Nous avons 2440 invités et 67 inscrits en ligne

Et avec ça, vous ouvririez quoi??

  • Messages : 632
  • Remerciements reçus 280

Réponse de the_ej sur le sujet Et avec ça, vous ouvririez quoi??

Salut Lucas,

Mon avis s'il est encore temps... Ton apéritif me laisse perplexe, notamment l'association petits pois/chorizo/roquefort. Là je seche vraiment. Pour l'entrée, je trouve l'idée de Gaija séduisante sur le principe, mais je serais parti sur une autre région : demi-sec assez opulent voire légèrement décadent, et j'aurais dit pinot gris. Le plat me semble pouvoir s'accommoder d'un pinot un peu évolué tout autant que d'un cabernet sur la finesse plutôt que la puissance. Si toutefois l'envie t'était venue d'un duel avec un chardonnay bourguignon, tu aurais le loisir de le poursuivre sur le fromage si jamais les protagonistes faisaient des prolongations.
Quoi qu'il en soit, bon appétit !
Jérôme
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lucas_mir, Gaija
19 Avr 2021 18:35 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 264
  • Remerciements reçus 252

Réponse de asoulier99 sur le sujet Et avec ça, vous ouvririez quoi??

Un Bordeaux blanc sur le plat notamment à tendance Sémillon me paraît bien sympa effectivement.
Sur le safran, ça peut bien marcher, il est vrai qu'un Floridene est riche et ca peut matcher aussi sur un millésime ensoleillé. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lucas_mir
19 Avr 2021 19:24 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 525
  • Remerciements reçus 310

Réponse de MatthieuS sur le sujet Et avec ça, vous ouvririez quoi??

Apéritif: un Champagne tranchant à base de pinot meunier (vignes de Vrigny Egly-Ouriet ou La Closerie Les Béguines)
Entrée: Puligny-Montrachet 1er Cru relativement jeune mais de belle qualité (typiquement un Combettes Leflaive 2017 que j'ai bu la semaine passée qui a joliment accompagné un turbot à la sauce safranée) ou un domaine de Chevalier blanc 2010 ou encore un Champagne toujours frais mais plus consistant que ceux mentionné ci-dessus (Bollinger grande année) 
Plat: hermitage blanc avec de la maturité (par exemple Chave d'une 20aine d'année) ou Rayas (rouge) avec un peu de bouteille ou encore un Champagne puissant et mûr (un vieux Clos des Goisses par exemple) ou un St-Julien à maturité (Ducru 1996 par exemple)
Dessert glacé: riesling auslese plutôt jeune
Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lucas_mir, Gaija
19 Avr 2021 21:50 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 487
  • Remerciements reçus 341

Réponse de lucas_mir sur le sujet Et avec ça, vous ouvririez quoi??

Salut Jérôme. La verrine était composé d'un velouté de petits pois, et on pouvait faire un "topping" avec une chantilly (crème fouettée plutôt puisque chantilly implique du sucre) au chorizo ou au roquefort (Carles), plutôt douces dans les deux cas... J'ai aussi ajouté un velouté de butternut avec crème fouettée au ras-el-hanout.
Effectivement, ça n'est pas évident à accorder, et les bulles du champagne ont plutôt correctement accompagné les soupes... J'avais goûté cette "private cuvée" (drôle de nom!) de Jacquinot plus vineuse, avec un soupçon d'oxydation, celle-ci était relativement grasse, mais s'étirait sur une certaine minéralité et une belle énergie, avec des bulles plutôt fines... Très bien à l'apéritif!
La Négrette 2015 du Rocher des violettes a beaucoup plu, assez évidente... Plus ronde que d'habitude, mais bien tendue quand-même. Très bien sur le thon rouge et le maigre...
Sur la nage homard/gambas, La Louviere 14 et Meursault 15 Cachat-Ocquidant . Deux vins conformes à leurs pedigrees. Un Pessac au nez riche, qui pourrait laisser croire que le vin est sucré, cela sauvignonne à peine. Boisé présent mais élégant. Bouche en accord, complexe et riche mais sans lourdeur, fraîche. Deuxième bouteille en quelques mois, et le même plaisir. Non terminée, on a voulu essayer un chardonnay aussi. Il me tarde de voir comment la moitié restante vacuvinée évoluera sur quelques jours.
Le Meursault semble se retendre par rapport à celles bues en jeunesse, à moins que les accords ne soient tout simplement plus réussis. Nez de joli chardo beurré, noisetté, et bien élevé. Bouche suffisamment corpulente et vive, plus à l'aise sur les ris aux morilles que les crustacés (bisque bien corsée!!)... Sans surprise, a accompagné avec bonheur certains fromages!
Un Gevrey-Chambertin "Les Crais" 2015 de Jean-Michel Guillon a été ouvert en parallèle. Nez de fruits rouges, un peu vanillés, épices, un peu d'humus. Moins floral que le 14 bu il y a peu, mais très engageant. La bouche ne déçoit pas, on sent que cela devrait bien vieillir (j'aurais aimé en sauver un peu pour juger la tenue à l'air, raté!). A l'aise sur les ris, encore meilleur sur le grenadin. Aura fugacement croisé le plateau de fromages!
Profiteroles terriblement régressives (c'était systématiquement mon dessert au restaurant, enfant!) accompagnées d'un Rivesaltes ambré Hors d'âge de Lafage. Pas de crachoirs, description succinte: c'était bon, unanimement, sur le caramel, le café, et à sa place à ce moment de la soirée!
Encore un bon moment, sans fausse note!
Merci pour les conseils!
 
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, mgtusi, jaoued, bibi64, Gaija
20 Avr 2021 21:21 #34
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19515
  • Remerciements reçus 3041

Réponse de mgtusi sur le sujet Et avec ça, vous ouvririez quoi??

Le principal est que tu aies passé un moment, ce qui a l'air d'être le cas, le reste est de la littérature qui restera néanmoins dans les archives LPV.
Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lucas_mir
20 Avr 2021 21:53 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck