Nous avons 2342 invités et 55 inscrits en ligne

Domaine Les Chesnaies, Chinon

  • Messages : 3139
  • Remerciements reçus 3123
CR: Béatrice et Pacal Lambert - Chinon Blanc Le Droit Chenin 2017
Nez de bonne intensité avec de la poire juteuse, gelée de coing. Touche oxydative sur la pomme jaune et un trait de noisette grillé. Le tout est souligné par une pointe de miel. Ce nez délivre de la gourmandise.
Bouche peu puissante et fraîche. L'acidité donne le la mais elle est très bien équilibré par le fruit mûr et la très bonne concentration du vin. C'est gourmand, la bouteille descend vite. Finale avec quelques amers et bonne longueur.
Très bien.
02 Déc 2018 14:44 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
CR: Béatrice et Pascal Lambert. Chinon blanc. Cuvée Antoine 2011.

Robe légèrement ambrée.
Nez sur le fruit jaune très, (trop ?) mûr, même séché, un peu de noyau, de la cire?
Bouche manquant de matière, aromatique fuyante ou ayant déjà fui, structure absente, le vin se disperse. L'impression d'une chute. Sitôt avalé, sitôt oublié.
Je ne sais pas si c'est un cas de premox mais je trouve que ça y ressemble.
C'est ma 3ème et dernière bouteille d'une série achetée au domaine il y a 3/4 ans et elles se sont toutes goûtées ainsi.
Au domaine pourtant, tout allait bien...

Marc, assez vieux débutant
11 Déc 2018 19:54 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2563
  • Remerciements reçus 1284
CR: Béatrice et Pascal Lambert - Chinon Blanc, Les chesnaies 2014

Soit je n'ai pas compris ce vin, soir je l'ai bu dans une mauvaise passe, soit la bouteille a un défaut (de manque de caractère) :
J'ai bu une bouteille sans caractère, sur 4 jours pourtant, sans évolution. C'est plat, sans défaut mais sans personnalité, peu expressif.
Bref, déception, alors que le caviste d'Amboise auquel j'avais acheté cette bouteille ne manquait pas d'éloges.
A revoir

Julien
04 Jan 2019 20:11 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
CR: Domaine Béatrice et Pascal Lambert. Chinon. Les Perruches 2012.

Robe assez sombre, à peine translucide, pourpre sur les bords du disque.
Je trouve le nez foxé, un peu faisandé. En agitant le verre, les fruits rouges se révèlent avec une pointe de graphite.
En bouche le vin se montre frais, souple, plein (belle matière), avec un toucher délicat. Le fruité est mùr, de plus en plus éclatant au fur et à mesure de l'avancée du repas. La fraîcheur est persistante. Plus l'oxygénation œuvre, meilleur est le vin. Il aurait fallu un jéro bu sur une semaine, extase garantie. Là, plus modestement, il n'y a que 75cl sur un repas. À l'aération, apparition de tannins très légers et un tantinet secs sur une finale pourtant de plus en plus vive, longue et gourmande.
A l'évidence un vin qui a encore des choses à dire. Une bouteille bue il y a un an s’ était moins bien présentée et avait nécessité une loooongue aération avant de séduire. Aujourd'hui, le plaisir est plus rapide, mais on peut patienter en confiance.
Très belle réussite dans un millésime difficile.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES
09 Mar 2019 22:21 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
CR: Béatrice et Pascal Lambert. Chinon blanc. Rochette 2013.

Ce vin est un OVNI. Acheté au domaine il y a 3 ans. La personne qui nous avait accueillis, nous avait expliqué qu'une erreur avait été commise lors de la vinification et que ce millésime se présentait oxydatif (involontairement) mais toutefois intéressant. Nous avions apprécié sa franchise et avions goûté. J'avais adoré. J'étais le seul.

3 ans plus tard, c'est à regret que j'ouvre la dernière bouteille de cette cuvée vraisemblablement unique.
Le nez est à plusieurs centaines de kilomètres des chenins de Loire. Oxydatif toujours, floral, médicinal, une touche de cire, peut-être un poil alcooleux, mais j'ai commis l'erreur de l'ouvrir un peu trop chaud. Après un deuxième passage au frais, ça va mieux.
La bouche est jurassienne. Je regrette de ne pas avoir apporté cette bouteille aux lpviens des bords de l'Yvette. On aurait voyagé. Noix, pointe safranée, du miel, on est en montagne. L'acidité du chenin est présente, le vin est très digeste, léger, structuré, droit, tendu. Il est prolongé par une longue finale savoureuse. Un régal. Quelle tristesse de dire adieu à cet étrange nectar.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
07 Avr 2019 13:28 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
CR: Domaine Béatrice et Pascal Lambert. Chinon rouge. Les Graves 2014.

Nez très discret à l'ouverture, l'aération permet toutefois à un fruité mat de s'exprimer enfin et de délivrer des arômes de cerise.
La bouche est pleine et charnue. Le fruit est bien mûr, toujours sur la cerise ( la grosse cerise noire: la bigarreau burlat ?) mais corseté et n'exprime pas tout à fait un potentiel que l'on pressent très intéressant. Le jus reste frais malgré sa belle densité (12,5 %) et la finale, encore tannique, est d'une longueur très respectable.
La fin de bouteille est meilleure que le début, preuve qu'il aurait sans doute fallu être un peu plus sérieux dans la préparation du vin. Mais nous avions soif...
A attendre sans impatience quelques années...

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES
08 Juil 2019 09:58 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2600
  • Remerciements reçus 2472

Réponse de jd-krasaki sur le sujet CR: Domaine les Chesnaies, Chinon Danae 2008

Nez sur les fruits rouges, café froid et savon.
Grosse acidité, tanins saillants qui emportent les gencives en finale, le toucher est perlant et legerement piquant
C'est un CR: Béatrice et Pascal Lambert, Chinon cuvée Danae 2008


Tiré de Lutèce " spéciale Loire "

JD | Lutèce
21 Mar 2020 16:52 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
CR: Domaine les Chesnaies - Chinon blanc - Le droit Chenin 2019

Nez mutique. Pas désagréable en soi donc…
Bouche dont la mollesse va de pair avec l'absence totale de plaisir fruité. Finale évidemment inexistante.
C'est le premier 2019 que je bois, toutes régions confondues. J'espère mieux de ce qui suivra.

J'apprécie généralement les vins du domaine et je considère qu'on y travaille bien. Jour racine?

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES
31 Mai 2020 17:53 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5637
  • Remerciements reçus 5380

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Domaine les Chesnaies - Chinon blanc - Le droit Chenin 2019

J'apprécie généralement les vins du domaine et je considère qu'on y travaille bien. Jour racine?


Marc,

C’est 2019 ... Une mise récente et qui aurait perturbé le vin pourrait-elle expliquer ce ressenti ?

Olivier
31 Mai 2020 21:30 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
Oui Olivier, tu as probablement raison. Il faudra revoir ce vin plus tard.

Marc, assez vieux débutant
01 Jui 2020 13:14 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990

CR: Domaine Béatrice et Pascal Lambert. Chinon rouge. Les Graves 2014.

Nez très discret à l'ouverture, l'aération permet toutefois à un fruité mat de s'exprimer enfin et de délivrer des arômes de cerise.
La bouche est pleine et charnue. Le fruit est bien mûr, toujours sur la cerise ( la grosse cerise noire: la bigarreau burlat ?) mais corseté et n'exprime pas tout à fait un potentiel que l'on pressent très intéressant. Le jus reste frais malgré sa belle densité (12,5 %) et la finale, encore tannique, est d'une longueur très respectable.
La fin de bouteille est meilleure que le début, preuve qu'il aurait sans doute fallu être un peu plus sérieux dans la préparation du vin. Mais nous avions soif...
A attendre sans impatience quelques années...

Je retrouve ce vin 1 an et demi plus tard pour constater qu'il poursuit tranquillement son évolution. Il est aujourd'hui plus ouvert, avec un fruité à la fois immédiat et plus éclatant. Les tanins se sont patinés, la fraîcheur est constante.
Voilà une bouteille qui atteint son plateau de maturité et qui devrait y rester un bon moment.
Très bien.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
23 Déc 2020 09:25 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3990
CR: Béatrice et Pascal Lambert - Chinon - Les perruches 2012.

Il y a deux ans, ce vin était en phase de réveil.

Robe sombre, grenat soutenu, opaque. Aucune trace d'évolution, même en imagination.
Nez très immédiat, fruité grosse cerise noire bien mûre, graphite, avec un côté terreux vaguement âpre qui me plaît beaucoup. C'est net et sans bavure. Aucune trace de fox, pas même un peu de cuir comme cela peut arriver avec certaines bouteilles du domaine.
La bouche est pleine d'une matière fraîche et fruitée dans laquelle on retrouve quelques notes de graphite. Beaucoup de gourmandise dans ce vin où on ne perçoit rien qui pourrait ressembler à un début d'évolution tertiaire. Les tanins sont fondus et participent au festival. La finale s'étire sur un fruité acidulé.
C'est très très bon, à point, quoique encore jeune. Si on est amateur de vin évolué, on doit s'armer de patience, en toute sérénité.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, sideway, Moriendi, DUROCHER, Papé
20 Jui 2021 01:42 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck