moments difficiles, comme ceux qui ont suivi la maigre récolte 2008, sans remettre en cause la qualité de leurs produits.

Les moines de Gallety

Pour continuer à progresser sans remettre en question les cuvées existantes, Alain et David Alexandre vont planter une nouvelle parcelle au printemps sur un très beau terroir situé sur les hauteurs du domaine. Cette parcelle a été identifiée par Alain grâce à son expérience de 30 ans sur des sols proches ou équivalents. Cette approche empirique, façonnée par les vinifications parcellaires, lui permet de sélectionner quelques micros parcelles à très fort potentiel, dans le même esprit que les climats bourguignons identifiés par les moines au Moyen Age. On souhaite la même destinée à leurs vins. Le rapprochement est d'autant plus tentant que David Alexandre ne veut pas entendre parler de tracteur à cet endroit : c'est à cheval, à l'ancienne, qu'il s'occupera de cette parcelle microscopique (0.5 hectares), planté en forte densité de 1m par 1m. La spécificité de ce terroir permettra d'exprimer une autre forme de vin, dont les cépages ne sont pas encore totalement définis, culture du secret monastique oblige :)

Ce projet illustre encore une fois l'approche d'Alain et David Alexandre : s'engager dans une telle aventure est une décision mûrement réfléchie car il faudra attendre entre 8 et 10 ans avant de voir les fruits de leur investissement. Il s'agit donc de ne pas se tromper et de conduire le domaine en vigneron passionné ET responsable.

Dégustation

Nous dégustons la cuvée Domaine 08 sur cuve (assemblage quasi définitif), et la Syrare 08 sur fût neuf (depuis novembre 08). Ce millésime a été très difficile, notamment en raison des nombreuses attaques de mildiou qui ont fait chuter le rendement, en particulier sur les grenaches. Il n'y aura donc pas de Ligure 08 pour les amateurs. Les vendanges ont eu lieu début octobre.

Domaine Gallety 2008
Le nez est déjà très ouvert sur le fruit et la réglisse. La bouche présente une grosse trame syrah. C'est épicé, rond, on retrouve la réglisse et l'on jubile à déguster ce vin d'une grande buvabilité. Cette cuvée, moins opulente que sa grande soeur de 2007, joue plus dans le registre de la fraîcheur et de la finesse. Elle possède dans sa composition une légère dominante grenache, qui lui permet d'atténuer la fougue de la syrah pour atteindre un équilibre vraiment convaincant. Un vin gourmand dès maintenant, et qui se gardera longtemps.

Syrare 2008 (100% syrah)
Le vin présente une très grosse intensité aromatique. C'est encore très jeune, les arômes ne sont pas totalement définis. La bouche possède une solide structure, une matière encore un peu brute qui mérite d'être polie par le temps. On note une légère touche de grillé et de beaux arômes de menthe et d'after eight. Nos hôtes, qui ont appris à connaître ce genre de bébé joufflu, nous assurent que ce vin sera très grand. Nous n'en doutons pas.

Un deuxième échantillon, prélevé d'une barrique fabriquée par un autre tonnelier, s'annonce plus rond, plus opulent. La cuvée finale sera constituée de l'assemblage de ces différents vins très complémentaires. Elle aura la matière et l'acidité pour se garder longtemps.

Alain et David Alexandre évoquent le millésime 2009, récolté début septembre grâce à des conditions optimales lors de la deuxième quinzaine d'août. Un très beau millésime en gestation.

Domaine Gallety 2007
Un nez très fin et élégant, marqué par le fruit. Le vin gagne en complexité aromatique à l'aération. Le glycérol tapisse la bouche, rendant le vin gras et plus opulent. C'est un vin gourmand, encore un peu fermé ou plutôt, selon Alain, au début de son évolution. Très grand millésime qui, toujours selon Alain, se présente déjà plus fin et plus élégant dans sa jeunesse que le remarquable millésime 90 au même âge.

Syrare 2007
Le nez est moins explosif que lors de notre dernière dégustation. Le fruit est plus en retrait et ce sont des arômes de Chartreuse, de racines des montagnes, de "bons propres" qui se dévoilent. En bouche, c'est gras, équilibré et terriblement jeune. La matière est dense, juteuse, épicée et poivrée, portée par une trame acide jusque dans la finale. A attendre impérativement pour profiter de l'évolution, mais les amoureux de syrah pourront déjà se faire plaisir dès maintenant avec cette très belle bouteille.

Quentin a parfaitement résumé mon impression du domaine Gallety 1985, un vin délicieux, loin d'être mort, tout en puissance sur les arômes tertiaires. Merci David Alexandre !

Remerciements

Cela devient une habitude, là où j'adore le vin, je ne peux pas en acheter. Néanmoins les amateurs et les curieux pourront passer au domaine au mois d'août pour goûter et acheter les vins de la gamme. Je tiens à remercier chaleureusement Alain et David Alexandre pour leur accueil amical et sincère, ce fut une très belle expérience humaine et œnologique pour moi. Et merci à Seb pour l'organisation de cette journée pleine d'enseignements ;)

Sylv1
Histoires de vins
31 Mar 2010 23:18 #122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4250
  • Remerciements reçus 1267

Réponse de icna sur le sujet Re: Domaine Gallety : C'est le vin qui commande

Sylvain c'est un plaisir de te lire.
Je remercie, une fois de plus, Alain et David Alexandre pour nous avoir permis de partager ce très bon moment.
Il ne manque que des photos :)
Quentin
31 Mar 2010 23:44 #123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • gerardmansoif
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

Réponse de gerardmansoif sur le sujet Re: Domaine Gallety : C'est le vin qui commande

Superbe récit Sylvain, quel plaisir de te lire.

Et tes notes sur le domaine Viret :X, elles sont où ? Ah oui, je sais.

Séb
La certitude tue, le doute te préserve.
31 Mar 2010 23:49 #124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4250
  • Remerciements reçus 1267

Réponse de icna sur le sujet Re: Domaine Gallety : C'est le vin qui commande

Je les attends aussi, pour voir ce que j'ai raté :D
Quentin
31 Mar 2010 23:51 #125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 331
  • Remerciements reçus 48

Réponse de bis sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

(tu)

Merci Sylvain pour ce joli CR.

Karim
Karim
"In Vino Veritas"
01 Avr 2010 00:12 #126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20096
  • Remerciements reçus 988

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

"c'est à cheval, à l'ancienne, qu'il s'occupera de cette parcelle microscopique (0.5 hectares), planté en forte densité de 1m par 1m."

Voilà une décision étonnante car 10 000 pieds à l'hectare dans la région, c'est un pari osé. Sais-tu si c'est en raison d'une exposition nord ou d'une altitude forte qu'il est envisagé une telle densité?

Très intéressant à lire Sylvain. merci.
01 Avr 2010 11:30 #127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 797
  • Remerciements reçus 1

Réponse de socata sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

La recherche du sous-sol...

Je ne sais pas si il y a des différences avec le nord de la vallée mais 10000/ Hectare ne me choque pas plus ça?

Merci pour le CR qui est super!!

@+

guillaume
LPV LYON ou Le Troisième Fleuve
01 Avr 2010 12:03 #128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4657
  • Remerciements reçus 253

Réponse de aquablue sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

Toujours aussi fort sylvain (tu)
01 Avr 2010 12:03 #129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8062
  • Remerciements reçus 920

Réponse de hyllos sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

socata écrivait:
> La recherche du sous-sol...
>
> Je ne sais pas si il y a des différences avec le
> nord de la vallée mais 10000/ Hectare ne me choque
> pas plus ça?
>
> Merci pour le CR qui est super!!
>
> @+
>
> guillaume

C'est énorme comme densité. C'est ce qu'on trouve en Bourgogne. La norme doit plutôt être dans les 5000 voire 3500 pour la region.
01 Avr 2010 12:29 #130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 797
  • Remerciements reçus 1

Réponse de socata sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

Bin en Côte Rotie, Hermitage etc... ça me semble plutôt courant.
LPV LYON ou Le Troisième Fleuve
01 Avr 2010 14:42 #131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8062
  • Remerciements reçus 920

Réponse de hyllos sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

On n'est pas tout à fait sur la même valorisation du produit aussi. Je demande à vérifier les 10000 pieds/ha en côte rôtie ou hermitage, mais quoi qu'il en soit, ce serait cohérent avec le type de vin. En revanche pour le domaine considéré, c'est une démarche plus atypique.
01 Avr 2010 15:45 #132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20096
  • Remerciements reçus 988

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

"Je ne sais pas si il y a des différences avec le nord de la vallée mais 10000/ Hectares ne me choque pas plus ça?"

C'est une question de climat Guillaume, dès que l'on passe Montélimar, le climat change radicalement, tous les parisiens le savent bien!;)
Or, à 10 000 pieds à l'hectare dans un climat sec et chaud l'été comme celui de la drome provençale, les vignes (et surtout les jeunes) souffrent trop d'où des soucis de rendement en plus du risques de vignes en mauvaise santé, c'est pourquoi je demandais à Sylvain si l'altitude ou l'exposition pouvait expliquer ce choix.
Effectivement, su chateauneuf par exemple, on est plus autour de 3 500/4 000 ha/hectares alors que sur Cornas on est plutôt vers les 7 à 10 000 pieds/ha.
Par contre, je ne comprends pas l'argument sur la valorisation du produit, je ne vois pas le rapport.
01 Avr 2010 16:56 #133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 797
  • Remerciements reçus 1

Réponse de socata sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

Laurent,

Merci pour ta science ;)

Je pensais plutôt à une différence de culture (au sens vision) ou à une différence de cépage entre Grenache et Syrah.
Vu que Gallety possède beaucoup de Syrah et que les vins approche parfois dans le style les grandes syrah du nord Rhône, cela ne me choque pas.
C'est sur que ça ne dois pas être facile pour une jeune vigne d'être en stress hydrique par forte chaleur... vu que la profondeur des racines n'est pas suffisante pour aller chercher l'eau profondément. Je comprends donc le pourquoi de la moindre densité de plantation en Rhône Sud...

Cela dit, au domaine Gallety, il est possible que la parcelle soit un peu en "altitude" donc sans doute un peu au "frais".

Pour la valorisation: Ce n'est pas la densité de 10000 pieds à l'hectare qui donne plus de "jus"=> Plus de vin. Bien au contraire vu que les vignes sont forcées d'aller chercher très en profondeur la nourriture alors que dans le cas contraire (3000/5000 P/H) elles ont plus de "place" donc les racines partent en premier lieu en "surface" et capte plus facilement les eaux direct et apports de la terre. Une grande densité permet de mieux faire apparaitre les différences de terroirs puisque la plante "mange" le sous sol, cela donne des raisins plus petits mais souvent très concentré. Donc de faible rendements (25/40H/H).

@+

guillaume
LPV LYON ou Le Troisième Fleuve
01 Avr 2010 17:52 #134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8062
  • Remerciements reçus 920

Réponse de hyllos sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

enzo d'aviolo écrivait:

> Par contre, je ne comprends pas l'argument sur la
> valorisation du produit, je ne vois pas le
> rapport.

J'ai pensé avant tout à l'aspect financier... c'est mon côté commercial :)

Comme l'a bien expliqué Guillaume, plus la densité est élevée plus les rendements baissent ET plus les coûts d'exploitation augmentent (de beaucoup) : plus de vignes à tailler donc plus de main d'oeuvre, plus long à faire, pas de mécanisation possible (interrang trop petit...)... bref... on est sur des facteurs 10 à 100 selon le mode de conduite de la vigne.

Pour le stress hydrique, c'est clair que ça va avoir un impact au niveau des maturités...
01 Avr 2010 18:07 #135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20096
  • Remerciements reçus 988

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

"Merci pour ta science"

Rien de scientifique Guillaume;), juste de l'empirisme rapporté de discussions avec les vignerons, ce sont eux les "scientifiques" de leurs terroirs.

"Je pensais plutôt (...) à une différence de cépage entre Grenache et Syrah"

Effectivement, il y a peut-etre des différences de capacités à supporter la concurrence liée à de fortes densités selon les cépages, mais le climat me semble toutefois l'essentiel.
01 Avr 2010 18:10 #136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20096
  • Remerciements reçus 988

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

"Comme l'a bien expliqué Guillaume, plus la densité est élevée plus les rendements baissent ET plus les coûts d'exploitation augmentent (de beaucoup) : plus de vignes à tailler donc plus de main d'oeuvre, plus long à faire, pas de mécanisation possible (interrang trop petit...)... bref... on est sur des facteurs 10 à 100 selon le mode de conduite de la vigne."

Pas convaincu par le "plus de personnes nécessaires" en fonction de la densité car avec des densités plus faibles, l'étendue est plus grande, les parcelles morcélées, ce n'est pas forcément un gain de temps. En outre, là où les densités sont plus hautes, les surfaces exploitées sont plus faibles donc le travail est plus groupée. Ok pour le travail mécanisable ou pas, c'est effectivment plus compliqué avec de fortes densités.
Mais surtout, je ne vois pas dans l'histoire des densités de plantations, de telles raisons expliquant ces différences entre nord et sud, l'objectif historique étant d'obtenir une bonne quantité produite, donc de bons rendements, et on s'est vite aperçu dans le sud qu'il fallait que la vigne ne souffre pas trop pour produire dans des conditions climatiques extrême en terme de chaleur et de quantité d'eau annuelles faibles.
01 Avr 2010 18:15 #137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1963
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Flo sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

Merci pour vos CR (tu)

Z'avez pas goûté la Ligure par hasard ?

Florian
01 Avr 2010 19:03 #138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4250
  • Remerciements reçus 1267

Réponse de icna sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

On n'a pas eu la chance de gouter la Ligure mais certains en ont ramené, on attend avec impatience leur craquage (et je veux bien me faire tout petit pour être là:D).

Concernant la nouvelle parcelle, je crois me rappeler que comme la parcelle est petite (0,5 hectares) ceci implique une certaine densité pour avoir du vin à vinifier, de plus il me semble que ce terroir est situé au dessus du domaine, à l'orée d'un bois (la fraicheur?) et que selon les Gallety le terroir peut supporter une certaine densité. Je rappelle que dans ce domaine c'est le vin qui commande (donc la vigne) et non l'homme.

Concernant les cépages je ne serai pas étonné que se soit de la Syrah vu le penchant de David Alexandre pour ce cépage mais là encore le silence monastique demeure.

Cette parcelle est aussi un gros challenge car il va falloir complètement changer leur façon de cultiver la vigne puisqu'un tracteur ne peut pas travailler dans ces vignes, se sera le cheval avec une toute nouvelle organisation.

Encore chapeau pour ce beau dynamisme et cette constante recherche d'amélioration.
Quentin
01 Avr 2010 19:18 #139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • gerardmansoif
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

Réponse de gerardmansoif sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

Laurent, chez Les Gallety nous sommes en Ardèche Méridonale. Le Vivarais est le point de départ de la garrigue qui s'étend jusqu'aux portes de Nîmes :P. C'est un climat chaud de type méditerranéen. Les vignes sont exposées plein sud. L'avantage non négligeable dont dispose le domaine est que les vignes sont toutes situées au pourtour du domaine. Elles entourent le chai.
La certitude tue, le doute te préserve.
01 Avr 2010 19:25 #140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20096
  • Remerciements reçus 988

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

ah désolé pour l'erreur de département, je me suis trompé de rive!:S
merci pour la précision Quentin.

"Je rappelle que dans ce domaine c'est le vin qui commande (donc la vigne) et non l'homme."

un peu l'homme aussi quand même j'espère...:)
01 Avr 2010 23:38 #141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4250
  • Remerciements reçus 1267

Réponse de icna sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

Non je confirme l'homme s'adapte (c'est d'ailleurs une belle qualité non? ;))
Quentin
02 Avr 2010 01:24 #142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20096
  • Remerciements reçus 988

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

Tu joues sur les mots Quentin, tu vois bien ce que je voulais dire.;)
02 Avr 2010 09:06 #143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1597
  • Remerciements reçus 3

Réponse de bernardo sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

Une nouvelle fois, bravo a notre reporter sylvain. Beau texte qui m'a permis de m' immiscer totalement (tu)
Bernardaud
02 Avr 2010 17:23 #144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 271
  • Remerciements reçus 26

Réponse de kcopper sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

La classe ce Sylvain : très bien écrit et d'une poésie rare!!!.

Quentin , pour le craquage sur la Ligure, tu ne paies rien pour attendre.

Merci à tous et surtout aux Gallety pour leur accueil. Ce fut une journée superbe.
Kevin
02 Avr 2010 18:15 #145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1027
  • Remerciements reçus 43

Réponse de apoitou sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

Et quand tu as lu ça, faut pas s'étonner en suite que l'impatience de se retrouver suive une courbe asymptotique alors que le temps avance.. Vivement la fin du mois (:D
02 Avr 2010 22:58 #146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 335
  • Remerciements reçus 57

Réponse de olivyeah sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais

C'est toujours un plaisir de lire tes CR Sylvain, il y a toujours beaucoup de sensibilité. Ils sont à ton image.
Merci

Olivier
03 Avr 2010 09:05 #147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 277
  • Remerciements reçus 0

Réponse de dromadaire sur le sujet Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais 2007 Domaine

Domaine A. Gallety Coteaux du Vivarais 2007 Cuvée Domaine

La robe de ce vin est très dense et foncée elle est très agréable à regarder.Le nez est intense on est sur les fruits rouges : framboises ,...
En bouche on ressent une pointe d'alcool mais qui ne gache point le plaisir de déguster ce vin.Il y a une belle matière tannique.
Je pense que l'on peut garder ce vin sur ce millésime sans problème plusieurs années.J'ai beaucoup aimé ce vin .

David
06 Juil 2010 09:13 #148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4348
  • Remerciements reçus 1

Réponse de teddyteddy sur le sujet Re: Domaine A. Gallety - Coteaux du Vivarais 2007 Domaine

Je partage entièrement le point de vue de David sur Gallety Domaine 2007, fort beau vin qui donne dès maintenant autant de plaisir qu'il semble avoir de potentiel pour l'avenir!
Laurent
06 Juil 2010 10:12 #149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1963
  • Remerciements reçus 0
Idem, je partage cet avis, à un bémol près : l'alcool, trop présent à mon goût.

Florian
06 Juil 2010 12:29 #150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck