Nous avons 1489 invités et 48 inscrits en ligne

Domaine Sébastien David, Saint-Nicolas-de-Bourgueil

  • Olivier Mottard
  • Portrait de Olivier Mottard Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5632
  • Remerciements reçus 5335

Domaine Sébastien David, Saint-Nicolas-de-Bourgueil a été créé par Olivier Mottard

Domaine Sébastien David

8 la gardière
37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
davidseb @ wanadoo.fr

patrimoinesd.canalbl...





J'ouvre la rubrique de ce domaine.
Une bouteille offerte par Laurent Lalouette.
Le domaine est cultivé en bio et le vigneron a un blog : patrimoinesd.canalbl...

CR: Domaine Sébastien David - Saint Nicolas de Bourgueil, cuvée Mi-Chemin 2004
Vin non filtré. La contre étiquette indique : Raisin et soufre volcanique
La robe est sombre, aux reflets violacés.
Le nez est pur et mûr sur des notes intenses de fruits noirs et une note de tapenade.
En bouche, le vin mêle suavité et droiture dans de beaux arômes fruités.
Les tanins sont gourmands mais encore légèrement présents.
Belle longueur dans une finale qui conserve de la fraîcheur.
Un beau vin à table !

Olivier
03 Déc 2007 22:10 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9
Comme le souligne très bien Olivier, un beau vin qui pourrait mettre d'accord bien des palais non-amateur de cabernet franc ligérien.
Il y en a, j'en ai rencontré deux ce We, n'est ce pas Nicolas et Frank.;)

Je ne connais que ce millésime, mais j'essaierai d'aller en découvrir d'autres.

Fini, les petits St Nicolas de soif, là vous attaquerez un vin qui en a et qui appelle la table.(tu)

Laurent L
03 Déc 2007 22:18 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1572
  • Remerciements reçus 254
Ca y est le lobby du poivron
qui refait des siennes...
:D
A samedi Laurent
amicalement
04 Déc 2007 19:25 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9
Docadn,

Pour le casse croûte de samedi midi, tu en veux un peu?:D

Laurent L
04 Déc 2007 22:26 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1572
  • Remerciements reçus 254
Ma foi pourquoi pas !!
avec ma piperade ça fera un bel accord
en effet...
:D
05 Déc 2007 19:08 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1564
  • Remerciements reçus 9

Réponse de alfonso sur le sujet Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

Orion 2005.

Robe: violacée presque noir.
Nez: sur le fruit noir avec un petite touche boisée agréable
Bouche: matière et équilibre tout est magnifiquement en place avec une fin de bouche avec une légère touche amer très élégante.
J'avais vraiment aimé lors de la dégustation préachat, j'adore encore plus maintenant!
Excellent vin, qui selon moi mérite encore quelques années de cave pour s'épanouir et donné une très belle bouteille!.

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
16 Juil 2008 21:49 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

J'ai bien du mal à garder ces bouteilles en cave, Cécile me réclame assez souvent ce joli vin. Ce n'est pas pour me déplaire.:D

Fini les petits Saint Nicolas de Bourgueil qui ont de la "joue".;)

Laurent L
16 Juil 2008 21:56 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1564
  • Remerciements reçus 9

Réponse de alfonso sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

Je te comprends Laurent

En plus, je l'ai eu à un prix tout à fait correct, ce qui ne gâche pas le plaisir!
J'attends avec impatience un peu de soleil pour ouvrir une bouteille d'huluberlus du même producteur!
Un rosé vraiment sympa!

Alfonso

Ps: tu as déjà goûté leur 2006 voir 2007?

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
17 Juil 2008 09:09 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

J'essaie d'aller au domaine la semaine prochaine, j'aimerai faire découvrir ce domaine à un petit gars du Rhône.

Par contre, je ne suis pas un grand fan de la macération carbonique sur Cabernet Franc...

Laurent L
17 Juil 2008 21:44 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19006
  • Remerciements reçus 4197

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

En tout cas, je remercie Laurent de m'avoir fait découvrir ce producteur. J'ai adoré cette cuvée Orion. Probablement l'un des plus beaux rouges de Loire bus en 2008 (tu)

Eric
Mon blog
17 Juil 2008 22:08 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

Eric, c'est un plaisir de partager, de plus Sébastien David est passionné et passionnant.(tu)

Laurent L
17 Juil 2008 22:50 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Olivier Mottard
  • Portrait de Olivier Mottard Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5632
  • Remerciements reçus 5335

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

Gardez-en un peu les gars, faut pas brûler toutes ses cartouches ! B)-

Olivier
17 Juil 2008 22:53 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

Olivier, j'ai déjà dû refaire le stock...:D

Laurent L
17 Juil 2008 22:57 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Olivier Mottard
  • Portrait de Olivier Mottard Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5632
  • Remerciements reçus 5335

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

:(

Même pas encore ouvert une seule !
C'est grave docteur ? ;)

Olivier
17 Juil 2008 22:58 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1564
  • Remerciements reçus 9

Réponse de alfonso sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

Olivier Mottard écrivait:
> :(
>
> Même pas encore ouvert une seule !
> C'est grave docteur ? ;)
>
> Olivier

moi, j'ai acheté 7 bouteilles,
et je n'ai brulé qu'une seule cartouche.
Faut prévoir l'impatience...

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
18 Juil 2008 10:52 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

Olivier, disons que comme nous aimons, nous avons envie de faire découvrir.:D

Laurent L
18 Juil 2008 12:14 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Olivier Mottard
  • Portrait de Olivier Mottard Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5632
  • Remerciements reçus 5335

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005

:)
18 Juil 2008 12:42 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 942
  • Remerciements reçus 42
salut les gars,

j'avais prevu autre chose ce soir comme bouteille de repli sur un SM02 que je prevois mince et sec, mais finalement je viens de recevoir ma commande aussi cette semaine (merci Laurent, un petit mot de ta virée en contrée cheninesque tourangelle?) et je crois que c'est ce que je vais ouvrir avec une entrecote de cheval ...

sinon comme Laurent, la maceration carbo sur cabernet, je ne suis pas convaincu

Jull
18 Juil 2008 20:13 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9
Julien, dès que je trouve cinq minutes, je laisserai quelques impressions, malheuresement, j'ai encore pas mal de retard.
Encore rien écrit sur un très joli repas chez "Vincent cuisinier de campagne" à Bolland...

Laurent L
18 Juil 2008 20:43 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1564
  • Remerciements reçus 9
macération carbonique??? sur l'Orion??
j'immagine plus sur le rosé (hurluberlus)

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
18 Juil 2008 21:37 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9
Alfonso, ne nous méprenons pas, c'est effectivement sur Hurluberlu qui existe en rouge et en rosé.

Laurent L
18 Juil 2008 21:46 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1564
  • Remerciements reçus 9
ok, c'est ce que je me disais bien!
la seule fois où j'ai dégusté ce vin chez mon caviste "le Huluberlu rosé", j'avais noté en effet ce coté macération carbonique mais cela ne m'avait pas particulièrement dérangés.

Au faites, tu ne m'as pas répondu as-tu goûté l'Orion 2006?

Alfonso

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
18 Juil 2008 21:52 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9
Re: Saint Nicolas de Bourgueil-Orion 2005
Envoyé par: chinbourg (Adresse IP journalisée)
Date: jeudi 17 juillet 2008 21:44:35

J'essaie d'aller au domaine la semaine prochaine, j'aimerai faire découvrir ce domaine à un petit gars du Rhône.

Par contre, je ne suis pas un grand fan de la macération carbonique sur Cabernet Franc...

Laurent Lalouette.


J'ai pris le temps de répondre, ci-dessus.

Orion reste et restera pour le 2005.
En 2004, ce fut Mi-Chemin.
Pour 2006, je vous donnerai bientot la réponse...

Laurent L
18 Juil 2008 21:57 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1564
  • Remerciements reçus 9
Autant pour moi Laurent! va falloir que je change de lunettesB)
j'était confus pour macération carbonique.:D

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
18 Juil 2008 22:04 #24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9
Pour ceux qui veulent en savoir plus, un magnifique reportage de notre ami Philippe Rapiteau, visible [size=large]ICI[/size] (tu)

Laurent L
20 Juil 2008 12:45 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84829
  • Remerciements reçus 11388
Passionnant ! (tu)
Merci pour ce lien, Laurent.
20 Juil 2008 15:08 #26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1964
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Flo sur le sujet Mi Chemin 2004

Un nez qui rappelle plus le Médoc que le cabernet ligérien, avec des notes sanguines et de thym. Très élégant.
En bouche, ce 2004 ne présente aucune dureté, astringence ni verdeur. Au contraire les tanins sont gourmands et polis.
Une très belle bouteille, avec une forte personnalité (tu)

La suite plus tard, avec la magie de l'aération ;)

Florian
29 Juil 2008 23:29 #27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1964
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Flo sur le sujet Sébastien DAVID, Orion 2005

Nez complexe, mêlant un joli boisé vanillé, un très beau fruit, et une pointe de thym.
La parenté avec Mi-chemin 2004 est évidente.
En bouche c'est du velours (les 27 mois d'élevage y sont peut-être pour quelque chose), très mûr, tout en conservant une belle fraîcheur.
De l'ampleur, un bel équilibre, mais un petit manque de longueur à mon goût.
Bien, peut-être mieux d'ici 2 ou 3 ans quand l'élevage sera un peu plus fondu.

Florian
08 Mar 2009 16:53 #28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2774
  • Remerciements reçus 7

Réponse de Patrick Bottcher sur le sujet Re: Domaine Sébastien DAVID - Visite au domaine

8-) Ce post est extrait d'un sujet plus global que vous trouverez ICI
[img=http://www.bottcher.be/vinum/images/loire/david01.jpg]

Domaine Sébastien David
5, chemin Gardière
37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
Tel: +33 (0)2 47 97 89 64
Web : patrimoinesd.canalblog.com

Historique, culture et élevage

Sébastien David, fils de vigneron, est né en 1974, à Saint Nicolas de Bourgueil. Après une période d’expatriation, il s’est mis à son propre compte en 1999 et son cuvier jouxte celui du paternel avec lequel il partage encore pas mal de pièces pour l’accueil de la clientèle. Durant son expatriation, ses rencontres l’ont forcé à réfléchir sur la biodynamie et y adhérer dès ses débuts de vigneron indépendant. Son côté franc tireur attachant lui a valu le surnom d’ « Hurluberlu » dans son village, nom qu’il se plait à reprendre pour sa cuvée en macération carbonique.
Il possède 5 hectares de vignes répartis en 24 parcelles avec environ 1,5 hectare de jeunes vignes. Les vignes les plus vieilles ont de 40 à 50 ans. Les sols sont situés sur une assise calcaire et vont de graviers à des sols argilo-calcaires que Sébastien préfère définir comme argiles légers à silex. Les sols sont travaillés plusieurs fois par an sans enherbement.
L’élevage se fait soit au cuvier, soit dans la cave qu’il a récemment acquit, située à 2 km de la maison dans un splendide réseau de 10 hectares de cave de calcaire crayeux jaune. La dernière pièce de cave du réseau, la sienne atteint 27 mètres de profondeur.
[img=http://www.bottcher.be/vinum/images/loire/david02.jpg]

Il consacre 90% de sa production à l’export.
Adepte sur certaine cuvée d’une macération carbonique de plusieurs jours avant la macération classique, il procède à des foulages et se refuse à utiliser des actions mécaniques de pressurage. Ses cuvées sont élevées et mises sans soufre dans la mesure du possible et s’il y a lieu, dépassent rarement 17 mg de libre. La vinification se fait en cuves en bois avec des températures maxi de 25°C.
L’homme bouillonne d’idées et l’enregistreur n’a pas été de trop pour tenter de capter toutes ses pensées balancées tous azimuts à tire d’aile.
Il aime à résumer son travail ainsi :
« En premier lieu, plus que le vin, il y a celui qui le façonne, le travaille, l'assouplit... C'est sûrement cela qui m'a donné, me donne, et me donnera l'envie de rester vigneron.
[img=http://www.bottcher.be/vinum/images/loire/david03.jpg]

Il propose trois cuvées de cabernet franc, seul cépage qu’il désire travailler :

• « Hurluberlu » en macération carbonique
• « Patrimoine » en macération conventionnelle
• « Vin d’une Oreille » vieilles vignes en macération carbonique puis conventionnelle

A noter que pour brouiller les pistes jusqu’au bout, il surnomme sa cuvée « Patrimoine » différemment chaque année, la commercialise dans des bouteilles différentes et avec des étiquettes différentes. En 2006, sa Cuvée se nomme In Vivo et est vendue dans des bouteilles conventionnelles pour l’AOC.
[img=http://www.bottcher.be/vinum/images/loire/david04.jpg]

Selon les millésimes, il complète son offre par un rosé.

Dégustation

Saint-Nicolas de Bourgueil « L’hurluberlu » 2008

Vin issu des plus jeunes vignes ; terroir de graviers sablonneux ; macération carbonique de 25 jours suivi d’un pressurage sans action mécanique ni filtration. Elevage en cuve d’environ 5 mois ; 8 euros à la propriété
[img=http://www.bottcher.be/vinum/images/loire/david05.jpg]

L’objectif de Sébastien David pour cette cuvée est le fruit pur dans sa fraicheur la plus simple. C’est particulièrement réussi sur ce millésime ou le nez pète de fruits rouges et où la bouche est à la fois en fraicheur et en croquant. Un beau vin de plaisir à partager sur des grillades entre amis cet été, s’il en reste au domaine…. Conservation d’un à deux ans mais le boire dans l’année de commercialisation est conseillé. Très Bien

Saint-Nicolas de Bourgueil « Patrimoine « In Vivo » » 2006

Vin issu de vieilles vignes de 40 à 50 ans triées aux vendanges car complantées avec de plus jeunes vignes ; terroir moitié graviers, moitié argiles à silex ; macération traditionnelle en cuve bois de 40 jours avec 1 foulage par semaine ; pas d’action mécanique ; élevage de 24 mois en barriques suivi d’un assemblage en cuves pendant 5 mois ; 12 euros à la propriété.

La robe est sombre, dense et le nez très intense, partagé entre le fruit et une certaine animalité noble qui rappelle les plus beaux « Sangiovese » de Toscane. L’attaque de bouche est très fraiche, puis le vin se muscle pour proposer un fruit au croquant intense. Du beau terroir certes avec, à notre avis, l’impossibilité de trouver son origine à l’aveugle.
A boire jusque dans 5-6 ans sans nul doute. Une découverte à l’image attachante de son géniteur. Excellent

Vin de Table « Vin d’une Oreille » 2008

Vin dégusté sur différents futs, issus des plus vielles vignes du domaine (jusqu’à 80 ans) ; triage au vendange pour conserver les plus petits grains ; macération carbonique de 6 jours en cuve, foulage, suivi d’une macération alcoolique conventionnelle de 12 heures puis passages en barriques de nature différente avec les lies (+- 20 litres de lies par barrique) ; fin de la macération alcoolique et malo dans les même barriques ainsi que l’élevage pendant au moins 24 à 30 mois ; ni soutirage, ni battonage ; agitation des lies par balancement régulier de la barrique d’un quart de tour ; malos très longues ; assemblage de barrique de différents brûlages et origines, y compris une barrique de chardonnay ; prix indéterminé
[img=http://www.bottcher.be/vinum/images/loire/david06.jpg]

Nous avons goûté trois barriques différentes à environ 8 mois d’élevage dont certaines n’avaient pas encore toutes terminé leurs malos.

Barrique n°1 : brûlage court mais intégral : vin au fruit explosif tant au nez qu’en bouche, acidité intense et droite, grande longueur sur la fraicheur
Barrique n°2 : bois neuf et brûlage partiel : vin marqué par l’élevage avec un nez de cassis, cannelle, avec une belle fraicheur en bouche mais aussi de l’amertume (Sébastien n’aime pas trop cette version)
Barrique n°3 : ancienne barrique de 2 ans de Chardonnay de Chassagne : le vin le plus complet et le plus ample avec du fruit et du floral au nez et un petit côté lacté qui accompagne la fraicheur en bouche ; notre pièce préférée.

Ce vin devrait encore être élevé 20 à 24 mois aux dires de Sébastien et est très très prometteur. Ruez-vous dessus quand il sera dispo.

Patrick Böttcher
VinsLibres.net
26 Mai 2009 09:13 #29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19006
  • Remerciements reçus 4197

CR: J'avais eu l'occasion de goûter quelques vins de Sébastien David l'année dernière à Angers. J'avais été très impressionné par la qualité de sa cuvée Orion. Aussi, étais-je ravi de cette "intégrale qui nous était proposée aux Rencontres Vendéennes.

Avant d'attaquer, Sébastien nous a parlé de son parcours et de sa démarche. Marqué par une longue expérience aux Etats Unis, il a repris 5 hectares du domaine familial, les a convertis à la bio et commencé des essais de vinification pour le moins étonnants. Nous les évoquerons au fur et à mesure de la dégustation.

L'hurluberlu

Sébastien David assume tellement bien le côté hurluberlu qu'on lui prête à Saint Nicolas de Bourgueil qu'il a baptisé ainsi l'une de ses cuvées. Elle est vinifiée en macération carbonique, comme cela se pratique dans le Beaujolais ou dans le Languedoc (souvent avec le carignan). Cela consiste à mettre le raisin entier en cuve, puis se saturer celle-ci de gaz carbonique. Et l'on ferme bien celle-ci, et attend patiemment que le jus fermente à l'intérieur même du grain de raisin (à 23° envrion pendant 25 jours)et . Résultat : des tannins très doux, des arômes explosifs, un fruit éclatant ! Ces qualités sont préservés par une mise en bouteille sous azote. Mais passons à la pratique...

Hurluberlu 08 : robe violacée translucide. Nez intense sur des notes de framboise et myrtille, mais aussi des notes amyliques ("bonbon anglais"), typiques de la macération carbonique. Bouche ronde, souple, d'un bel équilibre, avec une finale douce assez persistante.

Hurluberlu 07 : robe idem. Nez plus puissant que le précédent, avec des arômes similaires. Bouche plus ample, avec des tannins d'une douceur indécente et un léger gaz qui accentue le côté friand, même si ce n'était pas absolument nécessaire. La fin est un peu plus dure (mais c'est très relatif).

Hurluberlu 06 : la robe est un peu plus légère. Nez plus complexe et plus fin, avec des fruits rouges un peu plus confits. Bouche soyeuse, ample, saline, d'une pureté incroyable. J'adore !

La collection Patrimoine SD

Un projet démarré dès 99, année de l'installation de Sébastien. L'idée est de regrouper dans cette collection 12 millésimes qui se suivent, avec leurs qualités propres. Un nouveau nom sera donné à chaque cuvée, dont la première lettre sera successivement P, A, T, R, I , M, O, I, N, E, S, D. Issu de 3 ha et demi de vieilles vignes cinquantenaires, la vendange est placée dans des cuves en bois ouvertes et simplement pigée au pied durant 40 jours. Au départ, Sébastien le faisait plusieurs fois par semaine. Plus ça va, plus il limite le pigeage. Et force est d'avouer que le résultat est de plus en plus convaincant. Less is beautiful. Puis le vin est écoulé par gravité en barrique où il repose 24 mois.

Patrimoine 08 "E" : robe sombre violacée. Nez superbe d'intensité et de profondeur sur la liqueur de fruits noirs et les épices. Bouche dense, mûre, aux tannins veloutés. Matière intensément mûre et fruitée et grand équilibre. Les tannins en finale demandent encore à se fondre, mais il leur reste beaucoup de temps pour cela.

Patrimoine 07 "N" : Robe proche. Nez confit de grande intensité sur les fruits noirs. Bouche ample, veloutée, magnifique. Fruité superbe. Une merveille (je pèse mes mots) !

Patrimoine 06 "In vivo": Robe proche. Nez sur les fruits sauvages (prunelle, mûre) et les épices. Bouche douce, intense, aux tannins soyeux. Arômes de framboise et de mûre. Le tout d'une gourmandise rare. Envoûtant.

Patrimoine 05 "Orion" : robe noire aux reflets violacés. Nez sublime (c'est que j'ai noté, en tout cas) sur les fruits noirs et les épices. Bouche mûre, à la matière profonde, satinée. Encore du grand art si ce n'est une finale un peu chaude qui rappelle au 7ème vin que ceux-ci contiennent de l'alcool (jusque là, il était d'une discrétion absolue).

Patrimoine 04 " Mi-chemin" : robe proche. Nez sur le bourgeon de cassis, puis le cassis tout court. Bouche ronde, charnue, veloutée, avec en finale une petite verdeur et un durcissement des tannins qui nous rappellent d'un seul coup que nous sommes en Loire (si, si).

Patrimoine 03 " Idylle" (l'année de son mariage) : robe sombre un peu plus évoluée. Nez surmûr, avec un côté fruit "compoté". La bouche est douce, soyeuse, avec des tannins polis se durcissant en finale.

Patrimoine 02 "Razine" : robe sombre, légèrement évoluée. Nez fin, subtil, sur les fruits chauffés au soleil. Bouche ronde, douce, veloutée, avec une acidité qui soutient et prolonge le vin. Grand équilibre.

Patrimoine 01 " Thyrse" (le bâton de Bacchus) : robe sombre. Nez plus cabernet, sur le cassis et le menthol. Bouche ample, alliant densité et douceur, aux tannins discrets. Encore un bon vin.

Patrimoine 00 "Ancestrale" : robe plus légère. Nez fin, légèrement évolué, sur les fruits (un peu cuits) et les épices. Bouche plus légère, avec une verdeur qui ne me séduit guère. L'ancestrale dans ses mauvais côtés...

Le vin d'une oreille

Pour expliquer ce drôle de nom, je préfère citer Sébastien David : "mais cette oreille, me direz-vous? Eh bien cette fois-ci direction le XVIIème siècle. C'est de là que nous vient cette expression, parce que disait-on, celui qui en buvait penchait l'oreille en signe d'approbation. En tout cas, si vous convives vous disent qu'ils ont "les oreilles qui fanent", cela veut tout simplement dire qu'ils en redemandent alors tendez l'oreille et n'hésitez pas à le resservir".

Quant à la vinification, elle n'est pas moins étonnante. Les grappes entières sont mises dans un cuvon hermétique qui est exposé aux rayons du soleil la journée et à la fraîcheur de la nuit durant une semaine. Puis le raisin est foulé et le jus récolté et écoulé en barrique par gravité pour continuer sa fermentation alcoolique et y restera 32 mois ! Le vin ne sera soutiré qu'une seule fois, un mois avant sa mise en bouteille.


Vin d'une oreille 05 : robe sombre. Nez fin, intense, très confiture de cassis et mûre. Bouche fraîche, intense, au fruit impressionnant. Finale ferme et longue.

Vin d'une oreille 04 : nez fin, mûr, discret. Bouche ample, douce, charnue, avec là encore un fruit de toute beauté. Finale ferme, avec une (noble) verdeur.

Vin d'une oreille 02 : nez surmûr, en finesse toutefois. Bouche ample, avec des tannins "accrocheurs". Finale épicée avec des notes végétales.

Il est peu de dire que cette dégustation m'a enchanté. Je n'ai pas toujours accroché aux vins dit "nature", mais là, je suis vraiment conquis. Je me suis rarement fait autant plaisir ! Je revois Sébastien David le 22 juin à Bordeaux. D'ici là, je vais lui faire une petite commande, car je brûle de le faire goûter à des amis amateurs.

Eric
Mon blog
27 Mai 2009 21:46 #30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck