Nous avons 1182 invités et 17 inscrits en ligne

Mas Laval

  • Messages : 5676
  • Remerciements reçus 265

sly14 a répondu au sujet : Re: Mas Laval

Moi, je n'ai pas été sensible sur ce point sur les 2 bouteilles dont celle de la bouteille commune que j'ai bue.
Mais peut être que je ne suis pas aussi sensible que cela à ce genre de ressenti.

Vivement les CR et questions/réponses sur la bouteile commune!

Cordialement,

Sylvain
#211

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 204

whogshrog43 a répondu au sujet : Re: Mas Laval

C'est Poupoule (Allez viens poupoule viens poupoule viens ;) ) qui a parlé de boisé excessif sur grande cuvée et grande cuvée c'est 18 mois en barrique de 1 vin....pas étonnant qu'il sente de l'élevage donc.

Après la notion "d'excessif" est assez propre à chacun

Sinon je répète personnellement je n'ai PAS DU TOUT TROUVE d'élevage EXCESSIF sur pampre 10, par contre une pointe caramel et de vanille à l'ouverture (élevage donc) pas désagréables du tout oui et david avait l'air de dire que c'était uniquement en foudre alors que sur son lien il est indiqué barrique de 2 à 3 vins....ce qui est plus conforme à ma dégustation.

Mais tout çà n'est rien en comparaison avec mon CR à venir....une boucherie... un truc de fou ;)

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#212

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1130
  • Remerciements reçus 0

davidfrt a répondu au sujet : Re: Mas Laval

oui je me suis planté sur le "uniquement" en foudre, d'où le lien,
sinon, oui la notion de boisé excessif est propre à chacun mais je trouve qu'elle à une connotation négative,
#213

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 204

whogshrog43 a répondu au sujet : Re: Mas Laval

Je l'ai lu comme çà aussi, excessif c'est péjoratif pour moi aussi ;)

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#214

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 49
  • Remerciements reçus 0

poupoule a répondu au sujet : Re: Mas Laval

Bonjour,

Quelques explications sur le boisé que j'ai qualifié d'excessif :

1) C'est excessif à ce stade. Je suis persuadé que ce sera un superbe vin dans quelques temps
2) Le fait de boire dans un gobelet en plastique doit pervertir les sensations et peut rendre "vulgaire" un vin que ne l'est pas.

Jean-Pierre P.
#215

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5676
  • Remerciements reçus 265

sly14 a répondu au sujet : Re: Mas Laval

Je suis d'accord pour les verres en plastique. C'est fou comment cela change les choses. Résultat en pique nique, je prends toujours un verre à pied.

Cordialement,
#216

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19990
  • Remerciements reçus 776

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Mas Laval

2) Le fait de boire dans un gobelet en plastique doit pervertir les sensations et peut rendre "vulgaire" un vin que ne l'est pas.

franchement poupoule (viens...?), tu aurais du te contenter de commenter la bouche car commenter l'aromatique d'un vin dans un verre en plastique, sérieux...::o
#217

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2653
  • Remerciements reçus 301

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : Re: Mas Laval

Le fait de boire dans un gobelet en plastique doit pervertir les sensations et peut rendre "vulgaire" un vin que ne l'est pas.

Et pourquoi pas, tant que c'est précisé comme l'a fait poupoule (au passage, bienvenu à toi!)? Tant qu'on y est, je suis sûr que certains ici trouvent aberrant de commenter un vin bu dans un verre lambda, et pas un Riedel adapté ou autre marque de prestige! Moi je ne bois jamais dans des verres haut de gamme : dois-me m'abstenir?:S
#218

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19990
  • Remerciements reçus 776

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Mas Laval

si tu ne vois pas la différence entre un verre à vin (quel qu'il soit) et un verre en plastique, alors allons y, continuons dans le grand n'importe quoi...::o
#219

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 0

mafaloumi a répondu au sujet : Mas Laval les pampres 2010

encore que du plaisir sur cette bouteille !
ça "pète" le fruit et les épices au nez,
la bouche est soyeuse, souple et fraîche, toujours sur ce fruit et ces épices/réglisse.
ça descend tout seul, et la bouteille ne fait pas long feu !
vivement la prochaine !
mathias
PS: perso, s'il y a bien une cuvée où je ne parlerai pas de boisé, c'est celle-ci !

Mat.
#220

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2653
  • Remerciements reçus 301

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : Re: Mas Laval les pampres 2010

Enzo,

Merci, je vois très bien la différence, je ne vois pas où est le problème quand le verre est mentionné. Je ne bois personnellement jamais dans des verres en plastique.

continuons dans le grand n'importe quoi...

Ne t'inquiète pas, Lpv ne va pas se transformer en clubs d'amateurs du plastique à cause de l'intervention de poupoule qui est un petit nouveau sur le forum.

Un peu d'amabilité ne peut faire de mal.

Cdt,
RL
#221

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1000
  • Remerciements reçus 2

abistodenas a répondu au sujet : Re: Mas Laval les pampres 2010

mafaloumi écrivait:
> encore que du plaisir sur cette bouteille !
> ça "pète" le fruit et les épices au nez,
> la bouche est soyeuse, souple et fraîche, toujours
> sur ce fruit et ces épices/réglisse.
> ça descend tout seul, et la bouteille ne fait pas
> long feu !
> vivement la prochaine !
> mathias
> PS: perso, s'il y a bien une cuvée où je ne
> parlerai pas de boisé, c'est celle-ci !

Entièrement d'accord

Bu ce soir Mas Laval, les pampres 2010, parce que ta remarque m'a rappelé que j'en avais qui m'appelaient depuis la cave...

Nez très fruit rouge légèrement compoté, notes épicées et herbes aromatiques (thym), ... en bouche ça glisse tout seul, c'est très gourmand, mais le plus agréable c'est que le vin ne se limite pas qu'à ce côté fruits. Il y a quand même plus en bouteille, les notes épicées et ce côté garrigue apporte un fond et une trame plus qu'agréable ! Une belle fraicheur maintien tout cela...Bref une très belle petite bouteille qui amène plaisir, gourmandise sur un fond de terroir assez sérieux.

glouglou max

Il faut que j'aille en acheter d'autres !
#222

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9068
  • Remerciements reçus 349

RaymondM a répondu au sujet : CR: Mas Laval Les pampres 2010

CR:Mas Laval Les pampres 2010

Bu cet été c'était une bombe fruitée . A mon goût un des rares vins du sud à concurrencer en gourmandise (et prix ! ) les meilleurs Beaujolais ;)

Raymond
#223

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 0

mafaloumi a répondu au sujet : Re: Mas Laval les pampres 2010

abistodenas écrivait:
> mais le plus agréable c'est que le vin ne se
> limite pas qu'à ce côté fruits. Il y a quand même
> plus en bouteille, les notes épicées et ce côté
> garrigue apporte un fond et une trame plus
> qu'agréable !

pour moi, c'est ce qui fait toute la force de cette cuvée: une bombe fruitée mais sur une matière sérieuse et complexe (elle ne se limite pas à une seule dimension).
à ce prix là, je charge ! (mais il va falloir charger plus car les bouteilles "disparaissent top vite" !
mathias

Mat.
#224

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1987
  • Remerciements reçus 69

Jéjé34 a répondu au sujet : Re: Mas Laval

Ladies & gentlemen, Lpviens de tout poil, voici donc le CR tant attendu (du moins l’espère-je…) « bouteille commune » Mas Laval.

Domaine élu pour janvier par une escouade de perruques vertes LPV Loire afin de commencer 2012 en beauté.

Merci à tous ceux qui ont participé et à JB que je remercie de m’avoir proposé d’animer cette rubrique.

Mordu des vins du Languedoc et fervent adepte des vins de Joël Laval, comment décliner ?

Nonobstant mes racines lyonnaises, le gone que je suis ne pouvait refuser une telle proposition, fusse t’elle originaire du Forez.

Mais foin des quenelles (des querelles, pardon…) de chapelle et place au vin !

A tout seigneur tout honneur, ci-dessous le lien du site de Mas Laval : I C I

Quand on a des voisins de palier nommés Grange des Pères ou Montcalmès, ça vous plante le décor !

Mais place aux CRs qui me sont parvenus.

Pampres 10

Ziboss : robe très sombre, disque étroit, rouge vif.
Nez puissant (2 h de carafe), beaucoup plus que sur ma dernière bouteille bue en septembre, fruits noirs, réglisse et garrigue bien prononcée.
La bouche est très belle : les tanins sont encore là mais c'est presque soyeux dans une matière certes pas énorme mais très correcte, tout ça est très bien équilibré, belle impression de finesse. On retrouve le trio habituel fruits noirs, réglisse et garrigue (bien marquée) accompagnés par quelques notes de fruits rouges et d'épice jusqu'au bout d'une finale longue. Belle bouteille.

Sly14 : œil : sombre dans les grenats avec d'importants reflets violines sur le bord.
Nez : expressif. Cerise, mûres, trace de réglisse, une petite note de fraise et une simple touche légère poivrée-épicée.
Bouche : c'est jeune ! Vif et attaque franche. C'est frais avec une acidité en milieu de bouche sur le type groseille. Les tanins sont assez fins et discrets, ce qui rend le vin assez rond. Une légère pointe d'amertume en fin de bouche mais une belle longueur/persistance aromatique.
Je pense que le carafage doit lui faire du bien au vin ?
A mon avis, cela doit être pas mal à ré-ouvrir dans 2 ans.
Pour info, c'est super pour accompagner un jambon serrano. Je finis le vin sur cela et c'est pas mal comme association pour moi !

Rabosodelapiave : belle robe d'un rouge vif, nez de fruits frais, cassis, poivre aussi, lent à se révéler mais complexe, une bouche sans une énorme matière mais suffisante, bonne acidité, texture agréable. Un joli vin à qui il manque peut être un peu de longueur mais que j'aimerais bien regoutter.
Jeanclaude : un vin plaisir, tout sur le fruité et la gourmandise. Quelques notes épicées, des arômes de garrigue, des tanins plutôt souples et une jolie minéralité. J'aime.

whogshrog43 : bu après une heure de carafage : le nez s'ouvre d'abord sur un fugace élevage (caramel, vanille...) qui laisse rapidement place aux fruits à noyaux (prune, pêche jaune) et à une superbe violette. C'est relativement simple mais net et précis et d'une belle intensité. La bouche est pleine et soyeuse, le vin se montrant capiteux et soyeux avec des tannins très enrobés, avec juste ce qu'il faut de fraicheur pour assuré l’équilibre, un trame sur le zan et une finale de longueur moyenne sur le bonbon à la violette. Attention toutefois de ne pas le servir trop haut car à la remontée en température, une pointe de "chaleur " en bouche se fait ressentir. Un vin gourmand donc, qui fait honneur à son origine et d'un rapport qualité remarquable : 15,5 /20

Enzo d’Aviolo : nez très jeune de poivre, de zan, floral, de fruits noirs. L’aération apporte une touche chocolatée et épicée à ce nez ouvert et pur. La bouche possède un très léger perlant, un joli volume, un fruit croquant avec beaucoup de rondeur dans un ensemble équilibré. C’est jeune, simple, vif et la longueur finale est correcte sur les fruits rouges. Fond de verre épicé, de figue et animal. C’est bon. Bien +(+).

Abistodenas : nez très fruit rouge légèrement compoté, notes épicées et herbes aromatiques (thym), ... en bouche ça glisse tout seul, c'est très gourmand, mais le plus agréable c'est que le vin ne se limite pas qu'à ce côté fruits. Il y a quand même plus en bouteille, les notes épicées et ce côté garrigue apporte un fond et une trame plus qu'agréable ! Une belle fraicheur maintien tout cela...Bref une très belle petite bouteille qui amène plaisir, gourmandise sur un fond de terroir assez sérieux. Glouglou max. Il faut que j'aille en acheter d'autres !

RaymondM : bu cet été c'était une bombe fruitée . A mon goût un des rares vins du sud à concurrencer en gourmandise (et prix ! ) les meilleurs Beaujolais

Jéjé34 :j'ai entendu ça et là que c'était trop jeune, brouillon... la nouvelle bouteille bue hier ne m'a pas donné cette impression, pas plus que les précédentes d'ailleurs. C'est gourmand, avec un beau fruit comme le dit Jean-Claude. J'adore.

Pampres 09

Selassie : bu le 18/01 avec un filet mignon en croute, ouvert 3h en avance.
Nez puissant surtout sur les épices et le bois, avec une touche de fruits noirs.
En bouche, ça se précise, avec de la cannelle, du réglisse, du bois noble type santal, et un peu de fruits mais assez caché.
Bel équilibre alcool/acidité/tanins. Bonne longueur sur des notes de réglisse.
Une belle bouteille, qui mériterait d'être attendu un peu pour fondre son élevage, mais qui présente un bon rapport qualité/prix.

Gogos II : le nez est une petite bombe de fruits et de gourmandise. Fruits rouges (cerise, fraise) mures, épices douces.
En bouche même combat, une gourmandise hyper accessible, mais complexe aussi. Des tannins de velours, beaucoup de fruits, façon coulis, réglisse, cannelle.

Pampres 08

Bronsky : nez sur les fruits noirs (mûres, cassis, cerise), le lys, les épices douces (muscade, cannelle, safran), la réglisse, la violette
Bouche aux tannins veloutés, pleine de fraicheur, sans aucune lourdeur, avec la même complexité qu'au nez.

Grande Cuvée 09

Trainfr : le vin est carafé 4 h au moins avant le repas.
A l'œil, robe pourpre très prononcé, beaucoup de parfums directement. Je me sers un tout petit verre, mais je trouve le vin marqué par une petite amertume
Nez: on retrouve bien le poivre de la Syrah et les parfums gourmands du grenache.
Bouche : c'est vraiment très (trop?) jeune. Je retrouve les mêmes typicités que Montcalmès, avec de la gourmandise, mais la petite note d'amertume, même si elle s'est estompée reste encore présente.
En l'état c'est très bon, mais moins de plaisir immédiat que Montcalmès...
Est ce que le vin va se bonifier avec l'âge? Je n'ai pas du tout de recul sur ce vin...

Grande Cuvée 08

Icna : le nez est sur la cerise avec un élevage fondu mais élégant. C'est assez sudiste, expressif avec un soupçon d alcool.
En bouche la matière est suave, c'est soyeux. On est sur la cerise un poil kirschée puis on a un peu d’élevage, un peu de café, de moka. Il y a une belle matière. On a aussi un aspect sudiste, la garrigue, des herbes de Provence, c'est presque chaleureux mais ça garde une fraicheur étonnante. Il y a une très belle longueur et gourmandise géniale rare.
La bouteille est ouverte au début du repas pour la laisser s'aérer mais c'est trop bon alors on la descend très vite. D'ailleurs l'accord avec une salade de céleri marche étonnement bien.
En résumée la bouteille est vraiment super bonne et déjà diablement accessible.

Gogos II : Le nez fait penser à une Cote Rôtie, sur la cerise, mais surtout floral (Lys) et poivré.
En bouche les tannins sont superbes, veloutés. L'ensemble est très frais sur les notes perçues au nez : cerise, fraise écrasée, lys, poivre, réglisse. La finale est poivrée et sur le graphite. Assez grande longueur. Torchabilité excellente. On est sur une Grande Cuvée plus austère que d'habitude, moins fruitée, moins épicée, mais d'une grande élégance et d'une grande fraicheur.
Nez gourmand, sur les fruits rouges et noirs, la figue, la garrigue, les épices.
Bouche à l'avenant, très soyeuse, parfaitement équilibrée. Bonne longueur sur les épices.

Sly14 : ouvert comme ca à l'improvisation et bu sans réfléchir. Œil : Couleur cerise noire. Nez : Fruits rouges, fruits noirs et une pointe épicée. Bouche : ample, fruits rouges bien ressenti. Une certaine acidité lui confère une belle fraicheur tout au long de la bouche. Un très joli tactile en bouche et des tanins très suaves. Longueur satisfaisante.

Nathenri (sept 2011) Œil : Le breuvage se présente sous sa couleur habituelle à savoir d'un magnifique rouge sang, assez foncé. Elle est vive, limpide, lumineuse et soutenue. Elle est régulière et présente en son sein de splendides reflets violets exprimant sa jeunesse. Les pourtours du disque présentent également quelques reflets violets. De très belles larmes, fines mais nombreuses, coulent lentement le long des parois de verre.
Nez : Là également, on retrouve le nez habituel du domaine. Celui-ci est très présent dès l'ouverture de la bouteille. Il se compose d'un beau mélange de fruits noirs (cassis - mûres), accompagné de quelques fruits rouges bien mûrs (cerise), d'épice (poivre gris), ainsi que quelques notes de réglisse. En arrière plan, des notes torréfiées apparaissent également. C'est frais, vif et très agréable..
Bouche : Elle est d'entrée très belle, équilibrée, fraîche, vive et très axée sur les fruits. On y retrouve un beau panier de fruits rouges, de fruits noirs, d'épices, de réglisse et de légère torréfaction. Les tanins sont fondus, fins, soyeux accompagnant une belle matière fine, élégante et équilibrée. Le boisé est présent mais demeure fin et beau. Le breuvage se termine sur une finale longue et fraîche sur les fruits.
Une très très belle bouteille de ce domaine phare du Languedoc qui me procure toujours autant de plaisir. Elle est déjà excellente à boire actuellement mais possède encore un beau potentiel. Un réel moment de plaisir qui permet d'attendre des millésime demandant plus de temps.

Nathenri (nov 2011) Œil : Belle couleur rouge sang, avec des reflets violets. Couler jeune sans trace d'évolution. C'est vif, précis, lumineux et intense. Belle brillance. Belles larmes bien accrochées aux parois du verre.
Nez : Beau mélange de fruits rouges et noirs, épices et garrigue. C'est frais, vif et intense. Belle fraîcheur également.
Bouche : Même sensation qu'au nez avec un beau volume et une belle ampleur. Les tains sont fondus et donnent une belle matière fraîche et équilibrée. On retrouve les fruits, la garrigue, la réglisse et quelques notes torréfiées. Beau vin.

Grande cuvée 07

Arelate : lors d'une 1ère découverte chez des amis en mars de l'année dernière j'avais noté à la volée : joli vin sudiste, fruits rouges, gourmandise, vin à suivre et à encaver.
C'est ce que j'ai fait, mais je ne pensais pas ouvrir aussi tôt mon achat... c'est la "bouteille du mois" qui m'a fait faire cet infanticide .
Bouchon intact, robe rubis sombre, nez toujours bien marqué sur les fruits rouges et les épices. La bouche est gourmande, fine, élégante et bien équilibrée. La réglisse est très présente et la longueur importante. Je donnerai 17/20 (ou 92/95 à la Parker !).
Je ne regrette pas d'avoir débouché ce flacon, mais celui qui me reste attendra encore un peu en cave.

Jéjé34 : Nez intense sur les fruits rouges murs et le cacao.
En bouche, c'est "jingle bells" !!!
Concentration des arômes et puissance tout en gardant de la fraîcheur.
Une longueur exceptionnelle sur la réglisse. Grand vin.

Martinez : Robe jeune. Un nez puissant plein de fruit avec une pointe d'élevage sous bois bien présente. En bouche, c'est assez dense, charnu, souple sur un beau volume, très fruité, un fruit bien mûr. On sent facilement du caramel et du poivre en finale. Un vin équilibré, qui possède la fraîcheur nécessaire pour donner un vin harmonieux à tous les niveaux. Longueur correcte.
Je pense que ce vin régale aujourd'hui mais qui manque un peu d'élan, de peps en l'état : on peut l'attendre 2 ou 3 ans dans l'espoir qu'il devienne plus complexe.

Grande cuvée 06

Nathenri (août 09) Oeil : le vin se présente sur une belle couleur rouge, très vive, sur tout le disque avec des larmes qui coulent lentement, très lentement le long des parois du verre.
Nez : Au nez, le vin est très fruits rouges et très subtil. A l'agitation, le nez devient formidable, avec énormément de fruits rouges et une pointe d'épices. Je reconnais là, sans hésitation possible, la présence de ce cépage "syrah" qui m'avait tant plu lors de mon passage au domaine.
Bouche : là aussi, le vin est superbe. L'explosion de fruits rouges envahit littéralement le palais. Le vin est vraiment superbe de fraîcheur et de richesse. La finale est également pleine de fruit et elle semble "presque" interminable. Mon dieu que c'est bon . . . . . .
La bouteille a été bue, à deux, sur environ 1 heure, afin de profiter pleinement de tous les plaisirs qu'elle nous a apportés, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle est restée constante. Je dirais même qu'elle s'améliorait au fur et à mesure de la dégustation, ce qui me laisse penser qu'un carafage un peu plus long ne lui aurait pas fait de mal. A voir . . . . .

Nathenri (mai 2010) Oeil : Le vin se présente sous une superbe couleur grenat, très foncée. Elle est vive, limpide, lumineuse. Elle est régulière sur tout le disque et ne manifeste aucune trace d'évolution, bien au contraire, elle respire la jeunesse. De très très belles larmes, bien épaisses, coulent le long des parois du verre jusqu'à la base du disque. C'est superbe à voir.
Nez: le vin présente des senteurs formidables de fruits noirs, mûrs à souhaits, associées à des épices (poivre) et une très très légère pointe de boisé. C'est vif, précis, ample et ça pète formidablement les fruits. Le nez est très expressif pour un vin qui vient à peine d'être ouvert.
Bouche : elle aussi, est également gorgée de fruits noirs, très mûrs. C'est ample, précis, volumineux, équilibré et accompagné, dans sa longue finale, par des épices bien présentes et un petit côté boisé agréable. Les tannins sont déjà fondus mais demeure présents, enrobant, soyeux et tapissent le palais. C'est extra. Il devrait s'ouvrir encore plus après son carafage. En l'état, un des tous meilleurs Mas Laval bu à ce jour. A voir au moment du repas.
Le vin a gagné énormément en ampleur, en volume et les fruits sont maintenant explosifs. C'est volumineux, ample, précis avec une finale très longue. Le vin est équilibré, gorgé de fruits, à peine vanillé avec des tannins vraiment soyeux et enrobant. Il possède un équilibre parfait entre les fruits, l'alcool et l'acidité. Il a accompagné à merveilles le plat et le fromage.

Nathenri (nov 2010) Bouteille bue hier soir lors d'un repas en compagnie de Ziboss de passage en Auvergne. La bouteille a été carafée à 16 heures pour être consommée vers 22 heures. Le bouchon est nickel, à peine imbibé sur le disque. Il n'y a aucun dépôt dans la bouteille.
Œil : Le vin se présente sous une splendide couleur grenat, très foncée. Elle est vive, limpide, lumineuse, régulière sur tout le disque, sans trace d'évolution. Elle est resplendissante de jeunesse. De très très belles larmes, bien épaisses, coulent le long des parois du verre de façon lente laissant présager une belle matière. La couleur appelle vraiment à y mettre son nez et à y tremper ses lèvres. Nez : Déjà très présent à l'ouverture, Il est, au moment de boire le vin, envoutant. On y trouve des fruits noirs, mûrs à souhaits, des épices (poivre), de la tapenade ainsi qu'un très léger boisé. C'est vif, précis, ample et ça pète formidablement les fruits. Le nez est très expressif tout en étant précis et équilibré. Je ne me lasse pas de ses arômes et parfums.
Bouche : Gorgée de fruits noirs, très mûrs, accompagnés d'épices et de tapenade. Une belle matière, ample, précise, volumineuse, équilibrée. Les tannins sont présents mais bien intégrés. Ils demeurent fondus, soyeux, veloutés. Le vin tapisse entièrement le palais laissant sur ce dernier un sentiment de velours. C'est super bon et bien fait. Une vraie bombe. Le vin est "onctueux" et se termine sur une finale longue de fruits noirs/épices, le tout relevé par une petit côté vanillé léger, rendant le vin sublime.
Plus je goûte ce domaine et plus je trouve qu'il devient un incontournable dans le LR. A chaque fois il devient plus charmeur, puissant, équilibré, soyeux, velouté. Un vrai plaisir actuellement et, à ce jour, sûrement le meilleur Mas Laval bu.

Nathenri (juin 2011) Oeil : Le vin se présente sous une belle couleur rouge, relativement foncée. Elle est vive, limpide, lumineuse et de belle intensité. Elle est régulière sur tout le disque et ne présente aucune trace d'évolution. De très belles larmes, bien épaisses, coulent lentement le long des parois du verre.
Nez : Très présent et très beau d'entrée, il dégage de splendides senteurs de fruits noirs, d'épices, de garrigue et de goudron, le tout avec une belle intensité. C'est frais, vif et très équilibré. En second nez, quelques senteurs de réglisse et de torréfaction apparaissent donnant au breuvage une magnifique puissance. Très très beau nez.
Bouche : Elle présente un bel ensemble de fruits rouges et noirs mélangés, agrémenté de réglisse, d'épices et de torréfaction. Les tanins sont fondus rendant le vin soyeux et velouté. La palais est entièrement tapissé d'un nectar fin et puissant avec une belle matière. L'équilibre fruits alcool est parfait. La finale sur les fruits noirs (pruneaux) est fine, puissante et longue. Très très beau vin.
La bouteille, servie à 13 heures, nous permet de passer un grand moment en sa compagnie. En effet, déjà très appréciable à l'ouverture, après ces quelques 4 heures de carafage, le breuvage est tout simplement splendide. Le nez est gorgé de fruits, d'épices, de goudron et de réglisse. Vient ensuite une bouche ample, volumineuse, équilibrée sur un très bel ensemble de fruits noirs, de réglisse, d'épices et de tapenade, le tout agrémenté d'une belle fraîcheur. Le vin est à la fois puissant et fin, équilibré et soyeux, velouté et ample bref dans une forme sublime. La finale, sur un mélange de tous ces éléments, est extra longue.
Un Mas Laval 2006 encore plus en forme que la dernière bouteille bue en novembre 2010 et actuellement parfaite. S'il me semble actuellement à son apogée et au top de sa forme, je pense qu'il possède devant lui encore quelques belles années. Vraiment un domaine qui mérite d'être connu par tout amateur du Languedoc Roussillon
Une pure merveille qui aura plu à toute la tablé. Un seul petit, tout petit défaut, la bouteille ne faisait que 75 cl.

Souls 08
Nathenri: Oeil : Le vin se présente sous une belle couleur or avec de légers reflets verdâtres. Elle est vive, limpide et très lumineuse. De belles larmes coulent le long des parois du verre.
Nez : c'est surtout la fraîcheur qui domine. Ce dernier est très expressif et présente des parfums d'agrumes, surtout citron, vraisemblablement dus au Chardonnay, et de miel mélangés. C'est frais, vif, agréable. Bouche : on perçoit les agrumes (citron-pamplemousse) avec un peu d'acidité. On y retrouve une dominante Chardonnay, ce qui ne me déplaît pas étant amateur de ce cépage. La matière est bien là, tout comme un certain gras bien agréable. La finale est agrémentée également d'une petite pointe vanillée très agréable.
Seul petit point négatif, il me semble, c'est qu'il ne présente pas actuellement une ampleur formidable. Cela étant, ce vin m'a beaucoup plu. Peut être s'améliorera-t-il après quelques années de garde ?

Souls 09
Nathenri: Œil : Belle couleur or assez soutenue. Vive, limpide, lumineuse, intense et brillante. Belles larmes épaisse et nombreuses. Belle viscosité.
Nez : Discret à l'ouverture, il 'avèrera plus présente par la suite. Beaux fruits blancs et jaunes, amande, orange, abricot et un côté floral. Léger boisé agréable.
Bouche : Belle matière avec de beaux fruits, belle ampleur, beau volume. Finale sur les oranges avec un peu d'amertume. Beau vin

"Le cerveau n'est jamais bien sain que l'amour ou le vin n'abreuvent" RONSARD
#225

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1187
  • Remerciements reçus 1

HERMES1167 a répondu au sujet : Re: Mas Laval

Bravo Jégé , ce n'est plus un CR , c'est un recueil, d'anthologie :) sur un domaine que j'affectionne aussi particulièrement .

legoutduvin.hostblog.fr
"Le vin rend perceptible à l'homme la vraie saveur de la terre" Colette
#226

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 568
  • Remerciements reçus 61

Jon1 a répondu au sujet : Re: Mas Laval

Super CR Jéjé.

A chaque fois que j'ai gouté la grande cuvée, j'ai toujours été agréablement surpris par cet arôme de réglisse. En général, cet arôme s'effaçait doucement au bout de quelques heures pour laisser plus de place aux épices et fruits noirs. Pour le côté Caramel, c'est un arôme que l'on retrouve de temps en temps également chez Montcalmes juste à côté. Personellement, je ne suis pas fan de ce genre d'arôme.

Très beau domaine.

J'on / Arnaud

J'on / Arnaud "LPV92 - Les ptits crachoirs"
#227

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 0

mafaloumi a répondu au sujet : Mas Laval pampres 2009

fait rare: petite déception sur cette bouteille.
j'ai bu le 2010 il y a 1 semaine, qui correspond bien à la gourmandise fruitée et épicée de cette cuvée.
mais j'ai trouvé ce 2009 d'un nez qui manquait de complexité et axé sur le "clou de girofle" : bizarre !
la bouche reste souple et sans aspérités, mais sans complexité.
Millésime ou bouteille déviante ?
mathias

Mat.
#228

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6940
  • Remerciements reçus 4737

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Mas Laval pampres 2009

Mathias a écrit nez qui manquait de complexité et axé sur le "clou de girofle". Sélassie a noté le bois sur le même millésime (Bouteille commune).

D'autres ont évoqué la réglisse et des notes d'élevage sur le 2010.

Je pense, mais suis prêt à écouter la contradiction, que tout cela vient d'un élevage plus ou moins bien assimilé. Donc à attendre encore un peu ?

Jean-Loup
#229

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 554
  • Remerciements reçus 43

Selassie a répondu au sujet : Re: Mas Laval

C'est vrai que moi j'ai senti plus d'épices que de fruits, mais j'y suis peut-être plus sensible, ayant l'habitude des gourmandises beaujolaises.
En tout cas, entre le 2010 et le 2009,les assemblages sont différents d'après leur site.
2010 : Carignan (15%) , Grenache (20%) , Mourvedre (50%) , Syrah (15%)
2009 : Syrah (45 %) , Mourvèdre (15 %) , Carignan (20 %) , Grenache (20 %).
Le pourcentage syrah, mourvèdre a été à peu près inversé, après je ne sais pas ce que ça provoque dans le verre! Si quelqu'un peut m'éclairer, je suis preneur

Martin
#230

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 0

mafaloumi a répondu au sujet : Mas Laval pampres 2009 et 2010

je me souviens de notre visite au domaine l'année dernière (pour récupérer les pampres 2010), où Joel Laval parlait lui même d'un vrai retour sur la gourmandise du fruit sur 2010, comme sur le 2008. 2009 sortait un peu du cadre, notamment par le fait du profil du millésime, plus rôti.
et c'est vrai que perso, je retouvais dans les pampres 2010 ce qui m'avait tant plu sur le 2008, et que je n'avais pas retrouvé avec le 2009.
mathias

Mat.
#231

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19990
  • Remerciements reçus 776

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Mas Laval pampres 2009 et 2010

2009 sortait un peu du cadre, notamment par le fait du profil du millésime, plus rôti.

tu voulais dire "confit" j'imagine Mathias?
#232

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1987
  • Remerciements reçus 69

Jéjé34 a répondu au sujet : Re: Mas Laval pampres 2009 et 2010

enzo d'aviolo écrivait:
> 2009 sortait un peu du cadre, notamment par le
> fait du profil du millésime, plus rôti.

>
>
> tu voulais dire "confit" j'imagine Mathias?

Ou un côté Côte Rôtie peut-être ?

"Le cerveau n'est jamais bien sain que l'amour ou le vin n'abreuvent" RONSARD
#233

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 794
  • Remerciements reçus 0

mafaloumi a répondu au sujet : Re: Mas Laval pampres 2009 et 2010

Jéjé34 écrivait:
> enzo d'aviolo écrivait:
>
>
> > 2009 sortait un peu du cadre, notamment par
> le
> > fait du profil du millésime, plus
> rôti.

> >
> >
> > tu voulais dire "confit" j'imagine Mathias?
>
> Ou un côté Côte Rôtie peut-être ?

si mes souvenirs sont bons, ce terme ("roti"), visait à exprimer le côté un peu "brûlé" que certains raisins pouvaient avoir subi (comme sur le millésime 2003), ce qui souvent s'exprime en effet au nez par un côté plus confit (et du coup manquant un peu de fraîcheur à mon goût).
mathias

Mat.
#234

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19990
  • Remerciements reçus 776

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Mas Laval pampres 2009 et 2010

on pinaille mais le rôti, c'est en général un terme utilisé pour les vins liquoreux botritysés jeunes et très riches qui pètent les fruits, d'où un risque de confusion. mais rien de grave ;) .
#235

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2204
  • Remerciements reçus 971

chrisdu74 a répondu au sujet : CR: Mas Laval 2009 "Grande Cuvée"

Un rescapé de la bouteille du mois, bue en Janvier, CR resté dans les notes

CR: Mas Laval 2009 "Grande Cuvée"

Le nez est très mûr, des fruits noirs un peu compotés. Des notes d'orange, de figue et une pointe animale ainsi que de l'alcool m'évoquent un Rhône Sud de beau millésime. En bouche les tanins sont fondus, on note une très légère astringence. Malgré une certaine fraicheur mentholée et une certaine vivacité, la finale est un peu trop chaleureuse à mon goût et me laisse une sensation mitigée.
Sûrement un très beau vin mais pas mon style en l'état. Le vieillissement peut-il lui apporter un surcroit de finesse et de complexité , comme un vieux chateauneuf ?

Chris d'U
#236

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1187
  • Remerciements reçus 1

HERMES1167 a répondu au sujet : Re: Mas Laval 2009 "Grande Cuvée"

j ai gouté un 2005 en 2011 qui était top (complexe, dense, relief, frais)

legoutduvin.hostblog.fr
"Le vin rend perceptible à l'homme la vraie saveur de la terre" Colette
#237

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 277
  • Remerciements reçus 16

santorin a répondu au sujet : Re: Mas Laval

Les Pampres 2009 m'inspiraient les mêmes sensations qu'à Christophe l'an dernier: trop sudiste.
Sur 3 rencontres, toujours la même chose, j'étais déçu.
Et une bouteille ouverte cette semaine m'a beaucoup rassuré,
La finesse que j'attendais de cette cuvée montre enfin le bout de son nez.
Une température de service un peu fraîche l'y aide un peu, mais ça m'a semblé de très bonne augure pour la suite.

En tous cas les Grande Cuvée 2009 dont sont pourvues ma cave ne seront pas dérangées avant 3 ou 4 ans au moins.

Cordialement
William
#238

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5676
  • Remerciements reçus 265

sly14 a répondu au sujet : CR: Mas Laval 2005

Bonsoir,

Ouvert ce soir un CR: Mas Laval 2005, carafé une heure trente avant le service.

Petite remarque : ce Mas Laval n'est pas marqué par Grande Cuvée ou autre sur l'étiquette. Comment cela se fait il donc? Mais, le prix correspond à la Grande Cuvée.

Oeil : Grenat, Brillant.
Nez : un très beau nez ! Fruits rouges (Fraise, framboise), un peu de fruits noirs (de type mûres), une note herbacée bien présente (je pense garrigue ou thym sauvage) avec une pointe de réglisse et d'épice douce.
Bouche : un très beau touché velouté qui rend le début de bouche voluptueux et ample. Une belle acidité porte le vin tout au long de la bouche pour se terminer sur une note d'amertume. Néanmoins, la fin de bouche se termine avec l'amertume sur une note de chaleur, alcooleuse qui est bien dommage.
Cette chaleur m'a obligé de mettre la carafe au frais. Après quelques temps au frais, j'ai donc continuer à servir mais cette chaleur en fin de bouche est quand même bien présente. C'est dommage, vraiment dommage!!!!! Et, le ressenti de la longueur est marqué par cette chaleur malgré une certaine longueur. Dommage!

Trop de soleil sur le 2005???!!

La grande cuvée 2008 m'a donné beaucoup plus de plaisir sur la gourmandise et la facilité à boire. Ce 2005, malgré un très bon départ, se termine sur cette chaleur!!!

Mince, moi qui voulais en encaver plusieurs car 2005 est l'année de mon ainé. Dommage!

Mais, bon, je vais m'orienter sur le 2006 et les 2009.

Cordialement,
#239

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2437
  • Remerciements reçus 665

Nathenri a répondu au sujet : Mas Laval 2005

Bonjour à tous.

Mas Laval.

Bonjour Sly14

Il est tout à fait normal que tu n'aies pas la mention "Grande Cuvée" sur ta bouteille de 2005. En effet, cette mention n'ait apparu qu'à partir du millésime 2007.

Je n'ai jamais bu le millésime 2005 de cette cuvée donc je ne peux pas t'en parler. Par contre, il est certains que le 2006 est splendide pour en avoir bu plusieurs fois (il m'en reste encore(tu)). 2008 est très très bon également et déjà prêt à boire actuellement avec beaucoup de plaisirs.

Je n'ai pas encore touché mes 2007, 2009 et le 2010 va bientôt arriver. Cela dit, tu ne devrais peut être pas t'arrêter sur une seule expérience de 2005.

Bonne journée à tous.

@ bientôt.

Nathenri.
#240

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck