Nous avons 1156 invités et 75 inscrits en ligne

Domaine Léon Barral, Faugères

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a créé le sujet : Domaine Léon Barral, Faugères

DOMAINE LEON BARRAL



Domaine Léon Barral
Lenthéric
34480 Cabrerolles
Tél. : +33 (0)4 67 90 29 13
Fax : +33 (0)4 67 90 13 37

www.domaineleonbarra...

* Facebook pages consacrées au Domaine Léon Barral




Bonjour,
Pourriez-vous m'en dire plus sur ce domaine.
D'avance merci.

Amitiés,
M@nuel.
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

bonsoir M@nuel
barral est effectivement un bon domaine, il y a differente cuvée et je trouve
que le meilleur rapport qualité prix est la cuvée JADIS.
Bien à  toi.
Jérome
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Il y a la cuvée de base: tradition ( Parker a encensé le 98 avec un bon 90/100 ) , elle se situe autour de 45 frs.
Puis , il y a la cuvée jadis que l'on peut se procurer autour de 100 frs chez les cavistes. Elle est pour moi exceptionnelle pour plusieurs raisons:
Grande puissance sur une explosion de fruit.
C'est un vin qui ne décoit jamais quelque soit l'âge.
Le viellissement est l'un des meilleurs en languedoc avec une préservation du fruit exceptionnelle.
Certains trouvent une présence en alcool trop prononcée mais l'équilibre est toujours bon.
Je crois que L baral a commencé avec le millésime 93.
Je l'avais goûté à  l'époque, depuis c'est le seul domaine avec Mas Julien dont je ne conçoit aucune impasse.
Ren qu'en écrivant ceci, il me revient encore les arômes de la cuvée jadis 94 bu il y a peu: du fruit , du fruit et encore du fruit!
Le domaine produit une autre cuvée faite de mourvèdre en totalité, jamais achetée et jamais bu ( autour de 200 frs).

Au viellissement, il est pour moi supérieur à  Alquier.
Alquier est peut être supérieur en finesse.

Jmm
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Si tu habites en région parisienne, Barral est présent au salon de Groslay le W.E. du 01/02 mars.
Tu pourras goûter sur place :-)

A+
frank
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Merci à  tous pour vos commentaires. ;-)

J'ai vu du Léon Barral 99 à  70 frs, l'étiquette ne mentionne pas le nom de la cuvée, ça doit être la cuvée de base, la Tradition, non ?

Amitiés,
M@nuel.
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Bonsoir m@nuel
surment car sur la cuvée jadis cela est bien specifié sur l'etiquette.
Le commentaire de jmm martinez est tres juste sur la cuvée jadis.
Franck merci pour l'info salon.
Bon week end a tous
jerome geli
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Bu ce midi, CR: Domaine Barral, Faugères cuvée jadis 1995.
Très beau vin, très fin, complexe plus sur des notes d'épices et d'herbes que sur un fruit explosif comme l'avaient été les 94 et 96 au même âge ( style différent ).
Le vin est long et assez volumineux.
Je pense qu'il peut encore se garder 2-3 ans et bien évoluer.
Bref, une fois de plus je me suis régalé avec cette cuvée. En 6 millésimes ( 93 à  98) : jamais déçu ! Je viens d'acheter le 99 , ma confiance est au top niveau.
Je crois que je vais désormais bien sélectionner mes domaines dans le Languedoc ( vu les prix pratiqués et les quelques déceptions au vieillissement ) et en rester à  moins de 18 bouteilles par an dont au moins 6 jadis . Tant pis pour la diversité.
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17684
  • Remerciements reçus 1476

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Léon Barral Faugères 1999

Auteur: Christophe Muzo
Date: 26-11-2002 11:01

Bonjour à  tous,

Ouvert hier soir un CR: Faugères 1999 du domaine Barral.. robe profonde, couleur superbe mais odeur gazeuse au nez et piquant en bouche qui a presque disparu apres une heure de carafe.. assez désagréable en fait.. Quelqu'un pourrait il me renseigner sur ce phénomène et me l'expliquer ?

Christophe

Auteur: Luc
Date: 26-11-2002 13:17

Probablement un excès de CO2 qui s'est évacué à  l'aération.

Luc

Auteur: Christophe Muzo
Date: 29-11-2002 11:01

Bonjour,

D'ou provient cet exces de Co2 ? Est ce une erreur de manip ou une volonté délibérée ?

Christophe

Auteur: Luc
Date: 29-11-2002 13:33

D'après ce que j'en sais, cela peut être lié à  une refermentation en bouteille ou a une volonté du vigneron d'introduire un excès de CO2 pour soutenir un peu l'acidité du vin. Mais, il y a certainement d'autres possibilités que les spécialistes nous expliqueront.

Luc

Auteur: robert
Date: 29-11-2002 13:52

Dans le vin il y a du CO2 dissous.Si vous pratiquez une mise délicate vous ne participez pas a son évacuation.
Je pense que celà  doit être une explication car un redémarage s'accompagnerait peut être par des arômes pas du tout subtils.
je crois.

Auteur: Christophe Muzo
Date: 29-11-2002 13:59

Bonjour,

Qu'appelez vous une "mise délicate" et quelle est son intéret?

merci

Christophe

Auteur: Vincent
Date: 01-12-2002 20:32

Barral je crois "fait" des vins sans SO2 ou très peu… ceci expliquerait celà â€¦

Jérôme Pérez
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Barral travaille effectivement sans SO2 (seul antiseptique utilisable en vinification) dans la logique de choix de culture en biodynamie. Le CO2 provient d'un redémarrage en fermentation et l'heure en carafe a permis à  ce dernier de se dissiper. Mais bien que dégazé le vin ne pouvait plus être le même. Dommage car autrement c'est bon.
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

comment expliquez vous un redémarage de fermentation alors que les vins ont dû être analysé et présenter peu de sucres résiduels.
C'est une question technique qui m'intéresse et pas un jugement de valeur.
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17684
  • Remerciements reçus 1476

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Je ne crois pas à  un redémarrage, ce genre de truc ça se sent. POur en avoir goûté deux de cette propriété ce we, je n'ai pas eu le sentiment de ce type de défaut. Pas de défaut du tout d'ailleurs.
Si personnellement, Jadis ne m'a pas laissé sur le c.., ce n'est pas le cas des autres convives... On ne penserait pas cela d'un vin reparti.
Je pense plutôt à  une mise délicate qui aurait conservé du gaz déjà  présent.

Jérôme Pérez
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

>Je ne crois pas à  un redémarrage, ce genre de truc ça se sent. POur en >avoir goûté deux de cette propriété ce we, je n'ai pas eu le sentiment de >ce type de défaut. Pas de défaut du tout d'ailleurs.

Attention, la cuvée tradition (la limonade, du moins la première mise) avait eu droit à  un traitement de faveur: ouverte jeudi matin, carafée deux heures le vendredi puis une nouvelle fois samedi à  9 heures, elle était parfaite (plus de gaz) lors de la dégustation....

>Je pense plutôt à  une mise délicate qui aurait conservé du gaz déjà  présent.

C'est aussi mon avis.
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Robert,

Un redémarrage en fermentation ne nécessite pas beaucoup de sucre car elles sont généralement bacterriennes ( le nutriment n'est pas le sucre).
La quantité de CO2 décrite dans la dégustation de départ ayant lancé tout le débat me semble trop élevée pour être un acte délibéré à  la mise (pour répondre à  Jérôme et Bertrand). Ceci ne remet pas en question la qualité des vins de Barral qui sont superbes. Personnellement j'ai eu la chance de ne jamais tomber sur des bouteilles de ce type. Bien que ces dernières une fois dégazée peuvent être très bonnes, mais forcement différentes du vin de départ, la fermentation ayant générée des métabolites aromatiques.

Sophie
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

J'ai la chance de bien connaître Didier Barral. J'ai tous ses vins depuis 93. Rarement déçu. Il est peut être le vigneron le plus extrémiste de l'Hérault (dans le bon sens du terme, à  Faugéres on reconnait de loin ses vignes!), et il essaye chaque année d'affiner ses vinification ( il est encore jeune!).
Son but est de mettre le moins de SO2 possible. Il a donc diminué les soutirages à  partir de 98 pour laisser plus de CO2 dans le vin (ce qui le protége de l'oxydation). La cuvée tradition ne passant pas en barrique en 98 et 99, le CO2 était nettement sensible à  l'ouverture de la bouteille. Il ne fallait pas hésiter à  carrafer et secouer! C'est beaucoup moins sensible sur le 2000, qui passe maintenant un peu en barrique. J'en ai ouvert une hier, la sensation de gaz a nettement diminué et disparait après carrafage.
Certaines bouteilles ont de gros défaut de gaz, mais à  quel température ont-elles été transportées?
Le manque de SO2 donne des résultats tres oxydatif sur son blanc (terret-roussanne) mais il a une clientèle qui adore ça et s'arrache les bouteilles!
Au viellissement d'aprés mes dégustations:
Valinières 94 se goute de mieux en mieux .Je n'ai pas gardé le 93, trop bon.
Jadis 95 semble à  son top, le 96 est encore trop puissant pour moi.
Tradition 93 94 et 95 sont passés, le 96 est à  boire.Le tradition est vraiment à  boire sur le fruit.Mais à  partir de 2000, l'élevage est plus ambitieux...
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

En novembre 2002, avec quelques amis, nous avons bu une bouteille de CR: Tradition 1999.

Le gaz qu'il contenait était extrêmement présent et désagréable. En fait, tout les convives ont été horrifiés par ce vin (que j'avais bu dans une dégustation auparavant et qui était alors excellent).

Le vin n'avait pas été carafé. Au bout de 2 heures, l'effet était moins pire, mais le vin n'était pas bon du tout. Je ne suis pas sûr que 24 heures de carafage résoudrait le problème.

Est-ce qu'en vieillissant, le barral pourrait perdre ces attributs?
Pour le moment, je suis perplexe, mais déçu.
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Ah oui, j'ai oublié de mentionner l'odeur d'oeufs pourris qui accompagnait ma bouteille de CO2.

Ragoûtant, n'est-ce pas?
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8442
  • Remerciements reçus 22

Anthony a répondu au sujet : Re: Léon Barral

L'oeuf pourri, c'est le SO2, non ?

Anthony
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17684
  • Remerciements reçus 1476

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Léon Barral

à‡a peut être aussi du mercaptan.

Jérôme Pérez
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Le mercaptan, c'est mal?
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

En passant, je voudrais préciser que je vis à  Montréal et qu'à  ce titre, plusieurs vins français nous parviennent avec des additifs afin de les rendre plus résistants au voyage.
Dans certains cas, certains défauts proviennent d'une surdose de tels produits.

Ce n'est peut-être pas le cas dans la situation que je vous ai décrite, mais c'est une possibilité.

Et je m'interroge sur ce mercaptan que vous avez mentionné, mais que je n'ai pas l'heur de connaître.
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17684
  • Remerciements reçus 1476

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Léon Barral

C'est certain que des vins comme ceux de Barral sont très fragiles aux longs voyages.
De quels additifs s'agit-il? Sais-tu si c'est le producteur qui s'en charge ou l'importateur?

Le mercaptan et son odeur soufrée peut provenir d'une absence de traitement apparemment.

1. L'hydrogène sulfuré, ou H,S, qui est la forme initiale et qui a l'odeur d'" ouf punais ".
2. Le mercaptan vrai, ou C,H,-SH, qui a l'odeur du gaz d'éclairage.
3. Le sulfure de diéthyle ou C,H,) 2S qui est une " incrustation " des deux précédents et qui a une odeur alliacée.
4. La ou (les) combinaison (s) sulfurée (s) de l'aldéhyde, encore mal définie (s), qui a (ont) l'odeur du caoutchouc vulcanisé. Les deux premières formes apparaissent dans les vins en vrac encore sur lies. La troisième résulte d'une absence de traitement des précédentes. La quatrième est une des manifestations du goût de lumière.

Jérôme Pérez
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Cher à‰tienne,

Les mercaptans (des thiols) sont les produits que l'on ajoute au gaz (lequel est naturellement inodore) afin de permettre aux gens de détecter la présence d'une fuite. Au pays de l'électricité, bien peu de québécois connaissent ce terme et encore moins son odeur, mais les européens sont très familiers de la chose car le gaz y est là -bas une importante source d'énergie (et d'accidents).

Phénomène intéressant, 75% des gens du «troisième âge» (65 ans et +)trouvraient cette odeur agréable (selon une étude publiée en 1983 sur la question dans le New England Journal of Medicine) alors qu'elle est universellement honnie par ailleurs, tant chez l'humain que l'animal.

En fait, les mercaptans sont des composés sulfurés moins corrosifs et moins toxiques que la plupart des composés naturellement sulfureux que sont les oeufs pourris, les oignons, l'ail, les jets de moufette et , naturellement, la mauvaise haleine...

Les mercaptans sont fréquemment retrouvés dans la plupart des vins à  l'analyse chimique, mais heureusement ils sont rarement perceptibles (leur seuil de perception est de 1,5 partie par milliard et il est rare que les vins en confessent plus de 0,9 partie par milliard).

Bien que les mécanismes de leur formation demeurent obscurs, les mercaptans retrouvés dans les vins originent probablement de réactions chimiques (au cours de la fermentation) impliquant du H2S et/ou certains acides aminés riches en soufre.

Le méthyl-mercaptan est le plus fréquent coupable des odeurs de chou fermenté ou d'oeufs pourris que l'on retrouve dans certains vins (l'éthyl-mercaptan est rarement en cause à  des seuils décelables et je n'en parlerai pas ici).

Le méthyl-mercaptan est relativement vulnérable à  l'oxydation, un contact avec l'oxygène le dégradant en mono et di-sulfides, au point de réduire considérablement sa concentration et conséquemment son seuil de perception, d'où l'intérêt de carafer «énergiquement» les vins atteints de ce problème.

Dans mon expérience, l'effet est cependant transitoire et une bouteille «guérie» en carafe peut mystérieusement rechuter au milieu du repas, bien qu'apparemment «assainie» quelques heures auparavant...

Ce phénomène était particulièrement agaçant avec le Coudoulet de Beaucastel de 1990 dans sa prime jeunesse, et persiste encore parfois dans certaines bouteilles qui me restent de cette année là . Il semble que les frères Perrin aient trouvé une solution à  ce problème dès le millésime 1991 car le problème n'est jamais revenu depuis avec le Coudoulet !

Malheureusement, avec les Barral, il semble que le problème soit récurrent au fil des millésimes...

Salutations,

Pierre §:o)
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Merci beaucoup Jérôme et Pierre pour vos explications lumineuses, à  défaut de sulfureuses.

Etienne
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Léon Barral Valinières 1996

CR: Valinières 1996 ,en principe mourvedre pur ,est ce que j'ai bu de + beau en 2002 : rarement ressenti une finale pareille qui allait en s'amplifiant avec de nouvelles sensations apparaissant bien après avoir fini le verre , quelle complexité sur une matière si veloutée!
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 34
  • Remerciements reçus 0

stéphane Monceau a répondu au sujet : Léon Barral Jadis 1998

CR: Jadis 1998, estourbie avec l'avidité et l'entousiasme dûe à  son rang...
a "mercapté" en plein vol et m'a laissé sur ma soif. Pourtant carafée six heures, je l'oublie 24 heures de plus en espérant pouvoir enfin m'y jetter à  papilles perdues. Que nenni, rien n'y à  fait ou si peu. Nez peu avenant, voir pire, si bien décrit plus haut où se mêle en plus des senteurs foxées plus que décourageantes... en bouche déséquilibre alcoolique notoire (je le perçois comme tel) où s'affrontent acidité redoutable et secheresse "décollante". Le fruit est totalement inexistant, surement croqué par la meute de renard ayant investit mon malheureux flacon.
Bref pas de bol, jmmartinez entre autre, en faisant tellement l'éloge, je n'avais pu resister.
Les Calcinaires 2000 m'avait déjà  fait le coup. Similitudes des symptômes. Hasard ou défauts dûs au même problème ?

Peut importe, cette région reste dans mon coeur. J'ai déjà  eu ma dose de merveilles...

Cordialement

SM
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Justement, mercredi dernier, je viens d'en discuter avec mon caviste fétiche ( lequel ma déniché deux chaupin 98 pour moins de 30 euros pièce , sympa!) , on a parlé un peu du producteur ( il ne veut plus en attendre parler malgré la qualité des vins ) et de ses vins; il m'a signalé que cette année là , Baral s'est planté sur quelques cuves dont une deuxième mise , il y aurait donc des vins loupés dès le départ pour la cuvée Jadis 98.
Tes propos confirme peut être ce fait. Affaire à  suivre, j'essayerai d'en ouvrir une bientôt.

Jmm
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

bonsoir,

est-ce que quelqu'un connaît (assez) bien le blanc de Barral? On en parle très peu... peu d'info sur le net... est-ce qu'il est au même niveau des rouges?

marc
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

Retour sur un échange assez ancien (18-03-03), à  propos de la présence de gaz dans le cuvée tradition 99 (première mise)

Sophie écrivait
"Barral travaille effectivement sans SO2 (seul antiseptique utilisable en vinification) dans la logique de choix de culture en biodynamie. Le CO2 provient d'un redémarrage en fermentation et l'heure en carafe a permis à  ce dernier de se dissiper. Mais bien que dégazé le vin ne pouvait plus être le même. Dommage car autrement c'est bon."

et Robert répondait
"comment expliquez vous un redémarage de fermentation alors que les vins ont dû être analysé et présenter peu de sucres résiduels."

L'explication donnée par Didier Barral lundi lors de la présentation du millésime 2002 à  Faugères:

"il s'agit bien d'une refermentation, le vin contenait encore 2,4 grammes de sucre à  la mise, en général c'est sans danger, mais comme le vin est élevé absoluement sans soufre, il y a eu un accident..."

A part ça, il est difficile de ce faire une opinion sur les 2002, j'ai du mal à  apprécier les vins "sans soufre" au cours de leur élevage, leur trouvant un fort goût de "papier buvard" (cf les éssais de JB Sénat sur le même millésime) mais on peut faire confiance à  Didier Barral, les 2000 récemment commercialisés sont là  pour en attester, la Jadis 2000 est superbe.
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Léon Barral

marc de wolf demandait:

"est-ce que quelqu'un connaît (assez) bien le blanc de Barral? On en parle très peu... peu d'info sur le net... est-ce qu'il est au même niveau des rouges?"

Il est issu d'un cépage original, le Terret. Quant à  savoir s'il est au niveau des rouges...c'est affaire de goût, je pense que peu de vins sont au niveau de la Jadis!
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Léon Barral, Faugères, Jadis, 1998

CR: Domaine Léon Barral, Faugères, Jadis, 1998
Bonne mise!
C'est très bon, un vin volumineux et épais mais sur un équilibre remarquable, très bonne longueur.
Le boisé commence à  se fondre de manière magistrale.
Une harmonie est en train de se dessiner avec une belle complexité .
Je pense que ce vin possède une grand potentiel de garde, il a tout pour ça!
Rendez-vous dans trois ans, pas avant.

Jmm
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck