Nous avons 1395 invités et 88 inscrits en ligne

Château Champ des Soeurs

  • alex73
  • Portrait de alex73
  • Visiteur

alex73 a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou La Tina 2014

CR: Fitou La Tina 2014 Château Champ des Soeurs
Pour la 7 ème fois j'ouvre une bouteille de la Tina 2014 du Château Champ des Soeurs. Miracle! Le petit arrière goût de médicament qui me dérangeait n'apparait plus... Le vin reste un poil austère mais il est différent de mes dégustations précédentes. je n'ai plus cette appréhension à tremper mes lèvres dans le verre. Etait-ce un goût de brett je ne sais pas, toujours est-il que le vin se boit facilement. J'espère que les bouteilles qui me restent seront du même "tonneau"...!
Alexis
#631

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2912
  • Remerciements reçus 1165

tonioaja a répondu au sujet : CR: Domaine du champ des sœurs Fitou La Tina 2009

Dégustée ICI



CR: Domaine du champ des sœurs Fitou La Tina 2009
Nez paraissant déjà évolué, cassis, fruits noirs, épicé, gourdin, torrefié, chocolat.
Il y a du vin en bouche, c’est riche, dense et presque un poil lourd pour mon PDF, les notes aromatiques sont évoluées, cuir, léger sous bois, et les Tannins sont enrobés même si au final, j’ai trouvé ce vin un peu trop concentré.
Bien +
#632

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2402
  • Remerciements reçus 595

Nathenri a répondu au sujet : Château Champ des Sœurs - La Tina 2009

CR:

Bonjour à tous.

Bouteille bue samedi soir :

1° vin :
Il se présente sous une belle couleur rouge sang très sombre, tirant vers le noir. Le nez me surprend un peu avec un côté un peu vernis à ongle. Je pense là aussi à un souci de bouteille mais rapidement les fruits noirs, les épices et le café viennent offrir un nez puissant et complexe. Mais qui fait très évolué. En bouche, la matière est riche, ample, puissante et on retrouve les arômes du nez accompagné d'un côté cuir, torréfaction et sous-bois. Une bouteille qui je pense a vieilli prématurément. Un peu déçu sur le coup. Il s'agit de :
Languedoc-Roussillon - Château Champ des Sœurs - «La Tina 2009» - Carignan + Grenache + Mourvèdre.

Nathenri
#633

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11813
  • Remerciements reçus 1811

jean-luc javaux a répondu au sujet : Château Champ des Sœurs - La Tina 2009

Le 2011 est superbe pour le moment.
C'était une grande réussite; je dois en avoir bu ou goûté entre 15 et 20 bouteilles et, s'il s'est toujours bien présenté, il est vraiment au top actuellement.

jl
#634

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 204
  • Remerciements reçus 8

Loïc38 a répondu au sujet : Château Champ des Sœurs - La Tina 2009

2013 aussi se goûte très bien en ce moment
#635
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Agnès C

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 338
  • Remerciements reçus 317

Champ des Soeurs a répondu au sujet : Château Champ des Sœurs - La Tina 2009

La Tina 2009 est probablement trop riche . Je pense que Jérôme l'avait écrit dès 2011 .
Il y a plusieurs raisons :
-Les conditions météo qui nous ont poussés dans cette voie (Regardez les vins de la même année en Bourgogne ou dans le Beaujolais) .
-La fin d'un cycle sur cette cuvée qui nous a conduits l'année suivante à intégrer les rafles pour avoir plus de fraîcheur et conserver le même niveau de concentration .
2017 et 2018 sont à leur tour, pour La Tina, des millésimes particuliers : dans les deux cas je n'ai pas intégré les rafles .
-En raison des belles acidités présentes dans les raisins .
-Afin de voir si les pratiques culturales au vignoble ont modifié l’équilibre des vins.
#636
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Agnès C

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17923
  • Remerciements reçus 1779

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Château Champ des Sœurs - La Tina 2009

et je suis bien d'accord avec Jean Luc sur 2011 qui est un très très beau vin, plein d'élégance et de distinction.

www.lapassionduvin.c...

Jérôme Pérez
#637

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11813
  • Remerciements reçus 1811

jean-luc javaux a répondu au sujet : Château Champ des Sœurs - La Tina 2009

Loïc38 écrit: 2013 aussi se goûte très bien en ce moment


Il commence en effet à se mettre en place, car les premières années, j'avais vraiment du mal avec le côté "vert".
Je l'ai beaucoup mieux goûté il y a quelques semaines, et je pense que dans un an ou deux il sera prêt.

jlj
#638

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3501
  • Remerciements reçus 779

agitateur a répondu au sujet : Château Champ des Sœurs - Les Pépettes

Les Pépettes
Sans doute 2017, je ne crois pas qu'une seule cuvée 2018 soit déjà en bouteilles....
Et donc sans doute une mise en bouteille printemps 2018, c'est à considérer pour la 2eme partie du message.

La dégustation:
Le nez est intense, la poire reste majoritaire, on pourra l'accompagner d'autres fruits blancs.
Le premier verre est le plus équilibré, le CO2 est significatif, presque perlant. Ca tend très bien la bouche vers une fraicheur bienvenue, quoique surprenante pour un muscat même sec. Le fond de bouteille, un peu plus tard, est moins perlant, plus lourd ( ou moins vif ) et ça lui convient moins bien. Le nez aussi est accentué par le gaz, sa vivacité également, le fruit mûrit vers le fond de bouteille.= toujours la poire mais plus mûre.
En terme d'accords avec du solide, sur cette bouteille à presque un an de la mise, je vois bien les choses suivantes:
- SEUL, pour lui même, à l'heure du thé ::turn::
- une salade avec un soupçon de sucré dans le salé, genre des allumettes de pomme. Ou les cubes d'ananas avec des crevettes.

2eme partie, réflexion par écrit sur des points divers:

- J'ai lu plus haut ( Vougeot je crois ) la présence forte du pamplemousse. Je le crois.
C'est un arôme ultra fragile au vieillissement, il serait normal qu'il eut été là et qu'il se soit fait la malle. La poire est plus stable comme les autres esters de fruits blancs, d'ou une présence logiquement prédominante a un an de la mise.

Le CO2 a une importance capitale dans la fraîcheur de ce vin en bouche. Il est logique aussi que son ressenti s'estompe.

Pour les 2 raisons citées, nez et bouche, c'est clairement un vin dont on devrait privilégier la consommation immédiate, sur l'année. Si ses goûts perso portent avant tout vers la fraîcheur, bien sur.

Avec cette aromatique et ce cépage, je ne peux pas m'empêcher d'imaginer un produit qui en serait dérivé. Il ne s'agit pas de ré-inventer le moscato d'asti, mais pas loin....le moscato de Fitou.
La même base de vin, vraiment la même, à 11% de TAV avec 15 grammes de résiduel ( au lieu de 12% TAV en vin sec comme jusqu'alors ). Et le max de CO2, plus ou beaucoup plus que sur les pépètes.
Pour les malades de l'accord mets / vins, une tuerie absolue annoncée sur les salades de fruit, et les tartes aux fruits blancs et rouges. Un succès commercial de masse plus que probable en apéro pour les jeunes becs à sucres tendres, primo accédants au vin en phase de transition entre le coca et le madiran. Et ça fait du monde....
Ceci dit, c'est plus facile à dire qu'à faire....Il y aurait besoin d'un gros soutien en commerce / communication, et en plus au niveau œnotechnique ce ne serait pas un cadeau à gérer ( surtout sur un volume réduit ). Mais j'imagine assez bien le produit....
#639
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: hyllos, Jean-Loup Guerrin, Agnès C, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2402
  • Remerciements reçus 595

Nathenri a répondu au sujet : Château Champ des Sœurs - "La Tina 2010"

CR:
Bonjour à tous.


Languedoc-Roussillon - AOC Fitou - Château Champ des Sœurs - Fitou «La Tina 2010» - 14,5% - Carignan noir + grenache noir + Mourvèdre.

Bouteille bue, après un passage en carafe de 4 heures, et servie à 15°c.

Bouchon : Belle qualité. Il est long, souple et sans défaut. Le disque est légèrement marqué. Très léger dépôt dans la bouteille.

Œil : Le vin se présente sous une couleur noire, opaque, concentré, impénétrable. Elle présente des reflets rouges très foncés. Les bords du disque sont rouges foncés. Les larmes sont nombreuses, épaisses, larges.

Nez : Très présent d’entrée. Il se compose d’un très beau panier de fruits noirs (cassis-mûre-prune-myrtilles), d’épices, de note de goudron, de zan et de menthol qui lui confère complexité et fraîcheur. C’est à la fois puissant mais frais.

Bouche : Là, on a de la matière. C’est complexe, sur les fruits noirs, les épices, le zan, le goudron mais aussi avec du menthol qui enlève toute lourdeur au vin. Les tanins sont fins et veloutés, offrant un beau toucher de bouche. La description peut paraître accès sur les fruits noirs, ce qui est le cas, mais une belle fraîcheur rend le vin «vif» et l’empêche de sombrer dans le pataud.

Bien sûr, un vin qui peut ne pas plaire à tout le monde car «viril». Je crois que Laurent a changé un peu de style depuis. Celui-ci me plaisait aussi.

Nathenri.
#640
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Agnès C, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1492
  • Remerciements reçus 1911

Kiravi a répondu au sujet : CR: Château Champ des Sœurs - Fitou 2017

CR: Château Champ des Sœurs - Fitou 2017

Robe grenat, translucide, assez claire par rapport à beaucoup de vins de la région.
Nez réduit à l'ouverture, qui permet ensuite à de jolies notes de fruits rouges de s'exprimer, la cerise notamment, une cerise trempée dans un petit pot d'épices. Sympa.
Bouche fraîche, vive. Rien de lourdaud dans ce vin, fruité dynamique, la cerise épicée est toujours là, quelques tannins poudrés à peine amers structurent un jus gourmand. Voilà un vin agréable, joyeux, simple, glouglou, qu'on pourra ouvrir sans prise de tête lors des occasions que les beaux jours prochains nous proposeront.

Marc, assez vieux débutant
#641
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3890
  • Remerciements reçus 1899

Vougeot a répondu au sujet : CR: Champ des Sœurs - Les Pépettes - IGP Aude

CR: Champ des Sœurs - Les Pépettes - IGP Aude

Pétillantes Pépettes !

J'ai réservé à ma dernière bouteille un repas simple, mais efficace.
Sur une salade d'avocats aux crevettes, jus de lime, coriandre et épices Thaï, cette jolie cuvée a donné sa pleine mesure.

Au nez, la bouteille en verre blanc dévoile un vin à la jolie couleur jaune citron légèrement teintée de vert.
L'aromatique de ce vin vinifié sans soufre est toujours aussi nette, sur des notes prédominantes d'agrumes auxquelles viennent s'adjoindre de la pêche de vigne. Est-ce l'étiquette qui invite à boire ce vin, sous une pinède, en bord de mer ? Probablement...

La bouche est joyeuse, portée par un petit perlant sexy en diable, une belle structure assise sur une acidité mesurée et un faible taux d'alcool (12°), ainsi que de savoureuses notes de fruits (pêche blanche), voire florales (violette).

C'est un bien joli vin qui annonce et qui accompagnera gaiement - pour ceux qui possèdent ce vin - la cuisine estivale, ses poissons grillés et les apéros entre amis.

Pétillantes Pépettes ! Le vin joyeux par excellence.

Vincent, amateur de melon et de curé nantais
#642
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Agnès C, Champ des Soeurs, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17923
  • Remerciements reçus 1779

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

CR:

Les Pépettes 2018 :
Premier nez très charmeur, très muscat, avec tout ce que cela comporte : du fruit craquant, des notes de rose, de litchi. A l’aération, je perçois un léger manque de netteté avec des notes moins élégantes de henné. La bouche me séduit moins que celles des millésimes précédents (2016) auxquelles je trouvais beaucoup de légèreté et de fraîcheur. Sur ce millésime, le vin est plus massif, moins élégant, mais correspond tout à fait à ce que l’on attend d’un muscat sec aromatique : il se démarque moins, voilà tout.

Corbières Blanc 2018 :
Un peu de réduction à l’ouverture puis une forte sensation minérale, quasi monopolistique sur l’aromatique comme sur les saveurs en bouche. C’est un vin de structure, fait pour la table. Belle rondeur et tension marquée, sensation saline en finale. C’est plutôt austère, un peu l’opposé du vin précédent : mais c’est élégant, droit et c’est un bon compagnon de table.

Sur mon petit nuage 2018 :
Robe pleine, très dense, d’une grande jeunesse avec des tonalités bleutées, violines. Très beau nez d’une précision remarquable de fruits rouges et noirs : une corne d’abondance sans fard. La bouche est puissante, avec un grand volume soyeux, sur un fruité très plaisant, qui envahit longtemps et laisse un fort sentiment de plénitude. Puissant, solaire, certes, mais jamais fatiguant et l’équilibre est réellement trouvé. J’aime beaucoup. Ce vin m’a rappelé le volume et la gourmandise des vins du domaine de La Barroche, le boisé en moins.
A noter que le lendemain, le fruit est un peu oxydé, moins pur mais le plaisir est toujours au rendez-vous.

Le 7ième jour :
La robe est saturée, presque noire et teinte le verre. Le nez est marqué par l’élevage et par un fruité intense qui évoque nettement les vins de Maury : on devine de la gourmandise et le mariage du bois est heureux. La première impression en bouche confirme le lien avec les vins mutés du Roussillon et je me suis demandé si quelques sucres résiduels ne restaient pas tapis là. La bouche est énorme, sans doute l’une des expériences de dégustation les plus extrêmes que j’ai expérimentées. Boisé intense, fruit qui ne l’est pas moins avec une très belle précision sur le cassis et la framboise, la mûre, alcool élevé, tannins marqués : sensations fortes assurées ! Ce vin, me semble-t-il, est un exercice de style ; pour moi, c’est au dessus de mes limites. Le lendemain les notes boisées prennent un accent plus lacté qui enlève du charme aromatique.
Je ne sais absolument pas comment ce vin va évoluer, mais cela vaut le coup de tester. 16,5 °, je n’avais jamais vu cela sur un vin non muté.

Muscat de Rivesaltes 2018 :
Robe dorée magnifique avec un pouvoir de captation de la lumière remarquable. Extraordinaire nez de rose et de sureau d’une finesse rare : un parfum qu’on ne se lasse pas d’humer. En bouche, aucune déception, au contraire : volume, rondeur, élégance des saveurs, très belle fraîcheurs, même l’amertume vient s’immiscer dans cet équilibre génial et de grande longueur. Ce muscat est une très grande réussite. Le meilleur que j’ai bu sur cette appellation et qui fait jeu égal avec les très belles expressions de Saint Jean de Minervois ou de Beaume de Venise ; un des meilleurs muscats VDN, à n’en pas douter : une merveille !


Jérôme Pérez
#643
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, asoulier99, Agnès C, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18218
  • Remerciements reçus 3161

Eric B a répondu au sujet : Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

16,5 °, je n’avais jamais vu cela sur un vin non muté.

Vu, peut-être pas. Mais bu, probablement, car pas mal de châteauneufs en année solaire (et très majoritaires en grenache) doivent être dans cette zone, même s'ils n'affichent que 14.5 % sur l'étiquette.

Eric
Mon blog
#644
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18218
  • Remerciements reçus 3161

Eric B a répondu au sujet : Champ des Sœurs - CR: Sur mon petit nuage 2018

J'attendais que les autres "testeurs" aient goûté avant de communiquer mon avis sur le p'tit nouveau du Champ des soeurs

CR: Sur mon petit nuage 2018, domaine du champ des soeurs

La robe est pourpre violacée très sombre, à peine translucide.

Le nez fait penser … à du jus de raisin rouge frais (non fermenté) complété par des notes de marc (ça fait penser à certains macvins). Ca donne une impression de maturité assez élevée, confirmée par l’étiquette (15 % Alc. )

La bouche est ronde, ample, veloutée, avec une matière dense et mûre, charnue, laissant transparaître quelques tanins encore serrés. L’aromatique est dominée par un fruit un peu trop mûr, faisant penser à une compote de quetsches.

Le côté « serré » est encore plus visible dans la finale mûre et concentrée, avec toujours cette prune compotée, le retour du marc de raisin et des notes de noyau et d’épices.

Je suis nettement moins fan de cette cuvée que Jérôme. Elle ne convient pas trop au PDF++ que je suis.

Ce que je trouve intéressant est qu'elle va à l'encontre des vins glouglous majoritaires dans le monde nature. Là, on est dans le roboratif. Il faut le plat qui va en face : épaisse côte de boeuf, daube, gibiers à poils...

Effectivement, au deuxième jour, ça commence à "pruneauter". Je n'ose imaginer au 7ème ;)

Eric
Mon blog
#645
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

Eric B écrit: 16,5 °, je n’avais jamais vu cela sur un vin non muté.

Vu, peut-être pas. Mais bu, probablement, car pas mal de châteauneufs en année solaire (et très majoritaires en grenache) doivent être dans cette zone, même s'ils n'affichent que 14.5 % sur l'étiquette.


Il y a quelques années, j'ai vu et bu... 18% sur un Zinfandel de Seghessio (Californie). Là, j'ai été sur le cul car il faut de sacrées levures pour monter aussi haut.
#646
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

Salut Laurent,

Je ne connais pas tes vins actuels mais j'aimais ce que tu faisais, la dernière fois que j'ai goûté. Au lire des commentaires j'ai une ou deux interrogations.

D'abord concernant les taux d'alcools. Qu'est-ce qui te pousse dans cette direction ? Tu ne crois pas que le challenge serait plutôt de limiter cette montée dans les tours (je parle aussi en logique marché, personnellement, je sais que les équilibres à 13 sont préférables à ceux à 15%) ? Du coup, un travail sur les encépagements, les maturités, les levures ?

D'autre part, je remarque que sur ces vins puissants, les dégustateurs parlent d'élevage. Est-ce que c'est aussi à dessein ou est-ce que tu ne penses pas que supprimer le bois permettrait de mieux gérer ton acidité et limiter la surcharge aromatique ? Exemple tout bête, je peux tolérer un vin puissant en terme maturité et alcool, mais si j'ai de l'élevage par dessus, ça alourdit encore l'ensemble et du coup, je trouve que ça passe la limite de la buvabilité. En ce sens, j'ai bu des vins à l'alcool élevé mais d'un grand équilibre, principalement dû au fait qu'il n'y avait pas l'once d'un arôme empyreumatique.

Donc simplement, je m'interroge sur tes choix de viti et de vinif, car vu de l'extérieur (c'est toujours facile quand on n'a pas les mains dedans ;) ), sur tes terroirs, j'aurais une démarche d'expérimentation plutôt opposée à la tienne : sélection de cépages à maturation lente en terme de sucres (Mourvèdre, Carignan, expérimenter des choses plus sudistes comme le Nerello ou le Primitivo, voire carrément l'Aglianico...) et exclusion de ceux qui montent trop haut dans les sucres (Grenache), travail sur le maintien des acidités (par exemple avec l'enherbement) et en cave, le choix de levures peu efficaces, qui consomment beaucoup de sucres pour produire l'alcool, exclusion des élevages sous bois marquants... bref, tout pour limiter la lourdeur (élevage, arômes, sucres...), le taux d'alcool et maximiser la fraîcheur.
#647
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17923
  • Remerciements reçus 1779

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

Matthieu,

je me permets de répondre avant Laurent et je prends le risque de me tromper. D'abord, les deux cuvées de rouge présentées ne sont pas les plus représentatives du domaine, en tout cas, elles ne sont pas en volume, les plus diffusées.
Je connais bien Laurent : c'est un éternel chercheur : à mon avis, avec ces deux vins, il cherche les limites. Les limites de la maturité, les limites de l'équilibre, les limites de l'usage du soufre et sans aucun doute les siennes propres ! -)

J'encourage tous les LPiens à goûter son Muscat de Rivesaltes qui est de mon point de vue ce qui se fait de mieux dans l'appellation et je n'ai guère que quelques millésimes de Baroubio en Saint Jean de Minervois ou de Coyeux et Bernardins en Beaume de Venise (plus dans le style du premier que du deuxième) comme similitude qualitative : une pépite.

Jérôme Pérez
#648
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jd-krasaki, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3501
  • Remerciements reçus 779

agitateur a répondu au sujet : Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

hyllos écrit: Exemple tout bête, je peux tolérer un vin puissant en terme maturité et alcool, mais si j'ai de l'élevage par dessus, ça alourdit encore l'ensemble et du coup, je trouve que ça passe la limite de la buvabilité. En ce sens, j'ai bu des vins à l'alcool élevé mais d'un grand équilibre, principalement dû au fait qu'il n'y avait pas l'once d'un arôme empyreumatique.


Le bois peut apporter des tanins que l'on ressent, un grain qui peut souligner une bouche trop molle et lui amener un relief bienvenu.
Je ne parle pas ici de l'aromatique, tu parlais des 2 points ( bouche et nez ).
Il convient forcément de bien choisir son bois.

hyllos écrit: le choix de levures peu efficaces, qui consomment beaucoup de sucres pour produire l'alcool,

Sans les levures GM, on n'y arrivera pas.
Les levures sélectionnées et les hybrides ont un gain assez marginal, et de toute façon une formation diminuée en éthanol s'accompagne d'un fonctionnement à plein d'un métabolisme secondaire formant du glycérol. Il y a moins d'alcool, mais pas nécessairement pour autant moins de moelleux ou de gras.
#649
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: hyllos, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

agitateur écrit:

hyllos écrit: Exemple tout bête, je peux tolérer un vin puissant en terme maturité et alcool, mais si j'ai de l'élevage par dessus, ça alourdit encore l'ensemble et du coup, je trouve que ça passe la limite de la buvabilité. En ce sens, j'ai bu des vins à l'alcool élevé mais d'un grand équilibre, principalement dû au fait qu'il n'y avait pas l'once d'un arôme empyreumatique.


Le bois peut apporter des tanins que l'on ressent, un grain qui peut souligner une bouche trop molle et lui amener un relief bienvenu.
Je ne parle pas ici de l'aromatique, tu parlais des 2 points ( bouche et nez ).
Il convient forcément de bien choisir son bois.

hyllos écrit: le choix de levures peu efficaces, qui consomment beaucoup de sucres pour produire l'alcool,

Sans les levures GM, on n'y arrivera pas.
Les levures sélectionnées et les hybrides ont un gain assez marginal, et de toute façon une formation diminuée en éthanol s'accompagne d'un fonctionnement à plein d'un métabolisme secondaire formant du glycérol. Il y a moins d'alcool, mais pas nécessairement pour autant moins de moelleux ou de gras.


Pour le bois, j'en conviens, mais je pensais juste que sur des vins déjà fort soutenus, les aromatiques typées élevage n'aident pas. Vu que je touche souvent du Chilien ici, je pense que tu vois ce que je veux dire ;)

Pour les levures, ton éclairage est tout à fait pertinent et je t'en remercie. Il me semble également que le salut sera dans le GM... car je pense en effet que c'est un levier intéressant et à explorer.
#650
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3501
  • Remerciements reçus 779

agitateur a répondu au sujet : Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

Chilien, sans doute du bois américain et la sucrosité qui va avec...
#651
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18218
  • Remerciements reçus 3161

Eric B a répondu au sujet : Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

Je n'ai pas bu le 7ème jour 2018. Mais sur le millésime précédent, on était précisément sur l'aromatique boisée à laquelle Matthieu fait allusion, qui donne un côté encore plus pesant à un vin déjà riche. Tu ne pouvais qu'admettre le côté impressionnant et "bien foutu" de la cuvée. Mais ça me paraît aujourd'hui un style un peu daté. Aujourd'hui, la tendance est plus à la "digestibilité". On est à l'opposé total.

Eric
Mon blog
#652
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

agitateur écrit: Chilien, sans doute du bois américain et la sucrosité qui va avec...


Oui et certainement sous forme d'infusion souvent.
#653
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19979
  • Remerciements reçus 741

enzo daviolo a répondu au sujet : Champ des Sœurs - quelques vins du millésime 2018

Eric B écrit: 16,5 °, je n’avais jamais vu cela sur un vin non muté.

Vu, peut-être pas. Mais bu, probablement, car pas mal de châteauneufs en année solaire (et très majoritaires en grenache) doivent être dans cette zone, même s'ils n'affichent que 14.5 % sur l'étiquette.


pas qu'à chateauneuf en rhône sud mais aussi les autres appellations pour qui veut récolter mûr en année chaude.
#654
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19979
  • Remerciements reçus 741

enzo daviolo a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou

D'abord concernant les taux d'alcools. Qu'est-ce qui te pousse dans cette direction ? Tu ne crois pas que le challenge serait plutôt de limiter cette montée dans les tours (je parle aussi en logique marché, personnellement, je sais que les équilibres à 13 sont préférables à ceux à 15%) ? Du coup, un travail sur les encépagements, les maturités, les levures ?

A mon sens il y a des pistes plus intéressantes et respectant mieux les maturités phénoliques ou les appellations que de modifier les maturités ou les encépagements pour celui qui veut travailler en levures indigènes.
le bénéfice d'un raisin mûr, même chargé d'alcool, c'est qu'il permet des vinifications plus douces, moins extraites sans déséquilibrer le vin (c'est ce que fait Reynaud par exemple, et d'autres), c'est une possibilité en millésime chaud pour donner des vins plus digestes.
La vendange entière est aussi une piste pour compenser ce haut degré d'alcool par un surcroît de fraîcheur.
#655
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 338
  • Remerciements reçus 317

Champ des Soeurs a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou

Probablement emporté par mon élan, je n'ai pas vu dans le CR que le bois était lourd ou écœurant, Jérôme, était-il gênant ?
Est-ce aussi le cas pour l'alcool ? Est- il déséquilibré ou brûlant ?

Contrairement aux "Pepettes" il est clair que les microcuvées , ne vont pas dans le sens du marché.
Elles en sont déconnectées et ne représentent que 1.5% des bouteilles produites sur le domaine .A l'inverse, elles sont pour moi une bouffée d’oxygène , un anxiolytique qui me permet de supporter tout le reste en gommant la routine et me maintenant intellectuellement en alerte.
Mais il y a aussi un point auquel je n'avais pas songé,du moins pas sur LPV et surtout pas aussi vite.Il s'agit de l'aspect transgressif .
Afficher sa différence(16.5% d'alcool) n'est jamais bien perçu, jamais sain , et évidemment vulgaire POUR CERTAINS . Je ne m'insurge même pas tant ces remarques me font sourire. Elles étaient faciles et prévisibles.
Alors merci, car cela me dope et me donne vraiment envie de chatouiller vos sens et vos cerveaux .
Ma prochaine microcuvée sera un vin orange, sans sulfites, à base de muscat et de roussanne. Mais sans élevage et avec un TAV faible (hihihi!).
Ce qui est inadmissible vous en conviendrez !
#656
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loïc38, Agnès C

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17923
  • Remerciements reçus 1779

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou

Non non, boisé certes mais sur un vin si jeune on a quand même la capacité d’imaginer que ça va se fondre.
Continue cher Laurent de nous surprendre. Moi j’aime me faire piéger au pied d’un arbre ou sur un petit nuage !

Jérôme Pérez
#657
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Agnès C, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1166
  • Remerciements reçus 895

Agnès C a répondu au sujet : CR: Château Champ des Soeurs, Fitou 7e jour 2018

Bonsoir dames et damoiseaux
Alors que se couche le soleil, que Miguel termine sa course dans les arbres non sans avoir ébouriffé ma choucroute capillaire, nous voilà attablés et missionnés, devant des joues de porc crème et moutarde, pâtes fraîches et CR: 7e jour 2018.
Autour de la table, des habitués des vins de Laurent, sans préjugé, et aux goûts hétérogènes.

Notre avis sur ce vin ouvert à 17h et dégusté vers 20h30: robe opaque, dense, quasi massive, nez chocolaté pour moi, cerises et alcools pour Marie Laure, assez puissant pour Thérèse.
1ère gorgée surprenante, profusion d'arômes, toujours la cerise, des fruits mûrs, puis pour eux, plombant à la longue, alcooleux, lourd. Amertume en fin de bouche.
On s'est demandé avec quoi accorder ce vin: gibier, carbonnade avec lard fumé dit Marie.
Le vin est massif et couvre le plat, est fatiguant au bout de 2 verres. Marie ressent en fond de verre un marqueur poivré.
Je suis moins catégorique sur la lourdeur car j'aime bien ce style de vin avec les plats en sauce, et je trouve un trait surcrailleux qui invite à poursuivre jusqu'à la fin du repas. Je reconnais néanmoins qu'avec l'aération, l'aromatique est moins complexe et que l'alcool prend de l'ampleur.
Richard, plus habitué et amateur de vins fins, n'apprécie pas ce vin, fatiguant.

Concernant le contenant: bouteille et étiquette élégantes, chic qui contraste avec le côté brut ou brutal de la matière contenue.

Thérèse avait aimé cette cuvée lorsque Laurent lui a fait goûté lors de sa visite, et a été déçue sur le long du repas.
Nous nous sommes dit que nous allions garder nos 7e jours 2017 quelques temps.
Il reste un tiers, je la garde au frais avec un bouchon vide d'air et refais le point demain.

Agnès, la position de missionnée est inconfortable


"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
#658
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric B, Vougeot, Vaudésir, Champ des Soeurs, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1166
  • Remerciements reçus 895

Agnès C a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou 7e jour 2018

Bonjour
J'ai omis quelques choses très importantes:
- merci Laurent de nous avoir offert ces 3 bouteilles dont nous allons poursuivre la découverte,
- merci de nous demander nos avis de petits amateurs, de laisser s'exprimer les ressentis,
- merci de nous faire confiance

Je ne sais pas si le vin est une oeuvre d'art ::oups:: , mais en faire traduit une philosophie de vie, des valeurs et sur ce coup là, je revendique la subjectivité de mes goûts.

Bonne journée
Agnès

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
#659
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin, Med, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1166
  • Remerciements reçus 895

Agnès C a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou 7e jour 2018

Après 2 jours d'ouverture et une conservation au frais.
Je termine la bouteille ce soir avec une salade tomates et burrata, huile d'olive, basilic. Boire du vin avec des tomates peut paraître curieux mais les tomates ne sont pas acides et la burrata est très crémeuse et douce.
L'alcool et l'amertume se disputent en fin de bouche. Je ne ressens aucun boisé gênant, et j'imagine même qu'attendre ne fera pas de mal pour arrondir les angles.
Et je révise mon jugement sur la massivité du vin initialement décrite, un Clos des Fées ou Terroir de Maillolles de Sarda Malet même plus âgés sont plus "lourds" en bouche.

C'est un jugement sans concession mais aussi empreint d'une grande confiance en tout ce qu'a fait, fait et fera Laurent, motivé par une petite expérience de son travail.

Agnès

"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
#660
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck