Nous avons 2097 invités et 38 inscrits en ligne

Les Bêtes Curieuses

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3920
  • Remerciements reçus 1987

Les Bêtes Curieuses a été créé par Vougeot

Les Bêtes Curieuses

La Chauvinière
44690 Château-Thébaud



www.lesbetescurieuse...





J'ouvre une nouvelle rubrique sur les vins de Jérémie HUCHET (Clos les Montys, La Templerie) et Jérémie MOURAT.
Il s'agit de vins produits indépendamment des propriétés tenues par les deux viticulteurs.
La rubrique consacrée au château de la Chauvinière comporte quelques CR des vins des Bêtes Curieuses qu'il serait bon, de mon point de vue, de fusionner avec ce sujet.

CR: Les bêtes curieuses – Clisson 2012 – Gorges 2010 – Château Thébaud 2009
Chez les Bêtes Curieuses, les sols sont travaillés par labour, sans désherbant.
Vendanges manuelles.
Elevage « à la Nantaise » en cuves souterraines, sans bâtonnage.

Gorges 2010 :
Argiles bleues sur gabbro. Le sol assez tardif permet d’obtenir des vins de garde exceptionnels, à la fois tendus, puissants, aux notes de fumée caractéristiques.
Cuvée tirée le 26 juin 2015.

Couleur jaune très pâle, presque grise.
Nez iodé, pois cassé, très légèrement citronné, salin.
Bouche : attaque vive, bouche tendue, saline, avec du volume.
Fin de bouche tendue, stricte, avec un peu de gras, de l’acidité et une légère amertume. La finale très longue, s’achève sur une sensation crayeuse qui assècherait presque la bouche et, effectivement, une délicate note fumée. Infanticide.

Château Thébaud 2009 :
Argilo graveleux sur granit. Les maturités y sont lentes et régulières, permettant d’obtenir de la puissance, de la minéralité et de la tension. Les vins de Château-Thébaud présentent un potentiel de garde exceptionnel.

Cuvée tirée le 15 décembre 2014.
Couleur jaune paille, très pâle, limpide et brillante.
Nez : un peu mutique, légèrement citronné, salin, pêche et poire très légères.
Bouche, attaque tendue, citrique, vive. Du volume. Sensation de sécheresse tellement le vin est sec. Presque astringent.
Fin de bouche très longue, sur le beurre frais, la coquille d’huître, et un soupçon d’iode. Très classe. Infanticide.

Clisson 2012 :
Issu d’une vigne âgée d’une cinquantaine d’années, située sur la butte de la Templerie (voir CR sur le 2012 du château La Templerie).
Sol sablonneux sur granit de Clisson. Vin riche, puissant, où le fruit domine nettement le minéral.

Cuvée tirée le 26 juin 2015.
Couleur jaune paille, très pâle, limpide et brillante.
Nez : plus ouvert, plus expressif, complexe, un soupçon de térébenthine, agrumes confits légers, légèrement pâtissier.
Bouche : très réduite à l’ouverture, marquée par une note d’hydrogène sulfuré peu appétissante, l’aération remet très rapidement tout en place.
Attaque vive, citrique, tendue, iodée, beurre frais.
Fin de bouche très longue, toujours sur cette impeccable salinité et une touche d’amande. Archétype du muscadet. Actuellement très bon, il ira loin.

De très beaux vins de gastronomie, aux personnalités affirmées et vendus à des tarifs accessibles.

Vincent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
11 Sep 2016 13:33 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3920
  • Remerciements reçus 1987
CR: Les bêtes curieuses : muscadet primeur "Lapin de 6 semaines"

6 semaines entre la vendange et la mise en bouteilles. Voilà la raison du nom pour le moins curieux de cette cuvée.

Couleur jaune très, très pâle, presque grise.
Nez très fruité, à la poire dominante.
Bouche très agréable, joyeuse en diable.
On a du fruit frais bien mûr, du perlant, de l'amande fraîche,un peu d'amertume et une jolie longueur en finale.
Ce vin, d'une traîtresse buvabilité, appelle certes des huîtres.
Mais il donne sa pleine mesure avec quelques crevettes grises déposées sur une tranche de pain de campagne toastée recouverte d'une pellicule de beurre, d'un peu de fleur de sel et de quelques goûtes de citron.
26 Déc 2016 15:02 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2600
  • Remerciements reçus 2472

Réponse de jd-krasaki sur le sujet Frais comme un gardon des bêtes curieuses, muscadet 2015

CR: Frais comme un gardon des bêtes curieuses, muscadet 2015

Robe pale, nez simple et frais, ouvert, minéral, rosée, un zeste d'agrume. La bouche est directe, hyper plaisante, vive, tendue comme il faut, belle matière qui se révèle sur un joli petit gras en fin de bouche. Très très bien surtout pour un muscadet-pas-cher-de-supermarché.

JD | Lutèce
10 Jui 2017 23:03 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2717
  • Remerciements reçus 474

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet CR: Jérémie Huchet, Muscadet Sèvre et Maine "Mosaïque" 2016

CR: Jérémie Huchet, Muscadet Sèvre et Maine "Mosaïque" 2016
Un vin bien agréable pour moins de 4€!, certes un peu monolithique mais très salin, sur la coquille d'huître, un tout petit peu de rondeur en milieu de bouche, carrément pas mal!
La bouteille mentionne vin de terroir et c'est vrai qu'en dégustant ce vin on pense de suite aux coquillages fossilisés.

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus.
05 Oct 2017 20:54 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 358
CR: Jérémie Huchet & Jérémie Mourat. Clisson 2010. Muscadet Sèvre et Maine.

L'empreinte minérale assez pure, donne de l'éclat au nez ; l'écrin idéal pour les fruits jaunes et le miel joliment tendus par une note de citronnelle.
La bouche étonne par son gras, sa rondeur que l'équilibre du nez laisse pressentir, mais sa réelle densité est comme éclairée par sa vivacité qui lui donne un coté dynamique, délivrant un beau jeu de saveurs au grain persistant.
Au départ, j'étais un peu décontenancé, ne retrouvant pas le coté incisif, iodé, comme taillé dans le caillou, que j'aime sur le Muscadet. Mais plus j'y retourne - le vin s'ouvrant nettement avec l'aération - plus je me laisse séduire par la façon dont la tension, superbe, éclaire, révèle le coté salin de ce coté rond, un peu polissé, plus adapté à la gastronomie marine qu'aux simples huitres.

Daniel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ols
16 Déc 2017 16:44 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Jérémie Huchet & Jérémie Mourat

Il vieillit plutôt bien, depuis 3 ans, ce Clisson :)
16 Déc 2017 17:47 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84915
  • Remerciements reçus 11481
CR: Jérémie Huchet & Jérémie Mourat, Muscadet Sèvre et Maine, Gorges, 2010
Bu à l'aveugle chez le Vin-vin


Oliv :
Robe jaune paille.
Nez serré, très marqué par des notes marines, entre l'algue et le minéral.
Bouche riche mais très bien équilibrée, sur une matière glycérinée enrobée dans une acidité et des amers classieux qui étirent cet ensemble puissant, à la limite du replet.
Manque au vin un peu de complexité aromatique pour porter plus d'allant à cet ensemble puissant.
Belle finale d'une vraie longueur.
Du potentiel encore !

Vougeot :
On n'a pas souvent l'occasion de goûter des muscadets ayant fait l'objet de... 55 mois d’élevage ! :o
Servi sur des huîtres de pleine mer, Gorges 2010 se révèle sévère, strict, traçant, avec une forte note de pois cassé/bord de mer à marée basse qui désarçonne la plupart des amateurs.
On a un peu l’impression de boire un jus de citron parfumé au fucus. Mis en face du Monnières Saint Fiacre 2010 de VGC, je vois bien que le vin ne fait pas l’unanimité. Trop radical ! :D Mais moi, j’adore cette personnalité un peu borderline !

Encore en construction et quelques belles années devant lui...

Gorges 2010 : un muscadet radical à tenir hors de portée des enfants.
17 Fév 2018 19:46 #7
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1257
  • Remerciements reçus 1128

Réponse de Agnès C sur le sujet Les bêtes curieuses : les muscadets bien élevés

Bonsoir
Soucieuse de bien me faire voir du propriétaire du Clos Rougeot, un muscadet s'est invité à l'apéritif entratoire (notamment avec des tapas de crevettes marinées dans une sauce avec un peu de piment d'Espelette).
Nous avons donc goûté ce que je croyais être un CR: Chateau Thébaud 2010 des Bêtes Curieuses mais qui est en fait une mise pour la grande distribution (9€ chez Carrouf).

Très joli nez sur les agrumes, très agréable, à s'y attarder un peu, puis en bouche, on apprécie les notes d'agrumes à nouveau, mais ce n'est pas très long ni très complexe.
Là, on a perdu Charmant qui s'est servi du vin rouge... qu'importe, nous avons quasiment fini la bouteille à 3.
C'est bon, pour le prix, je réessaierai bien avec des huîtres et à l'aveugle...

Y'aurait pas LPV et son Vougeot notamment, je pense que je n'aurais jamais essayé
Agnès, néo

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ols
29 Avr 2018 21:27 #8
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2563
  • Remerciements reçus 1649
Petite information pour les amateurs de ce domaine.
Une vente des vins du tandem Huchet/Mourat est prévue demain sur vente privée.

Gilles
29 Avr 2018 21:34 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3073
  • Remerciements reçus 169

Réponse de winaddict33 sur le sujet Les bêtes curieuses : Le vent d'ouest 2017

CR: Les bêtes curieuses : Le vent d'ouest 2017 Muscadet sur granit

Proposé par Auchan dans sa FAV en Hyper comme en supermarché pour 4.50€ la bouteille.
Vin non référencé sur le site web : lesbetescurieuses.fr...

C'est très bon et ça se boit tout seul sur une assiette d'huitres longues. Vif, fruité avec une pointe de minéral en finale.
Un bon exemple de muscadet pas cher et bon

Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
01 Oct 2018 15:40 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
CR: Les Bêtes Curieuses. Château-Thébaud. chemins d'excellence 2009.

Les bêtes curieuses ont attiré ma curiosité. Ouvert pour l'apéritif, histoire de voir...

Couleur or pâle.
Nez discret proposant quelques notes d'agrumes qui auraient été cueillis en bord de mer.
Bouche délicate, de la finesse, des agrumes encore, un côté iodé, salin.
Finale assez courte mais jolie, avec une petite amertume venant compléter l'ensemble.

Pas mal, à revoir sur de belles huîtres. L'impression malgré tout que ce vin ne donne pas encore sa pleine mesure, que des nuances un peu plus complexes peuvent être espérées avec de la patience. Pourtant 9 ans ça n'est plus tout jeune...

PS: Merci Agnès pour la photo, ma bouteille était identique, excepté le millésime. C'est pratique pour se faire une idée.

Marc, assez vieux débutant
24 Oct 2018 21:32 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1257
  • Remerciements reçus 1128
Avec plaisir Marc, pour une fois que j'aide un assez vieux au lieu de lui piquer son sac...

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
25 Oct 2018 21:27 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
Gaffe, je cours encore...

D'ailleurs, j'allais oublier. A J+1, avec une longue aération donc, comme nous n'avions pas tout bu ( un moment de faiblesse sans doute), le vin est nettement meilleur. Au nez, c'est kif-kif. Mais en bouche le ressenti de j 0 est plus net, plus intense.
Et je suis frappé par la délicatesse du vin. Une bonne pioche donc.
Vivement les huitres!

Marc, assez vieux débutant
25 Oct 2018 21:37 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19816
  • Remerciements reçus 3445
Ce type de muscadet avec des élevages très longs sont peu amènes jeune. Je ne pense pas que ce sont des vins à huîtres, mieux vaut des muscadets plus classiques.

Michel
25 Oct 2018 22:19 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
Pour en avoir le coeur net, je serai donc obligé, esprit scientifique oblige, d'ouvrir 2 bouteilles, 1 de chaque type, lors du même repas.
Mais il ne faudra pas m'accuser d'exagérer. Ce sera seulement pour faire progresser mes connaissances.

Marc, assez vieux débutant
25 Oct 2018 22:52 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1525
  • Remerciements reçus 568

Ce type de muscadet avec des élevages très longs sont peu amènes jeune. Je ne pense pas que ce sont des vins à huîtres, mieux vaut des muscadets plus classiques.


Je partage en tout point l'avis de Michel.
Cordialement
Gaëtan
26 Oct 2018 11:56 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2563
  • Remerciements reçus 1649
Je ne suis pas certain que ce soit la durée d'élevage qui importe pour un bon accord avec les huitres mais plutôt le style.
J'apprécie pour cet accord un muscadet bien vif voire à l'acidité mordante et bien iodé.

Gilles
26 Oct 2018 12:09 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6267
  • Remerciements reçus 4058
D'accord avec toi, Gilles, sur la prédominance du style pour accorder Huîtres et Muscadet. Il n'empêche que je rejoins Michel sur ce qu'il a marqué car, généralement (hormis évidemment les exceptions qui confirment la règle...), les muscadets ayant bénéficié d'élevages longs (et qui ont probablement effectué leur fermentation malolactique au passage) sont plus enclins à accompagner de jolis poissons ou coquillages cuisinés que des huîtres, justement parce que le côté vif et primaire est moins visible.

Flo (Florian) LPV Forez
26 Oct 2018 14:12 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19816
  • Remerciements reçus 3445

Je ne suis pas certain que ce soit la durée d'élevage qui importe pour un bon accord avec les huitres mais plutôt le style.


C'est un peu la même chose car les élevages longs donnent un style particulier au vin (plus de rondeur, moins de tranchant), mais il est vrai qu'on trouve des muscadets plutôt ronds bien que non élevés.

Michel
26 Oct 2018 15:00 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
Je sens bien que vous avez collectivement raison.
N'empêche que j'essaierai, pour faire avancer la science, et je vous dirai.

Marc, assez vieux débutant
26 Oct 2018 15:19 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2563
  • Remerciements reçus 1649
Je suis d'accord avec vous.Ce que j'essayais d'exprimer , c'est qu'après une phase mutique de réduction, je retrouve chez certains de ces muscadets de garde un tranchant et une tension parfaits avec les huitres.
Généralement , je vous rejoins, cet élevage long les destinera plus à l'accompagnement de poissons.

Gilles

Ps: en plus si ce sont des huitres normandes il n'y a pas grand vin à s'accorder ::out::
26 Oct 2018 15:21 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19816
  • Remerciements reçus 3445
Ca m'a fichtrement donné envie d'huîtres tout ça ! Demain, orgie de mollusques bivalves lamellibranches

Michel
26 Oct 2018 18:15 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3920
  • Remerciements reçus 1987
CR: Les bêtes curieuses - muscadet de Sèvres et Maine primeur - Le lapin de six semaines 2018

Après une première expérience plutôt réussie avec cette cuvée, il me tardait de mettre la main au collet de ce Lapin de 6 semaines, version 2018 ; millésime prometteur que d'aucuns annoncent comme le digne successeur de 1947. Rien que cela.

Le vin se livre dans une couleur jaune très, très, très pâle, à la limite du gris, voire du translucide. Pas de lie en suspension. Ce lapin de 6 semaine brille comme le jeune Louis XIV.
Le nez est un véritable jus de poire fraîche, accompagné d'une belle note d'amande.
La bouche est du même acabit. Joyeuse, pas trop perlante, bien nette, savoureuse, elle appelle à se servir et se resservir.
La finale s'étire longuement sur ces notes de poire, de reine-Claude et d'amande avec un soupçon d'amertume en finale qui dynamise l'ensemble.
Un vin de plaisir immédiat, très bien fait et diablement séduisant. (tu)


Un lapin de 6 semaines loin d'être un perdreau de l'année.
Mention "glou, glou et re-glou" pour ce muscadet primeur.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo, jean-luc javaux, GILT
04 Déc 2018 20:04 #23
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3920
  • Remerciements reçus 1987
Festival interceltique presque terminé.
Coup de blues assuré.
Il faut donc quelque chose pour nous remonter.

Sans peine, j'ai choisi le Lapin de 6 semaines des Bêtes Curieuses.
Un muscadet de Sèvre et Maine primeur - il ne l'est plus depuis le mois de juin - qui déchire (lire « qui arrache ») tout sur son passage.
Une bombe de fruit avec, peut-être, une larme de sucre résiduel. Mais rien de grave. Ce vin est une merveille :
- lisible,
- accessible,
- fruité net,
- perlant « claquant »,
- élégant,
- épicé en finale...
Cette bouteille est un véritable remède contre la morosité. Tous les vins ne devraient-ils pas l'être ?
Avec des rillettes de Saint Jacques et de merlu au chorizo Groix & Nature, c'est IM-PA-RA-BLE.

Le Lapin de 6 semaines : en primeur, il était séduisant.
9 mois plus tard, il est convaincant.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu, DUROCHER
25 Aoû 2019 15:02 #24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3920
  • Remerciements reçus 1987
Salon des vins de Loire 2020 - Arrêt chez Les bêtes curieuses

Pas de compte-rendu à proprement parler, mais quelques impressions vite partagées.
Parmi la grosse centaine de vins dégustés lundi, nous avons goûté, avec Moderator1, quasiment toute la gamme de Jérémie HUCHET et Jérémie MOURAT.
Dont une nouvelle cuvée à base de Folle Blanche sobrement appelée... Folle Blanche. :)
Elle bénéficie du même étiquetage que les autres interprétations des terroirs communaux. Loin de détartrer les gencives, elle présente un très bel équilibre qui la rend hyper buvable.

Nous avons goûté parallèlement les muscadets 19 du Clos les Montys, de La Bretesche et de La Templerie. Les vins sont marqués par un fruit renversant, joyeux et pétillant.
En l'état, ce millésime 2019 est hyper séduisant. Il me paraît plus vif que 2018. Nous devrions nous régaler rapidement et pour longtemps.
La Bretesche et La Templerie sont confondantes de sincérité avec, pour La Templerie, une finale déjà bien saline. Cela devrait bien évoluer au vieillissement.
Les vignes de 1914 sont encore taiseuses, mais le volume est plus impressionnant que sur le simple Clos les Montys.
Jérémie HUCHET pense que le millésime 2009 de Vigne de 1914 est à boire. A contrario, 2010 a l'avenir devant lui.

Du côté des communales, c'est l'extase. Ce que j'ai goûté est clair, pur, précis.
Gorges développe une puissance absolument géniale, mais Clisson, avec sa délicatesse et son équilibre nanométré, n'est pas en reste. Quant à Monnières Saint Fiacre, elle m'a étonné par son acidité claquante et fringante ; en opposition avec le style de Véronique Günther Chéreau.
Goulaine, que je n'aime pas habituellement, m'a étonné par son profil tendu.

Je le dis et le redis : les vins sont brillants.

Quelques nouvelles en direct du vignoble.
Jérémie HUCHET a pris conscience que l'accueil au domaine laissait à désirer. Mais il nous a avoué, sans trop de mal, qu'il préfère être assis sur son tracteur dans ses vignes plutôt que de recevoir un client par heure. D'où le développement d'un accueil oeno-touristique tenu par une de ses employées.
Le muscadet va bien. Très bien. De l'aveu du vigneron, les cavistes et professionnels de la distribution se bousculent pour acheter du vin. Et pas que chez lui.
Lorsque je lui ai dit que le travail qualitatif portait ses fruits, que des gens comme lui portaient le renouveau du vignoble, il a immédiatement répondu que ce sont surtout les clients comme nous qui portent ce changement. Et aussi, les blogs, forums et réseaux sociaux qui assurent une belle publicité. Qu'on se le dise : le muscadet va bien !

Enfin, nous avons pris un cours magistral de géologie. A croire que l'homme au tracteur possède un doctorat de géologie tant ses explications sur la formation des sols étaient pointues.

Il nous a expliqué comment les lentilles de serpentinite que l'on trouve chez lui (Clos les Montys Vigne de 1914) et chez Luneau Papin (Butte de la Roche) se sont formées par remontée magmatique (je crois) au milieu des autres substrats. Je n'ai pas tout retenu de la formation des roches métamorphiques mais, franchement, je n'ai qu'une envie : passer deux heures avec cet attachant vigneron pour percer un peu plus les secrets de la nature et la magie de ses vins.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Eric B, bassaler, podyak, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, azerty27, fredhamster, f.aubin, Agnès C, sebus, jd-krasaki, Damien72, Kiravi
05 Fév 2020 17:27 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 203
  • Remerciements reçus 87
Et le tout sans rien noter !!!
Il est fort ce vigneron rouennais.

Très joli accueil de la part de J. Huchet qui a su prendre le temps pour babiller en notre compagnie.
A noter le Goulaine que j'ai trouvé très très agréable.

PS : Sur les 100 vins goutés, on va dire qu'il n'y avait que 70 muscadets. Le prix à payer pour un salon réussi avec Vougeot :-) :-)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vougeot
05 Fév 2020 20:28 #26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 98
  • Remerciements reçus 161

Réponse de Math38 sur le sujet CR: Les bêtes curieuses - Lapin de 6 semaines

CR: Les bêtes curieuses - Lapin de 6 semaines
A l’œil, c'est très clair, avec des reflets jaunes/vert
Au nez, c'est une explosion de fruit, c'est très sympa
En bouche, c'est léger, fluide, tout sur le fruit, ça se boit tout seul!
Accompagné d'un bouillon de légumes Thaï à la citronnelle, super!
27 Fév 2020 10:10 #27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
CR: Les Bêtes Curieuses. Château-Thébaud. chemins d'excellence 2009.

Je retrouve ce vin 1 an et demi après un premier contact pas tout à fait convaincant.

La robe n'a pas changé, or pâle avec quelques reflets gris.
Le nez est d'abord fermé, réduit sur des notes légèrement grillées, laissant transparaître une très lointaine pointe de croûte de fromage. Mais quand c'est aussi ténu, je ne sais jamais si c'est réel ou imaginaire. C'est de toute façon subjectif.
Petit à petit, il s'ouvre timidement sur les agrumes peut-être accompagnés de poire.
La bouche gagne un peu à l'aération. D'abord tristounette, elle se développe sur une matière bien ample, alliant vivacité et rondeur. Il y a du peps et un peu de gras dans ce vin. Certes l'aromatique n'est pas explosive. On la devine, comme au nez. Elle s'éveille à peine en exprimant une amertume d'agrume qui m'est agréable. La finale est plutôt longue avec une rétro saline et iodée assez classique.
Ce n'est toujours pas hyper convaincant. Pas mauvais certes, mais j'attends davantage désormais. Il me reste un peu de stock. La matière généreuse m'incite à patienter plusieurs années. Je me dis que l'horizon 2025 n'est pas farfelu.

Portez-vous bien.

Edit: Petit ajout. A j+1 le vin est nettement plus sapide. Il s'est ouvert sur des agrumes expressifs tout en gardant son caractère à la fois vif et un peu rond. C'est équilibré. Cela me conforte dans l'idée que cette bouteille de pourtant 11 ans n'est pas encore prête.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gibus
17 Mar 2020 21:01 #28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3920
  • Remerciements reçus 1987

Réponse de Vougeot sur le sujet CR: Les Bêtes Curieuses - Clisson 2012.

CR: Les Bêtes Curieuses - Clisson 2012.

Que dire ? Que dire que je n'aie déjà dit à propos des vins de ce brillant vigneron ?
On va encore m'accuser de tresser une couronne de laurier, d'offrir un Te Deum ou de dresser le panégyrique du viticulteur castelthébaldais. Tant pis. J'y vais.

Ce Clisson 2012 est de la race des très grands muscadets ; de ceux que je n'ai rencontrés qu'une dizaine de fois dans ma vie.
Dans ce vin, tout n'est que classe. D'abord, cette couleur jaune citron à reflets verts, surprenante de jeunesse. Ce vin ne fait pas son âge et, à n'en point douter, transcendera son âge durant les 12 à 20 prochaines années . Il a tout pour lui.

Avec sa petite note grillée/fumée, sésame/cacahuète/calcaire, le nez prend des accents cocheduryesques. Ce n'est pas faire insulte à Jérémie Huchet que de comparer son melon issu du granit décomposé de Clisson avec un des meilleurs représentants de la production murisaltienne . Ce nez est profond, envoutant, absolument génial.

La bouche confirme en long, en large, en hauteur, en profondeur. A l'ouverture, quelques microbulles viennent titiller la pointe de la langue. D'abord timide, le vin va se développer avec l'aération, gagnant en volume et, surtout, en complexité. Citron confit, mirabelle, amande pour le fruit. Et une petite, toute petite note anisée, fenouil frais qui, comme l'étoile polaire à la nuit tombante, va marquer l'apparition progressive de la voie lactée.

Car ce qui claque, ce qui fait chavirer, c'est la salinité exceptionnelle qui se dégage de cette bouteille.

Comme une impression de calcaire fumé, d'iode, de coquille d'huître... Un truc tout sage, tout timide qui est présent pendant la dégustation et qui, une fois le vin ingéré, va s'installer durablement et confortablement sur les papilles. Je n'ai jamais senti une telle rémanence dans les muscadets que j'ai bu... Ah si ! Sur La Templerie 2012. Normal : ils partagent le même terroir.

Ce vin réussit le coup de force d'être à la fois d'une grande complexité et d'être confondant de naturel. On sent que rien n'a été forcé, que tout s'est fait en douceur pour accoucher d'une grande bouteille. Longueur interminable...

Clisson 2012 des Bêtes curieuses : 34 mois d'élevage, 62 mois d'attente...
Et, au bout, la récompense.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, daniel.gureghian, sideway, breizhmanu, Vaudésir, Agnès C, sebus, faka, Kiravi, Garfield
22 Aoû 2020 21:56 #29
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84915
  • Remerciements reçus 11481

Réponse de oliv sur le sujet CR: Les Bêtes Curieuses, Clisson 2012

CR: Les Bêtes Curieuses, Clisson 2012

Robe jaune bouton d'or bien franc.
Superbe nez franc et complexe, compromis original entre senteurs marines et minérales, entre la coquille d'huître, la pierre chaude, une pointe presque caoutchouteuse et de splendides parfums floraux, sur les fleurs blanches, la verveine, le fenouil. Superbe !
La bouche est belle, d'une grande ampleur tactile, avec un toucher gras mais presque trop tapissant.
La vinosité est indéniable mais le vin s'étale quand j'aurais souhaité qu'il décolle, se présentant plus horizontal que vertical, plus épais que tranchant, avec comme un petit déficit d'énergie.
L'ensemble reste toutefois plein et très agréable, sur des goûts francs en phase avec le nez et pose une belle finale tenue par des amers bien intégrés.

Avec un peu plus de gniaque, il y avait une grande bouteille en vue.
A suivre avec grand intérêt !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, Moriendi, Agnès C, leteckel, Damien72, Kiravi
25 Déc 2020 11:12 #30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck