Nous avons 1331 invités et 19 inscrits en ligne

Tasting des 2018 de l'Union des grands crus de Bordeaux - Bruxelles

  • ysildur
  • Portrait de ysildur Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 899
  • Remerciements reçus 1430
À la suite d’une discussion avec un ami, je me suis retrouvé en possession d’une invitation pour m’inscrire au Tasting de L’Union des grands Crus de Bordeaux qui se déroulait, ce jour, à Bruxelles, dans les magnifiques bâtiments du site Tour et Taxis.

Au programme de cette édition, le millésime 2018 en blanc sec, rouge et liquoreux. Protocole sanitaire oblige, pas question pour les participants de se balader pour déguster les vins. Nous nous retrouvons sur des tables individuelles, avec tout le nécessaire et des serveurs à notre disposition pour nous servir les vins que nous souhaitions déguster. Une organisation au poil, il faut le dire.




Ayant goûté une quarantaine de vins, mes notes restent succinctes. Les vins sont classés par appellations et ordre alphabétique. Les appellations sont classées dans l’ordre de dégustation que j’ai souhaité réaliser.Assez de palabres, passons à la dégustation, en commençant par les blancs.

Pessac-Léognan  :

Château Bouscaut : Nez sur des notes d’agrumes, écorces d’orange. Bouche assez ronde, grasse, mais tenue par une belle fraîcheur. Le tout n’est pas hyper long ou complexe, mais bien fait. Se boit déjà bien maintenant.
Château Carbonnieux : Plus pétard au nez, touche exotique. Un peu plus de tout que le Bouscaut, avec un côté plus exubérant, bonbon. Belle structure en bouche. Bien et bonifiera sur quelques années.
Domaine de Chevalier : Nez mutique, finement toasté. Belle bouche, avec un côté cristallin. Peu aromatique en l’étant, mais très bel équilibre global. Fera un beau vin de gastronomie.
Château de Fieuzal :   Nez, finement toasté, sur les agrumes, l’écorce d’orange. Bouche ample et fluide à la fois. Belle fraîcheur sous-jacente. Déjà assez joli et agréable à boire en l’état.
Château Larrivet Haut-Brion : nez sur la mangue, les agrumes, un joli boisé. Bouche fraîche, bien équilibrée, élégante, gourmande et assez longue. Très joli.
Château Latour-Martillac : Nez assez mutique. Bouche grasse, ample, manquant un peu de fraîcheur. Peu d’aromatique en l’état. Moyen en l’état.
Château Malartic-Lagravière : Nez peu causant. Bouche fine, élégante, bien équilibrée. Fruité en retrait, sur la mangue, les épices, léger agrumes. Très belle fraîcheur finale. Bien en l’état, très bien dans quelques années.
Château Olivier : Nez sur le sugus, le bonbon acidulé, la mangue et des notes boisées. Assez exubérant. Bouche immédiate, bien équilibrée, mais trop dans l’exubérance amenant un côté écœurant au vin. Moyen en l’état.
Château Pape Clément : Notes de bonbon acidulé, sugus, rhubarbe, bois. La bouche propose une aromatique étrange sur la banane, le bonbon, une touche presque oxydative. Défaut de bouteille, ou problème d’évolution rapide ? très bof en l’état.
Château Smith Haut Lafitte : Nez alimentaire, boisé. Pas de fruits en l’état. La bouche est assez fermée, mais elle se montre être un modèle d’élégance et d’équilibre. Superbe Longueur. Impératif d’attendre, mais il devrait être superbe dans quelques années.

Bilan pour les blancs : Globalement le niveau est bon à très bon, avec des vins équilibrés, présentant de belles fraîcheurs et des boisés maîtrisés.

 Les rouges de Pessac-Leognan : 

Château Les Carmes Haut-Brion : Nez floral, fruité, classe, gourmand. L’effet waou est là. La bouche est ronde, avec un très joli touché de bouche,très fruitées. Elle a un côté sanguin et minéral avec des tanins fins mais présents. L’équilibre global est magnifique. Très beau vin en l’état.
Château de Chevalier : nez sur le bonbon anglais, les fruits rouges, un trait végétal. La bouche manque un peu de corps et peps à mon goût. Juste moyen en l’état. Le blanc du château semble plus prometteur.
Château Larrivet Haut-Brion : Nez mutique, un peu alimentaire, vernis et fruits rouges. Bouche plus suave, ronde, chaude que les Carmes. Néanmoins, une belle fraîcheur vient éviter au vin de tomber dans la lourdeur. De nouveau, le blanc semble plus prometteur en l’état.
Château Pape Clément : Nez sur les fruits rouges et noirs. Jolies notes d’élevage. Même si le touché de bouche est très agréable, le vin montre aussi un poil trop de chaleur à mon goût. Le fruité est beau, j’y ressens aussi un côté mine de crayon qui donne du peps au vin. Bien à très bien si l’alcool arrive à être bien intégré par le vin.
Château Picque Caillou : nez sur les fruits rouges, la mine de crayon. La bouche en demi-puissance se montre sanguine, sur les fruits rouges. La finale ne manque pas de peps grâce à un trait végétal. Déjà joli en l’état.
Château Smith Haut Lafitte : Nez sur les fruits rouges et noirs, pointes de végétal et d’épices douces. La bouche est ronde, ample, suave et juteuse à la fois. Les tanins sont fins mais présents. Le fruité est timide en l’état, mais la structure du vin est belle.

 Les Margaux :

Château Cantenac Brown : Nez immédiat, sur les fruits rouges, un peu de mûre et de cassis. Bouche fluide, juteuse, gourmande. Seul un poil de chaleur vient interrompre une belle dégustation. Néanmoins, le vin reste fin et agréable. Bien à très bien.
Château Desmirail : Nez sur les fruits rouges, un joli toasté. La bouche est juteuse, sur les fruits noirs et rouges. Les tanins sont fins et élégant. Joli vin en l’état.
Château Giscours : Nez immédiat, gourmand. Bouche exubérante sur les fruits rouges et noirs. Joli grain. Bel équilibre global. Très bon.
Château Kirwan : Nez plus compoté, fruits noirs et rouges. La bouche est plus suave, puissante. L’élevage semble assez poussé et domine l’aromatique en bouche. La finale se montre jolie et pleine de peps, grâce à un trait végétal. Moins mon style en l’état.
Château Rauzan-Ségla : Nez immédiat, fruité.Bouche gourmande, pleine, à la fois puissante et élégante. La longueur est très belle. Touche mine de crayon. Joli vin en l’état.
Château du Tertre : Nez sur les fruits noirs, le poivron chaud. Assez élégant. Bouche pleine, ronde et fluide. Un léger creux en milieu de bouche vient diminuer le plaisir. Jolie finale sur de fins tanins.

 Les Saint-Estèphe :

Château Cos Labory : Nez sur les fruits noirs. La bouche est assez ample, suave, puissante, mais avec une belle finesse et un joli fruité. Les tanins sont fins mais puissants en l’état. A attendre, mais joli vin.
Château Phélan Ségur : nez sur les fruits mûrs. Bouche puissante, suave, mais restant fluide. Les tanins sont puissants, mais fin. Belle fraicheur finale amenèe par un trait végétal. Moins élégant que le Cos Labory pour le moment, il lui faudra du temps.

 Les Saint-Julien :

Château Beychevelle : Nez très élégant, sur les fruits rouges. La bouche est ronde, pleine, suave, un poil marquée par l’alcool. Néanmoins, elle est très gourmande et termine sur d’élégantes notes de bois de cèdre. Vraiment jolie en l’état.
Château Lagrange : Nez sur le vernis, le chocolat, un peu caramel. Pas hyper en place. La bouche est pleine, suave, gourmande. Le tout est sympa en bouche, mais ne tient pas à la comparaison avec le Beychevelle.
Château Léoville Barton : Nez sur les fruits rouges et noirs, la boite à cigare. La bouche est pleine, suave. Le touché est très agréable. Joli en l’état, tout l’avenir devant lui.
Château Léoville Poyferré : Nez fruité, charmeur. Touche de bois de cèdre. La bouche est pleine, ample, fluide, profonde. L’aromatique en bouche est dominée par l’élevage, mais l’équilibre est magnifique. Sera très bien dans quelques années (décennies).

 Les Pauillac : 

Château d’Armailhac : Joli nez fruité. La bouche est pleine, élégante, très bien équilibrée. Le touché de bouche est très joli, élégant. Un vin très agréable à boire en l’état. Seul bémol, je n’aurais pas dit non à un poil de longueur en plus.
Château Clerc Milon : Nez très fruité, immédiat. Fruits rouges, notes florales. Trè élégant. La bouche est du même acabit, élégant, pleine, tanins fins, équilibre au top. Bref, très bel ensemble donnant déjà du plaisir.


 Les Saint-Emilion Grand Cru :

Château Canon : Nez sur les fruits noirs, le bois de cèdre. Très élégant. La bouche est ronde, pleine, puissante, sur les fruits noirs. Le touché de bouche est très agréable. Joli vin en l’état.
Château Canon-La-Gaffelière : Nez pétant de fruits. Bouche pleine, suave, élégante et longue. Le tout est pétant de fruits. Waou, c’est bon ça !
Château Larcis Ducasse : Nez sur les fruits noirs. Bouche ronde, pleine, charmeuse. Tanins très fins. Côté juteux/viandeux. Joli vin.
Château Pavie Macquin : Nez sur les fruits noirs, un côté encens. La bouche est ronde, pleine, élégante, fruitée et puissante. Les tanins sont fins. Très joli et plus élégant que le Larcis en l’état.
Château Troplong Mondot : Nez sur les fruits noirs, le menthol ; Agréable. La bouche est pleine, ample, suave. Beau touché de bouche ? Vin ne manquant pas de matière, de velouté. Tanins fins mais présents. Belle bouteille.
Château Valandraud : Nez immédiat, sur d’élégante notes d’élevages grillées/toastées, presque à la bourguignonne ; arômes de foin et fruits rouges. Classe. La bouche est plus fine et élégante que le Troplong Mondot en l’état. Bref, belle bouteille également. 

Les Pomerol :

Château Le Bon Pasteur :  Nez immédiat, fruité, élégant. Bouche très élégante, jolies notes de boisé, de fruits noirs. Un côté viandeux. Trait végétal qi donne une jolie fraîcheur finale. Très agréable à boire en l’état.
Château La Croix de Gay : Nez flatteur, immédiat, sur les fruits noirs, un côté légèrement balsamique. La bouche est pleine, ample, élégante. Les tanins sont fins mais présent. Le boisé est plus marqué que sur Le Bon Pasteur, mais cela reste une jolie bouteille.
Château Petit-Village : Nez fruité, élégant. La bouche est une bombe de fruits rouges et noirs. Le tout est élégant et j’aurais bien voulu avoir un verre complet. Très bien en l’état !
Château La Pointe :  Nez fruité, mais moins immédiat que sur le PetitVillage. La bouche est élégante, gourmande, juteuse à souhait. Très bien en l’état.

 Voilà qui clôture cette belle dégustation des rouges 2018. Globalement, le niveau est très haut ; Les équilibres sont tops, les structures taillées pour tenir à la garde. Juste attention que quelques cuvées sont en l’état, marquées par de petits déséquilibres sur l’alcool. Plusieurs vins sont en phase de fermeture quand d’autres sont gorgés de fruits. Point commun à la plupart des vins : des tanins magnifiques.

 Les Vins liquoreux : 

Le Barsac : 

Château Coutet : Nez élégant sur la cire, le miel, la manque. Un peu toasté, note de pêche. Le tout est plus dans la discrétion en l’état. La bouche est ample, élégante, ne manque pas fraîcheur. Si le fruité est en retrait à ce stade, l’équilibre global est très joli.

Les Sauternes :

Clos Haut-Peyraguey : Nez immédiat, exubérant, pétant de fruits exotiques. La bouche est pleine, ample, et garde l’exubérance du nez. Le style est proche d’un jurançon, c’est assez étonnant et très joli en l’état. La finale est fraîche et marquée par des arômes d’anas rôtis. Bref, du plaisir.
Château Lafaurie-Peyraguey : Nez sur les fruits exotiques, la pêche, le miel, la cire. Plus classique que le Haut-Peyraguey. La bouche est plus puissante et ample également, mais reste équilibrée. A noter, de jolis arômes de mangues rôties.
Château Rayne Vigneau : Nez sur la pêche, la mangue, un côté cire. La bouche est ample, avec un sucre puissant, mais le tout reste équilibré. C’est joli, mais moins fin ou élégant que les autres en l’état.
Château Sigalas Rabaud : Nez très bonbon, mangue. La bouche se déploie autour d’une belle fraîcheur. Un vin tout en équilibre, mais avec un fruité un peu en retrait en l’état. 

Globalement, des liquoreux qui sont équilibrés et à attendre pour donner le meilleur d’eux-mêmes, si ce n’est le Haut-Peyraguey qui est pétant de fruits en l’état.

Bilan:  

Voilà qui clôture mon marathon de la matinée. Une grande première pour moi de déguster autant de jeunes vins de Bordeaux. J’appréhendais un peu cette dégustation, mais l’effet millésime fait que les tanins étaient très agréables et mon palais sauvé. J’en retiens beaucoup de vins de haut niveau dans cette dégustation. Personnellement, j’ai pris beaucoup de plaisir sur les Pomerol et les Saint-Emilion Grand Cru. Les autres appellations du médoc restant à la hauteur de leurs réputations. Plus de tri à effectuer dans les Pessac rouges, pour lesquels, les équilibres n’ont pas toujours été au top, au contraire des blancs.

 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, tht, Super-Pingouin, gege, peterka, Moriendi, Vaudésir, Nicoco, Oyaji-sama, Sebastien85, 4fingers, sebus, GAET, starbuck, leteckel, Dag, Lionel73, Gaija, Kalimotxo, Ilroulegalet
21 Jui 2021 20:46 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120jean-luc javauxVougeotstarbuck